La Grande Vallée (épreuves non corrigées)

Rentrée littéraire 2021

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Publication 19 août 2021 | Archivage 29 sept. 2021

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #LaGrandeValléeé #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Quelque part dans les Alpes, la Grande Vallée bat au rythme des saisons. Dans les mois chauds de transhumance, accompagnant leurs bêtes sur les flancs de la montagne, les bergers savourent leurs joies pastorales au milieu de la nature intacte. Le tour d’horizon est somptueux, entre les neiges éternelles qui éblouissent le regard et le vert qui, plus bas, inonde les vallons.

Mais l’arrivée du Grand Batave trouble les cœurs : avec cet homme venu du Nord, c’est le village des Cent-Maisons qui s’industrialise, c’est la nature qu’on transforme. Tous ces bouleversements annoncent-ils vraiment, comme le croit Arno, le petit berger qu’on appelle le Merle, la mort des étoiles et la fin des chansons ?

Alors, il lui faudra lutter, même seul, même contre tous ses amis, même contre ses propres peurs, pour sauver l’âme de ce lieu, pour encore fredonner les mélodies anciennes et pour aimer plus fort la belle Jelena, la tisserande que sa machine a dévorée. S’ensuivront une fuite dans les sommets enneigés, une traque acharnée et surtout l’espérance qu’existe ailleurs un monde meilleur.

La Grande Vallée est un roman initiatique, une fable enracinée, une course folle pour la liberté, un cri d’amour à la nature et surtout, un appel à la vie intérieure.

Quelque part dans les Alpes, la Grande Vallée bat au rythme des saisons. Dans les mois chauds de transhumance, accompagnant leurs bêtes sur les flancs de la montagne, les bergers savourent leurs...


Formats disponibles

ISBN 9782749168753
PRIX 20,00 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Application NetGalley Bibliothèque (EPUB)
Envoyer vers mon Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Ce livre est un tableau et un peu plus encore.
Des couleurs, des sensations, des odeurs, des sons. Mais aussi un tendre manifeste pour la nature, la grande, ainsi que pour ses habitants qu'il nous est arrivé de déloger de leur tradition pour y introduire un peu plus de modernité. Le Merle, ce petit berger que nous suivons aux côtés de ses brebis, incarne la parfaite communion entre l'homme et la terre. Il nous présente une vie cyclique, en apparence très simple, qui pourtant ne cesse de vibrer dans un affrontement et une compréhension permanente de la nature, de ce qu'elle nous offre et de ce qu'elle nous reprend. Et lorsque le Grand Batave arrive dans sa vallée, promettant monts et merveilles à chaque habitant au non de la Belle Industrie, le petit Merle s'inquiète de voir les vaches séparées de leurs veaux, les fermiers battant leurs chevaux, les peintres ambulants dépérir, et les étoiles mourir.

Certains désapprouveront parfois sa lenteur ou ses répétitions et je le comprends. Mais à mes yeux, ce rythme si particulier est une justesse merveilleuse qui fait de ce récit un papier calque de la vie : celle des petits bergers qui s'animent dans la succession des saisons, qui savourent le soleil et le froid ; la chaleur qui fait perler de petites gouttes d'eau au creux des bras, la neige et le verglas craquant sous le poids du corps. Cette lenteur, qui nous semble aujourd'hui si problématique, est ici remise au centre du principe même de vivre. Prendre le temps. Chose que nous ne faisons plus vraiment. J'ai repris donc, le temps de ma lecture, la douce lenteur duveteuse de l'existence, j'ai savouré l'éclat de la lumière, senti l'herbe agripper mes pieds et j'ai contemplé les étoiles.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :