C'est auprès d'elle...

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 8 sept. 2022 | Archivage 6 sept. 2022
Editions de l'Archipel, Instants Suspendus

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Oonaetlesensdelavie #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Ne jamais juger son prochain sans le connaître

Un accident se déroule sous les yeux d’une boulangère. Un pompier, premier arrivé sur les lieux, explique que la principale victime est un bébé de neuf mois, resté seul dans la voiture. L’infirmier qui soigne l’enfant décrit la longue convalescence de ce dernier. Se succèdent ainsi plusieurs personnes dont le seul point commun est d’avoir croisé la route de Marie, la mère de cet enfant. Chacun y va de son impression et de son jugement.

Mais qui est réellement Marie ?

Mêlant humour et gravité, ce roman montre que la vie est faite de chutes, de virages, de remontées et d’amour. Mais aussi de belles surprises, lorsque l’on sait s’affranchir des regards accusateurs.


Ne jamais juger son prochain sans le connaître

Un accident se déroule sous les yeux d’une boulangère. Un pompier, premier arrivé sur les lieux, explique que la principale victime est un bébé de neuf...


Note de l'éditeur

Merci de noter que ce titre est disponible uniquement en version PDF.
Nous vous proposons en avant-première la lecture de cet ouvrage encore en correction. Merci de faire preuve de bienveillance et compréhension quant à l'éventuelle présence de "coquilles".
Bonne lecture !

Merci de noter que ce titre est disponible uniquement en version PDF.
Nous vous proposons en avant-première la lecture de cet ouvrage encore en correction. Merci de faire preuve de bienveillance et...


Ils recommandent !

Dorothée Catoune est née en 1981 près de Dunkerque. Docteur en littérature, elle enseigne aujourd’hui la communication et les lettres à l’université de Lille, menant en parallèle des travaux de recherche en littérature. Elle est l'auteure de Pas d'ombres sans lumière (L'Archipel, 221)

 

Dorothée Catoune est née en 1981 près de Dunkerque. Docteur en littérature, elle enseigne aujourd’hui la communication et les lettres à l’université de Lille, menant en parallèle des travaux de...


Formats disponibles

FORMAT GF cartonné
ISBN 9782809843903
PRIX 18,00 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers ma Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Tombée sur ce roman par hasard. Histoire de la belle Marie racontée comme dans un roman choral, par de nombreux personnages, mais on n'est jamais perdu et cela forme un tout, non répétitif. Ensuite, c'est Marie elle-même qui prend la parole pour raconter son drame. Je n'en dévoilerai pas plus pour garder le suspense. On tombe dedans, c'est très prenant et la construction est originale. Auteur à suivre !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Il y a les autres et Marie.
Les autres ce sont ces personnes qui ont croisé de près ou de loin Marie, celles qui ont passé quelques minutes ou plusieurs années auprès d'elle.
Ces autres vont au cours d'un chapitre nous livrer leurs impressions, leur ressenti sur cette jeune femme. Jugement subjectif ou bien fondé c'est ce que nous allons découvrir dans la seconde partie du roman.
Dans cette seconde partie, c'est autour de Marie de se dévoiler. À travers ses souvenirs, elle évoque ces différents personnages et leur relation.
Je me suis délectée du début à la fin de la plume authentique, douce, fluide et agréable de l'auteure. Avec ses personnages hauts en couleurs, ni trop gentils, ni foncièrement méchants. Des personnages entiers et profondément humains avec leurs forces et leur lumière mais aussi avec leurs casseroles à trainer et leur part d'ombre.
J'ai ri souvent, j'ai été ému, j'ai versé quelques larmes, j'ai été en colère, révoltée, je me suis questionnée, j'ai compatis... J'ai vécu cette histoire en ressentant tout un panel d'émotions.
J'ai été transporté avec nostalgie dans les souvenirs de Marie lors des années 90/2000, années de mon enfance/adolescence. J'ai souri à l'évocation de certaines références.
C'est un roman à la construction inédite, partie pris, une prise de risque qui fonctionne à merveille. Ce sont des tranches de vie, j'ai eu l'impression d'être assise avec chacun des personnages devant une tasse de thé à les écouter me livrer leurs souvenirs et leurs états d'âmes.
C'est un roman magnifique qui évoque des sujets profonds tels que la remise en question, la manipulation, la trahison, l'abandon mais aussi l'amour d'un père pour sa fille, d'une fille pour son père et d'une mère pour son fils. C'est une ode à la vie, la vraie sans artifices sans prise de tête. C'est un roman lumineux qui redonne espoir en l'avenir, espoir que chacun a le droit à un nouveau départ et surtout chacun à le droit au bonheur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C'est auprès d'elle... est le second roman .de Dorothée Catoune à paraître dans la collection Instants suspendus aux éditions de l'Archipel.
Pas d'ombres sans lumière, son premier roman, m'avait charmée j'ai donc sans hésiter sollicité le second auprès des éditions de l'Archipel via Netgalley, merci à Mylène d'avoir accédé à ma demande..
J'ai retrouvé avec plaisir l'écriture fluide et agréable de Dorothée Catoune, elle sait donner vie et consistance à ses personnages ici à Marie, cette jeune femme aussi belle que mystérieuse, que chacun adore ou exècre selon.
J'ai été surprise par le choix de la narration. En premier lieu la parole est donnée à tous ceux et celles qui l'ont côtoyée, ont cru la connaître ou en tous cas ont un avis net et tranché sur cette femme. Puis Marie prend la plume et s'exprime enfin, répondant à chacun. Chapeau bas ..
Un début qui me laissait un peu perplexe je l'avoue et ensuite quand Marie sort enfin de sa réserve les émotions se bousculent, la colère et la rage font place à la sérénité et à l'amour.
Un roman à découvrir c'est certain, parution prévue le 8 septembre.
#Oonaetlesensdelavie #NetGalleyFrance !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Marie est une jeune mère confrontée à l’accident de son bébé. Tout le monde la juge, les personnes qui la croisent simplement mais aussi ses proches… qui sont-ils pour la cataloguer ? Ont-ils raison ? Qui est Marie et quelle est son histoire ?

Intrigue 💛💛💛💛
Personnages 💛💛💛
Emotions 💛💛💛💛
Final 💛💛💛
Ecriture 💛💛💛💛

-> Une construction originale

La première partie consiste en plusieurs chapitres racontés par des personnages gravitant autour de Marie, que ce soit des interlocuteurs ponctuels ou des proches.
J’ai beaucoup aimé ce principe, on n’a pas le point de vue de la principale concernée, ce sont les autres qui donnent leur avis. Avis subjectif et qui diffère selon les personnages. Cela montre que tout le monde peut avoir une idée précise sur une situation ou une personne mais qui peut être très éloignée de la réalité.

-> Marie et les autres

Après avoir eu la vision des personnages autour d’elle, nous avons enfin la version de Marie. Les deux parties m’ont plu, chacune ayant un intérêt pour l’histoire.
Si je ne me suis pas spécialement attachée aux personnages j’ai tout de même été assez touchée par ce qui arrive. Ils sont humains et réalistes.

Certaines situations ne m’ont pas trop plu. J’imagine que c’est aussi le but de faire réagir mais certains points m’ont gênée dans le comportement des personnages.

-> Pas si feel good que ça !

Le livre a l’air léger mais de nombreux sujets difficiles sont abordés avec poésie. Certains m’ont émue mais j’y ai toujours senti un certain espoir ce qui m’a plu. Ce n’est pas « tire-larmes », c’est simplement réaliste. Rien n’est tout blanc ou tout noir ici.

-> Un livre qui se dévore

La plume de l’autrice, que je ne connaissais pas, est fluide, bizarrement elle est à la fois douce et percutante.
Le livre se lit très vite et facilement, les chapitres sont assez courts et le changement de points de vue accélère encore le rythme. Ce n’est pas le but final mais il faut dire la curiosité nous pousse à découvrir si ce que les autres pensent de Marie et de sa situation est vrai ou non 👀.

Morale de l’histoire : ne pas juger sans connaître. Ici j’ai tenté de ne pas juger le livre en raison de son style a priori feel good et j’ai bien fait car il s’est avéré plus profond que je ne le pensais.
Une belle découverte qui change de mes lectures habituelles.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Marie se rend dans une boulangerie. Elle en a pour cinq minutes et laisse son bébé de neuf mois dans sa voiture. Et là, c’est le drame, la voiture est percutée par un autre véhicule et le bébé est grièvement blessé. Le bébé va-t-il s’en sortir ? Et quelle fut la vie de Marie jusqu’à ce terrible accident ? ● Mon avis sur ce roman est très mitigé. En effet, j’ai été vraiment emballé par la première partie, « Les autres », qui met en place un dispositif choral, et laisse parler d’autres personnages que Marie sur ce qui se passe après l’accident. C’est très bien maîtrisé (sauf pour Zoé, l’autrice ne parvenant pas à retranscrire les paroles d’une très jeune enfant). ● En revanche, la seconde partie, « Marie », où elle prend la place du narrateur, m’a semblé trop longue, trop lente. De la première à la seconde partie, on passe d’un rythme vif et d’une narration moderne à un rythme qui se traîne et à une narration traditionnelle. ● De plus, cette partie m’a paru remplie de lieux communs et de maximes de sagesse populaire que les bons auteurs s’évertuent à éviter. ● Les fautes d’orthographe m’ont aussi étonné de la part d’une autrice docteur ès lettres et enseignante à l’Université (comme ce subjonctif après « après que », mais ce n’est qu’un exemple). Comme je lis sur épreuves, souhaitons qu’elles disparaissent à la publication. ● Je remercie NetGalley et les éditions de l’Archipel de m’avoir permis de lire ce livre en avant-première (publication le 8 septembre 2022).

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Avec ce roman j'ai pris une véritable claque émotionnelle. Dorothée Catoune nous narre l'histoire de Marie, cette femme qui vit une situation des plus difficile. Marie emplit tout le roman, elle est présente à chaque chapitre à travers le regard de chaque personnage qui croise son chemin. A travers chaque protagoniste, le lecteur découvre un pan de la vie et de la personnalité de Marie. L'histoire est subtilement construite et permet d'accrocher le lecteur. De plus, L'auteure crée une véritable aura de mystère autour de son personnage principal, créant une certaine fascination.
L'écriture est véritablement agréable. La construction de ce roman est habile et permet d'attiser le lecteur qui a envie de connaître la suite de l'histoire de Marie.
Cette lecture m'a séduite, fait sourire mais également émue.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Marie en a juste pour cinq petites minutes, elle doit passer à la boulangerie. Elle se gare en vitesse et laisse son fils de neufs mois dans la voiture. Puis, c'est le drame. Un autre véhicule vient emboutir sa voiture blessant grièvement le bébé ...

Un roman chorale où s'expriment d'abord, tour à tour, des personnes ayant côtoyé Marie, de près ou de loin, et qui donne leur impression la concernant. Parfois bienveillants, mais aussi médisants, ne se fiant qu'aux apparences ...
Ensuite vient le tour de Marie. Elle nous livre son histoire, son passé tourmenté, son amour infini pour son père, pour son fils ... Elle s'ouvre au fil des pages et nous laisse découvrir celle qu'elle est vraiment, tout simplement.

"Dans " écrire", il y a "cri" et "rire". J'ai surtout exploité le premier, et je n'apprends que maintenant à développer le deuxième."

"Ma vie fut jalonnée de petits papiers et de grandes lettres. de bruits, aussi. Ceux des mots. Envoûtants. Blessants. Enivrants ... de ceux qui traduisent des mensonges ou qui trahissent des vérités ..."

Une plume fluide, douce, parfois légèrement piquante, avec un touche d'humour, et qui l'air de rien nous pousse à la réflexion. Personne n'est parfait. de quel droit jugeons nous l'autre ?

Un roman positif, malgré le sujet traité, qui nous démontre que notre bonheur ne dépend que de nous, de notre façon de réagir face aux imprévus et obstacles qui se présentent devant nous. La vie n'est pas toujours simple mais elle est belle.
A découvrir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Tout commence par un accident de voiture dans lequel Solal le bébé de Marie perd un oeil. On suit alors les témoignages de ceux qui sont témoins, sauveteurs, soignants et pensent connaitre Marie. Sauf qu'on ne juge pas quelqu'un sans connaître son vécu et on ne le comprend que si on a marché dans ses pas. Page après page on découvre donc les malheurs de Marie et toutes les étapes qui l'ont amenée à cet accident et à ce qui suivra.
J'ai été un peu dérangée par les narrateurs multiples mais au final je me suis attachée à Marie.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Marie se rend à la boulangerie, laissant son fils de 9 mois dans la voiture. Puis, elle entend un gros bruit. Sa voiture est détruite, son bébé est blessé.
Dans la première partie de ce roman, nous suivons l'histoire de proches (ou non) de Marie, la jugeant parfois au travers d'un seul regard.

Puis, dans la suite, nous découvrons Marie, la vraie, ses sentiments, ses réactions, son passé, l'amour de son père, la recherche de sa mère, et j'en passe.
Dorothée Catoune nous propose ici un roman qui allie une pointe d'humour avec de la mélancolie. Nous nous attachons à chaque personnage présent, même pour quelques pages. Lors de cette première partie du roman, j'ai attendue avec impatience la 2ème pour enfin connaître cette Marie dont les gens parlent. Et en même temps, j'ai dévoré la première partie (qui aurait pu être un peu plus longue).

Le roman est facile à lire et nous fait passé par toutes les émotions. Je recommande.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Première fois que je lis ce roman de cette autrice. Ce fut un réel plaisir!!
J'ai bien aimé la première partie où les personnes ont chacun un avis sur Marie ( pas toujours bienveillant) et j'ai adoré la seconde partie de la découverte de la vraie vie de Marie!!
J'ai ris, et j'ai pleuré pendant ma lecture.
Un grand merci pour la découverte de ce roman dont l'écriture fluide permet une lecture facile!
Je recommande cette lecture!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le roman commence par un drame... Marie, jeune maman célibataire laisse son enfant quelques minutes dans la voiture lorsque cette dernière est percutée par un autre véhicule.
J'ai adoré la première partie où plusieurs personnes qui ont croisé la route de Marie vont donner tour à tour leur avis. Jugement, pitié , colère, admiration... chacun donne sa vision des choses. On apprend à la connaître dans le regard des "autres".
Dans la seconde partie c'est Marie qui prend la parole. Elle retrace sa vie et le lecteur va se forger son propre avis. Car finalement nous sommes comme " les autres" même inconsciemment nous jugeons. Qui est vraiment Marie? Qu'a t-elle vécu? Nous trouvons un peu de réponses à ces questions dans cette partie.

Si j'ai beaucoup aimé la première partie, j'ai beaucoup moins aimé la seconde. Il y avait certaines longueurs pas nécessaire et j'avoue que je m'attendais aussi à avoir des explications sur l'accident en lui même.

La plume de l'auteur est fluide et agréable. On trouve beaucoup de beaux passages ainsi que des moments très touchants mais je reste sur ma faim à la fermeture du livre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’étais assez intriguée par le résumé du livre et les autres avis déjà présents sur NetGalley ont fini de me convaincre 😊

L’histoire de ce roman est assez simple : Marie, jeune mère de Solal, le laisse cinq petites minutes dans la voiture le temps de faire un arrêt à la boulangerie. Malheureusement, tout arrive très vite et la voiture de Marie se fait emboutir, le bébé toujours à l’intérieur. Que va-t-il alors se passer pour Marie ? Solal ? Va-t-il s’en sortir ?

Ce qui m’a marquée dès le départ, c’est la construction du roman qui se fait en “chorale”. Chaque personnage ayant connu Marie (notre personnage principal) de près ou de loin (parfois de très loin) a le droit à son chapitre pour nous raconter l’événement qui va changer la vie de Marie.

N’ayant jamais lu de roman choral jusqu’à présent, j’ai été très intriguée par le style d’écriture qui change, le ton de chaque personnage s’adapte à son caractère au fil des chapitres et ça donne une première partie de roman très fluide et presque trop rapide. Cela nous permet toutefois de bien comprendre l’histoire dans son ensemble.

Tous décrivent Marie comme une personne belle, intrigante, un peu mystérieuse… Mais la seconde partie narrée par Marie elle-même nous révèle une femme forte mais énormément blessée par la vie, une femme qui essaie de se (re)construire.

Cette seconde partie m’a tant chamboulée, le masque tombe et tous les préjugés que “Les Autres” avaient sur elle ne sont que le reflet de ce qu’elle acceptait de montrer. On en apprend davantage sur sa vie. Je pense sincèrement avoir pleuré sur 80% de la seconde partie tant elle m’a touchée, l’écriture de Dorothée Cartoune est si puissante que j’avais l’impression de lire ma vie à quelques détails près. Les chapitres sur Tata Odette et le papa de Marie ont été les points d’orgue de mes plus grands sanglots.

Ce livre était si beau, si bien raconté et avec des personnages authentiques, sans vernis ou embellissement.

Je vous laisse aussi sur l’une des citations relevées dans ce roman : « Dans écrire, il y a « cri » et « rire ». J’ai surtout exploité le premier, et je n’apprends que maintenant à développer le deuxième. » 💛 

Je remercie NetGalley et les éditions de l’Archipel de m’avoir permis de lire ce livre en avant-première, j’ai eu l’impression d’être à la place de Marie, lisant des manuscrits à la lumière de ma liseuse. Merci également à Dorothée Catoune pour ce roman si beau et bouleversant.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci à Netgalley et à Mylène des Editions l'Archipel de m'avoir donné la chance de lire cet ouvrage. Que dire de celui-ci? Tout d'abord, "C'est auprès d'elle" est le premier roman que je lis de Dorothée Catoune. Cette lecture est très originale déjà par le fait que la narration est faite par les personnes qui entourent Marie, notre personnage principale mais aussi par celle-ci aussi. Cela m'a rendu parfois mal à l'aise de voir ce que notre "entourage" peut penser de nous et nous juger si facilement. Au cours de ma lecture, je suis passée par plein d'émotions différentes avec Marie. de la colère à la joie.
Je recommande ce livre qui permet de se remettre en question et de ne jamais se fier aux apparences.
Bonne lecture !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

4,5/5
#Cestaupresdelle #NetGalleyFrance
Merci beaucoup à NetGalley France et aux Éditions L'archipel, collection Instants Suspendus de m'avoir permis de lire ce livre. Il paraîtra le 8 septembre prochain. C'est le second livre de Dorothée Catoune aux Éditions l'Archipel, j'ai lu son premier " Pas d'ombres sans lumière" qui était bien, mais là, la première chose que je voudrais dire, c'est le saut de qualité tant au niveau du style que de la composition, très originale. Comment parler d'une personne à travers ce qu'en pensent une foule de gens, qui pour certains l'on connue, et pour d'autres l'ont juste croisée, mais donnent leur opinion sans connaître. Le regard des autres, ce qu'il voit de nous, ce que nous laissons voir, ce que les autres voient à travers leur propre filtre. Ce jeu d'ombres et de lumière, déjà présenté dans son premier roman est pleinement représenté ici. Le lecteur se trouve comme devant un kaléidoscope d'avis, et logiquement, il va se faire le sien, juste ou faux. Pareil pour le résumé que l'on peut faire de ce livre, il viendra toujours de notre propre ressenti, donc sera biaisé.
Marie est une jeune femme, bousculée par la vie, qui tente de se construire, et qui après avoir subi, désire juste avoir. Tout commence par son entrée dans une boulangerie, elle laisse dans sa voiture son fils de 10 mois endormi, une voiture va emboutir son véhicule, et grièvement blesser le petit-enfant. Entre construction et reconstruction, entre apparence et réalité, entre le regards des autres et sa volonté propre Marie va faire des choix.
Un livre superbe à lire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Alors que Marie s'arrête à la boulangerie, sa voiture est emboutie par une autre. Sauf que son bébé, restée dans la voiture, est gravement blessé.
La première partie du roman compile des "témoignages" de personnes qui ont côtoyés Marie. Plein d'à priori, ces chapitres dressent de la jeune femme un portrait biaisé. J'avoue que cette partie m'a un peu déboussolée. Chacun des intervenants semble dénigrer, plus ou moins volontairement Marie et le changement de point de vue à chaque chapitre ne laisse le temps de s'attacher à personne.
Dans la seconde partie, Marie prend la plume pour se raconter. Et je n'ai pas non plus été embarquée. Elle dévoile une vie où malheurs et mauvais choix s'enchainent. Et cette quête de maternité au détriment de tout le reste réduit l'histoire et le personnage à peau de chagrin.
Bref je n'ai pas vraiment accroché à ce récit, même si certains pourront être touchés par l'histoire de Marie.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

On va découvrir Marie, cette jeune femme dont le bébé a été heurté par une voiture alors qu'il était dans son siège auto et que sa mère l'avait laissé 5 minutes le temps d'acheter du pain.
Et avant ce drame, quelle était la vie de Marie, son enfance, ses souffrances, ses joies, ses échecs?
C'est cela qui est conté dans cette histoire…. Comment la bascule peut se faire…. Comment la vie peut être bouleversée en quelques minutes…

Un roman très court qui se lit rapidement. L'écriture est fluide et jolie toutefois le rythme est lent et l'histoire est simple.
Je suis déçue par cette lecture car cela manque de densité et de richesse. Je m'attendais à quelque de plus fort émotionnellement.
Le parti pris de l'autrice de parler de son personnage à travers d'autres personnages était original.

Merci à #netgalleyfrance et #Editions archipel pour cette découverte.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

« C’est auprès d’elle » m’a offert un très joli moment de lecture. L’écriture et le style de l’autrice sont fluides et agréables. Les personnages sont travaillés, ont de la profondeur. J’ai aussi aimé la construction que j’ai trouvé originale et qui donne du rythme au roman que j’ai eu du mal à lâcher!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un grand merci aux Editions de l'Archipel pour ce service presse.

Je ne connaissais pas cette autrice, c'est chose faite...

Un roman en deux parties, une plume délicate, mais également forte, qui souligne l'influence de la société en général, qui se fait

sa propre opinion sans chercher à comprendre le pourquoi du comment, place au jugement...

La premiere partie permet de poser l'histoire et de se faire donc son propre jugement à travers plusieurs récits , qui concerne l'entourage de

Marie...

A la lecture de cela, se dessine le personnage principal qui n'apparait pas forcément sous son meilleur jour, vous verrez...

L'écriture est tout de même plus légère par moment, plus rapide aussi, et j'ai eu l'impression de survoler l'heroine sans la connaitre vraiment... Et du coup de m'en faire ma

propre opinion à travers les autres, n'est ce pas?

Dans la deuxieme partie , c'est Marie la narratrice, et là le rythme est plus lent, le ton plus grave, je la découvre plus en profondeur et le puzzle qui se dessinait lors de la

premiere partie, se met progressivement en place...

Mon opinion a alors changé... Et c'est ce que l'autrice cherchait à faire je pense ?

Si c'est le cas pour ma part, c'est chose faite, c'est ce que nous devrions prendre l'habitude de faire tout le temps...

Je ne vous en dis pas plus...

Comment réagir face à l'accident survenu à un bébé de neuf mois ? Marie, sa mère, est une jeune femme que tout le monde juge rapidement. Ce roman montre que la vie est

faite de chutes, de virages, de remontées et d'amour. Mais aussi de belles surprises...


Ne jamais juger son prochain sans le connaître


Un accident se déroule sous les yeux d'une boulangère. Un pompier, premier arrivé sur les lieux, explique que la principale victime est un bébé de neuf mois, resté seul dans

la voiture. L'infirmier qui soigne l'enfant décrit la longue convalescence de ce dernier. Se succèdent ainsi plusieurs personnes dont le seul point commun est d'avoir croisé la

route de Marie, la mère de cet enfant. Chacun y va de son impression et de son jugement.


Mais qui est réellement Marie ?

Vous aurez tout simplement la réponse à cette question en lisant ce roman, et vous verrez, les apparences sont parfois trompeuses....

Cet avis vous a-t-il été utile ?

La première partie du roman est un roman chorale. La narration alterne, chaque personnage ayant côtoyé ou croisé le chemin de Marie, certains avec bienveillance, d'autre avec méchanceté, d'autres encore ne jugeant que son apparence sans vraiment chercher à la connaître. J'ai beaucoup apprécié ce schéma narratif, peu commun et renforçant la leçon que l'autrice veut nous donner : on ne peut pas juger une personne sans la connaître et encore moins en se fiant uniquement à son apparence.

La seconde partie était plus classique, puisque nous suivons alors uniquement le point de vue de Marie. Marie nous donne une grande leçon sur la détermination et le courage. Elle parvient toujours à garder la tête hors de l'eau et à rebondir, malgré les épreuves.

Bien que cette partie soit très émouvante, j'ai préféré la première partie plus dynamique, la seconde partie étant plus centrée sur le ressenti et les pensées de Marie.

De manière générale, j'ai beaucoup apprécié la lecture qui est loin d'être un roman feel good malgré les apparences. Le message que souhaite véhiculer l'autrice est très fort .

Je remercie Netgalley et les Editions l'Archipel de m'avoir permis de découvrir ce roman avant sa publication le 8 septembre 2022.

#oonaetlesensdelavie #netgalleyfrance #netgalley #editionsarchipel #instantssuspendus #dorotheecatoune #readercamp

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C’est avec une plume légère et sensible que Dorothée Catoune donne vie à Marie. Un roman tout en douceur, dans lequel elle nous livre un très émouvant portrait de jeune femme.

Marie s’arrête quelques secondes à la boulangerie, laisse sa voiture garée avec son bébé à l’intérieur…quelques secondes…. Mais quelques secondes de trop et le drame survient.

Dans la première partie dynamique et moderne, présentée sous la forme d’un roman choral, plusieurs personnes prennent la parole pour évoquer Marie. Qu’ils la connaissent ou pas, qu’ils l’aient déjà rencontrée ou non, ou qu’ils n’aient que des impressions à donner, ils nous en parlent, en termes élogieux ou désagréables, avec ou sans préjugés. Cette 1ère partie est très réaliste et bien maîtrisée tant dans le style que dans le ton de chacun des personnages.

Puis, dans la seconde partie, on découvre qui est Marie. C’est elle qui prend la parole. Elle nous raconte sa vie, elle se livre et aussi se délivre. Elle nous parle des personnes qui ont traversé sa vie. Chaque chapitre est consacré à l’une de ces personnes.

J’ai beaucoup aimé ce roman doux et fort à la fois. Je me suis attachée à Marie si délicate, et si courageuse.
Une histoire positive malgré les sujets abordés par l’autrice : harcèlement scolaire, absence d’une mère, perte d’un père, conjoint manipulateur...
Beaucoup d’émotions dans ce roman. 🤩
Je ne veux pas spoiler en vous en racontant plus, mais sachez que ce roman se lit tout seul, il se découvre comme on écoute une amie vous raconter les détails de sa vie.
J’ai eu la chance de pouvoir lire ce roman, grâce @netgalleyfrance et @éditionsl’archipel, et je les en remercie.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un bon roman à lire!
Tout d'abord, j'ai été perturbée par le style d'écriture de l'autrice mais j'ai très vite compris où elle voulait nous emmener. Et j'ai adoré!
Rien que de lire la quatrième de couverture, je suis sûre que beaucoup d'entre vous, ont eu la réaction “Mais on ne laisse pas un enfant dans une voiture, voyons tout le monde le sait!”et “Comment faire une histoire sur une mère déjà jugée coupable?” Et oui, les préjugés sont là. le jugement et la critique sont faciles. Mais, nous avons tendance à oublier que les autres ont aussi leur histoire. Et, l'autrice est bien là pour nous le rappeler.
La structure du texte en deux parties est excellente. Dans un premier temps, nous rencontrons divers personnages qui ont côtoyé de près ou de loin la vie de Marie et qui ont tous leur version à raconter. Et puis, ce n'est ni tout blanc ni tout noire, nous arrivons à Marie (personnage principale qui a laissé son bébé dans sa voiture pour passer à la boulangerie) qui prend la plume pour enfin s'exprimer et apporter sa palette de gris.
Pour connaître les nuances de Marie, à vous de lire l'histoire.
Sinon, la lecture était fluide et le format (petits chapitres courts) est agréable à lire. J'ai vraiment beaucoup aimé le style chorale de Dorothée Catoune. On arrive tellement bien à se représenter/visualiser les personnages ( par oui, je l'admets, mes préjugés ;)) que j'en ai bien ri.
Pour finir, je remercie #netgalleyfrance et les Éditions de l'#Arhcipel de m'avoir donné l'opportunité de lire ce livre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Qu'il est facile de juger les autres sans les connaître vraiment.
Marie se rend à la boulangerie , laisse son bébé de neuf mois dans la voiture et l'accident arrive.
Dès lors tout le monde juge Marie en bien ou en mal, qu'ils la connaissent en bien ou en mal. Parfois de façon trop hâtive ou pour certains en s'arrangeant avec la vérité. Mais Marie a eu une vie pas toujours simple, faite d'abandons, de pertes, d'échecs et de bonheur comme tout propres à chacun.

J'aime beaucoup la collection instants suspendus des éditions Archipel et ce roman confirme mon amour pour elle.
La construction du récit est originale et bien menée. Dans une première partie, c'est tour à tour la boulangère, le pompier, son ex mari... qui prennent la parole pour parler d'elle, de leur ressenti face à la jeune mère.
Dans la deuxième partie c'est Marie qui se raconte, se confie de sa jeunesse à maintenant. Une partie très émouvante, avec des hauts et des bas mais qui reste positive malgré tout.

J'ai beaucoup aimé la plume de l'autrice et les thèmes abordés de façon juste. Un livre qui malgré la noirceur de certains passages présente une ode à la vie et à l'amour d'un père pour sa fille et d'une mère pour son fils.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Marie est la maman du petit Solal âgé de neuf mois. Alors qu'elle passe rapidement à la boulangerie, Solal est victime d'un accident alors qu'il est resté dans la voiture. Ce roman est composé de deux parties, Dans la première, chaque chapitre correspond à un narrateur différent. Ces différents personnages nous parlent de Marie, qu'ils la connaissent personnellement ou non, nous la décrivent, nous donne leur impression sur cette jeune femme qui ne laisse personne indifférent. Nous comprenons rapidement que Marie est une femme assez mystérieuse pour les autres.
Dans la seconde partie, c'est justement Marie qui devient narratrice. Elle retrace différements moments de sa vie, de son plus jeune âge jusqu'à aujourd'hui, nous y suivons son évolution. Chaque chapitre fait référence à un personnage rencontré dans la première partie, qui nous permet d'avoir un autre point de vue et qui nous montre qu'il ne faut pas toujours se fier aux apparences.

L'originalité de cette première partie sous forme de roman choral et le côté plus posé de cette seconde partie où Marie se confie sur sa vie, m'ont séduite. Je n'ai malheureusement pas réussi à m'attacher à Marie comme je l'aurais voulu mais j'ai été touché par le lien entre cette maman et son petit garçon.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un accident de voiture devant une boulangerie, et une seule victime. Un enfant laissé seul dans une voiture. Le premier chapitre est écrit selon le point de vue de Samuel, pompier arrivé sur les lieux de l’accident. Vont alors s’enchaîner les chapitres, avec le point de vue de personnes différentes, dont le point commun est d’avoir croisé Marie, la mère de l’enfant.

Chaque chapitre nous révèle un point de vue, les sentiments que chaque personne porte sur Marie, cette jeune mère qui a laissé son enfant, le temps d’acheter du pain. Ainsi résumé, le livre pourrait sembler triste, ou sensible. Mais chaque chapitre nous fait prendre connaissance d’un moment de vie, entre Marie et le narrateur. Ces points de vue sont parfois drôle, attendrissant ou plus triste. Comme les sentiments que nous vivons au cours de notre vie.

L’auteur nous propose ensuite la point de vue de Marie, de son adolescence à sa vie de mère. Nous comprenons mieux certaines rencontres, et surtout comme il peut être facile de juger un instant T de la vie d’une personne que nous ne connaissons pas ou très peu. Que certaines circonstances peuvent être trompeuses.

Cette lecture est prenante, chaque chapitre vous entraîne vers le suivant sans envie de vous détacher de l’histoire de Marie. Ce roman chorale a une construction intéressante. J’ai vraiment apprécié de suivre l’histoire de Marie selon les nombreux points de vue, mais de ne connaître le ressenti de Marie qu’après coup. L’autrice nous fait découvrir l’histoire deux fois, sans redondance.

Si vous souhaitez vous aussi découvrir ce roman, il sort aujourd’hui !! N’hésitez pas à me partager vos avis après sa lecture. Le précédent roman de Dorothée Catoune, « pas d’ombres sons lumières » sort au format poche également aujourd’hui, il va donc bientôt rejoindre ma bibliothèque et surtout ma pile à lire. Hâte de le découvrir.

Je remercie les éditions l’Archipel pour cette collection les Instants suspendus, que j’apprécie tout particulièrement. A chaque roman nous avons rendez-vous avec un panel d’émotions, entre rires et larmes, joie et tristesse, de vrais moments de vie que j’apprécie de lire à chaque fois.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Second roman de Dorothée Catoune dans la Collection Instants Suspendus, dont j’essaye de lire tous les titres. J’avais vraiment aimé son précédent et même si j’ai bien apprécié celui-ci, je ne me suis pas sentie aussi concernée par l’histoire.

C’est l’histoire d’une mère célibataire qui fait une erreur de quelques secondes et pour cela celui des préjugés, des à priori et des idées préconçues ! Moins on connait, plus on juge et c’est le cas pour Marie qui a laissé son fils dans la voiture, le temps de prendre le pain et celle-ci va être percutée par une voiture qui s’enfuit !

Rien ne va être épargné à Marie jusqu’à la seconde partie où c’est elle qui s’exprime et raconte sa vie, avant son fils, avec son fils et ses désirs pour l’avenir !

C’est aussi une histoire d’amour et d’amitié, très agréable et touchante, présentée d’une façon qui sort de l’ordinaire et qui la rend originale ! La plume de Dorothée Catoune me plait toujours autant avec une pointe d’humour et de la finesse qui nous oblige à réfléchir sur des réflexes que nous avons tous et peuvent être très dangereux pour ceux qui en subissent les conséquences.

#cestaupresdelle... #NetGalleyFrance #rentreelitteraire2022 #instantssuspendus

Cet avis vous a-t-il été utile ?

La boulangère du quartier assiste à un accident et y va de son petit commentaire. Le pompier qui arrive le premier sur place nous explique que la principale victime est un bébé de neuf mois. L'infirmier qui s'occupe de cet enfant décrit sa convalescence et la détresse de sa mère. Ainsi de suite, plusieurs personnages se succèdent, avec pour seul point commun d'avoir croisé Marie, la mère du bébé. Qui est Marié ? Que s'est-il réellement passé ce matin-là ?
J'ai mis le temps mais au final j'ai beaucoup aimé ce roman.
Lors de la première partie, les personnages nous racontent leur point de vue sur Marie et son enfant, chacun à sa manière et avec son propre jugement de la situation. Là j'avoue que j'étais perdue, je ne comprenais pas où en voulait en venir l'auteure. Puis dans la deuxième partie, Marie vient enfin au premier plan et nous raconte son histoire. C'est alors que je me suis attachée à Marie, fille abandonnée par sa mère, élève harcelée, femme blessée mais tellement forte et combative.
J'ai trouvé la manière dont l'auteure raconte cette histoire originale. De plus, il y a de l'humour malgré les évènements graves et tristes qui se produisent.
L'auteure désire nous montrer qu'il ne faut pas juger sans avoir tous les éléments d'une même situation mais aussi qu'il faut savoir s'affranchir du regard des autres.
Bref, c'est une jolie découverte, un livre qui se lit tout seul.
Je remercie beaucoup Netgalley France et les éditions de l'Archipel pour cette lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Il m'aura fallu un petit temps pour apprécier l'histoire. J'avoue qu'avec la première partie je ne voyais pas trop où vous voulez en venir l'autrice. Je pensais qu'on assistait au procès de Marie.
Par contre, j'ai trouvé que l'autrice arrive à nous transmettre le caractère et une façon d'être différente propre à chacun des personnages.
Et puis, on arrive à la deuxième partie, une partie centrée sur l'histoire de Marie... de son enfance à sa vie d' aujourd'hui. Une partie très émouvante et touchante avec certains passages qui m'auront mis les larmes aux yeux.
La plume de l'autrice est poétique, douce et fluide.

En bref, pas un coup de cœur mais une superbe lecture que je vous recommande

Cet avis vous a-t-il été utile ?

🌻LES APPARENCES 🌻
A chaque fois que j'entame un nouveau roman, que je tourne les premières pages, je me dis que ça peut être une bonne surprise, comme lorsqu'on ouvre une boîte de chocolats.
Et là, j'ai eu une immense surprise, un coup de coeur !😊
*****
"𝘊'𝘦𝘴𝘵 𝘢𝘶𝘱𝘳è𝘴 𝘥'𝘦𝘭𝘭𝘦..."
@dorothee.catoune
@editionsdelarchipel

•Un roman choral qui débute par une série de portraits où chacun interprète à sa manière le récit d'un drame à un instant T, entre à priori et jugements à l'emporte pièce.
Comme disait Léonard de Vinci, "𝑅𝑖𝑒𝑛 𝑛𝑒 𝑣𝑜𝑢𝑠 𝑡𝑟𝑜𝑚𝑝𝑒 𝑎𝑢𝑡𝑎𝑛𝑡 𝑞𝑢𝑒 𝑣𝑜𝑡𝑟𝑒 𝑗𝑢𝑔𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡".
Chacun évoque la rencontre avec une jeune et belle femme accidentée par la vie, dégageant un charme fou, une fragilité et le regard déstabilisant d'une beauté triste.

•Puis, le récit évolue vers une mise en lumière de la vie de Marie ( la vraie ), de cette jeune femme blessée, arrivée au bout de sa vie et sur le point de perdre son unique raison de vivre.

•Marie a été abandonnée par sa mère un jour d'épuisement, partie brutalement en claquant la porte et délaissant ainsi derrière elle un bébé, un mari et des rêves de bonheur.
Marie se construit dans le manque, les silences, la solitude et devient la proie idéale d'un collégien en quête d'existence aux yeux des autres.

•Son père l'élève seule et lui apprend à être brillante mais pas à être heureuse. Son mari prend la suite...entre mensonges et trahison...

•Marie rentre progressivement dans le jeu social des apparences dont le principe même est d'êtres trompeuses, pour faire croire aux autres ce que l'on n'est pas et donner l'apparence d'être comme tout le monde.

•Mais ne se ment-elle pas à elle-même ? Arrivera-t-elle à s'aimer, se respecter et se faire respecter ?

•J'ai été transportée par ce roman touchant, émouvant, je me suis régalée en lisant le passage sur les parents de Romain, un moment délicieux !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Marie va à la boulangerie. Sa voiture, garée devant, se fait emboutir par un autre véhicule. Son petit garçon de dix mois s'y trouvait.

Point de départ de ce roman, les personnes de l'entourage de Marie vont réagir en commençant par la boulangère. De là, on va retrouver une multitude de personnes qui auront croisé Marie avant ou après cet accident. Qui vont la juger, parler d'elle, en bien ou en mal. Ce que l'on apprendra de Marie nous viendra de ces personnes, nous laissant avec des trous à combler.

J'ai trouvé un peu perturbant d'avoir autant de personnages. Mais finalement ce qui compte, c'est Marie. C'est original et bien fait. On change de ton, d'accent, de style, à chaque fois qu'une nouvelle personne prend la parole.

Au tiers du roman, on bascule sur le point de vue de Marie. Et là, tous les vides sont comblés. On apprend à la connaître, à l'apprécier. On apprend pourquoi les personnes face à elle avaient telle ou telle réaction.

Un livre que j'ai trouvé original et prenant. Avoir les points de vue de chaque personne, puis celui de Marie, aide à mieux cerner l'histoire et les personnes. Dorothée Catoune a très bien géré ces différentes alternances. L'histoire de Marie n'a pourtant rien d'exceptionnel en soi, mais je l'ai trouvé très sympa. Une belle découverte.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Alors qu’elle se rend à la boulangerie, Marie laisse son fils de 9 mois dans la voiture. Pour ne pas le réveiller, elle n’en a que pour 5 minutes. Un boum et c’est le drame, l’accident. Marie est alors jugée, pointée du doigt, parce qu’on ne laisse pas un enfant dans une voiture. Même 5 minutes.

Dans la première partie, on donne la parole à différentes personnes ayant croisé la route de Marie. De la boulangère au pompier en passant par son ex ou ses collègues, chacun donne son avis. Que ce soit en bien, ou en mal. Comme une sorte de procès où Marie se trouve accusée. Une femme mystérieuse pas toujours appréciable nous est dépeinte à travers les yeux des autres. Mais au fond, la connaissent-ils vraiment ?

Puis, c’est au tour de Marie de prendre la parole. L’occasion de la connaître vraiment, de découvrir son histoire, faisant d’elle la femme qu’elle est aujourd’hui. Parce qu’il est important d’avoir les deux versions d’une histoire avant de donner son avis.

J’ai adoré la première partie grâce à son originalité et cette ambiance d’interrogatoire à la Élite. Les personnages se suivent et il y a en beaucoup, mais ce n’est pas grave, car le plus important reste Marie. Je dois dire que j’ai été déçue en voyant arriver la 2e partie, dans laquelle l’ambiance change totalement. C’est un peu plus sombre et on revient sur un schéma plus classique. Mais finalement, ça nous aide à véritablement connaître la jeune femme. À la comprendre. Elle nous raconte son enfance, ses souffrances, ses échecs… elle qui n’a pas eu une vie facile.

Malgré certains côtés un peu sombres, c’est une belle histoire de vie. Celle d’une femme ordinaire, avec ses joies, ses peines, sa vie. A travers elle, l’auteur nous montre qu’il ne faut pas juger les gens, encore moins sans les connaître. Car ce que vous voyez d’une personne ne montre pas tout d’elle. Derrière, il y a son histoire, son passé et ce qui fait d’elle ce qu’elle est aujourd’hui. Et plus encore, c’est l’histoire d’un amour infini, celui d’une mère pour son fils.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dorothé Catoune écrit l'histoire d'une femme, somme toute assez banale et surtout mystérieuse.
Le roman commence quand son héroïne laisse quelques minutes son enfant endormi dans la voiture, oh peu juste le temps d'acheter le pain..... mais l'impensable se produit l'accident !, le choc, la vie qui tourne à 180 °
C’est un roman choral, on va suivre dès les premières pages toute une galerie de personnages qui racontent d’abord les faits, l’accident, puis la vie de Marie avant celui-ci en racontant leurs versions et en donnant leurs points de vue sur les événements qui ont jalonné sa vie. L’idée était bonne ! un peu sous la forme d’un interrogatoire un tel a pensé ceci, un autre cela mais comme rien nous est posé, anticipé dans l’écriture cela devient un imbroglio de personnages qui racontent sa version.
De plus, la ponctuation n’est pas appropriée et les paragraphes ne sont pas marqués, je pense que cela vient du fait que j’ai lu en amont et que les éditions auront remédié à cela.
Puis vient, la 2ème partie du roman où Marie est la narratrice et nous raconte le déroulé de sa vie avant l'accident. Cette partie est très bonne et l'on comprend enfin pourquoi cette femme est un peu mystérieuse.
Les événements commencent à se recouper, l'écriture devient plus addictive et quelques pointes d'humour flotte de ci de là.
Cette lecture a donc était mitigé car finalement même si la 2 ème partie est plaisante, l'histoire est somme toute assez banale et surfe sur la vague de ce qui est à la mode alors qu'il y avait du potentiel pour un final bien plus surprenant.
La plume de Dorothée Catoune est par contre agréable à lire et ce roman trouvera son public.
Je conseille de le lire et de vous faire votre propre avis.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

#Chronique pour les Éditions de l'Archipel que je remercie chaleureusement pour cette lecture : C'est auprès d'elle... de Dorothée Catoune ➡ ❤❤❤½/5
-----
👉EXTRAIT :
Dans " écrire", il y a "cri" et "rire". J'ai surtout exploité le premier, et je n'apprends que maintenant à développer le deuxième.
-----
👉MA CHRONIQUE :
C'est auprès d'elle... est un roman qui démarre sur les chapeaux de roues et j'ai adoré ça !
J'ai fait la connaissance de Marie, une jeune maman célibataire qui décide de laisser son petit garçon de dix mois dans sa voiture, juste quelques instants, le temps de faire quelques emplettes dans une boulangerie. Un boum, et là, en une seconde, la vie de Marie vole en éclats. Sa voiture a été percutée par un autre véhicule, son fils qui était à l'intérieur est grièvement blessé.
Quelles vont être les conséquences de cet accident ? Est-ce que le petit garçon va s'en sortir ?
C'est auprès d'elle... est un roman qui démarre intensément, j'aurais d'ailleurs aimé rester en apnée tout au long de ma lecture, ça n'a pas été le cas, je vous explique ci-dessous pourquoi.
Dans la première partie qui se nomme "Les autres", chaque chapitre est raconté par une personne différente. Il y a la vendeuse de la boulangerie, le pompier, l'assistante sociale de l'hôpital, pour ne citer qu'eux. J'ai aimé découvrir Marie et son petit garçon grâce à ces points de vue divers et variés, mais très vite, j'ai eu la sensation de me noyer face à tous ces protagonistes et c'est ce que je reproche à ce roman qui a pourtant un grand potentiel.
La seconde partie est complètement différente, cette fois-ci, c'est Marie qui prend la parole, on découvre son point de vue à elle sur toutes ces personnes qui ont à un moment ou à un autre, croisé son chemin. On comprend ses décisions, sa façon de mener sa vie. Je me suis attachée à Marie, je l'ai trouvée attendrissante et sympathique. Cette seconde partie m'a rattrapée et j'ai regretté de ne pas avoir été dans le même mood tout au long de ma lecture. J'ai trouvé la plume de Dorothée Catoune agréable, je ne suis pas fermée pour lire son autre roman publié aux Éditions de L'Archipel dans la collection Instants Suspendus : Pas d'ombres sans lumières.
C'est auprès d'elle... est un roman que j'ai apprécié dans son ensemble, même si j'en attendais un petit peu plus !
-----
👉POUR LIRE L'INTEGRALITE DE MON BILLET, C'EST ICI : https://www.leslecturesdelily.com/.../cest-aupres-delle...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je pense que c'est l'une de mes lectures qui pour le moment m'a le plus parlé ou sort le plus du lot à mes yeux sur l'année 2022.

Tout d'abord par sa forme en effet dans la première partie de ce récit nous rencontrons différents personnages une femme travaillant tout d'abord dans une boulangerie et puis beaucoup d'autres personnages parlant de la femme (cliente qui se rend à la boulangerie) lorsqu'un drame arrive.

J'ai tout d'abord été désarçonné par cette lecture, au bout d'un moment j'ai compris qu'il faisait tous références à cette client mais pourquoi à aucun moment nous avons la vie de celle-ci.

La plupart de ce type de récit s'articulant de cette façon, La seconde force de la narration à mes yeux et de commencer par la fin (le drame) et de remonter dans la vie de Marie cette cliente et puis nous arrivons enfin à la partie de Marie ou elle narre sa version des faits et la le récit part des éléments les plus anciens au plus récent

J'ai aimé le fait que ce récit parle du coup des on dit, des bruits de couloir, de ce que les gens pensent même sans connaitre les personnes en question et du coup le décalage qui en résulte ici mais pour tout le monde avec la narration de la part de Marie

J'ai complétement était captivité par cette lecture et encore plus par le récit de Marie car je dois bien avouer que dans la première partie, le portrait qui est dressé par les gens est loin d'être glorieux

Mais les apparences sont bien souvent trompeuses et c'est le message pour moi de ce récit

Un récit court mais qui ne manque pas de profondeur à mes yeux et j'ai vraiment beaucoup appréciée cette lecture

Encore une fois une bonne pioche dans cette collection des Éditions de l'Archipel!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quelle belle couverture que celle-ci ! Avant même d'avoir découvert le résumé de ce livre, je savais que j'avais envie de le lire. C'est bête sans doute mais ça m'arrive parfois. Je remercie les Editions l'Archipel pour m'avoir confié une copie numérique de ce roman et je m'excuse vraiment pour le retard que j'ai pris pour rendre ce petit billet.

Un accident se déroule sous les yeux d’une boulangère. Un pompier, premier arrivé sur les lieux, explique que la principale victime est un bébé de neuf mois, resté seul dans la voiture. L’infirmier qui soigne l’enfant décrit la longue convalescence de ce dernier. Se succèdent ainsi plusieurs personnes dont le seul point commun est d’avoir croisé la route de Marie, la mère de cet enfant. Chacun y va de son impression et de son jugement.

Je pense que j'avais un peu trop d'attentes via-à-vis de ce livre. J'avoue ressortir de ma lecture avec un sentiment mi-figue mi-raisin. Marie rentre dans une boulangerie en laissant son enfant dans la voiture, elle n'en a que pour 5 minutes. En 5 minutes, il peut se passer beaucoup de choses dont un grave accident. Je n'en dirai pas plus pour conserver un peu le mystère de cette histoire. Je suis très sensible aux récits qui mettent en scène des accidents de voiture, je dois avoir un côté maso pour continuer à en lire !

Grosso modo, on pourrait dire que ce livre est scindé en deux parties : la première concerne le point de vue de tout un tas de personnages et la deuxième (spoiler alert, je l'ai moins aimé) donne la parole à Marie elle-même. J'ai beaucoup aimé la première partie qui nous permet de faire connaissance avec Marie et son passé. Les points de vue des personnages ne sont pas toujours objectifs et c'est un bon rendu de la réalité. On a souvent tendance à parler sans savoir ou à juger les gens sur pas grand chose. Mais cette partie est intéressante et rythmée.

Là où les choses se sont un peu gâtées, c'est lorsque le personnage de Marie prend la main. Certes, le point de vue devient alors moins subjectif, elle nous parle de sa vie, de son passé, de son fils et beaucoup de son père. Ça aurait pu me plaire mais j'ai trouvé ces pages là un peu lentes, sans aucun dynamisme et ça a fini par m'ennuyer un peu. C'est dommage car globalement le livre est très plaisant, la plume de l'auteure est plutôt agréable. Bien entendu, je ne regrette en aucun cas d'avoir découvert ce bouquin qui, même si c'est loin d'être un coup de coeur, m'aura fait vibrer au fil des pages.

A découvrir ...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'avais déjà lu le précédent roman de Dorothée Catoune que j'avais beaucoup apprécié. Ici, dans "C'est auprès d'elle", on découvre l'histoire de Marie qui va vivre un événement dramatique. C'est un accident devant une boulangerie, une seule victime, un bébé de 9 mois, le sien.
Ce roman est en deux parties. Dans la première, tous ceux qui ont croisé la route de Marie vont s'exprimer et donner leur ressenti en fonction de ce qu'ils connaissent ou devinent de la vie de Marie. Cela ressemble à un puzzle où s'ajoutent des pièces au fur et à mesure de la lecture. Dans la seconde, Marie prend la parole et s'exprime sur ce qu'est réellement sa vie.
C'est surtout la première partie du roman qui m'a beaucoup plu. J'ai aimé que le style d’écriture diffère en fonction de qui s'exprimait. J'ai passé un bon moment avec ce roman parce que la plume de Dorothée Catoune est belle et permet de ressentir des émotions très fortes.
Comme toujours, j'apprécie les romans de cette jolie collection des instants suspendus et je continuerai de lire les suivants.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai toujours grand plaisir à découvrir la collection Instants suspendus et ce roman original ne fait pas exception. Marie se gare devant la boulangerie, elle n’en a que pour quelques minutes et laisse son fils de neuf mois dans le véhicule. Seulement une voiture blanche percute la sienne et s’enfuit, le bébé est gravement blessé à un oeil. Ce fait divers donne lieu à deux récits des évènements.

Dans le premier, Marie, la mère n’intervient pas. L’accident et ses conséquences sont racontés de manière chorale par différentes personnes qui ont côtoyé Marie et Solal à cette période, comme la boulangère, le pompier dépêché sur les lieux de l’accident, l’infirmier, une amie de Marie etc. Cette partie est très moderne et originale. Les regards sur Marie sont le plus souvent bienveillants, mais pas toujours. L’assistante sociale pense qu’elle met son enfant en danger et elle veut tout faire pour lui retirer la garde. Les différents personnages racontent des parties de l’histoire selon leur point de vue et dessinent peu à peu le tableau des évènements ainsi que le portrait de Marie, une femme qui ne laisse personne indifférent. Dans la deuxième partie, beaucoup plus classique, c’est Marie qui raconte son histoire, bien sûr celle de l’accident, mais surtout celle de sa vie et de sa famille.

J’ai préféré le début du livre, plutôt inattendu, alors que la deuxième partie réserve moins de surprises. Le style est fluide et très agréable. le langage est adapté à chaque interlocuteur, ce qui nous donne un mix vraiment surprenant. L’auteure sait donner vie à ses personnages et transmettre leurs émotions. Il y a de l’humour et une écriture tout en finesse.

La lecture de ce chouette roman m’a envoyée loin en arrière, du côté de la terminale où notre prof de philo nous expliquait le vrai sens de la citation bien connue de Sartre, « l’enfer c’est les autres ». Et en effet si une majorité des intervenants du début n’a pas de mauvaises intentions, certains sont malveillants et leurs jugements pourraient bien être la cause de graves problèmes pour Marie. De toute manière, ils n’ont pas à la juger sur les apparences, sans rien, ou si peu connaître de sa situation. La jeune femme leur répondra en racontant sa vie et les difficultés qu’elle a rencontrées. Elle aussi a émis des jugements à l’emporte-pièce, en particulier sur sa mère qui l’a abandonnée bébé. Mère à son tour elle comprend que les choses ne sont pas aussi simples qu’elle l’avait cru.

Comme toujours avec cette collection, Marie nous fera vivre de nombreuses émotions et saura se montrer résiliente, un avenir moins sombre l’attend en Corse après tous ces mauvais moments. J’ai beaucoup aimé la construction très originale de ce roman que je recommande chaleureusement, comme toute cette collection. Un grand merci à Mylène de L’Archipel pour cette belle découverte.

#Oonaetlesensdelavie #NetGalleyFrance !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :