Les nouveaux voisins

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 11 janv. 2018 | Archivage 13 févr. 2018

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LesNouveauxVoisins #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Julie Prentice, son mari Daniel et leurs jumeaux de six ans emménagent à Cincinnati pour échapper à une femme qui a harcelé Julie après la parution de son roman Le Jeu de l’assassin, devenu un best-seller. Un charmant quartier résidentiel semble l’endroit parfait pour un nouveau départ.

Mais la présidente de l’association du quartier ne leur rend pas la tâche facile. À grand renfort d’e-mails et de lettres sur les règles de bonne conduite à suivre, elle régit la vie de tous et oppresse Julie qui doit faire face à la curiosité du voisinage.

Lorsqu’elle reçoit des menaces, Julie prend peur : sont-elles le fait de sa harceleuse ou de voisins malveillants ? Alors que la tension monte, les ennemis se révèlent et le calme apparent d’une rue sans histoires se transforme en cauchemar.

 

Catherine McKenzie est née et a grandi à Montréal, où elle est avocate et écrit pour le Huffington Post. Ses précédents romans ont tous été des best-sellers internationaux

Julie Prentice, son mari Daniel et leurs jumeaux de six ans emménagent à Cincinnati pour échapper à une femme qui a harcelé Julie après la parution de son roman Le Jeu de l’assassin, devenu un...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782749932675
PRIX

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)

Chroniques partagées sur la page du titre

Catherine McKenzie est née et a grandi à Montréal, où elle est avocate et écrit pour le Huffington Post. Ses précédents romans ont tous été des best-sellers internationaux.
Dans ce roman noir à la tension implacable, l’auteure brosse le portrait d’une petite communauté en pleine crise morale. Elle y allie suspense et émotion jusqu’à la dernière page. Dans l’univers clos de ce quartier résidentiel calme et sans histoires, les jolies façades dissimulent des secrets et des mensonges dont certains pourraient bien être dévastateurs.
Que s’est-il donc passé à Mount Adams ? S’agit-il d’un meurtre ou d’un regrettable et tragique accident ? Qui en est donc le responsable ? Renvoyant le lecteur aux failles que chacun dissimule sous la couche du vernis social, Catherine McKenzie explore la question de la responsabilité, de la culpabilité et de la lâcheté. Faut-il avouer ses fautes au risque de voir basculer sa vie et de faire souffrir ceux que l'on aime ? La réponse est loin d’être évidente...
Catherine McKenzie signe un très bon roman psychologique dont l’issue dramatique va crescendo. Dans la même veine que Le secret du mari ou Petits secrets et grands mensonges, Les nouveaux voisins est un livre intense et bouleversant qui, derrière les belles apparences, révèle avec une formidable lucidité les dessous beaucoup moins reluisants d’une petite communauté en proie aux tourments et à la confusion... Un roman au charme vénéneux qu’on ne peut s’empêcher de dévorer !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

D'une soirée étudiante trop arrosée qui vient titiller nos souvenirs ( forcément on en a tous connus de semblables) , Catherine McKenzie tire, telle une magicienne, un sacré roman de son escarcelle avec un suspense psychologique à vous tenir en haleine pendant 428 pages. Le livre qui paraît ce mois-ci chez Michel Lafon est déjà un succès au Canada et aux Etats-Unis ( je salue au passage mes lecteurs d'Amérique du Nord qui consultent ce blog, merci!).

Un crime ou un simple accident ?

Julie, romancière américaine à succès, a du déménager dans l'Ohio parce qu'elle se retrouvée harcelée par une ancienne étudiante de son Université à Montréal, Heather, qui faisait plus ou moins partie de sa « bande ». En effet, l'une de leurs connaissances communes, Kathryn, est morte étouffée dans une chambre, lors d'une soirée étudiante. Etait-ce un crime ou une mort accidentelle ? Rien n'a été prouvé. Mais Julie en a tiré un roman, qui a fait grand bruit : « Le Jeu de l'Assassin ». Et c'est précisément à partir de ce moment, qu'Heather s'est mise à harceler Julie.

A la recherche de tranquillité dans l'Ohio

Julie, avec son mari Daniel,et leurs deux jumeaux âgés de six ans, aspirent à une vie tranquille, et pour oublier les ennuis de Julie, ils viennent s'installer à Cincinnati, Ohio, dans un quartier résidentiel. Mais les nouveaux tracas vont venir de la présidente de l'association des propriétaires du quartier ( des villas plutôt coquettes habitées par des jeunes couples avec des enfants, dont certains ont déjà atteint l'adolescence). Cindy Sutton veut tout régenter, organise les réunions de voisins et les réglemente, n'hésitant pas à utiliser un site internet pour que chacun puisse raconter les faits et gestes de chacun.

Un thriller psychologique

Le roman est raconté du point de vue de Julie et de son voisin John. Les deux personnages tombant sous le charme l'un de l'autre... C'est une histoire qui vous incite à tourner les pages, et pourtant on n'y rencontre que des gens et des lieux bien ordinaires en apparence, exceptée Julie, l'héroïne dont la personnalité ne laisse pas indifférent. Sportive et jolie, intellectuellement brillante, bien sûr elle a tout pour plaire, mais aussi pour inquiéter car elle a vécu cette étrange histoire, quand elle était encore étudiante, qu'elle porte comme un fardeau. C'est le personnage fort du livre, l'auteur s'y reflète, elle même romancière à succès, ancienne étudiante à Mac Gill, la célèbre Université de Montréal, de solide réputation.

J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman, je pense qu'il devrait connaître aussi le succès en France, on prend beaucoup de plaisir vraiment à tourner les pages et à se plonger dans le quotidien de l'Amérique d’aujourd’hui. J''y vois aussi une belle réflexion sur les notions de responsabilité, de culpabilité, et sur cette quête de la vérité qui m'a habité tout au long de ma carrière professionnelle.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dans la ville de Cincinnati, il y a un quartier d'une quarantaine de maisons à Pine Street. Julie et sa famille viennent d'y emménager pensant avoir trouvé le bon endroit pour fuir et mettre de la distance......
Ils n'ont jamais pensé à leurs futur voisins !
___________________________
Ce roman est un suspense à lui tout seul. J'ai accroché dès les premières phrases et me suis dès le début posée les deux grandes questions de l'énigme, qui ? Quoi ? Il m'a fallu cependant attendre et attendre encore afin d'avoir mes réponses.
Les personnages de l'histoire ont tous une personnalité psychologique très marquée. Elles sont présentées au lecteur au file des pages en montant dans les degrés. C'est très intéressant cette découverte de ces protagonistes.
Le lecteur se retrouve plongé dans un univers d'une rue très américaine, avec ses maisons, ses voisins, son règlement absurde abusif et incohérent, cette ingérence au quotidien. Tout ce que nous ne connaissons pas et que je ne supporterai pas.
Mais on peut tout de même se poser la question, entre cette façon de vivre hyper contrôlée et l'ignorance des uns et des autres, on devrait trouver un juste équilibre.
La narration est très bien construite, elle s'effectue au travers de deux personnages, Julie et John, qui s'expriment à la première personne. Chaque chapitre est en alternance entre les deux et oscille entre le présent et le passé proche afin d'amener le lecteur à la compréhension du jour J, tout en le gardant dans l'ignorance la plus intact de l'affaire jusqu'à la fin.
En résumé, j'ai été surprise en bien par ce livre. Un bon moment de lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Vous connaissez « voisins vigilants » ? C’est une plateforme où les gens d’un même quartier s’inscrivent dans le but de réduire les cambriolages. Il suffit de prévenir de son absence et le voisin jette un œil sur votre demeure. On adhère ou pas…

Dans ce roman, les choses sont poussées beaucoup plus loin. Prenez un secteur résidentiel avec des gens chics de préférence. Une association de quartier mise en place et gérée par sa présidente qui accueille les nouveaux avec un panier de bienvenue. L’endroit idéal ? C’est ce qu’on pourrait penser en lisant ces quelques mots mais …. La responsable de l’association a concocté un règlement digne de l’armée : couvre feu pour les adolescents, pétition en ligne pour demander des ralentisseurs, soirée mensuelle quasi obligatoire chez les uns et les autres etc. Tout cela part d’une bonne intention mais plus rien ne l’arrête et elle a le grand tort de prendre les décisions seule ce qui n’est pas vraiment le fonctionnement d’une structure associative…. De plus, elle « dévoile » un peu de la vie des autres et n’hésite pas à communiquer par internet et à raconter ce qu’elle a découvert ou appris à tous les habitants…..

C’est comme ça que Julie, écrivain qui vient de déménager dans le lotissement, se retrouve en première ligne. Elle s’est installée dans ce coin pour être tranquille et ce n’est pas vraiment gagné…. Elle se sent très vite oppressée par cette voisine envahissante qui sous prétexte de sauvegarder la sécurité et la tranquillité, ne s’arrête plus dans un esprit d’initiative où les choix ne sont pas vraiment les bons…. Du coup, Julie souffre d’angoisse, elle est peut-être un tantinet parano ou alors c’est vrai….

L’auteur nous balade, nous manipule et on ne sait pas toujours si Julie invente ou si les événements sont tels qu’elle les vit. Il y a un climat de suspicion qui s’installe entre ces personnes qui paraissent pourtant bien sous tout rapport. Finalement sous des dehors lisses, le vernis craque…un tel boit et n’est pas net avec sa femme, un autre drague, etc. Lorsqu’on creuse, même la présidente a ses failles. Ce sont les rapports humains, si difficiles à doser qui sont explosés. Trouver le juste milieu : ne pas être intrusif mais être présent, ne pas questionner mais savoir écouter, ne pas juger mais être capable de donner un coup de main….. Aider celui qui habite à côté mais ne pas surveiller ses faits et gestes, ne pas interpréter ce qui est dit ou ce qu’on voit…. Catherine McKenzie nous rappelle toute la complexité du vivre ensemble, lorsqu’on est près, proches, que des liens se tissent (souhaités ou pas) et que l’on souhaite malgré tout garder sa liberté de mouvement…. Ce roman est de bonne facture et plutôt addictif. Avec une écriture agréable et un point de vue alternant celui de Julie et d’un autre protagoniste, des allers et retours dans le passé, nous allons à la découverte de ce microcosme qu’est le coin de Pine Street où le battement d’aile d’un papillon, un grain de sable dans un rouage, suffiront à tout dérégler…..

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Alors que Julie et Daniel s'installent dans leur nouvelle maison, Julie désire ardemment reprendre une vie normale. Il est parfois impossible de rester dans l'anonymat, surtout quand l'une des voisines, Cindy, est une parfaite femme de contrôle! Faut dire que Julie n'a pas aidé sa cause en dévoilant son véritable nom lors de sa première rencontre avec son voisin, John. Et encore moins en développant une amitié avec celui-ci.

Peu de temps après leur arrivée, Julie et sa famille décident de participer à une soirée entre voisins afin d'essayer d'intégrer la communauté. Tout va de travers, au point où Julie et sa famille doivent quitter précipitamment. Dès lors, ils deviendront responsables des nouvelles règles à suivre et Julie sera la cible du voisinage! Catastrophe après catastrophe, Julie semble s'enfoncer plus profondément alors qu'elle tente de calmer la tension environnante jusqu'au jour où un événement changera la vie de toute la communauté.

En fait, qui est réellement responsable? Est-ce un enchevêtrement d'événements provoqués par nos deux protagonistes qui en sont responsables? Qui est innocent et qui est coupable?

Catherine McKenzie vient de signer un excellent thriller psychologique qui nous tient en haleine du début jusqu'à la fin. En fait, la tension ne cesse de monter au fil des chapitres. Impossible de quitter le livre sans que nos pensées dérivent constamment vers les personnages, vers l'intrigue.

L'auteure alterne entre le présent et le passé sans pour autant nous dévoiler l'événement qui a chamboulé la communauté. Elle nous glisse ici et là des phrases qui captent notre attention et ne fait qu'augmenter le suspense. Elle alterne également entre la vision de nos deux protagonistes, Julie et John. Cela permet d'avoir une vue d'ensemble et c'est tout simplement génial.

Quant à la fin de ce récit, je dois dire que je suis restée estomaquée. Je ne sais pas si c'est la tension qui m'a tenue si captivée en lisant ce roman, mais disons que je suis restée sur ma faim! Il manque visiblement un petit quelque chose au dénouement et sincèrement, j'aurais bien aimé une finale plus étoffée!

Je pourrais vous en dire plus, mais je ne voudrais pas trop dévoiler d'éléments et ainsi diminuer votre plaisir de lire ce roman. Ce n'est pas un roman empli d'action, mais plutôt une excellente intrigue qui nous attire comme un aimant. Qui est innocent? Qui est coupable? Faut lire le roman pour le savoir...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un thriller sur un rythme de compte à rebours très plaisant à découvrir, tout y est pour que l'on ait envie de découvrir la suite et ne pas s'arrêter. 400 pages qu'on ne voit clairement pas passer !

Julie, auteure d'un thriller à succès, déménage à Cincinnati avec son mari et leurs deux enfants, pour échapper à une femme qui ne lâche plus Julie depuis qu'elle a fait un lien improbable entre le thriller et des faits qui se sont déroulés lorsqu'elles étaient plus jeunes.
Mais dans le quartier où ils résident désormais, une femme, Cindy, tente de tout contrôler et par tous les moyens possibles : en instaurant de nouvelles règles, en créant un site où tous les faits et gestes de chacun y sont rapportés, entre autres... Julie se met vite quelques personnes à dos, sans qu'elle ne fasse grand chose. Il n'y a que John, leur voisin, qui s'est réellement attaché à elle et qui ne lui veut pas d'ennuis. Toutefois, même cette relation ne lui apportera pas que du bien puisqu'une banale conversation ensemble a changé la vie du quartier...

On commence l'histoire un an avant les faits. Quels faits ? On ne sait pas encore et même si parfois on a des chapitres concernant le présent, on ne voit pas du tout de quoi les protagonistes parlent. On comprend rapidement qu'il y a un jugement mais pour quoi et pour qui ? On ne le saura vraiment qu'à la fin. En attendant, l'auteure a mis en place un espèce de compte à rebours, où les événements sont présentés dès l'arrivée de Julie et sa famille dans le quartier, en passant par tous les problèmes auxquels elle doit faire face, jusqu'à la chute finalement que le suspense rend plaisante. Les chapitres sont également alternés entre John et Julie, nous avons ainsi les points de vue de chacun et, même si je n'ai pas trouvé cela indispensable, je dois avouer que ça ajoute un certain rythme et que ça empêche l'ennui. De ce fait, on a plein de questions en tête, plein de suggestions, jusqu'à ce qu'on sache le dernier mot de l'histoire et je n'ai pas du tout été déçue de ce côté-là. C'est assez basique mais j'adore ce schéma dans les thrillers alors pas de coup de cœur mais pas de déception non plus, au contraire, c'est très agréable.

De plus, ce compte à rebours nous empêche clairement de reposer le livre, on a envie de savoir ce qu'il s'est réellement passé, et avec qui. D'autant plus que certains passages, que ce soit dans le présent ou dans le passé, nous induisent en erreur. C'est également plaisant de découvrir tout ce qu'il s'est passé jusqu'aux faits principaux, on en apprend ainsi davantage sur les personnages et ils sont tellement bien développés psychologiquement qu'on se fait un peu manipuler, du moins influencer par leurs pensées...

Un très bon thriller que je ne peux que recommander. L'intrigue est basique mais bien ficelée et le suspense est maitrisé. À aucun moment je ne me suis ennuyée dans cette lecture et j'ai adoré découvrir et sonder les personnages.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce qui m'a attiré dans ce livre ? Déjà, le fait qu'un des couples mis en scène a des jumeaux... Car il faut bien le reconnaître, je suis une dingue des livres mettant en scènes des jumeaux....
Puis le côté « j'ai des voisins sympas mais peut être pas tant que ça », ... j'aime assez (j'avais adoré Derrière la haine, de Barbara Abel , par exemple)...

Ce que j'ai aimé :
on se retrouve dans une sorte de huis clos de quartier, et ça donne un côté presque étouffant que j'adore...
Les personnages ont tous leur place, aucun n'est là juste pour décorer... et ils sont relativement bien travaillés d'un point de vue psychologique pour nous permettre de les « connaître », et de bien les imaginer dans l'histoire et dans leur vie.
l’alternance des points de vue des personnages, celui de Julie et celui de son voisin John ... c'est enrichissant pour la lecture et ça permet de ne pas tomber dans une routine narrative.
ce n'est pas un livre d'action, si c'est ce que vous recherchez, passez votre chemin... Là, on est dans le psychologique (les thrillers que je préfère)
l'écriture de l'auteur : elle a le don de mettre des petits éléments en avant pour nous tenir en haleine, pour nous faire douter, pour capter notre attention juste au bon moment...
le fait que jusqu'au bout, je me suis posée plein de questions, j'ai émis des hypothèses, et finalement, j'étais à côté de la plaque...


Ce que je n'ai pas aimé :
l'alternance passé- présent... vous me direz, c'était essentiel pour le roman, mais au final, est-ce dû à la fatigue,mais par moment, j'étais un peu perdue... même si j'ai aimé ça... (vous la sentez, l'indécision qui est mienne ?:) )
je trouve aussi que la chute, le dénouement, arrive un peu trop rapidement, j'aurais aimé que la fin soit un peu plus travaillée... ici, au vu du reste du roman, je m'attendais à quelque chose de plus « Bam », et puis non... c'est dommage...

Cela reste néanmoins une très bonne lecture que je ne regrette pas du tout !
(lue en partenariat avec Netglley et les éditions Michel Lafon)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un thriller psychologique : chaque personnage à sa part d'ombre, a chaque fin de chapitre on se demande ce qui va arriver, qui est coupable qui est à plaindre. Une ambiance oppressante ou la tension monte crescendo.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Catherine Max Kenzie signe un très bon thriller psychologique pour son premier roman. Julie et sa famille fraichement emmenagé dans un quartier tranquille de Cincinnati espèrent couler des jours tranquilles.

Julie qui a écrit un livre qui est devenu best seller. Elle aurait pu profiter de sa toute nouvelle notoriété si elle n'avait pas été harcelée depuis lors.
Loin de toute cette agitation et inconnue dans son nouveau quartier, Julie aspire à des jours plus sereins. Hélas, la présidente de l'association du quartier ne se lasse pas de lui rappeler les "règles de vie" du quartier et sanctionne tout manquement à ces règles. De plus, il semblerait que le harcèlement continue. Mais qui est le harceleur ?
Dès le début du roman, on sait qu'il s'est produit un drame. Mais on ignore encore lequel. L'histoire est racontée à deux voix : celle de Julie et celle de John, son voisin. L'aternance de leur point de vue montre toutes les incompréhensions, les non dits, les secrets qui ont peser sur la vie de chacun et qui a justement amené à la survenance de ce drame.
L'ambiance pesante est présente tout au long du roman et ne s'essoufle pas bien au contraire car en plus d'ignorer le drame on ignore qui est la victime également et toutes les hypothèses y passent.

Le personnage de Julie est touchant bien qu'on ait envie de la secouer de temps en temps pour qu'elle ouvre les yeux. Ce roman montre une fois encore que la vie dans un quartier tranquille où tousl es voisins s'entendent n'est qu'un mirage car tous les secrets refont surface tot ou tard.

Après avoir lu ce roman, vous ne verrez plus vos voisins de la même manière.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Fin et surprenant.
La tension monte au fil des pages et l'auteur alimente le suspense en alternant passé et présent.
a découvrir

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :