La révolte

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 22 août 2018 | Archivage 10 déc. 2018

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LaRévolte #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

« Sa robe caresse le sol. À cet instant, nous sommes comme les pierres des voûtes, immobiles et sans souffle. Mais ce qui raidit mes frères, ce n’est pas l’indifférence, car ils sont habitués à ne pas être regardés ; ni non plus la solennité de l’entretien – tout ce qui touche à Aliénor est solennel. Non, ce qui nous fige, à cet instant-là, c’est sa voix. Car c’est d’une voix douce, pleine de menaces, que ma mère ordonne d’aller renverser notre père. »
Aliénor d’Aquitaine racontée par son fils Richard Coeur de Lion.

« Sa robe caresse le sol. À cet instant, nous sommes comme les pierres des voûtes, immobiles et sans souffle. Mais ce qui raidit mes frères, ce n’est pas l’indifférence, car ils sont habitués à ne...


Formats disponibles

FORMAT Ebook
ISBN 9782234084858
PRIX 7,49 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Coup de cœur. Comme le précise bien Clara Dupont- Monod à la fin de son récit ce n’est pas un ouvrage historique mais bien un roman. Et quel roman! C’est néanmoins extrêmement bien documenté et si l'auteure a pris quelques libertés avec l’Histoire on lui pardonne aisément tant elle sait faire revivre avec réalisme et panache ses personnages. En alternance Aliénor d'Aquitaine et son fils Richard cœur de Lion nous raconte leur vérité en utilisant à tour de rôle le «je" qui nous fait vivre les événements au plus près d'eux. La majeure partie du récit se situe au moment où Aliénor pousse ses fils à se révolter contre leur père «Le Plantagenet". L'atmosphère du Moyen-Age est magnifiquement restituée. A cette époque les femmes avaient une certaine autonomie mais certainement pas une reine, qu'elle soit de France ou d'Angleterre. Aliénor peut être considérée comme une grande féministe. Les phrases sont courtes, le style enlevé et l'enthousiasme de l'auteur qui perce sous sa plume est contagieux. Il y a une certaine urgence qui fait chevaucher à bride-abattue tout le long du récit aux cotés d'Aliénor et son fils. Et ironie de l'histoire je ne peux m'empêcher de sourire en repensant aux gisants d'Aliénor et son mari qui reposent côte-à-côte dans l'abbaye de Fontevraud.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voici un roman que j'attendais avec impatience ! Un roman court qui nous apprend beaucoup sur plusieurs personnages historiques remarquables dont on connaît les noms (mais pas grand chose hormis cela...). Ce livre est l'occasion d'en savoir plus sur eux. Le tout porté par un style efficace :) Mon seul regret ? Que la dimension historique ne soit pas encore davantage creusée !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Sous la plume de Clara Dupont-Monod, l'épopée d'Aliénor d'Aquitaine racontée par son fils Richard est passionnante. On éprouve une empathie exceptionnelle pour ces personnages historiques qui continuent à nous fasciner des siècles plus tard... C'est que l'histoire d'Aliénor, d'abord épouse de Louis VII, roi de France, puis d'Henri II Plantagenêt quand il était sur le point d'accéder au trône d'Angleterre, n'est pas banale. On y a vu une figure politique féminine sans précédent, une guerrière courageuse, mais aussi une femme éprise de littérature qui a su encourager l'art des troubadours en langue d'oc, faisant franchir à ceux-ci la postérité sur ses propres traces. Il est vrai que son grand-père fut lui même un des premiers troubadours. Ce récit est porté par un souffle épique, du début à la fin, et l'auteur sait nous captiver sans jamais ennuyer le lecteur. Son style est fluide, on suit pas à pas le destin d'Aliénor et plus particulièrement celui d'un de ses dix enfants qu'elle chérissait probablement plus que tous les autres, Richard Coeur de Lion. Bien sûr on retrouve celui qui affronta Saladin lors d'une croisade restée célèbre, avant de succomber d'un trait d'arbalète quelque part au pied d'une forteresse située en Limousin. On trouvera dans la bataille livrée par le roi Richard à proximité de Jérusalem où il ne voulut pas s'installer, au lendemain de sa victoire, des détails particulièrement intéressants sur la stratégie militaire déployée à cette occasion. "La révolte" se présente comme un des meilleurs livres de l'année. On peut lui souhaiter tout le succès qu'il mérite.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Tout d'abord, je tiens à remercier Netgalley et les éditions Stock pour m'avoir fait confiance en me laissant lire ce roman. "La Révolte" de Clara Dupont-Monod a été pour moi une très jolie découverte littéraire. J'ai adoré la plume de l'auteure : tout le récit est assez poétique et joliment raconté ce qui le rend très agréable à lire. J'ai été captivée par les deux premières parties du roman : "avant la révolte" et "la révolte". J'ai eu un peu plus de mal avec la dernière partie consacrée à la croisade de Richard Coeur de Lion en terre sainte. Ce qui rend ce roman original, c'est la façon dont Aliénor d'Aquitaine y est racontée. En effet, durant une grande partie du roman, c'est son fils Richard qui relate la vie de sa mère avec beaucoup d'affection. Si je devais reprocher quelque chose au roman, c'est qu'il perd parfois le lecteur. Malgré une bonne connaissance de la vie d'Aliénor d'Aquitaine (grâce à la lecture de la biographie écrite par Régine Pernoud), il m'est arrivé de me demander à quelle époque de la vie des protagonistes nous nous trouvions dans le récit. J'imagine que pour un lecteur connaissant peu Aliénor d'Aquitaine ça doit être compliqué de s'y retrouver, mais la poésie du roman efface sans aucun doute ce sentiment. Il y a quelques anachronismes dans les termes et des libertés prises sur les faits historiques mais l'auteure s'en explique et le revendique en fin de roman. Pour conclure, j'ai passé un très bon moment de lecture et ce roman m'a donné envie de me replonger dans cette époque et de visiter l'Aquitaine.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci beaucoup à NetGalley et aux éditions Stock pour m'avoir permis de lire cet ouvrage. Aliénor d'Aquitaine est un personnage historique incroyable. Elle a vécu la vie qu'elle souhaitait, à une époque où les femmes n'avaient pas leur mot à dire. Elle a épousé deux rois, le premier en France, bigot et terne, le deuxième en Angleterre, vif et belliqueux. Le premier la voyait comme le diable, le deuxième comme une concurrente à son pouvoir. Dans ce merveilleux texte de Clara Dupont-Monod, le narrateur est un des fils d'Aliénor, le fameux Richard Cœur de Lion. On y découvre une autre facette de cette époque historique, faite de croisades, de compétition, d'amour et de trahison. J'avais adoré "le Roi disait que j'étais Diable", de la même auteure, c'est donc avec un plaisir sans nom que j'ai lu celui-ci. Je ne suis jamais déçue avec Clara Dupont-Monod, et j'aurais voulu que ce texte ne finisse jamais. #LaRévolte #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les noms d'Aliénor d'Aquitaine et de Richard Coeur de Lion vous disent vaguement quelque chose ? Vous aimez apprendre des faits historiques sans le côté pompeux et fastidieux ? Ce livre est fait pour vous ! Clara Dupont-Monod tisse une toile et vous retient dedans jusqu'à la dernière ligne. Elle donne la parole à Richard Coeur de Lion pour raconter l'histoire hors norme de sa famille entre trahison et lien indéfectible. Sa mère, Aliénor d'Aquitaine, est l'incarnation de l'audace et de l'ambition. C'est une femme forte, courageuse et cultivée qui deviendra reine de France puis reine d'Angleterre. Son père, le Plantagenêt, est un grand stratège qui, tout comme sa mère, aime le pouvoir. Les aspirations communes des deux époux vont déclencher une guerre à mort où tous les coups sont permis. Aliénor n'hésitera pas à demander à ses fils aînés de renverser leur père. Clara Dupont-Monod ne se contente pas de retracer simplement les faits. Elle ajoute des sentiments et de la passion à son récit en abordant notamment les liens complexes qui unissent chaque personnage. Ce roman historique et biographique est une vraie réussite. L'auteure ne néglige aucun aspect de son histoire. On sent que le sujet la passionne et cette passion est communicative. En plus de ça, la couverture est très belle. Je n'ai qu'une chose à dire : bravo, Madame Dupont-Monod !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quel souffle anime cette splendide évocation de la royale Aliénor d’Aquitaine, femme forte, loyale et combative, qui ne se laisse pas dominer par son mari, le terrible Plantagenêt, comte d’Anjou puis Roi d’Angleterre, et dont les moyens de la faire ployer ne manquent pas ! . Mère louve, elle aimerait tout d’abord épargner à ses fils les batailles intestines qui rongent la famille royale, elle protège, soutient sans relâche sa progéniture, et hurle de douleur à la perte des uns et des autres que le sort s’acharnera à lui reprendre. . Femme de Lettres, elle s’entoure des meilleurs troubadours, met à l’honneur la culture et la poésie en langue d’oc, instaure la Courtoisie, invente un lignage entre la royauté anglaise et le roi Arthur en développant le mythe de la Table Ronde pour « auréoler le pouvoir royal de magie », fait chanter ses propres louanges. . Femme accomplie, elle casse son premier mariage sans craindre ni l’Eglise ni les mœurs de l’époque, se remarie avec un jeune loup ambitieux de 10 ans son cadet à qui elle donnera 8 enfants. . Personnalité hors norme, elle n’hésite pas à fomenter une Révolte contre son mari pour lui reprendre l’Aquitaine qu’il avait violemment placée sous son joug. S’en suit une bataille terrible dans laquelle elle enjoint ses propres fils et son premier mari le roi de France Louis VII à terrasser le Plantagenêt, devenu Henri II d’Angleterre, réputé pour ses colères et sa déloyauté. . Devant l’adversité elle ne ploie pas, non plus que dans l’épreuve de la captivité. Éblouissante à Poitiers lors de son mariage qui scelle son destin, elle le restera à Westminster, même après des années enfermée dans une triste geôle. « Tue ou laisse vivant, mais ne blesse jamais, car un animal blessé devient dangereux ». . Le récit traduit la force de son caractère, sa détermination aussi farouche que sereine à reprendre ce qui lui revient de droit, et fait d’elle bien plus qu’une figure historique : en plaçant son fils Richard Cœur de Lion dans la position du narrateur principal, c’est un point de vue aimant et plein d’admiration qui est développé, construisant une figure humaine attachante et inoubliable. . Ce roman se lit d’une traite et expose avec virtuosité les luttes sans merci qui se développent pour obtenir ou conserver le pouvoir. Il relate aussi les batailles de Richard Cœur de Lion en Orient, et le lien si particulier entre lui et sa mère. C’est violent et flamboyant, c’est absolument shakespearien et c’est une page de notre Histoire. À lire sans peur ! . Extrait : « Ma mère ne demandait qu’une chose aux poètes, lui offrir un envers. Tous, ils ont loué sa beauté, son courage et son ambition. Elle savait que la première se flétrit, le deuxième se paye et la troisième, lorsqu’elle pourrit sur pied, se nomme sagesse. (…). « Chantez moi ce qui n’existe pas ». Car seule la littérature peut inverser le sort, le temps d’un poème. »

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :