La caresse de la mort

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Publication 1 sept. 2016 | Archivage 30 nov. 2016

Résumé

Depuis sa confrontation avec le tueur en série qui se faisait appeler le Prétendant, le lieutenant Taylor Jackson est en état de choc. Atteinte d’une balle en pleine tête, elle s’en est sortie de peu mais reste depuis privée de l’usage de la parole. Recluse dans son silence, hantée par l’horreur qu’elle a vécue, elle est assaillie de cauchemars toujours plus terrifiants.  Aussi, lorsque son ami Memphis Highsmythe lui propose de venir se reposer quelque temps dans son château en Ecosse, Taylor accepte, même si son fiancé Baldwin ne voit pas cette invitation d’un très bon œil. Alors que la beauté romantique de la demeure et les attentions de Memphis lui font presque oublier ses malheurs, une tempête de neige isole soudain le domaine du reste du monde, faisant à nouveau resurgir ses troubles anxieux. Très vite, le château se révèle une prison menaçante où les hallucinations prennent le pas sur la réalité. Taylor a alors la dérangeante impression qu’on lui en veut. Reste à savoir de qui, ou de quoi, il s’agit… A propos de l'auteur :Dans ce septième roman où l’on retrouve le lieutenant Taylor Jackson, Andrea Ellison fait une nouvelle fois preuve d’un art consommé du suspense et s’impose comme une spécialiste du thriller. Avec La caresse de la mort, elle nous offre un roman palpitant, sombre et violent, au rythme haletant et intense.

Depuis sa confrontation avec le tueur en série qui se faisait appeler le Prétendant, le lieutenant Taylor Jackson est en état de choc. Atteinte d’une balle en pleine tête, elle s’en est sortie de peu...


Formats disponibles

FORMAT Ebook
ISBN 9782280362023
PRIX 5,99 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Dans le cadre du partenariat avec Netgalley, j'ai eu la chance de pouvoir lire un autre roman de cet auteur : Andrea Ellison. J'avais déjà eu cette chance il y a quelques temps et j'avais apprécié ma lecture.

Comme indiqué au-dessus, il s'agit du septième roman où nous pouvons retrouver Taylor Jackson, lieutenant de surcroit. Mais chacun peut être lu sans avoir lu les autres car l'auteur donne assez de détails pour que nous comprenions ce qui a bien pu se passer.

Le résumé m'a attiré, mais c'est la couverture qui m'a donné cette envie de lire cette histoire. Je la trouve mystérieuse, sombre mais pas trop. Les lieux servent à l'histoire et donnent des frissons.

Place au récit. Taylor a survécu des suites de sa confrontation avec un tueur en série. Une balle en pleine tête lui a fait perdre l'usage de la parole. Mais il n'y a pas que ce côté qui bloque, son mental en a pris un très grand coup. Elle n'est plus aussi courageuse et téméraire qu'avant. La peur, les doutes, la colère aussi l'enveloppe totalement. Elle va être obligée de se confronter à un psy afin de débloquer sa parole. Mais elle en a assez de tout cela. Elle va faire une séance malgré tout ce qui va l'aider un peu. Elle se sent coupable de ce qui est arrivé à son amie et ne sait pas comment faire. Elle a besoin de ne plus voir ses proches. Grâce à Memphis, elle va pouvoir s'évaporer et vivre quelques jours en Écosse, chez lui. Sauf que c'est un château, qui dit château dit hanté. Sans compter que Memphis ne lui cache pas ses sentiments depuis qu'il l'a connaît. Est-ce que son esprit ne va pas lui jouer des tours ?

Le début est un petit peu long. Le temps de mettre en place les éléments, de lancer Taylor dans la gueule du loup. J'ai beaucoup aimé les descriptions des lieux, mais aussi les pensées et les tourments de notre héroïne. Se retrouver une fois de plus face à un tueur en série, de voir ce qu'il a fait avant d'entrer dans les lieux, le tenir en joue et le tuer, ramasser une balle au passage. Cela laisse forcément des traces physiques et mentales. Ce début est important car il nous permet de cerner pourquoi Taylor s'enfuit, car c'est carrément une fuite en avant pour ne plus subir les regards de ses collègues, de son petit ami.

"La seconde partie" amène le côté mystérieux. L'esprit de Taylor est mis en charpie par elle-même. Elle s'en veut et ne sait pas comment faire pour ne plus s'en vouloir. Mais le veut-elle vraiment ? Plus nous avançons dans le récit et plus nous la voyons se poser des questions. Memphis est adorable, un brin suspect par moment, ayant des gestes et des actes qui nous font nous poser des questions. tout comme certains personnages, je pense à Trixie par exemple qui est montré comme une "gouvernante" exemplaire mais qui semble être dépeinte au final de manière contradictoire. Je trouve juste dommage c'est la façon dont certains autres personnages sont montrés et un peu trop justement ce qui fait que je savais déjà qui était derrière tout ce qui arrive à Taylor dans ce château. Surtout le pourquoi. Par contre il y avait tout de même un protagoniste dont je n'arrivais pas à déterminer de quel côté il se trouvait.

J'ai adoré - c'est mon côté glauque je dirais - lorsque nous assistons à des séances de légistes. tout n'est pas détaillé, mais cela donne le côté humain à certains personnages qui au final sont des flics, mais ont des émotions. Sans oublier Baldwin qui a des faces cachées et qui met du piment.

En conclusion, un thriller, plus qu'un policier qui donne de bons frissons. Une histoire qui tient la route. Des fantômes qui restent en suspend - je me dis qu'il y a tout de même quelque chose que Memphis a bien fait et qu'il a menti pour aider le mental de Taylor - des indices mis un peu partout. Une fin qui était évidente mais le chemin parcouru est intéressant. Il est à découvrir !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'avais déjà eu l'occasion de découvrir l'univers d'Andrea Ellison, il y a bien 5-6 ans maintenant... Et j'en garde un très très mauvais souvenir : l'auteure avait fait des amalgames entre gothiques et satanistes qui m'avaient profondément agacée. Mais bon, comme il ne faut jamais rester sur un échec, j'ai décidé de retenter l'aventure avec "La caresse de la mort" dont le résumé me donnait envie d'en savoir plus.
Et, effectivement, j'ai plutôt passé un bon moment avec ce roman même si il m'a manqué quelque chose pour que cette lecture soit réellement un succès. Fait-il partie d'une saga ? Les sans cesses évocations du passé peu claires m'ont laissées des zones d'ombres.... C'est assez désagréable de se sentir un peu à côté de la plaque tout le long d'un roman. Cependant, suffisamment d'éléments sont tout de même donnés pour une compréhension générale du texte.
Je pensais que cette histoire serait davantage orientée thriller mais, en fait, ce pourrait quasiment être une romance sombre tant les sentiments et les relations amoureuses sont présentes. C'est sympa', ça rajoute une dimension supplémentaire, mais je ne suis pas certaine que c'est ce que je souhaitais lire en ouvrant "La caresse de la mort".
La fin est plutôt prenante et riche en rebondissement même si elle se laissait deviner assez facilement dès le premier tiers du bouquin. Du coup, ce n'est pas vraiment une surprise mais elle est tout de même très bien écrite et plutôt essoufflante.

Personnellement, je n'ai pas trouvé les personnages particulièrement sympathiques ou attachants. Ils sont beaucoup trop torturés pour que l'on puisse se reconnaître en eux et ont un petit truc d'un peu sauvage ou inquiétant qui fait que l'on se méfie d'eux et que l'on n'est pas vraiment à l'aise en leur présence. Cependant, il est clair qu'ils sont très bien décrits et crédibles : impossible de douter qu'ils puissent réellement exister !

"La caresse de la mort" est plutôt une bonne surprise par rapport au roman de Andrea Ellison que j'avais précédemment découvert. Ce n'est clairement pas la surprise de l'année mais j'ai beaucoup aimé l'ambiance écossaise et ses fantômes qui m'ont rappelés mes quelques mois passés de l'autre côté de la manche.
Une bonne surprise !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :