Les Cendres et les papillons

Connectez-vous pour accéder au titre. Connectez-vous ou inscrivez-vous ici !
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 29 juin 2023 | Archivage 8 mars 2024

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #autofictionhistoirefamilialealgerie #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

En 2014, Halima, jeune entrepreneuse, revient à Paris après de longues années d'expatriation. Elle espère retrouver le Paris de ses années étudiantes, insouciantes et pleines de romances. Elle déchante assez vite face à l'ambiance maussade de la ville et malgré ses réminiscences sur ses amours passées, elle ne retrouve plus l'ambiance d'avant. Le coup de massue qui finit par la mettre à terre est la triste réalité des attentats de Charlie, puis du Bataclan qui l'amènent à se questionner sur ses origines et son enfance en Algérie.


Elle rencontre sur son chemin la fougueuse Sophie, qui l'entraîne de soirées en expériences nouvelles. Hypersensible et écorchée vive pour certains, Halima essaie de découvrir l'origine de son mal-être et chaque rencontre lui permet d'ouvrir une clé sur elle-même jusqu'à découvrir un secret familial.

En 2014, Halima, jeune entrepreneuse, revient à Paris après de longues années d'expatriation. Elle espère retrouver le Paris de ses années étudiantes, insouciantes et pleines de romances. Elle...


Formats disponibles

FORMAT Ebook
ISBN 9782322189946
PRIX
PAGES 172

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers ma Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

On fait la connaissance de Halima, qui vient juste de revenir à Paris, après des longues années passées aux USA, elle est entrepreneuse, et pense retrouver cette ville qui symbolise ses années d’insouciances et de romances. Mais, désillusion cruelle, elle ne reconnait plus cette ville, l’ambiance est morose, il faut dire que nous sommes en 2014.

Elle tente de s’étourdir, avec son amie Sophie, qui l’entraîne dans des virées nocturnes, mais à peine quelques mois plus tard se produisent les attentats de Charlie Hebdo et en novembre les attentats du Bataclan. Comme elle le dit si bien, cela aurait pu être elle, à la terrasse du café mitraillé et après la stupeur, la peur, elle décide de ne pas leur donner raison et de continuer à vivre, mais une réflexion en profondeur sur son identité, ses origines finit par occuper toute la place.

Nous sommes tous égaux devant la mort. Alors, en attendant, on va vivre, mais vivre debout, digne et fier. Je n’aurai plus peur, mais je ne serai plus insouciante. Paris sentait la poudre, les cendres et la mort.

Halima est née en France, ses grands-parents sont Algériens, sa mère se sent entièrement Française et ne se pose pas de questions, alors comment remonter aux origines, quand on n’en parle pas en famille. Halima sent bien qu’il y a des secrets enfouis qu’on ne veut pas faire ressurgir et la jeune femme va se lancer dans sa quête, seule, et son hypersensibilité, comme dit sa psy, va la rendre poreuse à tous les évènements passés et à venir.

La nuit, elle va aider avec le Samu social, les SDF, leur donner à manger ou une boisson chaude, car elle se sent redevable d’avoir une vie normale, sans bien s’expliquer pourquoi. Un jour on lui suggère que ses troubles intestinaux pourraient être d’origine héréditaire mais comment chercher quand on ne peut pas évoquer les souvenirs ?

Ce roman qui sent le vécu, nous entraîne, au delà des attentats en France, vers le passé de l’Algérie, la colonisation, la montée des extrémismes, le GIA qui a entraîné la peur, les attentats qu’on a préféré oublier et nous fait réfléchir sur cette notion d’identité très à la mode, de nos jours avec son lot d’intolérances. La résilience d’Halima nous fournit une très belle réflexion sur la tolérance, la vie, car nous sommes tous des « mosaïques » pour employer son expression et il suffit d’être soumis à une mauvaise influence pour que tout dérape.

J’ai beaucoup apprécié la réflexion, le style de Fatima Gholem dont l’héroïne ne tombe jamais dans la victimisation ou du moins jamais très longtemps et cherche à donner un sens à sa vie, avec en toile de fond des secrets de familles et la petite histoire qui se mêle et se confond avec la grande. Pour un premier roman, c’est une réussite.

Un grand merci à NetGalley et à « Books on demand » qui m’ont permis de découvrir ce roman et son auteur

#autofictionhistoirefamilialealgerie #NetGalleyFrance !

Cet avis vous a-t-il été utile ?