Clash T1 : Passion brûlante

Après Marked Men, la nouvelle série New Adult de Jay Crownover

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 3 mai 2017 | Archivage 20 déc. 2017

Résumé

Crownover construit habilement une histoire qui touche toutes les émotions et nous donne envie de tourner les pages.” Liliana Hart, auteure de la série The MacKenzie

Sexy. Emouvant. Captivant. Jay Crownover frappe encore avec CLASH.” K. Bromberg, New York Times bestselling author


Seul le feu peut faire fondre la glace

Zeb pensait avoir pris la plus grosse claque de sa vie huit ans plus tôt, le jour où un juge l’a envoyé en prison pour trente interminables mois. Mais c’était compter sans la nouvelle qui vient de bouleverser son univers : il a un fils de cinq ans… qui n’a plus personne d’autre au monde et risque de passer son enfance en foyer d’accueil. Avec son passé, Zeb sait qu’obtenir la garde de son fils ne sera pas facile. Seule Sayer, l’avocate au visage d’ange et à la sophistication froide qui détonne tellement dans leur groupe d’amis tatoués et hauts en couleur, peut l’aider.

Et si ça veut dire qu’il n’aura jamais sa chance avec la belle avocate qui lui retourne la tête – et le sang – depuis des mois… tant pis ! A moins que cette collaboration forcée ne brise au contraire la barrière que la princesse des glaces s’acharne à ériger entre eux…

A propos de l'auteur :
Tout comme les personnages de ses romans, Jay Crownover est une grande amatrice (et collectionneuse !) de tatouages. Lorsqu’elle a pris conscience qu’elle ne deviendrait pas la rock star qu’elle rêvait d’être depuis ses huit ans, elle a décidé d’embrasser son autre passion : l’écriture. Très vite remarquée et couronnée par les lecteurs et les critiques, elle fait aujourd’hui partie du top des New York Times et USA Today.
Crownover construit habilement une histoire qui touche toutes les émotions et nous donne envie de tourner les pages.” Liliana Hart, auteure de la série The MacKenzie

Sexy. Emouvant. Captivant. Jay...

Formats disponibles

FORMAT Ebook
ISBN 9782280376693
PRIX 6,99 € (EUR)

Vos liens

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)

Chroniques partagées sur la page du titre

Dans cette nouvelle série, l'auteur continue sur la même thématique : les apparences ne trompent que ceux qui s'y arrêtent ! Évidemment, pour prouver ses dires, elle continue à exploiter ses personnages aux airs de bad boys, qui sont en fait des crèmes absolus et place face à eux des personnages féminins intrépides, intelligents et farouches.

Sayer à des airs de Brysen, l'héroïne du tome 2 de la série Bad, ensemble, elles partagent la même stratégie pour faire fuir ceux qui s'arrêtent aux apparences : une armure de glace et une forteresse autour de leur cœur qu'elles portent physiquement sous les traits d'un masque de perfection et de sophistication.

Sayer, avocate spécialisée dans les affaires familiales, est toutefois, plus âgée, plus mature et plus raisonnée. Plus raisonnée, sauf quand il s'agit de reconnaître sa propre valeur. Alors, là, non, elle se transforme en carpette. Elle bataille avec des traumatismes anciens qui s'immiscent dans son quotidien par une ribambelle de complexes et de fêlures qui lui bousille la vie et sa confiance en soi. Il faut dire que ses complexes d'infériorité ont été férocement installés en elle par son père. Un homme plus pervers narcissique que paternel. Malheureusement, sa mère, n'a jamais eu l'occasion de rééquilibrer ces atteintes.

Zeb, lui ne ressemble à aucun autre personnage de Madame Crownover, il parait imprudent, voire intimidant, mais il se révèle rapidement pragmatique, attentionné, intelligent, créatif, compatissant, fidèle et raisonnable. Il est spontané et honnête.. Il communique sans arrêt, pas de faux-semblants avec lui. Il a peine le temps d'avoir un problème, qu'il a déjà trouvé la solution. Enfin, ça, c'était avant l'apparition de Hyde.. Pas un problème en soi, mais une bataille à mener.

Évidemment, Sayer et Zeb, se rencontrent, s'apprécient.. Font en sorte de se croiser toujours plus souvent. Ni l'un ni l'autre n'est convaincu de plaire à l'autre, une petite partie de chat se met en branle, rapidement interrompue par la vie.

Verdict : Ici, la question n'est pas de savoir si les personnages vont se séduire, c'est plutôt de savoir comment ils vont adapter leur vie à l'imprévu, accepter de prendre des risques, des libertés et surtout accepter de vivre. Un chouette roman plein de rebondissements, tendre, sexy sans pour autant être superficiel, notamment grâce à l'héroïne et ses questions existentielles sur l'acceptation de soi. Vivement la suite !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Si vous ne vivez pas dans une grotte, vous devez être comme moi et entendre parler partout de la saga Marked Men, et si vous êtes comme moi, vous ne les avez toujours pas lu ! Mais je vous avoue que les badboy tatoués c'est clairement mon truc ! Ce n'est pas mon viking de chéri qui dira le contraire (barbu et tatoué) ;)

Du coup je me suis dit que c'était un bon moment de découvrir l'auteur et de voir si l'univers me plait. Autant vous le dire de suite, je suis conquise par les personnages, l'ambiance générale, la plume de l'auteur (enfin de la traductrice). J'en étais à peine à 30% que je me disais deja : OK JE DOIS LIRE LES MARKED MEN ! Et je vois d'ici les copines tentatrices qui vont sauter de joie.

Partons à la rencontre de Zeb, armoire à glace tatouée et barbue, ex-tolard et auto-entrepreneur. Quel charmant tableau ! Il est décrit comme ayant un pouvoir de séduction immense, et croyez moi à 20% du livre, j'en étais déja f-o-l-l-e.

Sayer est une avocante avec des airs de coincée, mais en fait, elle ne l'est pas du tout ;) Leur rencontre est un coup de foudre réciproque, mais la relation mets du temps à se mettre en place, et ça m'a plu. J'aime les histoires qui ne sont pas précipités, où les personnages prennent le temps de peser le pour et le contre d'une relation, de se connaître aussi. J'ai trouvé leur relation pleine de réalisme et de douceur.

Prennez donc, deux personnages hyper attachants, et ajoutez-y un enfant à sauver, et vous avez le cocktail parfait pour une histoire addictive, qui m'a tenue en haleine jusqu'à la dernière page. Je crois que j'ai été séduite par Zeb en même temps que Sayer, il m'a séduite dès les premiers instants, avec ses airs mystérieux... J'espère le retrouver dans la série Marked Men ou au moins en rencontrer un autre aussi séduisant !! Mais d'après ce qu'en disent les copines, je ne me fais pas de soucis là dessus ;)

En résumé, c'est une histoire totalement addictive, dès les premières pages j'ai su que j'allais avoir du mal à quitter cet univers. Les personnages sont attachants à souhait, lire les derniers mots et les quitter a été difficile.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Avant-Propos : Comme l'a si bien mentionné l’Éditeur, il est important de commencer cette série après avoir lu la saga des Marked Men, d'une part parce que clash est le SpinOff de la série, d'autre part parce que les MM's ne peuvent être ignoré ... Ils sont miu caliente et enfin, si vous prenez le risque de vous lancer dans cette série sans avoir dit au revoir au MM's vous risquez le mini déluge de spoiles. Vous voilaaaa re-prévenu !!!

Alors qu'il reconstruit sa vie, après quelques années passées derrière les barreaux, Zebullon Fuller, va faire la connaissance de Sayer Cole, cette jeune avocate fraichement débarqué à Denver et installé dans une sublime maison victorienne. Mais Sayer, n'est pas une inconnue, pour Zeb, il s'agit de la sœur de son ami, Rowdy. Malgré leur différence sociale, Zeb va tout faire pour conquérir la belle Sayer, qui n'est pas du tout indifférente à notre bel "Hispter" entrepreneur.

Ce tome, suit directement, celui d'Asa. On retrouve bien-sûr tous nos amis, avec leur lot de good news, mais on découvre aussi des personnages annexes, tout aussi intéressants que leurs prédécesseurs. Zeb et Sayer que l'on découvre par a-coups dans les précédents tomes - depuis le tome de Rowdy -, arrive chacun avec leur passé. J'ai apprécié que Sayer ne tienne pas compte du passé carcéral de Zeb, surtout qu'il n'a rien commis de très très grave, dans son cas, je pense que j'aurais fait pire ! Le passé familial de Sayer n'est pas en reste, nous avions déjà eu quelques bribes d'informations sur la torture psychologique, qu'elle a subi avec son père et dans cet opus on y revient de manière plus approfondi.

Pour ce qui est de la trame, l'auteure va - encore - user des talents d'avocate de Sayer, pour aider Zeb, qui va découvrir qu'il a un enfant de 5 ans. Je vous avouerais que j'avais un peu craint la trame classique et ce petit coup de punch, m'a tenu en haleine, car elle met en exergue la volonté de Jay de ne pas tomber dans une petite histoire, et surtout de sortir du monde des bad boys tatoué, en nous offrant une histoire pleines d'amour, de douceur, d'espoir avec juste ce qu'il faut d'addiction.

L'ensemble de l'histoire est bien ficelée, pas de redondance, les personnages ont juste ce qu'il faut de bagou, mais surtout ... OMG ! Zebullon Fuller, sachez jeune homme que je suis entrain de retaper ma maison et qu'il me manque un charpentier qui n'a pas peur de se salir ... GGRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR !!!! Oui, mesdames cet Homme est juste au TOP ! J'ai tout apprécié chez lui, mais ce qui prime par-dessus tout c'est : sa gentillesse, sa bravoure, son honnête ... En bref : Le gendre 'Hip' idéal ^_^

Que vous dire de plus ... A OUIIIIIIIIIIIIIIIII !!! LA polémique de ce tome : QUAID !!! OMG !!!! Si je ne me trompe pas, ma mâchoire s'est décrochée, j'ai fait des bons assise, hurlé en silence et surtout prié le dieu du livre pour que le tome suivant soit consacré à l'avocat d'Asa ... Vivement le 31 mai !!!!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le moins que l’on puisse dire est que Jay Crownover sait raconter des histoires d’amour intense. Dès les premières pages, on est accroché par la relation qui s’installe entre Zeb et Sayer et on a du mal à poser le livre avant de connaître la fin tout en regrettant qu’elle soit déjà là. Un homme comme Zeb, on aimerait en rencontrer un, pas seulement parce qu’il est beau et sexy mais parce qu’il a des qualités de cœur indéniables. Il est franc, ne se défile pas devant ses responsabilités et surtout il est clair comme de l’eau de roche : il aime Sayer et il la veut dans sa vie et pas seulement dans son lit.
Le problème c’est que si Sayer fond devant lui, elle ne peut pas se laisser aller. Tant d’années vécues avec un père pervers narcissique l’ont façonnée en une femme qui doit tout maîtriser, se montrer parfaite, ne surtout pas montrer sa véritable personnalité. Elle a trop peur d’être jugée, rejetée. Alors coucher avec Zeb, oui ! Tant qu’il veut mais accepter d’aller plus, de s’ouvrir à lui, admettre qu’il peut exister une vie de couple normale, c’est trop dur. Alors elle fuit.
Et nous, pauvre lecteur, on attend et on souffre pour Zeb qui préfère rompre et attendre qu’elle change plus tôt que de s’imposer. On souffre aussi pour elle car on voit bien qu’elle crève d’envie de le voir, de le toucher mais c’est elle qui doit oser faire le premier pas. C’est par l’intermédiaire d’un enfant, le fils de Zeb –fils dont il ignorait l’existence – que le couple peut enfin se former. Ce petit garçon fait surgir une toute autre femme en Sayer, plus ouverte, plus confiante par rapport aux autres, plus bienveillante envers elle-même .
On a donc là une très belle histoire d’amour avec un happy end. Mais aussi de reconstruction pour une jeune femme ayant vécu trop d’années sous la coupe d’un père odieux. J’avais beaucoup aimé la série « Bad » du même auteur, je sais que je vais aimer aussi cette nouvelle série « Clash » !

Cet avis vous a-t-il été utile ?
Aucune

clash tome 1 "passion brulante"
Sayer est une jeune avocate du droit familial qui a tout quitté : sa ville, son fiancé pour retrouver son frère dont elle a apprit l’existance le jour de la lecture du testament de son défunt père. Elle cache une très grande blessure dûe à une maltraitance psychologique de son père et au suicide de sa mère étant jeune. Elle est belle, a une très grande classe mais a un manque de confiance en elle pour ce qui est de sa vie privée.
Zeb est un jeune homme tatoué au physique de bûcheron comme tout le monde dit, dû à sa carrure, c’est un entrepreneur qui a sa propre entreprise de rénovation d’intérieur et il a la faculté de donner une 2 ème chance aux gens, dû à son passe de taulard comme il dit si bien et qui ne se cache pas il a un parler bien a lui et est très franc.
Quand sayer rencontre son frère Rowdy dans un bar pour faire plus ample connaissance avec ce dernier il voit arriver son ami Zeb qui s’intéresse de très près à la jeune fille ce qui ne plait pas au premier abord a Rowdy, Sayer ne semble pas impressionnée et écoute même Zeb parler de son travail et elle semble intéressée pour des travaux dans sa maison et ce malgré que Zeb l'ai prévenue de son passé pas reluisant.
Zeb ayant accepté les travaux chez cette dernière lui envoie des signaux lui montrant son intérêt pour elle mais n’étant pas habituée à ça, Sayer ne comprend pas, pire elle crois que Zeb la traite comme les autres femmes et ne s’intéresse pas à elle du tout. Une fois les travaux finis l'un comme l'autre n'arrive pas à se sortir de la tête l'autre voir même Sayer fait de plus en plus de rêves érotiques sur Zeb qui l’empêche de dormir mais ne sait pas comment reprendre contact avec ce dernier, idem pour Zeb il cherche par tout les moyens d'avoir une excuse pour revoir Sayer.
Mais quand Zeb va avoir besoin d'une avocate du droit des familles pour lui le choix est tout de suite fait il ne voit que Sayer même si son problème risque de les séparer avant que quoi que ce soit commence entre eux. Sayer pense que Zeb ne veut que l'avocate et de ce fait garde son rôle de reine des glaces face à lui mais quand il l'embrasse pour la convaincre qu'il la veut elle dans tous les sens du terme elle ne sait plus quoi penser et a peur de mettre ses sentiments trop en avant dans son affaire.
Zeb aura deux combats à mener de front, son affaire en cours et briser les barrières que Sayer a érigé autour de son coeur dû à son passé, elle se laisse quand même séduire par Zeb et commence une relation mais quand un incident risque de bouleverser encore la vie de Zeb elle préfère prendre ses distances et redevenir froide envers ce dernier.
Zeb saura t -il dégeler le coeur de la reine des glaces et si la prise de conscience de Sayer venait d'une tierce personne et que enfin elle prenne confiance en elle et s'ouvre?
j'ai dévoré ce tome et c’est avec une grande joie que j'ai retrouvé la plume de l'auteur qui m'avait énormément séduite dans marked men
Jusque la fin on se demande comment zeb va réussir à ouvrir enfin les yeux à Sayer sur ses sentiments et l'amener à ouvrir son coeur.
On découvre aussi que la maltraitance psychologique est aussi dure à surmonter que la maltraitance physique car celle ci est ancrée en nous surtout comme là où elle l'entend depuis sa plus tendre enfance .
j'ai passe un très bon moment de lecture j'ai ris pleuré crié et été frustrée et énervée en même temps que nos héros.
Zeb m’a beaucoup touché malgré son passé et son allure on découvre un homme au grand coeur et une sensibilité qu'on n’aura pas soupçonné, qu'il s'investi à fond dans ce qu'il entreprend et avec beaucoup d'amour à donner à sa famille et à la femme qu’il aime, Une fois n'est pas coutume c’est à Sayer que j'aurai bien mis des claques et je l'aurai bien secoué pour lui faire prendre conscience qu'un homme était fou d'amour pour elle pour la faire réagir et arrêter de se comporter en reine des glaces et de se retrancher derrière un masque.
j'ai hâte d’être au tome deux pour suivre les aventure de nouveaux héros et espérant avoir des nouvelles de Zeb et Sayer aussi et d’avoir encore un bon moment de lecture .

Aucune
Cet avis vous a-t-il été utile ?

Jay Crownover a le don de séduire son public par des histoires émouvantes, touchantes, intenses, sublimes. Elle cache sous un jeu d'apparence, sous des airs de bad boys, des héros au coeur en or, des héros incroyablement attractifs, séduisants, irrésistibles et craquants. Zeb m'avait fait sourire dans Rowdy. L'ours tatoué, barbu, un peu perdu, attiré comme la flamme par Sayer a su me prouver que je ne m'étais pas trompé sur lui. Il est une crème avec un grand C. Un être adorable, intelligent, brillant, adorable sous ses côtés de grosses brutes. L'armoire à glace, digne d'un Viking, tatoué, assez impressionnant renferme un homme blessé, ex-tolard, il accroche dès la première rencontre avec Sayer. Le feu et la glace. Deux coeurs qui se rencontrent et se consument.

L'héroïne Sayer est une belle et charmante jeune femme, intelligente, brillante, peu sûre d'elle par son passé. Son armure de glace laisse entrevoir un coeur qui ne demande qu'à sortir de sa chrysalide. Zeb serait l'étincelle qui allumera le feu. Il sera celui qui déclenchera les cassures dans sa forteresse et lui ouvrira une porte vers le monde, vers un univers moins solitaire, moins froid, plus chaleureux. L'avocate spécialisée en affaire familiale a un côté posé, calme, déterminée, passionnée, raisonnée qui attire le regard. Elle vibre d'une aura dont elle ignore elle-même la puissance. Le héros costaud et charmant va gagner peu à peu ses barrières. Il l'a transforme. Il lui offre les clés de sa propre cage. Seulement, les traumatismes sont trop présents pour toucher le bonheur que Zeb lui donne. Le père de Sayer et Rowdy a brisé ses enfants. Il les a rendu plus incertain, plus enclin à se méfier des autres. Pourtant, la bonne personne peut tout changer.

Zeb se démarque des autres héros de Jay Crownover. Il est intimidant, doux, attentionné, passionné, tendre, adorable, patient, enflammé, direct, clair et simple. Il ne cache pas la vérité, tout est limpide avec lui. PAs de faux-semblants, pas de chemins torturés, il est imparfait, divin et terriblement addictif à sa manière. J'ai fondu. Littéralement. Son âme souffle un vent d'honnêteté, de spontanéité qui fait du bien. L'arrivée de Hyde modifie la donne. Mais jamais, le héros ne baisse les bras. Il saisit les armes et part au combat. C'est typiquement le genre d'homme qui reconnait ses erreurs, que vous voudriez à vous côté peu importe le prix à payer. Hyde est un enfant de cinq ans. Il ne demande qu'un foyer. Zeb fera tout pour lui offrir. Les ombres du passé viennent teinter de noirceur les liens qui se tissent entre les personnages. Les émotions ne nous sont pas épargnées.

Sayer et Zeb se complètent. Ils sont mignons, totalement et irrémédiablement incertains dans leur relation, peuvent-ils vraiment plaire à l'autre? Les deux héros sont très très attachants. Ils sont des petits bonheurs en barre. Ils ont un atout séduction réunis avec leur couple qui envoient du lourd, du très bon et du magnifique. Ajoutez, un enfant à sauver entre les deux, j'ai craqué. Hyde fait apparaître une version de Sayer douce, plus sereine, plus sûre d'elle. Les doutes s'oublient. L'héroïne apprend à s'accepter, à être elle-même. L'histoire est en nuance de douceur, d'amour, de passion, de sentiments, sur le lâché prise de notre enfance, sur les petits riens qui nous dessinent. Zebullon Fuller est juste WAOUH.

Au final, Clash, passion brûlante s'avère un roman addictif, brillant, lumineux. Il apporte sa dose d'imprévu et démontre que les façades ne sont pas toujours comme elles nous le laissent penser. Les apparences cachent bien des surprises. Le récit est tendre, sexy, intense, adorable et craquant. Jay Crownover signe un coup de coeur pour moi. Un gros, très gros avec deux héros flamboyants et des futurs aventures prometteuses.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie les éditions Harlequin pour ce Service Presse via Net Galley.

Quel plaisir de retrouver les personnages de Marked Men, ils m'avaient manqué!!! (j'ai fini le dernier hier mais chut ^^).

On retrouve Sayer la belle avocate qui a tout lâché pour retrouver son frère Rowdy, mais qui a du mal à lâcher prise en amour. Elle est devenue avocate en famille pour protéger les enfants comme elle ne l'a pas été, elle pense être la reine des glaces et ne rien ressentir du coup elle ne veut pas laisser sa chance à Zeb.

Ce cher Zébulon (Merci l'auteure pour l'info sur les aventuriers moi j'ai pensé au manège enchanté 😆), comparé à un bûcheron mais pourtant bien loin du stéréotype... Il a beaucoup de points communs avec Rowdy, c'est peut être bien pour ça qu'ils sont amis. J'aime sa façon de comparer une relation avec une maison, c'est tellement ça... J'aime aussi sa façon d'être avec les femmes (merci maman et frangine) et bien d'autre choses mais évitons le spoil 😉.

Il y a une troisième personne qui m'a fait beaucoup d'effet car j'ai un parcours similaires au sien niveau abandon mais encore une fois chutons nous ^^ et disons juste que son prénom est trop cool!!!

Comme je m'en doutais le deuxième tome sera sur Avett, enfin c'était soit le 2 soit le 3 😉 et pour le troisième j'hésite entre la sœur de Zeb et Poppy.

Quoique que Sayer étant avocate et que monsieur numéro 2 l'es aussi est ce une bonne supposition?

J'aime toujours autant les notes de l'auteure, elle nous parle franchement de ses expériences et de son ressenti et j'adore ça.

Vivement la suite.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci aux éditions Harlequin pour ce service presse.

Si vous êtes comme moi, une grande fan de Marked men et des écrits de Jay Crownover, vous devez découvrir cette nouvelle saga. Il s’agit d’une saga spin off de Marked men. Nous retrouvons ici Sayer (la demi sœur de Rowdy que l’on a découvert dans un tome de la saga initiale) et Zeb (Zebulon ami de Rowdy et qui a effectué des travaux pour une boutique de tatouage).

Nous avons au travers de la saga Marked men assisté à la rencontre électrique entre Sayer et Zeb. Et c’est donc quelques mois après cette rencontre que commence Clash Passion brûlante.

Nous retrouvons Zeb, ancien détenu aujourd’hui chef d’entreprise dans la reconstruction. Depuis plusieurs mois qu’il retape la maison de Sayer, il est totalement sous le charme. Il rivalise d’attentions et de perches pour faire savoir à la belle qu’il est intéressé. Mais elle ne semble rien voir. Et quand le chantier se termine, Zeb, désespère de trouver un moyen de voir à nouveau Sayer. Et si le destin ou un évènement du passé aller enfin lui permettre de se rapprocher d’elle. C’est ce qui se produit quand une inconnue lui fait savoir qu’il a un enfant dont la mère vient de décéder. Deux choix s’offre à lui : abandonner cet enfant et le laisser grandir dans des foyers ou effectuer les tests de paternité et lui offrir un foyer. Zeb se retourne vers Sayer qui est avocate au service des familles pour qu’elle le guide dans sa procédure. Entre eux, c’est explosif. L’attirance est réciproque même si Sayer essaie de ne rien démontrer. Le passé de Zeb ne la rebute pas et elle est persuadée que les secondes chances existent. Mais elle a de nombreuses blessures dues à l’éducation qu’elle a eue de son père. Et ça l’handicape vraiment dans ses relations amoureuses.

Arriveront-ils à trouver un équilibre et vivre pleinement leur histoire ? Le métier de Sayer ne sera pas au final ce qui les éloignera ?

Une saga de la trempe des marked men. Les personnages sont attachants et forts. Le spin off est habilement mené et j’ai hâte de découvrir l’histoire de Poppy.





Ma note : 9/10

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Et voilà... nous sommes à nouveau happés par l'écriture de Jay Crownover! Elle ne pouvait pas nous laisser comme ça après le dernier Marked Men et nous retrouvons donc dans cette nouvelle série les personnages « secondaires ». Ce tome est consacré à la glaciale à l'extérieur mais bouillonnante à l'intérieur Sayer, sœur de Rowdy et oui, cette fille c'est un volcan endormi que le très barbu Zeb (sérieusement ... Zébulon !) va réveiller à coup de regards brûlants, de mains rugueuses, de ... non, je m'arrête là, il vaut mieux le lire! Zeb, c'est la virilité à l'état brut! Il sait ce qu'il veut et en bon entrepreneur est très habile de ses mains ! Elle, l'avocate à l'enfance auprès d'un père tyrannique, va lui venir en aide pour obtenir la garde de Hyde, son fils découvert il y a peu et pour qui il se battrait de ses mains de géant jusqu'au bout du monde! Alors oui, le feu et la glace ça accroche toujours et l'écriture brute mais tellement bien dosée nous enchante et nous trouble. De plus, des nouvelles des autres sont toujours bien venues…j'ai du mal à les lâcher. Au final, pas du tout déçue de ce premier tome et en attente des suivants avec impatience!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je vous rassure toute de suite, même si j'ai rencontré Sayer et Zeb dans les derniers tome de la série Marked men : que vous ayez lu ou non les Marked men n'a pas vraiment de grande importance pour suivre l'histoire de Sayer et Zeb.. le début du roman Clash nous met bien dans l'ambiance et nous rappelle ce qui s'était passé auparavant. donc vraiment, tout le monde peut lire Clash.

En fait, si j'ai adoré Zeb, sa volonté, son histoire, son courage aussi, je dois dire que Sayer n'a rien à lui envier. Elle m'a complètement traumatisée, dans le bon sens du terme, et pour plusieurs raisons.
Leurs histoires ne sont pas simples et on se doute bien que ce sera tout aussi compliqué pour qu'ils puissent enfin avoir leur histoire, ensemble. Zeb va avoir du pain sur la planche pour aider Sayer à avancer, malgré ses propres doutes et ses propres responsabilités. Non seulement il va devoir prouver qu'il peut s'occuper de son fils, qu'il vient tout juste de rencontrer, mais en même temps il va devoir apprivoiser Sayer, qui elle, est traumatisée depuis son enfance pour une raison qui m'a particulièrement fendue le cœur.
J'ai adoré cette lecture. J'ai l'impression que plus je lis de romans de Jay Crownover, plus j'aime ses histoires, plus je ressens d'émotions, et plus j'ai envie de prendre dans mes bras ses personnages qui ont l'air tellement réels. D'ailleurs je pense que Sayer est mon personnage féminin préféré parmi tous les romans de Jay Crownover, et Zeb est un de mes BBF préférés, idéals. J'aimerais pouvoir vous dire à quel point j'ai aimé cette histoire, le message, les personnages, mais c'est tellement.. particulier, intime et personnel. Ce que j'peux vous dire c'est que ce livre fait parti des quelques livres qui m'ont marquée au plus profond de mon cœur.. Et la note de l'auteure à la fin du roman m'a fait verser quelques petites larmes..

J'ai tellement aimé être dans la tête de nos 2 personnages, particulièrement Sayer quand elle nous parle de son passé.. Son ressenti, j'avais l'impression d'y être, ou du moins d'être une confidente, et de vraiment la comprendre.. Je sais bien que ce sont des romans, mais ici en tout cas, j'avais envie de dire : "bordel, mais c'est tellement ca !"

Je garderai longtemps en tête le personnage de Sayer, son passé, et sa force de caractère.. Et Zeb, cet homme merveilleux. Je souhaite un Zeb à toutes les Sayer de la Terre.

Pour conclure, j'ai envie de dire que Jay Crownover fait parti de ces auteurs qui nous propose des personnages aux histoires vraiment particulières, et clairement je suis toujours aussi fan ! Vivement le tome 2 de Clash, à la fin du mois ..

Cet avis vous a-t-il été utile ?

UN premier tome de ce spin off qui annonce une nouvelle saga explosive.
Tout y est, des personnages hauts en couleurs, à l'opposé de tout, et lorsqu'ils se rencontrent ca fait des étincelles.

Il est le côté obscur, elle est la lumière et à eux deux ils vont devoir apprendre à se faire confiance, à s'apprivoiser, et à se donner entièrement.
Le destin va les placer sur le même chemin, comme une petite farce, comme une leçon de vie, et ils vont devoir apprendre à s'analyser et s'ouvrir librement pour s'aimer dignement.

Jay a le don de transformer n'importe quel personnage un peu cassé en un héros des temps modernes, humble, beau, et riche émotionnellement.
UNe plume exquise qui glisse toute seule et ne laisse personne indifférent.
UN très bon roman comme toujours avec Jay et qui annonce beaucoup de jolies choses pour la suite des aventures .

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci aux éditions Harlequin et NetGalley France. Après avoir terminé la série Marked Men, cette nouvelle série devait impérativement compléter ma collection et encore une fois, Jay Crownover nous enseigne qu’il ne faut pas se fier aux apparences. La série conserve les codes habituels où l’art corporel conserve une place importante dans le cœur de nos héros et nous montre que certaines marques sont invisibles à l’oeil nu, mais bel et bien présente.

Sayer est une avocate sincèrement engagée dans son métier et pour elle l’apparence est primordiale. Son objectif est de se montrer la plus compétente possible, montrer une image implacable et bien évidemment se faire discrète. Parfaitement capable de maîtriser ses émotions, la jeune femme s’est muré sous une épaisse couche de glace. Lorsque son père tyrannique décède, elle ne s’attendait pas à apprendre l’existence d’un frère, elle qui a toujours été seule au monde voit une opportunité de construire cette famille qui lui a cruellement manqué. Ses retrouvailles avec son frère Rowdy vont progressivement l’aider à s’ouvrir pour la première fois de sa vie et panser les blessures de son enfance.

Zeb est un personnage auquel je n’étais pas préparé, malgré un physique qui ne passe pas inaperçu il n’est en rien comparable aux personnages que m’avait habitués Jay Crownover. Certes il n’a pas un passé simple, mais il a tiré un enseignement de ses erreurs et la manière dont il s’est pris en main est admirable. Soutenu par une famille soudée, il est désormais à la tête d’une entreprise prospère et j’ai vraiment été subjugué par son charisme. Sa carrure et son physique sont loin d’être commun, certain pourrait dire qu’il est intimidant et pourtant c’est un homme attentionné et il ne fait pas de secrets. Il va d’ailleurs assumer pleinement l’attirance qu’il éprouve pour Sayer et ne va pas hésiter à lui faire part de son intérêt.

Après une parade nuptiale qui fait grimper la température, nos deux tourtereaux vont devoir calmer leur ardeur. Notamment car, une révélation va nécessiter de mener un autre combat. On va découvrir qu’après tous les efforts de Zeb pour dérider sa belle avocate, la jeune femme va récupérer son masque de reine des glaces et mener l’un des combats les plus difficiles dans sa carrière d’avocate, car elle concerne un homme qui provoque chez elle nombre d’émotions, qu’elle a pourtant toujours évitées. Sayer va devoir apprendre à guérir de ces blessures qui la conduisent aujourd’hui à se déprécier, les cicatrices sont tellement importantes qu’elle va mener son propre combat vers le bonheur et l’acceptation de soi.

En bref, Jay Crownover réussi encore une fois, à nous proposer romance qui en ravira plus d’un, tant par sa fraîcheur, que son humour ou tout simplement part des personnages attachants qui sont complémentaires. L’alchimie amoureuse est comme une évidence et Zeb va se poser en sauveur toujours prêt à réparer ce qui a été cassé, et en l’occurrence notre héroïne a de sacré bagage émotionnel qui va nécessiter une bonne dose de patience. C’est l’histoire d’une reconstruction, de seconde chance et d’amour imprévisible pour un petit bonhomme nommé Hyde. La réputation de cette auteure n’est plus à faire et si comme moi vous aimez les romances qui prônent la différence, cette nouvelle série est faite pour vous.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Clash est la spin off de Marked Men, toutefois si vous n'avez pas lu les Marked Men ça ne gène en rien la compréhension de l'histoire même si vous comprendrez mieux certaines allusions ou apparition des personnages.. si vous avez commencer Marked Men je vous conseille de lire au moins jusqu'à Rowdy pour éviter de gros spoile. Personnellement quand j'ai lu Passion brûlante, je n'avais pas encore lu Asa et même si on apprend quelques détails sur les anciens personnages, ce n'est rien de bien important.

Alors qu'en est-il de ce spin off ? Personnellement je n'avais pas lu le résumé depuis qu'il a été annoncé, je voulais découvrir pleinement cette histoire et j'ai été extrêmement surprise par la tournure des événements. Je ne m'attendais pas à ça et j'ai trouvé l'idée très bonne.
Nos deux personnages sont totalement différents, Sayer est un peu la Reine de Glace alors que Zeb est un vrai volcan. Pourtant on ne peut pas nier qu'une attirance certaine naît entre eux, on s'en rendait déjà compte dans Marked Men.

Sayer, avocate, ayant eu une éducation très droite et exempt de toute émotion à du mal à faire face à cet homme bourru qui fait tout pour la conquérir. Zeb y met vraiment du coeur à l'ouvrage. C'est un homme solide qui prend ses responsabilités quand il faut. Ce sont deux personnages que j'ai vraiment apprécié, attachant et que l'on prend plaisir à découvrir.

Leur duo est attendrissant et le fait qu'il soit autant opposé est très intéressant. L'avocate avec l'ex prisonnier, la froideur extrême de Sayer contraste avec tout l'amour que peut donner Zeb, et pourtant leur couple marche du tonnerre !
Un petit plus pour l’événement du roman que je n'avais pas vu venir (heureusement que je n'avais pas lu le résumé ^^ ça m'a fait une surprise) et qui apporte de vraie petits instants de bonheur !

J'ai adoré retrouver la plume de Jay Crownover, même si l'on change d'univers ( les Marked Men vont vraiment me manquer ! ) on retrouve bien son addictivité et sa simplicité. J'ai été ravie de retrouver des personnages de l'ancienne saga, c'est toujours un plaisir !
Le seul point négatif que je pourrai citer est que l'on ne rencontre pas un groupe d'ami (peut-être Marked Men me manque trop) et du coup on voit très peu le personnage que nous suivront dans le prochain tome.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Sayer, fais la connaissance de Zebulon, un ami de son frère Rowdy, dont elle vient de faire la connaissance. Une attirance née entre eux immédiatement, mais avec le passé de Zébulon et la fonction de Saye, pourront-ils avoir un avenir?
Sayer, exerce la profession d'avocate, c'est une jeune femme qui reste marquée par son passé, et que seul son travail lui permet de ne pas sombrer et de mettre ses peurs entre parenthèses, c'est une héroïne à laquelle on s'attache facilement, on a qu'une envie, c'est d'être à ses côtés et la soutenir et de lui tendre la main quand elle en a le plus besoin. Par moment, j'avais envie de la secouer et de lui dire, mais bon sens ouvre les yeux.
Zebulon, lui s'est un héros pas comme les autres, au vu de son passé, on pourrait croire à première vue qu'il ne se serait pas battu pour avoir une vie meilleure, mais on découvre vite que l'on se trompe sur cet homme, qui ferait n'importe quoi pour sa famille et ses proches, alors quand il apprend qu'il a un fils, je me suis demandé comment il allait gérer le faite d'être père, on le voit combattre et tout faire pour être un père bien pour son fils, qu'il m'a fait encore plus fait craquer et séduite au fils des pages.
Clash, c'est une romance pour laquelle j'ai été prise dès le début par l'histoire de Zebulon et Sayer qui ont ce petit quel que chose qui m'as littéralement happé et captivé, ému et tellement poignante, que je n'ai pu être que charmé. Dès le début, c'était comme si j'avais le doigt sur un bouton et que sans m'en rendre compte, j'avais appuyé dessus que cela avait déclenché un feu d'artifice. Je vous dis sans aucune hésitation ne passait pas à côté.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quel bonheur de retrouver le plume de Jay Cronower ! je suis une grande fan de la saga Marked Men , il etait donc evident pour moi de lire Clash.
J'ai adoré les personnages, et leur histoire ! J'ai aimé retrouver Rowdy ( T5 de marked men) Zeb est un personnage tres touchant.

Un tres belle romance que je recommande sans problème !

Cet avis vous a-t-il été utile ?
Aucune

Après avoir dévoré la série Marked Men, j'étais plus qu'impatiente de lire la série CLASH. Les personnages nous avaient été brièvement présentés dans le tome consacré à Rowdy puisque Passion Brûlante est centré sur Sayer, sa demi-sœur.

Sayer est arrivée récemment dans le Colorado pour retrouver la trace de son frère Rowdy et tenter de tisser des liens avec lui. Elle est à l'antipode de toute la tribu des Marked Men, avocate spécialisée en droit de la famille, look BCBG, elle aime se fondre dans la masse.

Cette fille aux couleurs pastel va voir sa vie bouleversée quand un séduisant artisan lui propose ses services pour la rénovation de sa maison.

Lui c'est Zebullon Fuller, quel nom me direz-vous !! Eh bien là j'ai envie de pousser un soupir d'extase car Zeb est juste le héros parfait. Bâti comme un colosse, un look d'hipster, doué de ses mains dans bien des domaines... il en fait fantasmer plus d'une. Ok ça paraît cliché mais quand en plus on découvre qu'il a le cœur sur la main alors là on fond littéralement.

Sayer ne reste pas insensible à son charme brut mais il est impensable pour elle de construire quoi que ce soit avec lui. Elle a un énorme manque de confiance en elle et préfère raser les murs plutôt que d'être sous la lumière et de s'ouvrir à quelqu'un.

Comment apporter de la couleur à sa vie ? Quel sera le déclic qui brisera sa carapace ?

Inutile de vous dire que CLASH est dans la lignée de la série Marked Men. Jay a une imagination débordante et arrive à m'étonner à chaque nouveau personnage.

Ici on retrouve l'écriture addictive que j'aime tant, on tourne les pages à une vitesse folle. Bien évidemment, Jay essaye toujours de décrire avec précision les sentiments de ses personnages alors qu'ils affrontent les aléas de la vie, une recette qui fonctionne très bien.

J'ai été attendrie par Zeb, il est persévérant et arrive à mener deux combats difficiles dans cette histoire. Sayer, elle, n'a pas eu une enfance facile, même si elle n'a jamais manqué de rien matériellement, on ressent nettement qu'elle n'a jamais reçu d'amour et cette souffrance se répercute encore dans sa vie d'adulte.

Vous l'avez deviné, CLASH n'a rien à envier à la précédente série de Jay. On aime, on savoure et on en redemande à chaque fois.

Je ne peux que vous conseiller d'y plonger corps et âme.

Aucune
Cet avis vous a-t-il été utile ?
Aucune

J’ai retrouvé avec ce premier tome ce qui m’avait attirée dans la plume de Jay Crownover. Il y a de la passion, mais aussi de la tendresse et du dévouement. Ce roman peut très bien passer pour un "roman doudou". De plus, j’ai complètement craqué pour Zeb, ce qu’il est, son caractère, son physique, ses interactions avec son fils, sa famille, mais aussi avec Sayer. Un premier tome qui m’a beaucoup plu.

Sayer est venue à Denver pour retrouver un frère qu’elle ne connait pas. Elle a tout laissé : fiancé, maison, et a demandé un transfert de son bureau pour avoir la chance de mieux le connaitre et qui sait, former une famille. Un pari risqué, mais qui a payé. Elle a fait son nid, a de la famille et des amis. Toutefois elle n’arrive pas à laisser ses vieux démons derrière elle. Elle sait qu’elle est incapable d’aimer, elle tient loin d’elle tous sentiments. La seule exception est Rowdy. C’est la raison qu’elle avance pour ne pas céder au désir pour Zeb, qui la consume. Ce dernier a fait appel à elle comme avocate pour avoir la garde de son fils. Elle qui croyait en avoir terminé avec lui après l’achèvement des aménagements de sa maison... Mais elle ne veut pas refuser, elle fera fi de son désir et traitera ce dossier avec toute l’éthique et le professionnalisme que cela exige. De belles promesses qui ne font pas long feu.

On a rencontré Zeb dans le tome de Nash, dans la série Marked Man, et Sayer la grande sœur de Rowdy fait son apparition dans le tome de ce dernier. Dès la rencontre de ces deux-là comme le dit l’auteur, j’ai su qu’il ne pouvait qu’y avoir une histoire entre eux. Et franchement tout au long du roman on voit leur amour l’un pour l’autre comme une évidence, et la passion qu’il y a entre eux est vraiment brûlante. Bien sûr les personnages de Jay sont pour la plupart des êtres torturés, ce qui fait planer une certaine ombre sur ses romans. Mais avec ces deux-là, elle était absente, la tendresse était plus forte. Aucun d’eux n’a eu la vie facile pour autant. Sayer avec des parents abominables, une mère faible et sous la coupe de son mari, et le père avec des tendances de psychopathe. Zeb, quant à lui, a payé durant deux ans derrière les barreaux un moment d’égarement. D’ailleurs cela risque de lui coûter la garde de son fils dont il vient à peine de connaitre l’existence. Cependant chacun affronte ses peurs et ses cicatrices de manière différente. Là où Zeb les extériorise avec ses tatouages et essaie de faire prospérer son affaire, Sayer se cache dans une tour d’ivoire loin des émotions là où elle pense pouvoir tout contrôler. À certains moments j’ai eu envie de la secouer pour qu’elle ouvre les yeux, bien que je sache que ce n’est pas facile, surtout sans aide, de surmonter des traumatismes reçus dès l’enfance.
J’ai beaucoup apprécié Hyde, le fils de Zeb, ainsi que la famille de ce dernier. Et l’auteure nous a permis d’avoir des nouvelles des personnages de Marked Men. Ce qui m’a vraiment plu, cela nous donne l’impression qu’on ne les a pas quittés et que l’aventure continue encore avec eux, du moins pour un temps.

Donc je suis déjà fan de cette nouvelle série, j’ai hâte de découvrir le second tome, surtout que je crois avoir aperçu le prochain couple dans le roman et qu’il est vraiment explosif. De plus je me demande s’il ne va pas y avoir un tome avec la sœur de Salem. À suivre donc !

Aucune
Cet avis vous a-t-il été utile ?

En bref, j'ai adoré le contexte de cette histoire, ce que font les personnages, on se prend vite d'affection pour eux et on dévore les pages pour voir de quelle manière ils vont s'en sortir. J'ai adoré le métier de Zeb, la façon dont il s'insère dans le monde de Sayer et bien évidemment le tremblement de terre qui bouscule le monde de Zeb est adorable ! Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde avec leur histoire d'amour et j'ai passé un superbe moment avec eux !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Depuis leur rencontre, Zeb est sous le charme de Sayer, mais cette dernière est toujours « froide » lors de leurs diverses entrevues. Zeb va alors faire appel à elle afin d'obtenir la garde de son fils. Cette collaboration signera un tournant dans leurs relations.
Deux personnages totalement différents, que tout oppose, mais qui s'aiment. Cette lecture a été apaisante, addictive et très légère malgré le thème important de l'histoire. J'ai trouvé que c'était original que se soit la femme qui doute alors que l'homme lui dit clairement être amoureux. Certaines scènes ont été très touchantes, entre autre la rencontre entre Zeb et son fils. Quant à la fin, elle est juste magnifique. Encore une fois, l'auteure m'a totalement captivée avec cette magnifique romance. N'ayant pas lu « Marked men », je ne connaissais pas du tout les personnages et je n'ai pas trouvé cela gênant. L'auteure a su ajouter tous les éléments permettant aux personnes n’ayant pas lu la première série de pouvoir comprendre celle-ci. D'ailleurs, cette lecture m'a donné envie de lire « Marked men ».
Le premier tome d'une série à découvrir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L’histoire avait été ébauchée dans le tome des Marked Men qui concerne Rowdy. Sa sœur Sayer, qu’il vient de retrouver, a acheté une vieille bâtisse qui a besoin d’un coup de jeune… Ca tombe bien, Rowdy a un ami, Zeb, qui est entrepreneur (c’est lui qui a fait le nouveau salon de tatouage) et sa spécialité est la rénovation. L’entente entre les deux jeunes gens est immédiate, l’attirance aussi mais Sayer garde ses distances avec le beau barbu. Quand le passé de Zeb ressurgit avec un cadeau à la clé, un petit garçon de 5 ans, il va avoir besoin des conseils avisés de la jeune femme qui est avocate spécialisée dans la famille. Une fois de plus, Zeb et Sayer vont devoir encore collaborer et ce coup ci il ne veut pas se laisser distancer, elle va l’aider à bâtir un avenir pour son fils et lui, va tout faire pour réparer son cœur…
Retrouver la plume de Jay Crownover est un véritable bonheur. J’aime son univers coloré et fun , ses personnages originaux, cabossées et haut en couleur. Et cette fois encore, je me suis régalée ! L’auteur reprend les thèmes qui lui sont chers comme le fait de ne pas se fier aux apparences, ou de donner une seconde chance. Elle aborde également des sujets délicats avec le passé de nos protagonistes : le séjour en prison pour Zeb, et le retour à la vie « normale » avec les a priori que cela entrainent, et les blessures invisibles pour Sayer (la violence psychologique est aussi dure que la pshysique) et Poppy et elle le fait de façon naturelle et très juste. Je dois reconnaître que ce tome ci m’a beaucoup touché, le parcours du combattant que doit mener Zeb pour avoir son fils est stressant et émouvant. Mon cœur de maman s’est serré à plus d’une reprise devant cette situation. Les émotions nous prennent aux tripes et je ne pense pas qu’on puisse rester indifférents devant le comportement de ce géant au grand cœur. La relation entre Sayer et Zeb est intense aussi. Il est le feu alors qu’elle est la glace ! Leurs ébats sont torrides et sincères, il libère la chaleur qu’elle a en elle, il la sublime, avec lui elle se lâche et c’est beau !
Sayer est une handicapée du sentiment et le fait qu’elle préfère la fuite nous agace même si on la comprend. Elle essaie de se reconstruire petit à petit, elle tente de changer. Son premier bouleversement majeur est de quitter Seattle après la mort de son père pour se construire une famille auprès de son frère. L’arrivée de Zeb dans sa vie est comme un boulet de démolition qui rentre en collision avec le mur qui entoure son cœur… il le fêle à coups d’allusion grivoise, clin d’œil coquin et beaucoup d’attention, il met de la couleur dans sa vie. Même si elle m’a énervé à le repousser, j’ai aimé Sayer, car elle est intelligente,généreuse, sincère et drôle … Elle a un tas de qualité qu’elle ne voit pas et c’est bon de la voir ouvrir les yeux, petit à petit, sur la nouvelle Sayer.
J’ai été séduite par Zeb en quelques mots dans le tome de Rowdy et j’étais ravie de le retrouver ici, et d’en apprendre plus sur lui. Maintenant je suis complétement accro et pas seulement parce qu’il est super sexy ^^ . Sous ses airs de brutes, et ses poils, se cache un cœur en or pur. Alors certes il a fait des erreurs quand il était jeune mais il a payé sa dette et il culpabilise encore. C’est un homme bon, franc et fidèle, qui assume tout, que se soit ses bêtises comme ses pulsions. Il est obstiné et surtout patient, quand il veut quelque chose il l’obtient par n’importe quel moyen ! Mais surtout, il m’a fait complétement craqué avec son fils : ce grand mec imperturbable dans sa vie de tous les jours, désarmé devant ce bout de chou… c’est trop mignon !
Nous retrouvons certains personnages rencontrés dans les Marked Men, comme Poppy, qui vit toujours chez Sayer et qui remonte doucement la pente, Rowdy et Salem, Rome et Cora … et c’est agréable d’avoir de leurs nouvelles, comme si nous faisions, nous aussi, parti de leur grande famille. Et bien sur, une mention spéciale pour Hyde
Jay Crownover signe ici un premier tome dans la lignée des Marked Men mais un peu différent. Cette fois encore tous les ingrédients sont réunis pour nous rendre complétement addict de ses personnages attachants et sexy… C’est un vrai bonheur !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Cette nouvelle série est un spin-off de la série Marked Men mais vous pouvez lire Clash même si vous n'avez pas lu la série. Je suis sous le charme des héros, cette histoire est juste sublime, émouvante et intense.

Sayer a changé de vie après la mort de son père. Elle a découvert qu'elle avait un demi-frère Rowdy, elle quitte sa ville et rejoint son frère et s'intègre dans son groupe d'amis, elle fait la connaissance de Zeb.
Zeb et Sayer se plaisent beaucoup mais chacun pense que l'autre n'est pas fait pour lui. Un événement va les amener à devoir collaborer, vont-ils succomber ?

Sayer est une jeune avocate très professionnelle, intelligente, belle, d'apparence froide, elle cherche toujours à être parfaite. Elle manque de confiance en elle, est très réservée et fragile. Son éducation paternelle très stricte voire perverse n'est pas étrangère à ses complexes. Son manque de confiance en elle l'empêche d'avancer, de prendre des décisions, elle se pose beaucoup de questions mais pas toujours les bonnes, elle est très indécise. Cette héroïne est très attachante même si son côté "je ne sais pas ce que je veux" peut énerver et donner très envie de la secouer. Nous désirons être son amie pour pouvoir la soutenir et la voir s'épanouir.

Zeb, quant à lui, est un géant, beau, barbu et tatoué. Il en impose. Son côté protecteur l'a amené à faire des choses qui l'ont amené en prison. A sa sortie de prison, Zeb a monté sa petite entreprise de rénovation de maison et son business marche bien. Il est très entouré par sa famille et ses amis. Zeb est un héro comme je les aime, doux et fort à la fois, protecteur, à l'écoute, le petit ami parfait.

La relation entre Zeb et Sayer va mettre du temps à se mettre en place, elle va les changer l'un comme l'autre. Ils ont très différents et chacun va se laisser apprivoiser par l'autre. J'aime beaucoup lorsque l'histoire se développe au fil des pages, nous prenons le temps de découvrir les personnages et leur histoire.

La narration est alternée entre Zeb et Sayer. La plume de l'auteure est fluide, légère et addictive, des touches d'humour rendent le sujet de fond un peu plus léger.

Je préfère cette histoire à Marked Men -non, ne me flageller pas. Je trouve les personnages plus matures, plus complexes, l'histoire est moins léchée et plus surprenante.

Bref, j'ai beaucoup aimé Clash, un très bon moment de lecture, une plume magique qui nous livre des personnages très attachants.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Cette nouvelle saga de Jay Crownover est le spin-off de la série Marked Men.
Ce premier tome de Clash est consacré à Zeb, l'ami de Rowdy, le constructeur.

Zeb est un géant barbu. Ce beau géant nous fait fondre tant il est tendre, doux et simple.
Il va avoir besoin des services de Sayer pour une affaire familiale. Et là, on craque pour Hyde le mini-géant.
L'auteur a su trouver une intrigue qui permet à Zeb de pouvoir passer du temps avec la belle Sayer.

J'ai adoré ce tome : beaucoup d'amour s'en dégage, amour filial avec Zeb sa mère, sa sœur, Joss et Hyde et bien sûr de l’amour tout court. L'auteur fait ainsi ressortir beaucoup d'émotion. Cette dernière monte au fil des pages. On finit le roman avec des papillons dans le ventre en partie grâce aux jolies paroles de Hyde.

Dans ce tome, Zeb ne lâche rien pour conquérir la belle Sayer. Sayer, elle a tendance à se cacher derrière des remparts. Zeb doit briser ce mur et rénover ce qu'il y a derrière 💕.

Un excellent roman plein d'émotion, d'amour et une jolie histoire autour de la romance.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je crois que le point fort de Jay Crownover c'est sa capacité à créer tout un monde pour ses personnages, une atmosphère qui lui est proche et dont on raffole à chaque nouvelle histoire.

Apres mon marathon MARKED MEN, je ne pouvais pas traîner plus pour découvrir ce Spin-Of et je ne regrette pas. Jay m'a embarqué dans cette nouvelle famille dès les premières pages et j'ai eu du mal à lâcher ce roman (j'ai même réussi à lire quelques chapitres au cinéma au milieu de fans hystériques qui gémissaient et applaudissaient leur contentement pour dire).

Ce géant barbu et tatoué (qui a un nom des plus improbables) m'avait intrigué dans la précédente saga et je n'avais qu'une hâte : entrer dans sa vie et dans son cœur. Zeb, est un grand gaillard, franc, honnête, loyal, passionné et déterminé à prouver au monde entier qu'il n'est pas ce monstre que tout le monde croit à cause de son passé d'ex-tolard. Il a fait une erreur certes, il la regrette.... mais depuis il assume cet acte qui l'a marqué autant au cœur que sur le papier. Il a payé sa dette et bosse dur pour s'éloigner le plus possible de ce passé que tout le monde juge. Il sait ce qu'il veut et il va tout faire pour l'avoir.

Sayer est une jeune femme bien sous tout rapport, aucune mèche ne dépasse de son chignon. Ses tailleurs strictes et chers sont toujours impeccables. Elle est marquée par une enfance difficile : sa mère qui lâche prise et son père qui l'humilie quasi quotidiennement pour qu'elle entre dans un moule froid et sans cœur. Elle s'est forgée une carapace énorme et dès que la situation lui échappe, elle se cache dans une froideur incroyable. Pourtant, elle est loin d'être aussi austère qu'elle le pense. Rien que son métier le prouve, elle essaie de sauver le plus d'enfants possible. Et depuis qu'elle a appris avoir un frère, Rowdy, elle s'est montrée ouverte à tant d'amour qu'elle ne pensait possible. L'apparition aussi brutale de Zeb dans sa vie enflamme tous ses repères.

Ces deux-là ont énormément de choses à vivre ensemble : l'amour, la tendresse, la passion, l'abandon de soi. Et une nouvelle famille. Mais Jay a semé quelques obstacles tout au long de leur parcours et il ne tient qu'à eux de surmonter chaque épreuve.
En être témoin, en parcourant ces pages, c'est beau, tendre, touchant et addictif. L'auteure nous embarque une nouvelle fois dans son monde bien à elle et nous convie à poursuivre cette nouvelle aventure. J'aime la capacité qu'elle a d'introduire dans le récit les protagonistes suivants.
Il me tarde déjà de découvrir ce qu'elle réserve à Avett et Quaid. Je sens que le combat va être piquant.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai demandé ce livre à cause de son auteur que nous connaissons entre autres pour la saga Marked Men dont ce livre est l'un des spin-offs.

Pour ma part je n'ai pas encore lu la saga principale mais cela ne m'a pas dérangé parce que je n'ai pas vraiment trouvé qu'il y avait trop de spoil. Après pendant mes recherches j'ai lu que certaines personnes conseillées de lire quand même la saga Marked Men avant. Moi cela ne m'empêchera pas de lire la saga après avoir les les spin-offs.

Je dois dire aussi que le résumé aussi me donnée très envie de découvrir cette histoire et surtout comment l'arrivée d'un enfant de 5 ans allait s'intégrer dans le début de relation que pouvait avoir Zebulon et Sayer.


J'ai trouvé le personnage de Zeb particulièrement attachant et touchant par rapport à ce qu'il doit vivre.
Par contre j'ai moins aimé celui de Sayer que je trouve un peu trop pénible par moments.

En revanche la relation que peut entretenir Zeb avec son fils est très intéressante et touchante mais peut être un peu trop irréaliste par moments, tout se passe beaucoup trop bien.

En fait dans ce livre j'ai l'impression que tout est facile sauf la relation en elle-même. Mais globalement ce fut une bonne lecture grâce au personnage de Zeb essentiellement.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voici une partie de l’histoire qu’on avait envie de découvrir, rappelons-nous avons découvert Sayer dans le tome 5 consacrée à Rowdy. Attention, on a bien sûr l’apparition de nos personnages favoris, mais pour une fois l’histoire ne se déroule pas dans le salon de tatouage.

Dans marked Men j’ai toujours eu envie d’en savoir plus sur Zeb, il m’avait paru mystérieux et voilà Jay Crownover à réaliser mon souhait !

Sayer est une femme, particulière élevée par un père complètement tyrannique. Elle se protège et rejette toute forme de sentiment, dont l’amour. Pour elle l’amour n’est qu’un sentiment qui lui vaudra sa perte. Enfermé dans sa coquille personne ne peut l’atteindre. Mais de retrouver son frère Rowdy, elle fera aussi la rencontre de Zeb. Il est aux antipodes des hommes qu’elle a eu l’habitude de côtoyer. Elle est de suite attirée par lui, mais son passé pour le moment l’empêche d’envisager quelque chose de plus

Zeb, ah…. Que dire que rien qu’à la description on bave.. Oui carrément totalement inlove des descriptions de Jay Crownover. Un personnage qui paye une erreur toute sa vie. On découvre enfin pourquoi et comment il en est arrivé là. Il est séduit par ce petit bout de femme qui pour une fois ne le juge pas.

Et nous voilà partis dans un super roman, toujours aussi bien écrit. On le lit avec plaisir et engouement !

Je ne vous en dis pas plus à vous de le dévorer, je vous conseille quand même de lire la saga Marked men avant de vous lancer dans cette nouvelle série, même si cela n’est pas obligatoire, on comprend mieux les interconnexions.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un nouveau tome pour le début d'une nouvelle série avec Clash! ( même si il nous manquera le vrai tome 1, lol) L'histoire de Zeb et de Sayer. Je ne savais pas si la magie de Jay Crownover allait encore fonctionné car j'avais été déçu de sa série BAD. Mais au final, elle nous emmène dans une nouvelle ère, avec des personnage plus touchant et qui ont un passé peut être une peu plus bad boy (Zeb a fait de la prison) et plus travaillé. Leur attirance est visible dès le départ et malgré l'entêtement de Sayer, Zeb réussi à s'accrocher et à la faire flancher. En somme un bon début de nouvelle série. On attend la suite

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quand on lit du Jay Crownover on sait ce qu’on attend et on est rarement déçu. Dans ce tome, qui reprend les personnages en périphérie de sa saga Marked Men, nous avons tous les ingrédients pour passer un bon moment. Comme toujours j’aime particulièrement ses personnages masculins.
Ce tome nous fait mieux découvrir Zeb, auto-entrepreneur qui a eu une erreur de parcours dans son passé. Il est un peu moins bad boy que d’autres personnage de Jay mais reste sexy, travailleur et très viril avec une certaine sensibilité. Il est patient avec les incertitudes de l’héroine, qui quant à elle est du style bien sous tous rapports. On arrive facilement à s’identifier à Sayer, l’avocate sérieuse. Malgré sa vie toute tracée et tranquille qui doit absolument tendre vers la perfection, on s’aperçoit qu’elle aspire à autre chose. Mais le changement qui bouscule toute sa vie comme peut le faire Zeb lui fait peur. Un couple attachant que j’ai aimé suivre.
4/5
Les Romantiques.com

Cet avis vous a-t-il été utile ?
Aucune

Ce bouquin m’a beaucoup plu !
Je me suis beaucoup attachée aux personnages, l’histoire autour de la paternité de Zeb m’a beaucoup touchée, et j’ai vraiment accroché avec toute cette partie. L’histoire d’amour est sympa, bien qu’un peu facile (mais en même temps, comment résister au beau Zeb ?). Sayer est avocate et manque cruellement de confiance en elle, j’ai aimé sa sensibilité et sa fragilité, sous ses airs toujours presque trop bien coiffé. L’histoire est sexy sans en faire trop et ça m’a également plu ! Le seul point négatif que je noterai, c’est le fait que l’histoire se résout un peu facilement, et dans la vraie vie, ce n’est pas souvent le cas. Mais c’est une histoire d’amour que j’ai dévoré en un rien de temps, et qui m’a fait passé un super moment. Je vous conseille cette saga sans soucis et il me tarde de continuer !

Aucune
Cet avis vous a-t-il été utile ?

Zeb est un ex-taulard, aujourd’hui reparti sur de bonnes bases. Il est entouré d’amis sincères et bienveillants et d’une famille aimante en les personnes de sa soeur, sa nièce et sa mère. Zeb a sa propre entreprise qui marche plutôt bien. Il retape des maisons. Un métier dont il est très fier et dans lequel il excelle. Mais quand une jeune femme débarque sur son chantier en cours et lui balance une bombe, son univers éclate. Il a un fils. Zeb est un mec qui assume et cet enfant a besoin d’un père.

Pour avoir la garde de son fils, il fait appelle à Sayer, la soeur de Rowdy (Marked men) qui est avocate spécialisée en droit de l’enfance.

Sayer est une jeune femme brillante, sophistiquée et en apparence froide. Une reine des glaces. Elle a quitté son ancienne vie quand elle a appris, suite au décès de son père, qu’elle avait un frère. Mais cette jeune femme aussi belle que distante est blessée. Elle a beaucoup souffert par le passé, depuis elle se protége. Elle vit pour son métier: aider les enfants en souffrance.
Zeb et Sayer sont attirés l’un par l’autre. Intensément. Indéniablement. Zeb veut faire fondre la carapace de glace de Sayer mais cette dernière est bien trop blessée pour le laisser entrer dans son coeur. Elle se protége de tout sentiments.



Si vous avez aimé la série Marked Men de la même auteure, vous allez adorer Clash, Passion Brûlante.
Cette histoire est une merveille. Un nouveau coup de coeur pour ma part. C’est une romance qui vous frappe en plein coeur, qui vous happe dans un immense tourbillon émotionnel, qui chamboule une partie de votre âme.
L’histoire est réellement touchante, tout en sincérité et en sensibilité. Les personnages sont plus vrais que nature. Ils se battent contre leurs démons, affrontent leur passé, assument leurs actes,… émotions
Le personnage de Zeb est attendrissant. Il a beau être un « géant » baraqué, sexy, tatoué et barbu (sans compter ex-taulard) il est doux, attentionné. Et il a un sex-appeal à se damner également. Ce mec est la perfection !!! Je veux un « géant » Zeb.

Sayer, ce petit bout de femme est exceptionnelle. Elle se cache derrière une apparence de perfection, derrière un masque de froideur, aseptisée à toutes emotions mais en fait elle a un coeur énorme.
Au lit, dans les escaliers, contre un mur… Zeb s’emploie à faire fondre la reine des glaces, alias Sayer. J’avoue qu’il se montre entreprenant, inventif et qu’il est très doué. Ensemble C’est le feu qui rencontre la glace et ça fait des étincelles !!! Que c’est bon !!!



J’ai adoré retrouver la plume passionnée et exaltante de Jay Crownover. Cette auteure a une écriture hautement irrésistible et additive. C’est une magicienne des mots. La magie de Jay Crownover opère encore et fait des merveilles.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

La nouvelle série addictive de Jay Crownover !

Pour qui : Pour celles et ceux qui, comme moi, avaient particulièrement apprécié la série Bad.

Mon avis : Je suis contente de retrouver cette auteur après la série Bad (je n’ai pas lu Marked Men, il va falloir que je me la procure, nous rencontrons certains de ses héros dans Clash, et on a bien envie de les découvrir un peu plus).

D’un côté, nous avons Zeb, qui se découvre père célibataire suite à une nuit passée quelques années plus tôt en compagnie d’une jeune femme un peu paumée. Tatoué, musclé, viril jusqu’au bout des rangers. De l’autre, la belle et blonde Sayer, qui a davantage l’habitude des cours de justice et des tailleurs stricts que de la boue des chantiers. Entre les deux, ça va être explosif !

Zeb est le bad boy par excellence. Après la case prison, il a réussi à monter son entreprise, dont il est le fier patron aujourd’hui. Mais les choses ne sont pas toujours roses : tout le monde ne lui fait pas confiance, et de temps en temps son côté violent peut ressortir. Sayer est un peu plus conventionnelle comme personnage de romance : une confiance en elle compliquée, un passé difficile… et un grand besoin de bras musclés !

Comme je le disais plus haut, cette histoire est particulièrement addictive. On prend plaisir à retrouver l’atmosphère créée par Jay Crownover, ses bad boys brisés et ses héroïnes au tempérament de feu.

En bref : Une romance qui se dévore en attendant la suite !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Après avoir dévoré et adoré la saga des Marked Men j'avais hâte de me plonger dans une nouvelle saga signée Jay Crownover.
De plus, le personnages ne nous sont absolument pas inconnus puisque nous avions fait la connaissance de Zeb et de Slayer dans Rowdy.
J'ai encore une fois passé un excellent moment de lecture ! J'aime définitivement la plume de cet auteur.
L'histoire de Zeb et Slayer est un peu différente des autres car Zeb a un fils ... et Slayer qui est avocate va l'aider a obtenir sa garde malgré le passé compliqué de Zeb.
La partie est loin d'être gagnée ...
C'est une l'histoire d'une reconstruction, 'd'une seconde chance.
La romance est touchante, le personnages attachants et malgré une intrigue compliquée j'ai passe un très bon moment de lecture grâce a la plume fraîche et légère de l'auteur.
Beaucoup d'humour encore une fois ! tous les ingrédients réunie pour une bonne romance New Adulte.
J'ai hate de decouuvrir la suite !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

On retrouve ici l’univers de Jay Crownover et c’est bien sympa.
Encore de beaux tatoués, imposants, charismatiques. On aime !
Zeb, ancien taulard, impressionnant barbu. Quel charme !
Sayer, demi-sœur de Rowdy, jolie avocate blonde. L’énigme !
Zeb va devoir mettre en pratique tout son savoir-faire pour séduire cette beauté blessée par la vie…
Connaissant déjà les personnages, on n’est pas dépaysé. On les a découverts dans « Marked Men » et on a commencé à s’attacher à eux. Bien sympa de, enfin, découvrir leur histoire.
Zeb est un beau héros charismatique, comme Jay Crownover sait les créer. Encore…..
Après une découverte qui va chambouler sa vie, il s’adresse à Sayer pour avoir de l’aide.
Ces deux-là vont se rapprocher et essayer de faire abstraction d’évènements malheureux…
Excellent tome qui conforte mon idée que Jay Crownover est un excellent écrivain.
Hâte de lire le tome 2, « Passion Coupable », qui mettra en scène Quaid et Avett, deux héros que tout oppose.
Ça promet !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C'est avec quelques appréhensions que je suis partie à l'assaut de cette lecture du tome 1, vous me direz pourquoi ? La série Marked Men est parmi les incontournables dans ma bibliothèque numérique, mes coups de coeur intouchables et inestimables . j'avais très peur d'être déçue et de devoir rester sur ma faim ou sur une mauvaise impression. 

Mais de belles surprises m'attendaient au fil des pages . La nouvelle brochette des mecs sexy et tatoués n'a rien à envier à la précédente  .

Cette nouvelle saga est une excellente continuité de Marked Men et je ne la verrait pas autrement .

Laissez-moi vous présenter notre héros du jour, et vous comprendrez d'où vient mon engouement pour son personnage . Zébulon, est l'individu que tout parent responsable tance sa progéniture d'éviter à tout prix . Un ours mal léché, l'apparence d'un bûcheron taciturne, un caractère pas commode pour deux sous . Mais qu'a t-il de si spécial, ce mec, pour plaire à la gente féminine ? 

La réponse est toute simple ! un corps modelé à la serpe et couvert joliment d'encre, une stature herculienne, un regard à faire fondre la glace, une assurance immuable et surtout un coeur qui vaut son pesant d'or .

Zeb, malgré tous ces atouts, n'avait pas encore trouvé chaussures à ses pieds ou n'a pas cherché, jusqu'au jour où il croise une blonde canon et au regard glacé . Et depuis, aucune femme n'a trouvé grâce à ses yeux connaisseurs .

Zeb et Sayer sont le jour et la nuit . La belle et la bête . La princesse et le manant . Deux corps qui s'attirent mais deux cœurs qui s'affrontent. Zeb doit sortir toute sa savante panoplie pour conquérir sa belle . Exit le côté gentiment dragueur dont il a l'habitude . Avec Sayer, il faut de la lourde artillerie pour démolir le mur en béton érigé autour de son coeur . Un coeur longuement ensommeillé et abîmé . Alors Zeb ? Cap ou pas cap ?

Totalement conquise par le premier opus de cette nouvelle série, que j’espère sera longue et addictive . Une énième révélation . La plume de Jay est synonyme de l'excellence . Des personnages craquants et exceptionnels . Pas de suspense ni de rebondissements transcendants, mais elle a signé une romance captivante, fluide et très émouvante .

Au suivant ...

 Mya

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai beaucoup entendu parler de Jay Crownover et de sa série Marked Men dont j'ai d'ailleurs 4 tomes que je n'ai pas encore eu le temps de lire. J'aime beaucoup la collection &H de chez Harlequin et j'avais hâte de découvrir cette nouvelle série, mais en commençant le livre je me suis rendu compte que certains personnages me disaient quelque chose. En fait, Clash est une spin-off des Marked Men. Ce n'est pas du tout un problème en soi et cela ne m'en a pas posé dans ma lecture, sauf que personnellement, je préfère commencer par le début. ;)
Zeb et Sayer sont attirés l'un vers l'autre, mais Sayer n'ose pas lui montrer qu'elle fantasme sur lui depuis des mois et lui pense qu'il n'a aucune chance avec elle. Encore moins maintenant qu'il vient d'apprendre qu'il est le père d'un petit garçon de 5 ans conséquence d'une soirée de beuverie.
J'ai trouvé Zeb tout de suite attirant même si je ne suis pas fan de barbu, ni d'homme tatoué et encore moins d'ex-taulard. Il m'a pourtant fait fondre quand il a accepté de s'occuper de son fils alors qu'il ne l'avait jamais rencontré et qu'il n'était même pas sûr d'en être le père.
Sayer, qui est une avocate en droit de la famille, est la personne idéale pour l'aider dans ses démarches de reconnaissance de paternité et de garde du petit Hyde. Par moment, son comportement envers Zeb m'agaçait un peu, même si je comprenais l'origine de celui-ci.
J'ai beaucoup aimé l'histoire d'amour entre Sayer et Zeb, mais en tant que maman, j'ai également suivi avec attention l'évolution de la relation entre Zeb et Hyde.
En bref, cette histoire m'a séduite du début à la fin et m'a donné envie de découvrir la suite (et le début) de cette saga.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai découvert la plume de Jay Crownover avec l'excellent série Bad. Cette série de trois tomes (bientôt 4) nous emmenait dans les quartiers mal famés de The Point. La série Clash, quand elle prend place dans le même univers que la série Marked Men publié chez Hugo roman. Série que je n'ai pas encore eu l'occasion de lire.

On fait la connaissance de Zeb un entrepreneur qui a fait un tour par la case prison quelques années auparavant. Il apprend du jour au lendemain qu'il est le père d'un petit garçon. Bien décidé à récupérer la garde du petit, il va faire appel à Sayer, jolie avocate spécialisée dans le droit de la famille qui ne le laisse pas indifférent.

Sans surprise, le premier tome de Clash est un roman que j'ai lu très rapidement. La plume de Jay Crownover est toujours aussi fluide et agréable à lire. J'ai beaucoup aimé m'échapper de l'univers assez sombre de Bad pour découvrir celui des Marked Men. D'ailleurs pour celles qui comme moi n'ont pas lu cette série, pas de panique ! Bien que se déroulant dans le même univers, Clash peut se lire indépendamment. En plus d'avoir un style entraînant Jay Crownover a toujours le chic pour nous faire des personnages masculins à tomber. Zeb, malgré un prénom à coucher dehors, (j'ai passé tout le long de ma lecture à l'appeler Zob) (Suis-je la seule à avoir pensé ça ?) à tout du personnage parfait ! On rêve toutes d'un homme comme lui : attachant et avec le sens des responsabilités. Il met tout en œuvre pour récupérer la garde de son fils et par la même occasion faire succomber Sayer. J'ai eu moins d'affinité avec cette dernière. J'ai trouvé qu'elle se prenait quand même un peu trop la tête. Elle se fait une montagne de pas grand-chose. Son indécision m'a un peu agacé. Heureusement ce n'est qu'un détail qui n'a pas entaché mon plaisir.

En conclusion ce premier tome de Clash est une belle romance qui laisse présager une suite tout aussi sympathique. J'ai hâte de découvrir l'histoire d'Avett et Quaid les prochains héros.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Avec cette série, Jay Crawnover nous fait découvrir de façon plus « approfondie », la vie de personnages aperçus au détour des pages des 6 tomes de « Marked Men ».

Nous suivons dans celui-ci, les aventures de Sayer et de Zebulon, mieux connu sous le nom de Zeb.

Zeb, comme dirait l’auteure, est un phénomène à barbe, une apparence d’homme des bois. Il est grand, beau, des yeux verts magnifiques, charpenter comme un déménageur (barbu). Il a le corps recouvert de tatouages. Il est entrepreneur en bâtiments.

Une erreur, il y a quelques années, l’a envoyé en prison. Maintenant, il cherche à se rattraper et donne beaucoup de secondes chances aux personnes autour de lui.

Zeb cache beaucoup de belles choses en lui.

Sayer est blonde, classe, sexy et très intelligente. Elle a 28 ans. Elle a découvert l’existence de son frère Rowdy, il n’y a pas longtemps. C’est l’un des meilleurs potes de Zeb. Son enfance n’a pas été joyeuse. Une mère disparue très tôt et un père méchant, tyrannique. Elle a toujours appris à dissimuler ses sentiments. Elle est avocate et peut se montrer froide comme un iceberg avec autrui. Elle a eu un fiancé mais elle a tout lâché pour retrouver son frère il y a peu de temps. Elle est toujours hantée par les fantômes du passé.

Le récit se situe toujours à Denver. La première fois que Zeb a aperçu Sayer, elle avait une bière à la main dans un bar un peu miteux pour une fille sophistiquée comme elle.

Ils se sont parlés et ont convenu que Zeb ferait la rénovation de la vieille maison victorienne de Sayer. A la fin des travaux, la jeune femme ne pense qu’à son bel entrepreneur et Zeb à sa belle avocate. Mais aucun n’ose aller vers l’autre.

Un jour sur un chantier, Zeb a une visite inattendue et au fil de la conversation, il apprend l’existence de Hyde, son fils de 5 ans. C’est une amie de sa maman qui vient le prévenir que cette dernière est décédée et Hyde se retrouve en foyer, Zeb étant son seul parent.

Mais comment va-t-il faire pour prouver que ce petit bonhomme, son portrait craché, est bien son fils ?

Et Zeb a un passé de taulard. Trente mois en prison, ça n’aide pas pour obtenir les faveurs des juges.

Comment va-t-il relever ce nouveau défi ? Comment venir en aide à Hyde et le sortir du foyer où il a été envoyé ?

La raison pour laquelle Zeb a fait de la prison va sûrement peser dans la balance.

Une longue bataille s’annonce mais il peut compter sur sa famille, ses amis et une aide précieuse. Il va contacter Sayer pour qu’elle devienne son avocate.

Leur attirance réciproque va chambouler le combat que doit mener Zeb.

Sayer va devoir laisser sa lourde carapace de coté même si les mauvaises habitudes ont la dent dure. Ils vont vivre une belle romance mais entre les soucis de l’un et le manque de confiance et la froideur de l’autre, c’est loin d’être gagné.

Dans cette histoire, nos 2 héros sont un peu les opposés. Chacun en fin de compte apprend à l’autre et de l’autre. C’est un super duo, du genre, le feu et la glace. Ils changent et évoluent sous les lignes de l’auteure. Et Hyde est là pour mettre un petit peu de fraîcheur dans cette passion brûlante.

Nous avons le point de vu de Zeb et Sayer, du coup, il ne manque pratiquement pas de pièce à ce roman.

L’auteure manie avec subtilité les 2 points de vue, comme toujours.

Ce roman est addictif. Une fois commencé, on a du mal à le lâcher.

Mon seul point négatif est pour Sayer, j’ai eu envie de la secouer à la fin. Son enfance a laissé des traces.

Je n’ai jamais eut d’attirances pour les barbus mais Zeb m’a tellement fait craquer que je verrai les barbus autrement !! Je me poserai bien des questions sur les propriétés et avantages de la barbe… Oups je m’égare…

Bref si vous n’avez pas compris, je suis fan de Jay Crownover. Elle sait nous transporter dans la vie de ses personnages. Elle a une plume fantastique. N’hésitez pas à lire ce premier tome. Si vous n’avez pas lu la série « Marked Men », vous aurez quand même un livre génial où il vous manquera quelques faits antérieurs pour comprendre mais rien de grave.

On frôle le coup de cœur.

Merci à Jay Crownover, Harlequin et Netgalley France pour ce service presse.

PS : Dans ce premier tome, nous avons un petit aperçu des personnages du tome 2. (qui, soit dit en passant, est tout aussi génial que le un, je vous en parle bientôt !)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une romance qui ne sort pas des clichés du genre, mais qui le mérite d'être bien écrite, et réaliste. Elle met en scène des adultes et non des adolescents, donc parfait pour toucher un public plus large. Les deux personnages sont attachants : Sayer est une jeune avocate très stricte, toujours propre sur elle et qui ne montre jamais aucun sentiment.
Zeb, lui est chef de chantier, il rénove des maisons, est plutôt impulsif et se retrouve avec un enfant de cinq ans sur les bras.
C'est léger, ça se lit très bien et j'ai hâte de lire la suite.
La série fait suite à la précédente de l'auteur, "Marked men", dont Sayer et Zeb sont des personnages secondaires.
Je conseille pour les adeptes du genre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le résumé parle largement de Zeb. Il a fait de la prison pour avoir frappé l'ex de sa soeur (qui accessoirement la battait). Il apprend qu'il a un fils. La chute monumentale, surtout vu la façon dont il l'apprend. Entre deux, il a une furieuse envie de retrousser les jupes strictes de Sayer, avocate de surcroit. Mais miss glaçon, bien que ses yeux soient tout feu tout flamme, son corps n'arrive pas à la laisser prendre son pied. Comment peut-elle se laisser aller alors que son propre passé l'a contenu dans un manque d'émotions si grand ? Entre les deux, les barrières sont monstrueusement hautes. Zeb veut pourtant tout : son fils et elle. Mais est-ce que cela sera possible ?

Deux âmes écorchées vives, mais l'une des deux a souffert encore plus que l'autre. Il n'y a pas que le physique qui peut faire souffrir. Les blessures physiques se referment bien plus facilement que les mentales. Car ces dernières restent toujours présentes malgré les années qui passent. Il aura fallu la rénovation d'une maison durant de longs mois pour perturber les esprits.

Zeb est un homme honnête, droit et un monstrueux nounours. De haute stature, il a un tempérament fougueux et il faut dire qu'entre son passé et ses tatouages, forcément cela lui donne une réputation sulfureuse. Mais il ne cache pas ce qu'il a fait ni le pourquoi. Il préfère garder ses proches en sécurité, quitte à prendre des coups. Il est devenu son propre patron, travailleur manuel, se donnant tout autant que ses ouvriers, il donne une seconde chance à ceux qui en ont besoin.

Sayer est une jeune femme qui est difficilement accessible, sauf si on lui parle travail. Je ne parlerais pas ici de qui elle est par rapport à certains autres personnages, car cela doit faire partie de la série Marked (mais cela ne me dérange pas de la savoir qu'ici). Elle est très douée lorsqu'elle plaide, mais niveau vie sentimentale, c'est le calme plat. De toute manière, elle ne se voit pas comme une femme passionnée, mais frigide. Pour elle c'est comme un devoir qu'elle doit subir et depuis qu'elle est seule, cela l'arrange bien.

Mais entre les deux, c'est comme deux aimants qui s'attirent inexorablement. Et puis il y a Hide qui bouleverse tout. Aussi bien le coeur de Sayer que la raison de Zeb. Un petit garçon qui a tellement mal vécu en si peu de temps. Cinq années où il n'a pas connu que le meilleur. Pour le sauver des futures familles d'accueil, Zeb et Sayer vont se battre pour l'en sortir et faire en sorte qu'il puisse vivre avec son père. Hyde est adorable, il est comme le ciment qui va aider à ouvrir les yeux, ôter les œillères, supprimer les carapaces.

De lourdes étapes à venir côté professionnel et tout autant côté cœur. La relation devient difficile surtout lorsque Sayer fait 3 pas en arrière. Zeb tente le tout pour le tout, mais est-ce que cela sera suffisant pour l'aider à affronter ses propres démons ? Elle est courageuse, forte, indépendante et capable d'aider ceux qui en ont besoin. Je pense à Poppy qui a vécu de grands drames. Si frêle et si jeune, si désireuse de se cacher de tout ce qui s'approche d'un homme.

D'autres personnages me donnent envie de continuer cette série, comme Quaid, qui même si je l'ai vu par morceau, je me dis qu'avec un peu de chance, il aura son propre récit.

Le feu et la glace, l'auteur a bien trouvé. Les deux personnages principaux sont tellement différents et pourtant si semblables dans leur manière d'agir. Ils sont emplis de contradiction. Lui, grand, fort, bourru et un coeur énorme. Elle, grande, belle, pensant ne pas être capable d'aimer (merci papa d'avoir pourri autant la vie de sa propre famille !) et froide, terriblement glaciale.

Le livre est écrit à deux voix, la leur. Zeb sait ce qu'il veut, il lui faut trouver le bon chemin pour amener la jeune femme a vouloir la même chose. Ultimatum, ne pas la laisser réfléchir de trop, il ne lui laisse que peu de répit. Elle réfléchit beaucoup trop et ne se laisse pas aller à ses pulsions. D'ailleurs, c'est quoi des pulsions pour elle ? Avoir les deux personnages est intéressant, car nous pouvons suivre leur manière de penser, d'agir et leur besoin. L'auteur a su décrire des sensations qui ne sont pas facile à écrire, car elles sont dures.

En conclusion, une lecture qui m'a plu. Comme dit plus haut, deux âmes écorchées qui vont devoir traverser bien des épreuves avant de réussir à concrétiser peut-être un rêve de toute une vie. Je lirais la suite avec plaisir.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/clash-tome-1-passion-brulante-jay-crownover-a130718758

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Attention il se pourrait que le mot d’ordre de cet avis soit « adoré », désolée… ou pas 🙂

Zeb, Zeb, Zeb, je l’aurais vachement désiré celui-là !! Il m’a frustrée au plus haut point ! J’avais craqué sur le résumé, je le reçois puis je me rends compte que c’est une « suite » dans l’univers des Marked Men. Etant une maniaque de la lecture dans l’ordre, j’ai dû lire tous les Marked Men avant de pouvoir commencer Clash… en sachant que je n’avais lu que Rule et en VO en 2013 !! Ça date hein ! Enfin, je fais genre mais ça n’a pas du tout été un sacrifice de lire la série des Marked Men, cette série est juste géniale !

Donc après avoir fait le plein de tatouages et de testostérone, j’enchaîne avec Clash. Et dieu que c’est bon ! Un cran au-dessus des derniers tomes de Marked Men ! On retrouve vraiment la plume addictive de l’auteure, une histoire douce et très jolie avec des personnages très attachants. J’ai adoré retrouver les héros des marked men, j’ai adoré Zeb et son histoire hors du commun, et j’ai adoré Sayer, autant qu’elle m’aura énervée !!

Dès qu’on avait rencontré Zeb dans Marked Men et que j’ai ressenti l’alchimie intense qu’il y avait entre eux deux, je voulais ce tome ! Je voulais vivre l’histoire du gros bûcheron poilu, repris de justice mais au grand cœur ! Je voulais savoir ce qu’il se cachait sous la barbe et je voulais voir comment il allait faire pour mettre Sayer dans son lit ! Elle aussi m’intriguait depuis Rowdy, et j’avoue ne pas avoir été déçue. Elle est tout en contradiction, elle a eu un passé difficile et est toujours en train d’essayer de reprendre sa vie en main.

Ce que j’ai particulièrement aimé dans ce tome c’est de voir comment Zeb est capable d’aimer sans compter. Il est impulsif mais sait aussi comment agir selon son cœur ! J’ai adoré voir que Sayer ne le jugeait jamais selon son passé, j’ai aussi adoré voir comment Zeb se met en chasse pour faire tomber Sayer dans ses filets. Doucement mais sûrement 🙂

Bref, en y réfléchissant, je n’ai absolument aucun point négatif à dire sur ce titre. Je sais maintenant sur qui sera le tome 2 et il est déjà dans ma PAL pour lire la semaine prochaine, je sens que je vais… ADORER !!!!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’aime beaucoup les récits de Jay Crownover qui nous emmène dans des histoires à la fois tendres et déchirantes. À chacune de mes lectures, je me suis plongée dans les pages, appréciant les personnages qu’elle nous présentait. Et Zebulon Fuller ne fait pas exception à la règle. Il a cette tendresse et cette vulnérabilité en totale contradiction avec son physique imposant et sa dureté qui nous fait chavirer. C’est un homme droit, travailleur et amoureux que nous découvrons. Le scénario de Passion brûlante est un peu prévisible, le mauvais garçon qui s’éprend de la fille douce et gentille qu’il ne peut avoir. Pourtant j’ai apprécié chacune des pages du livre. Les sentiments dégagées par le récit sont profonds et authentiques. On ressent les doutes et les peurs qui étreignent notre héroïne tout au long du récit. On comprend son sentiment d’insécurité et son besoin de garder ses distances pour ne pas sombrer. Mais on souhaite également qu’elle prenne des risques pour enfin trouver le bonheur. J’ai aussi aimé la façon dont Zeb se comporte avec elle : il est attentionné et à l’écoute de ses besoins. Quelques personnages de Marked Men font leur apparition dans l’intrigue et il est appréciable de les voir continuer à évoluer, à s’agrandir. Encore une fois, j’ai dévoré ma lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Avant tout je m'excuse, n'ayant pas l'habitude de lire sur mon Iphone ou ma tablette. Je dois avouer que j'avais laissé ce roman de côté un bon moment, ce qui explique que ma chronique ai mis si longtemps à arriver !
Mais maintenant c'est chose faite.
Et me voilà donc replongée dans l'écriture de Jay Crownover. On rencontre dans ce roman deux personnages que tout oppose, enfin aux premiers abord seulement.
J'ai été agréablement surprise de retrouver les personnages de la saga "Marked Men". N'ayant lu pour le moment que les trois premier tome je me suis surement spoiler quelques informations mais ça ne m'a pas géné du tout.

On fait dont la connaissance de Sayer qui est en réalité la demi soeur de Rowdy, avocat brillante qui souffre beaucoup de son passé mais qui la cache parfaitement derière un mur de glace et son professionnalisme à tout épreuve. L'arrivé de Zeb dans son quotidient va tout chambouler !
Zeb c'est le gars au look plutôt sauvage avec un lourd passé mais qui tente de s'en sortir et d'aller de l'avant.

Dès le début on ne peut que constater une tension et une attirance indéniable entre nos deux protagonistes, mais c'est l'avenir d'un petit garçon qui va les rapprocher et bien plus encore.
Je me suis totalement laissée porter par cette histoire, les personnages sont juste incroyable. Toujours un gros point fort pour moi, avoir le point de vue de Zeb, mais aussi de Sayer en fonction des chapitres. On peut ainsi mieux comprendre leurs reactions, leurs peurs, mais aussi l'évolution de leurs sentiments. Parce que des sentiments ce n'est pas ce qui manque dans ce premier tome.

Parfois j'ai eu envie de pleurer face aux histoires des différents personnages présent, j'ai beaucoup ris grâce à l'humour sans filtre de ces même personnages. Et impossible de ne pas fondre face à la tendresse d'un petit garçon qui a simplement besoin d'une famille.
Bien sur on n'oublie pas l'amour omni présent sous toute ses formes au fil des pages de ce roman. Que ce soit en amitier, un amour fraternel, ou bien l'amour d'un père à un fils.

Et puis comme l'indique le titre c'est un plaisir d'être le temoin de cette passion brûlante réunissant Zeb et Sayer au delà de leurs différences. Cette passion qui parvient à faire fondre toute les barrières qui empêchaient la jeune avocate de se laissé aller à l'amour, en donner comme en recevoir. Cette même passion qui pousse Zeb à faire les choses bien pour garder au près de lui ceux qu'il aime et faire leur bonheur.

Bref j'ai passé plus qu'un super moment avec ces personnages haut en couleur et au caractère affirmé qui vous marque bien au delà de la fin du livre.
J'ai hâte de pouvoir lire le second tome dont on a eu un petit aperçu et qui a mon avis sera tout autant renversant grâce au talent d'écriture de Jay Crownover !

BulleBooks

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci pour ce SP

Bon je connaissais Jay Crownover, sans avoir encore lu sa série Marked Men. Du coup, quand on m'a dit qu'il n'était pas nécessaire de connaître les autres tomes pour apprécier ceux-là, j'ai sauté sur l'occasion et MERCI !!!

Zeb a des défauts, mais il est pleine de cette bonne volonté qui le rend rapidement attachant. Ses principes sont honorables et sa soif de connaitre puis de récupérer son fils le rende ultra sexy. Un homme comme ça, habile de ses mains, ça ne se croise pas à chaque coin de rue et j'ai apprécié qu'il n'ait pas un passé simple. Ce temps en prison l'a fait paraitre plus humain, et réel, à mes yeux.

Avec Sayer, j'ai eu un peu plus de mal. Je m'attendais à ce que cet amour qui transpire par tous les pores de la peau de Zeb la pousse plus rapidement à se rapprocher de lui, à cesser de le fuir et pourtant... Elle m'a même parfois agacée à le tenir à distance .

Par chance, cela n'a pas suffit à me gâcher ma lecture et j'ai d'autant plus apprécié pouvoir tout de suite lire le tome 2

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une lecture addictive, intense, passionnée, mouvementée.
Un livre à découvrir absolument, le monde qu'a créé Jay Crownover est fabuleux.
Les personnages sont intéressants, vrais, naturels, pleins de défauts, mais on les adore.
Un combat à venir qui s'annonce difficile pour Zeb et Say. Mais on a tellement hâte !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Cette nouvelle saga spin-off de Marked Men est un vrai délice. Ce premier tome introduit très bien ce nouveau cadre et ces nouvelles intrigues/romances. J'ai adoré du début à la fin de premier tome et j'ai qu'une hâte, découvrir la suite avec les personnages du prochain tome!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Cela fait un bien fou de retrouver l'écriture de Jay Crownover. Et surtout quel plaisir de retrouver nos personnages de Marked Men. Ici on retrouve Sayer, la soeur de Rowdy. On ne l'a pas beaucoup vu dans les précédents Marked Men, mais sa rencontre m'a beaucoup marqué, j'avais donc hâte de lire le tome qui lui était consacré. Et je ne regrette absolument pas, j'ai passé un excellent moment.
Dès les premières pages, j'ai été prise dans l'histoire et dans la romance entre Sayer et Zebulon, comme si j'avais mis un film qui m'avait tenu en haleine tout du long, sans blanc, sans longueur.
C'est ce que j'aime dans les romans de l'auteure, on n'a pas le temps de s'ennuyer.
Je recommande les yeux fermés.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'avais un peu peur avant de me lancer dans ce roman de ne pas l'aimer. La couverture m'annonçant une passion brûlante me laissait assez perplexe : j'aime les jolies histoires mais je préfère quand elles ne sont pas noyées dans le sexe.
En soit, j'avais assez tord. Bon, je mentirai si je disais qu'il n'y avait pas du tout de scènes érotiques, mais clairement, l'histoire ne s'arrête pas là. Je ne suis même pas certaine de pouvoir dire que l'histoire d'amour entre Sayer et Zeb est sous le feux des projecteurs. La petite star du livre, c'est Hyde et personne d'autre ! Tout tourne absolument autour du petit garçon, même les rencards entre Sayer et Zeb ne sont qu'un prétexte pour parler de lui. Alors, forcément, ça m'a plu : il y a une vraie histoire derrière ce livre qui est d'ailleurs très touchante.
Bon, par contre, toute l'histoire est vraiment prévisible. Il n'y a pas vraiment de surprise surtout une fois que l'on a compris que Sayer a un passé difficile et qu'elle n'est pas encore prête à vivre pour elle. Le scénario a été vu et revu mais il reste très agréable. De même, il n'y a pas vraiment de "grand final" c'est juste l'histoire qui suit son cours.

J'ai beaucoup apprécié Zeb : j'ai aimé l'attention qu'il donne à ses proches et sa volonté de les protéger contre la violence du monde qui les entoure. Il peut paraître fort comme ça mais au fond de lui, un petit garçon se cache et on le retrouve quand il est aux côtés de Hyde.
D'ailleurs j'ai beaucoup aimé le petit garçon pour le peu qu'on le croire dans le roman. On entend parler de lui à toutes les pages du roman mais finalement, on le côtoie très peu.
Sayer m'a moins plus : elle est vraiment coincée dans son carcan et peine à en sortir. C'est triste de voir quelqu'un incapable d'être réellement heureux. C'est d'autant plus triste quand la personne n'ose pas être heureuse de peur d'être un jour déçue... Bref, je ne me suis pas reconnue dans Sayer et ne me suis donc pas retrouvée dans ses réactions.

C'était la première fois que je découvrais l'univers de Jay CROWNOVER et ai passé un bon moment. J'ai aimé la fluidité de ses mots et la simplicité de son histoire. Par contre, je regrette son scénario peu original qui m'a fait oublier son histoire en quelques jours...
Une lecture agréable.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Sayer Cole et Zeb Fuller se sont rencontrés dans un bar. Rowdy St James étant le demi-frère de Sayer et l'un des meilleurs amis de Zeb, c'est lui qui s'est chargé des présentations.
De cette rencontre est née une attirance instantanée et irrésistible, mais ce qui aurait dû être une évidence va malheureusement être bien plus compliqué.

Pour Zeb, les choses sont claires : il veut Sayer et le dit ouvertement. Et plus il apprend à la connaître plus il aime chacune de ses facettes.
Pour Sayer, les émotions fortes, elle ne sait pas les gérer. Or, Zeb lui déclenche une avalanche de sentiments qu'elle ne peut contrôler et donc qui lui font peur.

Quand Zeb découvre qu'il a peut-être un fils quelque part qui a besoin de lui, c'est tout naturellement qu'il se retourne vers Sayer pour lui demander de l'aide, puisqu'elle est avocate en droit du travail.
Pour Zeb, c'est le début d'une longue bataille, et pour récupérer son fils (car avec son casier judiciaire, ce n'est pas gagné) et pour amener Sayer à baisser sa garde et se laisser porter par leur attirance...

Zeb et Sayer sont des opposés.
Lui est charmant, cool et social. Il a le sourire et le contact facile. Quand il veut quelque chose, il est tenace et peut faire preuve d'une patience infinie pour arriver à ses fins.
Elle est plus froide et distante. Son passé a forgé son caractère et elle a appris à cacher ses sentiments et sa fragilité émotionnelle sous une couche d'indifférence et de glace. C'est un moyen d'auto-défense qu'elle a depuis si longtemps, qu'elle ne sait plus comment enlever ses barrières invisibles qui l'empêchent d'aimer et de se jeter à corps perdu dans les bras de Zeb.

J'ai pris beaucoup de plaisir à la lecture malgré certains passages longuets.
Le couple Zeb/Sayer m'a beaucoup touchée.
De voir Zeb réussir à percer petit à petit l'armure de Sayer, de le voir briser, lentement mais sûrement, cette carapace pour mettre à nu son cœur, a quelque chose de fabuleusement beau.
Jay Crownover manie les mots avec brio et les déclarations d'amour de nos héros m'ont fait fondre comme une guimauve. Je me suis retrouvée toute chose à la fin de roman avec un grand sourire de satisfaction sur les lèvres.

De plus, la relation entre Zeb et Hyde (son fils) est très attendrissante. Ce petit garçon a vite fait de nous mettre les larmes aux yeux.
Mon seul bémol (en plus des quelques longueurs) est que parfois le choix du vocabulaire n'est pas adapté lorsque Hyde parle. Je ne sais pas si c'est dû à une mauvaise traduction ou pas, mais un enfant de 5 ans n'emploie pas des termes tel que "Je me languissais" ! Même à douze ans, mon fils ne sait pas ce que ça veut dire. Donc, ce petit manque de cohérence m'a un peu gênée.

En bref ? Une très jolie romance ! J'ai beaucoup aimé.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :