Vicious

Après Vicious, découvrez la nouvelle série New Adult de LJ Shen ALL SAINTS HIGH avec "Dirty Devil"

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 2 nov. 2017 | Archivage 15 avr. 2021

Résumé

Il est le pire qui pourrait lui arriver… ou le meilleur
 
Vicious. Le nom qu’il s’est choisi parle de lui-même. C’est un homme froid, cruel… et immensément riche. Ce qui veut dire qu’il a le monde à ses pieds. Millie ne fera plus jamais l’erreur qu’elle a commise dix ans plus tôt, quand elle a cru qu’elle pouvait se mesurer à lui, répondre à ses provocations, lui rendre coup pour coup. Ils n’étaient que deux adolescents, et pourtant il a détruit sa vie, l’a forcée à l’exil, loin de sa famille et de tout ce qu’elle connaissait. Alors, le soir où il surgit dans le bar de Manhattan où elle travaille à présent, adulte, plus beau et plus… dangereux que jamais, Millie sait qu’il n’y a qu’une solution  : fuir. Mais elle ne se fait pas d’illusions, si Vicious est venu la chercher, rien ne l’arrêtera. Une menace autant qu’une promesse…


A propos auteur  
L.J. Shen s’est imposée dès son tout premier roman comme une voix incontournable de la romance New Adult – un succès confirmé dès la parution de Vicious qui s’est immédiatement hissé en tête de tous les palmarès de vente. Quand elle n’écrit pas, L.J. Shen est une véritable badass (comprendre qu’elle aime passer du temps avec sa famille et ses amis dans sa Californie d’adoption, regarder ses séries préférées ou lire un bon livre). 
 
Il est le pire qui pourrait lui arriver… ou le meilleur
 
Vicious. Le nom qu’il s’est choisi parle de lui-même. C’est un homme froid, cruel… et immensément riche. Ce qui veut dire qu’il a le monde à...

Formats disponibles

FORMAT Ebook
ISBN 9782280379007
PRIX 5,99 € (EUR)
PAGES 396

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers ma Kindle (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

https://avislivresque.wordpress.com/2017/10/24/vicious-de-l-j-shen/?preview=true

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Oh mon Dieu ! Dire à quel point j’avais hâte de me plonger dans cette histoire serait encore trop peu ! Je voulais vraiment, mais vraiment savoir ce que donnait cette romance saupoudrée d’un zest de dark. Le récit se déroule sur deux points de vue : celui d’Emilia et celui du fameux Vicious. On alterne aussi avec le passé pour mieux comprendre les actions du présent.

Une histoire, à l’amour, à la haine.

Dès le départ Emilia va être la cible de Vicious qui n’aura de cesse que de vouloir la persécuter. Je dois dire que c’est violent. Vicious fait tout pour la mettre mal à l’aise, pour la déstabiliser émotionnellement. Heureusement, Emilia n’est pas une petite nature et même si au fond, elle a le béguin pour lui, après tout il est quand même assez beau gosse dans le genre mauvais garçon et… riche. Mais ça, elle s’en fiche un peu à vrai dire.

Cette attirance malsaine qu’il a pour elle, fera de sa vie un enfer. Dix ans plus tard, tandis qu’elle jongle entre deux boulots pour joindre les deux bouts et aider sa sœur malade, Emilia recroisera Vicious. Rien n’a changé entre eux, sauf les années qui ont passé. Vicious cette fois-ci veut vraiment Emilia et fera tout pour l’obtenir. À côté de cela, le jeune homme mettra aussi tout en œuvre pour détruite sa belle-mère qu’il déteste.

J’ai totalement été embarquée par le style et la plume de L.J Shen.

Son Vicious est un mauvais garçon, un sale gosse de riche qui cache plusieurs traumatismes. Il se planque sous une attitude des plus odieuses. Personne ne le connait vraiment sauf peut-être Emilia. J’ai adoré la manière dont leur relation évolue. Au départ, il s’agit de harcèlement, un harcèlement qui cache bien plus, car Vicious ne sait pas comment exprimer ses sentiments, ni à lui ni aux autres. Puis en grandissant, le désir s’exacerbe et les deux jeunes gens se cherchant toujours, finissent par se trouver… et c’est beau !

Bien qu’il soit difficile à apprécier au début, il y a un petit truc qui comme Emilia, a su m’attendrir et me faire craquer. Vicious c’est comme un excellent Mystère au final. Il faut le déguster jusqu’au bout pour en découvrir le cœur.
J’ai aimé aussi cette amitié qui le lie à trois autres garçons de son lycée et avec qui il fondera plus tard une société plutôt lucrative. Même si ce thème est assez récurrent dans les histoires de romances j’ai apprécié la manière dont l’auteure nous le présente.

Au final, je n’ai pas su lâcher le livre et je l’ai lu d’une traite, jusqu’au bout de la nuit. J’ai aimé les personnages principaux et secondaires : les amis de Vicious : Dean (avec qui il aura une sorte de rivalité), Jaime (le plus discret de la bande) et Trent. Quant à l’ambiance, elle est vraiment des plus addictives.

J’attendais ce titre avec impatience et je n’ai pas été du tout déçue !

Ce fut une excellente lecture. Si vous aimez les romances New Adult qui vous font passer par un tas d’ascenseurs émotionnels avec un héros torturé et complètement névrosé et une héroïne pas nunuche pour un sou, qui sait parfaitement lui tenir tête… Foncez ! Vous ne le regretterez pas !

Ce mois de novembre va être chaud, c’est moi qui vous le dis !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je termine tout juste ce roman et c'est le cœur entremêlé que je viens faire cette chronique.
Présenté comme un Dark ce roman à la couverture alléchante ne pouvait pas tracer sa route sans moi à ses côtés et franchement je ne regrette pas ce choix.
Nous faisons la connaissance d' Emilia, jeune femme un peu hors normes, qui tente de survivre comme elle le peut dans la jungle de NY auprès de sa sœur malade.
Elle survit de petits jobs, tient les bourses de ce joli duo, le tout vivant dans un taudis qui accentue plus qu'autre chose l'état de santé de sa sœur.
Mais Emilia ne se plaint pas, elle a malgré tout un cœur plein d'amour, une âme resplendissante s'émerveillant devant chaque petit cadeau que la vie lui offre.
Une vie simple mais entière, loin de ses parents, de son histoire, de son passé, une vie qui lui convient malgré les difficultés quotidiennes.
Un soir sur un trottoir à l'autre bout de chez elle, malgré tous les efforts déployés, elle se retrouve nez à nez avec Vicious. Le cauchemar de ses nuits. L'enfer de son existence.
Il n'a pas changé, il est toujours sûr de lui, hautain, imbu de sa personne, froid, méchant mais surtout d'une beauté incroyable. Dix ans se sont écoulés et pourtant il n'a pas changé et elle n'a rien oublié.
Vicious a tout dans la vie. Une entreprise qui marche. Des millions sur son compte. Des femmes chaque soir et surtout ses amis d'enfance toujours là à ses côtés formant un cercle indestructible.
Pourtant lorsqu'il croise à nouveau ses iris, il ne peut plus faire demi-tour, il ne peut pas faire comme si de rien n'était, il se sent happé une fois encore vers elle, et tout ce qu'elle symbolise.
Certain de son pouvoir, il va alors lui proposer un pacte dangereux, jouant avec ses faiblesses, certain alors de la tenir une nouvelle fois dans sa toile, prisonnière à tout jamais.
Emilia le sait accepter c'est prendre le risque de se détruire, une seconde fois. C'est prendre le risque de perdre toute dignité, et humanité, devoir vivre avec une conscience tout en se cherchant des excuses. Mais malgré ses peurs, malgré ses souvenirs cauchemardesques, elle n'a pas le luxe de refuser, pour elle et encore moins pour sa sœur .
Tout débute ainsi... Une rencontre provoquée par le destin.
Un pacte dangereux où chacun y peut trouver son compte mais à quel prix ?

Le récit est divisé en plusieurs parties, alternant passé et présent, point de vue d' Emilia puis celui de Vic.
Ainsi , façonné de cette manière on arrive à voir devant le puzzle géant de leurs vies.
On assiste alors aux fondations de leurs relations, à cette histoire commune débutée il y a dix ans, mais qui s'est brisée du jour au lendemain.
On découvre petit à petit les raisons de ces drames, ce qui a poussé notre héros à prendre certaines décisions, et surtout le pourquoi de son comportement.
Le tout avec un récit montrant ces deux jeunes ados, devenus adultes, si différents et qui tentent désespérément de s'aimer dignement.

Si vous étiez maltraitée au lycée, au point d'être poussée à fuir votre vie, délaissant vos parents, vos études tout... Seriez-vous capables un jour de comprendre, d'analyser et pourquoi pas de pardonner ?
Que feriez-vous par amour ?
Est-ce que tout peut servir d'excuses à des comportements monstrueux et inhumains ?
N'y a t il pas là une facilité à se cacher derrière des drames, un masque et ainsi faire accepter votre façon de procéder avec autrui ?
C'est ce que nos deux héros torturés vont devoir résoudre.
Lui le beau au cœur de pierre, qui coule en lui du poison, peut-il enfin s'ouvrir au monde, accepter ses pénitences et tenter d'entrevoir les couleurs de la vie ?
Elle la belle rêveuse, délurée, enfantine, peut-elle accepter que tout n'est pas rose sur Terre et que certains se débattent comme ils peuvent dans le noir .

C'est une très belle lecture, poignante, forte, humble.
Mêlant tristesse et joie, beauté et horreur. Une trame très bien ficelée où nous pouvons voguer librement avec eux, pénétrant dans leurs âmes.
Mais surtout le récit est si réel, la psychologie si bien décrite et détaillée que sans vous en rendre compte, pas à pas sur le sentier de la résurrection, vous assistez à l'évolution de ces personnages, d'une telle manière que ca en devient émouvant à souhait.
J'ai vécu beaucoup d'émotions cette nuit auprès de mes personnages, j'ai pû rire, pleurer, crier, exploser, pour finir par pleurer émue dans tout mon être.

Un très beau roman, si réel et si plausible, si bien écrit avec un tel respect que ca mérite un très très beau 4,5/5

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Chronique de Diana :

Tout d’abord je vais rassurer les lectrices. Ce roman n’est pas une dark romance malgré l’inscription sur la couverture française (ou alors je suis devenue complètement blasée mais c’est un autre débat). C’est une super romance contemporaine dans le style New Adult et je pense sincèrement que vous allez adorer Vicious et Emilia.

Emilia fait connaissance avec Baron (aka Vicious) peu de temps après son installation dans le domaine de son père. Elle est la fille des employés de maison et la première rencontre ne se fait pas sans heurt. Emilia prend peur et par la suite ses rapports avec le fils ne seront jamais simples. Vicious va s’évertuer à faire de la vie de Millie un véritable enfer. D’un naturel décalé mais volontaire ce dernier ne ménagera pas l’année de terminale de la jeune fille. Elle le retrouve des années après alors qu’il vient boire un verre dans le bar où elle travaille.

Vic n’a pas changé et il place à nouveau la jeune femme dans une position délicate. Elle se voit dans l’obligation de travailler à nouveau pour lui en tant qu’assistante. Mais détaillons plus nos héros.

Emilia est une artiste, un peu bohème mais perspicace et elle est très protectrice envers les siens. Elle n’a jamais compris pourquoi Vicious avait une telle animosité envers elle et pourquoi il lui avait littéralement pourri la vie pendant sa dernière année de lycée. Vic est un écorché vif, par moment inadapté social mais surtout immature dans ses relations avec les autres. On pourrait dire qu’il agit comme un petit garçon de 5 ans avec Emilia en lui tirant les cheveux sauf qu’il emploie des moyens bien plus radicaux comme un jeune homme et non un garçonnet. Impulsif, arrogant on a envie par moment de détester l’homme imbu de sa personne qu’il présente à tous. Cependant Millie arrive à gratter ce vernis et là on découvre un autre homme. Bon n’allez pas imaginer que c’est un agneau. Vic est un loup, il est brillant, calculateur et vicieux lorsqu’il veut obtenir quelque chose ou quelqu’un.

Entre eux va commencer une sorte de parade amoureuse, bancale mais très attractive pour le lectorat. On se retrouve complètement pris dans cette histoire avec l’envie de découvrir toujours plus sur nos personnages. Entre la famille, la vengeance, les rancunes entre amis mais aussi tout simplement le fait de grandir, se projeter dans le futur et vouloir construire une histoire, on en s’ennuie jamais avec ce récit.

J’ai découvert une auteure dont j’adore la plume, c’est rythmé, les personnages sont bien construits et ils sont complexes. Vicious est le parfait anti-héros qui vous fera cependant craquer. Cette romance, passionnée et passionnante est pour vous si vous souhaitez une super lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Franchement si il y a une chose que je peux dire sur ce livre c’est que Vicious n’est pas un homme que j’aimerais connaitre, je n’aurais jamais eu les réactions de Millie. Vous me direz, il ne faut jamais dire jamais, mais là il se comporte vraiment comme un abruti et son manque de respect vis-à-vis de Millie est terrible.

Malgré tout, je ne peux pas vous dire pourquoi, et ça m’énerve un peu, j’ai adoré ce livre. L’auteur a un talent fou, car j’ai réussi à m’attacher à ce garçon, et ça c’est un exploit.

Vicious, de son vrai nom Baron Spencer, est un jeune homme riche, qui traite les femmes comme des objets et encore je suis gentille. Il a perdu sa mère très jeune et à du vivre avec sa belle mère et le frère de cette dernière qui le battait. Son père est quasi inexistant et du coup Vicious est devenu un homme impitoyable en affaire mais aussi en relation. Il a rencontré Millie à l’adolescence, lui a fait vivre un enfer et à cet âge c’est assez impitoyable. L’adolescence est le moment de la vie d’une jeune fille où elle subit tout ce qui lui arrive puissance 1000, et c’est l’expérience qui parle.

Millie est une jeune fille forte, oui elle craque depuis toujours pour Vicious, même si il l’a traite comme une moins que rien. Lorsqu’il revient dans sa vie, elle essaie de le tenir à distance mais Vicious est persévérant. Elle arrive même à le faire changer légèrement.

La relation entre Vicious et Millie est intense dans tous les sens du terme, ils passent du rire au larme et à la colère en très peu de temps mais au final je trouve que cette relation est bonne pour eux. Millie est importante pour vicious et il a besoin d’elle dans sa vie pour lui faire comprendre les choses importantes.

Millie de son côté a vécu des moments difficiles avec Vicious mais c’est aussi ce qui l’a rendue plus forte et plus indépendante.

Ce livre n’est pas un coup de cœur mais je n’ai pas réussi à le lâché avant de l’avoir fini et le fait que l’auteur réussisse le pari de me faire aimer Vicious est une très gros avantage. J’ai hâte de lire le tome suivant sur Dean parce qu’il m’a assez intrigué ce petit.

En bref : Un pari réussi avec cette romance envoutante.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai lu des Dark romances beaucoup plus sombres que celle-ci mais ne boudons pas notre plaisir, Vicious, par bien des aspects, correspond au héros de ce genre. Quand Millie le rencontre, il est le fils des employeurs de ses parents. Il est riche, beau gosse, les filles sont à ses pieds et peut compter sur ses trois copains pour faire tout ce qu’il veut. Millie, de son côté n’a pas un sou, une sœur malade, pas d’amis. Dès le départ, Vicious va lui pourrir son année de terminale sans que Millie comprenne exactement pourquoi. Il se moque d’elle, l’humilie, la harcèle et les journées passées au lycée sont une épreuve car les courtisans de Vicious et tous ceux qui ne veulent pas devenir des cibles de moquerie, participent à l’isolement de la jeune fille. Elle aimerait le haïr mais se sent attirée par ce garçon infect qui réussit à l’obliger à quitter sa famille et la ville où elle vit. Elle le retrouve dix ans plus tard à New York et le même phénomène d’attirance et de répulsion rejaillit entre les deux. Pour Millie, il est hors de question de le fréquenter mais Vicious a plus d’une arme dans son jeu pour l’obliger à travailler pour lui. Car Vicious veut régler ses comptes avec sa belle-mère. Et je n’en dirai pas plus sur l’intrigue. Sachez en tout cas que le retour de Vicious dans la vie de Millie sera douloureux. Heureusement pour le lecteur, le roman alterne les voix de Millie et de Vicious, ce qui permet de comprendre les raisons du comportement de ce garçon si odieux au premier abord et amène, peu à peu, le lecteur à le regarder d’un autre œil, à compatir (oui, oui) à ses problèmes. Pour contrebalancer ce héros si noir, nous avons l’exact contraire en la personne de Millie. C’est une adolescente puis une jeune femme pleine d’énergie que les coups durs dans la vie n’abattent pas, elle est sincère dans ses émotions et ses sentiments sans être naïve. Elle se méfie de Vicious et de ses réactions épidermiques –il peut être adorable puis ensuite glacial – mais ne peut s’empêcher de l’aimer. Autour d’eux, des personnages secondaires suffisamment esquissés pour qu’on s’intéresse à eux : la petite sœur de Millie et les trois amis/partenaires de Vicious qui auront chacun leur histoire. Laissez-vous donc tenter par ce roman qui se lit bien ,sans temps mort.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Cette couverture est juste WOOOOWWWW ! Une couverture qui invite à la luxure ( bien sur qu’on aimerait être cette petite chose qu’il tient entre ses doigts, juste pour espérer une petite caresse de ces lèvres) ! La couverture n’annonce que des bons moments et et supers bons moments !! Non, non…je ne suis pas du tout accro à cette nouvelle série que nous offre la collection &H qui en tout, compte quatre tomes (si mes recherches s’avèrent exactes).

Vicious aurait pu être le nom d’une chanson romantique, lancinante qui se serait terminée je ne sais où ( en fait si…mais je ne vous le dirais pas !!) ; mais non c’est le prénom que s’est donné Baron Spencer pour se dénoter de son diabolique de père. Ouais porter le même prénom que son père ça craint !! Vicious, fils unique d’un riche entrepreneur, est livré à lui même depuis la mort suspecte de sa mère. Sa belle-mère, Jocelyne, est la caricature parfaite de la marâtre qui se fout totalement de lui. Ne voyant que l’intérêt financier pour embellir sa vie, Jocelyne embourbée dans une situation totalement incongrue et malsaine devra affronter Vicious pour son plus grand déplaisir. Vicious gère sa vie comme il entend, il obtient tout ce qu’il désire et souhaite. De nature et de charisme imposants, son charme indéniable et son aura attirante, rien ne lui résiste, tout le monde est à ses pieds. Tel le roi sur son trône d’or, les filles se pavanent devant ses irrésistibles yeux et ses caresses ensorcelantes. Défilé permanent de toutes les jolies midinettes des environs, sa vie est un long fleuve tranquille où plaisirs en tout genre l’agrémentent. Jusqu’au jour (tandammmm…) une nouvelle arrive ! Fille des domestiques de son royaume, Emilia LeBlanc, dite Millie, elle débarque de la Nouvelle-Angleterre. Sous ses airs de fille inintéressante et à bannir de toute relation sociale, Millie est la pureté incarnée. Trop gentille, trop niaise, trop merveilleuse, trop parfaite pour intéresser qui que ce soit ! Millie vie dans son petit monde où les bisounours sont rois et ne comprend pas absolument l’attitude détestable de Vicious. Pour qui elle ressent l’inexplicable présence de papillons dans le ventre à chaque rencontre et à chaque regard. Qu’on se le dise Millie est amoureuse de celui qu’elle déteste. Ce dernier est un vrai salaud : l’humiliant à chaque occasion ! Lui infligeant des paroles blessantes et surtout lui proposant l’inimaginable qui l’obligera à s’enfuir.

Détruite, anéantie, Millie se fait une autre vie à l’autre bout du pays, New York, Big Apple, où les rêves s’autodétruisent à petit feu. Les études, le boulot, quelques amourettes de passage, l’arrivée de sa sœur, Rosie atteinte de mucoviscidose, la plonge dans un combat permanent pour survivre. Alterné deux boulots, une vie exaspérante ce sont les conséquences de son exil forcé. Mais ce dernier va prendre une tournure inattendue, alors qu’elle bosse dans ce bar, elle recroise l’orgueilleux Vicious. Elle ne souhaite qu’une seule chose, qu’il la laisse en paix et surtout ne vient pas s’insinuer dans sa vie ! Vous pensez qu’il la laissera en paix ? C’est mal le connaitre car il a toujours voulu la faire sienne ! Va t-elle résister ? Et surtout que manigance t-il ?

Vous l’avez peut être compris : j’ai adoré, j’ai surkiffé cette lecture !! Impossible de la lâcher avant de connaitre tous les enjeux et surtout les aboutissants. Vicious est détestable à un tel point qu’on lui arracherait ses cheveux face à son arrogance. C’est connu les femmes aiment les salauds, et là mesdames vous allez être conquise. On sait toutes que derrière les carapaces de ce genre se cache un autre homme, son opposé. Vous allez aimer le découvrir et le détester. Vicious en tient une sacré couche : niveau machiavélique il tient le palmarès. C’est un être tordu, il adore fomenter des séditions et torturer psychologiquement son entourage.

Les personnages secondaires donnent également le change : Rosie la sœur délurée qui ne tient pas sa langue dans sa poche. Les meilleurs amis de Vicious : Trent, Jaime et Dean qui n’hésitent pas )à lui dire les quatre vérités et à le déstabiliser quand c’est nécessaire.

Petit bémol : pas si dark que ça ! Vous pouvez vous lancer les yeux fermés (enfin non…c’est mieux ouverts pour lire )!!

L.J Shen nous entraine dans une histoire palpitante où les rebondissements incessants donnent un rythme effréné à la lecture. Un plume efficace et acérée qui nous fait voguer sur toutes les émotions existantes. Un panel de sensations qui garanti une lecture envoutante du début à la fin. On dévore littéralement Vicious. On le goute , on apprécie son caractère acide. C’est comme une tablette de chocolats où chaque carré que l’on avale nous fait découvrir de nouvelles saveurs. On s’abandonne carrément dans ce méli-mélo de sentiments tourbillonnants.

« Vicious » c’est de la jalousie, de l’amour, des découvertes, des complots machiavéliques et une vérité.

« Vicious » : la bad cool attitude !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je tiens à remercier Net Gallet et la collection &H pour l'envoi de ce livre et leur confiance.

Emilia à connu Vicious à l'âge de 17 ans, celui-ci a fait de sa vie un enfer mais elle a toujours été attirée par ce jeune homme. 10 ans plus tard, elle a quitté sa ville natale et elle vit désormais à New-York. Elle a du mal à joindre les deux bouts pour s'occuper de sa sœur malade. Un soir, elle recroisera Vicious qui lui fait une proposition plus qu'alléchante. Neanmoins avec Vicious il y a toujours une contrepartie et Emilia sait qu'elle y laissera des plumes. Va-t-elle se laisser embarquer dans cette nouvelle aventure ? À vous de le decouvrir.

J'ai beaucoup aimé le personnage d'Emilia, elle fait tout pour s'occuper au mieux de sa soeur quitte à se sacrifier, elle est courageuse et ça ça me plaît. Elle a son petit caractère et sait s'affirmer face à Vicious.

Vicious est le personnage qu'on déteste par excellence, il est arrogant, froid, méchant mais il est quand même attachant et c'est le personnage qu'on adore détester. Bref, il a su me plaire et je me suis laisser conquise.

J'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire, j'ai trouvé que la première moitié du livre était un peu longue et les retours en arrière ont un peu cassé le rythme à mon gout. Par contre la deuxième moitié du livre m'a complètement séduite, les évènements s'enchaînent rapidement, les choses évoluent et les personnages se révèlent. J'ai adoré la deuxième partie et j'ai vraiment apprécié ma lecture à partir de ce moment là.

Par contre, je regrette que le côté Dark du roman ne soit pas trop présent, je m'attendais à quelque chose de plus trash et plus douloureux à lire.

Les personnages secondaires sont également très intriguants et j'espère qu'on aura la chance de découvrir eux aussi leur histoire.

En bref, un démarrage un peu difficile mais une deuxième partie qui m'a complètement conquise. J'ai beaucoup aimé les personnages et surtout Vicious même s'il mérite des claques. Par contre, je regrette que l'histoire ne soit pas vraiment de la dark romance, je m'attendais à quelque chose de beaucoup plus sombre et c'est dommage mais ça reste tout de même une bonne lecture et j'ai passé un bon moment.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Vous le savez sans doute mais entre la Dark et moi, ce n’est pas une grande histoire d’amour. Mais j’étais curieuse... Et quand les premiers retours ont finalement annoncé qu’on était loin d’une vraie Dark, je vous cache pas que j’étais soulagée.

Me voilà donc à découvrir ce premier tome de Sinners of Saint, Vicious, et quel régal. Je n’ai pas lâché le livre une seconde tellement prise dans le tourment de cet homme.

L.J Shen m’a complètement charmé avec sa plume, avec ses personnages, l’ambiance de son roman.
On ne se retrouve pas avec un mauvais garçon qui fond sous le charme de sa belle, non ! Vicious, c’est un homme cruel et exigeant et il ne change pas en vieillissant. Je dirai qu’il mûrit et qu’il s’ouvre seulement à la solitude qui l’a pesé pendant toutes ces années.

La relation qu’entretiennent Emilia et Vicious est bien plus complexe qu’elle n’y parait. On pourrait penser dans le fond que Milie est trop naïve d’aimer cet homme si froid et méchant depuis si longtemps et qu’elle se fait juste manipuler. On pourrait penser qu’il ne mérite pas le cœur d’or de Milie quand on suit ses agissements plus terribles les uns que les autres.
Et pourtant, lorsqu’on gratte un peu plus loin, qu’on apprend à les connaître par les flashbacks, on sait qu’elle a réellement sa place dans la vie de Vicious comme il en a une dans la sienne. Ils ont juste besoin de faire tomber toutes leurs barrières.

J’ai vraiment adoré ce roman. Je pensais avoir des difficultés face à la cruauté et finalement j’attendais avec impatience le prochain clash, le prochain coup bas et j’en ai ri. J’ai été touché par leur détresse, par leur besoin de l’autre,... J’ai aimé chaque mot de L.J Shen et il me tarde déjà de la lire à nouveau.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai adoré découvrir ce roman car il se démarque du schéma classique. Il efface les frontières entre l’amour et la haine. Il prend son temps, n’hésitant pas à nous faire vivre des ellipses de temps et à nous faire mûrir avec les héros.

J’ai eu l’impression de vivre une fresque. Une épopée. Ce qui est exceptionnel car je n’aurais pas imaginé utiliser ces mots concernant une romance. Et pourtant… C’était intense.

Vicious est donc une réussite pour moi. Je voulais lire une histoire d’amour forte, qui me prendrait aux tripes. J’ai été servie et c’est un régal.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Vicious nous emmène à la découverte de l’histoire de Millie et de Vicious, né dans une famille plus qu’aisée ; d’ailleurs cette dernière embauche la famille de Millie afin de s’occuper du manoir familial. Ce sont dans ces circonstances que Vicious et Millie se rencontrent pour la première fois, et Millie va vite faire les frais du caractère imbuvable de ce dernier…

On retrouve Vicious et Millie dix ans plus tard. On ne sait pas trop ce qu’il s’est passé, mais il y a eu une véritable cassure entre ces deux-là. Tous les deux vont se rencontrer à nouveau par le plus grand des hasards mais, cette fois, Vicious ne va pas laisser Millie s’échapper. Il a besoin d’elle, pour une raison précise que l’on va découvrir au fur et à mesure de l’avancée de l’histoire.

Le récit se construit donc sur des alternances de moments passés et présents. Le lecteur comprend ainsi rapidement que tout est lié et que, Vicious et Millie auront beau faire, ils ne peuvent plus lutter continuellement contre un destin qui se joue d’eux. Mais Vicious cache des secrets familiaux qui ont fait de lui la véritable ordure qu’il est aujourd’hui. Des mystères que Millie va devoir découvrir petit à petit tout en apprenant à faire confiance à Vicious.

Millie n’est pas folle non plus : elle connait le gars. Il faut dire que Vicious est le bad boy par excellence, qui traine de belles casseroles et qui se croit bien au-dessus des gens. Alors, même si ce dernier lui fait une offre qu’elle ne peut refuser, elle ne va pas hésiter à assurer ses arrières. C’est ce que j’ai aimé avec son personnage : elle a conscience de ses sentiments, mais elle a aussi conscience que Vicious n’est pas une personne digne de confiance. Elle ne va donc pas hésiter à avancer ses pions pour s’assurer de ne pas tout perdre quand les choses éclateront, inévitablement.

Concernant l’histoire, elle possède cette touche d’addictivité qui fait que ce roman est très difficile à poser. J’ai vraiment aimé la façon dont Millie et Vicious vont gérer leur attirance l’un envers l’autre tout en redécouvrant complètement l’autre, dix ans plus tard. Beaucoup de non-dits vont être révélés, et c’est vraiment ce qui fait le charme de cette histoire, cette profondeur et la force presque destructrice de la personnalité de Vicious, de ses sentiments. Un aspect contrebalancé par l’intelligence et l’altruisme de Millie, sans qu’elle ne bascule dans la naïveté pure et simple. Un bel équilibre qui m’aura donc fait passer un très bon moment.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Nous ne sommes pas dans de la vraie dark mais plutôt une romance New Adult avec un héros solitaire, taciturne qui balance des vacheries frôlant voire dépassant la méchanceté gratuite. Il malmène donc l’héroïne par son attitude. L'histoire commence au lycée puis reprend 10 ans plus tard. Nous avons d'autres chapitres ellipses tout le long du récit pour nous éclairer sur la personnalité du héros. Le récit est bien construit, très agréable à lire. Le personnage masculin m'a intéressé mais j'ai trouvé notre héroïne un peu trop fadasse par moment, peut-être un peu moins fouillée. J'ai eu l’impression qu'elle n'avait pas vraiment changé en 10ans !
Dans l'ensemble c'est une lecture agréable qui a jalonné mes vacances à l’étranger.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

« Vicious » est le premier tome d’une toute nouvelle série publiée chez Harlequin : « Sinners » de L.J. SHEN.
Dans ce premier opus, nous faisons la rencontre d’Emilia, une jeune femme qui vit à New-York avec sa petite soeur. Cette dernière est malade et Emilia a dû mettre sa vie entre parenthèse pour enchaîner les petits boulots et réussir à payer les médicaments et le loyer de l’appartement sordide dans lequel elles vivent. Son quotidien était donc rythmé et stressant, ne sachant pas si elle arriverait à payer le lendemain de quoi manger.
Mais un jour, elle rencontre Vicious au bar dans lequel elle travaille. Vicious, c’est l’homme qui, dix années plus tôt, l’avait provoquée, menacée et expulsée de leur ville. Il est riche, puissant et les parents d’Emilia travaillent pour sa famille. Même si elle a un fort caractère, elle s’était exilée à New-York, ne supportant plus le Vicious adolescent qui était alors ingérable et foncièrement méchant.
Se retrouver devant Vicious dix années plus tard rappelle de mauvais souvenirs à la jeune femme. Elle sait qu’elle doit le fuir, l’ignorer, mais comment empêcher son coeur de continuer à battre pour lui ?

Présentée comme la nouvelle série ‘Dark Romance’ d’Harlequin, j’étais curieuse de découvrir cet univers sombre et de pêchés.
Après lecture, « Vicious » n’est pas vraiment une romance sombre à proprement parler et saura donc convenir à la majorité des lecteurs.

Le côté sombre de cette histoire est emmené par Vicious. Que cela soit au présent, ou dix années plus tôt, ce personnage est sans limite.
Il est têtu, incontrôlable, difficile et égocentrique. Ce mélange particulier a pour résultat ce personnage plus que charismatique que l’on aime autant que l’on déteste.
Au fur et à mesure des chapitres, on découvre son passé qui n’est pas rose et qui a forgé l’homme qu’il est devenu, un homme sans coeur et sans scrupule. Même si certains éléments, certains secrets, sont faciles à deviner, on est triste pour ce personnage et l’on ne peut s’empêcher de ressentir de l’empathie pour lui.
Finalement, on découvre que le Vicious adulte est aussi maladroit qu’un adolescent lorsqu’il s’agit de sentiments et de relations humaines.

Emilia est tout ce que Vicious n’est pas : tendre, naïve, gentille. Elle n’hésite pas à faire passer les autres avant elle et l’on ne peut être que touché par cette femme qui se bat contre la vie et ses aléas.

Le duo qu’ils forment est explosif, surtout lorsqu’ils sont adultes. Emilia est devenue moins passive, plus cynique et cela mène à des joutes verbales plutôt sympathiques à suivre.
La tension est présente à chaque instant entre eux et l’auteur n’hésite pas à faire monter la température jusqu’à son paroxysme.
J’ai eu un peu de mal à accepter le fait qu’Emilia pardonne aussi facilement à Vicious. Après tout ce qu’il lui a fait quand il était plus jeune et la façon dont il se comporte avec elle une fois adulte, je pense qu’elle aurait dû l’envoyer balader plus d’une fois. Son dévouement sans limite pour Vicious devient parfois difficile à comprendre et l’on peut se sentir parfois agacé face à cela.

Je ne connaissais pas cet auteur et son style est plutôt plaisant dans ce type de roman. Cependant, j’ai parfois trouvé que les dialogues étaient un peu maladroits, un peu surjoués par instant, notamment lorsqu’ils se chamaillent.

Le final est un peu improbable. On constate que Vicious est toujours aussi extrême et incontrôlable. Certes, cela va avec le personnage et avec l’intention de l’auteur de faire une ‘dark romance’, mais à mon sens ce livre n’entre pas dans cette catégorie.
Par contre, j’ai énormément apprécié le moment où Vicious se livre à Emilia. On le découvre plus humain que jamais et cet instant est l’un de mes passages favoris.

En conclusion, « Sinners, tome 1 : Vicious » est un premier opus plutôt satisfaisant. L.J SHEN utilise tous les codes des romances modernes, ce qui fait que nous ne sommes pas déstabilisés à sa lecture. Cependant, on peut reprocher à ce livre qu’il ne soit ni une dark romance, ni vraiment haletant.
Certains passages nous font lever les yeux au ciel, d’autres nous attendrissent et même si ce n’est pas un coup de coeur, je peux dire que j’ai passé un plaisant moment de lecture.

Un livre à lire si vous aimez les romances avec des personnages têtus et charismatiques.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Il est le pire qui pourrait lui arriver… ou le meilleur ...,

Une dark romance coup de coeur, je l'ai dévoré !

Un roman dark, qui se déroule selon deux points de vue (Emilia et Vicious), entre passé et présent qui permet de comprendre l'histoire en entier de ses deux têtes de mules. Une histoire entre haine, passion, amour et amitié. Emilia n'est rien pour Vicious seulement la fille des employés de ses parents qui vivent dans sa propriété, son plaisir, la persécuter que ce soit dans la maison ou à l'École ! Il adore la rabaisser et la mettre en colère, seulement parce qu'un jour elle s'est trouvée au mauvais moment au mauvais endroit. Elle a aperçu un secret que Vicious ne veut jamais révélé mais çà Emilia ne le sait pas vraiment. Vicious est incontrôlable, il contrôle tout le monde et surtout les femmes, bien qu'il n'arrive pas à supporter sa belle-mère, il la tolère jusqu'au jour ou il pourra se venger.

Contrairement à Vicious, Emilia a un temperament calme, elle essaye d'établir une ambiance cordiale entre elle et lui, mais c'est impossible il fait tout pour la détruire.... Malgré tout elle n'arrive pas à ne pas avoir le béguin pour lui, son corps réagit dès qu'il est à côté d'elle. Il faut dire que Vicious a tous pour plaire, il est beau, élégant, et riche, mais il est colérique, et ne s'attache à personne, sauf à ses meilleurs amis.

Cette attirance entre les deux, et malsaine par le comportement étrange de Vicious qui essaye de faire du mal et faire payer a Emilia sa curiosité, alors qu'elle pense n'avoir aucune chance elle décide de sortir avec un des meilleurs amis de Vicious et çà il ne lui pardonnera jamais de s'être donnée à quelqu'un d'autre que lui, il va alors l'envoyer très très loin !

Dix ans plus tard, Emilia n'arrive pas à joindre les deux bouts, payer ses factures, aider sa soeur, elle a déjà beaucoup de mal a géré ses deux boulots alors côté sentimental c'est le néant ! Alors qu'elle travail en tant que serveuse, elle recroiser celui qui a gâché sa vie, il est là à côté d'elle encore plus beau qu'avant pourtant il ne la remarque pas, ne la regarde pas il semble même ne pas la reconnaitre, elle en est malade. Mais il l'a remarqué, et le jeux malsain va reprendre très vite entre ses deux là ! Vicious ne laissera pas partir Emilia cette fois-ci et il compte bien gagner la partie et en finir une bonne fois pour toute.

L'écriture et l'originalité est au RDV pour cette Dark romance, de L.J Shen, j'ai hâte de lire la suite, ou de découvrir un nouveau roman par cet auteur, qui rend ses histoires addictif ! Vicious est mauvais, mais son côté badboy est attirant et se cache derrière une explication douloureuse. Il a un comportement odieux et peut paraitre détestable mais il en est aussi touchant, et ok j'avoue j'ai flashé sur ce personnage !

Viscious ne comprend pas que ce qu'il ressent pour Emilia est bien plus que de l'indifférence, il ne peut pas être loin d'elle et a besoin de tout décider pour elle, et surtout faire partie de sa vie ! A force de se chercher ils vont réussir par se trouver et apprendre à s'apprivoiser l'un l'autre.

Pour conclure : ce livre est vraiment un coup de coeur, je n'ai pas réussit à le lâcher, j'ai aimé l'intrigue et les personnages, le déroulement de l'histoire est vraiment prenante, si vous aimez les romance New adult, les Dark Romance, les héros aux esprits un peu torturé et mystérieux, ce livre est totalement fait pour vous !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Tout d'abord, je voudrais rectifier une petite chose : Ce roman est vendu comme étant une Dark Romance, et j'ai peur que les amateurs du genre soient déçus, car ce n'est pas le cas.
Certes le personnage principal peut faire froid dans le dos, mais rien de comparable tout de même avec de la Dark. Ici, il est plutôt question de harcèlement moral.

Baron Spencer, qui préfère qu'on l'appelle Vicious, est né avec une cuillère d'argent dans la bouche. Bien avant qu'il ne devienne un brillant et richissime homme d'affaires, son père était déjà l'une des plus grandes fortunes de Californie.
À dix-huit ans, Vicious est déjà un jeune homme complexe. Froid et cruel. Avec ses trois amis, ils représentent l'élite et règnent en maître dans leur lycée, All Saints.

Emilia LeBlanc, dix-sept ans, n'est pas du même monde. Ses parents sont les nouveaux domestiques des Spencer. Foncièrement gentille et protectrice, elle va très vite être confrontée à la méchanceté de Vicious, qui l'a prise pour cible.
Son animosité envers elle n'a pas de limite. Ainsi, l'année scolaire finie, Emilia sera contrainte de quitter la ville.

Dix ans plus tard, elle fait sa vie à New-York, mais peine à s'en sortir financièrement. Pourtant elle cumule deux jobs, mais vient de perdre l'un d'eux. Et avec sa sœur, Rosie, qui est malade et dépend d'elle, Emilia n'arrive plus à joindre les deux bouts.
Le messie va prendre l'apparence d'un démon du passé : Vicious.
Il va la croiser par hasard et lui faire une offre qu'elle ne pourra refuser.
Le hic, c'est qu'avec Vicious, rien n'est jamais gratuit...
Et si le cauchemar recommençait ?

Elle était le fantôme du passé qui allait m'aider à chasser les démons du présent. Et tant que j'y étais, j'en profiterais pour m'amuser un peu avec elle.


Vicious est un personnage tellement particulier que j'ai mis un certain temps à "l'accepter". C'est un gros gros connard. Mais vraiment !
Il n'est ni psychopathe, ni psychologiquement dérangé. Il n'a aucune excuse pour son comportement abject (ou presque)... et c'est ce qui le rend d'autant plus troublant. Comment aimer un tel individu ? Méprisant, cruel, cynique et perpétuellement odieux.
Je ne savais pas où l'auteure voulait en venir avec ce personnage, mais une chose était sûre : jamais je ne l'aimerai.
Du moins, c'est ce que je pensais.
Emilia, elle, m'a tout de suite plu. Elle est adorable, mais pas neuneu. Loin d'être idiote et faible, elle encaisse les coups avec courage et garde toujours la tête haute. Toutefois, Vicious est son talon d'Achille. Elle le hait, autant qu'elle le désire. Et Vicious l'a bien compris et en joue.
Pour lui, tous les moyens sont bons pour arriver à ses fins. Quitte à écraser et détruire. Il n'a aucune empathie.

Le récit est à la fois captivant et dérangeant. J'ai adoré suivre leur histoire et voir l'évolution des personnages. Et, en même temps, j'étais gênée par le comportement malsain et désagréable du héros. Puis, tout a changé. Je ne saurais dire quand exactement, mais j'ai fini ce roman avec des étoiles dans les yeux en pensant à Vicious. L'hallu totale ! Je suis encore choquée moi-même, pourtant je dois me rendre à l'évidence : j'aime Vicious. Il m'a fait frissonner et émue aux larmes. C'est un sale petit con qu'on ne peut s'empêcher d'aimer.

En bref ? Ce roman terriblement addictif, nous fait ressentir tout un maelstrom d'émotions, du sentiment le plus vil à un amour aussi sincère que surprenant.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un mec méchant, torturé mais tellemment atta"chiant". Une héroïne un peu fleur bleue mais qui prend du caractère au fur et a mesure de l'histoire. Et un final incisif.

A lire absolument

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Emilia, Millie pour les intimes, était ce qu’on appellerait une irrécupérable et définitivement ingénue . Elle est aussi le genre de filles qui rasent les murs pour ne pas attirer l’attention sur elles . Une souris inoffensive . Sa pauvreté a fait d’elle une fille solitaire et cela lui convenait . Mais assister à un passage à tabac chez les employeurs de sa mère va chambouler sa vie qui était consacrée jusqu’ici qu’aux études . Mais dès lors, elle a dû batailler pour garder un esprit sain devant les moult coups bas de Baron, alias Black ou Vicious ! Le choix des surnoms est très large pour un gars qui pratique la connard attitude . Ce dernier a décidé de faire de sa vie un enfer . Juste parce qu’elle était là, au mauvais endroit et au mauvais moment .

Aujourd’hui, loin de sa ville natale et loin de Vicious, Millie mène une autre bataille . Subvenir à ses besoins et couvrir les soins de sa sœur malade . Les histoires du coeur, elle n’a pas plus le temps ni l’énergie pour s’y consacrer . Mais le destin, a décidé lui aussi, d’être de la partie . Remettre Vicious, sur sa route est si cruel . Il renvoie Millie dans un passé qu’elle voudrait oublier .

Mais Baron ne se laisse pas oublier . Ni ignorer . Revoir son souffle douleur d’antan . Y voir un signe du destin . C’est tout à fait son genre . Distribuer de nouvelles cartes d’un énième jeu . Un jeu malsain dont il est toujours friand . Une idée diabolique de profiter de son désarroi . Et aussi son besoin d’argent pour gagner, encore une fois, une bataille dont il est son propre adversaire . Mais celui qui se croyait chasseur deviendra proie . Et nous n’avons qu’à nous installer confortablement et voir comment il va se dépatouiller du piège qu’il a tendu . Assister à la chute d’un éternel gagnant .

Vicious, est bien le titre que j’aurais choisi si j’étais l’auteur de cette romance . Mais je ne l’aurais pas classée dans le genre Dark . Si le caractère sombre d’un des protagonistes clé est bien évident, il n’est pas très approfondi . Sa psychologie complexe aurait mérité d’être plus exploré car il y avait matière . Vicious, aurait fait un bon sujet d’étude pour les psys .

Baron, est un bad boy très dangereux . Son fond noir nous déstabilisent et nous emmènent à le détester . Mais au fil des pages, on apprend à le connaître et même à s’y attacher . Son masque de dur n’est qu’écran à son mal être . A son insécurité . Et à son manque affectif .

A première vue, Millie, parait faible et une personne inintéressante . Mais à notre grande surprise, Le papillon ne tardera pas à déployer ses ailes . Dans son adolescence, Vicious était son bourreau . Mais aujourd’hui, il est devenu son dynamiseur, de par son charisme . Mais aussi de par sa volonté de la faire plier à ses désirs . Cette dernière a appris à jouer dans la cour des grands et à relever les défis les plus difficiles voire impossibles .

Vicious, traite des thèmes difficiles . Tels la maltraitance et la mucoviscidose . Ce qui rend la lecture encore plus émouvante .

Est-ce que je recommande cette lecture ? Oui et Mille fois oui . La plume de cette nouvelle auteur Harlequin est brillante . Ses personnages sont fascinants et très attachants . Et l’intrigue ne peut que vous captiver .

En somme, tous les ingrédients pour aimer Vicious sont au rendez-vous, et vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Déjà le titre est toute une promesse! Et je peux vous assurer qu’elle est parfaitement respectée. Ce livre est une vraie réussite. Il m’a fait passé par toute les palettes d’emotion possibles.

Les parents d’Emilia ont trouvé du travail auprès de la famille de Baron Spencer junior en Californie. Leur première rencontre se passe mal et à partir de ce jour, Émilia va devenir le souffre-douleur de Baron, justement surnommé Vicious.
Émilia ayant eu le mauvais de choix de sortir avec un des meilleur sur amuse de VIcious, celui-ci se venge en la chassant littéralement de chez elle.
Dix ans plus tard, ils se rencontrent fortuitement à New York. Pour Émilia, c’est un calvaire: son ancien tortionnaire mais également son amour secret habite dans la même ville qu’elle et lui propose de travailler pour lui...

Cette histoire est divisée en 2 parties: il y a 10 ans et aujourd’hui. Émilia est une jeune femme courageuse qui se sacrifie depuis toujours pour sa famille. Elle rêve d’être une artiste mais est serveuse dans un bar. Elle cumule 2 emplois pour pouvoir subvenir à ses besoins ainsi que ceux de sa sœur, malade. Elle a le malheur d’être tombée amoureuse d’un homme qui ne l’a mérite pas. Vicious est de son côté un garçon tourmenté qui a vécu des drames mais qui maintenant fait payer son mal être à tout son entourage. Malgré cette description, ce livre est une véritable histoire d’amour. Les liens qui unissent Émilia et Vicious tiennent tout d’abord plus de la haine que de l’amour mais à force de patience, Émilia va réussir à amadouer Vicious.

J’ai adoré détester Vicious. Il incarne le gosse de riche prétentieux dans toute sa splendeur. Il m’a fait faire des bonds dans mon fauteuil à être aussi odieux. Et dans le même temps, je souffrais avec Émilia et lui en voulait d’être aussi faible avec Vicious.
Vous l’avez compris, j’ai beaucoup aimé ce livre et j’ai hâte de livres les prochains.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie Harlequin la maison d'éditions, ainsi que le site NetGalley pour cette découverte.

Le livre débute 10 ans avant les faits. Emilia (surnommée Millie par ses amie) vit dans la demeure de Baron Spencer fils, surnommé Vicious, avec ses parents qui travaillent pour les parents du jeune homme. La première impression est toujours la bonne. Entre les deux c'est la catastrophe. Elle le découvre en train de frapper un homme dans la bibliothèque rapidement. Il le sait et depuis lui jure de lui pourrir la vie. 10 ans plus tard, nous retrouvons Millie dans la panade, travaillant à deux endroits (pardon elle vient de se faire virer de son boulot de secrétaire) et doit subvenir au besoin d'elle et de sa soeur Rosie avec un seul salaire à New York. Rosie est atteinte de mucoviscidose, les médicaments sont chers, mais qu'importe, Millie est prête à tout pour les lui acheter, quitte à ne pas manger à sa faim. Tout ? C'est un bien grand mot, car par le plus grand des hasards, Vicious vient traiter une affaire dans le café où elle travaille. Il la reconnait et décide de l'utiliser. Jusqu'où un mensonge peut aller ?

J'avoue que j'ai eu un peu peur en lisant le début. Je me suis demandée où l'auteur allait nous embarquer. Au final j'ai été agréablement surprise. Par moment l'auteur revient dans le passé afin de nous montrer ce que Millie a vécue dans cette maison, même si les locaux de sa famille étaient dans la dépendance et non le manoir de la famille. Leur première rencontre n'est pas anodine, car il faut bien s'en souvenir pour comprendre la suite des événements. L'auteur a usé de ses personnages jusqu'à la moelle. Mettant un caractère difficile, affreux à l'un et faisant en sorte qu'il s'amuse avec l'autre de manière cruelle. Les relations sont toujours compliquées, mais lorsque l'un des deux ou les deux se voilent la face, c'est encore pire que tout. Des choix sont faits en contradiction avec ce qu'ils veulent vraiment.

Les personnages principaux sont de cet acabit. Vicious montre un visage détestable. Plus jeune, il tire tout ce qui porte une jupe et n'aime pas qu'on vienne sur ses plate-bandes. Avec ses trois amis, Dean, Trent et Jaime, ils sont les Four Hot Heroes, les plus en vu du lycée. Être dans leur soirée signifie avoir une chance d'être vu. Lorsque Dean a un coup de coeur pour Millie, c'est l'explosion dans la bande. Ce qu'on apprend bien des années après du pourquoi Emilia n'est plus avec Dean est moche. Vicious fait tout pour être détesté. Vocabulaire cru, action détestable, gestes pas mieux, il est un bad boy sous toutes les coutures. Et au vu de ce que nous apprenons au fur et à mesure il est clair qu'il n'hésite devant rien. Et en étant un adulte "responsable" il n'est pas mieux. Devenu avocat, c'est un véritable requin !

Millie n'est pas stupide, ni même naïve, mais pour que sa sœur aille mieux, pour que son train de vie ne soit plus aussi nuisible, elle va se sacrifier une fois de plus. Elle est toute en contradiction, son rêve était d'avoir une galerie, de vendre ses peintures. Elle se retrouve à être serveuse, secrétaire, puis au final assistante de Vicious sans savoir pour combien de temps cela durera. Elle n'est pas bête et se bat comme une lionne lorsqu'il s'agit de sa famille. Malgré tout, son coeur est un véritable fléau. Elle a beau s'interdire toutes pensées pour lui, pour le fait qu'il est ignoble, elle sent quelque chose en lui qui ne l'est pas. Et le lecteur le sait également.

Les autres personnages ont leur importance et certains sont de véritables abrutis pour rester poli. La belle-mère tient bien son rôle ici, tout comme le père de Vicious. Le peu que l'on peu voir des parents des deux soeurs est adorable. Ils travaillent dur et ne se plaignent pas. Lorsque des rêves se réalisent, c'est un espoir qui n'est plus un fantasme.

L'auteur a su faire du personnage masculin une véritable ordure qui tente de le rester alors qu'il n'est pas ainsi. Pas avec tout le monde. J'ai beaucoup aimé ce que nous avons sur ses trois amis, Dean, Trent et Jaime. J'adore Dean, il est aussi franc que ses potes, mais il a ce petit quelque chose en plus qui fait qu'il est plus... tendre ? C'est vite dit bien entendu, il n'est pas l'homme d'une seule femme, pour l'instant.

En conclusion, j'ai beaucoup aimé suivre l'histoire de Millie et de sa soeur, même si on la voit par intermittence. J'espère qu'il y aura un livre sur elle, même si je me doute de la fin pour cette petite. Vicious est un personnage complexe, travaillé et très intéressant. Et la combinaison avec cette jeune femme le rend plus humain. J'a passé un très bon moment de lecture en leur compagnie.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dix ans après être partie de chez elle, d'avoir fui la présence de « Vicious », ce dernier réapparaît dans sa vie. Millie pense à fuir mais elle le connaît trop bien pour savoir qu'il viendra la chercher n'importe où.
J'ai adoré cette histoire. Il y a beaucoup de péripéties, de coup bas, de doutes, de dangers, … ce n'est pas une histoire d'amour qui fait voir la vie en rose. J'adore !!! Les deux personnages ont des caractères fort, même si il est un peu caché chez Millie. Le passé des deux personnages fait face, ainsi que leurs histoires, leurs familles... C'est rempli d'humour en plus de l'amour. L'auteure m'a conquise à travers son histoire, à travers ses mots. C'est une romance original que l'on voit peu.
Une histoire à découvrir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un premier tome prometteur mais de temps en temps un peu tiré par les cheveux.

Pour qui : Pour celles et ceux qui aiment les héros à la fois bourreaux et torturés.

Mon avis : Millie est une jeune femme très influençable, timide, issue d’une famille pauvre (sa soeur nécessite en plus des soins médicaux coûteux). Vicious, lui, est le fils du couple qui emploie les parents de Millie, et fait d’elle son souffre-douleur. Pourtant, derrière les brimades et l’agressivité violente, il est attiré et intrigué par elle. Le récit alterne entre nos héros adolescents et adultes, lorsqu’ils se retrouvent dix ans après. Ni l’un ni l’autre n’a vraiment changé, au fond, mais ils ont quand même suffisamment mûri pour reconnaître le désir qui les tenaille.

Alors on est toujours sur le schéma héros riche/héroïne pauvre et paumée, mais on se laisse emporter par l’histoire, et le roman se lit d’une traite. Vicious est vraiment un sale type, et l’auteur arrive très bien à rendre son comportement et son caractère. J’ai été un peu déçue par Millie, plus conventionnelle malheureusement, même si on ne peut qu’apprécier son évolution.

Enfin mention spéciale pour les copains de Vicious, les fameux « Four Hot », qu’on retrouve sans doute dans les prochains opus.

En bref : En attente de la suite pour voir si le reste de la série est aussi prometteur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Emilia vit à New York avec sa jeune sœur depuis quelques années. La vie n'est pas simple pour elles, elle cumule les emplois afin de tenter de boucler les fins de mois mais Emilia aime sa vie dans la ville qui ne dors jamais... Jusqu'au jour où elle croise le chemin d'un homme surgit de son passé, Baron Spencer auto renommé Vicious. Il a pourri sa vie dix ans auparavant, et il semblerait qu'il est décidé de s'imposer de nouveau dans l'existence de la jeune femme. Amoureuse de lui alors qu'ils étaient adolescents, Emilia arrivera t elle à résister à l'homme qui l'attire toujours autant malgré son mépris apparent ? Mais pourquoi se rapproche t il d'elle ? Et pourquoi il l'a déteste tant ? Emilia réussira t elle à avoir des réponses à ses questions sans y laisser des plumes ?
J'adore la Dark Romance, car plus l'histoire est sombre, plus la lumière est belle quand elle arrive à percer (c'est pour cela que j'adore les bad boys aussi ;) ) Ici le titre, tout comme la couverture mais faisait miroiter de belles heures de lecture, et je n'ai vraiment pas été déçue ! J'ai été captivée par l'histoire dès le tout début du récit. Avec les premières lignes, L.J Shen a réussi à réveiller la bête curieuse qui sommeille en moi, et il m'a été impossible de lâcher ma lecture jusqu'à la fin. Emilia connaît Baron Spencer alias Vicious depuis une dizaine d'années. Alors adolescente, elle est la fille des domestique des parents de Vicious, à Todos Santos, Californie. Après une première rencontre délicate, il la prend en grippe et décide de faire sa vie un enfer. Et il en a les moyens. Au lycée, lui et ses trois amis sont idolâtrés et leurs dires sont "paroles d'évangiles". A cause de cette hostilité, Emilia est mise de coté par tous ses camarades... jusqu'à ce qu'elle quitte la ville et qu'elle parte pour New York. Sa vie n'est pas facile mais elle fait tout son possible pour survenir à ses besoins ainsi qu'à ceux de sa jeune sœur, Rosie. Lorsque Vicious réapparait dans sa vie, elle est déstabilisée car il va faire remonter de nombreux souvenirs à la surface, mais elle n'est plus une adolescente, elle pense pouvoir le gérer après tout elle le connaît, il ne pourra plus la faire souffrir ... En est elle sure ? Très rapidement j'ai été prise dans les mailles du filet de L.J Shen, tissé avec une écriture fluide, énergique et franche. L'auteur alterne les points de vue, elle donne la parole à ses deux protagonistes, tout en ponctuant les chapitres de flash backs. Régulièrement, nous retournons dix ans en arrière afin de pouvoir comprendre le pourquoi du comment. J'ai adoré découvrir leur histoire, leurs personnalités, et toutes les différences qui les rapprochent. L'histoire est sombre en rapport avec la personnalité de Vicious, elle met en avant son côté manipulateur et machiavélique mais rapidement nous nous rendons compte que quelque chose se cache sous son apparence glaciale. Les relations entre Emilia et Vicious sont tendues à l'extrême mais il y a entre eux un petit truc en plus, une attirance irrépressible, que l'on pourrait qualifier de malsaine. Leurs échanges sont mouvementés, hauts en couleurs et ils nous tiennent en haleine. L.J Shen joue avec nos émotions, notre cœur palpite plus fort, plus vite et se serre régulièrement... Qu'est ce que c'est bon !
J'ai adoré Emilia ! C'est une belle personne. Elle est gentille, généreuse, loyale et tellement compréhensive, on ne peut que l'aimer. C'est une artiste, j'ai aimé sa folie, sa manière d'être et de voir la vie (moi aussi, j'adore les fleurs de sakura ^^) Elle est douce, on pourrait croire qu'elle est naïve mais pas du tout,elle a beaucoup de caractère. Il faut dire que ses déboires avec Vicious, dans sa jeunesse, l'ont aidé à se forger de volonté de fer. Elle est déterminée et elle sait se qu'elle veut faire, et ne pas faire. J'ai aimé qu'elle résiste à Vicious, qu'elle lui tienne tête un maximum, qu'elle joue un peu avec lui. Avec leurs antécédents, on aurait pu penser qu'elle lui cède facilement mais non ! Elle fait tout son possible pour le tenir à l'écart, même si c'est dur pour elle, elle veut rester forte ... Mais c'est Vicious ^^
Aahhhh Vicious ! C'est une personnalité très complexe et mystérieuse ! Ado, il était arrogant, imbu de lui même, conscient de son charme, il en use et en abuse... Adulte c'est le même, mais plus vieux. Il est beau, riche et se croit tout permis ! Il pense pouvoir tout contrôler et tout le monde, et c'est souvent le cas... sauf avec Emilia. Très vite, il va repérer qu'elle n'est pas comme les autres ... J'ai aimé le voir se dévoiler petit à petit. Ce que j'ai vraiment apprécié c'est qu'il ne change pas, juste il s'ouvre et seulement pour elle. Il est l'ombre, elle est sa lumière ! Je n'ai pas réussi à le détester car j'ai vite compris certaines choses, il m'a beaucoup émue.
Les personnages secondaires sont importants que ce soit la sœur d'Emilia, Rosie ; les amis de Vicious, les Four Hot Heroes, Jaime, Trent et Dean ( cela m'a fait penser aux cavaliers de Dark Romance ^^) ainsi que la belle mère de Vicious (elle, je la déteste !) Ils rajoutent de l'intensité au récit.
Vicious est un petit bijou dans un écrin de vengeance, de rivalité, d'amour et de haine... Un cocktail équilibré, explosif et addictif qui ne nous laisse pas indifférent ...
NB 1 : La playlist est vraiment top !
NB 2 : Je suis tellement tombée sous le charme vénéneux de Vicious, et de la beauté d'Emilia, qu'avant même d'avoir fini ma lecture en numérique j'avais acheté le roman en papier ^^

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dix ans auparavant, Emilia a fait la connaissance de Vicious, un adolescent antipathique au possible. Poussée par ce dernier à vivre éloignée de sa famille, elle a aujourd'hui construit sa vie. Même si cette dernière n'est pas des plus éclatantes, elle fait ce qu'elle peut pour joindre les deux bouts. Mais quand un soir, il surgit dans ce bar où elle travaille, elle se rend compte, qu'il n'a pas changé, que son ressenti à son égard est toujours le même, bien qu'ils soient tous deux devenus adultes. Il n'en a pas fini avec elle et elle aura beau vouloir le garder à distance, ce dernier n'a pas dit son dernier mot...

A la sortie de ce tome, je n'étais pas plus emballée que cela par le pitch, puis à force de voir les commentaires élogieux à son égard, j'ai voulu tenter l'aventure, et j'ai bien fait. L'intrigue, qui est quelque peu originale, est bien menée, bien ficelée. Dès les premières pages, je me suis laissé happer par l'histoire, qui est haletante, avec un héros bien sombre et détestable à souhait. Le récit est bien rythmé, de par ses rebondissements, et n'est pas dénué d'émotions bien au contraire, LJ Shen, nous fait passer par différents stades.

Les personnages sont attachants, ils ont su me toucher, chacun à leur façon. Emilia LeBlanc est une jeune femme qui ne vit pas dans l'opulence, mais elle fait son possible pour être à même de payer son loyer et subvenir à ses besoins tout comme prendre soin de sa sœur, Rosie. Dans le passé, elle a eu le malheur de croiser la route de Vicious, est très vite, elle est devenue sa victime. Mais aujourd'hui, alors que leurs chemins se croisent de nouveau, elle n'est plus prompte à se laisser faire par celui-ci. S'il pense redevenir bourreau, elle peut aussi le prendre à son propre jeu. Malgré tout, elle a beau tenter de résister, ses sentiments d'antan n'ont pas disparu pour autant, et il faudra beaucoup de courage pour contrecarrer les plans de Vicious. C'est une jeune femme qui sait ce qu'elle veut, mais son cœur n'est pas infaillible à cet homme sombre, plein de haine.
Baron Spencer, alias Vicious, était un adolescent détestable, et dix ans après, il l'est toujours autant. Face à nous, se montre un homme enténébré, plein de haine face à tout ce qui l'entoure. Pourtant, sous cette façade, se cache une personne qui a vécu dans la souffrance durant de nombreuses années. Il aura beau vêtir son « costume » de bourreau, Emilia va réussir, petit à petit, à lui briser sa carapace. Une fois que l'on a compris pourquoi son attitude est telle, on ne peut qu'être attendri par cet homme tourmenté.
Les protagonistes secondaires sont tout aussi intéressants, et apportent chacun quelque chose à l'histoire.

En bref : j'ai passé un excellent moment avec cette lecture. Un premier opus sombre, une histoire haletante et pleine de rebondissements. Entre amour et haine, il n'y a qu'un pas... J'ai maintenant hâte de découvrir la suite, car je suis tombée sous le charme de la plume de LJ Shen !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le sujet est sympa, les protagonistes aussi !
Dommage qu’il y ait des longueurs et, du coup, j’ai trouvé l’histoire pas hyper prenante.
Malgré ça, j’ai bien aimé Vicious et son côté salaud, qu’il assume. Un héros absolument pas fade.
Millie est naïve mais, heureusement, elle a quand même son petit caractère. Avec ce qu’elle a subi, il vaut mieux…
Je dirais donc que l’histoire est sympa, les héros aussi, mais que l’histoire tire un peu en longueur....
A lire quand même !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Émilia arrive avec ses parents à Todos Santos où ces derniers travailleront dans le manoir des Spencer. Tout n’est qu’étalage de richesse et d’opulence. Mais dès le premier jour, lorsque Émilia fait la rencontre du fils Spencer, elle sait que sa vie ne sera plus jamais la même.

Baron Spencer, alias Vicious, est un jeune homme solitaire, antisocial, à part, avec sa bande de potes et rempli de noirceur. D’ailleurs, il mettra un point d’honneur à faire de la vie d’Émilia un véritable enfer jusqu’à la faire partir loin de Todos Santos et de sa famille.

Dix ans plus tard, il refait irruption dans le bar où elle travaille à New York. Rien n’a changé, ils vivent tous deux dans des mondes différents, la noirceur qui l’habite, mais également cette attirance destructrice. Elle tente tant bien que mal de le tenir à distance, mais quand Vicious lui fait une proposition, elle ne peut pas la refuser. Elle a désespérément besoin d’argent pour elle et sa sœur malade. Mais Émilia n’est pas stupide, elle sait qu’il cache quelque chose et elle pourrait bien le prendre à son propre jeu…

Le style de L.J. Shen est très agréable et prenant. Elle a su construire une romance très addictive, dévorante, avec des personnages touchants, même si Vicious peut être un vrai connard. Toutefois, avec les retours dans son passé et son point de vue, l’auteure arrive à nous le rendre humain, en nous dévoilant son côté vulnérable et ses insécurités. L’auteure a fait un travail incroyable de caractérisation avec Vicious. On verra son évolution au côté d’Émilia. D’ailleurs, cette dernière est forte, calme, courageuse, idéaliste et ne manque pas de caractère. Elle a toujours su voir ce qu’il se cache derrière le côté cruel et arrogant de Vicious. Elle sera celle qui l’aidera à chasser ses démons pour enfin voir la lumière au bout du tunnel. Leur romance est intense avec une relation haine/amour très présente. J’ai aimé le rythme auquel l’histoire s’est déplacée. On ressent les émotions conflictuelles qui habitent nos héros. On embarque dans des montagnes russes. Émilia et Viscious fonctionnent vraiment bien ensemble.

Pour conclure :

Avec « Vicious », L.J. Shen m’a totalement séduite. Ce livre fut une belle surprise, je recommande chaudement.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :