CETTE OBSCURE CLARTE

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 14 sept. 2016 | Archivage 31 oct. 2016

Résumé

Mon père est à l’asile. Ma mère a pris des vacances à durée indéterminée. Si on apprend qu’elle nous a laissées seules, Wren et moi, on va nous séparer.

Après le lycée, il reste le frigo à remplir, les factures à payer, la maison qui tombe en ruines, nos voisins à gérer… Heureusement, deux personnes connaissent notre secret : ma meilleure amie Eden, et Digby, son frère jumeau merveilleusement parfait – et parfaitement casé.

Certains jours, j’ai l’impression que je ne vais pas y arriver. Alors quand, en rentrant du boulot, je trouve le frigo qui déborde ou des muffins encore fumants au pied de l’escalier, je ne peux m’empêcher de me demander : est-ce qu’on cherche à nous empoisonner ? Ou bien, même au cœur des ténèbres, est-ce que l’espoir ne pourrait pas briller ?

Mon père est à l’asile. Ma mère a pris des vacances à durée indéterminée. Si on apprend qu’elle nous a laissées seules, Wren et moi, on va nous séparer.

Après le lycée, il reste le frigo à...


Formats disponibles

FORMAT GF cartonné
ISBN 9782011205575
PRIX 17,00 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)

Chroniques partagées sur la page du titre

Je remercie les éditions Hachette Romans pour ce service presse.

Wrenny et Lucille. Deux enfants, salement et lâchement abandonnés par leur mère partie en vacances soi-disant car elle avait besoin de prendre du recul et ses distances avec tout (« tout » incluant ses filles !)

Seules pour la rentrée scolaire, Lulu fait son maximum pour « remplacer » sa mère dans les tâches à la maison. Malheureusement, tenter de reproduire les gestes d’un parent n’est pas chose facile lorsque l’on est une adolescente lycéenne.

Lu est prête à tout, personne ne les séparera ! Ce qui implique dans un premier temps, de maintenir autant que possible une apparence de normalité… « Apparence » car leurs vies pour les deux jeunes sœurs n’ont rien de normal, depuis le départ de leur père.

En attendant il est primordial et inévitable de garder pour elles seules, le secret sur « l’absence prolongée » de leur mère car quiconque l’apprendrait, mettrait son nez dans leurs vies… Et la conclusion serait destructrice. Sa rencontre avec Shane sera fructueuse, l’orientant sur un poste de serveuse à pourvoir Chez Fred où le salaire est intéressant et plus que nécessaire pour subvenir à leurs besoins.

Le bilan est dramatique : deux gamines abandonnées – un père interné – une adolescente qui bosse à moitié nue pour payer les factures – une maison qui tombe en ruine… Mais voilà qu’un soir en rentrant, elle découvre que la maison a eu un arrivage ÉNORME, aussi bien dans les placards que dans le frigo. Pourtant, seulement Eden, son frère jumeau Digby et Shana sont dans la confidence de ce secret que Lu et sa sœur protègent… Qui a apporté toute cette nourriture … ? Mais avant tout, qui est au courant et qui ne veut pas révéler son identité, étant donné que l’infraction a été réalisée en pleine journée, durant l’absence des filles… ? Est-ce une bonne ou une mauvaise chose ? Sont-elles en danger ou au contraire sont-elles protégées ?

Je n’ai pas particulièrement accroché au titre. Par contre la couverture très « jeune et écolière » m’a fait appréhender la lecture, malgré le fait que le résumé m’intriguait. Je craignais avant tout de m’ennuyer dans ce ‘Young Adult’ et d’y trouver une plume manquant de maturité mais je dois admettre que mes impressions de départ se sont révéler complètement à côté de la plaque ! J’ai au contraire été agréablement surprise du point de vue ‘qualitatif’ et ´quantitatif’ de ce roman. La plume de Estelle Laure est très très agréable… percutante et sensationnelle !

Addictif – riche en émotion – rythmé- parfaitement dosé, son récit est maîtrisé à la perfection. L’intrigue est très bien ficelée et menée de main de maître. « Cette obscure clarté » nous plonge en plein tourments dans la vie d’une adolescente, qui du jour au lendemain, endosse le rôle de parent (en tout cas de mère de substitution) pour sa petite sœur, et qui va se retrouver à gérer tous les calvaires du quotidien de la vie d’adulte, en plus de sa vie de lycéenne et d’adolescente.

Lucille est une ado mature et responsable. (De toute façon elle n’a pas eu le choix, puisqu’on ne lui a pas demandé son avis sur la situation). Elle prend en charge sa petite sœur, faisant tout son possible pour qu’elle ne manque de rien, mais avant tout pour la protéger. Difficile, pour une ado de maintenir un semblant de normalité dans ce contexte. Elle est courageuse, entreprenante, admirable et bien entourée par ses amis, qui sont présents et prêts à l’aider coûte que coûte, dans les moindres problèmes. Seulement, cela amplifie le sentiment de gêne, de honte, de joie, et de culpabilité. La situation va finir par lui échapper, et Lu se retrouvera très rapidement dépassée par les événements. Solitude et tristesse, vont devenir ses alliées… Et sa crainte pour le devenir de sa petite sœur ne fera qu’accroître … !

Un Young Adult prenant qu’il m’a été impossible de lâcher tant j’ai été happée par l’histoire et touchée par le sort des filles Bennett. Je me suis très vite attachée à la belle Lucille et à la petite Wrenny, ressentant pour elles de l’empathie et un espoir, qu’il leur arrive quelque chose de meilleur. Tout du long, j’avais envie de les réconforter et de les serrer fort. (Ben quoi ? Lisez et après vous viendrez critiquer ! Sérieusement on est humain et c’est impossible de rester insensible à ça !)

Le coup de cœur a été frôlé de peu, mais c’est une histoire que je vous recommande fortement.

-À lire !-
4.5/5

-Jenni-

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce roman c’est l’histoire de Lucille, une ado désespérée qui se retrouve à s’occuper de sa jeune soeur Wren, pendant que son père est à l’asile et sa mère disparue dans la nature. Elle nous raconte au jour le jour son histoire, ses angoisses d’être découverte et d’être séparée de sa soeur par les services sociaux, ses galères pour trouver un boulot, aller en cours et entretenir la maison en même temps etc.

J’ai trouvé l’histoire très touchante, le thème n’est pas particulièrement originale, mais je trouve que l’auteure l’exploite bien. J’ai aimé la façon dont Lucille nous raconte son histoire, jours après jours. Je suis vite entrée dans l’histoire, j’étais très curieuse de connaitre la fin, Lucille va-t-elle réussir à cacher l’absence de ses parents tout en s’occupant de sa soeur ? Leur mère va-t-elle rentrer ? etc.

En plus d’être une histoire de famille, c’est une histoire belle d’amitié, entre Lucille et Eden, sa meilleure amie. Elles sont tout l’une pour l’autre et l’entraide entre elles se met en place immédiatement et naturellement.

J’ai vraiment apprécié Lucille, même si je l’ai trouvé un peu nian-nian en se qui concerne Digby (c’est quoi ce nom sérieux ?). Bref, à part son coté fleur bleue à gerber, elle est courageuse, déterminée et prête à tout pour sa soeur. Wren est très mignonne, et Digby est super chou même si il est un peu paumé et qu’il à un prénom chelou !

Le style de l’auteure est très agréable, j’ai beaucoup aimé sa plume fluide et légère malgré le thème abordé. Le récit est bien rythmé, je n’ai ressentie aucune longueur, je ne me suis pas ennuyée avec ce roman.

Ce roman est une jolie histoire, avec des personnages attachants et un style fluide. J’ai passé un bon moment avec cette histoire, j’ai été emporté par le récit très rapidement. Je vous recommande se roman les yeux fermés !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Nous nous situons aux États-Unis et notre héroïne nous raconte jour après jour son désastreux et angoissant quotidien. À une quinzaine de jours de la rentrée scolaire, sa mère a décidé de prendre des vacances. Besoin de couper, de souffler. Lucille, 17 ans, se sent tout à fait capable de gérer sa petite sœur de 9 ans, Wren. Seulement, quand la rentrée se rapproche et que leur mère n'est pas revenue, la situation se complique. Inutile d'essayer de compter sur leur père, il se trouve à l'asile psychiatrique. Enfin aux dernières nouvelles, car impossible de le joindre. Lucille n'a pas le choix, elle va devoir se dépasser pour préserver les apparences d'une famille complète. D’autant plus que d'incroyables rumeurs courent sur son père, relatant le déroulement des évènements de la nuit où tout a basculé. Mais comment une jeune fille de 17 ans peut-elle mener de front sa vie scolaire et familiale ? Elle doit non seulement étudier, mais aussi remplir le réfrigérateur et assurer ménage et entretien de la maison... Et toutes ces factures qui s'accumulent. Comment ne pas éveiller les soupçons du voisinage ? La seule chose qui compte plus que tout pour Lucille : ne pas être séparée de sa petite sœur. Heureusement, elle peut s’appuyer sur Eden, sa meilleure amie. Mais peut-être aussi sur Digby, le jumeau d'Eden qui lui fait perdre tous ses moyens... Commence le récit de la survie de deux enfants dont les parents semblent désormais aux abonnés absents.

Un thème percutant et un âge charnière

Le thème de l'histoire m'a touché et donné envie d'en découvrir plus. J'ai de suite voulu connaître notre héroïne, Lucille et de voir comment elle pouvait faire face à tout cela. Il coule de source qu'à l'âge encore insouciant où elle se trouve, tout ce qu'on souhaiterait c'est s'amuser, sortir et profiter. Mais pour Lucille, le programme s'avère plus complexe. Toutefois, le titre nous fait clairement comprendre que de l'espoir peut se dissimuler dans les ténèbres et cela n'a que renforcé mon attirance et retenu plus encore mon attention. J'ai eu très envie de découvrir cette histoire de jeune femme qui a parfois l'impression de ne pas y arriver, mais qui, pourtant, continue à avancer.

Lucille est une jeune fille simple et attachante. Amoureuse du jumeau de sa meilleure amie, elle ne l'approche que très peu. De toute façon, il sort avec la même fille depuis une éternité. En revanche, elle peut compter sur Eden, toujours là pour elle et qui ne portera jamais de regard acerbe ou critique sur la situation. Comment expliquer qu'une mère prenne soudainement le large ? La jeune fille finit par se demander si sa mère les aime, elle et Wren. Et comment l'apaiser face à de tels doutes. Après tout, les deux sœurs sont livrées à elles-mêmes et condamnées à garder le silence si elles ne veulent être séparées. Cela conduit évidemment à des mensonges ou cachotteries, mais la détermination de Lucille à prendre soin de Wren s’avère exceptionnelle. D'ailleurs, cette petite fille de 9 ans nous semble incroyable. Elle aussi, très forte, consacrera son énergie à tenter de soulager sa sœur. Bien sûr, elle reste une enfant et les choses lui apparaissent moins clairement, mais c'est une petite plutôt mature et qui aime profondément Lucille. Lucille n'aura pas d'autre choix que de travailler, et donc trouver une solution pour faire garder sa sœur, trop jeune encore pour rester seule. Si l'adolescente se plaint parfois, ce n'est toujours que de manière purement justifiée et elle nous épargnera les minauderies typiques de l'âge ingrat.

L'amitié et la vie professionnelle au secours de la mélancolie

Ses amis, Eden et Digby, incarnent les parfaits camarades à avoir autour de soi. Bien sûr, comme tout le monde, ils ont leurs failles, leurs défauts, mais manifestent un soutien infaillible à Lucille. Ils accepteront également de se montrer complices du grand secret de Lucille et Wren et se sacrifieront personnellement pour la jeune fille. Quant au charme de Digby, c'est une autre histoire, plutôt secondaire, mais qui possède son intérêt propre également. Lucille en revanche se posera beaucoup de questions sur son mystérieux ange gardien. Il demeure certain que leur mère ne répond pas de cet acte de bienveillance, et encore moins de leur père. Mais quand elles rentrent de l'école, les placards et réfrigérateurs se retrouvent parfois remplis à ras bord, enlevant le tracas du budget alimentaire à notre pauvre Lucille qui travaille sans relâche.

Le lieu de travail de Lucille occupera sa place également dans cette histoire. Entre patron loufoque, mais attachant et collègues aussi différentes les unes que les autres, l'adolescente trouvera ici un second foyer qu'elle apprendra à connaitre et affectionner. Le lecteur lui, appréciera l'humeur du boss et ses phrases assassines de ronchon au grand cœur. S'il s'avère plutôt courant aux États-Unis, pour une jeune fille de travailler pour gagner de l'argent de poche, nous admirons ici la détermination de Lucille de s'y coller dans l'espoir de payer factures et autres dépenses obligatoires. Bien sûr, et très humainement, Lucille ressent souvent désespoir et amertume. Elle ne peut s'empêcher d’éprouver un certain ressentiment envers ses parents qui incarnent parfaitement la famille dysfonctionnelle dans toute sa splendeur. Mais la beauté de l'amour de ces deux sœurs l'une pour l'autre vient éclairer les scènes d'une manière différente. Si un livre, un seul, doit nous aider à comprendre l'amour fraternel, il s'agit bien de celui-ci.

Un mystère, un twist et un style épuré

Quant au mystérieux bienfaiteur, il occupera une belle partie de l'intrigue. Personne ne semble savoir qui il peut être et il comblera les tâches qui l'inquiètent en l'absence des jeunes files. La découverte de son identité intervient tardivement, laissant ainsi un suspens intéressant se développer en parallèle du reste de l'histoire. Solidarité ? Culpabilité ? Pitié ? Pourquoi quelqu'un souhaite-t-il aider les sœurs qui mettent toute leur énergie pour cacher leur réalité ? Si Lucille peut compter sur l'amitié infaillible d'Eden et Digby, elle sait parfaitement qu'ils ne peuvent pas se revendiquer à l'origine de tous ces services et cadeaux cachés. En tout cas, bienfaiteur ou pas, cela ne changera rien à l'énergie que met Lucille pour préserver sa sœur et la protéger. Une histoire familiale forte...

Terminons par évoquer le style d'écriture. C'est sans doute ce qui a un peu pêché ici et justifie que ma note ne dépasse pas le 16. La plume se veut simple et relatant le point de vue de Lucille façon journal, elle s'incarne par un vocabulaire peu fouillé. Toutefois, n'étant en rien mauvaise, elle colle parfaitement au genre young adult et surtout au déroulé des évènements. Lucille transmet ce qu'elle peut, dans le registre émotionnel ou factuel et elle nous touche en plein cœur. Ce livre se savoure pour sa douceur, sa lumière malgré les ombres grandissantes et aussi pour le twist qui nous serre le cœur. S'il ne saurait être parfait, il n'en demeure pas moins un magnifique roman d'amour entre deux sœurs, d'amitié et de solidarité. Pour le modèle parental, on repassera, il s'agit là d'une tout autre histoire.

En bref : Cette obscure clarté incarne le style de roman adolescent qui possède une capacité brute à vous émouvoir. Histoire d'amour entre deux sœurs, d'amitié et de solidarité, il reflète aussi la vie de familles brisées ou dysfonctionnelles. Sans jamais verser dans le genre larmoyant, l'auteure nous entraine dans un récit de survie au quotidien avec de très belles notes lumineuses dans l'obscurité qui entoure notre dévouée jeune fille.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un livre poignant écrit sous la forme d’un journal et qui comptabilise les jours d’absence de sa maman. Lucille est une jeune ado qui après avoir vu sa vie familiale volée en éclats est confrontée au départ de sa mère. Elle se retrouve donc à gérer sa petite soeur Wrenny, le quotidien d’une maison (ménage, courses, factures) et ses cours. J’ai eu énormément d’empathie pour Lucille qui ne baisse jamais les bras. L’argent vient à manquer, elle ne pleurniche pas et trouve un emploi. Aidée par sa meilleure amie et le frère de celle-ci dont elle est amoureuse, elle assumera pleinement ses nouvelles responsabilités. En sortira t-elle indemne? Sa soeur et elle passeront-elles à travers les mailles des services d’aide à l’enfance? Un premier roman pour Estelle Laure très bien écrit et surtout addictif. Le style est fluide et pas larmoyant (bien que mon coeur s’est serré plusieurs fois car je ne comprend pas comment une mère peut abandonner ses enfants).
Le fait que ce livre soit classé en Young Adult ne doit pas vous rebuter car le sujet traité et la manière dont il est écrit pourraient vous surprendre. Une très belle leçon d’amitié et de solidarité.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je tiens à remercier Net Galley et Hachette pour ce service de presse et leur confiance.

Suite au départ de sa mère et aux problèmes psychiatriques de son père, Lucille du haut de ses 17 ans, doit s'occuper de sa mère mais aussi de tout ce qui tourne autour c'est-à-dire leurs devoirs, la maison, la recherche d'argent pour payer les factures ... Néanmoins, elle aura la surprise qu'une personne leur vient en aide, qui est cette personne? À vous de le découvrir.

J' ai beaucoup aimé Lucille, je trouve que pour son âge elle a énormément de courage, elle se bat pour que sa situation se soit pas dénoncée aux autorités et elle fait tout pour que sa sœur, Wren, soit heureuse malgré la situation. Wren est toute mignonne, c'est une jeune fille très mature pour son âge et elle m'a fait mal au cœur avec sa tristesse. Au fil de la lecture, on ressent que ces deux sœurs feraient tout l'une pour l'autre, une belle relation les unit.

C'est un roman que j'ai adoré lire, il est très prenant et se lit très vite. Dès les premières pages, le ton est donné et nous sommes de suite immergés dans l'histoire. L'intrigue est bien menée et une belle romance se met en place.

Ce roman nous montre que dans la vie la solidarité est importante et qu'il faut toujours se battre pour l'un des membres de notre famille que l'on aime.

Cependant, concernant la fin j'aurai aimé en savoir un peu plus car là je referme le bouquin avec encore quelques questions en tête.

En bref, ce livre est poignant, touchant. Lucille vous impressionnera par son courage et sa détermination. Je vous le conseille, vous passerez un excellent moment.

Note:4,5/5.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Lucile, vit seule avec sa petite soeur de 10 ans Wren: leur père est dans un asile et leur mère s'est tirée.

Pas facile pour cette adolescente de gérer le lycée et la vie de famille que la situation lui impose.
Heureusement, elle peut compter sur ses amis et sur de merveilleuses fées qui veillent sur elles de loin.
Il faut qu'elle gère pour qu'elle et sa soeur ne soient pas séparées.

Une belle histoire d'amour fraternelle et d'amitié.
Encore une fois, c'est de la littérature jeunesse mais j'ai passé un très bon moment.
C'est léger tout en restant sérieux, c'est ce que j'aime dans la littérature pour ados.

Je me suis de suite attachée à Lucille et à Wren et j'ai lu le roman d'une traitre juste pour être rassurée sur le fait que tout allait bien finir pour elles...
Alors, mystère... ce n'est peut-être pas le cas, je ne veux pas vous gâcher votre lecture si vous comptez le lire; hein ;)
Quoiqu'il en soit, le sujet est très bien traité sans sombrer dans le mélodrame.
Ce qui est tout à fait appréciable.
Une très bonne lecture pour moi!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dès que je me lance dans un roman des éditions Hachette, je sais que je n’en ressortirait pas indemne. Celui-ci ne fait pas exception et une infirme partie de moi, restera marquée par cette lecture émouvante qui a su me parler dès les premières lignes et m’embarquer dans le quotidien d’une héroïne fragile.

Lucille est une jeune fille de 17 ans normale, qui était jusqu’à il y a quelques mois invisible dans les couloirs du lycée. Et puis, un soir tout s’est effondré et son père a été interné en psychiatrie. L’histoire commence d’une manière assez particulière, puisque depuis quatorze jours, la jeune fille n’a plus de nouvelles de sa mère, après que celle-ci se soit accordé des vacances à durée indéterminée pour oublier. Comprenant que la situation est grave et pour protéger sa petite sœur Wren d’une séparation, elle va décider de cacher la situation aux voisins, à l’école et avec l’aide de sa meilleure amie Eden, et son frère jumeau Digby elle va tenter de s’en sortir et d’affronter seule les embûches.

Je m’attendais à une histoire percutante, mais j’ai vraiment été remué par cette situation hors du commun. On aimerait croire que l’enfer que vit Lucille ne peut pas être pire, mais au final la situation est loin d’aller en s’améliorant, entre les factures et la nourriture, on voit la jeune fille grandir malgré elle et prendre des responsabilités qui n’auraient pas dû être les siennes. Notre héroïne est loin de se laisser démonter, avec un self-contrôle assez impressionnant, elle va prendre des décisions d’une grand maturité et s’occuper à gérer la situation du mieux qu’elle peut, sans jamais baisser les bras. La seule chose qui compte, est de maintenir un semblant de normalité pour Wren. Elle va trouver un allié inattendu auprès de Digby sur qui elle va pouvoir compter dans les moments difficiles.

J’ai vraiment été remuée par la situation, notamment car rapidement la situation va s’aggraver et entre les factures, les autres dépenses elle va devoir grandir beaucoup plus vite et prendre des responsabilités qui n’étaient pas les siennes. J’ai trouvé Lucille très mature et ses décisions parfaitement réfléchies, elle a cette manière de ne jamais baisser les bras devant Wren et de tout faire pour qu’au moins l’une d’entre elles, soit heureuse. Pourtant même si la situation est pesante, elle reste une adolescente et ses sentiments envers Digby vont venir compléter la situation, notamment car il n’est pas libre. Il est la seule constante dans sa vie et sa présence lui rappelle qu’elle n’est pas tout à fait seule, pourtant une fois ses amis parti, le vide ne va pas la quitter et la peur s’insinuer.

Cette obscure clarté c’est l’histoire d’une descente aux enfers, personne n’imagine à dix-sept ans devoir subvenir aux besoins de sa sœur. L’amour qui unit les deux sœurs est vraiment touchant, tout ce que Lucille sacrifie pour rendre le sourire à sœur est admirable. C’est à la fois une histoire d’amour, d’amitié, de solidarité et d’espoir. J’ai été totalement et irrémédiablement envoûtée par la justesse de cette plume, la moindre étincelle de lumière est un soulagement, car il est inconcevable de ne pas être touchée par l’histoire de l’adolescente et je n’aspirais qu’à la voir enfin heureuse.

Un young adult addictif qui m’a tenu éveillé jusqu’à tard dans la nuit, le parcours de Lucille est touchant et il est impossible de ne pas être secoué par cette histoire. J’ai beaucoup aimé la conclusion de cette histoire poignante, mais j’aurais été curieuse de découvrir où en seraient les sœurs Bennett dans quelques années et voir l’impact de la situation sur leur avenir. Un roman à découvrir !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

En bref, j'ai apprécié les personnages à commencer par Lucille, je l'ai admirée pour son opiniâtreté et son envie d'aller de l'avant malgré l'abandon de ses parents, j'ai aimé ses relations avec les autres et son désir de protéger sa sœur par dessus tout. Il y a aussi le petit côté romance qui est mignon comme tout malgré les ennuis que cela lui vaut et la conclusion qui à la fois donne le sourire et tire les larmes. Une très belle histoire !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai été totalement happée par cette histoire à la fois belle et triste. J'ai souri, mais aussi versé quelques larmes. On s'attache énormément aux personnages de Lucille et Wren, qui nous touchent par leur histoire. Nous avons envie de les aider nous aussi.
Une histoire qui ne peut pas laisser indifférent et dont le message positif ne pourra que vous bouleverser...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

La couverture de ce roman est tout simplement magnifique et reflète parfaitement l’histoire. Nous suivons dans cette dernière Lucille et sa sœur Wren, leur père est dans un asile tandis que leur mère a pris des vacances indéterminées. C’est seules mais ensemble qu’elles doivent s’en sortir mais surtout personne ne doit découvrir qu’elles ne vivent plus que toutes les deux. Certains jours sont difficiles, Lucille doit jongler entre son boulot, le lycée, les préoccupations d’une adolescente ordinaire, le jumeau de sa meilleure amie. Mais un mystérieux ange gardien les aide et chaque soir la maison est parfaite et ne manque de rien…Comme je l’ai écrit précédemment, cette histoire est tout simplement magnifique, c’est une véritable pépite que nous offre l’auteure. Elle nous propose une histoire de deux sœurs qui se serrent les coudes et survivent envers et contre tout. Que d’émotions parsèment les pages de cette intrigue bien ficelée. Des émotions allant du rire aux larmes, des émotions qui créent des palpitations dans nos cœurs nous livrant ainsi une histoire qui devient finalement marquante. Oui, marquante, par la force des mots et de la plume de l’auteure mais aussi pour les thèmes abordés. Une vie de famille inexistante, un lien entre les sœurs si fort, une vie quotidienne où il faut se cacher, où il faut jongler et les péripéties de la vie d’une adolescente. L’amitié, l’amour tout est finalement décrit dans ce roman avec beaucoup de justesse, de délicatesse. La plume devient une véritable plume, douce par les mots, tranchante par les thèmes. Je ne peux que vous conseillez de lire ce roman, il vous fera réfléchir tout comme il vous touchera.

Lucille est le personnage de cette histoire qui m’a énormément touchée au même titre que sa petite sœur mais Lucille endosse tout et ses épaules semblent plus grandes que le monde. Lucille est prête à tout pour offrir à sa sœur une vie merveilleuse. Lucille n’a pas peur mais elle craque parfois, elle est humaine. Lucille c’est un personnage coup de cœur, une force sans égale, un cœur énorme. C’est un personnage exemplaire, une jeune femme qui grandit beaucoup trop vite et qui est très mature. Wren est aussi touchante, c’est la petite sœur, une jeune fille passionnée, passionnante qui malgré son jeune âge comprend beaucoup de chose, elle est intelligente, sensible, elle ne parle pas toujours mais comprend énormément de chose comme j’ai pu l’écrire précédemment. J’ai aussi apprécié Eden, la meilleure amie de Lucille, une meilleure amie présente, soudée, elle n’hésite pas à aider notre héroïne, elle serait prête à tout pour elle, de même que Digby, son frère jumeau et le jeune homme dont Lucille est amoureuse depuis très longtemps. Digby est un personnage qui n’hésite pas à aider peu importe ce que cela lui coûte, il est présent ! Les personnages de cette histoire sont tous très humains et touchants…

La plume de l’auteure m’a énormément touchée, elle propose une histoire très touchante dans laquelle les bouleversements sont inattendus, surprenants. Encore une fois, laissez-vous tenter par cette histoire, vous ne le regretterez pas.

En bref, une très belle découverte, un roman très touchant.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

3.5 une histoire sympathique même si la fin nous laisse sur notre faim

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un père absent, une mère qui craque.... Lucille 17 ans, se retrouve seule aux commande. Elle doit gérer la maison, les factures, l'école et surtout sa petite soeur Wren. Heureusement, elle peut compter sur ma meilleure amie. .. Les semaines passent et la mère ne revient pas. Comment reussir à sauvegarder les apparences ?
J'ai bien aimé ce roman, malgré le cô un peu "Mère Courage" de Lucille. L'intrigue et soutenue, et régulièremet es évènements viennent éveiller l'intérêt.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :