Le dernier vol

Connectez-vous pour accéder au titre. Connectez-vous ou inscrivez-vous ici !
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 14 mars 2024 | Archivage Aucune

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Lederniervol #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Une histoire inspirée de faits réels.

À Barcelone, un vol s’apprête à décoller pour Düsseldorf.

Alors que Juana angoisse à l’idée de revoir son ex-mari et s’inquiète pour la garde de sa fille, Roberto veut raviver la flamme avec Ana. Mark, lui, est en colère contre son père et hésite à retourner le voir pour son anniversaire. Quant à Leya, elle ne croyait pas pouvoir tomber un jour amoureuse avant de rencontrer Hans. Elle trépigne de le retrouver. Le copilote, lui, a d’autres projets.

Les chemins qui se croisent dans les heures précédant la tragédie, nous rappellent que la vie est pleine d’inattendu.

Une histoire inspirée de faits réels.

À Barcelone, un vol s’apprête à décoller pour Düsseldorf.

Alors que Juana angoisse à l’idée de revoir son ex-mari et s’inquiète pour la garde de sa fille...


Formats disponibles

FORMAT GF cartonné
ISBN 9782368466964
PRIX 22,00 € (EUR)
PAGES 144

Vos liens

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (PDF)
Télécharger (PDF)

Chroniques partagées sur la page du titre

Je remercie #NetGalleyFrance et #Steinkis pour m’avoir permis de lire ce livre avant sa sortie en français.

C’est un beau roman graphique avec une « twist » bien intéressante.
On connait la fin dès le départ puisque l’écrasement du vol 9525 de la Germanwings qui est parti de Barcelone le 24 mars 2015, a fait les manchettes un peu partout à l’international.
Ce qu’on ne connait pas, c’est comment les passagers de ce vol, avaient passé leurs dernières heures sur terre. Ce qui nous amène à réfléchir, comment nous voudrions les passer nous-même et surtout avec qui?

J’ai trouvé la narration sensible et très empathique avec ses personnages que nous ne connaitrons que si peu. J’ai apprécié d’avoir un petit aperçu de la vie de ces passagers anonymes du vol 9525.
J’ai beaucoup aimé comment le scénariste et l’illustrateur abordent les derniers instants des passagers, tout en douceur alors que ça devait être la pire terreur qui soit. C’est touchant et c’est surtout une belle marque de respect pour ceux qui l’on vraiment vécu et leur proches.

Bref, c’est un roman graphique un peu différent, qui nous amène à cogiter sur pleins de choses…
Si je devais avoir un accident demain, est-ce que je préférais être en route pour rejoindre un amant ou pour revoir un proche? Vers qui iront mes dernières pensées?
Ce n’est peut-être pas un livre qui changera ma vie, mais c’est un livre qui m’a sorti pour un moment de mon quotidien et qui m’a donné envie d’appeler ma sœur! C’est déjà pas mal pour une bd !!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Inspirée d'un fait divers, cette BD a clairement su faire vibrer ma corde sensible.
Le scénario nous raconte l'histoire de plusieurs personnages. On les découvre dans des moments de vie. On entre dans leur intimité, on aperçoit leurs blessures, leurs caractères, en seulement quelques planches. Très vite, on perçoit le point commun entre tous.
Je ne vous en dirai pas plus mais le titre est un bon indice.
Une profonde humanité se dégage de ces pages. Le scénariste narre avec beaucoup de sensibilité les vies de ces personnes ordinaires.
Esthétiquement, je trouve que les couleurs sont tendres et correspondent parfaitement à l'idée de sensibilité et d'émotions. Les sentiments des personnages se lisent sur leurs visages. Il y a un profond respect dans le dessin. Les illustrations donnent vie à ces êtres au destin tragique, leur donne de l'épaisseur. Ainsi, le fait divers prend forme sous divers visages et devient vivant, il perd son anonymat.
Cette lecture m'a donc chamboulée.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

"Dans "Le Dernier Vol", nous plongeons dans une BD captivante où nous suivons le destin de plusieurs personnages, chacun avec son histoire propre. Les protagonistes sont superbement développés, chacun apportant sa part de profondeur et d'émotion à l'ensemble. En toile de fond, une tragédie semble se profiler en secret, tandis que les personnages se trouvent confrontés à des décisions cruciales pour leur avenir. Entre espoir, trahison et amour, tous les éléments sont réunis pour une histoire poignante et marquante. La question de l'impact de cette tragédie imminente sur leur vie reste en suspens, nous tenant en haleine jusqu'à la dernière page. Une BD qui sait tenir en haleine et nous captiver jusqu'au dénouement final."

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai beaucoup aimé cette bande dessinée inspirée d'une réelle tragédie. On y suit différents personnages avec leur vie, leur soucis du quotidien & leur amour. Ils sont tous différents mais ont un point commun, ils vont prendre le même vol pour l'Allemagne....

J'ai trouvé les personnages hyper réalistes et donc attachants malgré que leur moment de vie se résume en quelques pages.

Les dessins et colorimétries sont modernes et bien faits. J'ai autant apprécié les dessins que le texte et l'histoire. Je le recommande pour ceux qui aiment les histoires de vie et les bandes dessinées inspirées de faits réels.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Inspiré de faits réels cette BD nous plonge dans la vie de plusieurs protagonistes quelques heures à la veille de leur embarquement pour un vol reliant Barcelone à Düsseldorf et de l'issue tragique.

C'est une BD que j'ai trouvé vraiment touchante, Si on connait l'issue tragique du vol, on ne sait en revanche pas comment les passagers ont passé les quelques heures précédents celui-ci.

Alors l'auteur imagine, nous compte les dernières heures, les projets, les doutes sur leur avenir, l'espoir d'un avenir heureux.

J'ai était à la fois émue et bouleversée par la lecture de cet album.

Côté dessin et colorimétrie, j'ai trouvé un très bon travail d'illustration en cela qu'il s'adapte aux personnages, des traits que j'ai trouvé parfois plus "gras" ou "fins" selon l'histoire comptée, une palette de couleur plus douce, ou vive aussi selon l'état d'esprit des personnages.

C'est un très bel album que je recommande fortement.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voici mon retour de lecture sur la bande dessinée Le dernier vol.
À Barcelone, un vol s’apprête à décoller pour Düsseldorf.
Alors que Juana angoisse à l’idée de revoir son ex-mari et s’inquiète pour la garde de sa fille, Roberto veut raviver la flamme avec Ana.
Mark, lui, est en colère contre son père et hésite à retourner le voir pour son anniversaire.
Quant à Leya, elle ne croyait pas pouvoir tomber un jour amoureuse avant de rencontrer Hans. Elle trépigne de le retrouver.
Le copilote, lui, a d’autres projets..
Les chemins qui se croisent dans les heures précédant la tragédie, nous rappellent que la vie est pleine d’inattendu.
Le dernier vol est un roman graphique dont l'histoire est inspirée de faits réels. Il s'agit du crash du vol 9525 de la Germanwings au départ de Barcelone, direction Düsseldorf, qui s'est déroulé le le 24 mars 2015.
Cet ouvrage ne s'attarde pas sur le crash à proprement parlé, la mort des passagers est suggéré même si on sait dès le début que cela va mal se terminer.
Ce qui est intéressant ici, c'est que l'auteur s'est attardé sur certains passagers. Une mère qui a peur de perdre la garde de sa fille, un couple qui se pose des questions, un fils qui hésite à aller voir son père mais aussi une femme qui est enfin tombé amoureuse.
Des personnages attachants, touchants, dont nous découvrons quelques tranches de vie avant de prendre ce vol.
C'est poignant car l'issue risque d'être fatal pour eux. Même s'il y a des surprises car parfois, rien ne se déroule comme prévu..
J'ai beaucoup aimé les illustrations ainsi que la colorisation.
Le dernier vol est un bon roman graphique que je vous recommande avec plaisir et note 4.5 étoiles.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

ᱝ Ce livre graphique s'inspire d'une tragique catastrophe : le vol 9525 de Germanwings décolle de Barcelone le 24 mars 2015 avec 144 passagers et 6 membres d'équipage avec pour destination Dûsseldorf. Il n'y arrivera jamais, il s'écrase dans les Alpes une demi heure après son envol. Le co-pilote avait programmé le crash de l'avion.

ᱝ L'histoire ne fait pas le procès du co-pilote, ni même relate le crash. Les auteurs nous font vivre les dernières heures de certains passagers dans leur quotidien, leurs espoirs, leurs joies, leurs amours, leurs projets ... avant leur embarquement.
Les dessins sont très expressifs et transpirent d'émotions diverses. J'ai beaucoup aimé le graphisme et les couleurs.
Notre destin est-il déjà tracé? Notre dernière heure est-elle fixée sans pouvoir y échapper? Voila les questions qui découlent de ma lecture que j'ai beaucoup appréciée malgré la fin tragique de ce vol.

ᱝ Merci à @netgalleyfrance et aux Éditions Steinkis pour ce Service Presse.
#Lederniervol #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Hello les #bookaddict je reviens vous parler de ce roman graphique "Le dernier vol" DE
Lorenzo Coltellacci & Davide Aurilia aux éditions Steinkis que j'ai eu l'occasion de lire tout récemment et que personnellement j'ai adoré. Il n'est toutefois pas à mettre entre toutes les mains. En effet, hypersensibles aux parcours de vie difficile passez votre chemin ou préparez les mouchoirs.
Histoire inspirée de faits réels, cette BD est un hommage sublime aux victimes du vol 9525 de la Germanwings qui est parti de Barcelone le 24 mars 2015 et qui n'est malheureusement jamais arrivé à destination faisant une centaine de victimes.

Un graphisme peu commun qui plaît à l'œil et aux mordus d'illustrations. Des personnages abîmés et aux failles mentales que l'on peut retrouver chez chacun. Un côté addictif à l'histoire dont on connaît la fin dès le début puisque ce tragique accident est à l'époque à la une de tous les médias mondiaux.

Des thèmes importants sont abordés tels que les violences conjugales, le deuil, et la mort supposée.

En conclusion, un roman graphique à commander absolument

Date de parution : 14 mars 2024

#Lederniervol #NetGalleyFrance
#littérature #roman #graphique #bandedessinée #livre #lecture #culture #art #illustration #auteur #histoire #bibliothèque #lecture #passion #dessin #BD #romangraphique #lire #pagesturn #amourdelalittérature #francophonie #écrivain #auteursfrançais #vol9525

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman graphique dont on connait l'issue, malheureusement.
On sait que ce vol s'est crashé 30 minutes après le décollage...
Mais on ne connaissait pas l'histoire de certains et certaines de ces passagers, avant le crash...
C'est un roman émouvant qui parle, d'amour, de surprise, de doutes, de questionnements de certaines personnes avant ce vol, un bout de leur vie avant le drame.
Personnellement, je n'ai pas aimé le graphisme qui est un peu trop vulgaire pour une histoire si triste.
Un album à lire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le titre est à lui seul un indice de l'issue de ce vol mais ce n'est pas ce qui est intéressant ici. On suit plusieurs personnages se préparant à partir pour Düsseldorf et ayant des "comptes" à régler: maritaux, parentaux, sentimentaux....Peu importe, c'est le rappel que chacun est la somme d'histoires et d'éléments qui le constituent.
La lecture est rapide et fluide, les dessins réalistes. Au départ on ne sait pas trop où on va mais on finit par connecter tous les éléments.
Basée sur une histoire vraie, cette bd offre une version romancée du parcours de certains passagers.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le dernier vol est un roman graphique, inspiré de faits réels, où le lecteur découvre des personnages attachants, dont les histoires sont belles, douloureuses et passionnées. Jusqu'au jour où leurs destins se croisent dans une tragédie.
J'ai beaucoup aimé lire ce roman graphique, rempli de douceur et d'amour. Les dessins portent le scénario et les couleurs sont lumineuses.
L'histoire des personnages est subtilement mise en parallèle avec celle de celui qui fera tout basculer. Au début, cela surprend mais, quand le lecteur comprend, cela rend la fatalité tangible.
Je recommande !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci aux éditions Steinkis via NetGalley pour m’avoir permis de découvrir cette lecture en avant-première.

Et si tu vivais tes derniers instants dans un avion en compagnie d’une centaine d’inconnus ? Que se passerait-il dans ta tête ?

Voici l’interrogation qui m’a suivi pendant toute la lecture. On découvre le récit de cette avion qui n’arrivera jamais à sa destination. Mais, le petit “plus” de cet ouvrage c’est qu’au lieu de centrer l’action sur le pilote, comme l’ont beaucoup fait les journaux, ici on s’intéresse aux passagers. L’ensemble de la réflexion pendant la lecture tourne autour de ces dernières heures, ces derniers instants de vie.

Toute l’attention du lecteur est concentrée sur les passagers, on découvre différents destins et tout est particulièrement touchant. C’est la vie de tous les jours qui ne paraît pas si spéciale mais qui, finalement, l’est quand on réalise qu’après cela il n’y aura plus rien. Les passagers ne sont donc plus un nombre que l’on entend mais bien des personnes avec des rêves, des vies, des histoires, des projets et des soucis à la fois variés et si proche des nôtres.

J’ai été particulièrement touchée par la narration sensible, poétique et empreinte d’une certaine douceur. Cela, accompagnée des illustrations particulièrement jolies, supprime tout voyeurimse et curiosité mal placée. Au contraire, on se plaît presque à imaginer ces derniers instants et transposer nos propres perceptions sur les sièges de cet avion.

Étonnamment, j’ai particulièrement apprécié les cases consacrées au pilote. On y retrouve une quasi-anonymisation : pas question d’inclure les raisons de son acte ou tout autre parole qui nous inviterait à comprendre sa décision. Il est esquissé comme un élément de décor.

En somme, cette lecture était touchante mais ce n’était pas un coup de cœur pour autant. J’ai éprouvé quelques difficultés à le lire bien qu’il m’ait fait sortir de mes lectures habituelles. Mais, je pense que le récit de ce genre de fait divers n’est tout simplement pas pour moi.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

24 mars 2015 - Chacun se souvient du terrifiant crash du vol 9525 de la Germanwings, au départ de Barcelone, direction Düsseldorf.
Provoqué par le copilote qui voulait se suicider.

L’objectif des auteurs est différent : faire revivre les jours et les heures des passagers, précédant l’écrasement de l’avion.

Des vies comme la votre, comme la mienne, où les questions se posent, où les affections se lient, où l’avenir s’envisage.
C’est le cas de Juana. Elle redoute de confier la garde de sa fille à son ex mari, un homme brutal.
Roberto, lui, ne sait plus s’il aime Ana… Il veut faire revivre leur amour dans un séjour à Düsseldorf, qu’il ont connu et aimé lors de leur rencontre.
Mark doit retourner voir son père, mais il n’en a pas envie. Trop de contentieux entre eux deux…
Leyla, dont l’avenir semblait bien sombre, tombe amoureuse de Hans.
Des personnages bien campés, très crédibles et attachants.

Un roman graphique, sensible et tendre, malgré la gravité du sujet. Il démontre aussi qu’il y a un destin, ou un hasard, comme on veut. Que pour certains, c’est le Jour, mais pas pour d’autres. A lire !

Merci à Netgalley et aux éditions Steinkis pour cette belle découverte.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je me suis lancée dans cette lecture sans savoir ; mais même sans savoir, on comprend assez vite où l'histoire nous mène, fatalement. Mettre des noms, des visages sur cette tragédie mais aussi et surtout des vies et des rêves sont d'une importance capitale. Merci pour cet ouvrage.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une bande dessinée qui nous montre en quelques scènes rapides la vie des passagers du vol qui leur a coûté leur vie. Ces victimes innocentes d'un drame qui a marqué des familles et a épargné celles qui n'ont finalement pas pris ce vol pour diverses raisons. On les connaît peu, mais ce sont des moments forts qui sont dévoilés de sorte que l'on est vite touché par ces personnages et les obstacles de vie qu'ils traversent.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman graphique intéressant qui met en scène des personnes avec des vies et des histoires différentes, qui vont toutes se retrouver sur le même vol au départ de Barcelone. Une mère divorcée et sa petite fille, deux amoureux qui n'ont plus vraiment d'affinité, un fils qui en veut à son père de la mort de sa mère mais finit par faire le premier pas pour le revoir et une femme qui va rejoindre celui qu'elle aime.
J'ai apprécié la sobriété de ce roman graphique reposant sur des événements divers du quotidien : la rupture, le divorce, l'amour, les regrets et le mal-être; la présentation des histoires est concise et efficace, L'approche du drame est présentée avec sérénité, la tension n'est exposée qu'à la fin et arrive comme un bouleversement, comme dans les nouvelles à chute. Les dialogues sont clairs et précis, psychologiquement émouvants par les thèmes abordés : la violence conjugale, l'amour, la sexualité, l'amour maternel, le mensonge. Les dessins en couleurs d'abord, s'assombrissent au cours de l'histoire, deviennent gris quand la tonalité dramatique prend place et atteint son apogée. Un roman graphique qui montre le destin tragique du quotidien. A lire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C’est avec le souvenir de ce terrible vol 9525 de la Germanwings que j’ai débuté cette lecture. Comment oublier ce drame qui a laissé tant d’interrogations ? Pourtant, l’auteur a réussi à faire oublier le temps d’un instant toute cette injustice. Il a donné vie à des personnages pour rappeler que les passagers étaient avant tout des personnes avec des envies, un vécu, des rêves et des doutes.

Une mère anxieuse à l’idée de retrouver son ex pour discuter de la garde de leur fille, un couple qui veut retrouver la flamme, une femme qui découvre l’amour comme elle ne l’avait jamais imaginé et un fils hésitant à renouer avec son père. Ils sont eux et pourraient être tout le monde à la fois, nous avons un peu d’eux en chacun de nous.

Au fil des pages, les portraits se croisent et je suis rentrée petit à petit dans leurs vies, devinant ce qui les animait. Quant au copilote, on sait peu de choses, on l’aperçoit seulement. Et tant mieux parce qu’il n’a pas sa place ici. La voix est donnée à ceux qui avaient bien d’autres espoirs pour cette journée qui est restée malheureusement gravée.

Quant aux illustrations, elles donnent du corps aux émotions du visage, montrent sans choquer, prêtent parfois à sourire et surtout bouleversent le cœur.

Une bande dessinée émouvante, douce et à la fois percutante. Une lecture qui touche au vrai, aux sentiments sincères et laisse une marque.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai adoré ce roman graphique!

Lors de la lecture, l’auteur a su garder notre attention jusqu’à la fin. Les graphismes du livre sont magnifiques! Ils sont si poignant et nous pouvons vraiment ressentir, vivre et partager les émotions des personnages. Nous sommes présents avec eux et nous sommes investit dans leurs vies.

Pour conclure, je recommande fortement cette oeuvre! C’est une histoire courte mais l’histoire des personnages est très bien racontée! C’est une oeuvre qui a su jumeler des faits réels avec de la fiction de manière respectueuse tout en étant émotionnellement poignant.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce roman graphique retrace quelques vies faites de passion, d’amour, d’inquiétude et de tristesse aussi, avant le
vol du 24 mars 2015 qui s'est écrasé volontairement dans les Alpes Françaises. Le co-pilote qui avait pris le contrôle étant inapte au vol et dépressif depuis des années...
Les différentes vies se croisent. C'est touchant et même bouleversant car la mort est seulement suggérée, laissant place aux émotions, aux souhaits qui tiennent a cœur sachant la mort imminente.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je ne connaissais pas du tout l'histoire glaçante d'Andreas Lubitz qui a précipité volontairement plus de 140 personnes vers la mort lors d'un crash d'avion volontaire. Il y a un vrai décalage entre le ton léger des tranches de vie de chaque personnage et la tragédie qui les frappe de plein fouet. J'ai beaucoup aimé la pudeur et la douceur avec lesquelles Lorenzo Coltellacci et Davide Aurilia ont choisi de dépendre les derniers instants de ces gens.
C'est un roman graphique qui m'a beaucoup touché et que j'ai aimé lire du début à la fin. Merci aux éditions Steinkis de m'avoir fait découvrir cette histoire !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai beaucoup aimé cette bande dessinée parce que je l’ai prise du bon côté de la tartine. C’est un récit où plusieurs histoires se croisent, on y rencontre différents personnages avec chacun leur bagage et leurs conflits intérieurs. Leurs destins convergent vers un voyage à Düsseldorf et un fameux vol qui fait écho à un tragique évènement de 2015. Je n’en dis pas trop pour ne pas te spoiler. Moralité de l’histoire : prendre du recul sur la vie et ses difficultés parce qu’en vérité, la vie est déjà une chance. Seul bémol : j’aurais préféré que les personnages soient un peu plus liés les uns aux autres.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

À Barcelone, un vol s'apprête à décoller pour Düsseldorf. Lecteurs, nous passons rapidement à travers les moments de vie de ces personnages, juste avant cet avion qu'ils ont à prendre. Ils se dépêchent, se préparent, font leurs valises, rassemblent leurs affaires.
Tous nos personnages ont un tracas, un problème de relation, ou quelque chose d'important à réaliser ou à résoudre. Tout s'emballe au fil des pages, la tension monte. Tous ont une histoire un peu triste, conflictuelle. Ça parle de relations humaines, de couples, familiales, parent-enfant. Y sont traités de nombreux sujets (violence conjugale, protection, tromperie, manque de communication, amitié, amour, trahison, maladie...) à travers les bouts de vie de ces personnages qu'on croise le temps de quelques heures à peine.
Je pensais, avant cette lecture, qu'on aurait passé plus de temps dans ce vol. Et au fil de la lecture on se rend compte de la tournure que l'histoire risque de prendre et la signification de ce titre. Note d'appréciation sur les dernières pages qui expliquent le contexte réel derrière cette histoire. Le message est important.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

[Je remercie vivement et chaleureusement les Éditions Steinkis ainsi que Netgalley pour l’envoi de cet ebook. Je précise toutefois que mon avis n’en sera pas moins transparent, honnête et sincère.]

J’ai décidé d’attaquer ma première lecture de Mars avec la BD *Le Dernier Vol* de Lorenzo Coltellacci & Davide Aurilia, dont la couverture m’a tapé dans l’œil avant que je ne me penche sur ce résumé qui me promettait une histoire touchante de destins croisés.

Je n’ai aucun souvenir du crash aérien de 2015 qui avait fait l’actualité. L’avion reliant Barcelone à Düsseldorf s’était écrasé dans les Pyrénées. Mais ce n’est pas quelque chose qu’il faille nécessairement avoir en tête pour aborder cette lecture.

L’important l’histoire écrite par Lorenzo Coltellacci, ceux sont les notions de destins croisées et de quotidiens chamboulés. En partant à la rencontre de cet éventail de personnages (une mère et sa fille en attente du jugement de son divorce, un jeune couple au bord de la rupture, un étudiant qui rentre fêter l’anniversaire de son père, et une femme amoureuse), *Le Dernier Vol* nous entraîne dans des récits de vies qui ne peuvent que nous toucher dans la mesure où l’on sait comment tout cela va se terminer.

D’ailleurs, la BD ne fait preuve d’aucun sensationnalisme. L’accident et la mort qui en résulte ne sont que suggérés et traités avec beaucoup de pudeur (seulement dans quelques pages à la toute fin). Parce que l’important reste, encore une fois, de voir comment le hasard influe sur des parcours de vie.

Cela se reflète d’ailleurs dans le style graphique que Davide Aurilia a donné au *Dernier Vol* et dont j’ai adoré la palette de couleurs, très vives et chaudes, pleines de jaunes, d’oranges et de rouges. C’était harmonieux, très expressif et correspondait encore une fois parfaitement au message de la BD. Même si j’avoue ne pas avoir été autant charmée par le trait du dessin en lui-même, que j’ai trouvé un peu trop grossier à mon goût.

La proposition générale du *Dernier Vol* m’a donc plu. Et pourtant, ça ne sera pas une lecture mémorable. Parce que, dans les faits, quelque chose dans l’exécution a rendu mon attachement aux personnages difficile. Je n’ai pas vraiment réussi à m’impliquer dans cette histoire. Peut-être que cela est dû au format BD, finalement trop court et mal adapté à ce type de récit. Mais pas seulement. Il y a aussi le fait que l’on passe d’un personnage à l’autre sans vraiment les relier entre eux. J’aurai aimé que l’auteur aille plus loin, approfondisse les choses et développe plus son propos (par exemple avec moins de blabla et plus de fils rouges ?).

Et je lui retire aussi des points pour avoir ultra-sexualisé le dernier personnage (la femme qui part retrouver son amant). Parce que finalement, tout ce que l’on voit et tout ce que l’on sait d’elle tourne autour de son corps. Entre les sextos qu’elle envoie, la douche qu’elle prend alors que l’on nous montre tout, et le vibro qu’elle sort après -scène qui n’est pas avare de détails non plus-… C’était beaucoup trop. Et franchement, ça a fait perdre du sens au propos. Alors que l’on n’avait clairement pas besoin de nous montrer tout ça pour qu’on comprenne que c’était une femme libre et bien dans son corps qui était loin d’en avoir fini avec les joies de la vie.

J’ajouterai aussi que certains éléments de la fin m’ont échappé et m’ont semblé sortir un peu de nulle part… Mais je ne peux pas t’en dire plus sans risquer de te spoiler !

En bref, *Le Dernier Vol* de Lorenzo Coltellacci & Davide Aurilia fut une lecture plaisante de par ses thématiques et le message qu’elle fait passer : un éventail de personnages aux destins croisés et aux quotidiens chamboulés, des vies qui s’arrêtent brusquement alors qu’elles avaient toutes des avenirs devant elles et des projets à construire. Mais j’aurais cependant aimé que l’auteur aille plus loin dans sa proposition - notamment en reliant un peu plus les protagonistes de son histoire. Je regrette aussi grandement qu’un des personnages ait été ultra-sexualisé, au point que ça en devienne inapproprié, et que certains éléments de la fin aient semblé sortir de nulle part.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai lu cette bande dessinée sans en connaître l'histoire et son dénouement. J'étais attirée par la couverture, le titre.

On comprend vite le point commun des histoires évoquées : tous les personnages doivent prendre le même vol de Barcelone à Düsseldorf. L'auteur nous permet de rencontrer des personnes très différentes. Cela m'a fait pensé au jeu où on est assis à une terrasse de café en essayant de deviner la vie des gens qui passent devant nous. Les récits sont pour certains très émouvants, pour d'autres le reflet de nos histoires quotidiennes. Tous donnent à réfléchir sur la vie et ses rebondissements, la mort, les rapports intra-familiaux et amicaux. On entre, un peu par effraction parfois, dans l'intimité de certains personnages pour survoler une petite tranche de leur vie.
La fin est vraiment très réussie. Pudique sur ce qui s'est passée et surprenante aussi (mais je vous laisse découvrir).
J'ai par ailleurs beaucoup aimé le découpage du récit, les dessins au graphisme simple (mais pas simpliste) avec ses couleurs colorées. Bref, une très belle surprise.
Merci aux éditions Steinkis et à Netgalley pour ce partage.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai adoré cette bande dessinée! Elle nous retrace l'histoire de personnages s'apprêtant à prendre le vol vol 9525 de la Germanwings.
Grâce à leurs points de vue, nous avons accès à leurs pensées et à leur appréhension. J'ai apprécié cette alternance entre les personnages, puis de pouvoir les retrouver à la fin de la bande dessinée. Ces personnages sont touchants chacun à leur manière mais tous très attachants.
J'ai apprécié être surprise à la fin de cette bande dessinée, même si j'ai versé ma petite larme.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'avais beau connaître l'issue de l'histoire avant de débuter la lecture, mon petit coeur sensible a tout de même été submergé d'émotions. Ce récit de destins croisés, réunis dans une finalité tragique est magnifiquement mis en scène. Car ici ce qui importe n'est pas tant l'issue justement, mais la beauté de la vie qui subsiste.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Au delà d'un fait divers, "Le dernier vol", raconte la vie, les tracas du quotidien et comment tout peut basculer, quand on ne s'y attend pas. Cette bande dessinée chorale se déroule durant la journée précédent le vol, un 23 mars comme les autres pour ces inconnus, dont les vies vont basculer. Les dessins sont lumineux et plein de vies et les personnages attachants. Malgré le sujet, ce n'est pas une bande dessinée triste, mais qui encourage plutôt à profiter des petits instants.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le dernier vol, une bande dessinée qui m'a émue et touchée !
Au fur et à mesure, on découvre différentes personnes à Barcelone. Elles sont toutes différentes, ont leurs propres soucis, inquiétudes et joies. Elles ont également toutes une chose en commun. Toutes ces personnes s’apprêtent à prendre un avion, un vol partant de Barcelone en direction de Düsseldorf, en Allemagne.
Je n'ai pas tout de suite compris, le lien entre ces personnes, lorsque j'ai commencé ma lecture. Toutes ces personnes ont leur propre vie, et d'une certaine manière attendent quelque chose de se départ vers l'Allemagne. Un couple y part en voyage pour raviver la flamme, un jeune homme rejoint sa famille pour l'anniversaire de son père, etc.
Je n'ai pas tout de suite vu venir la suite de l'histoire et j'ai été bouleversée lorsque j'ai compris. Cette BD m'a donné les larmes aux yeux et m'a profondément touchée.
J'ai eu un peu de mal au début avec le style de dessin, qui n'ait pas forcément ce que je préfère. Mais une fois passé les première pages, j'ai été plongée dans l'histoire et son univers coloré, qui collait à merveille avec l'ambiance de la capitale catalane.
Une bande dessinée qui se concentre avant tout sur l'humain et la vie, l'histoire, derrière chaque personne. Une BD que j'ai adoré découvrir !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

"Le dernier vol" nous raconte l'histoire du vol 9525 de la Germanwings, en racontant les tranches de vies de quelques passagers. Et c'est bien des vies que l'auteur nous présente, avec des espoirs, des doutes, des moments difficiles.
La BD est intelligemment faite pour cela, la place est presque exclusivement laissée aux personnes, aux victimes.
Nous connaissons tous la fin mais là encore tout est fait avec subtilité par l'auteur.
Une BD intéressante.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une nouvelle lecture réalisée grâce à @netgalleyfrance et @steinkiseditions ! Une belle découverte que j'ai engloutie en une session de lecture.
.
Des personnes variées vivant à Barcelone, ne se connaissent pas mais ont un point commun : ils sont tous enregistrés sur le vol qui doit les emmener à Düsseldorf, en Allemagne, pour des raisons différentes. Ce qu'ils ne savent pas c'est que l'avion n'arrivera jamais à destination, et sera le troisième crash aérien le plus meurtrier sur le sol français, puisque c'est dans dans les Alpes-de-Haute-Provence que le copilote décidera de commettre un acte suicidaire.
.
Avec des illustrations douces et colorées, les personnages défilent avec une belle précision apportée aux détails, peu de paroles mais beaucoup d'observations qui nous attachent rapidement à eux et chacune de leurs histoires. Chacun avec son quotidien et ses obligations vis à vis de ce voyage, tout le monde ne montera pas dans l'avion...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai lu cet album sans savoir de quoi il allait être question, attirée par cette couverture colorée et ce titre énigmatique.
J'ai trouvé la fin effroyable !
Il s'agit d'un récit choral où nous suivons plusieurs personnages qui n'ont rien en commun, sinon celui de prendre le vol pour Düsseldorf le lendemain. Inspiré de faits réels, l'album veut nous montrer que la vie est pleine d'inattendu et que tout peut basculer d'un moment à l'autre.
Des instants de vie qui, à mon sens, manquent de profondeur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

"Le dernier vol" fait le choix de nous raconter des histoires de vies, quelques unes prises au hasard sur les gens devant embarquer sur ce vol qui a mal tourné. La tension très dramatique du crash de l'avion (volontaire), des raisons du copilote, est totalement atténuée, et la partie avec l'avion fait moins de la moitié de l'album. Il a plutôt été fait le choix de montrer différentes vies avec leurs espoirs, leurs doutes, leurs incertitudes, leurs moments difficiles. Ainsi non seulement, nous avons crée un lien avec ces passagers qui ne sont plus de pures personnes inconnues, et en même temps vu que le voyage n'est pas si simple pour certains, nous avons également le doute de leur présence ou non, ou de qui le sera au final.
La couverture se présente lumineuse avec de la vie, des personnes. Cet one-shot est édité par Seinkis. Il est né de l'association entre Lorenzo Coltellacci (scénario) et Davide Aurilia (dessin et couleur) qui nous laissent un petit mot à la fin. Tout part d'un fait réel : le vol A320 de la Germanwings le 24 mars 2015. Il y a également un petit récit sur ce qu'ils ont appris de cette tragédie par après.
La graphisme n'est pas de mes préférés, mais finit par passer.
Prêt à suivre Juana, Leya, Mark et Roberto et Ana dans les instants précédents ce vol qu'ils doivent prendre ? Il est alors temps de boucler les valises. Ils sont tous dans des situations qui appellent de nouvelles décisions, pas simples. Nous apprenons à les connaître, les voyant interagir avec d'autres personnes, commençant à cerner leurs préoccupations. Nous suivons aussi le copilote mais de loin.
Puis quand ceux présent ne pouvant rien faire, mais ayant apparemment été avertis voient leurs derniers instants arrivés et pensent aux leurs, à ces choses à dire qu'ils ont sur le cœur. C'est fait tout en tact et en subtilité.
Merci pour la lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Cette bande dessinée qui est inspirée de faits réels m'a complètement bouleversée. On suit le destin de plusieurs personnages, quatre vies au total qui s'entrecroisent dans une BD qui relate les 24h précédant la tragédie. Le lecteur découvre des tranches de vie : une mère qui a peur de perdre la garde de sa fille, un couple qui se pose des questions quant à l'avenir de leur relation, un fils qui hésite à renouer avec son père et une femme amoureuse impatiente de retrouver celui qu'elle aime. Cette BD rappelle que derrière les victimes de ce crash aérien, ces passagers anonymes, se trouvaient des individus avec des rêves, des projets, des interrogations...

Ici, la partie sur le crash aérien représente moins de la moitié de la BD, l'auteur se concentrant sur ces vies comme il en existe tant d'autres, avec leur lot d'incertitudes, de doutes et d'espoirs. A mesure que l'heure de l'embarquement se rapproche, certains
évènements viennent tout remettre en question. Jusqu'à la fin, on ne sait pas qui est monté dans cet avion et qui a raté son vol, qui survivra à cette terrible journée et qui n'arrivera malheureusement jamais à Düsseldorf.

Pour raconter le crash, l'auteur a choisi la subtilité. On voit notamment certains des personnages en pleine conversation imaginaire avec ceux qu'ils auraient dû retrouver à l'atterrissage. Ce passage m'a d'ailleurs particulièrement touchée, il rappelle l'importance de dire ce qu'on a sur le cœur à nos proches car chaque seconde peut-être la dernière. Lorsqu'ils prennent conscience de l'issue tragique qui les attend, les dernières pensées des passagers vont vers ceux qu'ils aiment et ne reverront pas. Un passage terriblement juste et émouvant.

Une BD émouvante, touchante qui relate avec respect et pudeur les dernières heures de la vie de ces inconnus. Un récit qui rappelle que tout peut basculer dans un sens ou dans l'autre en un instant. Si certains loupent leur vol, d'autres embarquent, alors que certains pensaient ne pas pouvoir monter à bord de l'avion, ils arrivent finalement à temps pour l'embarquement...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voici une bd très intéressante car inspirée d'un fait réel.

J'ai beaucoup aimé l'approche de l'auteur de nous faire découvrir la vie de personnages avant la tragédie. On rencontre des personnes comme tout le monde vivant leurs vies avec leurs joies, leurs peines et leurs problèmes. On s'attache à eux mais on sent que quelque chose va se passer. Qu'après ce vol plus rien je sera comme avant.

Le tout est porté par des dialogues forts et des illustrations pleines de douceur malgré le sujet difficile.

J'ai vraiment aimé cette lecture prenante du début à la fin.

Je remercie les éditions Steinkis et NetGalleyFrance pour cette découverte.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

La couverture de cette bande dessinée m'a surprise, car elle évoque davantage une BD destinée à un public jeune, alors que l'histoire qu'elle renferme relate un drame tragique survenu le 24 mars 2015. Ce jour-là, un pilote allemand a délibérément provoqué le crash de son avion dans les Alpes du Sud, entraînant la mort de 143 passagers et membres d'équipage.

Cette histoire inspirée d'événements réels se concentre sur les derniers instants de vie de plusieurs personnes qui doivent se rendre à l'aéroport.

Cette bande dessinée n'aborde pas en détail le suicide du pilote, préférant se concentrer sur l'aspect humain et explorer des thèmes universels qui résonnent chez chacun tels que l'amour, la maladie, les violences, les relations amoureuses ou familiales conflictuelles, reflétant ainsi la vie quotidienne de Monsieur et Madame Tout-le-Monde.

Elle souligne de manière poignante comment la vie peut s'arrêter brutalement d'un instant à l'autre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

A Barcelone, plusieurs personnes s'apprêtent à s'envoler pour Düsseldorf. Juana doit retrouver avec angoisse le père de sa fille. Roberto pense retrouver avec Ana la passion des premiers jours. Mark hésite à retrouver son père alors que sa colère contre lui est toujours présente. Quant à Leya, elle se demande si Hans n'est pas son grand amour. Mais le copilote a d'autres projets.
L'auteur s'intéressent ici aux vies qui risquent d'être brisées dans cet avion. Il nous raconte leurs espoirs, leurs envies, leurs questionnements. Car pour chacun, ce vol vers Düsseldorf est une étape importante dans leur futur. On s'attache à ces personnages ordinaires, proches de nous, auxquels on s'identifie facilement et pour lesquels on va finir par trembler, car on sait évidemment le destin qui les attend dans cet avion.
J'ai apprécié les dessins, qui sont assez simples dans le rendu mais offre une belle palette de couleurs, pleine de douceur.
Cet album plein de tact nous présente un groupe de passagers au destin déjà tracer, même si quelques surprises sont au rendez-vous.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Maintenant, je comprends ce que signifie le titre et oh mon petit cœur; quelle tragédie!

Cette histoire est absolument magnifique mais soyez prudent car elle a le pouvoir de vous briser le cœur en un million de morceaux.

J'ai adoré les personnages et leurs histoires. Il est vraiment important de se rappeler que les personnes touchées par des tragédies sont de vraies personnes avec des espoirs et des rêves.

J'ai adoré les illustrations et c'était agréable de voir des quartiers de Barcelone, cette belle ville me manque tellement et ceci est probablement mon signe de lui rendre une prochaine visite.

5 étoiles bien méritées!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une BD qui choisit un angle original pour aborder une catastrophe aérienne, celle du 24 mars 2015 le crash de la Germanwings.
On suit ici les quelques heures qui précèdent l'embarquement dans la vie de différents passagers venus d'horizons divers.
L'occasion de comprendre qu'une catastrophe aérienne est faite d'une multitude de vies brisées, fauchées ou pas en plein vol.
J'ai trouvé ce choix intéressant, c'est une bien belle façon de rendre hommage aux victimes, pleine d'humanité.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le 24 mars 2015, le vol 9525 de la Germanwings qui décolle de Barcelone pour se rendre à Düsseldorf. Le copilote n'a pas l'intention d'atterrir, mais d'emmener lui et les centaines de passagers droit dans une montagne.

On va découvrir le quotidien de plusieurs personnages. Juana doit passer devant le juge pour la garde de sa fille, et angoisse de revoir son ex-mari, qu'elle a quitté quelques années plus tôt.
Ana et Roberto. On suit les deux personnages séparément puis ensemble. On en apprend plus sur leur relation, leurs envies, leurs espoirs, leurs attentes.
Mark doit rendre visite à son père pour son anniversaire. Il ne se sont pas vus depuis quelques années. Il lui en veut toujours de ne pas avoir été présent quand il en avait besoin. Leya pense avoir rencontrer l'homme de sa vie, elle ne pensait pas retomber amoureuse.

Leur seul point commun est de prendre ce vol direction Düsseldorf.


Cette histoire raconte avec humanité ce qu'à pu être la vie de ses passagers quelques heures avant de décoller.
Les passagers n'étaient pas qu'un chiffre, ils avaient également une vie, des projets, un avenir. Un très bel hommage à ces personnes qui ne sont plus là.

J'ai beaucoup aimé les illustrations, simple mais beaucoup de détails en même temps.

J'ai apprécié les différents personnages mis en scène notamment l'histoire de Juana et celle de Mark qui sont très touchantes.
Le responsable du crash n'a pas été mis en avant, juste ce qu'il fallait pour qu'on comprenne ce qu'il se passait à bord de l'avion.

Les auteurs nous montrent avec délicatesse et poésie, ce qu'est la mort.
L'histoire est émouvante, remplit de douceur et d'empathie jusqu'au dernier moment et qui nous pose une question clé : que voulons-nous vraiment ?

Je remercie les Editions Steinkis et Netgalley pour ce service presse numérique.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C’est une histoire très émouvante, et inspirée d’un fait réel : celui du vol de la Germanwings qui se crashera en 2015. On connaît la fin dès le début, alors ne vous en faite pas, je ne vous spolie rien !

Durant cette lecture, on suit plusieurs histoires qui sont liées à cet avion. C’est évidemment très émouvant, car toutes ces vies, on le devine vont s’arrêter. Cela apporte une certaine émotion et j’ai trouvé que si le coup de crayon n’est pas celui que je préfère, le graphisme correspond bien à l’ambiance à mon sens. Il apporte une émotion supplémentaire et rythme très bien cette tragédie !

C’est une lecture qui se lit bien, on découvre des bouts de vies, des personnages à certains stades de leur vie. On s’attache à eux à cause de cette tragédie qui se dessine de plus en plus, mais aussi à leurs histoires personnelles. Ils sont chacun à un tournant de leur vie et on comprend alors que la vie ne tient qu'à un fil et qu'il ne faut pas hésiter parfois, car le temps est fragile, la vie est fragile ! Des âges et des situations différentes, mais le thème des liens est bien mené.

C’est très agréable, très émouvant et non morbide. Même quand la fin est là, j’ai trouvé que c’était très bien amené et que la BD avait été bien travaillée du début à la fin, sans me décevoir à un moment.

Je recommande, tout simplement !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Des petits détails, des imprévus, un effet papillon... c'est ce à quoi on pense lorsqu'on lit ce livre. Une chose aurait pu sauver les passagers ou mener des personnages à leur fin tragique. Si triste que soit cette histoire, sa fin est belle.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

On connaît la fin, mais le début permet de connaître un peu mieux les personnes. Si différentes, avec des envies, pensées, des proches à retrouver, des choses à digérer...
Une bd qui montre l'envers du décor, oui un crash, mais des personnes avec une vie, un passé et un avenir.
Une autre façon de parler de la mort et des actes sordides.
Des dessins colorés et qui expliquent bien, sans trop de mots.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai été attirée par la 1ère de couverture qui met en valeur le patrimoine de Barcelone. Dans la BD, on découvre d'ailleurs de jolis dessins des sites touristiques de Barcelone.

Cet ouvrage s'inspire du crash de l'A320 de Germanwings (vol 4U9525) qui devait relier Barcelone à Dusseldorf d'où le titre « Le dernier vol » ; accident aérien provoqué par le suicide du copilote Andreas Lubitz,qui a volontairement précipité l'avion contre une montagne située sur la commune de Prads-Haute-Bléone dans les Alpes du sud française le 24 mars 2015.

Néanmoins, cette BD ne se limite pas à la catastrophe qui est évoquée avec beaucoup de pudeur.
En amont de la catastrophe, elle met en relief des tranches de vie de divers personnages. L'auteur s'immisce dans la vie des personnages, dans leur intimité (livre pour les plus de 15 ans car scène de sexe) pour mieux nous expliquer pourquoi ils vont se rendre ou pas à Dusseldorf. On se retrouve donc spectateur, observateur de leur quotidien et de leur réflexion. Chaque tranche de vie est séparée par une page noire comme le voile noir du deuil.
A la fin de l'album, on peut voir plusieurs planches d'oeil comme pour se souvenir des 144 passagers et 6 membres d'équipages. Néanmoins, j'aurai préféré un in memoriam avec les noms, prénoms et âges pour qu'ils ne tombent pas dans l'oubli. En effet, parmi les 150 personnes à bord se trouvaient seize lycéens allemands et leurs professeurs de retour de voyage linguistique, le baryton allemand Oleg Bryjak, la contralto allemande Maria Radner mais également de nombreux anonymes.

Lire cette BD ne laisse pas insensible et incite à en savoir davantage sur les victimes et sur soi. Y a-t-il eu des « chanceux » ? Etant une fiction, on peut se poser la question. Et moi, vers qui iraient mes pensées à l'aube de la mort ?

Merci à NetGalley de m'avoir permis de découvrir et lire cet ouvrage.
#NetGalley

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :