Il est grand temps de rallumer les étoiles

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 2 mai 2018 | Archivage 2 août 2018

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #IlEstGrandTempsDeRallumerLesétoiles #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Anna, 37 ans, croule sous le travail et les relances des huissiers.
Ses filles, elle ne fait que les croiser au petit déjeuner. Sa vie défile, et elle l’observe depuis la bulle dans laquelle elle s’est enfermée.
À 17 ans, Chloé a des rêves plein la tête mais a choisi d’y renoncer pour aider sa mère. Elle cherche de l’affection auprès des garçons, mais cela ne dure jamais. Comme le carrosse de Cendrillon, ils se transforment après l’amour.
Lily, du haut de ses 12 ans, n’aime pas trop les gens. Elle préfère son rat, à qui elle a donné le nom de son père, parce qu’il a quitté le navire.
Le jour où elle apprend que ses filles vont mal, Anna prend une décision folle : elle les embarque pour un périple en camping-car, direction la Scandinavie. Si on ne peut revenir en arrière, on peut choisir un autre chemin.

Anna, Chloé, Lily. Trois femmes, trois générations, trois voix qui se répondent. Une merveille d’humour, d’amour et d’humanité.

Romancière à succès, Virginie Grimaldi est l’auteure de trois best-sellers, Le Premier Jour du reste de ma vie, Tu comprendras quand tu seras plus grande et Le Parfum du bonheur est plus fort sous la pluie.

Anna, 37 ans, croule sous le travail et les relances des huissiers.
Ses filles, elle ne fait que les croiser au petit déjeuner. Sa vie défile, et elle l’observe depuis la bulle dans laquelle elle...


Formats disponibles

FORMAT Ebook
ISBN 9782213710556
PRIX 8,49 € (EUR)

Chroniques partagées sur la page du titre

Virginie Grimaldi fait partie de mes auteurs préférés. C'est avec impatience que j'attendais son nouveau livre. Avec plaisir, je me suis plongée dans son 4ème roman. Un roman frais qui fait du bien plein de tendresse et de bienveillance. Anna fraîchement licencié, au bord du gouffre financier décide de tout quitter le temps d'un voyage en camping-car, afin de rallumer les étoiles dans sa vie. Accompagnée de ses deux filles Chloé et Lily, elle s'embarque dans un road-trip à travers l'Europe. La voix de cette mère de famille se mêle à celle de ses filles à l'instar d'un carnet de voyage. Le ton est frais et enjoué. On ne peut que s'amuser des expressions détournées par la cadette: "je soussignée Lily Sainte de corps et d'esprit", "Elémentaire, Whitney Houston". L'auteure aborde des sujets graves comme la différence, le passage de l'adolescence à l'âge adulte, l'autisme... avec beaucoup de sensibilité. Virginie Grimaldi nous livre une roman plein de sensibilité et d'espoir qui a su rallumer les étoiles dans mes yeux. Ses personnages sont attachants et ne laisse pas indifférent. "Il est grand temps de rallumer les étoiles" est un roman qui fait du bien et qui redonne de l'espoir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je tiens tout d'abord à remercier NetGalley et les éditions Fayard pour l'envoi de ce livre, ce qui m'a permis de lire un livre absolument génial ! Ce livre est un énorme coup de cœur. Il rejoint le cercle très fermé des livres que j'aime le plus ! Il y a tout dans ce livre, il est juste PARFAIT ! Il y a pas d'autres mots ! Les personnages sont dingues ; les messages qui sont passés sont magnifiques, ce qui rend l'histoire de ce livre magnifique ; on voyage avec les personnages en Scandinavie... bref, parfait ! Comme c'est dit dans le résumé, on va suivre trois personnages principaux, on a Anna qui passe sa vie à travailler et à essayer d'échapper aux huissiers. Et on a ses deux filles, Chloé, 17 ans et Lily, 12 ans. Dans ce livre, on va donc suivre ces trois femmes/filles chacune leur tour en fonction des chapitres. Et ce que j'ai trouvé génial, c'est qu'en fonction de "qui parle", ce n'est pas le même style d'écriture et de "façon de parler". Pour Anna, c'est un récit normal, on va dire. Pour Chloé, elle parle à travers son blog et Lily raconte tout à son journal intime, prénommé Marcel ! J'ai adoré ces trois personnages. On peut parfaitement s'identifier aux trois sans problème même si elles ont pas le même age. Elles sont super attachantes, super émouvantes par moment et puis drôle aussi. Elles sont aussi dynamiques et pétillantes, on ne s'ennuie jamais avec elles. Il y a des situations vraiment très drôles dans ce livre, mais aussi très émouvante. J'ai adoré la façon dont Lily parle à son journal, elle s'emmêle un peu les pinceaux avec la langue française et ça donne des choses très drôles. J'ai d'ailleurs repéré une phrase qui m'a vraiment fait rire et j'ai décidé de vous la faire partager : "Si je reste à la maison, je vais devoir tuer le temps et j'aime pas la violence." J'ai aussi adoré les autres personnages qui apportent beaucoup à l'histoire, comme Julien et son fils Noé, les deux petits papys... Le tout forme une bande vraiment très cool et j'aurais tous voulu les avoir comme amis ! Il faut que je vous parle aussi de l'histoire de ce livre. Sur un coup de tête, Anna décide de tout quitter (alors que la situation n'est pas forcément rose) et de partir en voyage en Scandinavie avec ses filles en camping car. On va donc suivre presque pendant tout le livre ses trois femmes/filles pendant le voyage. On va autant suivre le voyage, avec ce qu'elles visitent (je vais y revenir), que leur relation familiale. Et c'est ça que j'ai adoré dans ce livre : la relation qu'elles ont toutes les trois. On est vraiment face à un roman sur la famille, les relations familiales, les relations mère-fille et entre sœurs. C'est vraiment une magnifique histoire de famille et ce livre véhicule des très très beaux messages. Ce livre aborde aussi d'autres sujets en dehors de la famille. Ce sont des sujets importants, ils sont abordés mais Virginie Grimaldi ne rentre pas forcément en profondeur dans ces sujets, j'ai trouvé ça d'ailleurs très bien. On a des thèmes comme la différence, le harcèlement, les problèmes d'argent, la violence. Et puis après bien sûr, on parle aussi d'amour et d'amitié qui sont pour le coup plus détaillés. A aucun moment dans le livre, on s'ennuie. Il se passe toujours un truc, un petit quelque chose qui fait qu'on va vouloir continuer de lire. C'était très dur à chaque fois que je devais arrêter de lire, d'ailleurs j'ai lu ce livre en trois jours tellement j'étais à fond dedans. Et puis, on a quelques petites surprises et révélations qui arrivent comme ça sans qu'on les attende et c'était super cool ! J'en arrive maintenant à quelque chose que j'avais vraiment envie d'aborder : le voyage en Scandinavie. Les personnages vont donc traverser plusieurs pays. C'est un endroit que je ne connais absolument pas et j'ai adoré les découvrir à travers la plume de Virginie Grimaldi. On voyage avec les personnages et on découvre en même temps qu'eux tous les paysages. A chaque fois qu'elles allaient visiter une ville, un parc, n'importe quoi, c'est comme si j'y étais aussi. Plusieurs fois, pendant ma lecture, je me suis arrêtée pour aller chercher des images sur internet pour savoir à quoi ça ressemblait visuellement... et c'est juste magnifique. J'en ai terminé avec cette chronique. J'ai juste un truc à dire : LISEZ CE LIVRE !!! Il est tout simplement parfait !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Alors tu es prêt ? - Prêt pour quoi ? me demandes-tu. – Pour grimper à bord du bus, celui qui rallume les étoile. – Un bus qui rallume les étoiles ? – Oui, mon cher lecteur, c’est Virginie Grimaldi qui m’a fait faire ce voyage la première alors comme je l’ai tant vénéré ce moment (de lecture) je t’emmène moi aussi à la découverte du nouveau roman de l’autrice. Je t’embarque dans le road trip de la vie. Chère Virginie, si tu me lis, je suis à la fois la lectrice timide, la lectrice fidèle, celle aussi qui cite des passages à mon mari, celle à qui tu offres tant de réconfort, celle qui a cité les blagues de Julien à ses enfants au souper, celle qui rit de tes délires sur Instagram, celle qui pleure et qui rit aussi, autant des deux, oui oui. Te lire, c’est chaque fois un moment de réconfort, une bulle de bonheur alors oui ce voyage à tes côtés il est magnifique, merci d’avoir croisé au hasard mon chemin et de m’y avoir fait grimper à tes côtés. Te quitter c’est difficile à chaque fois, je suis nostalgique, mais je sais que l’année prochaine je serai là à l’arrêt prête pour faire un nouveau bout de route avec toi. À nous, mon cher lecteur, en route pour rallumer les étoiles. Viens la route est magnifique J’ai attrapé un coup d’amour... ❤️ Anna 37 ans enchaîne les heures de service au restaurant et le repassage pour les voisins tout en élevant ses deux filles ados de 12 et 17 ans. Sa vie n’est qu’une succession de mauvaises nouvelles. Chloé son aînée brosse les courts, où elle se perd un peu, se cherche, elle veut arrêter le lycée, elle va peut-être partir en Australie, elle en rêve. Lily se fait harceler au collège, elle est différente des autres et elle, Anna, elle fait l’autruche devant les dettes qui s’accumulent, toutes ces fins de mois difficiles, la goutte d’eau fait déborder le vase déjà bien plein quand elle perd son travail. Sur une suggestion de sa grand-mère, elle décide de partir en voyage avec ses deux filles voir les aurores boréales à bord d’un camping-car pour ressouder les liens distendus entre elles. Elles ont beau habiter ensemble, elles ne font plus que se croiser. Le dialogue est rompu. Tu vas alterner les voix des 3 personnages principaux. Lily qui se confie à son journal Marcel, Chloé qui écrit sur son blog « les chroniques de Chloé » et Anna qui pense, pense et réfléchit en t’expliquant son passé et son présent. Elle se confie à toi, ses confessions, ses doutes et ses angoisses tu vas te les prendre en plein cœur. Tout comme ceux de ses filles. Sur la route elle croise Julien avec son fils Noé, lui aussi voyage en camping, car en compagnie d’un groupe. Il y a Marine et Greg, un couple de jeunes mariés ; Françoise et François son mari et leurs enfants, Louise et Louis, Et enfin Edgar et Diego, tous deux âgés et veufs. Tous entreprennent ce voyage pour des raisons différentes que je ne vais pas te raconter. Tu ne crois tout de même pas que je vais t’expliquer le voyage en avance ? Elle serait où la surprise de la découverte ? Il faut que toi aussi tu t’émerveilles au tournant de la route, en tournant les pages. Attention, les bons moments passent trop vite. Virginie va autant te faire rire, parfois juste sourire, parfois (très souvent) éclater de rire et puis comme à son habitude elle va te mettre des uppercuts au moment où tu t’y attends le moins. Elle réussit à chaque fois à ce que je pose un regard sur ma vie, peut-être parce que nous avons le même âge, mais je me retrouve tellement dans les questionnements de ses personnages. Elle aborde, comme je te le disais, des thèmes forts tout en gardant tout au long du roman beaucoup d’humour, la petite Lily m’a fait mourir de rire avec son langage, j’ai adoré l’homme aux chemises de bûcheron qui chuchote aux oreilles des camping-cars, j’ai été attendrie, j’ai écouté avec beaucoup de bienveillance et de respect mémé, Edgar et Diego. Le fil conducteur du roman est ce road trip entamé pour qu’Anna rétablisse la communication avec ses filles, qu’elle aime par-dessus tout, étant maman je me suis sentie très proche d’elle. Ses attaques de paniques, ses angoisses, son espièglerie, sa force et ses faiblesses font d’elle un personnage inoubliable. Une femme forte, pas brisée du tout au contraire de ce qu’elle pense. Chloé et Lily vont aussi beaucoup découvrir sur elles au cours de ces deux mois, sur elles et sur leur maman qui, finalement, elles ne la connaissent pas si bien que ça. Je me suis sentie aussi très proche de Chloé encore plus que d’Anna pour son hypersensibilité, son besoin d’être aimée, son empathie, son mal-être. Petit bout de femme de 17 ans qui m’a fortement touchée dans toute sa pudeur et sa sensibilité. Une jeune fille lumineuse quand elle baisse la garde. Je ne t’oublierai pas de sitôt. Je voudrais avoir lu ce roman à mes 15 ans, mais du haut de mes 2 x 20 + 1 (bientôt) tu m’as donné une sacrée claque. Lily, la comique, elle prend tout au second degré, elle te fait des jeux de mots, mélange des proverbes et des citations, différente ouï, mais tellement attachante, elle est en colère contre leur père Mathias, même si elle ne montre, ni ne dit pas qu’elle est touchée par cette séparation. Mathias habite Marseille, il téléphone souvent à ses filles, mais elles ne le voient que peu. Lily apporte beaucoup de légèreté au récit, elle est, elle aussi attachante, mais comme le sont chacun des protagonistes que tu vas rencontrer. Pas un ne m’a déçu, tous apportent quelque chose au roman. Comme je te le disais de nombreux sujets sont abordés au cours de la lecture, certains plus graves que je vais taire et que tu découvriras comme moi au fur et à mesure des pages et des kilomètres. Tu liras entre autres les difficultés du deuil, du divorce, de l’autisme, de l’argent quand il y en a trop ou qu’il n’y en pas assez, celui-là décidément il ne fait pas le bonheur, du droit à la différence, le mariage, la façon de voir la vie à différents âges (à l’adolescence, quand tu es adulte et plus âgé à la façon de mémé la grand-mère de Anna et de Diego), de la difficulté d’être mère ou père. Elle te fait surtout comprendre que ce que tu penses dramatique au moment où une tuile te tombe dessus, plus tard tu te rendras compte que finalement ce n’était pas si grave que ça. Elle te montre le chemin du soleil après la pluie. "Qu'il y aura toujours quelqu'un qui te critiquera, et que ça ne veut pas dire que ce n'est pas bien." "Tout au long de notre vie, on juge ce qui nous arrive, on se réjouit, on se lamente. Pourtant on ne saura qu'au dernier moment s'il y avait lieu de se réjouir ou de se lamenter. Rien n'est figé, tout évolue. Ne sois pas triste aujourd'hui, car ce qui t'arrive est peur-être un grand bonheur." C’est le grand chemin de la vie que tu accomplis à bord de ce camping-car et de ceux qui les accompagne, de l’amour, celui avec un grand A, celui qui fait mal celui qui te met des papillons dans ventre, celui qui part avec perte et fracas, l’amour maternel et paternel, tout cela écrit avec poésie, légèreté, humour et les sublimes descriptions des lieux que Anna et ses filles vont découvrir. (Je suis prête, ma valise est faite, je suis prête moi aussi à découvrir tous ces pays du Nord, c’est un de mes rêves en plus, je suis plus attirée par les pays du Nord que par ceux du Sud.) Virginie Grimaldi signe une fois de plus un splendide roman, la famille au centre de son livre, la famille avec ses joies et ses peines, les souvenirs que l’on se forge, les moments heureux et ceux plus durs où l’on se serre les coudes, les doutes que l’on traverse. Les personnages ont tous une psychologie fine, aiguë, pointue, je te l’ai dit je me suis sentie à la fois très très proche de Chloé, je me suis tellement reconnue en elle et à la fois en Anna pour le profond amour qu’elle voue à ses filles. (Je sais que vous me lisez mes trolls, surtout toi ma grande, je t’aime de l’infini à l’au-delà. Ton frère et ta sœur pareils, vos rires et vos sourires, vos coups de gueule et vos disputes tous ces moments je les chéris, papa aussi .) Quantité de passage m’ont émue, ce que j’admire chez Virginie Grimaldi c’est sa faculté à te décrire parfaitement les émotions de ses personnages, d’aborder des thèmes durs, je pense surtout à un, sans en faire des tonnes. Tout est mesuré, parfaitement dosé. C’est parfois juste effleuré, mais il ne t’en faut pas plus pour que tu comprennes ce que Virginie veut te dire. Chaque phrase, chaque mot, est posé au bon moment, au bon instant, on ne va pas dans la surenchère, mais toujours dans la justesse et toujours avec cette sensibilité et profonde délicatesse qui caractérise pour moi, si bien, magique Virginie. Virginie Grimaldi c’est la Mary Poppins des sentiments. Virginie, je m’adresse une dernière fois à toi, je ne t’ai encore jamais rencontré, mais je sais que tu es une belle personne, une personne lumière comme je les appelle. À chaque fois, j’ai l’impression que tu l’as écrit pour moi ce livre. Alors Merci. Je n’ai vraiment pas envie de quitter les personnages ni de fermer ton livre, je le laisse entre les mains de d’autres lecteurs qui, je le sais, l’aimeront autant que moi. (J’ai attrapé un coup d’amour un coup de) je t’aime Des citations du livres rien que pour toi mon cher lecteur, lis comme c'est beau et criant de vérité ! "Rire est la meilleure doublure des larmes." "Les filles se sont endormies tôt, je n'y arrive pas. Je pense à Marine, Greg, à ces personnes que l'on rencontre et qui ont plus d'impact sur notre vie que celles qui la partagent. Je pense à ces chemins qui se croisent et se décroisent." "Peut-être que les hommes sont comme cendrillons, ils se transforment après l'amour." "Certaines personnes aiment les surprises, moi je rêve de ne plus en avoir" "Tout ce que je ressens est décuplé. Je grouille d'émotions, je fourmille de sentiments. Je pleure souvent. De tristesse, de joie, de rage. Je m'oublie au bénéfice des autres. J'ai tellement d'empathie, je peux tellement comprendre les autres que j'en suis influençables. Je suis incapable d'avoir un avis tranché. Je ne m'aime pas. Mais ce n'est pas grave, tant que les autres m'aiment. Je me juge constamment. Avec sévérité. Mon cerveau n'est jamais au repos, mon imagination est une machine de guerre. (...)Je suis toujours en hypervigileance. (...)Lorsque j'entends parler d'un fait divers, je me mets à la place des victimes. Je vis les scènes comme si j'y étais. Je suis lucide. Trop. mais ça a aussi des bons côtés. Je suis une bonne amie, qui comprend, qui ne juge pas. Je me remets facilement en question. Je suis attentive aux jolies petites choses que l'on croise souvent sans les voir. Mes joies sont décuplées. Un rayon de soleil, une odeur de lilas, les illuminations de Noël font monter en moi des bouffées de bonheur." --> c'est moi ça tout à fait, comment as-tu su Virginie ??? "On venait de se faire mettre Ko par la beauté du monde" "En fait j'ai peur d'avoir peur. J'ai peur de moi." "Les parents sont des funambules. On marche sur un fil tendu entre le trop et le pas assez, un colis fragile entre les mains." "Ps : t'as remarqué qu'à une lettre près, autiste, ça fait artiste." "C'est douloureux ce passage entre l'enfance et l'adolescence, quand les illusions volent en éclats et les rêves se fracassent contre la réalité. Je regrette terre candeur confortable, ce monde épargné où les bobos s'envolent en un dodo. (...) J'avance vers la majorité en semant les petits cailloux d'innocence. Je ne veux pas tous les perdre." "Plus tard, (...) j'ai songé que nous autres, humains, serions bien emmerdés si on n'était pas doté du rire. On serait obligé de toujours afficher nos vraies émotions." Voila toutes ces citations me parlent à moi, il y en a bien d'autres mais je ne vais pas te copier tout le roman, à toi de trouver les tiennes, celle qui te parlent à toi. A demain avec un nouvel avis :)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

On se laisse facilement porter par cette histoire familiale, par les trois narratrices qui chacune à leur façon nous racontent l'histoire d'un voyage et de rencontres. J'ai beaucoup apprécié la façon que Virginie Grimaldi a de décrire les émotions. Les passages concernant Chloé m'ont particulièrement émue. J'ai aussi été assez surprise par le retournement de la fin. Je n'en dis pas plus mais je ne m'y attendais pas du tout.* C'était une lecture agréable et un bon moment d'émotions. (Bon, la lecture de ce livre m'a aussi donné envie d'aller en Scandinavie ^^)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un vrai coup de cœur pour moi !! On découvre donc Anna, 37 ans, mère de 2 jeunes filles, Chloé 17 ans, Lily 12 ans. Cette histoire est à 3 voix, celle d’Anna, les chroniques de Chloé et la lecture du journal intime de Lily… et j’ai aimé avoir ces 3 points de vue, car cela aide à mieux comprendre sous différentes perspectives… Anna croule sous les dettes, elle a des difficultés à tout payer, sans compter qu’elle va se retrouver au chômage, elle est bord du gouffre financier… Chloé est une adolescente mal dans sa peau, qui a ce besoin intense d’être aimée, c’est important pour elle qu’on l’aime, alors elle cède à toutes les demandes que les garçons de 17 ans vont lui faire… par peur de se retrouver toute seule, Lily quand à elle, je l’adore, c’est une gamine adorable, elle m’a fait trop rire ! Elle a un humour décalé malgré son jeune âge et elle a la tête sur les épaules. Du jour au lendemain, Anna, sur les conseils de sa mémé, va prendre la route avec ses filles, elle va emprunter le camping car de son père et sa belle-mère et l’aventure va commencer ! J’ai adoré suivre Anna et ses filles dans cette aventure scandinave, découvrir le Danemark, la Suède, la Finlande, la Norvège, voir le soleil de minuit, voir le preikestolen, le vigelandsparken… j’ai fait mes petites recherches sur google au fur et à mesure ! Et Dieu que cela me donne envie de découvrir ces magnifiques pays ! Au cours de leur périple, les filles vont rencontrer Julien un charmant homme, qui fait également le voyage en Scandinavie avec son fils autiste de 13 ans. Lily va se rapprocher de lui tout doucement. On y découvre également Marine et Greg (j’ai adoré le clin d’œil à Pauline et Jules ! C’est le prénom Jules (comme mon fils) qui m’a fait tilter! ;) , si vous avez lu « Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie » vous comprendrez…), Diego et Edgar, deux charmants papis qui vont beaucoup aider Chloé. On y découvre François, Françoise, Louis et Louise. Et faire ce voyage en leur compagnie m’a tellement plu ! Il y a beaucoup de passages vraiment trop drôles, notamment celui du ju’jitsu avec Julien ! Mon mari me regardait rire toute seule devant ma liseuse ! Dans cette histoire, j’ai pu me mettre à la place d’Anna (je suis mère), à la place de Chloé (j’ai eu 17 ans et ce sentiment d’être incomprise!) et à la place de Lily (12 ans) qui essaie de comprendre la vie ! Elles m’ont toutes les 3 beaucoup touché et je pense que ce roadtrip leur a fait énormément de biens, elles en sont ressorties grandies et moi aussi! Virginie Grimaldi devient une auteure de référence pour moi, je ne loupe aucun de ses livres tellement ils sont criants de vérité. Ils me font du bien et me donner constamment la bougeotte ! Merci à #NetGalleyFrance pour ce service presse et à la maison d’éditions #Fayard ! Foncez à 200 % pour cette belle histoire qui met du baume au cœur, en tant que mère, que femme, que fille… Et c’est décidé, quand je pourrais je ferais une croisière autour du monde (référence au romand « le 1er jour du reste de ma vie ») et un voyage en scandinavie ! Merci Virginie Grimaldi pour tes livres, tes mots qui me touchent énormément.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je diversifie de plus en plus mes lectures et c'est encore le cas avec ce roman, loin de mes new romance routinière, j'ai déjà vu quelques avis passés, et ce sont des coups de coeur pour la plupart. Je ne connaissais pas du tout l'auteure, apparemment très apprécié, et je vais très rapidement m'intéressé à ses autres titres vu l'excellente découverte de ce titre. Il est grand temps de rallumer les étoiles est une histoire pleine d'espoir et revigorante, tellement représentative de la vie. Anna, 37 ans élève ses deux filles seule, Chloé 17 ans et Lily 12 ans, elle peine à joindre les deux bouts, est endettés et perd son job. La relation avec ses filles s'est dégradée depuis quelques temps, travaillant beaucoup et passant peu de temps avec elles, alors lorsqu'elle reçoit sa "prime de départ" un choix s'impose à elle, payer ses dettes et rester enterrée dans sa routine ou partir en road trip avec ses filles voir les aurores boréales. C'est comme ça que nous partons en voyage avec ses 3 personnages. J'ai laissé l'auteure (enfin les personnages) m'emporter à travers ce voyage dans les pays nordiques. Un voyage que nous suivons grâce aux 3 personnages, Anna nous raconte son histoire, nous découvrons le point de vue de Chloé à travers son blog, alors que Lily s'adresse à Marcel, son journal. C'était très important pour cette histoire d'avoir les trois points de vue des personnages je pense et Virginie Grimaldi a réussi à rentrer dans la tête des personnages quelque soit leur âge. J'ai adoré Lily et ses expressions pas encore bien connus, on sent l’innocence de l'enfance à certains moments et par moment une bonne maturité, et elle est tellement mignonne. Chloé quand à elle, est un peu perdue, encore attristé par le départ de son père, le fait de ne pas le voir beaucoup et l'absence de sa mère du au travail, elle n'a jusque la pas toujours fait les bons choix. Anna est une mère extraordinaire, faisant passé ses filles avec tout. Elle n'a pas un passé facile et même si je l'avais deviné, l'auteure à su parfaitement retranscrire cette partie de sa vie. J'ai vraiment passé un excellent moment autour de ses 3 personnages, mais également avec ceux qu'elles rencontrent lors de leur road-trip, que ce soit Julien (si je m'étais attendu à ca ! ), Noé, Edgar, Diego et les autres. D'ailleurs j'ai adoré les deux petits vieux Edgar et Diego, ils sont vraiment géniaux (vous découvrirez pourquoi !), les autres personnages ont également leur importance et le petit Noé est tellement attachant. Ce road trip est à la fois une bouffée d'air frais, qu'une réalité, c'est ce qui rend le roman si fort. Voyager est un vrai plaisir, j'ai l'habitude des road-trip aux Etats-Unis, avec grosse chaleur et romance, ici c'est tout le contraire nous sommes dans le froid du Nord, découvrant Norvège ou Scandinavie avec une mère et ses deux filles, c'est tellement bien ! En fait, je ne sais pas pourquoi ce roman n'est pas un coup de coeur (ou c'en est un inconsciemment) je n'ai pas ressenti le petit truc habituel qui fait que, et pourtant je n'ai rien à repprocher à ce roman, il fait tellement de bien et appuie aussi sur ce qui fait. Je vous conseille vraiment ce livre ! Et personnellement il m'a donné très envie de découvrir les autres titres de l'auteure.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

N'y allons pas par quatre chemins, ce livre est une petite pépite, à l'image des précédents de Virginie Grimaldi.! On suit le périple d'Anna, mère un peu débordée, qui souhaite retrouver ses 2 filles, Chloé et Lily : son idée ? Un camping-car et roule ma poule, direction la Scandinavie... Rafraîchissant, divertissant mais aussi profond sur les relations mère-filles, les liens qui se font et se refont ! Après avoir tourné la dernière page, non sans une certaine tristesse de quitter ces trois drôles de filles, j'ai repris le livre, chapitre après chapitre, pour noter les différents lieux visités...qui sait ? Peut-être qu'un jour je le ferai moi aussi ce road-trip avec ma fille ! :)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce livre a tout de la lecture feel-good mais pas que. Il évoque avec profondeur les relations mère-filles parfois chaotiques. Ici il est question de réapprendre à se connaitre et de partager. Après avoir lu "Le premier jour du reste de ma vie" j'ai donc enchainé avec "il est grand temps de rallumer les étoiles" de la même autrice. Séduite par le premier j'attendais beaucoup de celui-ci sans grande appréhension, je savais que Virginie Grimaldi avait le mot juste et la faculté de me toucher. C'est avec émotion et tendresse que j'ai aimé parcourir la Scandinavie et ses paysages magnifiques auprès de cette maman au clair avec ses erreurs et de ses deux filles finalement en manque d'amour. Toutes les trois vont retrouver le goût du partage, des confidences, et l'envie de se créer des souvenirs ensemble. "Il est grand temps de rallumer les étoiles" est donc cette preuve d'amour tant attendue, celle qui aide à grandir et à s'épanouir. En tous cas même si j'ai été émue j'ai également pas mal ri ! Une scène me reste en tête et me fait sourire encore maintenant ! Ce genre de roman c'est tout ce que j'aime, passer du rire aux larmes grâce à une écriture fluide et légère. Et puis j'aime les histoires où on parle de femmes, de leurs forces et de leurs espoirs, de leurs batailles et de leur amour ! Les histoires de Virginie Grimaldi c'est la vie, celles qui permettent de s'identifier et avec lesquelles on ne se dit pas que ça arrive que dans les livres. Alors ok, forcément les personnages sont un peu plus aidés hein, personnellement je me verrais pas partir et oublier mes dettes le temps du voyage mais quand même on se dit que ça pourrait être possible !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Bonjour Virginie, j’ai le droit de dire que vous (pardon, on a dit qu’on se disait tu) tu m’agaces un peu ? c’est sans doute un peu déplacé évidement mais bon moi quand je vois un titre comme ça et bien je me dis que ça va être du chouette roman qui va me faire du bien, mais oui effectivement, c’est le cas, mais bon dieu, pourquoi faut-il toujours que tu me fasses pleurer ? Tu m’agaces, mais qu’est-ce que je t’aime aussi. Non, ce n’est pas vraiment une déclaration d’amour, ne nous emballons pas, mon couple va très bien et nous menons une vie parsemée d’embuches (et de trois petits diablotins, dont une ado de 14 ans !!!) mais pleine de joie. C’est juste que tes romans, bon, bah, voilà, je suis fan. Tu m’avais fait pleurer à chaudes larmes l’année dernière lorsque tu évoquais mon le papa de Pauline aujourd’hui encore tes mots ont réveillé beaucoup de choses. Ce raod-trip était évidemment la meilleure chose qui puisse arriver à Anna, cette maman de 37 ans en pleine crise financière (sa dette de 12 000 euros, voilà une sacrée merde dans laquelle tu l’as mise…ou une chance) et crise familiale. Seule depuis le départ de Mathias (dont il faudra un bon moment avant tu nous lâches le morceau à son sujet) il y a 7 ans, à élever ses filles Chloé 17 ans et Lily 12 an, l’une hypersensible, à haut potentiel et qui a beaucoup de mal à s’aimer (on parle de mon grand là ?) et l’autre, adorable, sincère, nature et tellement drôle (on parle de mon petit là ?). Pour éviter de tout perdre, enfin surtout ses amours, elle décide de prendre le camping-car que vient de s’offrir Papoute, pour faire un voyage en Scandinavie, voir les aurores boréales et surtout retrouver ses petites. Merci mémé pour le conseil ! C’est pas gagné car Anna à peur de inconnu, c’est une grande angoissée et les rapports avec Cholé ne sont pas franchement faciles... Mais c’est l’occasion de réapprendre à se connaître, à dialoguer (et parfois les silences réunissent plus que les mots). Et puis comme leur route va croiser celle de Julien, son fils Noé et d’autres camping-caristes, l’aventure se s’en trouvera que plus riche. Il est grand temps de rallumer les étoiles c’est un roman lumineux, drôles mais qui n’oublie pas de parler de choses graves (on se prend quand même quelques claques ici !) et tellement plein d’émotions. Ah là là, Virginie tu me fait pleurer de tristesse (certains mots me touchent profondément), de joie (parce que le bonheur est à portée de main) et de rire (toutes ces perles signée Lily, c’est du pur bonheur !!!). Les trois narrations (celle d’Anna, de Chloé via son blog et celle de Lily via son journal intime nommée Marcel) forment un récit charmant, plein de vie, fait de situations légères ou délicates et empli de sentiments forts. Merci Virginie pour ta bienveillance que tu distilles dans tes pages, tu parles avec le cœur et ça fait un bien fou (même si tu titilles un peu trop ma sensiblerie - en vérité, j’aime ça !!!). Continue encore à rallumer les étoiles !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Sans surprise, j’ai passé un excellent moment avec ce roman ! La recette de Virginie Grimaldi est diablement efficace, et marche à tous les coups : mélanger des personnages forts et attachants, des thématiques actuelles et universelles, ajouter un zeste d’humour et d’amour, ça donne un excellent livre ! Comment rester insensible face aux trois héroïnes que nous présente Virginie Grimaldi ? Entre Anna la mère célibataire dévouée et angoissée, Chloé qui affronte l’adolescence et ses questionnements, et la toute jeune Lily rêveuse solitaire, on ne peut que s’attacher à cette famille si représentative de nombreuses autres. Je me suis personnellement retrouvée dans chacune d’entre elles, mais ai été bien plus particulièrement touchée par le personnage de Chloé (même si Lily et son humour m’ont beaucoup fait sourire !). On sent les efforts de cette mère pour offrir une vie meilleure à ses filles, on sent son acharnement à tenter de joindre les deux bouts malgré la détresse que ça occasionne. Et on sent ses deux fillettes faire face, en aimant leur mère à leur manière. Autour d’elles gravitent une foule d’autres personnages, synonymes de ces rencontres qui marquent une vie. Parmi eux, Marine et Greg, déjà rencontrés dans Tu comprendras quand tu seras plus grande, que j’ai été ravie de retrouver ici. Je suis toujours émue de ressentir un lien affectueux, amical ou amoureux mais toujours bienveillant, de tisser au fil des pages d’un roman. Je suis donc ressortie bouleversée de cette lecture par la dose d’amour qui m’a été offerte au fil des chapitres, entre nos trois héroïnes mais aussi à travers les relations qu’elles noueront avec les personnages qu’elles rencontrent au fur et à mesure des kilomètres. Et j’en suis sortie d’autant plus bouleversée que le roman aborde mine de rien une multitude de thématiques difficiles. Virginie Grimaldi va nous parler de la précarité et de la misère sociale, de l’adolescence et ses questionnements, ou encore de l’autisme. Chaque thématique est abordée de manière subtile, sans jamais tomber dans le cliché ou dans le jugement. Il est difficile au quotidien de se rappeler que l’amour guérit tout, et c’est pourtant un joli rappel que nous fait l’auteure à travers ce roman. Je vous conseille de foncer sur ce roman aussi candide que profond, et drôle que mélancolique : une petite pépite !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je peux déjà commencer par vous dire que ce livre est génial ! On vit à travers l'humour de Lily (une gamine fantastique), le manque de confiance en elle de Chloé (une adolescente qui s'expérimente), les crises de panique d'Anna (une mère qui a perdu le contrôle) et la sensibilité que chacune d'entre elles possède. (Cela a d'autant plus d'impact quand on est hypersensibles soi-même). Elles sont uniques et en même temps sont comme beaucoup d'entre nous : elles tentent de comprendre la vie qu'elle soit facile ou non. Je suis une grande consommatrice du fait qu'il y ait un changement mémorable entre le début et la fin de l'histoire. Le périple qu'elles vivent, on voudrait tous y participer parce que malgré les hauts et les bas, c'est comme assister à une colonie de vacances qu'on est triste de quitter à la fin. C'est un livre d'aventures, un road trip à la française (même s'il a lieu en Scandinavie) et une petite merveille de rigolade et de tendresse. On y va même jusqu'au petit rebondissement de dernière minute qui fait chaud au cœur. (agrémenté de petites révélations qui viennent nous changer notre vision de l'histoire tout au long de l'oeuvre). Ce livre est un pur délice ! Je n'avais jamais lu de livres de Virginie Grimaldi et maintenant, j'ai envie de tous les acheter pour plonger dans l'univers de cette auteure qui m'a complètement bouleversé. Il est grand temps de rallumer les étoiles se dévore en un rien de temps et me donne à penser qu'il en est de même pour chacune de ses histoires.. Si vous ne l'aviez pas compris, c'est un immense coup de cœur !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Autant vous le dire, tout de suite, Il est grand temps de rallumer les étoiles est une PEPITE. J’ai été conquise. J’ai été séduite de bout en bout. J’ai ADORE. Tout dans ce roman est comme une douceur pour l’âme. Une fois de plus Virginie Grimaldi dresse un récit captivant, passionnant, attachant et teinté d’émotions. Le très joli récit à trois voix se dessine au grès des pages. Il emporte dans un road trip émouvant. Il offre une rencontre exceptionnelle. Celle de plusieurs destins et d’une multitudes de petits riens qui une fois en contact forment des grands tous. Les protagonistes sont Anna, 37 ans, ses filles Chloé 17 ans et Lily 12 ans. Le trio embarque dans ses bagages le lecteur. Chacune sa ses personnalité. Chacune a sa vision du monde. Le voyage percutera leurs idées. Je les ai aimé toutes le trois. J’ai aimé leur imperfection, leur personnalité, leur sensibilité. J’ai aimé leur manière d’être, j’ai pleuré, j’ai souffert. J’ai vibré. Toutes les trois possèdent un côté un peu perdu très attendrissant. La vie les a fait se perdre un peu. Le road-trip en Europe va les rapprocher. Virginie Grimaldi possède cette marque, cette magie, cette légèreté impossible à oublier. Ses mots se parent de traits splendides. Les trois univers posés se mêlent habillement. Chacun laisse entrevoir un humour, des sentiments différents. Le positif comme le négatif se posent. Rien n’est épargné. Les aléas du quotidien avec les hauts et les bas sont magnifiquement narrés. J’ai aimé partager les réflexions, les rêves, les doutes, les questions de Anna, qui transpire d’un amour pour ses enfants qui irradie l’espace. Elle est une mère dépassée, qui se perd dans son travail et décide de renouer avec ses enfants. L’impression d’être aux côtés des héroïnes enveloppe le coeur. L’impression de voir les découvertes, les paysages, les rencontres entraînent dans une danse plaisante. Lily apporte une touche d’humour irrésistible. Elle dédramatise les événements. Et ses expressions sont comme une bouffée de fraîcheur. Chloé renferme plus de colère, de sentiments retenus, de joie, de magie d’adolescente perdue. Au fil des pas, les filles et leur mère réapprennent às’aimer. Elles renouent les liens. J’ai pris une claque. Une de celle qui vous surprend en lisant, le roman, les mots sont si justes, si réalistes qu’ils frappent et laissent des traces. J’ai aimé la grosse dose d’amour et d’amitié qui transpire du récit. En bref, Il est grand temps de rallumer les étoiles est un roman rempli de lumière, de douceur, de mille petites émotions. C’est un peu une seconde chance. Un voyage unique, riche, complexe, touchant, entamé par une mère et ses deux filles qui montre un message plein de passion, de joie, de peine, de petits riens qui ponctuent le quotidien. Virginie Grimaldi dresse une histoire tendre et dure à la fois. Un petit bijou qui fait du bien.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Il est grand temps rallumer les étoiles de Virginie Grimaldi est un roman lumineux et rempli d’espoir. J’ai adoré cette lecture pleine d’humanité. Anna est une mère célibataire qui s’effondre totalement. Elle a beau enchaîner les heures de travail, elle ne parvient pas à combler le gouffre de dettes qui s’ouvre chaque jour un peu plus devant elle. Elle croule tellement sous les soucis qu’elle ne devine même pas le désespoir de ses filles Chloé et Lily. Chloé est une adolescente en manque d’amour, elle tente de combler ce vide affectif par tous les moyens. Lily est une enfant malmenée par ses camarades de classe qui la trouve bizarre. Quand Anna perd son travail et passe par la force des choses un peu plus de temps chez elle, elle découvre vite la souffrance de ses filles. Face à un quotidien qui l’accable, Anna décide de tout quitter sur un coup de tête et d’emmener ses filles en camping-car pour un road-trip inoubliable en Scandinavie, une aventure qui va changer leur vie… Virginie Grimaldi nous offre avec ce roman une véritable étincelle dans le brouillard. Face aux affres d’une vie qui l’étouffe, son personnage Anna s’offre un nouveau souffle. Ce roman porte un message fort, il exprime le refus de se laisser abattre. Quand Anna entame son périple, on la sent à bout, proche de toucher le fond, et on a le sentiment qu’elle se propulse loin de cette vie qui l’étouffe comme si c’était une question de survie. On se sent extrêmement touché par ce personnage dans lequel on peut se projeter, car on peut vite se retrouver dans une situation égale la vie étant faite de petits grains de sable qui viennent se glisser subrepticement dans ses rouages. On perçoit la spirale dont Anna peine à sortir. En construisant ce roman à trois voix, l’auteure nous offre trois perceptions de la situation familiale. Chloé est une adolescente qui souffre de l’absence paternelle, on a l’impression qu’elle comble un vide affectif en sortant avec le premier garçon qui lui accorde un peu d’attention. Elle tient un blog où elle expose sa vie et ses sentiments aux jugements des autres pour se sentir moins seule. Elle a tant besoin du regard des autres pour exister et elle a une telle peur du rejet et de l’abandon qu’elle est prête à tout donner pour être aimée rien qu’un petit peu. Lily, quant à elle, est une enfant vive et drôle, souvent drôle malgré elle d’ailleurs. Elle confie ses pensées et raconte ses journées à un journal intime qu’elle a appelé Marcel. Elle lui parle comme à une véritable personne et cette amitié de papier semble lui convenir parfaitement, car les gens elle ne les apprécie pas beaucoup. Elle m’a tellement fait rire avec ses réflexions et ses expressions biscornues. Virginie Grimaldi a réussi à retranscrire à travers ce personnage toute la fraîcheur des expressions enfantines et le regard doux et naïf qu’ils portent sur le monde. La narration s’alterne donc entre Anna, Chloé et Lily et tout au long du récit, on apprend à les connaître, à comprendre leur situation et le voile se lève peu à peu sur les non-dits et les souffrances. La force de Virginie Grimaldi c’est de nous raconter ce parcours de vie chaotique avec une plume enjouée et de rendre son éclat à une famille ternie par les soucis. J’ai beaucoup aimé ce road-trip à travers la Scandinavie, cet espace de découverte et de redécouverte que l’auteure a construit. Les liens se renouent dans ce lieu neutre, loin de tout ce qui les affecte. C’est aussi l’occasion de s’ouvrir aux autres, puisque nos trois héroïnes se retrouvent bien vite affublées de compagnons de route qui vont nettement enrichir leur voyage. On assiste à la renaissance des personnages et surtout à la renaissance d’une famille. A travers ce récit, l’auteure amène une vraie réflexion sur l’attention que nous portons aux autres et sur la vie que nous menons, emportés dans le tourbillon du quotidien, on passe peut-être à côté de l’essentiel. Il est grand temps de rallumer les étoiles est un récit grandiose qui m’a transportée. On s’attache beaucoup aux personnages, on vit totalement le road-trip à leurs côtés. Ce roman insuffle une énergie et une force assez incroyables, c’est un remède puissant contre toute forme d’abattement.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Virginie Grimaldi fait partie de mes auteures préférées et « Tu comprendras quand tu seras plus grande » m’avait secoué le cœur et fais passer du vrai fou rire au vrai vrai gros chagrin. Bref un yo-yo émotionnel épatant. Je sais pas vous, mais moi, rien que le titre de ce dernier récit me fait décoller. Trois personnages féminins incroyables et bien singuliers , trois styles de narration différents et pourtant c’est fluide, léger et beau. Lily est hilarante quand elle nous raconte sa version de l’histoire à travers Marcel, son journal intime, Chloé hypersensible nous confie ses chroniques et Anna dévoile ses peurs et sa vie telle qu’elle la vit, simplement en pensées. Le road trip comme thérapie, pour se (re)découvrir, elles nous embarquent avec elles dans le camping car. Et nous, lecteur, on observe, on rigole (beaucoup et très fort), on compatis(beaucoup beaucoup beaucoup et même que parfois on pleure) , on s’attache(beaucoup trop beaucoup). Leur aventure devient la nôtre, et se perdent ci et là, des minis drames, des belles tranches de rire, des rencontres, mais surtout beaucoup d’amour. En bref: Badaboum, encore une claque, et ce, dés les premières pages, des personnages riches et crédibles, une merveilleuse histoire, un véritable hommage aux femmes, filles, adolescentes et au mélange des trois! Des métaphores plus réelles que la réalité, des jeux de mots splendides... quelle plume! On s’envole... jusqu’aux étoiles, et Virginie nous les rallume... encore et encore, elles clignotent, elles pétillent et brillent très très fort longtemps après le dernier mot! Merci Madame Grimaldi! Bien vite le film, oui oui c’est prévu (danse de la joie). Ps: l’adaptation de « tu comprendras quand tu seras plus grande » est aussi prévue! ( re-danse de la joie).

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Chloé est une adolescente de presque 18 ans, en Terminale. Elle envisage d’arrêter le lycée pour travailler pour aider sa mère à boucler ses fins de mois. Elle rêve de partir en Australie. Lily, elle, est au collège et se fait harceler par deux filles de sa classe. Elle, ce qu’elle aime, c’est les animaux. Anna est la maman de ces deux jeunes filles. Elle a du mal à joindre les deux bouts et vient de perdre son travail. Elle fait des crises d’angoisse dès qu’elle sort de sa zone de confort. Mais elle emmène ses filles en plein road-trip pour aller voir les aurores boréales et visiter l’Europe du Nord. Au cours de leur périple, elles vont rejoindre un groupe de camping-caristes, auxquels on s’attache sans s’en rendre compte. J’ai beaucoup aimé les personnages du livre. Certains plus que d’autres ! J’ai adoré la jeune Lily et sa façon de parler avec ses expressions à côté de la plaque. J’ai beaucoup aimé le style de l’auteur, je n’en suis pas surprise mais j’en suis vraiment ravie. C’est vraiment ce que j’espérais. J’ai beaucoup aimé cette façon qu’elle a de raconter le voyage de trois points de vue différents (les deux filles et la maman) avec trois langages différents. J’ai passé un vrai bon moment en lisant ce livre, vraiment. Je me suis surprise à rire de bon cœur, à lire des passages à mon mari et aussi à pleurer. Ce livre m’a fait ressentir tout un panel d’émotions. C’est rare d’éprouver tout ça dans un seul et même livre ! Ce roman m’a aussi donné très envie de partir en road-trip pour voir les aurores boréales. C’est un de mes rêves depuis très longtemps, c’est écrit noir sur blanc sur ma bucket-list ! Mais là, je m’y croyais vraiment, j’ai vraiment eu l’impression d’y être, d’accompagner les personnages du livre. Mais surtout, ce livre m’a donné envie de dire à mes parents (dans le roman c’est juste la maman, mais pour moi, les deux sont inséparables, c’est Papa et Maman, quoi !), à ma sœur et à mon frère que je les aime très fort ! Ils sont ma famille et mon oxygène ! Un petit bisou si vous passez par ici ! 😉 En conclusion : j’ai dévoré ce livre. J’aurai adoré participer à ce road-trip ! Sous couvert de légèreté, ce roman traite de sujets assez lourds en vous faisant passer par une ribambelle d’émotions. J’ai adoré !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :