Les Saisons et les Jours

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Date de parution 24 mars 2022 | Archivage 20 avr. 2022
Belfond, Belfond Vintage

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LesSaisonsetlesjours #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

"Le plus grand livre sur le Sud et ses habitants." Margaret Mitchell, Autant en emporte le vent


Porté par la grâce de son écriture, un roman naturaliste d'une grande beauté, hymne à la vie pastorale, au courage d'une mère, à la patience et à la foi irréductible de ces fermiers blancs du Vieux Sud, trop pauvres pour posséder leur terre ; une oeuvre poétique et bouleversante, rythmée par les naissances, les saisons, les drames et les joies.

Prix Pulitzer 1934, Les Saisons et le Jours ont connu un succès colossal aux Etats-Unis, avec pas moins de trente-sept réimpressions de la première édition. Paru en France en 1935, ce livre culte est à redécouvrir.


Caroline Miller est en 1903 à Waycross, en Georgie. À dix-sept ans, elle épouse son professeur de littérature qui lui donnera le goût de la lecture, ainsi que trois garçons. Au gré de ses activités de mère de famille, elle glane les histoires de ses voisins ou de sa famille, histoires qui vont lui fournir le matériau pour Les Saisons et les Jours. Un roman en forme d’hommage aux paysans du Grand Sud qui connaît un immense succès et pousse son éditeur à dénicher de nouveaux talents sudistes, dont une certaine Margaret Mitchell. Farouchement indépendante, Caroline Miller divorce en 1936 et se remarie en 1937 avec un antiquaire fleuriste dont elle aura deux autres enfants. Elle meurt 1992.

Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Michèle Valencia.

"Le plus grand livre sur le Sud et ses habitants." Margaret Mitchell, Autant en emporte le vent


Porté par la grâce de son écriture, un roman naturaliste d'une grande beauté, hymne à la vie pastorale...


Ils recommandent !

« Dans ce roman poignant, devenu un classique de la littérature américaine, Caroline Miller transcende avec grâce et poésie le récit de la vie de ces pionniers qui furent éclipsés par la flamboyance de leurs voisins planteurs. » Françoise Dargent, Le Figaro

« Caroline Miller décrit magistralement le quotidien de labeur rythmé par les naissances, les joies, les drames. Rarement l’humilité a été si puissante. Le récit plonge le lecteur dans un univers ressuscité jusqu’à paraître terriblement familier. » Corinne Renou-Nativel, La Croix

« Dans ce roman poignant, devenu un classique de la littérature américaine, Caroline Miller transcende avec grâce et poésie le récit de la vie de ces pionniers qui furent éclipsés par la flamboyance...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782714498182
PRIX 14,00 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers ma Kindle (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Bonjour les amis , j'ai fini ce livre cette nuit !
J'espère que vous commencez bien la semaine ! Aujourd'hui je vous donne mon avis pour un roman historique écrit en 1930 et primé par le prix Poulitzer .

Des saisons et des jours de Caroline Miller .

Je remercie Netgalley pour la lecture de ce livre qualifié de Vintage sur la couverture.
Il raconte la vie simple de fermiers, croyants , au début du 19eme siècle en Amérique .
Nous y découvrons la vie dure de ces gens qui triment du matin au soir , reconnaissant pour la nature qui les nourris . Leur foi est très présente et rythme les saisons et leurs vies malgré toutes les vicissitudes.

Le premier tiers du livre ,je me suis dit que le livre serait long. Et puis , je me suis prise d'affection pour les personnages. Notamment pour Cean ,une jeune femme dont nous découvrons son enfance jusqu'à sa vieillesse. Une femme exemplaire et courageuse . Comme les autres membres de sa famille . Leur quotidien dans cette région dure nous plonge dans une authenticité frappante .
La description profonde des personnages et de leurs états d'âme m'ont vraiment touchée. Particulièrement les liens entre les enfants et leurs parents .
Une belle lecture !

Vous le connaissez ?
#avislecture #lessaisonsetlesjours #carolinemiller #NetGalleyFrance #lecturefinie #lectureterminée #instabookstagram #bookstagramfrance #booklover #seriallectrice #lectricecompulsive #bibliophile #amerique #ruralité #ferme #jaimelire #lire #ebook #ebookstagram

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les Carver sont une famille de colons américains, Cean leur fille se marie avec Lonzo et va fonder sa propre famille. C'est une œuvre poétique, rythmée par les saisons et les drames qui vont toucher cette famille.
Ce livre a remporté le prix Pulitzer en 1934.
Caroline Miller nous raconte un autre temps, une époque où la religion, les traditions et les superstitions étaient omniprésentes et dirigeaient la vie des croyants. La famille Carver subit les drames et les scandales avec courage et dignité. La plume est pleine de poésie et très descriptive, on sent bien le temps qui passe, l'amour de la nature et du métier de paysan. Il émane du texte une douceur de vivre.
C'est la description d'une époque où les femmes étaient soumises et baissaient les yeux devant leurs maris. Elles se devaient d'accomplir leur devoir d'épouse en donnant des enfants et en tenant le foyer. Les mariages étaient plus basés sur la raison, le respect mutuel et le dur labeur que sur l'amour et la passion. Une époque où les valeurs morales avaient encore un sens.
Au fil des chapitres, j'ai fini par m'attacher à cette famille et j'ai aimé les suivre.
En revanche, je n'ai pas accroché aux longues descriptions et à la lenteur du récit. Les allers retours dans le temps au milieu du chapitre m'ont perdu également.
Je trouve que c'est un joli roman.
Je remercie Netgalley France et les éditions Belfond pour cette découverte.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :