Le chemin dans les étoiles

Connectez-vous pour accéder au titre. Connectez-vous ou inscrivez-vous ici !
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 23 mai 2024 | Archivage Aucune

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Lechemindanslesétoiles #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Gaëlle est une enfant qui souffre de troubles dissociatifs. Pour supporter les moqueries de ses nouveaux camarades de collège, elle se réfugie dans son monde intérieur, une sorte de pays des merveilles. Milos, le médecin de famille, rejoint la jeune fille dans son univers et la convainc d’entamer un voyage vers la réalité. Commence alors une lutte avec ses amis imaginaires, incarnations des émotions de Gaëlle, qui veulent la garder à leurs côtés, à l’abri du monde extérieur.

Gaëlle est une enfant qui souffre de troubles dissociatifs. Pour supporter les moqueries de ses nouveaux camarades de collège, elle se réfugie dans son monde intérieur, une sorte de pays des...


Note de l'éditeur

Avertissement de contenu : cet album aborde des questions de santé mentale, et notamment de trouble dissociatif.

Avertissement de contenu : cet album aborde des questions de santé mentale, et notamment de trouble dissociatif.


Formats disponibles

ISBN 9782822241465
PRIX 15,95 € (EUR)
PAGES 72

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (PDF)
Télécharger (PDF)

Chroniques partagées sur la page du titre

Voici mon retour de lecture sur la bande dessinée jeunesse Le chemin dans les étoiles.
Gaëlle souffre de troubles dissociatifs et se réfugie dans son monde intérieur pour éviter les moqueries de ses camarades.
Aidée par le psychologue de l'école, la jeune fille entame un long voyage pour retourner dans la réalité.
Commence alors une lutte avec ses amis imaginaires, incarnations de ses émotions, qui veulent la garder à leurs côtés, à l'abri du monde extérieur.
Le chemin dans les étoiles est une bande dessinée dont j'ai tout de suite aimé les dessins et la colorisation.
Le monde imaginaire crée ici, qui représente les ressentis et émotions de la fillette, est magnifique.
Les créatures sont chouettes, certaines toutes mignonnes, d'autres moins.
Gaëlle est une petite fille qui souffre, elle a des troubles dissociatifs qui lui pourrissent la vie. Lors de sa première journée dans sa nouvelle école, cela ne se passe pas du tout ; elle perd pied et se réfugie dans son monde intérieur.
Alors, une psychologue va l'aider et essayer de l'atteindre en la rejoignant dans son monde.
Gaëlle est touchante, je trouve ça difficile de la voir souffrir ainsi. Elle préfère se réfugier dans son imaginaire qu'affronter la réalité ; c'est triste.
Le psychologue se réfugiait lui aussi dans son monde intérieur étant plus jeune, il comprend donc ce que vit l'enfant et essayer de l'aider de son mieux. Même si cela ne sera pas aussi facile qu'il ne pouvait l'imaginer au départ.
J'ai beaucoup aimé l'idée de sauver cette gamine en trouvant la porte pour retrouver ses parents et le monde réel.
Malheureusement, j'ai trouvé l'ensemble parfois brouillon et je vous avoue m'être perdue ici et là.
Le chemin dans les étoiles est une bande dessinée jeunesse qui m'a plu dans l'ensemble.
Ma note : 4 étoiles.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

#Lechemindanslesétoiles est une BD qui nous emmène dans un univers très particulier, celui de la dissociation. Merci à #NetGalleyFrance et à la maison d'édition #Jungle pour cette magnifique découverte.

C'est très impressionnant d'être plongé de cette façon dans la tête (et les pensées) de l'héroïne, Gaëlle. On peut saisir toute la complexité et l'intensité de ce qu'elle vit, le déclencheur qui serait peut-être anodin pour quelqu'un d'autre, le côté à double tranchant aussi, entre se protéger et se couper du monde. C'est une lecture qui peut remuer je pense, encore que le regard des enfants serait peut-être différent du mien. Les dessins sont vraiment superbes et en rajoutent à cette immersion au cœur de ce chemin vers soi-même, parfois semé d'embûches. La fin est assez surprenante, mais porte également un beau message sur Milos.

Je trouve le thème original et vraiment bien traité. Je recommande vivement cette lecture, à ceux qui souffrent de troubles anxieux, en particulier de dissociation, à ceux qui veulent mieux comprendre ce que c'est, et aux thérapeutes aussi, ceux qui accompagnent des enfants, même devenus grands.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Gaëlle est une jeune fille atteinte du trouble dissociatif. Quand elle est en période de très grande anxiété, elle se déconnecte du monde réel et s'enfuit vers un monde imaginaire.

Cette BD est touchante. On comprends Gaëlle et ses angoisses. Mais on comprends aussi qu'elle doit faire face au monde réel sous peine de ne plus arrivée à sortir de son monde imaginaire. Le psychologue de l'école, Milos, est aussi très touchant et la fin est surprenante.
Excellente BD pour parler du trouble dissociatif.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

BD qui traite d'un sujet peu évoqué en littérature jeunesse : Gaëlle souffre de troubles dissociatifs et donc évoluer au sien du collègue est vraiment complexe pour elle comme pour les autres parfois pour l'appréhender et la comprendre. Milos va vraiment l'aider, c'est son psy et il va entrer dans son univers pour la raccrocher à la réalité...Mais le chemin est sinueux et criblé d'embûches !!!
J'ai aimé les illustrations avec des tons pastels, des traits de crayon. On est tout de suite plongé dans l'univers de Gaëlle et le passage au noir et blanc est parfait pour accentuer les émotions ! Et cette phrase : "Grandir signifie accepter qui l'on est, apprendre à aimer les mondes que nous avons à l'intérieur de nous...parce que c'est ce qui rend chacun de nous unique".

Cet avis vous a-t-il été utile ?

🖤 J’aimerai tout d’abord remercier NetGalley ainsi que la ME de m’avoir permise de découvrir cet incroyable pays des merveilles.

🖤 Nous y retrouvons Gaëlle, une enfant qui souffre de troubles dissociatifs. Alors qu’elle entame sa première journée dans une nouvelle école, celle-ci est prise d’une grosse crise d’angoisse face aux moqueries des autres élèves. Elle va donc se réfugier dans son monde intérieur.
Milos, son docteur, va la rejoindre dans son univers et va essayer de la convaincre de retourner dans la réalité. Démarre une lutte avec ses amis imaginaires qui ne sont enfaite que des incarnations de ces émotions. Ceux-ci veulent absolument la garder à leurs côtés.
Gaëlle va-t-elle réussir à retrouver ses parents ou va-t-elle rester avec ces amis? Foncez lire cette magnifique bande dessinée pour le découvrir 😊

🖤 Encore un énorme coup de coeur. Autant l’histoire que les illustrations. C’est beau, c’est touchant, c’est émouvant 😍😍😍😍
J’avoue que Gaëlle m’a beaucoup fait penser à ma fille qui souffre de beaucoup d’anxiété et qui « va préféré » se réfugier dans sa bulle que de s’ouvrir au monde. Le faite de se retrouver dans la tête de la jeune fille nous fait réfléchir et nous permet de comprendre pas mal de choses dont:

💖 « 𝓖𝓻𝓪𝓷𝓭𝓲𝓻 𝓼𝓲𝓰𝓷𝓲𝓯𝓲𝓮 𝓪𝓬𝓬𝓮𝓹𝓽𝓮𝓻 𝓺𝓾𝓲 𝓵'𝓸𝓷 𝓮𝓼𝓽, 𝓪𝓹𝓹𝓻𝓮𝓷𝓭𝓻𝓮 𝓪 𝓪𝓲𝓶𝓮𝓻 𝓵𝓮𝓼 𝓶𝓸𝓷𝓭𝓮𝓼 𝓺𝓾𝓮 𝓷𝓸𝓾𝓼 𝓪𝓿𝓸𝓷𝓼 𝓪 𝓵'𝓲𝓷𝓽𝓮𝓻𝓲𝓮𝓾𝓻 𝓭𝓮 𝓷𝓸𝓾𝓼... 𝓹𝓪𝓻𝓬𝓮 𝓺𝓾𝓮 𝓬'𝓮𝓼𝓽 𝓬𝓮 𝓺𝓾𝓲 𝓻𝓮𝓷𝓭 𝓬𝓱𝓪𝓬𝓾𝓷 𝓭𝓮 𝓷𝓸𝓾𝓼 𝓾𝓷𝓲𝓺𝓾𝓮. » 💖

Rien que là, j’en ai des frissons 🥰

➡️ Sortie le 23 mai 2024 🫶🏻

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Avec *Le Chemin dans les étoiles*, les auteurs tentent d’apporter une réponse à toutes ces questions en donnant la parole à Gaëlle, une enfant qui souffre d’un trouble dissociatif. Pour faire face aux difficultés qu’elle rencontre dans la réalité, elle se réfugie dans un monde imaginaire qui lui permet d’échapper à ses angoisses.

Les angoisses, l’anxiété est un sujet que je connais particulièrement même si je ne souffre pas de trouble dissociatif. C’est donc assez naturellement que j’ai réussi à m’identifier à la jeune Gaëlle qui fait sa première journée dans un nouvel établissement scolaire. Entourée d’inconnus, les angoisses montent et l’on se trouve rapidement embarqué avec elle dans son imaginaire, son cocon protecteur.

C’est alors que commence une folle aventure, une quête de soi et de sa place dans le monde. Au travers de son voyage, elle nous invite aussi à prendre du recul sur notre propre situation. Que l’on soit atteint ou non de trouble dissociatif, cette lecture nous questionne aussi sur notre rapport au monde, notre univers imaginaire et notre rôle dans tout cela.

Embarqués avec une héroïne qui se révèle être courageuse et bien entourée, on poursuit la lecture sans vraiment lever les yeux de l’ouvrage. Les dialogues, les illustrations et surtout les couleurs nous font perdre pied avec le quotidien pour profiter d’un monde imaginaire foisonnant ! J’ai particulièrement apprécié tout le travail autour des couleurs car les émotions que ressent Gaëlle impacte directement son univers et donc ce que nous lecteurs, nous percevons.

Une lecture rafraîchissante qui ravive notre âme d’enfant et qui nous fait (re)découvrir le monde sous un nouvel œil.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quelle belle découverte !!!

Tout d’abord, je tiens à saluer le travail de l’illustratrice. J’ai été subjuguée par les illustrations colorées qui m’ont fait penser à l’univers de Ghibli. Les passages où l’on se trouve dans le monde imaginaire de Gaëlle sont particulièrement incroyables et fourmillent de détails. L’illustratrice nous donne à voir les sentiments de Gaëlle : la peur, la timidité, l’imagination...

Le personnage de Gaëlle m’a beaucoup touchée. Lorsqu’elle perd pied, elle se réfugie dans son monde intérieur. Cet univers, c’est son refuge, l’endroit où elle se sent en sécurité, elle qui ne trouve pas sa place dans le monde extérieur. Tout au long de la BD, on voit qu’elle lutte pour s’extraire de ce monde intérieur qui représente pour elle un cocon de sécurité mais dont elle doit à tout prix sortir sous peine de ne plus réussir à le quitter.

Aidée par le psychologue de l’école, Milos, elle va tenter de revenir à la réalité, où l’attendent ses parents, inquiets. Un combat intérieur touchant que l’illustratrice nous livre à travers des illustrations douces et colorées. La fin de la BD nous révèle quelque chose d’important au sujet de Milos et c’est d’ailleurs ce souvenir qui va permettre au psychologue d’aider Gaëlle, de trouver les mots.

La relation qu’entretient la fillette avec ses parents est très fusionnelle et m’a beaucoup touchée. Ils sont son moteur. Tout au long de cette aventure à travers les méandres de son monde intérieur, c’est à eux qu’elle pense.

J’ai été ravie de découvrir cette BD qui traite des troubles dissociatifs. Un sujet difficile évoqué avec pudeur et délicatesse par l’autrice et l’illustratrice de ce merveilleux ouvrage que je vous recommande vivement.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Gaëlle souffre d’un trouble dissociatif. Pour échapper aux moqueries de ses camarades de classe qui ne sont pas familliarisés avec mode de pensées, elle s’enferme dans son monde intérieur, où sa peur, sa timidité et son imagination la gardent à l’abris, ou l’enferment selon ses proches et son médecin. Ce dernier va donc entrer dans son jardin secret pour tenter de la ramener dans le monde réel…

Petit coup de coeur pour cette BD : même si je n’ai pas de trouble dissiociatif, je me suis directement identifiée à la petite Gaëlle, qui préfère le confort de son monde interne, plutôt que la jungle de la réalité…
Le message final est également intéressant car plutôt que de ‘‘guerir’’, la jeune fille doit apprendre à vivre avec. J’ai trouvé le message emplie de vérité car tout ce qui touche aux troubles ou maladies mentales ne peuvent pas tous disparaitre, et il faut souvent évoluer avec…

Niveau illustration, j’ai beaucoup aimé ce trait un peu tremblant et ces nombreuses couleurs qui accentuent le mélange entre rêve et réalité.

Bref, un très belle BD, que je conseille vivement pour appréhender la différence avec les plus jeunes ! 😊

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une belle bande dessiné qui parle de la peur d'être différent, pas du même moule, de ne pas penser et vivre comme les autres.
Gaëlle vit sa rentrée. Elle veut y arriver, être quelqu'un d'autre, s'en sortir sans ses émotions. Seulement les autres ne comprennent pas, la lâchent et ses émotions prennent le dessus. Milo va tout faire pour l'aider.
Une Bd aux belles couleurs, des dessins très parlant, un mélange de culture asiatique qui m'a rappelé les onis, monokés. Que l'on doit avancer sans oublier qui on est.
De plus on a 3 musiques, en QRcode, qui nous accompagnent. Cela apporte du réalisme, de l'imaginaire.
Merci pour cette belle œuvre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les dessins et les couleurs sont très bien fait, ils semblent aussi magique que le monde imaginaire de Gaëlle.

Un peu comme dans Vice-Versa, il y a un personnage par émotion : la peur, la timidité, l'imagination.

On ressent très bien la détresse de la jeune fille qui nous le transmet aussi, le voyage vers sa guérison avec le docteur Milos nous apaise en même temps qu'elle. On le vit comme une vrai aventure dans une morale de vie philosophique.

Il n'y a pas que Gaëlle qui apprend dans son parcourt, il y a aussi le docteur qui essaie de comprendre la petite fille et en apprend sur lui-même au passage.

J'ai trouvé ça très bien représenté autant dans la peur et le stress que le bonheur.

C'est une excellente bande dessinée que je recommande.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Gaëlle se rend à l’école aujourd’hui.
Quoi de plus normal pour une jeune fille de son âge.
Mais Gaëlle n’est pas une enfant comme les autres.
Elle souffre de troubles dissociatifs.
Elle se réfugie dans un univers imaginaire lorsqu’elle se sent en insécurité avec les éléments qui l’entourent.

Ce jour, GAËLLE fait de son mieux pour ne pas succomber à l’envie de s’en aller vers son havre de paix malgré les craintes qu’elle subit par rapport à ce nouvel environnement qu’est sa classe.

Tout se passait bien lorsque, lors du repas de midi, face à tant d’élèves dans le réfectoire, GAËLLE, ne supportant pas plus la pression, fait une énorme crise d’angoisses et s’évade vers son monde de rêve et de sécurité.

Elle y retrouve ses trois compagnons d’aventures imaginaires : PAU le caméléon qui représente ses craintes et ses peurs, TIM la taupe qui symbolise sa timidité et MAGI le raton-laveur qui incarne le côté rêveur et imaginaire de GAËLLE.
Tous les trois font pression sur l’enfant afin qu’elle reste éternellement dans ce lieu enchanté où tout est possible et sans danger.

MILOS, le psychologue de GAËLLE, contacté par l’école, les rejoint dans ce pays enchanteur.
Lui-seul y a accès hormis GAËLLE.
De peur que sa crise devienne impossible à maîtriser, MILOS va tout tenter pour faire revenir la jeune fille dans la réalité.

Parviendra-t-il?
Faut-il absolument quitter nos rêves pour devenir adulte?
GAËLLE va-t-elle rester bloquée dans cet endroit utopique et bienveillant?

Attention ici, je vais vous parler d’un énooooorme coup de coeur.
Ce CHEMiN VERS LES ÉTOILES m’a fait passer par des tornades d’émotions et ce en seulement en moins de 80 planches.

D’abord, j’ai été happé par les dessins de PAOLA AMORMINO.
Ceux-ci sont d’une poésie et d’une rêverie absolument envoûtantes.
Ces graphismes, presque manga voire du Ghibli, sont magnifiques et reflètent parfaitement cette ambiance onirique et d’imaginaire tellement voulue par GAËLLE.

Les traits sont fins et très expressifs tout en conservant une douceur très bienveillante la plupart du temps. Les traits se font plus graves dans les moments les plus angoissants ou de lutte.

Les scènes d’action sont aussi très bien rendues. Quelques planches sont plus violentes que d’autres, mais pas assez choquantes pour les déconseiller.

La palette de couleurs proposée par OFRIDE est également un élément fort de cette BD.
En proposant des tons plus colorés ou pastels pour le monde imaginaire et des teintes plus grisâtres voire sombres pour les passages où l’angoisse est présente, OFRIDE offre un bel exemple de son talent de coloriste.

Que dire du scénario et de l’idée de base?
Parler d’un tel sujet n’est jamais aisé.
Encore moins lorsque cela touche les enfants ou les ados.
Mais VALENTINA VENEGONI nous transpose dans l’univers de GAËLLE pour nous informer, de manière plus poétique et imagée, de ce que peut vivre les personnes souffrant de troubles dissociatifs.
En créant cette situation à l’école, nous parvenons à nous mettre à la place de la jeune fille.
On ressent son stress, son angoisse, son envie de s’effacer et de fuir vers son antre de sécurité.

Les personnages sont très bien inscrits dans l’intrigue psychologiquement parlant.
Que ce soit GAËLLE, MILOS, LES PARENTS DE GAËLLE et même le TRIO ÉMOTIONNEL, tous sont crédibles et donnent de la profondeur à l’histoire.
VALENTINA fait allusion à des contes de notre enfance pour accentuer l’effet de mise en abîme et d’empathie.
On peut se croire à certains moments dans ALICE AU PAYS DES MERVEILLES ou le PETIT CHAPERON ROUGE.

Outre le message de prendre attention aux personnes souffrant de ces symptômes de dissociation, la scénariste nous pose la question sur ce qu’est le fait de grandir.
Devenir adulte, cela veut-il dire que l’on doit être fort? Que l’on doit ne plus ressentir d’émotions? Que nous devons oublier notre part d’enfance et de candeur lorsque l’on devient adulte? J’avoue que j’ai la réponse depuis longtemps...

Avec cette BD qui aborde un thème sérieux et compliqué à expliquer à tout à chacun, VALENTINA VENEGONI, PAOLA AMORMINO et OFRIDE nous offre une œuvre d’une merveilleuse poésie et d’une belle empathie, aux dessins et couleurs oniriques, avec des personnages attachants et une histoire très originale et très accessible.
Un must-have-read absolu.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les dessins autant que le texte sont importants dans cette oeuvre !

J'ai adoré le message porté par ce texte. Sur un fond d'anxiété, de crise d'angoisse et de trouble dissociatif, la beauté de l'univers créé par les auteurices est empli de poésie, de magie et de bienveillance.

Grandissez, mais n'oubliez pas votre jardin secret, vos peurs et vos espoirs. Ils font de vous qui vous êtes : un être unique. <3

Cet avis vous a-t-il été utile ?

🥹J'ai été touchée par la lecture de cette bande-dessinée qui raconte l'histoire de Gaëlle, une jeune collégienne, qui souffre de troubles dissociatifs.
💬Ses difficultés à supporter la réalité en se réfugiant dans son monde sont représentées par des personnages, un peu à la manière du dessin animé vice-versa : Peur, Timidité et Imagination sont ses compagnes depuis toujours et elle voit le monde à travers elles. Lorsqu'elle échoue à supporter sa première journée au collège, elle se réfugie dans son monde imaginaire duquel elle risque de ne jamais revenir...
💬C'est une manière originale d'aborder la problématique de la réalité et de l'imaginaire, de l'anxiété et des souffrances auxquelles un enfant peut être confronté mais également celles des parents qui voient leur enfant en souffrance. La journée aux collège, les parents de Gaëlle sont décrits de manière tout à fait classique mais peu à peu, on sent l'anxiété de Gaëlle monter jusqu'au moment où tout bascule.
💬Le monde dans lequel elle se réfugie rappelle beaucoup celui d'Alice au Pays des Merveilles, les graphismes sont très oniriques et parfois même inquiétants... Seul Milos, le psychologue de Gaëlle, réussit à la suivre dans ce monde étrange pour essayer de la ramener vers la réalité, mais le chemin est difficile et sa voie n'est peut-être pas celle de Gaëlle ? Une jolie manière de mettre aussi en avant le travail du psychologue pour aider à gérer les souffrances d'un enfant.
👉Une bande-dessinée vraiment originale et intéressante, aux graphismes très réussis. A proposer plutôt à partir de 10 ans en lecture seule car le sujet est assez complexe, je serais curieuse de savoir ce qu'en comprendra un lecteur de cet âge-là... En revanche, en lecture accompagnée, la bande-dessinée peut être proposée plus jeune et peut permettre d'aborder les angoisses de l'école ou de la rentrée au collège.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un album qui m'a fait passer par plein d'émotions.

Une première partie que j'ai trouvé assez anxiogène, avec les émotions donnant l'impression d'assaillants, de vouloir enfermer Gaëlle, la tenir loin de tous , un côté ''toxique''

Une fois Gaëlle dans son monde je me suis retrouvée plus sereine et apaisée, comme elle en fait.

C'est vraiment là la réussite de cet album à pon sens, j'ai réellement éprouvée les émotions de Gaëlle, son anxiété, son soulagement, sa colère face aux adultes voulant faire taire qui elle est, voulant tuer ses émotions, son âme d'enfant.

Côté dessin, riche en couleurs ou noirceur, tout en cohérence avec la teneur du récit

Si je n'attendais pas grand chose de l'album j'ai été agréablement surprise et conquise

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai adoré. Cette BD est un bon moyens d’aborder les troubles dissociatifs. Les élèves peuvent le faire de manière autonome car c’est très facile à comprendre et ça peut aussi rassurer des élèves qui en souffriraient, de voir qu’ils ne sont pas seuls et qu’ils existent des solutions. Je recommande et je la commande dès que je le pourrais. Belle découverte !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dans cette BD nous sommes plongés dans la tête de Gaëlle, une jeune fille qui souffre de troubles dissociatifs qui lui pourrissent la vie. On découvre le monde imaginaire qu'elle s'est inventée et on rencontrent plusieurs animaux qui représentent ses différentes émotions.
C'est une BD très intéressante et qui aborde des sujets importants, tels que l'imagination, la famille, la confiance en soi et les amis.
En plus de ça, les illustrations et les couleurs sont vraiment très réussi !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

La jeune Gaëlle souffre de troubles dissociatifs, une maladie très peu abordée en littérature et bd jeunesse. Les illustrations reflètent l’esprit de la jeune fille : elles sont très colorées et plein de détails ! Une bd à lire pour mieux comprendre ce trouble :)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Tout d'abord merci à @netgalleyfrance et @editionsjungle pour ce service presse numérique !

C'est une BD jeunesse qui paraîtra mercredi prochain le 23 mai 2024 !

Ce fut une lecture immersive et touchante ! Les planches colorés aidaient à mieux percevoir les émotions de notre jeune Gaëlle.

Cette dernière souffre d'un mal mental qui la pousse à s'enfermer dans un monde imaginaire pour échapper à ses émotions les plus fortes qu'elle n'arrive pas à contrôler.

Chacune de ses émotions est personnifié à travers des créatures de son imagination. Qu'elles soient bonnes ou mauvaises, on apprend que les émotions font partie de nous et que la meilleur des solutions pour les apprivoiser reste de les accepter car ce sont elles qui font ce que nous sommes. En effet, son psychothérapeute va tenter de l'en débarrasser et va se rendre compte ensuite qu'il n'a pas utiliser la meilleure des méthodes pour sauver cette jeune fille des ses démons.

Une très bonne BD alors à mettre dans les mains de nos jeunes qui ont comme elle des soucis pour gérer et interpréter ce qu'ils ressentent.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une histoire magnifique qui m'a beaucoup fait penser à Elles ! Et comme Elles, le seul défaut que je pourrais donner c'est que ça va vite. On rentre vite dans le vif du sujet et la résolution de l'histoire est un poil trop rapide. Un poil simple aussi.
Mais on va pas chipoter parce que c'était génial ! Très coloré aussi, et ça c'est top. Ce monde qui représente l'imagination et les émotions de Gaëlle est juste top. Et le psy qui arrive en héros sauveur est aussi un excellent perso.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai beaucoup apprécié la lecture de cette bande dessinée.

Les dessins et la colorisation sont magnifiques et très immersifs. J'ai grandement apprécié l'histoire que j'ai trouvé originale. Le personnage de Gaelle est très attachante. J'ai été plongée dans son histoire et dans ses pensées. Elle m'a touché de part ses problèmes d'angoisse et de dissociation. C'est un sujet que je ne maitrise pas et j'ai apprécié en apprendre plus.

Je recommande cette bande dessinée aux personnes qui cherchent à comprendre la dissociation et qui veulent se plonger dans une incroyable lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci aux Editions Jungle et NetGalley pour cette lecture.

Gaëlle est une jeune adolescente qui souffre de troubles dissociatifs, notamment ici, lorsque l'angoisse est trop grande, elle se réfugie dans un monde fictif. C'est justement ce qui se passe lors de sa rentrée dans une nouvelle école. Alors intervient le médecin de famille pour la ramener à la réalité et un grand combat commence car ses amis imaginaires n'ont clairement pas l'intention de la laisser partir.

Gaëlle est une jeune fille très intéressante, on voit ses émotions personnifiées entre le caméléon qui est la peur (clairement celui qui gouverne), un panda roux géant qui est l'insouciance et d'autres. Il y a un bel aperçu à Vice-Versa dans la façon dont on personnifie les émotions mais ici Gaëlle les voit et a une relation avec elles. On voit qui gouverne, qui est assujettie et qui fait réfléchir la jeune fille.
Arrive alors le docteur de famille qui va l'aider à sortir de sa transe. C'est un personnage un peu violent dans sa façon de faire et on ne comprend pas trop pourquoi il agit comme ça, même si il y a quelques explications à la fin, je trouve qu'il fait un peu "méchant loup" dans cette histoire. Car clairement le déroulé fait penser à un conte, mais un conte un peu effrayant, il faut l'avouer.

J'ai trouvé, malgré une colométrie très agréable, des dessins très doux, cette histoire sombre et dure. Elle n'est clairement pas à mettre dans les mains de tous les enfants. C'est un peu dur de situer l'âge de Gaëlle qui semble avoir 12/13 ans dans la réalité mais 8 ans dans son monde imaginaire. J'ai ressenti beaucoup de violence dans la fin du tome et au final, une fin bien trop simple : c'est fini, elle repart tranquillou à la maison ... Je suis un peu dubitative ...

Malgré un beau mélange entre Vice-Versa, Oz et Alice aux Pays des Merveilles, je n'ai pas été convaincue par ma lecture trouvée un peu trop violente psychologiquement et brouillon à certains passages. Néanmoins, je ne doute pas qu'elle saura en ravir certains.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

WOW, j'ai adoré ! Cette bande dessinée traite d'un sujet qui est peu abordé en littérature, et surtout celle pour les enfants. Gaëlle est une jeune fille anxieuse qui souffre de trouble dissociatif. Il y a le monde réel et le monde imaginaire. Dès que le premier devient trop dur à supporter, le second est toujours là pour la mettre en sécurité. La peur, la timidité et l'imagination sont représentées sous forme animal et sont de véritables amis pour Gaëlle.

Le message véhiculé est beau, plein d'espoir. Nous avons tous eu un monde imaginaire dans lequel nous réfugier. Au fil des années, il a laissé la place au monde réel, mais n'a jamais disparu. C'est grâce à nos émotions aussi négatifs que positifs que nous sommes les personnes que nous sommes aujourd'hui. Ces émotions ont aider à construire notre personnalité. Même si elles sont parfois difficiles à maîtriser, qu'elles prennent parfois beaucoup trop de place, elles sont là et doivent être acceptées pour retrouver une paix intérieure.

Les graphismes sont incroyables. Colorés, lumineux, fantastique. Je suis fan !

Une très belle BD à découvrir et à mettre dans toutes les mains !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

✨ Le chemin dans les étoiles ✨
❤️‍🩹/5

Merci aux éditions Jungle pour l'envoie de ce SP numérique (non rémunéré) et de leurs confiance ! Sortie de la BD le 23/05 💃🏼 Écrit par Valentina Venegoni et Paola Amormino, illustré par Ofride. Et qu'est ce que ses gens réunis font des merveilles 🤧

Je suis totalement tombé amoureuse de cette BD. Une histoire autant accessible pour les jeunes que pour les plus grands. J'avais besoin de lire ses mots sans même le savoir. C'est une histoire qui fait du bien, qui aborde des sujets dur et réaliste. Tel que les troubles mentaux, le passage entre l'enfance et l'adolescence. Ce qu'on doit être prêt à laisser partir de nous ou au contraire à précieusement garder.

On va suivre Gaëlle, une petite fille qui va se perdre dans ses illusions. Dans tout ce que son cerveau lui crée tandis que son médecin va désespérément essayé de la ramener dans la réalité. Les messages sont percutant, les dialogues minutieusement réfléchis pour qu'une conversation anodine et sincère. Se transforme en la plus belle réalisation, faisant écho au coeur de chacun. On est vraiment guidé par cette histoire sans jamais trop savoir où on va, mais les autrices en avaient aucun doute. Rien n'est là au hasard, il y a autant de candeur que de grande morales.

J'ai été plus qu'heureuse de découvrir cette histoire. J'ai également eu un coup de foudre pour le style artistique, Ofride a un talent indéniable. Elle sait gérer les couleurs pour que les émotions dépeintes dans le livre, soit d'autant plus marquante. Elle crée un monde fantaisistes. Et au fur et à mesure des évènements, tout son style ce modèle pour rendre le récit d'autant plus impactant. Le dessin et l'histoire vont vraiment de paire et ce sont corréler à la perfection.

En tout cas, je vous la recommande chaudement. Ça aborde des sujets importants et accessible pour les plus jeunes. Je dirais quand même que le mieux serait à faire découvrir à un enfant qui va rentrer au collège ou qui y est. Mais même plus âgé, on peut en profiter pleinement avec toutes ses significations cachés et plus profondes. Un coup de coeur pour ma part 💕

Cet avis vous a-t-il été utile ?

[service presse] En commençant cette BD on a l’impression que l’on est plongée dans un univers à la vice versa ou les émotion du personnage principal sont représentés par des animaux. En réalité il n’en est rien car on comprend rapidement que le personnage a un trouble dissociatif de l’identité et l’univers devient rapidement plus anxiogène étant donné le contexte. Je suis très mitigée par cette lecture. Les dessins sont parfaits et la vulgarisation du TDI est intéressante ! J’apprécie qu’il soit nommé sans détour ce qui est assez rare pour être souligné ! Malgré tout j’ai trouvé le message global extrêmement confus. Le personnage du médecin est clairement incompétent et maltraitant et ce n’est pas tant remis en question que ça est l’absence de « trigger warning : maltraitance médical » m’indique que peut-être les auteurices ellesmêmes n’ont pas conscience que le personnage est maltraitant.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

« Le chemin dans les étoiles » de Valentina Venegoni et Paola Amormino et Ofride @_ofride aux @editionsjungle

Sortie le 23 mai 2024

Merci à @netgalleyfrance et @editionsjungle pour ce service de presse numérique (ebook offert, collaboration commerciale non rémunérée).

La beauté de la couverture m’a tout de suite séduite et je n’ai pas été déçue du graphisme une fois la BD ouverte. On évolue dans l’esprit de Gaëlle, un monde ultra coloré, fourmillant de details et de personnages, avec des notes japonaises inspiration manga. J’ai eu parfois le sentiment d’être noyée parmi ce flot mais je pense que l’effet est recherché.

En ce qui concerne l’histoire, j’ai aimé l’originalité et le fait qu’était abordé ici le thème de santé mentale et de troubles psychologiques. Gaëlle a des hallucinations et voit évoluer autour d’elle des personnages qui représentent ses émotions, plus particulièrement sa peur, sa timidité et son imagination. Nouvelle au collège, elle est tiraillée par la volonté de s’en sortir seule et les paroles qui se veulent réconfortantes de ses « amis ». Mais une succession de maladresses et de moqueries finissent par emporter notre héroïne dans son monde, Gaëlle entre en trans et se renferme dans son esprit, où elle peut être elle même, à l’abris du monde extérieur. Elle est rejointe par un psychologue qui essaye de l’aider à surmonter ce moment.

C’est un thème très dur et courageux à aborder. Le cheminement de Gaëlle au sein d’elle même vers le retour à la réalité (représentée par une arche de pierres) est semé d’embûches. Comme il est tentant pour elle de rester dans ce monde familier, réconfortant, divertissant et rassurant. J’ai trouvé l’accompagnement par le psychologue maladroit et malaisant. Je ne connais pas les méthodes permettant à une personne atteinte de troubles dissociatifs de « sortir » d’une absence, mais je l’ai trouvé très culpabilisant, jouant sur la peine qu’elle faisait à ses parents, tout en essayant de se débarrasser des émotions personnifiées de la jeune fille.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Bonjour bonjour,

Je viens vous parler aujourd'hui d'une bande dessinée :
"Le chemin dans les étoiles"
De Valentina Venegoni, Paola Amormino, Ofride
Aux éditions Jungle

Dès le début, avec le titre et la couverture je savais que cette bande dessinée était pour moi.

Nous suivons les aventures de Gaëlle, toute nouvelle dans son école. Nous comprenons très vite que cette rentrée va être compliquée et elle va se réfugier dans son monde pour pallier aux regards des autres.

Gaëlle souffre de troubles dissociatifs, et plutôt que de vivre ces troubles d'un point de vue extérieur, l'auteure nous emmène dans la tête de la jeune fille.

Nous y rencontrons sa Peur , sa timidité , sa créativité.
Ses émotions qui l'aident à continuer d'avancer ou à se retrancher dans sa tête.

Le docteur Milo qui suit la jeune fille depuis quelques temps, essaye de l'aider comme il peut, car la jeune fille ne peut pas rester dans son monde et doit faire face au quotidien.

Je vous en ai déjà parlé, mais cette bande dessinée est un coup de coeur, elle a remué des choses en moi et est venue titiller mon enfant interieur. Les graphismes qui au début m'ont paru bruts, accompagnent vraiment le texte, l'histoire. Des changements d'ambiance, de couleurs accentuent les situations dangereuses ou difficiles. Je peux vous dire que c'est la première fois que je verse autant de larmes pour une bande dessinée. J'ai réellement été happée par l'ensemble.

Et ça me rappelle qu'il faut prendre soit de son petit être intérieur.

Un grand merci à Net Galley et aux éditions Jungle pour leur confiance et un grand bravo aux créatives de cette incroyable bande dessinée.

Vous connaissez ? Vous l'avez lue ou vous avez envie de la découvrir ? Venez papoter 🥰

A très vite pour de nouvelles lectures !!

Mel ! 🌺

#bookstagram #booksta #bandedessinée #servicepresse #chroniqueliterraire #troubledissociatif
 #Lechemindanslesétoiles #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Gaelle est une jeune fille sensible qui souffre de troubles dissociatifs. Quand la réalité devient trop angoissante, elle se réfugie dans un monde imaginaire qu'elle a construit de toutes pièces.

***

Le chemin dans les étoiles est une bande dessinée originale, qui m'a au départ déstabilisée, le temps de saisir l'intrigue. Il m'a fallu un peu de temps pour saisir la thématique dont je tiens à souligner l'originalité : la santé mentale est peu abordée en littérature jeunesse, c'est donc une bonne initiative.

"Les rêves ne deviennent réalité que si tu les vis."

C'est un beau message que nous délivre au final cet ouvrage : croire en soi, s'accepter tel que l'on est. Le personnage de Gaëlle est attachant avec toutes ses peurs, ses angoisses qu'elle doit surmonter.

L'univers dépeint est original lui aussi, puisqu'on se plonge dans l'imaginaire d'une enfant. Ses trois compagnons, la peur, la timidité et l'imagination, sont symbolisés par de petits animaux. C'est parfois mignon, parfois sombre et angoissant, à l'image des pensées qui traversent notre protagoniste.

J'ai beaucoup aimé la colorisation, très réussie. Grâce à elle, l'univers inventé par Gaëlle brille de mille feux.

Si j'ai aimé la rondeur des petits compagnons de Gaëlle, qui leur donne un aspect indubitablement kawaii, j'ai moins aimé la façon dont les visages de Gaëlle et de Milo étaient dessinés. Mais ce n'est qu'une affaire de goût !

Une lecture intéressante donc, même si ce n'est pas un coup de cœur non plus.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le chemin dans les étoiles est une très belle BD dans laquelle Gaëlle une jeune fille particulièrement sensible et affectée par des troubles dissociatifs trouve refuge dans son monde imaginaire, loin des contrariétés et des difficultés de sa vie réelle.
Mais ce monde merveilleux est tellement beau et rassurant que Gaëlle a bien du mal à revenir à sa vie réelle. A tel point que son médecin est contraint de venir l'y chercher.
Il faut dire qu'en plus de paysages fantastiques aux mille et une couleurs, Gaëlle y est en bonne compagnie de 3 amis qui symbolisent sa peur, sa tristesse et sa timidité.
Et quelle compagnie ! Un peu étouffante, un peu limitante semble-t-il pourtant.
Sur l'impulsion de son médecin, Gaëlle va entreprendre un voyage initiatique à ses côtés, au cours duquel elle va devoir apprendre à se passer de ses amis imaginaires si réconfortants mais elle ne sera pas la seule à tirer des leçons de ce voyage...
Ce n'est pas compliqué j'ai tout aimé dans cette BD, l'histoire, les personnages, l'univers, les illustrations, la symbolique, la conclusion.
Une BD à découvrir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une très jolie découverte ! Un album joliment illustré sur un sujet sensible mais que je trouve plutôt bien amené avec ce petit côté onirique qui me plaît.
On est à mi-chemin entre la BD "Elles" et le film "Vice-versa". Mais cette fois-ci on a non des hôtes mais des émotions sous formes animales qui prennent le dessus.

Notre petite héroïne, Gaëlle, est touchante, et fait écho à mon enfance, ce qui rend la lecture encore plus forte.
Timide, la peur de l'autre, elle s'enferme dans son monde poussé par ses amis qui ne la quittent jamais. Elle doit progresser dans cet univers pour retrouver la réalité. En a-t-elle seulement envie ?

Une chose m'a dérangée, j'avoue, c'est le médecin. J'aime pas sa façon de faire et j'arrive pas à comprendre comment il peut interagir dans le monde de Gaëlle 🫣

Cela reste une très jolie lecture avec un beau message.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quel magnifique et touchant album qui aborde en toile de fond un sujet complexe, mais surtout nous rappelle à tous notre âme d'enfant et notre monde imaginaire. Celui-ci est sublimé par le graphisme
qui nous offre une merveilleuse aventure dépaysante. Il ne faut pas s'attendre à ce que cela soit totalement abordé comme sujet, mais juste se laisser porter, envoûter et toucher par les réflexions.
Cet one-shot est édité par Jungle, et nait de l'association entre Valentina Venegoni (scénario) & Paola Amornino (dessin), ainsi que Elena Bia (Ofride) pour les couleurs. C'est du jeunesse pour petits et grands enfants.
Dès le début, le graphisme nous envoûte, nous charme, une merveille qui se déploiera encore plus dans le monde imaginaire. Pour Gaëlle, c'est le premier jour dans une nouvelle classe, ses amis imaginaires
sont là avec elle, mais elle leur dit pouvoir se débrouiller toute seule. C'est ce qu'elle veut, mais rien ne tourne comme elle le désire, même si elle essaye de toutes ses forces. Les autres la voient bizarrement.
Très vite, c'est la rupture, elle n'en peut plus et se réfugie dans son monde imaginaire, avec ses amis imaginaires qui sont toujours là pour elle. Chacun a une forme animale, et représente une émotion. Vous pouvez en avoir un aperçu grâce à la couverture pleine de promesses. Il nous est alors révélé qu'elle souffre de troubles dissociatifs, apparemment ce n'est pas nouveau pour elle, mais vous n'en saurez
pas plus par contre. Vous verrez ses parents aimants être là pour elle. Gaëlle s'enfonce de plus en plus dans son monde intérieur imaginaire, sur lequel elle règne en maître telle Alice (dans son pays des merveilles), chacun a le sien au fond de lui, sauf que le danger c'est qu'elle ne veut pas retourner à la réalité, que cela ne fait jamais aussi longtemps qu'elle est partie. Son médecin, Milo, s'occupe d'elle, et surtout c'est rendu dans l'album par le fait qu'il aille dans son monde imaginaire. Cela permet un voyage aussi merveilleux qu'intéressant, les deux mondes font partie d'elle, mais elle doit avoir le courage de retourner à la réalité pour affronter le vrai monde, pour se réaliser, pour ne pas laisser ses parents seuls, pour transformer potentiellement ses rêves en réalité etc.
Pour cela, ils sont à la recherche d'une porte. Le jeu des couleurs est une merveille, elle se sent bien et aimée dans son propre monde, elle n'a pas envie de retourner à la réalité où elle ne se sent pas accepter, elle ne veut pas non plus abandonner ses parents. Elle est un peu comme dans une quête identitaire, grandit, et plein de beaux messages au milieu de cette grande aventure et ces sublimes dessins que le lecteur n'a plus envie de quitter non plus sont présents. Venez faire cette très belle expérience.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci aux éditions Jungle et à Netgalley de m’avoir permis de lire ce titre.

Hello ! Aujourd’hui on se retrouve pour la chronique d’une jolie bande dessinée dont les graphismes m’ont tapé dans l’œil : Le chemin dans les étoiles de Valentina Venegoni (autrice), Paola Amormino (illustratrice) et Ofride (Coloriste).

J’ai vu passer des pages de cette bande dessinée sur les réseaux sociaux et j’ai immédiatement été intriguée, alors quand j’ai eu l’occasion de la lire en entier en numérique je n’ai pas hésité !

C’est une très jolie bande dessinée : je suis ultra fan de ce style de dessins, de la colorisation joyeuse et saturée et le thème est intéressant pour ne rien gâcher. Vraiment le genre de bande dessinées qui se lit avec plaisir !

~ Retour sur cette lecture ~

Les illustrations

Comme je le disais plus haut, c’est en partie grâce aux illustrations que j’ai craqué pour cette bande dessinée. J’aime beaucoup le style graphique des dessins, les détails soignés et surtout la poésie qui s’en dégage alors qu’on bascule dans le monde intérieur de Gaëlle.
Mais THE gros point coup de cœur c’est le travail de colorisation de la bande dessinée, qui est ultra symbolique. Des couleurs très désaturées pour le monde réel, ternes et tristes, et au contraire une explosion de couleurs saturées et joyeuses pour le monde interne de Gaëlle qui créent un contraste saisissant, en plus de compléter le propos.

L’histoire

Gaëlle vit une rentrée difficile, angoissante alors qu’elle se retrouve dans une nouvelle école. A la pause déjeuner, elle craque : elle se réfugie dans son monde intérieur avec ses émotions. Sa peur (symbolisée par un caméléon), son imagination (un panda roux) et sa timidité (un hérisson) vont la protéger de ce qui lui arrive et lui permettre d’être heureuse dans son monde intérieur.
Le chemin dans les étoiles raconte comment guidée par son médecin, Milos, elle va peu à peu découvrir certaines choses sur son monde intérieur et décider ou non de rentrer dans la réalité. La bande dessinée propose une métaphore vivante et colorée du trouble dissociatif, racontant également le rapport de Gaëlle à ses émotions et comment leur protection peut devenir une prison.

En conclusion

Le chemin dans les étoiles est une jolie bande dessinée qui illustre avec beaucoup de poésie le trouble dissociatif et propose une évolution intéressante de son héroïne !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Si la couverture me laissait assez perplexe, je n'ai pas tardé à être rapidement transportée dans cette petite BD jeunesse...
Gaëlle est une enfant très timide, qui n'arrive pas à interagir avec les autres. Elle a la fâcheuse habitude de se réfugier dans son imaginaire pour échapper à cette réalité qui la terrifie. Mais un jour, elle fait le voyage de trop. Arrivera-t-elle à retourner dans la réalité, où se trouve ses parents ?
Une BD qui aborde des thématiques pas évidentes, mais qui le fait bien. Elle utilise des métaphores pour dédramatiser le sujet de l'anxiété sociale, de la peur, de la timidité maladive chez certains enfants. On se retrouve dans un univers qui ressemble pas mal à Alice aux Pays des Merveilles, et celui-ci fonctionne très bien. J'ai aimé l'angle adopté par les auteurs, celui qui prône le fait de garder les deux : un pied dans la réalité et un pied dans l'imaginaire. En grandissant, il est important de conserver son imagination, mais il ne faut pas s'y perdre, s'y réfugier sous prétexte qu'on y est plus à l'aise. Il faut au contraire s'en servir pour mieux affronter la réalité et ses difficultés.
Une très jolie histoire qui nous rappelle l'importance de garder son âme d'enfant pour être un adulte d'autant plus accompli !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Cette BD m'a fait voyagé ! Elle m'a fait me poser des questions aussi.
Tout part de cette enfant pleine d'anxiété, Gaëlle. Elle est étrange aux yeux de ses camarades et subit leurs moqueries. Mais ses amis sont là pour elle, une grenouille, un panda roux, un hérisson...
Alors elle part dans un autre monde accompagnée de ses amis, et dans lequel elle se sent bien.

Oui, sauf que Gaëlle souffre de troubles dissociatifs. Ses amis ne sont pas vraiment des amis mais des émotions qui la rongent et l'empêchent de revenir dans la vie réelle.
Le médecin Milo tente de la ramener à la réalité mais va devoir se battre.

Ça m'a franchement ému. C'était beau, c'était poétique et en même temps un peu terrifiant lorsqu'on pense que c'est ce dont souffre une enfant dans l'histoire, et beaucoup de gens dans la vie réelle. La fin est un peu étrange et je ne sais pas si c'est dans la tête de Milo ou de Gaëlle. Mais c'était bien fait.

Je le recommande vraiment si vous voulez sortir des sentiers battus et voyager entre fantasy et réalité, imagination et troubles. C'est une magnifique histoire !

En plus de ça, les graphismes et la palette de couleurs sont sublimes !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dans cette magnifique bande dessinée nous suivons une jeune fille atteinte de trouble dissociatifs, pour une fois ce mal être est très bien rendu ! que ce soit par la délicatesse de la représentation de la crise, par la précision des interventions extérieures, notamment du médecin de famille ou encore des effets de la médication, cette œuvre traduit merveilleusement une réalité trop rarement abordée.

Je tiens à souligner la proximité entre ce qui est montré et les témoignages des concernés : l’innerworld ici monde imaginaire, les différents protagonistes ayant des roles divers mais souvent tourné vers la protection, l’ambiguïté d’une protection dont il est parfois difficile de s’extraire… Cette finesse se retrouve également dans la représentation de la médecine : le fait que le médecin de famille soit une des rare personne de confiance qui parvient à communiquer avec la jeune fille pendant ses crises est intéressant, d’autant que son approche reprend les pistes habituelles dans ce genre de situation : essayer d’amadouer la petite, de la rassurer mais aussi se reposer sur la chimie et essayer de la « normaliser ».
La quête de soi qui est présentée est particulièrement pertinente pour cette enfant qui doit apprendre à accepter sa différence, non physique mais mentale – ce qu’elle discute avec ses ami.e.s imaginaires. Leur diversité et l’expressivité du trait permet d’incarner le tout et de rendre le récit très efficace même dans les limites des 72 pages de la bande dessinée.

Je tiens également à souligner la beauté du travail chromatique, surtout dans le monde imaginaire de Gaelle, la protagoniste. Les ambiances sont variées et extrêmement soignées, c’est un plaisir à chaque planche !

J’aurais peut-être aimé quelques nuances supplémentaires autour de la prise ou non de médicaments, surtout pour une mineure qui n’a pas en main la décision finale. Mais c’est un reproche très minime; que la question soit soulevée et aussi bien traitée, est déjà merveilleux surtout dans une œuvre destinée à la jeunesse.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Beaucoup d'émotions ! Le passage de l'enfance a l'adolescence est parfois difficile et il est ici très joliment décrit et illustré !
Comment trouver sa place dans ce monde d'adultes, sans perdre la magie de l'imagination de l'enfance. Un équilibre à trouver dans une bande dessinée parfois dure mais touchante !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Gaëlle souffre de troubles dissociatifs. Alors qu'elle vit son premier jour d'école, les moqueries de ses camarades la pousse à se réfugier dans son monde intérieur. Milos, son médecin, la rejoint et essaie de la convaincre à rejoindre le monde réel.
Le chemin dans les étoiles est un album très touchant qui aborde la maladie mentale avec délicatesse. Le monde mental que s'est construit Gaëlle est très riche, avec des amis imaginaires qui caractérisent chacune de ses émotions, l'empêchant d'avancer. Le récit est vraiment original par sa forme et par cette quête pour sortir de ce monde rassurant pour l'adolescente.
J'ai beaucoup aimé l'univers graphique de cette histoire qui est un vrai atout. Le trait est d'une richesse incroyable avec une foisonnance de détails et la colorisation de l'ensemble est une grande réussite. Le résultat est enchanteur.
Une lecture intéressante portée par des dessins qui sortent vraiment du lot.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Gaëlle est une jeune fille qui souffre de troubles dissociatifs. En cas d’anxiété, elle se réfugie dans un autre monde avec ses amis imaginaires la peur, la timidité et l’imagination qui prennent la forme d’animaux.
Milos, son médecin, essaie de la faire sortir de l’état de transe dans lequel elle se réfugie quand elle fait une crise.
Un combat se joue entre Milos et la peur/la timidité/l’imagination, qui souhaitent garder Gaëlle à tout prix dans leur monde.

Une BD pour les jeunes qui aborde les troubles dissociatifs tout en poésie et douceur.
J’aime ces livres qui nous permettent d’aborder des sujets importants sans que l’on se rende compte.
Les illustrations m’ont fait penser à celles des mangas. Les couleurs sont soigneusement choisies pour faire ressortir les émotions et l’état dans lequel se trouve Gaëlle.

Un roman graphique qui viendra compléter ma bibliothèque d’école.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman graphique qui traite d'un sujet grave. Je n'ai pas été très sensible au visuel choisi, ce n'est pas ce que je préfère. Et j'avoue que le délicat sujet m'a parfois mis très mal à l'aise. Mais si j'étais mal à l'aise, c'est qu'on ne parle pas assez du sujet donc ce livre est nécessaire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le Chemin dans les Etoiles de Valentina Venegoni, @_ofride , Valentina Venegoni : @gaelle_vyrkan @paola.amormino
Aux @editionsjungle
Sur @netgalleyfrance

Nous allons découvrir Gaëlle une jeune fille qui souffre de troubles dissociatifs et quand elle fait sa rentrée au collège, un nouveau lieu, de nouveaux camarades, les moqueries, les regards, les méchancetés...
Tout ça ne va pas l'aider, et c'est là qu'elle va se rassurer en s'isolant dans son monde intérieur imaginaire. Et c'est là, que Gaëlle se coupe de la réalité et se déconnecte totalement du monde.
Quand Milos son psychologue essaye de la ramener parmi les vivants, et la vraie vie, il se plonge dans son univers si particulier et va faire en sorte de l'aider, et essayer de l'aider au mieux dans ce monde rempli de choses imaginaires, de ses émotions qui prennent une forme distincts propre à chaque elles et qui essaye de la garder dans ce contexte fermé couper de la réalité pour la protéger du monde extérieur.

Un long chemin va se mettre en place pour avancer tout en acceptant et en comprenant le cheminement de ce parcours si propre à la personne.

Un roman qui je dois dire n'est pas facile à comprendre pour les plus jeunes, je l'oriente vers un public plus ado... Car il faut en saisir le sens, là où on veut nous amener, mais malgré tout il est bien réalisé.
Les illustrations sont vraiment bien réalisées, dans le monde de Gaëlle, les illustrations sont très envoûtantes, et celles de la réalité totalement en raccord avec le monde ancré.

Une petite lecture sympathique pour ma part. Une petite bande dessinée sur les troubles dissociatifs qui pourraient très certainement un outil pratique pour certaines personnes dans ce cas.
Et qui va nous faire réfléchir également sur la prise en charge de son bien-être intérieur aussi.

#bandedéssinée #chroniquelittéraire #netgalleyfrance #Lechemindanslesétoiles #troublesdissociatifs #différences #harcèlement #avislecture #avislittéraire #retourlecture #chroniquejeunesse

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :