Plutôt la fin du monde qu'une écorchure à mon doigt

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 9 janv. 2019 | Archivage 10 juin 2019

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #PlutôtLaFinDuMondeQuuneécorchureàmonDoigts #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Louison Desmarais, une jeune femme sensuelle, dotée d’un fort appétit de vie, se rend à Marseille afin d’embarquer pour Alger où l’attend son fiancé du moment ; mais nous sommes en juin 1940 et aucun bateau ne peut quitter la ville assaillie de réfugiés fuyant le nazisme. Désemparée, Louison fait la rencontre providentielle de Tonton, le parrain de la mafia corse. Sous sa protection, elle trouve à se loger et à jouir des avantages du marché noir… C’est la guerre ! Et alors ? Les grandes causes, les grands sentiments sont pour elle autant de mots creux. Or Tonton, patriote et résistant de la première heure, va lui présenter un jeune Juif exalté d’idéalisme. La voici prise de passion pour ce garçon fait de l’étoffe des héros. La voici mère, contre son gré, d’une petite fille, bravant la guerre et déjouant toutes les épreuves du sort. La voici enfin poursuivant sa quête du bonheur, triompher là où tant d’autres ont péri.

Roman d’une femme sans principe ni morale, roman d’une ville martyrisée sous l’occupation, Paula Jacques la conteuse signe l’un de ses livres les plus captivants et délicieusement irrévérencieux.

Louison Desmarais, une jeune femme sensuelle, dotée d’un fort appétit de vie, se rend à Marseille afin d’embarquer pour Alger où l’attend son fiancé du moment ; mais nous sommes en juin 1940 et aucun...


Formats disponibles

FORMAT Ebook
ISBN 9782234080669
PRIX 7,99 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

J’ai retrouvé avec grand plaisir la plume de Paula Jacques que j’ai découverte il y a quelques années avec « Gilda Stambouli souffre et se plaint» et plus récemment avec « Au moins il ne pleut pas ».
Dans ce nouveau roman, au titre judicieusement choisi, l’auteure brosse le portrait de Louison Desmarais, jeune femme belle et rebelle.
Dès son plus jeune âge elle se montre têtue, insolente, frondeuse. A l’âge de neuf ans, elle est renvoyée du pensionnat religieux où elle avait été admise après le suicide de sa mère enceinte de son troisième enfant pour avoir osé danser quasiment nue sous le jet d’arrosage mettant à mal la quiétude de la communauté des bonnes sœurs et mis le feu aux sens du jardinier.
Lorsqu’elle tombe amoureuse, Louison fait des pieds et des mains pour rejoindre son amoureux, non sans avoir subtilisé quelques billets dans le portefeuille de son père et s’être approprié les bijoux de sa mère, sans penser à sa jeune sœur.
La ville de Marseille l’accueille sous un bien mauvais jour, tout est bloqué, la ville est occupé par les allemands.
Louison fait la connaissance de Tonton, corse au grand cœur, héros de la résistance pour sa part de lumière, patron de boîtes de nuit de de tripots clandestins pour sa part d’ombre.
La vie s’organise et Louison trouve rapidement sa place, ne cherchant que son bien-être personnel. Elle ne s’embarrasse de personne, même pas de la fillette qu’elle vient de mettre au monde.

Louison est détestable, égocentrique, narcissique, sa motivation principale et unique est d’être heureuse et qu’importe ceux qui restent sur le bord du chemin.
Malgré tous les défauts dont Paula Jacques affuble son héroïne, on ressent une extrême bienveillance à son égard, car au fond d’elle-même la jeune femme ne se rend pas vraiment compte de son attitude.
Elle agît presque innocemment, sa devise étant « Plutôt la fin du monde qu’une écorchure à mon doigt ».

Outre des personnages dépeints avec talent et minutie, Paula Jacques s’attarde sur la ville de Marseille sous le joug de l’occupant et c’est parfaitement réussi.

Un grand merci à NetGalley et aux Editions Stock.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :