Toutes les histoires d'amour du monde

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 17 oct. 2018 | Archivage 20 déc. 2018
Fayard, Fayard/Mazarine

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #ToutesLesHistoiresDamourDuMonde #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Lorsqu’il découvre dans une vieille malle trois carnets renfermant des lettres d’amour, le père de Jean sombre dans une profonde mélancolie. 
Jean, lui, tombe des nues : Moïse, son grand-père, y raconte toute l’histoire de sa vie. Plus incroyable encore, Moïse adresse son récit à une inconnue  : Anne-Lise Schmidt.
Qui est cette femme ? Et surtout qui était-elle pour Moïse  ? Comment quelqu’un de si chaleureux et sensible dans ses lettres a-t-il pu devenir cet homme triste et distant que père et fils ont toujours connu ?
Naviguant entre les grands drames du xxe siècle et des histoires d’amour d’aujourd’hui glanées dans une tentative éperdue de faire passer un message à son père, Jean devra percer le lourd secret d’un homme et lever le voile sur un mystère qui va chambouler toute une famille…

Lorsqu’il découvre dans une vieille malle trois carnets renfermant des lettres d’amour, le père de Jean sombre dans une profonde mélancolie. 
Jean, lui, tombe des nues : Moïse, son grand-père, y...


Formats disponibles

FORMAT Ebook
ISBN 9782863745373
PRIX 8,49 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Bon, je ne sais pas trop comment je vais réussir à vous parler de ce livre. Je crois que j'ai peur de ne pas être à la hauteur, tant ce livre est fabuleux.  Depuis, longtemps, je voulais découvrir l'écriture de cet auteur, que je vois un peu partout. Je n'ai pas laissé passer ma chance quand j'ai vu ce livre dispo sur NetGalley, je me suis dit que c'était l'occasion, j'était quand même loin de me douter de la puissance de ce livre.... On retrouve Jean, jeune médecin généraliste, fâché avec son père depuis 6 mois. Mais son père débarque un jour à son cabinet avec des carnets. Ses carnets sont des lettres, elles retracent la vie de son grand-père Moïse. Ces lettres sont destinées à une certaine Anne-Lise Schmidt, ni l'un ni l'autre ne savent, qui est cette femme. La santé du père de Jean déclinant, Jean, lui fait une promesse, il va lire ses carnets, et tenter de retrouver des traces du passé et surtout, retrouver Anne-Lise. Toutes les lettres sont écrites à un an d'intervalle, toujours le 3 Avril. C'est donc sur un grand secret que se base ce livre. Qui est donc Anne-Lise Schmidt ?  Dans ce livre nous avec donc, les moments présents, où nous suivons Jean et son père Denis, qui se réconcilie tout doucement après cette cassure. Denis a déjà lu toutes les lettres, mais nous les découvrons avec Jean, ce qui nous amène aux mêmes réflexions et questions que Jean se posent. Nous allons donc revivre des moments très importants de l'histoire grâce aux lettres de Moïse, la Première Guerre mondiale à travers ses yeux d'enfants, et la seconde à travers ses yeux de soldats.  Les passages de la Seconde Guerre mondiale m'ont beaucoup remué, déjà, c'est là que tout commence, qu'on commence à assembler les pièces du puzzle. Mais surtout parce que l'histoire de Moïse m'a fait beaucoup penser à mon propre grand-père. Je suis une passionnée de tout ce qui touche à la Seconde Guerre mondiale, et là, j'en ai eu vraiment plein les yeux. J'ai souri parce que souvent, dans son malheur, Moïse avait un peu de chance. Mais surtout, j'ai pleuré, mon cœur s'est serré. J'ai fini ce livre hier soir, et j'ai encore du mal à m'en remettre. Il est touchant, il est bouleversant. Mais tout le long de ma lecture, je me suis posé une question, j'ai eu la réponse à la fin du livre. Oui, cette histoire est vraie, oui Baptiste Beaulieu cherche toujours cette Anne-Lise Schmidt, et j’espère de tout mon cœur, qu'elle lira ces lettres, et qu'elle saura combien son histoire est belle. Ce livre est une ode à la vie, à la tolérance, à l'humanité, mais surtout une ode à l'amour. C'est l'histoire de Baptiste Beaulieu, mais en chacun de nous c'est aussi un peu notre histoire, nos parents, grands-parents, arrière grands-parents... ont vécu ces guerres.  Alors sincèrement, lisez ce livre qui vous fera simplement croire en l'amour et en la vie...  ( Ce livre m'a encore plus touché, parce que cette femme mystérieuse, porte le même prénom que moi ^^)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L’auteur avait brièvement parlé de son voyage en Allemagne, de ses recherches, de quoi attiser ma curiosité. Et quand on visionne la bande annonce du roman (au passage, j’adore ce procédé…) comment ne pas vouloir se plonger dans le livre. Effectivement, la vie de Moïse est un vrai roman. On va traverser tout le 20ème siècle au travers de ses lettres, de son récit qu’il écrit à sa petite Lisette. Son enfance, une mère distante, un père qui ne revient pas, des amitiés, des drames, des passions, les guerres, la violence et beaucoup d’amour surtout. On devinera vite qui est Lisette, s’attachant à cette petite fille qu’on ne connait pas vraiment au final. Mais ce roman ce n’est pas juste l’histoire de Moïse, c’est aussi l’histoire de Denis son fils, et de son petit fils Jean. C’est lui qui mènera les recherches, qui retournera sur les traces de son grand-père et tentera de retrouver Anne Lise Schmidt. Même si les parties du roman se déroulant « aujourd’hui » étaient moins passionnantes, j’ai quand même apprécié cette relation père-fils si compliquée, pleine de non-dits, manquant de tendresse et pourtant si riche d’amour. Mais c’est aussi l’histoire de personnages croisés rapidement dans le roman. Des histoires d’amours différentes, fortes et dégageant beaucoup d’émotions. A travers Jean, on reconnait bien l’entendu l’auteur, toute sa générosité et il en profitera dans son récit pour évoquer certains combats qui lui tiennent à cœur. Ce roman, c’est la vrai histoire de l’auteur et de sa famille. Je me demande alors s’il a été facile pour lui de livrer ainsi l’histoire des siens. Mais on ne peut que le remercier de nous avoir permis de connaître Moïse, de nous parler de cet amour si sincère et si touchant qu’il a connu dans sa vie. Une bien jolie rencontre et des personnages qui risquent d’accompagner les lecteurs pendant un long moment.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai lu ce roman en entier les larmes au bord des cils et la gorge comprimée. Ça ne m’arrive jamais. Ce roman est à la fois un choc et une vraie révélation. J’en sors étourdie, bouleversée. Nous sommes donc invités dans la relation tendue et douloureuse qu’est celle de Jean et son père, Denis, incapables du moindre geste d’affection, incapables de se parler, incapables de communiquer. En parallèle, nous découvrons les lettres du grand-père, Moïse, qu’il a écrites avant sa mort et qui ne réapparaissent qu’aujourd’hui. Ces lettres, adressées à une certaine Anne-Lise, sa "petite souris", provoquent un véritable cataclysme. Qui est donc Anne-Lise Schmidt ? Pourquoi Moïse écrit-il toutes ses lettres le 3 avril ? Que cachait cet homme taciturne, sans cesse tassé dans son vieux fauteuil, obnubilé par le paysage des étoiles et le concerto numéro 4 de Vivaldi ? Quelle est cette exceptionnelle tristesse qu’il a portée toute sa vie, en secret, et qui l’a accompagné jusque dans ses derniers instants ? Je n’en dirai pas davantage parce que cette histoire mérite d’être découverte au fil des pages. Mais sachez qu’auprès de Moïse, on traverse les deux guerres, on vit mille aventures, mille tourments, mille combats. Ce roman est aussi accompagné de photographies qui amplifient ce sentiment de pénétrer une histoire exceptionnelle. Mais une histoire exceptionnelle s’accompagne souvent d’une peine exceptionnelle. Ce livre, c’est de l’amour à l’état pur. C’est l’amour démultiplié, l’amour perdu, l’amour gâché. C’est l’amour qui vous porte quand rien d’autre ne subsiste, c’est l’amour déçu, l’amour qu’on tait, l’amour qu’on garde dans le ventre sans parvenir à l’exprimer, l’amour qui sauve un homme. Il y a du Romain Gary dans ce texte, lorsque Moïse écrit : "que nous était-il arrivé ? La vie, avec une Guerre au milieu." Il y a ce talent des images loufoques, ce regard d’enfant qu’on n’a jamais totalement perdu. C’est extrêmement bien écrit, du côté de Jean comme du côté de Moïse, d’une plume polissonne, douce, franche et d’une maîtrise stupéfiante. L’auteur nous raconte la solitude incommunicable, la tendresse intouchable coincée en soi, le mensonge qui vous tue à petit feu. Il nous dit la souffrance intime et prisonnière d’un secret gigantesque, il nous parle de tous ces gens que nous aimons mal parce que nous sommes incapables de le leur dire vraiment. Et oui c’est bouleversant, les mots font résonance avec une violence prodigieuse et ça vous blesse, ça vous ravage, mais c’est une violence bienveillante et nécessaire. Elle vous ramène aux choses essentielles de la vie, aux êtres indispensables, puisqu’au fond le reste n’est que poussière dorée. Ce récit, c’est une mise à nu, c’est un appel désespéré, la dernière "bouteille à la mer". "Toutes les histoires d’amour du monde" est un roman d’une tendresse infinie, d’un respect infini, somptueux, poignant. On referme ce livre les doigts tremblants avec la sensation que tout, autour de soi, est différent. Parce que ce roman est un véritable enseignement dont on ressort immensément grandi et enrichi. Pour les Moïse, pour les Anne-Lise, pour les Jean et Denis, pour tous les autres aussi qui se sont aimés puis se sont perdus, qui toujours continuent à se chercher à travers le silence des gestes et des regards, par-delà les kilomètres et le manque, lisez ce livre. Pour tous ceux qui vous hantent, la nuit, le jour, et vous tordent le ventre, lisez ce livre, offrez-le, parlez-en. Pour qu’Anne-Lise Schmidt puisse enfin découvrir l’éclat spectaculaire de son histoire. Un immense merci aux éditions Mazarine et NetGalley pour cette lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je me suis immergée dans l’histoire de Moïse tout au long du WE et ai dévoré ce roman ! C’est souvent le signe d’une histoire captivante et c’est en effet le cas. On va traverser le siècle avec Moïse à travers les lettres qu’il écrit à Anne-Lise. Ces lettres viennent d’être retrouvées par Jean et Denis, petit-fils et fils de Moïse. Elles vont tellement les chambouler que la lecture de ces lettres va déclencher une quête autour d’un pan de la vie de leur ancêtre qu’ils ne connaissaient pas. En effet, qui est donc cette Anne-Lise a qui les lettres sont destinées ? Nous lecteur, découvrons alors lesdites lettres et plongeons dans la vie bien mouvementée de Moïse. Né en 1910, celui-ci traversa les 2 guerres mondiales : la première lui fera perdre son père et la deuxième l’éloignera de sa famille puisqu’il sera captif de longues années en Allemagne comme prisonnier de guerre. Mais l’histoire de Moïse est bien plus que ça, c’est l’histoire d’un homme qui se confie sans voile sur les gens qu’il a aimés, les relations qu’il a eues aussi bien amicales qu’amoureuses. C’est l’histoire de drames qui ne peuvent que nous émouvoir. C’est une très belle histoire dont je ne souhaite rien dévoiler ici mais c’est une histoire qui m’a touchée et émue. Je dois avouer que, comme souvent dans ces procédés d’écriture, passer d’une époque à l’autre est risqué. Là en l’occurrence, les retours au présent dans la vie de Jean m’ont tellement coupée de Moïse que les passages en question me plaisaient moins. A travers Jean, j’ai beaucoup retrouvé Baptiste Beaulieu lui-même. Et je crois que l’auteur a mis beaucoup de lui même dans son personnage du présent. On y retrouve alors ses combats, ses révoltes, on le retrouve vraiment lui. Ce n’est pas négatif mais j’ai trouvé que cela apportait trop de thèmes aux romans dont certains ne peuvent pas être approfondis car le roman a déjà un autre sujet. J’aurais préféré parfois que ces parenthèses ne figurent pas dans le roman plutôt qu’elles soient juste survolées. Mais la finalité de ce roman, la révélation finale donne vraiment sens au fait que le roman soit alternance du passé et du présent et justifie complètement que l’auteur n’ait pas juste raconté la destinée de Moïse. Et j’avoue que le roman prend tout son poids dans ces derniers chapitres et alors, on se sent, nous lecteurs, témoins d’une très jolie page de vie en train de s’écrire. Une page dont je souhaite fort une issue positive.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C'est vraiment une magnifique histoire, j'ai eu un gros coup de coeur et j'ai pris une sacré claque. J'ai trouvé ce livre extrêmement touchant et émouvant avec des personnages très attachants. Ce livre appel à l’amour, il donne envie de contacter nos grands-parents (ou comme moi arrière grands-parents également) et de leur demander de nous parler un peu de leurs enfances et de dire à tous les gens qu’on aime: « Je t’aime », de serrer les gens dans nos bras et de passer le plus de temps avec eux, car le temps est éphémère, tout peux basculer du jour au lendemain et surtout quand on s’y attend le moins.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quel petit bijou ❤️ Denis confie à son fils Jean des lettres qu'il vient de trouver dans une malle. Elles ont été écrites toujours à la même date par Moïse, son père, à l attention d'Anne-Lise. Sauf que personne dans la famille ne la connaît. Par ces lettres, la vie de Moïse se dessine et tend à expliquer l'homme qu'il est devenu. Une vie qui traverse le XXè siècle avec ses 2 guerres mondiales notamment. Dans ces lettres, Moïse y confie son enfance, son adolescence, sa vie d'adulte, ses doutes, ses espoirs, ses choix... jusqu'à lever le secret de l'identité d Anne-Lise. Ne pas trop en dire afin de se laisser porter par les mots de Baptiste Beaulieu. Découvrir Moïse, sa vie, son entourage, ses proches... Sentir l'émotion monter en intensité jusqu'aux larmes tant la fin est bouleversante. Lisez ce roman afin qu il y ait une réponse à donner à Baptiste Beaulieu (n'oubliez pas de préparer les mouchoirs)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Baptiste Beaulieu poursuit son chemin d'auteur qui s'inscrit dans la lignée des incontournables pour moi. Il a ce talent d'écrire avec beaucoup de sensibilité et j'adore. Ici il est question d'un petit-fils qui part sur les traces de ce que fut la "vraie" de son grand-père. Il est quelques sorte en mission pour son propre père. Et peu à peu, les lettres dévoilent au lecteur et à l'écrivain tout un pan de l'Histoire et de l'histoire familiale. Passionnant, émouvant, ce roman est tout cela à la fois. J'ai beaucoup aimé ce roman. Baptiste Beaulieu emmène son lecteur dans une histoire rythmée par les allers-retours entre présent et passé (avant et pendant la Seconde Guerre Mondiale). Plus précisément il retrace toutes les étapes de vie de Moïse.  Le roman est également jalonné de photos d'époque. Derrière chaque page, chaque phrase, chaque lettre, c'est avant tout la profonde humanité et la très grande sensibilité de l'auteur que le lecteur perçoit. Ce roman parle avant tout d'amour. De l'Amour dans toutes ses acceptions et surtout dans toutes ses formes. Un sentiment fort qui relie des êtres aux destins différents. Baptiste Beaulieu parle et surtout décrit l'amour fraternel, l'amour pour une famille et l'amour qui brûle entre deux êtres. L'amour entre un homme et une femme, l'amour entre deux femmes, entre deux hommes aussi. C'est donc l'Amour avec un grand A qui rythme ces lettres et fait battre le coeur du lecteur. L'Amour qui surpasse la Guerre, l'Amour envers et contre tous à des époques différentes.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

une très belle ode à l'amour, à l'amitié et à la famille. J'ai passée un très bon moment de lecture la plume de l'auteur vous transmet sont émotion et vous êtes transportez à travers les pages de ce récit sans vous en rendre compte. Un vrai page turner.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Waouh, la claque ! Quand une histoire vous touche profondément, il est difficile de trouver les mots justes pour exprimer les émotions ressenties. Je suis sans voix, mon petit cœur d'artichaut ne s'en remet pas. Je peux simplement vous dire que c'est une histoire de vie, celle de Moïse, et de son secret. Ce secret l'a brisé, c'est sa fêlure mais c'est aussi le souvenir de jours heureux. C'est un instant d'amour dans une période sombre, un bonheur éphémère dans le noir d'une vie. Mais toutes les histoires d'amour du monde, c'est aussi, votre histoire, la nôtre, une ode à l'Amour sous toutes ses formes. Merci à Baptiste Beaulieu pour ce magnifique moment, pour son message de tolérance, son appel à la liberté d'aimer et à l'espoir. Lisez ce livre, parlez-en, pour qu'enfin Anne-Lise Schmidt connaisse son histoire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai fais la découverte de Baptiste Beaulieu grâce aux réseaux sociaux et à son engagement dans la lutte contre l’homophobie. C’est un jeune médecin qui s’est fait connaître grâce à son blog : Alors voilà où il relate son parcours de médecin et ses rencontres avec des patients. De ses chroniques sortiront un premier roman : Les 1001 et une vies des urgences. Il reçoit également le Prix Méditerranée des lycéens en 2016 pour son roman : Alors vous ne serez plus jamais tristes. Il officie actuellement sur FranceInter tous les lundis où il présente ses chroniques : Alors voilà. « Il nous raconte une médecine à visage humain. » J’ai eu le privilège de pouvoir lire son tout dernier roman : Toutes les histoires d’amour du monde qui sort aujourd’hui en librairie. Et je peux vous assurer que ce roman est une jolie pépite à se procurer de toute urgence. L’histoire c’est celle de Moïse qui a connu l’amour mais aussi la guerre. Il a eu des enfants et des petits-enfants. Il a vécu en gardant en lui un lourd secret. Et c’est le père de notre héros qui découvre dans une vieille malle des carnets qui renferment des correspondances toutes écrites à une même femme : Anne-Lise Schmidt. Mais qui est cette femme ? Quelles relations entretenait-elle avec Moïse ? C’est la mission que Jean s’est donnée. Lire la correspondance de son grand-père et éclaircir ce mystère qui semble ronger son père. Je ne vous en dirai pas plus sur ce roman car l’intrigue est si prenante que vous la dévoiler vous gâcherez tout le plaisir. Ce qu’il faut retenir de cette histoire c’est qu’elle est merveilleuse, bouleversante et addictive. Le lecteur est dès le premier chapitre propulsé dans la famille de Jean. L’intrigue se met en place rapidement et impossible de lâcher le livre tant l’envie de connaître la suite se fait sentir à chaque fin de chapitre. Toute les histoires d’amour du monde comme son titre l’indique c’est aussi des histoires d’amour de tout un chacun. De vous.. de moi… Des histoires d’amour passionnées, tristes, secrètes, interdites. C’est aussi un message d’amour et de tolérance que l’auteur nous transmet à travers ce roman. Il quitte le domaine médical pour nous proposer un roman à dimension humaine qui repose sur une histoire familiale où l’amour tient une place importante. A chaque roman de cet auteur, je tombe de plus en plus admirative de l’homme qu’il est. C’est un médecin que tout patient (moi y compris ) rêverait d’avoir. Il réconcilie patients et soignants. Et de nos jour c’est une belle valeur qui malheureusement se perd. Et je sais de quoi je parle. Il donne une dimension humaine à la médecine. Et cela fait un bien fou. Être médecin, auteur, c’est un beau bagage que possède Baptiste Beaulieu. Mais je rajouterai que ce jeune homme est aussi un poète. Il manie sa plume avec tendresse et métaphores. Il fait partie de ces personnes qui possèdent un don avec les mots. Coucher des mots sur du papier pour créer de si belles chroniques où des romans bouleversants n’est pas donné à tout le monde. Rester humble et fier de ses convictions sont des qualités que j’adore chez Baptiste Beaulieu. Baptiste, si vous lisez ces quelques lignes, sachez que vous me donner l’envie de sourire, rire. Je vous remercier pour votre implication auprès des patients et des soignants. Merci de nous conter de si magnifiques histoires (qui me font pleurer à chaque fois) et merci d’être l’homme que vous êtes. J’espère vous voir vendredi 19 octobre en dédicace à la librairie Gibert Joseph de Toulouse à partir de 19h. Et pour terminer quelques dates de ses futures dédicaces : au Cultura Balma le 24 octobre avec Agnes Ledig à 20h ; à Brive le 10 et 11 novembre; à Strasbourg le 12 novembre à librairie Kléber, 19h ; à Rennes le 24 novembre à La Nuit des temps à 17h

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je suis Baptiste Beaulieu sur Twitter, mais je ne l'avais jamais lu jusque là. J'aime ses tweets, ses convictions, sa façon de les jeter à la face du monde sans jamais montrer d'agressivité et ses combats du quotidien. Tout naturellement, donc, j'ai eu envie de découvrir ses romans. Avec un peu d'appréhension, OK. Non, parce que je sais pas vous, mais quand j'ai un a priori positif sur une personne ou une chose, je n'aime pas trop voir le machin s'écrouler façon château de cartes. Je suis un poil cynique, mais quand même idéaliste, au fond. Bref, j'étais joie à l'idée de découvrir ce roman. J'vous avoue quand même que le titre me faisait un peu peur, en bonne contraire-d'amatrice-insérez-le-mot-ici de tout ce qui est guimauve niaiseuse. Ben vous savez quoi ? Je me suis régalée. J'ai été émue, touchée, je me suis complètement immergée dans ce récit qui vogue entre plusieurs époques, j'étais présente, concernée et je crève de curiosité de savoir si ce livre va avoir les conséquences espérées ! Jean est en conflit sourd avec son père. Pas un conflit, plutôt une absence de dialogue, d'acceptation. Jean est gay, et son père le vit mal, mais sans en parler. Jean a raté l'enterrement de son grand-père, Moïse, à cause de ça. Alors, quand Denis découvre des carnets appartenant à Moïse et les fait lire à son fils suite à un problème de santé, c'est l'occasion d'une sacrée épopée à travers le XXème siècle, mais aussi de retrouvailles père-fils. On va suivre en alternance le présent de Jean, ses mensonges pieux, ses pensées, ce que lui inspire la lecture des textes de son grand-père - cet homme qu'il connaissait si peu - et l'histoire de Moïse. Cette histoire qui se télescope avec l'Histoire, la grande, celle qui tue et a si peu de mémoire. Et là, bah moi, je suis conquise. Je suis à fond, comme si je lisais un thriller haletant, parce que s'il y a bien un truc qui me passionne en littérature, c'est comment le destin d'un individu, si petit à l'échelle du monde, est bouleversé par des choses bien plus grandes que lui. Le grand message que renvoie ce livre, c'est celui de l'Amour, sous toutes ses formes. Mais c'est aussi un joli texte sur la tolérance, les préjugés, la peur du rejet et du regard des autres, qu'on parle de Jean ou de son grand-père. Alors, évidemment, pour tout ça, je vous conseille fortement de lire ce livre. Mais il faut le lire aussi pour Anne-Lise Schmidt, celle à qui sont destinées toutes ces lettres.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :