Les Demoiselles de Montgradal

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 23 avr. 2022 | Archivage 22 nov. 2022

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LesDemoisellesdeMontgradal #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

En 1770, dans la province du Languedoc, un seigneur libertin, cynique et raisonneur, affronte la révolte des villageois, incarnée par des "demoiselles", rebelles qui agissent sous des déguisements féminins. La raison des Philosophes défie la pensée magique, le conformisme religieux, le souvenir des Cathares et d'antiques rites païens, dans le grand désordre de la société de l'Ancien Régime finissant.

Un juriste est assassiné, qui devait légitimer les prétentions du seigneur à étendre ses droits et ses terres aux dépens de ses sujets.

Le lieutenant de gendarmerie, chevalier de Rayssac, mène l'enquête. Entre les complices des plaisirs volontiers sadiens du Vicomte de Montgradal et une société paysanne qui tolère de moins en moins l'absolutisme monarchique, passent et se débattent une aristocrate délaissée, son fils idéaliste et romantique, une apothicaire très sensuelle et un peu sorcière et sa fille, toute innocence et pureté, une Marquise libidineuse et fatale, un moine défroqué devenu brigand, un charpentier très politique, un galopin boiteux, une servante folle et un Blaireau criminel, mais malin... Dans un univers traversé par la violence des intérêts matériels, des passions extrêmes et des désirs les plus interdits, fermente la Révolution.

Dans laquelle, dix-neuf ans plus tard, se dénouera le drame.

Ce livre est un hommage au roman picaresque du XVIII° où, entre deux péripéties plus ou moins échevelées, on s'attable à l'auberge pour écouter d'étranges histoires...

En 1770, dans la province du Languedoc, un seigneur libertin, cynique et raisonneur, affronte la révolte des villageois, incarnée par des "demoiselles", rebelles qui agissent sous des déguisements...


Note de l'éditeur

L'auteur :
"Auparavant grand reporter, éditorialiste et critique artistique au « Progrès de Lyon »

Edition : « L'après-midi de Twickenham », roman ( Ed. JC Lattès ) ; « Mots pour mots » chroniques ( Ed. Traboules ) ; « Un journal pour Romanoff », roman-feuilleton paru dans « Le Progrès » ; « Castelgandolfo 88 », théâtre ( Ed. Du Rocher ) ; « L'Élection », théâtre ( Librairie Théâtrale ) "La Cité qui refusait la guerre" ( Dacres éd. )

Théâtre : « Le bonheur des esclaves », réalisation France Culture ; « Une petite mort privée », réalisation France-Culture ; « Castelgandolfo 88 - Jean-Paul II Antoine Vitez», création Théâtre La Bruyère Paris, plus de cent-vingt représentations à Paris, Avignon, Monaco... Co-auteur de « J-2 », Compagnie Sortie de Route, plus d'une centaine de représentations à Lyon, Avignon et dans toute la France.

XV d'Or du meilleur article sur le rugby de la presse française en 1986."

L'auteur :
"Auparavant grand reporter, éditorialiste et critique artistique au « Progrès de Lyon »

Edition : « L'après-midi de Twickenham », roman ( Ed. JC Lattès ) ; « Mots pour mots »...


Formats disponibles

FORMAT Ebook
ISBN 9791026251927
PRIX 2,99 € (EUR)
PAGES 499

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers ma Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

En 1770, dans la province du Languedoc, le vicomte de Montgradal est un aristocrate libertin, cynique et raisonneur, qui ne se prive pas d'user de ses "droits" de seigneur à l'encontre des filles et des femmes du village en toute impunité. Qui aurait le courage de se rebeller contre celui qui les nourrit? Afin de l'aider à rétablir la plénitude de ses droits féodaux sur le territoire de la paroisse, il engage un jeune juriste, Jean-Baptiste Lantelme. Bien sûr, les villageois, qui avaient pris l'habitude de contourner certaines règles à leur profit, voient l'action du jeune homme d'un très mauvais œil.
Mais quand le jeune homme est retrouvé assassiné, les choses tournent au vinaigre. Le seigneur des lieux va devoir affronter la révolte de ses sujets, incarnée par des "demoiselles", rebelles qui agissent sous des déguisements féminins. La raison des Philosophes défie la pensée magique et le conformisme religieux dans le grand désordre du royaume de Louis XV..
Le lieutenant de gendarmerie, chevalier de Rayssac, mène l'enquête. Entre les complices des plaisirs volontiers sadiens du Vicomte de Montgradal et une société paysanne qui tolère de moins en moins l'absolutisme monarchique, défile toute une galerie de personnages emblématiques de cet Ancien Régime moribond: une aristocrate délaissée, son fils idéaliste et romantique, une apothicaire très sensuelle et un peu sorcière et sa fille, toute innocence et pureté, une Marquise libidineuse et fatale, un moine défroqué devenu brigand, un charpentier très politique, un galopin boiteux, une servante folle et un Blaireau criminel, mais malin... Dans ce chaudron maléfique mijote les ferments de la Révolution et de la chute de la monarchie qui explosera dix-neuf années plus tard, concluant tragiquement le drame amorcé en 1770.

Dans un style précieux et une écriture opulente, rappelant les romans picaresques du XVIIIe siècle, "Les Demoiselles de Montgradal" propose une enquête historique qui pourrait être plaisante si elle ne s'égarait pas si souvent dans des digressions importunes. Cela dit, la reconstitution des moeurs et de la société sous Louis XV, de la vie dans les campagnes en totale opposition avec l'existence raffinée et décadente des aristocrates, en but à la montée toujours croissante d'une bourgeoisie aisée, donne au roman ses couleurs chatoyantes.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

"Les Demoiselles de Montgradal" est un roman historique de Jean-Philippe Mestre publié en auto-édition chez @librinova. La scène s'ouvre le jour de la prise de la Bastille, le 14 juillet 1789, sur l'assassinat du Vicomte Gaston de Montgradal, seigneur libertin, dont la tête est retrouvée au bout d'une pique...

Ce roman de style picaresque nous plonge ensuite en 1770 dans la province du Languedoc où Jean-Baptiste Lantelm, juriste du Vicomte chargé de rétablir ses droits féodaux, est retrouvé assassiné dans la cour du château. Le lieutenant de Rayssac est chargé de l'enquête pour découvrir le(s) coupable(s). Qui se cachent derrière ces rebelles déguisés en "Demoiselles" ?

Malgré quelques longueurs, le style fluide est très agréable à lire, même si l'intrigue manque de rythme et souffre parfois des trop nombreuse digressions. Les notes en fin de roman sont très utiles pour comprendre le vocabulaire employé à cette époque révolutionnaire. Je recommande ce roman à celles et ceux qui saont adeptes de cette période et du genre picaresque.

Cet avis vous a-t-il été utile ?