La caste des ténèbres

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Publication 5 mai 2022 | Archivage Aucune
Hugo Publishing, Hugo Thriller

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Lacastedesténèbres #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

LES ENFANTS DU DIABLE NE MEURENT JAMAIS

1995 : Faubourg de Kombakkam (Sud-Est de l'Inde)

Viresh est un Dalit, un Intouchable. À huit ans à peine, il comprend que son existence ne sera qu'un enfer pavé d'humiliations. Révolté par cette condition qu'il n'a pas choisie, désireux de s'affranchir d'une société régie par un système de castes archaïque et profondément inégalitaire, le jeune garçon apprendra bientôt ce qu'il en coûte de défier la volonté des dieux.


Janvier 2020 : Paris. Un hiver poisseux et humide

Le lieutenant Lucas Dorinel quitte sa Bretagne adoptive et prend le premier train pour Paris, deux ans après son départ forcé de la capitale. Réintégré au sein de la prestigieuse Brigade criminelle, il n'est pas encore parvenu au Bastion qu'une femme se suicide sous ses yeux en se jetant tête la première sous les roues d'un bus.

Quelques heures plus tard, le lieutenant est envoyé sur une scène de crime atroce dans un HLM de Bondy : un homme retrouvé mort chez lui, les membres disloqués, mutilés, son corps nu écrasé au fond d'une malle. Le plus étrange survient lorsque le légiste retrousse les lèvres du mort pour dévoiler des canines anormalement longues, tout droit sorties d'un film d'horreur.

Pour Lucas Dorinel et ses équipiers, le cauchemar ne fait que commencer.

LES ENFANTS DU DIABLE NE MEURENT JAMAIS

1995 : Faubourg de Kombakkam (Sud-Est de l'Inde)

Viresh est un Dalit, un Intouchable. À huit ans à peine, il comprend que son existence ne sera qu'un enfer pavé...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782755693874
PRIX 19,95 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers mon Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

⚠️ ce livre parle de personnages issus de son premier roman, le singe d’Harlow, personnellement, je ne l’ai pas lu, cela ne m’a pas gêné dans la compréhension de l’histoire, mais plus pour saisir la psychologie de Lucas Dorinel ⚠️

Un thriller qui mêle : histoire, ésotérisme, meurtres rituels…ça ne peut que me plaire.

On sent que Ludovic Lancien a fait un gros travail de recherche sur ce livre;J’ai beaucoup appris sur l’ Inde et surtout sur le fonctionnement de sa société, une vraie découverte pour moi. J’ai trouvé passionnant et terriblement angoissant toute cette retranscription sur ce groupuscule vampirique adepte du troisième Reich.

J’ai un peu moins accroché à cette histoire qu’à son précédent roman, j’avoue que par moment, je me suis sentie un peu perdue entre ce clan de vampires et l’Inde. Mais c’est resté une lecture agréable et instructive.

MERCI NETGALLEY ET HUGO THRILLER POUR CETTE LECTURE

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C'est le 1er roman de l'auteur que je lis.
Je remercie Les éditions @hugothriller et @netgalleyfrance pour m'avoir permis de le découvrir en SP (mon 1er SP 🎊) .
Le fait de ne pas avoir lu les précédents, même si l'équipe de flics est la même, ne m'a posé aucun problème de compréhension de l'histoire.
Quel travail de recherche et de vulgarisation des milieux underground adeptes du vampirisme et des theories nazies ! Impressionnant !

Le livre démarre par 2 morts cruelles, l'une en Inde sur des gamins et l'autre sur un homme Sataniste en région parisienne.
L'equipe de la brigade criminelle de Paris n'est pas au bout de ses peines pour ellucider ce micmac !

J'ai bien aimé la plume de l'auteur, la vulgarisation de l'histoire des milieux Satanistes (je suis allée sur Google constater la véracité des noms etc) et l'Inde, l'Inde et ses conflits de castes où des épurations ont lieu dans les populations les plus pauvres...

Bravo pour le travail de recherche et l'emboitement des différentes sphères développées ! L'épilogue confirme le travail accompli par @ludovic_lancien 😃

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Lucas Dorinel est appelé à reprendre du service au Bastion, au "36", après deux ans d'un exil (un exode, une retraite, etc.) en Bretagne. Le mystère autour de cette parenthèse est bien orchestré et définit tout de suite le flic comme un personnage très humain. On n'aura pas affaire à une machine. Le reste de son équipe à la crim' parisienne est à l'avenant. Son alter ego, Gabriel, a lui aussi à faire face à un drame récent.
Première affaire, un homme retrouvé mort, le corps massacré, dans une malle. La boîte de Pandore est ouverte sur une enquête qui va accumuler les pistes, toutes plus ténébreuses (voire alléchantes) les unes que les autres : le vampirisme, les sectes sataniques, les néonazis, les skinheads, les survivalistes, les amateurs d'orgies sexuelles, l'art macabre, les nécrophages et buveurs de sang, le black metal, les adorateurs de tueurs en série, les exégètes tordus des Saintes Ecritures, les gothiques, les amateurs de sacrifices humains... l'un n'excluant pas l'autre, branches dissidentes bienvenues - et pardon à tous ceux qu'on aura oubliés ! Un "joyeux" mélange de gens qui se prennent tous très au sérieux, hélas. Mais l'auteur, pour moi, relève le défi. Le risque de la dispersion est pourtant grand chez le lecteur avec une toile aussi gigantesque. On se demande simplement pourquoi un Black nommé M'Bélé se retrouve à défendre la grandeur aryenne, cette invraisemblance nous a questionné. Pour le reste, on a gardé l'esprit très ouvert et pas oublié que le polar est aussi un divertissement. Le lecteur qui est là pour s'encanailler sera ravi et particulièrement satisfait par une enquête menée à un train d'enfer, entre Paris et Pondichéry - c'est vrai qu'on avait oublié les intouchables et les confréries secrètes indiennes dans notre tour d'horizon des potentiels criminels.
L'intrigue nous emmène entre-temps dans une boîte de nuit sulfureuse, chez les psys, au cimetière du Père-Lachaise, un charnier dans une forêt, un monastère, un manoir champêtre abritant des parties fines... Les lieux d'enquête reflètent la même diversité et le même parfum de poudre que la galerie de personnages suspectés du crime initial, et de tant d'autres atrocités.
Pas le temps de s'ennuyer dans cette histoire qui nous a fait penser à du Jean-Christophe Grangé des débuts. Flics torturés et empathiques, frustration devant une enquête aux ramifications si foisonnantes, belle exploitation de l'univers des ténèbres et du sang, et un final qui se déroule en Inde, là où nous conduisaient de multiples chemins, et où nos flics parisiens seront confrontés, sombre ironie, aux même maux qu'en France : violence gratuite, marchandisation des corps, hiérarchie de fait entre humains, selon que vous soyez puissants ou misérables, air connu. La corruption et l'incompétence de la police locale, le sort réservé aux enfants des rues, le peu de cas fait pour l'être humain en général, sont très bien mis en avant, en une poignée de chapitres qui viennent clore assez efficacement une enquête démarrée dans un banal appartement parisien. Point commun : l'universalisme de la bêtise et de la violence.
Après Le singe d'Harlow, l'auteur confirme un réel talent pour ce type de polars sombres et foisonnants : vivement le prochain !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :