Les amants d'Henriette

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 15 janv. 2017 | Archivage 11 juil. 2017
Lilys éditions, Inclassables

Résumé

Lorsque l’on approche le crépuscule de sa vie, celle-ci peut parfois sembler longue et monotone, mais pas aux « Bleuets » : le Capitaine chapardeur de chocolat, Chantal fumeuse de mentholées au look extravagant, Léon l’amoureux des romans, Hortense la créative, sans oublier Armand le dévoué concierge toujours accompagné de sa fidèle Doliprane font de cet endroit une bulle à part.

Un coffret sculpté aux souvenirs. Une vie remplie de rencontres surprenantes. C’est ce que raconte Henriette à longueur de journée à ses colocataires de la maison de retraite cossue.

Mais les histoires d’Henriette sont-elles vraies ou sont-elles le fruit de son esprit délirant ?

«Les amants d’Henriette » est un voyage au fil des vies passées. Une petite bulle de fraîcheur douce-amère.

Lorsque l’on approche le crépuscule de sa vie, celle-ci peut parfois sembler longue et monotone, mais pas aux « Bleuets » : le Capitaine chapardeur de chocolat, Chantal fumeuse de mentholées au look...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782930848181
PRIX 16,00 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers ma Kindle (PDF)

Chroniques partagées sur la page du titre

J'ai adoré ce livre. J'avais découvert l'auteur au printemps dernier avec son livre Nos folies ordinaires. C'est un roman de vie que j'avais beaucoup aimé et dont la chronique est sur le blog également.

Ici on retrouve le style d'écriture de l'auteur que j'avais aimé. Eva Giraud nous raconte des histoires de vie simples et réalistes mais tellement belles et remplies d'espoir et de joie de vivre. Elle nous remplit le cœur de bon sentiment. J'ai encore plus aimé ce livre. Cela est peut être du au fait que l'histoire se passe au sein d'une maison de retraite et que ça m'a rappelé des souvenirs du temps où je travaillais en tant qu'aide-soignante dans une EHPAD.

Tous les personnages sont attachants et nous donnent envie d'aller les visiter. En moins de 200 pages, l'auteur nous embarque dans cette maison de retraite. On est touché par leurs histoires de vie. Ici, Eva Giraud nous montre que ce n'est pas parce qu'ils sont en maisons de retraite que les personnes âgées n'ont plus d'envies ni de projets.

En ce qui concerne la fin, je l'ai trouvé sublime et en raccord avec le message que voulait transmettre l'auteur. "Juste envie de liberté"....

Pour conclure, vous l'avez sûrement compris, ce livre est un coup de cœur pour moi. ( le premier de 2017 :P ) Je vous le conseille énormément tout comme son autre roman. Je vais suivre l'évolution de cet auteur car j'aime beaucoup sa plume.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les Bleuets, c'est une maison de retraite plutôt sympathique, d'ailleurs, il faut avoir les moyens d'y mourir. Un grand parc, un vrai "chef" en cuisine, des soignants attentionnés pour la plupart, et assez de liberté pour ne pas avoir l'impression d'être enfermé.
L'auteure va nous y emmener le temps de ce court récit afin d'y rencontrer une galerie de personnages attachants. On va ainsi découvrir les petits vieux qui tombent amoureux. Parce que même à plus de 80 ans, ça arrive encore, au diable la bienséance. Hortense et sa frénésie créatrice, qui l'incite à réclamer à tout un chacun de poser nu devant son chevalet. Armand le concierge, complice des petites infractions quotidiennes. L'aide-soignant tout juste diplômé, parfois un peu dépassé. Léonie, l'infirmière, sévère, mais juste, pleine d'empathie. Chantal et son look improbable. Le Capitaine, diabétique mais accro aux sucreries. Et Henriette, qui radote et a toujours une anecdote concernant l'un de ses multiples amants célèbres.
C'est léger, frais, amusant. Ca fait oublier la mort qui rôde au détour des couloirs de l'établissement. Un bon moment, sans autre prétention.
Ça fait un peu réfléchir aussi, notamment aux règlements intérieurs, aux interdits, aux injonctions. Je n'ai pas travaillé en maison de retraite, mais, bossant dans le social, j'ai travaillé avec des adultes. Et parfois levé au ciel devant l'infantilisation permanente induite par ces règlements.
Cepndant, la taille du récit fait que le tout manquait un peu de consistance pour moi. Malgré cette galerie sympathique, pas le temps de creuser les personnages, pas le temps de créer une connivence et de s'attacher à un peu plus que leur caractéristique principale. 50 pages supplémentaires et j'étais sous le charme, je vous le dis.
Dommage surtout que la bonne humeur et la sérénité qui ressortent de ces jolies tranches de vie ne soient pas le quotidien de la plupart de ces lieux, tout comme le personnel compétent et en nombre, et la cuisine non-Sodexo (je sais pas si c'est seulement moi, mais rien que l'idée de manger un truc aussi industriel pendant mes vieux jours me fait clairement flipper !)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci à Netgalley et aux editions Lylis Editions pour cette découverte. Car c'est bien de cela qu'il s'agit , d'une magnifique découverte. 

Dans "Les Amants d'Henriette", Eva Giraud nous entraîne dérrière les murs de la maison de retraite des Bleuets. On y découvre alors des personnages hauts en couleurs : Chantal la mamie moderne au look décadent, Le Capitaine, un ancien marin, diabétique mais accro aux chocolats, ou encore Henriette, vielle dame distinguée qui d'après ses histoires, a folâtré avec tout le gratin des acteurs et des musiciens mondiaux. 

Et plus qu'une simple galerie de personnages , tous plus attachants les uns que les autres, ce roman, bien écrit, nous ouvre les yeux. Car oui, on a parfois tendance à oublier que ces personnes , parfois abandonnées là par leurs familles, ont vécu des histoires extraordinaires, mais ont aussi de bons moments à vivre.  Alors au fil des pages , on rit avec eux, on pleure avec eux, et surtout on réveille sa conscience et son humanité . Abordant les thèmes de la vieillesse, de l'abandon, mais aussi de la joie de vivre, "Les amants d'Henriette" est une belle chronique de la société , bien écrite et qui m'a fait passer un très bon moment de lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman à découvrir ! Merci à Netgalley et l'éditeur pour la découverte.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman qui est à la fois touchant et plein d'empathie avec des personnages ancrés dans la réalité.
J'ai passé un très bon moment de lecture avec les différents pensionnaires de la maison de retraite "Les bleuets". Une lecture rapide et très agréable.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'avais eu le plaisir de découvrir Eva Giraud dans "Et si on se prostituait" et j'avais même eu la chance de pouvoir échanger avec elle autour d'une courte interview. Pourtant, ce n'est pas son nom qui m'a donné envie de lire ce roman, mais ce sont la couverture, agréablement désuette, et le titre énigmatique qui ont guidé mon choix.

L'histoire est celle d'une maison de retraite "Les Bleuets" et de ses habitants. Entre amours impossibles et petite entorses au réglement, l'auteure nous dépeint avec tendresse et affection la vie des résidents, et revient fréquemment sur Henriette, une femme qui leur raconte en boucle ses aventures délirantes avec les stars des années passées.

Chacun de personnages, des plus fantasques au plus austères, nous est sympathique. C'est un véritable plaisir que de se promener avec l'auteure dans les allées de ce joli jardin, car c'est très bien écrit. Eva Giraud n'a aucun mal à nous emmener avec elle, et les personnages âgées prennent vie sous sa plume avec beaucoup d'élégance et de style. L'auteure nous rappelle que nos "vieux" sont le résultat d'une ou de plusieurs vies, et qu'ils restent des personnes avec des sentiments, des envies, ou des rancoeurs.

Une tranche de vie très agréable, sur un thème particulier, peu abordé en littérature, et sans doute difficile à traiter, Un pari réussi pour cette jeune auteure, qui met en plus fin à cette histoire de façon drôle et pleine d'espoir.

Je vous le recommande vivement!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

A chaque fois que je découvre un nouveau roman, particulièrement ceux qui varient de mes lectures habituelles, j'ai toujours peur de ce que je vais découvrir. Les Amants d'Henriette nous projette directement dans une maison de retraite de luxe où nous rencontrons Armand, le gardien, et Doliprane, son chat. En moins de deux cent pages, Eva Giraud nous brosse le portrait de plusieurs personnes âgées aussi hautes en couleur que drôles et touchantes. Même si ces personnages semblent caricaturaux, On retrouve facilement les p'tits vieux que l'on croise au quotidien mais parfois oubliés par leurs familles quand leur perte d'indépendance devient une charge.

Parlons du style. Facile et frais, il est tout à fait adapté à ces tranches de vie proposées par Eva Giraud. On oublierait (presque) que nous sommes aux Bleuets !


Une lecture idéale pour cet été... Ou pour toute l'année dès que l'envie de se détendre se fait sentir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une histoire pleine de fraîcheur et d'humour, un roman parfait pour l'été ! L'auteur brosse avec talent une galerie de personnages au crépuscule de leur vie qui sont attendrissants et loufoques pour certains et du personnel de la maison de retraite des Bleuets haut en couleur. Une belle découverte !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :