MARGO

1 · Second souffle

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Publication 14 nov. 2020 | Archivage 3 mars 2021

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #margo #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Pour rester moi-même, j’ai dû devenir une autre.


Dans son village de l’arrière pays niçois, tout le monde adore Margo.

Mais Margo a un secret. Pour commencer, ce n’est pas son vrai nom.

Depuis qu’on a usurpé son identité et volé sa vie, elle a dû subtiliser celle d’une autre.

Aujourd’hui, Margo a peut-être une chance de redevenir Émeline, en confrontant celle qui lui a tout pris un an plus tôt.

Il lui faudra la traquer jusqu’au fin fond de la Norvège, en prenant le risque de tout perdre une seconde fois.

Pour rester moi-même, j’ai dû devenir une autre.


Dans son village de l’arrière pays niçois, tout le monde adore Margo.

Mais Margo a un secret. Pour commencer, ce n’est pas son vrai nom.

Depuis...


Note de l'éditeur

Scénariste pour la TV, l'auteur est tombé amoureux de la Norvège, personnage à part entière de ce thriller haletant et réaliste.

Embarquez aux côtés de Margo, et affrontez un fléau moderne : l'usurpation d'identité.

Scénariste pour la TV, l'auteur est tombé amoureux de la Norvège, personnage à part entière de ce thriller haletant et réaliste.

Embarquez aux côtés de Margo, et affrontez un fléau moderne :...


Formats disponibles

FORMAT Poche
ISBN 9798555967237
PRIX 9,99 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

L'histoire de Margo est celle d'une femme a qui on a tout volé : sa vie , son identité , ses repères . D'abord sous le choc de cette révélation , Emeline n'a plus le choix : elle doit devenir Margo et laisser son ancienne vie derrière elle . Mais après avoir rencontré Robin et refait sa vie elle décide de retrouver son usurpatrice et de la confronter . Cela va la mener en Norvège où elle va faire plusieurs rencontres cruciales qui vont être déterminants pour sa vie ..

La construction du roman est intéressante avec plusieurs points de vue ; d'abord celui de la véritable Emeline avec la description de son enfance et de sa vie d'avant , puis lors de la découverte d'usurpation d'identité et enfin de son choix de confronter l'usurpatrice . Ensuite nous avons la version de l'usurpatrice qui nous fait comprendre son choix e voler la vie d'une autre pour son propre bien . On découvre au fur et à mesure du roman les différentes personnes impliquées dans ce " business " et comment tout cela s'assemble et s'imbrique dans l'histoire . Cette histoire nous fait voyager puisque l'on va se retrouver énormément en Norvège avec Emeline , mais aussi en Russie avec Agnès et en Roumanie avec Nae . J'ai aimé en apprendre plus sur leurs vies et sur ce qui les a mené à usurper une identité pour pouvoir survivre .
En parallèle on parle beaucoup de sport et notamment de marathon : c'est ce qui va permettre aux différents personnages de se rencontrer .
A la fin du roman on se pose une question : est ce que l'on prendrait exactement les mêmes décisions qu'Agnès ou Nae ? On ne peut pas rester indifférents face à leurs parcours de vie .

Un très bon thriller qui nous fait voyager et nous sensibilise à ce sujet peu abordé .

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Margo est une femme qui vit dans l'arrière-pays niçois , tout le monde la connaît ou croit la connaître, car on lui a volé son identité, sa vie ..
Emeline n'a pas eu le choix, elle est devenu Margot.

Margot enfin Emeline va tous faire pour retrouver qui à voler sa vie .
A travers cette histoire nous allons voyager, en Norvège, en Russie puis en Roumanie .

J'ai beaucoup aimé avoir les différents points de vu des personnes impliqués ( par exemple celle de l'usurpatrice ). Il faut en tout cas rester très attentif à tous les personnages et au flash back qu'on a tout au long des pages.

Un roman très bien écrit et détaillé. La seul chose qu'on attend c'est un deuxième tome pour en savoir plus .

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce livre nous fait voyager de l'arrière-pays niçois à la Norvège. Nous suivons Éméline qui part à la quête de la personne qui a usurpé son identité 2 ans plus tôt.

Lors de ce périple nous découvrons également le portrait de Agnès, l'usurpatrice d'identité.

Nous découvrons de superbes paysages en Norvège. L'auteur alterne les périodes passé présent mais également les points de vue entre Agnès et la vraie Éméline.

La manière dont est écrit le livre m'a déstabilisé au début.

Le sujet de l'usurpation d'identité est bien maîtrisé. On découvre quels genres de situations peuvent amener des personnes à vouloir changer d'identité. Mais surtout, l'auteur met l'accent sur les conséquences pour la personne dont l'identité a été usurpée.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quel étrange roman.Malgré quelques invraisemblances,il est envoutant à certains égards.la quête de cette jeune femme pour retrouver celle qui lui a volé son identité pourrait aussi être la notre.
C'est la première fois que je lis un roman qui s'attaque à ces usurpations d'identité qui sont de véritables crimes. A ceci s'ajoute les paysages déconcertants de la Norvège: dépaysement complet et envoutement .On peut aussi s'épouvanter par le régime politique russe et la traque des minorités.
Roman aux multiples facettes,on attend la suite avec impatience.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Margo n'est pas Margo. Depuis qu'on a usurpé son identité elle a dû trouver des allié·es et un moyen de survivre après que toute sa vie s'est effondrée. Dans l'impossibilité de prouver ce qui lui arrive elle a dû se reconstruire une façade pour garder sa place dans la société. Mais un évènement l'oblige à se confronter à nouveau à ce vol et à partir provoquer un face à face avec sa voleuse.
Un roman haletant tant du point de vue de l'univers où évolue l'héroïne, celui de la course à pied mais aussi du point de vue de l'alternance des points de vue concernant les différents protagonistes et les évènements qui s'enchaînent. Je n'avais par contre pas compris qu'il s'agissait d'un premier tome et reste donc sur ma faim concernant ce qu'il advient de l'héroïne et de la reconquête de son identité... Dommage !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je n'ai jamais été fan des policiers, mais j'ai été curieuse, et bien m'en a pris. Ce livre est bien écrit, le suspense est bien tenu, l'histoire est prenante, passionnante même. J'ai été choquée par l'abrupte fin du premier tome, j'ignorais qu'il y aurait plusieurs tomes, et j'espérais un dénouement.
Il y a des parties du livre assez incompréhensibles pour le moment.
Je ne sais pas encore si je lirai le tome 2.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Margo vit dans l’arrière-pays niçois, elle est appréciée de tous et semble heureuse. Aujourd’hui, un ami lui a préparé un anniversaire surprise. Cela ne semble pas la motiver… Pourquoi ne se sent-elle pas heureuse de cette fête ? Tout simplement parce que la date n’est pas la bonne. Margo n’est pas Margo. Dans une autre vie, celle d’avant, elle était Émeline et puis un jour son quotidien a basculé dans le cauchemar.

Émeline avait un petit ami, une activité professionnelle qui lui plaisait et tout pour être heureuse. En demandant des papiers officiels, elle a réalisé qu’elle était victime d’une usurpation d’identité. Devant les difficultés pour rétablir la vérité, après avoir galéré, elle a retourné la situation. Elle a tout abandonné pour se créer une nouvelle vie ailleurs avec un nouveau nom. Elle est devenue une autre, plus droite, plus forte. Cette situation est-elle viable, peut-elle durer ? Quid de la famille, des amis d’avant ? Et ceux de maintenant ? Comment se protéger ?

Dans ce roman, à la couverture magnifique, l’auteur explore la vie d’Émeline / Margo mais aussi celle de l’usurpatrice, pour qu’on comprenne les raisons de son acte. Cela permet d’alterner différents points de vue, de voir comment chaque protagoniste a réagi face aux situations décrites.

Je m’attendais à une histoire assez simple, mais Thomas Martinetti a su étoffer son récit avec, entre autres, une problématique intéressante dont je ne parlerai pas pour ne pas dévoiler le contenu de ce livre. Il lie le passé de personnages qui semblent, dans un premier temps, secondaires, avec les événements du présent et c’est très bien pensé. J’ai trouvé que ça apportait un réel plus dans l’intrigue générale.

J’ai également apprécié les titres musicaux glissés ça et là, une vraie play list intéressante. En outre, de nombreux chapitres se déroulent en Norvège, un pays qui me plaît. C’était bien de retrouver l’atmosphère de ce coin du monde !

Le texte a du rythme, les rebondissements maintiennent l’intérêt du lecteur et on ne s’ennuie pas. La fin est ouverte, parce qu’il y aura un tome deux. J’espère que l’auteur n’en fera pas plus car il risquerait de tomber dans le style « course poursuite » qui lasserait le lecteur. Ce serait dommage car son écriture est fluide, aboutie, son phrasé et son vocabulaire sont de qualité.

J’ai eu du plaisir à cette lecture et j’attends avec impatience la suite !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voilà une chronique pas facile à écrire ! Je ne veux pas trop en dévoiler et gâcher votre plaisir de la découverte.

Notre narratrice, Margo, vit à Saint Martin de Vésubie. Nous sommes en 2019. Ses amis lui ont préparés une fête d’anniversaire surprise. Margo ne se réjouit pas tant que ça, car, en réalité, elle n’est pas Margo. Elle a usurpé l’identité de la vraie Margo Jossec. Pourquoi ? Comment ? Tout simplement parce que Émeline (son vrai prénom) a été elle-même victime d’une usurpation d’identité. Comment prouver cela ? La tâche était beaucoup trop ardue pour Émeline, qui n’a rien trouvé de mieux que de faire pareil, devenir Margo, tout quitter pour refaire sa vie ailleurs.

Et puis ce fameux jour de son « faux anniversaire », elle décide de se prendre en main, que cela suffit. Elle va partir à la recherche de la fausse Émeline, pour retrouver son identité. De Nice à la Norvège, en passant par la Russie, le lecteur est embarqué dans un thriller nerveux aux multiples ramifications, qui va lui donner des sueurs froides.

Si j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire, car beaucoup de personnages et l’impression de me noyer dans les détails, une fois que je me suis habituée au style de l’auteur et aux protagonistes (prenez des notes, c’est un conseil 😉), je me suis régalée.

Quelle histoire !! Originale, en premier lieu, et cela fait du bien. Le sujet de l’usurpation d’identité est rarement traité en littérature (d’ailleurs, l’a-t-il déjà été ?), et ici, il est très bien documenté, l’auteur s’avère être très minutieux. Sans nous noyer non plus dans des détails insignifiants, il va au bout de la thématique, et croyez-moi, pendant cette lecture, mon sang s’est glacé à de multiples reprises. Car cela peut nous arriver à n’importe quel moment. Et on a aucun recours. Notre vie peut basculer du jour au lendemain.

J’ai apprécié la playlist de Margo, je me suis prise au jeu de l’écouter, et cela rajoutait une ambiance supplémentaire. J’aime beaucoup les auteurs qui proposent une piste musicale pour accompagner la lecture.

La plume de l’auteur est riche, ciselée et dynamique. Le rythme qu’il impose est intense, à la fois grâce à la passion de Margo et des autres personnages pour la course à pied (j’ai adoré le passage du marathon, moi qui pratique le running, je me suis régalée), mais aussi grâce aux chapitres courts et aux rebondissements nombreux et inattendus. Le lecteur va de surprise en surprise. La construction déstructurée évite la monotonie, puisque elle alterne à la fois le présent et le passé, mais également les points de vue de chacun.

Une nouvelle plume dans le monde du thriller à découvrir sans tarder, une très belle découverte,

J’attends le second tome avec impatience et je remercie vraiment NetGalley pour cette lecture.

#ThomasMartinetti #Margo #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voilà un sujet dont j’ignorais tout…et qui est franchement angoissant : le vol d’identité…

A première vu tout sourit à Margo, elle est heureuse dans son petit village, amoureuse, à des amis, un travail…mais un événement va l’obliger à quitter son petit cocon …car oui, elle ne s’appelle pas Margo mais Émeline. Émeline avait elle aussi un job, une vie amoureuse, des projets mais quelqu’un lui a volé sa vie, son identité et c’est à elle de prouver aux yeux de la loi qu’elle est bien celle qu’elle prétend être ( c’est fou mais vrai).

J’ai aimé suivre Margo/ Emeline dans sa reconquête d’identité à travers l’Europe. Le tout sous fond de course à pied et de marathon, forcément un peu de nostalgie pour moi car dieu sait quand nous pourrons retrouver cette ambiance de course…séquence nostalgie ma vie d’avant …

Le style de l’auteur est très visuel, on imagine bien une série adaptée de ce livre.

Seul bémol, peut être un peu trop de personnages sur la fin à suivre, ça m’a un peu embrouillé.

BREF…une belle découverte, avec un thème fortement angoissant…

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce titre est le premier tome d'une trilogie à venir. Mais ce titre a connu un drôle de cheminement : publié une première fois en décembre 2019, il fait l'objet d'une réédition cette année. Or, Thomas Martinetti avait projeté sa narration en 2020, et compte tenu des événements que nous savons, il a modifié les dates et a retardé son récit d'un an. Le covid19 a des répercussions jusqu'en littérature.

Thomas Martinetti a choisi un thème qui l'a visiblement interpelé, au point qu'il a pensé faire une série, au point qu'il y consacre une trilogie. Le vol d'identité. Il s'en explique d'ailleurs en postface du roman. Au-delà de son intérêt pour la question, il me semble que c'est un thème facilement exploitable, aussi troublant que dérangeant, si tant est que l'on fasse avec cohérence et finesse. C'est l'élément qui a fini de me convaincre de faire la lecture de ce thriller. Et, cerise sur le gâteau le fait qu'il nous amène au beau milieu des fjords norvégiens, je ne dis jamais non à un petit séjour sous les cieux glacés scandinaves.

Autant vous le dire de suite, il va falloir lire les deux autres tomes de la trilogie si vous souhaitez connaître la toute fin de cette intrigue dont les fils trouvent leur origine et leur fin aussi bien en Roumanie, en Russie qu'en France. Et évidemment en Norvège avec la principale intéressée de ce premier tome, Margo, notre héroïne qui s'est copieusement fait voler son identité, l'ensemble de sa vie, de son compte en banque à son statut marital. L'auteur dessine un personnage tout à fait crédible, une jeune femme somme toute simple, une Française lambda qui se retrouve avec une montagne de problèmes d'une hauteur vertigineuse, que l'on ne peut imaginer. Car Thomas Martinetti prend soin de l'expliquer et c'est en outre à ce moment que j'ai réalisé à quel point il avait été touché par la nature de cette perte : c'est légalement le dupé doit apporter la preuve qu'il est la victime et non l'escroc usurpateur. Le vol d'identité est un des vols les plus intimes qui soient, extrêmement destructeur, alors même que le nom que l'on nous a octroyé à la naissance ne nous appartient plus. L'auteur illustre très bien cette sensation de perte de sa propre individualité et de dépouillement, cette intrusion de l'intimité, de cette obligation de se reconstruire une vie à soi.

Le choix de Margo, qui est donc un prénom d'emprunt, n'est pas de recourir qu'à la voie légale, mais de forcer le destin et de poursuivre cette voleuse d'identité jusqu'en Norvège. En restituant les sentiments qui s'agitent dans la jeune femme, colère, doute, lassitude, interrogation, l'auteur nous entraîne dans un marathon haletant et épuisant à travers les fjords de Norvège, dans une course à l'identité volée dont MARGO n'est que la première étape. J'avoue que l'on ne peut s'empêcher de vivre, et ressentir, avec la jeune femme cette forme d'injustice particulièrement pernicieuse qui se traduit par une angoisse permanente, cette sensation désagréable de vivre comme une usurpatrice expulsée de sa propre vie, de ressentiment permanent qui empêche toute forme de paix et sérénité.

On s'en doute, puisqu'il y a trois tomes, la fiction de Thomas Martinetti dépasse la simple recherche de Margo la française. L'auteur a échafaudé une intrigue qui ne s'arrête pas aux frontières de la France, et de la fiction, ce qui en fait sa force, mais d'autres éléments étoffent l'intrigue, je pense au rôle des témoins de Jéhovah, qui l'inscrit dans une histoire d'ampleur, sinon internationale, du moins européenne. J'ai vécu cette lecture avec énormément d'attention, d'identification, nombreux sont les reportages qui ont été consacrés à ce genre de situation singulière. Le récit nous prend très vite au jeu, le scenario tient parfaitement la route d'autant qu'il ne se contente pas de jouer sur la simple dichotomie volée-voleuse. Alors que la situation de l'usurpée est au fond sans ambiguïté, celle de la voleuse est bien plus délicate, d'autant qu'elle n'est pas dans la situation du charlatan, uniquement motivé par une fin pécuniaire, qui se choisit un compte bancaire à vider.

C'est un récit aussi bien construit que bien écris, j'attends évidemment la suite avec impatience, le thème est exploité avec bon sens et une sensibilité certaine à cette situation d'apatride, de déracinée. J'ai simplement pris du plaisir à suivre le parcours de Margo dans cette Norvège presque mythique, entre fjords et montagnes, lacs et tunnels, l'auteur a mis un soin particulier à retranscrire ce lieu enivrant et d'une profondeur glaciale et insondable, je crois que j'y ai mis la même ardeur passionnée à le lire que Thomas Martinetti a mis à l'écrire. J'ai hâte de lire le deuxième tome, Nordland. En postface, l'auteur relate son envie de créer une série basée sur ce phénomène d'usurpation d'identité, je ne sais pas si le projet a été abandonné, ou non, mais je crois que c'est une idée très prometteuse, et surtout très adaptée au format de la série.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

MARGO Tome 1 second souffle

Résumé 🤓📖

Dans son village de l’arrière pays niçois, tout le monde adore Margo.
Mais Margo a un secret. Pour commencer, ce n’est pas son vrai nom.
Depuis qu’on a usurpé son identité et volé sa vie, elle a dû subtiliser celle d’une autre.
Aujourd'hui, Margo a peut-être une chance de redevenir Émeline, en confrontant celle qui lui a tout pris un an plus tôt.
Il lui faudra la traquer jusqu’au fin fond de la Norvège, en prenant le risque de tout perdre une seconde fois.

✔️Avis ✔️

Un thriller original et plein de rebondissement .

Une sensibilisation à l'usurpation d'identité. L' auteur nous explique très clairement la descente aux enfers lorsque l'on se fait usurper son identité.

Du dynamisme, un beau plumé , une belle intrigue.

À lire rapidement pour tout les fans et non dans de thriller

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Après plusieurs lectures de Noël, il me fallait autre chose que de la cannelle, du sapin et de la romance. Grâce à Netgalley et Thomas Martinetti qui m’ont donné l’occasion de le lire gracieusement.
J’ai donc changé de style. « Margo » est un thriller. Il ne faut pas lire le résumé en quatrième de couverture pour le savoir puisque c’est écrit en bas sur la couverture. Puis comme dirait mon ado de fille, une couverture pareille, ça ne peut être qu’un thriller.
La couverture est belle, sobre et froide. Oserais-je dire glaçante ? En tout cas, elle me plait…et j’ai dévoré l’histoire de Margo ou devrais-je dire Emeline ? Margo vit depuis un petit temps dans le Sud de la France, dans un petit village. Tout le monde la connait à présent.
Ce que Margo ne dit pas ne peut lui nuire. Margo a perdu son identité, usurpée par une autre. Depuis, elle n’est plus et tente de se reconstruire loin de ce passé volé. Soudain, une opportunité de confronter son usurpatrice s’offre à elle. Margo quitte alors l’arrière-pays niçois pour la Norvège où elle va littéralement courir après son identité.
Cette lecture fut une très bonne surprise. J’ai apprécié le rythme soutenu, l’écriture simple mais pointue, les personnages mystérieux tout en étant accessible. J’ai été happée par ce livre. Maintenant soyons honnête, je ne rêve absolument pas d’usurpation d’identité.
En revanche, j’ai très envie d’enfiler mes baskets et d’aller fouler les sentiers de la forêt toute proche. Et puis surtout, j’aspire à découvrir la Norvège… Nous le savons tous, ce ne sera pas pour tout de suite.
En attendant, je vous invite à découvrir les aventures de Margo alias Emeline alias… Thomas Martinetti a choisi ce thème rare dans les thrillers psychologiques et le traite très bien. Progressivement, au fil des pages, les cartes mystères tombent les unes après les autres…
Sans pour néanmoins tout dévoiler…parce qu’il y aura une suite. Je m’attends d’ailleurs à de multiples retournements de situation… Et puis finalement, je ne sais même pas qui est Margo. Est-elle celle qu’elle prétend être ? Qui sait ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le thème de ce thriller est sur l’usurpation d’identité. J’ai lu la seconde édition (octobre 2020) où l’intrigue est transposée en 2019 et pas en 2020. « Margo » est le premier roman de l’auteur.
Margo annonce à Ada, l’ado de son compagnon Robin que Margo n’est pas son vrai nom et qu’elle n’est pas né le 25 mai mais le 17 mars 1984, qu’elle a usurpé l’identité d’une autre femme. Elle dit à Ada de garder le secret, de ne rien dire à son père qu’elle doit partir en Norvège pour retrouver la personne qui lui a volé sa propre identité et qu’elle dira toute la vérité une fois rentrée. Margo, anciennement Emeline Dalbera a appris au moment de constituer un dossier de mariage qu’elle est déjà mariée et qu’un passeport a été délivré à son nom l’an dernier. Elle dit à la personne que ce ne pas le cas et c’est là qu’il lui annonce qu’elle doit être victime d’une usurpation d’identité et qu’elle devrait porter plainte rapidement. La police va lui informer à ce moment là que c’est à elle de certifier qu’elle est la vraie Emeline Dalbera en confrontant son usurpatrice devant la justice. Suite à cette usurpation d’identité et à une fausse couche son couple avec Basile n’avait pas survécu, elle avait enfin commencé à reconstruire sa vie mais sans avoir réglé ce problème, elle ne peut pas construire quelques choses de solide et elle ne veut plus mentir et veut retrouver sa vraie identité.
Une femme à qui on a volé son identité prend à son tour une fausse identité, c’est vraiment intriguant. Pourquoi avoir fait ça ? Pourquoi avoir reconstruit sa vie avec Robin avec cette fausse identité ? Pourquoi avoir dit à Ada que ce n’était pas son vrai nom, de l’impliquer et de ne surtout rien dire à son père ? Tout au long de la lecture ça bouillonne dans la tête ! Quand on commence la lecture de ce livre, on n’a plus envie de le lâcher et à la fin de la lecture on est frustrée, on veut la suite … on reste avec pleins d’interrogations, on ne comprend pas tout, frustrant et à la fois ça laisse place à notre imagination en attendant le tome 2

Cet avis vous a-t-il été utile ?

#avislecture
Après avoir lu plusieurs romances de Noël et avant de recevoir mes cadeaux de Noël ,j'ai eu envie de changer un peu de registre .
Voici le premier tome de Margo de Thomas Martinetti.
J'ai déjà hâte de lire la suite ,et beaucoup de questions demeurent malgré ce premier tome ,bien construit .
Ce polar psychologique se déroule en Norvège.
Les paysages et coutumes locales y sont bien décrites et j'aime toujours autant .
Margo une jeune femme amoureuse de Robin et très proche de Ada ,la fille adolescente de ce dernier , lui avoue un jour qu'elle s'appelle en vérité Émeline et que son anniversaire est un autre jour.
Démarre alors le suspens de ce livre .
On y apprend qu'énormément de personnes se font voler chaque jour leur identité.
Elles entrent alors dans l'engrenage de prouver qui elles sont vraiment.
J'imagine le choc que ce doit être de perdre ce qu' on a le plus cher , son identité ,sa vie .
Je ne peux pas en raconter trop , sans dévoiler l'histoire de Margo.
Cependant ,j'ai apprécié les nombreux sauts dans le passé , la découverte de l'univers des témoins de Jéhovah , les descriptions de l'URSS et de sa politique répressive , le monde de l'adolescence .Je ne vous en dit pas plus .

🎄Bonne lecture et un très joyeux Noël à vous tous !
Mes pensées vont vers vous ce soir , en espérant que le Petit Papa Noël vous apportera de jolis livres 🎄

Cet avis vous a-t-il été utile ?

En France, Emeline Dalbera est devenue Margo, adepte de la course à pied, la narratrice.
En Norvège, Agnès est devenue Emmeline.
Margo est venue s’installer dans le village d’enfance d’Emeline, seule deux personnes connaissent son secret et le gardent.
Pour résoudre les problèmes d’héritage de sa sœur, Margo va devoir reconquérir son identité, usurpée de façon malveillante, aidée de son coach, un vieux monsieur du nom de Séverin, et d’un ange gardien norvégien, Terje.
Elle part donc sur les pas de Agnès, elle découvre que le trafic de fausses identités est organisé, dangereux et juteux. Elle va croiser des témoins de Jéhovah en rupture avec Poutine, des exécuteurs aidés de drone, des trafiquants redoutables et surtout de vastes horizons norvégiens dont on ressent l’attrait pour l’auteur.
Le parallèle entre la quête de Margo et un marathon auquel le hasard de sa quête l’engage à participer, immerge le lecteur dans la culture de l’effort physique, cruel et qui mène au paroxysme de la douleur.
Et si Agnès n’était pas la seule Emeline Dalbera ?
Cette quête menée au pas de course, témoigne du goût de l’auteur pour les scénarios bien ficelés et pour les belles images. 360 pages de suspense et un final qui augure d’un probable tome 2 tout à fait bienvenu. J’ai aimé cette découverte, la complexité des sentiments de celle qui sait, qui voudrait partager son secret mais qui attend de boucler son enquête avant d’en parler à ses « nouveaux » proches. Nous nous interrogeons sur ce danger du XXIème siècle, au temps du numérique et des données personnelles plus ou moins protégées… Froid dans le dos au sens propre et au figuré car n’oubliez pas que l’action se passe dans les Fjords.
Une bien belle découverte augmentée du fait que Thomas Martinetti est co-équipier-scénariste d’un auteur bien connu du noir, Samuel Delage et qu’ils nous réservent quelques surprises pour les mois à venir !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voilà un thème pas courant. Sujet bien traité et d’actualité qui ferait une bonne série TV. Un peu perdue vers la fin avec les personnages mais ce n’est pas un réel problème. J’ai adhéré , la suite promet . Merci Netgalley pour ce bon moment de lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Excellent premier tome qui donne vraiment envie de lire la série. Un scénario bluffant, des intrigues parfaites et une construction de roman remarquable. Tout me plaît : le dynamisme du roman, l'imbrication présent/passé, les couples de personnages et leur mystère.
Le profil de l'auteur est fort intéressant.
COUP de COEUR découverte !

Thomas MARTINETTI a choisi de valser entre différents lieux et différents temps de narration. Les contextes qu’il sélectionne sont de petits coups de coeur pour moi car j’en connais certains : Saint Martin de Vésubie, Nice et la promenade, Tigeaux et la vallée du Grand-Morin et l’étranger lorsqu’on est expatriés. Ces espaces, je les ai côtoyés. Ce ne sont que des bons points que j’attribue à ce roman. J’ai pris un réel plaisir à les revoir à travers les mots de l’auteur.

Mon avis et ma chronique sur le blog alapagedeslivres.wordpress.com :

Quant à la chronologie non linéaire, j’avoue que quelques chapitres sont nécessaires pour s’y faire. Thomas MARTINETTI varie les années, les époques et les couples de personnages. C’est assez déstabilisant mais cela donne au scénario de cette histoire dynamisme et suspense : le présent permettant d’avancer dans les intrigues et le passé apportant des réponses aux situations vécues par les personnages. Chaque brique de l’histoire se met en place dans un récit puzzle qui devient de plus en plus palpitant au fur et à mesure que l’on se construit une représentation mentale de l’histoire.
Les points de vue des personnages sont distribués par couple : Margo et Terje, Ada et Cannelle, Agnès et Renaud, Yuila et Nae, Saska et Torstein. Chaque binôme a son vécu et son expérience, évoluant dans des problématiques diverses mais se rencontrant tous autour du thème de l’identité, de la fuite et de la reconstruction de soi. C’est vraiment très intéressant.

Ce roman est dense : vécu personnel, politique, religion, conflits et guerre se mêlent. L’auteur nous offre un prisme aux facettes multiples de notre société d’aujourd’hui et de celle de fin XXème. Je retrouve des faits historiques que j’ai vécus à travers les médias, intéressée de près ou de loin à ces événements. Dans ces pages, les liens tissés interpellent et donnent une vision nouvelle d’une époque révolue mais pas si lointaine.

Et, dernier élément qui m’implique dans ce roman : la course, le marathon, l’envie de se surpasser et de se garder en forme physique… Décidément, Thomas MARTINELLI a mis beaucoup d’ingrédients dans ce livre qui me sont chers. Je suis très heureuse d’avoir découvert cet univers. J’ai vraiment hâte de découvrir la suite. Encore bravo pour ces intrigues bien construites.

A découvrir lorsqu’on aime le contexte d’espionnage et les traques.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai aimé l'histoire et les personnages. On rentre directement dans l'intrigue dès les premières pages puis s'installe une certaine longueur sans que l'on perde l'intérêt de poursuivre la lecture.

Au bout d'un moment on se rend compte que ce livre est écrit à la manière scandinave, un faux rythme donnant l'impression d'une lenteur et beaucoup de suspense qu'on ne dénouera qu'à la fin.

Je recommande ce livre à ceux qui aiment les Thrillers scandinaves.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai dévoré ce thriller haletant en deux jours. Thomas Martinetti nous propose de partir avec Margo dans une course folle pour récupérer son identité. En effet, Margo ne s'est pas toujours prénommée ainsi. Sa vie et son identité lui ont été volées et c'est en Norvège qu'elle va traquer celle qui lui a tout pris.

J'ai vécu des émotions fortes à la lecture de ce roman combinant la magie de l'immersion en Norvège et de l'action à cent à l'heure, à la Jason Bourne.

C'est au travers des rencontres de Margo sur place que l'on va découvrir la Norvège. L'auteur a distillé plein d'informations sur le pays de façon subtile et mesurée, tant sur les lieux que sur les traditions. Ça m'a vraiment fait voyager et donné envie d'en découvrir plus sur ce pays. J'ai d'ailleurs pris quelques notes pendant ma lecture.

J'ai adoré le personnage d'Ada et sa relation avec Margo. J'ai également beaucoup aimé les références contemporaines qui se glissent tout au long du roman. Ça apporte une touche de légèreté au milieu de toute cette tension car le meilleur reste bien évidemment le suspense. J'ai tremblé pour Margo tout du long et lu certains passages en apnée. La fin m'a donné très envie de lire la suite puisqu'il s'agit d'un premier tome d'une saga.

Je tiens également à souligner que l'auteur a très bien su retranscrire des émotions et des expériences vécues par une femme et m'a surprise dès les premiers chapitres par la justesse des mots posés sur certaines situations.

Je vous le recommande vraiment !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Roman découvert grâce à la plateforme NetGalley, que je remercie ainsi que l'auteur, Thomas Martinetti.. Margo est une histoire dont le sujet est extrêmement original et dont l'intrigue est bien organisée, le thème de l'usurpation d'identité est véritablement d'actualité, à l'heure des réseaux sociaux, des paiements en ligne, de cet étalage de notre vie privée, tout peut arriver et c'est ce qu'Emeline, va rapidement découvrir.
On sent rapidement que l'histoire, son contexte ainsi que ses personnages sont travaillés et que tout cela va être difficile à lâcher. Thomas Martinetti joue avec les époques, les lieux et c'est ainsi qu'il nous présente les personnages qui vont jalonner ce roman, le rythme s'accélère rapidement et met le lecteur en haleine, il a soif de comprendre, il court après cette issue qui devient primordiale. Vous l'aurez compris, c'est une sacrée énigme que l'auteur met en place, il nous embarque en Norvège, nous fait découvrir les us et coutumes de ce pays, mais il aborde également des questions politiques, notamment en Russie où Poutine signe son acte de divorce avec les témoins de Jéhovah. Ajouter à tout cela ce qui semble être de la vengeance, des trafiquants qui profitent de la détresse pour s'enrichir et vous obtenez ce premier tome bien réussi ainsi qu'une fin qui laisse présager une suite qui met l'eau à la bouche. Tout un maillage se dessine sous nos yeux et éclaircit cet horizon complexe que les premiers chapitres nous proposaient.

Il est donc évident que Thomas Martinetti est un auteur à suivre mais aussi et surtout un écrivain surprenant qui m'a embarqué durant de belles heures de lecture dans un marathon aux côtés de Margo, d'Emeline, amis aussi de la jeune Ada et son père, que j'espère retrouver et découvrir davantage, très rapidement. Je termine cette lecture avec à l'esprit, cette volonté d'être encore plus prudente avec ce merveilleux outils qu'est internet mais aussi avec la certitude que Thomas Martinetti est un passionné de voitures et de musique, merci à lui de toutes ces idées de chansons à redécouvrir 😉.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

#margo #NetGalleyFrance
Ma cote : 8/10
Ma chronique :
On entre dans ce thriller, ‘Margo’ signé Thomas Martinetti en se disant qu’on a bien de la chance, au chaud, de découvrir cette histoire glaçante d’usurpation d’identité. Théoriquement, on sait tous que cela pourrait facilement nous arriver mais on n’en mesure pas les conséquences. Rien que pour ce fait, le roman de Thomas Martinetti est une excellente chose. De plus, il écrit bien, sacrément bien.
Emeline revient dans sa région natale, l’arrière-pays niçois. Adepte de la course à pied, elle s’appelle dorénavant Margo et endosse le rôle de la narratrice. Agnès, elle en Norvège, s’appelle Emeline. C’est elle la voleuse d’identité. Margo n’a qu’une idée, reprendre son dû et confondre l’usurpatrice. Elle est aidée par l’énigmatique norvégien Terje qui semble, à première vue, vouloir la protéger. Quant à Nae, quel est son rôle ? Et quels sont les liens qui se trament entre Margo et la jeune Ada et son père Robin ?
En développant de nombreux personnages, les approfondissant, leur donnant une épaisseur, une vraie consistance sans tout dévoiler d’eux, l’auteur démontre sa maîtrise de la langue, de la construction d’intrigue et sa capacité à ne jamais perdre ses lecteurs en cours de route tout en leur donnant soif de comprendre, de saisir les fils et de les détricoter pour découvrir la vérité.
Nous embarquant dans des époques différentes, il construit son récit, chaque page trouvant sa place, chaque idée reliée aux autres par des fils qui deviennent progressivement de plus en plus clairs et restent cependant encore mystérieux. Sans l’air de trop y toucher, Thomas Martinetti complexifie le scénario en introduisant des éléments à propos des origines russophones de ses personnages, une appartenance à l’Eglise des témoins de Jéhovah, le poids des traditions familiales… Bref, de quoi densifier encore l’histoire qui devrait se poursuivre et se développer dans les tomes 2 et 3 que j’attends avec impatience.
J’ai beaucoup aimé l’idée de l’auteur d’avoir inscrit la course éperdue de Margo pour reprendre le contrôle de son identité dans une course folle qu’elle s’impose, un marathon dans le dénivelé glacial des fjords de Norvège. L’auteur excelle à décrire cette course physique et mentale, métaphore de la quête d’identité de son héroïne. Bluffant ! Une fois le livre ouvert, il est bien difficile de le poser. Ecriture d’une belle efficacité !
Merci à NetGalley France et à Thomas Martinetti pour la confiance accordée.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Comme l’auteur de ce roman, la Scandinavie me fascine. La Norvège est un pays vraiment magnifique que j’aimerais connaître davantage. A ce jour, je n’ai pu en visiter que la capitale. Alors, lorsque j’ai vu sur NetGalley MARGO, dont une bonne partie de l’histoire se déroule en Norvège, j’ai craqué…
Ce thriller est centré sur un sujet important devenu un véritable fléau sociétal, celui de l’usurpation d’identité. J’avoue que je ne connaissais pas grand chose de ce thème avant de lire ce livre, mais j’ai désormais envie d’en savoir plus. Avec la Norvège, ce roman présente également un argument majeur qui a fini de me convaincre, celui de prévoir un éclairage sur la course à pied (je devrais d’ailleurs m’y remettre cette année !).
Au fil des pages, on fait la connaissance de Margo, mais qui n’est pas vraiment Margo, d’Emeline et d’une multitude d’autres personnages. On s’attache à la quête de Margo pour retrouver sa véritable identité, mais aussi à son histoire d’amour naissante avec Robin et à sa relation avec Ada, une adolescente qui elle-même se cherche et avec laquelle elle partage un compte Spotify. La musique devient plusieurs fois un moyen de s’échapper, au même titre que le voyage ou l’installation en Norvège.
Avec ce livre, on passe des vallées du Mercantour à la Norvège, on découvre quelques mots de norvégien et on rêve de partir en croisière d’expédition avec Hurtigruten (l’un de mes rêves depuis une vingtaine d’années !). A un moment donné, je me suis un peu perdue avec tous les personnages évoqués ou rencontrés, toutes ces identités, avant de m’y retrouver, et c’est aussi ce qui fait l’originalité de ce premier tome. Un « second souffle », à la fois comme une seconde chance pour une femme qui usurpe l’identité d’une autre, mais également ce moment intéressant, pendant une course, où l’organisme s’est adapté à l’effort physique et où on retrouve la force de continuer.
En résumé, un thriller traitant notamment de course à pied en Norvège ne pouvait que me plaire. C’est un roman que je vous invite à découvrir. Je remercie sincèrement l’auteur Thomas Martinetti et NetGalley pour cette lecture qui m’a fait voyager et dont j’attends désormais la suite. Deux autres tomes sont à paraître : Nordland et Soleil de Minuit. Des titres prometteurs que j’ai hâte de découvrir…

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C'est avec une certaine curiosité que j'ai fait la demande pour ce roman sur NetGalley et je n'ai pas été déçue de ma lecture surtout après une grosse panne de lecture en décembre et début janvier.

Ce premier tome de Margo, comme indique le résumé, se concentre sur Margo de son vrai nom Émeline qui se rencontre que son identité a été usurpée. En remontant la piste de son usurpatrice, elle va partir en Norvège pour essayer de retrouver cette femme et récupérer son identité. Mais elle n'est pas seule sur le coup...

J'ai beaucoup apprécié ce roman. L'usurpation d'identité est un sujet qui est très peu abordé - voir jamais - dans les thrillers en général et ça a titillé quelque chose chez moi, surtout à l'ère du numérique où il est très facile de se faire usurper ou de se faire passer pour quelqu'un d'autre... L'intrigue est très intéressante, c'est affolant de voir comment c'est si "facile" d'usurper une identité et combien, au contraire, c'est difficile de la récupérer.

Le roman est assez rythmé mais constant, avant que tout ne s'accélère sur la fin, très bien faite et qui permet de débloquer et délier toutes les intrigues. J'ai hâte de savoir quand le tome 2 va sortir parce que l'auteur nous laisse avec un cliffhanger de malade et beaucoup de questions.

Ce premier tome possède de multiples temporalités, chose avec laquelle j'ai du mal. Et autant vous dire que dans ce roman, j'ai été servie, mais en prenant du recul, le roman aurait été beaucoup moins bon et pas aussi complet. Aussi, le grand nombre de points de vue m'a complètement perdue à moment donné, mais ça rend l'intrigue beaucoup plus intéressante et quand on arrive à la fin du roman, on se rend compte que c'était nécessaire pour comprendre. Un autre petit bémol selon moi c'est les notes durant le roman : on a un nombre de notes qu'on ne retrouve qu'à la fin. Ça aurait été appréciable, selon moi, de les ajouter en fin de chapitre à la place.

Du côté des personnages, j'ai beaucoup apprécié Margo. C'est une jeune femme déterminée, énergique et prête à en découdre pour récupérer sa vie, aidée par un norvégien du nom de Terje. En parallèle, on découvre Agnès, qui a dû fuir la Russie pour la Norvège grâce à Renaud et prendre l'identité d'Emeline. Mais on découvre aussi l'histoire de Valentin, témoin de Jéhovah, qui essaie de retrouver la piste de sa soeur. Comme je le disais plus haut, il y avait énormément de personnages, et pour tout relier, c'est un sacré sac de noeud.

J'ai hâte de voir ce que va donner le second tome quand il sortira, afin d'enfin savoir si Emeline va réussir à récupérer son identité et pourquoi c'est son identité qui a été volée.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un thriller glaçant sur le thème de l'usurpation d'identité qui nous fait voyager de France à la Norvège en passant par la Russie. Tout démarre en Vésubie en 2019. l'auteur nous précise que dans la première édition, cela se passait en 2020 mais étant donné les intempéries qu'il y a eu, il a préféré modifier les dates pour que cela plus réaliste. Margo / Emeline s'est réfugiée dans cette vallée suite à l'usurpation de son identité. Elle a elle-même pris une autre identité. Mais quand sa soeur débarque pour lui annoncer que son usurpatrice se trouve en Norvège, elle décide de la retrouver. Nous voilà parti dans une aventure avec pléthore de personnages avec de vraies ou de fausses identités. Les usurpateurs sont parfois eux-même des usurpés ou des personnes qui fuient un régime politique. Le rythme est haletant, les descriptions dépaysantes et les sensations physiques des bienfaits de la course à pieds sont clairement retranscrites. J'ai beaucoup apprécié cet ouvrage même si le passage d'un personnage à un autre peut être déstabilisant. Mais, finalement, avec de la concentration, tout s'imbrique parfaitement et surtout j'ai hâte de lire la suite.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai lu ce livre par hasard, je vous l'avoue. L'auteur est niçois, comme moi...et voilà !!
Mais j'ai été sous le charme immédiatement ...les personnages dont l'héroïne sont extremement touchants. Le rythme bien mené, et le dépaysement total.
Le récit est addictif et j'avais vraiment envie de connaitre le dénouement....mais frustration, il faudra attendre
Alors, j'espère que le tome 2, va arriver très prochainement.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Margo vit dans l’arrière-pays niçois, où elle a tenté de refaire sa vie, car on lui a volé son identité. Elle travaillait à Europe Assistance, où elle était appréciée, envisageait de faire sa vie avec Basile et tout a basculé. Comment survivre quand on ne sait plus qui on est, quand on est obligé de changer de nom, car il faut prouver qu’on a été victime d’une usurpation d’identité ! bravo la logique, comment prouver que l’on est innocent, comment entamer des démarches juridiques quand quelqu’un d’autre a pris votre place ?

C’est ainsi qu’Émeline est devenue Margo.

Comme Robin est entré dans sa vie au sud de la France et que la fille de ce dernier, Ada, compte beaucoup pour elle, elle finit par avouer qui elle est à Ada et enfin se lancer activement à la poursuite de l’usurpatrice.

Elle réussit à découvrir une trace de la fausse Émeline, en Norvège et se lance sur ses traces, dans un pays qu’elle ne connaît pas. Et on s’aperçoit que c’est très compliqué, beaucoup plus encore qu’elle ne l’imaginait, car il y a en fait plusieurs Émeline, nées le même jour, dans des pays différents.

J’ai eu beaucoup de plaisir à suivre le périple de Margo, son opiniâtreté, ses moments de doute, les personnes censées l’aider, notamment un homme au consulat qui accepte de la rencontrer et se fait assassiner. Margo ne sait jamais à qui elle peut réellement faire confiance, chacun semblant avoir un intérêt personnel dans l’histoire.

On fait ainsi la connaissance d’Agnès, professeur de français en Russie qui a dû quitter le pays en catastrophe, car elle était accusée d’incitation à l’homosexualité, dans un pays ouvertement homophobe, et elle peut être incarcérée pour cela et dans des conditions qu’on imagine sans mal. Pour fuir, il lui fallait de faux papiers et traverser les frontières en douce pour aller en Norvège. Elle est aidée par son compagnon, Renaud, dont on ne sait pas bien s’il est vraiment honnête… s’acheter un vélo, uniquement pour franchir la frontière à Mourmansk,car c’est la seule manière « légale » , à l’époque de l’assassinat de Boris Nemtsov et d’Anna Politovskaïa cela laisse rêveur… « Agnès a été condamnée à quinze ans de camp à régime sévère en Sibérie »…

On voyage aussi en Roumanie, au moment de la chute de Ceausescu avec Nae et sa sœur dont la famille appartient aux Témoins de Jéhovah… cette secte a été un temps acceptée puis, il a fallu fuir. Après un passage en Russie, Nae alias Valentin s’est retrouvé en prison pour refus de porter l’uniforme de l’armée, en tant qu’objecteur de conscience. Exil aussi…

Tout ce petit monde va se retrouver inscrit à un marathon en Norvège, certaines tentant de conserver à tout prix leur nouvelle identité, alors que d’autres, Margo, veulent récupérer la leur et trouver qui est à l’origine du trafic. Mais, ne divulgâchons pas !

Je me suis toujours demandé ce que je ferais si cela m’arrivait un jour, mais c’était lointain, cela n’arrive qu’autres, bien sûr ! en fait, les papiers d’identité sont devenus tellement sécurisés difficile à pirater qu’il est devenu plus simple de voler l’identité.

Au fur et à mesure que j’avançais dans la lecture, les choses se compliquaient dans ma tête et certaines certitudes en prenaient un coup : comment ne pas avoir d’empathie pour ces personnes dont la vie est en danger dans des pays où les droits de l’homme sont réduits à la portion congrue ? qu’est-ce que j’aurais fait à la place d’Agnès, sous la férule d’un Tsar homophobe, imbibé de testostérone ? quand l’espoir Mikhaïl Gorbatchev est parti en fumée, et s’est noyé dans les vapeurs d’alcool de Boris Eltsine, obsédé lui aussi dans sa volonté de garder le pouvoir…

J’ai adoré, courir dans la neige et le froid de la Norvège dont parle si bien Thomas Martinetti, en fait il en est tombé amoureux de ce pays et c’est très contagieux ! quand il m’arrivait de faire une pause dans la lecture, j’étais aussi crevée et pleine de courbatures que Margo et les autres….

Margo a l’habitude de courir, on ne se lance pas dans un marathon, comme ça, uniquement pour retrouver son identité, il faut être capable de tenir la distance et elle partage avec nous sa play-list, avec des titres qui me plaisent aussi; clin d’oeil au passage au compte Spotify qu’elle partage avec Ada …

J’ai hâte de lire la suite, pour savoir ce qui va arriver aux protagonistes, tant ils sont tous attachants et ce voyage, du sud de la France à la Norvège en passant par la Russie et la Roumanie, entre autres, a été un très beau pied de nez au confinement, couvre-feu et autres joyeusetés actuelles … voyage, voyage, plus loin que la nuit et le jour...


J’ai choisi ce roman, en accès libre il me semble, sur NetGalley pour le sujet de l’usurpation d’identité et je suis tombée sous le charme…

Un grand merci à NetGalley pour m’avoir permis de découvrir ce roman et son auteur aux talents multiples…

#margo #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :