Qu'est-ce qui fait pleurer les crocodiles ?

Une comédie romantique avec une touche d'humour à l'anglaise

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 7 mars 2018 | Archivage 7 mai 2018

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #QuestceQuiFaitPleurerLesCrocodiles #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Ce voyage, elle n’avait pas envie de le faire.
Cette destination, elle ne l’a pas choisie.
Cet hôtel, elle ne l’aurait jamais sélectionné.


Et pourtant, Sofia se retrouve au Royal Redstone House, majestueux manoir écossais, pour une durée indéterminée, afin de se remettre de l’événement. Si, au début, elle ne voit que la décoration trop baroque, trop ostentatoire, trop passéiste, Sofia apprend au fil des jours et des rencontres à découvrir l’hôtel d'un nouvel œil. Ce lieu a une âme mystérieuse et intrigante, tout comme les personnes qui y vivent, y travaillent... ou y rôdent. À commencer par Lachlan, un homme glacial et désagréable, dont la présence dans ce petit monde courtois et velouté laisse Sofia très perplexe...

"Un courant d'air frais écossais dans la chaleur de l'été" 20Minutes.fr

A propos de l'auteur
Professeur de droit dans une prestigieuse école à Lyon, Lucie Castel s’évade grâce à l’écriture. Aussi dynamique que talentueuse, elle exprime sa créativité à travers de multiples projets artistiques qu’elle aime mener de front. Après Pas si simple, Qu'est-ce qui fait pleurer les crocodiles  ? est son deuxième roman.
Ce voyage, elle n’avait pas envie de le faire.
Cette destination, elle ne l’a pas choisie.
Cet hôtel, elle ne l’aurait jamais sélectionné.


Et pourtant, Sofia se retrouve au Royal Redstone House...

Formats disponibles

FORMAT Ebook
ISBN 9782280393850
PRIX 5,99 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Enfin ! Il y a quelques semaines, je lisais Pas si simple (Cliquez ici...) de Lucie CASTEL et je désespérais de n'avoir entre les mains qu'un seul de ses romans... Evidemment ! Cette auteure n'avait écrit (que !!!) ce roman... Lorsque j'ai consulté le catalogue de NetGalley, je suis tombée sur un nom qui m'était familier... Ni une, ni deux, même sans lire le résumé (ou en le parcourant très vite), j'ai croisé fort les doigts... et j'ai espéré de tout mon coeur qu'on m'accorde le privilège de lire (avant sa sortie, le 07 mars 2018), Qu'est-ce qui fait pleurer les crocodiles ? Une journée plus tard, je me plongeais dans l'exquis roman... ne regrettant absolument rien de mon emballement ! Conquise ! Ce roman a de nombreuses qualités. Il est amusant. Il est émouvant. Il est passionnant. Surtout... si on aime les situations quelque peu rocambolesques, si on a une sensibilité particulière pour les dialogues incisifs... surtout, si on aime les secrets du passé, les êtres humains criblés de malheurs et qui développent des qualités magnifiques malgré leur passé... surtout si on est passionné d'arts, de vols, de trafics... surtout si on est touché par la plume de Lucie CASTEL. C'est mon cas pour tout ! La rage de vivre... L'héroïne, Sofia, et le beau Lachlan ont la rage de vivre et survivre. Ce sont de beaux personnages, forts, combatifs. Leur portrait est bien décrit. Physique et humeur, jusqu'à la colère, sont dépeints avec précision et détails. Je suis emballée ! Les personnages secondaires ne sont pas moins intelligents, touchants et vrais, avec quelques touches plus caricaturales. De la Lady, à la femme de chambre, au valet, à ce fils célibataire et volage, au pâtissier bourré de prétention, j'ai aimé l'ensemble du contexte, ancien ("baroque"), comme un huis clos, comme l'image (que je me fais) de l'ambiance des livres d'Agatha Christie... Bref, ces descriptions des lieux, des vies, des relations sont suffisamment riches pour que mon esprit s'imprègne de cette atmosphère assez particulière : L'Ecosse, un vieux manoir, un corridor orné d'œuvres d'art, une légère brume, une pelouse d'un vert émeraude, des ruelles et des échoppes anciennes... La profondeur des sentiments ? J'ai apprécié le jeu de séduction de nos deux principaux acteurs. Les conversations et les querelles verbales étaient épicées telles que je les aime. Leur rapprochement soudain et fusionnel aurait pu bénéficier d'un peu plus de temps... et oui ! les pages ont défilé trop vite pour moi... Ce fut un beau moment de lecture, assez passionné et assez boulimique !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai retrouvé avec plaisir l'humour grinçant de Lucie Castel découvert dans "pas si simple". Il y a dans son dernier roman une vraie atmosphère (j'étais vraiment en Ecosse dans ce vieux château), une véritable intrigue aussi (que se passe t-il avec les œuvres d'art du manoir ? Pourquoi l'héroïne est en Ecosse ? Qui est Lachlan ?) et des personnages tous très attachants (même ceux que l'on pourrait qualifier de secondaire). La plume est très fluide, les interactions entre les 2 héros très drôles. C'est un roman qui se lit vite Et avec plaisir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ayant adoré son dernier roman "pas si simple", je me suis laissé tenter par celui-ci. Je vous avoue que le titre m'a assez intriguée et que je n'ai même pas lu le résumé, voulant me laisser porter par la découverte. Si j'ai eu beaucoup de mal les 100 premières pages, j'ai fini par apprécier ma lecture et rire pas mal. Sofia n'a pas décidé de venir dans ce coin perdu en vacances, ni pour se ressourcer, ni pour essayer de se remettre d'un drame. Et pourtant, elle y est et va devoir faire avec. Si elle pensait cependant passer quelques semaines au calme, c'est sans compte sur les habitants, qui en ont décidé autrement. Surprit ce cher Lachlan, qui est aussi froid qu'il est intriguant... Comme je vous le disais plus haut, j'ai eu un peu de mal avec les 100 premières pages. J'avais du mal à savoir où allait l'intrigue, et pourquoi on tombait dans une enquête de ce genre. Oui bon, du coup, c'est un peu ma faute, puisque je n'avais pas lu le résumé, on est d'accord. Ce qui ne m'a pas empêchée de continuer, car je voulais malgré tout en savoir les finalités. Et pas ces fameuses 100 pages, je dois avouer que je me suis pas mal éclatée, surtout grâce à un personnage en particulier : Lily. Elle est à la fois agaçante, naïve et attachante. Elle n'a pas grand chose dans le ciboulot, ne comprend pas les références qu'on lui fait, et encore moins les métaphores. Mais à côté de ça, c'est l'innocence incarnée. Elle est douce, loyale et un peu bête. Même si à des moments j'ai levé les yeux au ciel devant certaines de ses réactions, il n'en est pas moins qu'elle m'a beaucoup touchée et qu'elle est devenue mon coup de cœur du roman. Ensuite, nous avons Archibald, surnommé Archi. C'est l'un des employés de cet hôtel particulier. Il est aussi plein de vie et essaye de protéger au maximum de ses capacités Lily, qui se fourre toujours dans des situations folles. Il devient aussi un point d'encrage pour Sofia, qui commence à comprendre les rouages de cet endroit. Et pour finir, nous avons évidemment Lachlan, l'homme mystérieux du roman. Dès le début, j'ai su que j'allais l'aimer. Bourru, froid et assez mystérieux, il m'a beaucoup fait rire et ricaner. Il envoie chier tout le monde, et les piques qu'il s'envoie avec Sofia sont vraiment très bonnes et drôles. Leur relation est celle que l'on aime retrouver dans un roman de ce genre. Quant à l'intrigue, je dois dire qu'elle prend un tournant que je n'imaginais pas vraiment. Peut-être aussi pour cela que j'ai eu du mal à comprendre où voulait nous emmener l'auteure ? Néanmoins, nous sommes vite pris, nous aussi, dans ce cercle vicieux, et, plus on avance, plus on veut avoir le fin mot de l'histoire. ​ ​En résumé, une romance/enquête fraîche, drôle et décadente. Bien que j'ai eu du mal les 100 premières pages, ensuite, j'ai beaucoup ri et pris du plaisir à découvrir tout ce beau monde. Et ce petit voyage en dehors de la France était aussi très appréciable.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Tout comme son premier livre, Lucie Castel nous enchante avec ce nouveau roman. On retrouve cet humour mordant, cette atmosphère so british qui nous fait fondre, des personnages toujours aussi loufoques et surtout une relation pleine d’étincelles. A ceci près, que cette fois-ci l’émotion est au rendez-vous et que l’auteure parvient avec brio à entrelacer tous ces sentiments. Sofia a vécu un traumatisme, qu’on apprend que tardivement dans le livre: on l’a suit à travers une enquête qui occupe ses pensées pour qu’elle ne ressasse pas les derniers évènements vécus, tout est bon pour ne plus y penser. Seulement on ne peut pas faire éternellement l’autruche. C’est un peu les montagnes russes mais en beaucoup mieux. Je n’ai pas honte de dire que je suis passée par tous les stades dans ce livre: du rire aux larmes, de la curiosité à la mode Sherlock Holmes. Je crois que Lucie Castel est définitivement une auteure que je vais suivre, si tous ses livres me mettent dans des états pareils!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'avais entendu parler de Lucie Castel par rapport à son premier roman, Pas si simple. Et c'est par Qu'est-ce qui fait pleurer les crocodiles ? que j'ai commencé. Normal. Cela fait longtemps que je n'avais pas lu une romance qui était un peu plus que ça. D'ailleurs, me laissant prendre au jeu, j'avais oublié que c'en était une car il y avait une vraie intrigue avec de véritables personnages. Le roman prend un tournant que je n'imaginais pas du tout quand j'ai commencé ma lecture. Du coup, je me suis prise au jeu et j'ai cherché à comprendre. Que se passe-t-il dans ce manoir ? Qui sont vraiment les personnages ? Pourquoi ? De plus, l'Ecosse dépayse. L'écriture incisive et pleine d'humour de Lucie Castel est assez juste pour nous faire imaginer les paysages, sans tomber dans l'excès de descriptions ou dans le manichéisme. Cela marche aussi avec les personnages. Pourtant, ça aurait pu être le cas car certaines situations sont rocambolesques. Si vous voulez lire une romance bien faite, intelligente, drôle et avec une vraie histoire de fond, foncez découvrir Qu'est-ce qui fait pleurer les crocodiles ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

La couverture est attirante, le titre aussi. Une romance dans un château, des personnages écorchés par la vie... cela pourrait paraître ordinaire mais plaisant. C’est sans compter sur l’ingéniosité de l’auteur qui y ajoute une intrigue, une quête très bien ficellée, juste de quoi epicer l’histoire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

D’abord, ce que j’ai envie de vous dire sur ce roman c’est à quel point le contenu de ce roman est riche. C’est une romance oui mais tellement pas que ! Vous allez voyager au cœur du château de Redstone, transformé en hôtel de luxe par la famille Wallace. Lorsque Sofia y arrive, envoyée là de force par Paul son patron, elle n’a aucune envie d’être là, elle traîne derrière elle un mal être dont on ressent vite qu’il s’est passé quelque chose de terrible dans sa vie. A Redstone, elle va faire la connaissance de personnes qu’elle va croiser chaque jour : Archibald et Lily, des employés de l’hôtel qui deviendront de supers amis. Avec eux, on a droit à des discours truffés d’humour, ils s’apporteront beaucoup les uns aux autres. Il y a aussi Lady Catherine, une dame âgée dont le compte en banque la rend puissante et qui n’a peur de rien. Elle n’a pas la langue dans sa poche et se mêle de tout sans aucune arrière pensée ! Et puis il y a des hommes évidemment, Lachlan qui semble être le directeur financier de la famille Wallace et Glen le fils héritier des Wallace qui dirige l’hôtel. Au début du roman, je n’ai pas trop su lequel de ces 2 hommes serait celui d’important dans l’histoire mais il ne faut pas lire beaucoup de chapitres avant d’en avoir une idée sûre. Ce que j’ai adoré dans cette romance c’est qu’il y a une vraie histoire, c’est pas juste une rencontre entre un homme et une femme qui finiront par s’aimer. D’abord, de nombreux personnages vont révéler leurs failles, leurs peines et on s’attache forcément à ces gens blessés qui ont vécu si malheureux. C’est le cas pour Sofia, pour Lachlan, pour Lily. Et puis, il y a une enquête super bien menée que j’ai adorée qui concerne Redstone House et l’héritage compliqué de la fortune des Wallace. Sur fond de disparition d’œuvres d’art, Sofia va se retrouver à mener l’enquête aux côtés de sa petite troupe. Enfin, il y a des animations dans la vie de la maison, bal costumé et autres qui rendent la lecture dynamique, on ne s’ennuie pas une seconde. Personnellement j’ai aussi beaucoup aimé l’histoire d’amour en soi qui est comptée ici, elle est simple, elle est belle, on a un homme et une femme qui vont vite révéler ce qu’ils ont au fond de leur cœur, c’est très beau ! Je crois que vous l’aurez compris, j’ai absolument a-do-ré cette romance qui est très riche. Si vous voulez être emporté dans un roman magique où vous ne vous ennuierez pas une seconde, je vous recommande vivement Qu’est ce qui fait pleurer les crocodiles. Et puis d’ailleurs, ces crocodiles, c’est promis ils font aussi partie du roman !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voilà une auteure dont il va falloir retenir le nom : Lucie Castel. Elle a une prose bien à elle, aussi acidulée qu’un bonbon avec un je-ne-sais-quoi d’impertinent qui m’a totalement séduite ! Pour vous dire, ce n’est ni la couverture ni le résumé qui m’ont donné envie de lire ce livre, mais… sa première page ! Croyez-moi, cela vous coupe le sifflet et vous laisse comme deux ronds de flans. Waouh ! Allez je ne résiste pas et vous allez, je pense comprendre pourquoi vous devez impérativement lire ce roman ! Elle découvre un homme nu dans sa chambre, qui l’aurait cru ? Pas Sofia en tout cas, qui va vite régler cette affaire et c’est là qu’elle va rencontrer l’homme le plus glacial de tous les temps que même Mr Darcy à côté, ben, il a tout à apprendre. Entre Sofia et Mr Freeze, ce sera vite vu. Ils ne s’aiment pas et pourtant, ils adorent se chercher des poux. Croyez-moi, leurs réparties sont SUCCULENTES. Mais il n’y a pas que cela. Vraiment, cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un roman avec de si belles descriptions. Quand on arrive en Écosse à Redstone, on s’y croirait avec Sofia. Le château, les paysages, rien n’est laissé en retrait et on en prend plein les yeux. Mais ce n’est pas tout ! Sofia qui travaille dans une galerie d’art va vite mettre les pieds dans le plat et… telle un Hercule Poirot au féminin sortie tout droit d’un roman d’Agatha Christie, elle va se retrouver avec une affaire à résoudre. Franchement, Lucie Castel sait mettre l’ambiance. Un château écossais où il se passe de choses très étranges le soir… Et en prime, le beau gosse de service est aussi sympathique qu’une porte de prison grinçante que nous aimerions bien un peu huiler. Sans mauvais jeu de mots. Sans le vouloir ou un peu quand même, Sofia va s’immiscer dans une histoire de famille et d’héritage. J’ai adoré cette jeune femme qui sous une apparence de dure à cuire cache de profondes blessures qui ont vraiment su trouver écho en moi. Quant au héros, Lachlan… Je dois être maso parce que dès le départ, j’ai aimé la manière dont nous le découvrons, à travers les pensées de Sofia. Froid, très beau, et surtout très antipathique à la répartie aussi cinglante qu’un certain professeur de potions dans un château magique en écosse… Et la romance me direz-vous ? Eh bien, elle est savamment dosée avec une belle trame bien ficelée puisque le fil conducteur est quand même l’enquête sur Redstone. L’enquête permettra aussi à Sofia et Lachlan de se rapprocher et le dénouement est très émouvant. Je pensais lire une simple comédie romantique qui m’aurait fait rire et sourire et je me suis retrouvée dans un roman qui mêle avec brio enquête policière (vive les filatures qui se passent mal), romance, drame et comédie, le tout sans alourdir ou dénaturer le récit. Qu’est-ce qui fait pleurer les crocodiles est une réussite ! Un roman aussi drôle que sensuel et terriblement émouvant. J’ai adoré ! La plume de Lucie Castel est un trésor à garder et à chérir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Lecture n°6 : #questcequifaitpleurerlescrocodiles de @oren.miller /Lucie Castel publié chez @harlequin_france : Sofia quitte Monaco pour passer quelques jours à Oban, en Ecosse. Elle n'a pas choisi ce voyage ni cette destination. Elle se retrouve dans ce château rénové en hôtel pour de mystérieuses raisons que le lecteur découvrira au fil du roman. Sa rencontre avec Lachlan Boyd va l'entraîner dans une intrigue de vols de tableaux mais également sur la voie de l'amour ! Autant vous dire.. j'ai dévoré ce roman et je me suis régalée!! Humour décalé et cynique, sarcasme, références culturelles à des œuvres d'art, , gloussements de rire, fous rire, larmes aux yeux, gorge serrée, je suis passée par toutes sortes d'émotions dans cette romance qui met de bonne humeur! J'ai adoré les personnages, leurs échanges au tac au tac, j'ai trouvé Lady Catherine exceptionnelle, Sofia est super bien développée, on se prend d'empathie pour elle, Lily prend tout au premier degré,elle nous fait se tordre de rire, petit Joshua m'a bien amusé, Lachlan est charismatique, séduisant et agaçant, un super Book boyfriend^^ j'ai aussi aimé que Lucie Castel nous entraîne dans une intrigue en parallèle ! Ce livre c'est un muffin à l'heure du gouthé! Foncez dessus je vous garantie, si vous aimez le genre, vous allez passez un incroyable moment avec Sofia!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Sophia part s’isoler en Écosse après le terrible événement. Une fois arrivée, elle va découvrir un monde courtois, bourgeois, … petit à petit, elle va découvrir un monde différent de celui qu’elle pensait, une âme mystérieuse et intrigante. J’ai adoré cette histoire. L’auteure me transporte totalement dans ce refuge, dans ce manoir écossais. C’est avec plaisir qu’on prend connaissance de Sophia, de son histoire au fil des pages. Il y a également du suspense par rapport à « l’événement » qui l’a poussée à s’isoler en Écosse. Au fur et à mesure, on découvre des scènes surprenantes, des éléments plutôt graves, on fait la connaissance de plusieurs personnages fascinants, que ce soit Catherine, Archibald, Mathilde, Paul, Lily, Lachlan, Glenn … La fin est surprenante. Ce roman est un plaisir, un plaisir à lire, à découvrir. J’ai passé un agréable moment en le lisant. Je vous le recommande. Une magnifique romance à découvrir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci pour ce service presse. Sofia est une jeune femme écorchée vive, venue se ressourcer en Ecosse. La langue acérée et l'esprit en ébullition, elle s'approprie son nouvel environnement, même si c en'est que pour une courte période. Elle sympathise avec des employés, des clients et découvre une région qui par ses abords rugueux fait résonner quelque chose en elle. Lachlan lui est tout de suite dépeint comme un rustre, un ours mal léché qui ne se laisse pas marcher par les pieds. Il est mystérieux et incroyablement attirant. Dès la première rencontre, il nous devient vital dans savoir plus sur cet homme qui rôde dans l'hôtel sans que personne ne sache exactement qui il est. Le rythme de l'histoire est entrainant. Des petites touches de mystères s'ajoutent à mesure que les chapitres s'enchainent et le ton de Lucie est si plaisant qu'il est frustrant de fermer le livre une fois le mot fin lu. Petit bémol sur le "bonus", j'ai trouvé que le point de vue de ce personnage était en trop. Après tout c'est la vie, avec ses aléas. Bien spur cela allège l'histoire, mais lui atténue le côté dramatique qui m'avait séduite dès les premières pages.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Roman très sympa à lire et grâce auquel j'ai passé un très bon moment. D'abord pour son décors : l'Ecosse, le château qui regorge de trésor, les petites villes traditionnelles... Ensuite pour ses personnages. Tous sont attachants, authentiques : Sofia l'héroïne au caractère bien trempé malgré ses blessures profondes, Lachlan le bel écossais ténébreux et froid, les 2 acolytes qui vont accompagner Sofia dans ses recherches, et même cette vieille dame de la haute, mariée à un jeune homme aussi stupide que beau. Enfin pour son histoire, qui est un mix entre romance et intrigue policière. Cela forme un ensemble empreint d'une atmosphère particulière à cette contrée qu'est l'Ecosse, ou l'authenticité et le charme des personnages transparaît à la lecture (même pour les plus sombres).

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'avais découvert Lucie Castel cet hiver avec son premier roman Pas si simple qui nous embarquait dans une rencontre un peu spéciale au coeur de l'aéroport de Londres. Cette fois ci l'auteur nous entraine avec elle en Écosse. Sofia est une jeune femme qui a été envoyé de force dans une magnifique demeure d’Écosse afin de se reposer. Sofia est une trentenaire au tempérament assez sanguin, elle n'aime pas se laisser marcher dessus et n'hésite pas à dire le fond de ses pensées mais si parfois ses paroles sont un peu violente. Elle va faire la rencontre de Lachlan, un homme plutôt froid qui s'exprime de manière à provoquer ses interlocuteurs. Nous sommes dans un contexte de romance donc nous nous doutons du rapprochement entre nos protagonistes. D'autres personnages plus secondaires tiennent également une place importante dans l'histoire car ils vont nous permettre d'en apprendre plus sur Sofia et Lachlan, il s'agit de Lady Catherine, Archibald et Le décor de cette romance est juste splendide, on aimerait s'y rendre juste pour rêver et pouvoir se ressourcer dans une ambiance aussi douce. Redstone House est un lieu magique, on sent qu'elle a une âme qui peut vous toucher et vous faire rester plus que le temps de votre séjour. Lucie Castel ne s'est pas arrêtée à une simple romance, elle a aussi mis en scène une sorte d'enquête sur un fond d'histoire de famille ou secrets et malversations vont bon train. C'est cette intrigue qui va permettre à nos tourtereaux de se rapprocher. L'auteure nous livre ici une histoire que l'on dévore sans s'en rendre compte car elle mêle romance assez épicée avec de bonnes répliques sur un joli fond de mystère. J'ai passé un agréable moment à Redstone en compagnie de nos protagonistes, une lecture que je recommande aux lectrices de romances qui aiment les schémas un peu différents des romances guimauves. En revanche tout comme avec Pas si simple, le début est assez long et on peine un peu à entrer dans l'histoire. Une auteure que je vais prendre plaisir à suivre de près et je n'hésiterais pas à lire son prochain roman.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Oh j'avais adoré le premier roman de l'auteur et c'est avec un plaisir immense que j'ai entrepris la lecture de celui-ci ! Aucune appréhension en le commençant, il faut dire que le style de l'auteur m'avait impressionné par son assurance. La question était plutôt : coup de cœur ou par coup de cœur ? Coup de cœur ! Dans ce roman il y a tous les meilleurs ingrédients de la série intrigue à l'anglaise / Versailles / Venise d'Adrien Goetz. Il est question d'enquête dans le milieu artistique, l'auteur saupoudre le tout d'humour et elle donne aux personnages principaux une complicité hilarante (pour le lecteur). Après un drame, Sofia est envoyée par son protecteur se mettre au vert en Écosse. Elle sera hébergée par un ami de celui-ci au Royal Redstone House, un manoir écossais transformé en hôtel. Difficile pour elle de se la couler douce, à son hyper activité naturelle s'ajoute son incapacité à apprécier les temps de repos qui la font terriblement cogiter. Alors, elle part à la rencontre des clients, du personnel, du manoir, des environs. Chaque fois qu'elle tombe sous le charme du contexte, elle est relevée par la désagréabilité de M. Lachlan, un membre du personnel pas comme les autres. Chacune de leur rencontre se transforme en joute verbale et en bataille d'ego. Quelle n'est pas leur surprise quand ils se retrouvent à fureter au même endroit, à se poser les mêmes questions concernant les agissements étranges qu'ils ont constatés autour des œuvres d'art qui ornent le manoir. Ensemble, ils vont résoudre l'énigme et plus si affinités !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai adoré l'ambiance de ce roman, la façon dont les personnages nous sont présentés et dont ils évoluent, Sofia est une femme touchante et qui a envie de se prouver quelque chose, Lachlan quant à lui nous fait plutôt penser à un iceberg qui cache un volcan... C'est explosif entre eux, j'ai adoré aussi bien leur relation que l'enquête qu'ils mènent ensemble et le tout est mené tambours battants pour que l'on ne s'ennuie pas une seule seconde, bien au contraire même ! Le final quant à lui nous apporte toutes les réponses que l'on en attendait et nous laisse le cœur gonflé de plein de sentiments différents !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Même si le registre est différent de "Pas si simple", j'ai beaucoup apprécié cette lecture alliant romance et enquête. Encore une fois, la plume de l'auteure est un pur plaisir et les échanges piquants. Sofia est contrainte et forcée de séjourner au Royal Redstone House, un manoir écossais, qui lui réserve plus d’une surprise. Au fil des pages, elle va mettre sa mauvaise fois de côté et commencer à profiter de son séjour. Au fil des jours (enfin, plutôt des nuits), elle perçoit des choses étranges dans ce manoir, et si pour résoudre l’affaire en question, elle doit se mettre à écouter aux portes et faire attention aux rumeurs, elle se sent tout à son aise pour cela. Après tout, elle ne compte pas rester ici, toute sa vie. Notre jeune femme n'a pas sa langue dans sa poche et est quelque peu têtue ... Cela va apporter beaucoup de peps aux dialogues. Son métier pourrait bien être la clé d’une histoire de tableaux et autres larcins. Qui est cette personne qui a tant compté dans sa vie ? Arrivera-t-elle a enfin fermé la porte de son passé pour ouvrir celle de son futur ? Lachlan est tout sauf le prince charmant. Il n’a que faire des jérémiades des clients. Il veut qu’on lui foute la paix et pour cela, il n’hésite pas à envoyer bouler tout le monde. Il est là pour faire un travail et est résolu à le faire correctement, même s’il croise et recroise cette Française insupportable qui pose plein de questions. Mais sous son côté solidaire et taciturne se cache un homme avec une certaine rancœur, mais prêt à défendre les affaires de sa famille. Ajoutons à nos deux protagonistes, tout un tas de personnages haut en couleur, comme Lady Saint-Andrews, l’aristocrate qui connaît tout sur tout de Redstone et pourrait bien vous faire sourire par ses réparties. Notre pâtissier Français et son incompréhension des bavardage. Lili et Archibald, les yeux et oreilles de Sofia, sans oublier, l'hôtel lui-même ! Bref, le ton est donné dès les premières pages, on se laisse embarquer dans cette enquête digne d’Agatha Christie, le tout saupoudré d'amour.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai eu l'occasion de repérer Lucie Castel à travers son premier roman Pas si simple ! alors quand j'ai croiser celui-ci sur NetGalley, j'ai tout de suite postulée ☺ Un grand merci à Harlequin de m'avoir acceptée ♥ Il ne m'a pas fallu très longtemps pour accrocher au style de Lucie Castel. En toute franchise, au bout du deuxième chapitres, j'étais à fond dedans ! J'ai tout de suite embarquér auprès de Sofia, notre belle française au pays des Kilts. Suite à un triste éènements, son patron l'envoit en repos forcé, mais elle n'aura pas le choix sur la destination, ni même son hébergement. La voici donc dans un manoir où le personnel est aussi mystérieux qu'authentique. Sans même s'en rendre compte, elle sera embarqué dans une enquête ! Cette enquête n'est pas JUSTE une enquête, mais bien plus ! car non seulement notre héroïne se voit dans l'obligation de s'affronter par ses propres démons, elle passera au dessus de tout ce que ses yeux lui montrent et plonger dans des explications dont elle ne soupçonnait même pas ! Bon, bien entendu, une belle romance se glisse et je ne saurais dire si c'est une enquête saupoudrée de romance, ou une romance lors d'une enquête ! Ce qui est certain, c'est que dans tous les cas, c'est un régal. Les personnages sont attachants, parfois clichés, mais l'autrice en jouent pour nous offrir des scènes hilarantes, des jeux de mots à tomber. L'ambiance en général est unique et on ne peut qu'apprécier ♥ Ce charme a opéré sur moi et j'en suis sortie toute aussi émue qu'amusée, mais toujours avec les étoiles dans les yeux ♥ Ma lecture a été en format numérique, mais je compte bien me procurer un exemplaire en format papier lors de sa sortie en poche afin qu'il rejoigne ma petite collection &H ☺

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Après « pas si simple », j'avais hâte de lire une autre histoire de cette auteure. Verdict : j'aime toujours et retrouve avec joie cette plume qui dépeint des personnages bien établis, et une trame tissée d’'humour. Le début est une belle entrée en matière. Pas besoin de poser le décor en longueur, on n'est directement dedans avec une situation qui nous saisit tout de suite. C'est comme assister à une scène atypique, cela en devient presque cinématographique. Après nous avoir attrapés, l'auteur peut ensuite distiller des descriptions. On apprend sur l'héroïne au compte-goutte, en ayant le récit de son point de vue. Nous suivons ce presque huis clos à l'instant présent dans un décor et ambiance très Agatha Christie (sans le meurtre). Les personnages sont intéressants mais je n'ai pas pu m'empêcher de me poser des questions sur le personnage de Lachlan. Il est tellement froid et aussi tranchant qu'un silex , que je me suis demandée comment l'auteure va pouvoir transformer ça avec une trame romantique. Et bien cela est fait avec brio ! Rien de superficiel, l'auteur ne se laisse pas aller à la facilité puisque ses personnages possèdent plusieurs facettes bien au-delà de ce qu'on perçoit de prime abord. Lucie Castel a le tact et le talent de désamorcer nos doutes en les exposants à travers les pensées de l'héroïne Le titre prend sens au fil de la lecture. Nos 2 personnages ont subi des pertes et ils ont fait en sorte d’avoir le cuir tanné tel qu'un crocodile. Leurs répliques sont bien senties et ciselées. En bref, des personnages qui tiennent la route de bout en bout. S’il y a un léger bémol a soulever pour moi, c’est celui de n’avoir le point de vue de Lachlan qu’à la fin. Même si je préfère avoir l'alternance des points de vue, ici je comprends que pour préserver ce personnage glacial, très pince sans rire, il fallait garder du mystère, et donc ne pas savoir ce qu'il pense afin de garder le lecteur en haleine. L'histoire est ainsi centrée sur le personnage féminin qui se retrouve, au même niveau que le lecteur, à découvrir les lieux de son nouvel environnement. En résumé, c'’est un véritable coup de cœur pour moi. C’est rafraichissant et de qualité. Tous les éléments d’une bonne romance contemporaine sont réunis. Lucie Castel confirme avec ce 2ème livre que c’est un auteur à suivre au même niveau que d’autres noms prestigieux. Lesromantiques.com

Cet avis vous a-t-il été utile ?

N’ayant jamais lu un roman de Lucie Castel, je me suis laissé tenter par celui-ci. Le titre et la couverture ne laissaient rien paraître et je dois avouer qu’en temps normal, je ne me serais pas arrêtée dessus...mais j’aurais fait une terrible erreur ! Me voici à Monaco dans l’univers de la belle Sofia. L'histoire commence de suite et nous fait rapidement découvrir que celle-ci se retrouve à devoir quitter, pour un temps indéterminé, sa terre natale pour un tout autre endroit : l’Irlande ! Si au départ Sofia n’était pas enthousiaste à l’idée de se trouver si loin de tout ce qu’elle a toujours connu, elle va rapidement changer d’avis. Ne dit-on pas que le changement d’air nous est bénéfique ?! Pouvons-nous cicatriser nos blessures en nous éloignant de tout?! Si je devais moi-même répondre à cette question, il y aurait deux réponses : une avant et une autre après la lecture de ce roman car, je l’admets, Lucie Castel a réussi à changer ma vision des choses et a su me redonner de l’espoir, ce qui tombe au bon moment ! L’histoire se lit facilement tout en nous entraînant dans un jeu de suspicions. J'ai pris beaucoup de plaisir à lire et en même temps j’ai eu l’impression de me retrouver en pleine partie de CLUEDO, et oui surprise ! L'auteure nous plonge dans un univers tout autre. Sofia a ses démons et ses cicatrices mais ce n’est pas la partie intégrante de l’histoire, loin de là ! Les personnages secondaires apportent quant à eux une touche de fantaisie qui nous donne envie de rire et de continuer notre enquête, tout en apprenant plus sur Sofia qui se livre totalement. Mais rassurez-vous, il y a également de légères touches de romances à nous faire saliver ! Enfin vous l’aurez compris, l’histoire m’a séduite, je ne peux malheureusement pas dire que celui-ci fut un coup de cœur, mais je mettrais cela plus sur des soucis personnels qui m’ont empêché de pleinement profiter de ce roman et je m’en excuse auprès de l’auteure, parce que sachez que si vous ressentez le besoin de vous évader et de vivre une toute autre aventure, lancez-vous sans plus attendre, le Royal Redstone House saura vous ouvrir grand ses portes !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une romance pleine d’humour, suspense et romantique. J’ai beaucoup aimé les personnages qui ne nous laissent pas indifférents loin de là. Le roman est un petite délice qui se déguste sans modération. Si vous avez envie de vous détendre, tout en découvrant des personnages atypiques et attachants, une enquête et des personnages aussi loufoques que caustiques. Une lecture à ne pas manquer.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un récit sur fond d'histoire de l'art, d'histoire Écossaise, d'enquête ... En bref : un récit qui nous attrape et ne nous relache qu'au point final de la dernière phrase. Je me suis vite prise d'affection pour Sofia et l'hôtel où ,elle vient se reposer mais aussi et surtout pour le mystérieux, froid mais attirant Lachlan qui a très à coeur la gestion de l'hôtel. Si au départ Sofia est indifférente voire plus au charme de ce manoir écossais, elle finit par tomber sous son charme et y trouver cette sensation d'être chez soi, au bon endroit. Elle découvre avec plaisir et curiosité les œuvres qui peuplent ce manoir mais aussi les gens qui y travaillent et qui y logent. Les différents personnages de ce roman ont tous un petit quelque chose qui fait que l'on s'y attache. Je n'étais pas prête à les quitter et pourtant j'ai dévoré ce roman. Je ne serai pas contre une relecture !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Comédie romantique et intrigue policière. Une plume mordante. Une histoire drôle mais aussi très bien ficelée. Parfait pour passer un bon moment au bord de la piscine avec les beau jours qui arrivent

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Qu'est ce qui fait pleurer les crocodiles?, de Lucie Castel. Nous retrouvons dans ce roman Sofia, une jeune employée d'une galerie d'art à Monaco, envoyée par son patron pour un séjour forcé dans un hôtel en Ecosse. Elle va y faire la rencontre des employés et de la famille qui le tient, et apprendre peu à peu les différents secrets qui entourent le manoir. J'ai trouvé les 100 premières pages assez lentes, on ne sait pas trop où va l'histoire ni quoi penser des personnages. Une fois cette partie passée, les personnages commencent à s'ouvrir, racontant peu à peu leurs histoires personnelles et dévoilant leurs failles, ce qui m'a enfin permis de m'attacher à eux. L'histoire mise en place à ce moment m'a tout de suite embarquée, et j'ai passé un très beau moment de lecture dans les 250 pages suivantes. Dommage pour les premières! Malgré cela, c'est une lecture que je recommanderai, et à laquelle j'ai mis la note de 15/20

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une lecture détente comme je les aime avec un soupçon d'enquête pour ne pas gâcher mon plaisir. Je connaissais Lucie Castel sous son autre nom de plume, Orel Miller, dont j'appréciais déjà le sens de l'évasion avec des détails sur le lieu de l'action, sa plume drôle et bien aiguisée et sa culture qu'elle nous transmet au travers des lieux visités. Bien que dans ce roman, c'est la comédie romantique qui prend le pas, le mystère et l'évasion sont toujours au rendez-vous... Nous décollons pour l'Ecosse, dans le majestueux manoir de Redstone, où Sofia est venue se reposer d'un événement traumatisant. Une fois sur place, elle va faire la connaissance de personnages hauts en couleurs et se retrouver à enquêter sur un mystère touchant de près le manoir et la famille Wallace qui règne sur ce royaume. Accompagnée du cynique Lachlan, ce duo d'enquêteurs inédit va tenter de résoudre le mystère sur le manoir en rencontrant de nombreux obstacles et situations rocambolesques. J'ai beaucoup aimé les personnalités fortes de Sofia et de Lochlan qui ont une rage en eux, la rage de vivre et même de survivre dans une vie qui ne les a pas ménagés. Les personnages secondaires, un brin caricaturaux, sont de superbes sidekicks qui nous offrent de très bons moments tout au long de la lecture :) Toute une palette d'émotions m'a traversée pendant la lecture : le rire, le questionnement, l'évasion, l'émotion et encore le rire car Lucie Castel a un humour féroce dont elle use et abuse pour mon plus grand plaisir. Je n'ai pas lu son premier roman sous ce nom d'auteure, Pas Si Simple, mais je compte bien y remédier :) Je remercie les éditions Harlequin et NetGalleyFrance pour leur confiance :) QU'EST-CE QUI FAIT PLEURER LES CROCODILES? de Lucie Castel Sorti le 07 mars 2018 aux Editions Harlequin 378 pages

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Qu'est-ce qui fait pleurer les crocodiles ? de Lucie Castel est un roman découvert grâce aux éditions Harlequin et à net galley. Sofia se retrouve au Royal Redstone House, majestueux manoir écossais, pour une durée indéterminée, afin de se remettre de l'événement. Ce voyage, elle n'avait pas envie de le faire. Cette destination, elle ne l'a pas choisie. Elle ronchonne, peu ravie de se retrouver là... Sofia apprend au fil des jours et des rencontres à découvrir l’hôtel d'un nouvel œil. Ce lieu a une âme mystérieuse et intrigante, tout comme les personnes qui y vivent, y travaillent... ou y rôdent. À commencer par Lachlan, un homme glacial et désagréable, dont la présence dans ce petit monde courtois et velouté laisse Sofia très perplexe... J'aime lire des romans Harlequin de temps en temps et celui-ci m'a plu. Il m'a permis de m'évader pendant ma journée de repos mardi dernier, avant d'être enfin en vacances :) L'histoire est sympathique et j'ai aimé découvrir Sofia. On ne sait pas au départ ce qu'est L"événement, on ne sait pas pourquoi elle se retrouve ici mais il est amusant de la suivre dans la découverte de l'hôtel. Elle n'est pas toujours de bonne foi, mais elle va se laisser charmer par l'endroit.. et ceux qui y travaillent ou y passent. J'ai apprécié l'histoire, les personnages, et l'écriture de Lucie Castel. J'ai passé un bon moment avec ce roman, et je lui mets quatre étoiles, bien méritées :)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :