Black Teacher

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 12 oct. 2023 | Archivage 15 nov. 2023
Belfond, Belfond vintage

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #BlackTeacher #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Préface de Bernardine Evaristo.

« Peu m’importe que vous ayez travaillé avec Platon, Aristote, Montessori ou Bertrand Russell. Moi, c’est Beryl, et j’entends diriger cette école à ma façon. »

Passionnant et inspirant, Black Teacher est le récit autobiographique de l’extraordinaire parcours de Beryl Gilroy, première femme de couleur nommée directrice d’école au Royaume-Uni. Une œuvre lumineuse et engagée sur l’amour de l’enseignement, la difficulté à s’imposer face au racisme et au mépris, mais aussi l’espoir dans les générations futures.

Publié au Royaume-Uni en 1976, réédité en 2021 et jusqu’ici inédit en France, un texte vibrant d’actualité, qui souligne encore et toujours qu’il est urgent de se débarrasser des préjugés et de faire de l’école un lieu de bienveillance.


Beryl Gilroy est née en 1924 en Guyane britannique. Elle reçoit sa formation à Georgetown, puis enseigne dans plusieurs écoles et participe à un programme alimentaire de l’Unicef. En 1952, elle arrive en Grande-Bretagne pour étudier le développement de l’enfant à l’université de Londres. Des années durant, on lui refuse un poste d’enseignante à cause de la couleur de sa peau, mais quand elle entre enfin dans le système éducatif, elle grimpe les échelons jusqu’à devenir la première directrice d’école noire, à Camden, en 1969, tout en élevant une famille. Outre ses mémoires Black Teacher (1976), Beryl Gilroy écrit aussi de la poésie, des essais et de la fiction, notamment Frangipani House (1986), salué par un prix littéraire, Boy-Sandwich (1989) et In Praise of Love and Children (1996), ainsi que de nombreux ouvrages dans la série pionnière consacrée aux enfants et au multiculturalisme, « Nippers ». Plus tard, elle obtient un doctorat en conseil psychologique et exerce dans la clinique de Tavistock. Elle travaille également pour la BBC, au Conseil des relations raciales et à l’Institut d’éducation, en tant que membre honoraire. Après sa mort en 2001, Beryl Gilroy sera décrite comme « l’une des figures de migrante caribéenne d’après-guerre les plus importantes de Grande-Bretagne ».


Traduit de l'anglais (Royaume-Uni) par Anne-Laure Tissut.

Préface de Bernardine Evaristo.

« Peu m’importe que vous ayez travaillé avec Platon, Aristote, Montessori ou Bertrand Russell. Moi, c’est Beryl, et j’entends diriger cette école à ma façon. »

...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782714497215
PRIX 14,00 € (EUR)
PAGES 352

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers ma Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

⭐️ L'intrigue ⭐️

Beryl Gilroy, née en 1924 en Guyane britannique, première femme noire directrice d'une école en Angleterre, nous livre dans cette oeuvre le récit épique de ses premières années en tant qu'institutrice et citoyenne sur le sol anglais.

⭐️ Mon avis ⭐️

Très intéressée par le sujet, je me réjouissais de découvrir la vie de Beryl Gilroy et je n'ai absolument pas été déçue par ma lecture ❤️

Non seulement le livre regorge d'une multitude d'anecdotes bien senties sur tout ce que Beryl Gilroy a dû affronter ou a vu pendant ces années-là 👍👍👍

Mais il est incroyablement bien écrit et rempli d'humour ❤️

Il faut dire que Beryl Gilroy est une écrivaine mais surtout une femme exceptionnelle 💕

Elle n'a eu de cesse, comme on le voit dans le livre, de faire preuve de pédagogie envers les enfants et leurs parents pour leur faire accepter les différences et les sortir de leurs préjugés et leurs comportements stéréotypés.💕

Une vraie femme de caractère qui a toujours oeuvré pour le bien des enfants et leur épanouissement, à une époque où ce n'était pas forcément la priorité.👍

Une femme d'une grande générosité et une précurseur en matière de sciences de l'éducation comme on peut le voir à travers l'évolution des écoles qu'elle a connues en tant qu'institutrice puis directrice ❤️

⭐️ Conclusion ⭐️

"Black Teacher" est le magnifique portrait d'une femme et institutrice noire dans l'Angleterre post Seconde guerre mondiale.

Le récit d'une vie consacrée aux enfants de toutes origines et tous milieux socio-économiques.

Et pour moi un véritable coup de coeur ❤️

Merci beaucoup et à bientôt 😊

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Beryl Gilroy est enseignante en Grande-Bretagne et deviendra la première directrice d’école noire du pays au début des années 1970. Dans ses mémoires passionnantes que Belfond a la lumineuse idée de rééditer dans cette Collection Vintage qui regorge de pépites, Beryl Gilroy revient sur son parcours des années 1950 aux années 1970. Les embûches qu’elle va rencontrer sur son parcours du fait de sa couleur, les relations qu’elle entretient avec les enfants, les parents et les autres enseignants, cette passion qui l’anime pour apprendre aux enfants, les instants de bonheur aussi qu’elle va vivre.

C’est passionnant et riche d’enseignements. Beryl Gilroy est en effet une enseignante assez atypique qui a des idées qu’on pourrait qualifier de modernes quant aux façons de transmettre le savoir aux enfants. La plupart des classes dont elle aura la charge durant sa carrière sont en effet constituées d’élèves de différentes nationalités, croyances, couleurs. Ce qui rend parfois complexe l’enseignement.

Beryl Gilroy s’est donnée pour mission de leur laisser à tous une chance. Alors elle invente de nouvelles façons de leur enseigner : par le jeu, la musique, le dessin. Surtout, elle libère la parole de ces enfants. Et elle dialogue avec les parents qui souvent la méprisent à cause de sa couleur.

Beryl analyse parfaitement ce qui fait que les enfants décrochent et peuvent parfois arriver à être en violents. Pour elle, cela entre en résonnance avec le fait qu’ils ne comprennent pas toujours ce qu’on attend d’eux. Les enfants dont elle a la charge ne parlent en effet pas tous correctement l’anglais car ils viennent d’autres pays et cette incompréhension du monde qui les entoure et de l’école se transforme en rejet voire en colère. Cette analyse, faite dans les années 60 – 70 par une enseignante noire, elle-même victime de racisme et en Angleterre parait on ne peut plus pertinente dans notre société actuelle.

Pour traverser tout cela, Beryl Gilroy peut heureusement conter sur une certaine dose d’humour, sur le soutient de son mari, sur quelques belles rencontres et surtout sur cette passion qui l’anime et qui fait qu’elle ne s’avouera jamais vaincue, même quand les difficultés s’accumulent.

C’est un témoignage passionnant qui jette un éclairage très intéressant sur la société anglaise, sa relation aux populations immigrées et sur l’école et sa fonction. Un point de vue qui s’applique aussi à d’autres sociétés et qui fait de ce sujet un thème assez universel et contemporain. Et c’est aussi une belle mise en lumière du métier d’enseignant à travers le destin de cette femme exceptionnelle.

Cet avis vous a-t-il été utile ?