Lorsque je t'ai trouvé

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 4 oct. 2016 | Archivage 30 nov. 2016

Résumé

Partir à la chasse au canard un matin d’octobre pour en revenir avec un nouveau-né abandonné dans les bois quelques heures après sa naissance, voilà qui n’est pas donné à tout le monde. En arrachant le jeune Nat Bates à la mort, Nathan McCann sait qu’il vient de vivre l’une de ces rencontres décisives qui bouleversent le cours d’une vie. Et quand, quinze années plus tard, Nat revient frapper à sa porte, Nathan a fort à faire pour libérer le jeune homme de son environnement toxique, son adolescence chaotique et ses démêlés avec la justice. Il l’aidera à trouver son équilibre et à ainsi transformer son parcours erratique en destin. Véritable ode à la fraternité, l’honnêteté et au pouvoir rédempteur de la parole, cette quête initiatique pleine d’espoir est un formidable pied de nez à toutes les formes de déterminismes.

Partir à la chasse au canard un matin d’octobre pour en revenir avec un nouveau-né abandonné dans les bois quelques heures après sa naissance, voilà qui n’est pas donné à tout le monde. En...


Formats disponibles

FORMAT Autre
ISBN 9781503937987
PRIX 5,99 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)

Chroniques partagées sur la page du titre

Ce roman est une très belle histoire d'amour paternel entre un adolescent difficile et "l'homme qui l'a trouvé" un jour dans les bois.

En effet, un matin d'Octobre, Nathan part à la chasse, il retrouve alors un bébé d'un jour sous un arbre. A partir de ce moment, il n'a qu'une idée en tête : l'adopter, prendre soin de lui. Mais l'enfant est confié à son plus proche parent, sa grand-mère qui tout au long de son enfance lui cache la vérité sur son abandon par sa mère et la mort de celle-ci en prison. Pourtant deux fois par an, pour son anniversaire et pour Noël, il reçoit des cadeaux de" l'homme qui l'a trouvé dans les bois" sans savoir vraiment la signification de cette phrase, jusqu'au jour où il découvre la terrible vérité.

Terrible car elle va chambouler toute sa vie, il devient alors un adolescent difficile (fugue, cambriolage, ...), à bout, sa grand-mère décide de le confier à Nathan. L'implication de l'homme dans la vie de l'adolescent va alors changer toute sa vision du monde, d'abord rebelle, il s'adoucit au fur et à mesure et on découvre un enfant blessé, qui a besoin d'aide et d'accompagnement afin d'accomplir son rêve et devenir un pro en boxe.

La relation entre les deux hommes est complexe, même si pour Nathan, tout est limpide, il l'aime et souhaite le voir réussir et réussir dans la vie. Pour Nat par contre, jusqu'à la fin, je ne savais pas vraiment quels étaient ses sentiments envers Nathan, s'il restait parce qu'il n'avait nul part où aller où s'il était vraiment attaché au vieil homme. Et plus, le lecteur avance dans l'histoire et plus le jeune homme se découvre et laisse parler ses sentiments.

C'est vraiment un très beau roman, qui m'a fait verser quelques larmes tant il est poignant.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Nous partons à la rencontre de l’Amérique des années 60 et plus particulièrement de Nathan McCann, un comptable à la quarantaine bien entamé, discret et cordial malgré un mariage dont la flamme s’est éteinte il y a un moment déjà. Un matin, comme souvent, il part à la chasse aux canards avec sa chienne. Celle-ci lui désobéit pour la première fois et le mène à un nouveau-né abandonné dans les bois en plein mois de novembre. Aucun de ces deux êtres humains ne le sait encore, mais cette rencontre marquera le début d’une relation complexe qui n’aura de cesse de se tisser et de s’étoffer tout au long de leur vie.

Son désir d’adoption resté inassouvi, Nathan McCann se résigne et reprend son quotidien où il l’avait laissé tandis que le nourrisson, prénommé Nat en hommage à son sauveur, est recueilli par sa grand-mère maternelle. Il y grandit dans un cadre pauvre mais stable, autant qu’on puisse le faire sans la présence de ses parents. Vivant dans une toute petite ville, les rumeurs vont malheureusement bon train et au fil des ans, Nat se pose de plus en plus de questions sur des bribes de conversation qu’il a surprises de-ci de-là et sans réponses honnêtes de la part de son entourage, il s’attire de plus en plus d’ennuis par soif de rébellion et de provocation. Il faudra quinze ans pour que les chemins des deux « Nat » se recroisent et qu’ils puissent réellement commencer à s’apprivoiser.

Je ne savais trop quoi attendre de ce roman, ne connaissant pas du tout les valeurs et les critères d’Amazon Crossing en matière de littérature. J’ai été très agréablement surprise. Catherine Ryan Hyde nous dépeint la complexité de l’être humain et sa volonté inébranlable de rédemption. Sa capacité à affronter le pire en espérant des jours futurs meilleurs. Sa propension à l’autodestruction quand on s’obstine à passer sous silence ce qui blesse le plus.

On se doute bien que les mensonges – même bien attentionnés – et le manque de repères n’ont pas aidé le jeune Nat à se construire, mais j’ai eu bien du mal à le cerner. Parce que d’un côté, nous avons un garçon qui collectionne les problèmes, l’attitude impossible qui va avec, qui pousse son entourage à bout sans trop savoir pourquoi, comme s’il était physiquement incapable de faire le bon choix, peu importe la situation, même quand on le sent conscient de partir droit dans le mur. Un garçon épuisant qu’on ne sait plus comment aider, même avec toute la bonne foi du monde. Et d’un autre côté, on sent malgré tout ses blessures, sa sensibilité à fleur de peau cachée derrière une agressivité souvent involontaire, on voit les mots se bousculer dans sa tête chaque fois qu’il se mure dans le silence. Cette continuelle antinomie qui semble le définir nous le rend vulnérable et attachant, on voudrait tellement le voir prendre une autre voie… Au milieu de la tempête perpétuelle de son existence, il trouvera tout de même un pilier pour l’empêcher de partir irrémédiablement à la dérive. Nathan McCann se montre d’une patience infinie envers lui, d’un amour discret mais inébranlable. Il l’accepte sans poser de questions et le soutient autant qu’il le peut, au péril même parfois de son propre confort. C’est un homme remarquable, aux valeurs simples ancrées dans la terre, et sans leur étrange relation, nul doute que l’histoire aurait tourné tout autrement.

D’une plume simple et soignée, Catherine Ryan Hyde n’épargne pas ses personnages mais parvient pourtant sans peine à rester crédible. Elle les met à rude épreuve dans ce récit à deux voix sans jamais en faire trop. Elle exploite cette alchimie unique entre les deux Nathan pour nous adresser une belle et émouvante leçon de vie, d’espoir et de résilience, et même si certaines questions peuvent rester en suspens dans les esprits les plus pointilleux, le plaisir de lire est assurément au rendez-vous.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :