Tout le bleu du ciel

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 12 févr. 2020 | Archivage 30 juin 2020

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Toutlebleuduciel #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Petitesannonces.fr : Jeune homme de 26 ans, condamné à une espérance de vie de deux ans par un Alzheimer précoce, souhaite prendre le large pour un ultime voyage. Recherche compagnon(ne) pour partager avec moi ce dernier périple.
Émile a décidé de fuir l’hôpital, la compassion de sa famille et de ses amis. À son propre étonnement, il reçoit une réponse à cette annonce. Trois jours plus tard, devant le camping-car acheté secrètement, il retrouve Joanne, une jeune femme coiffée d’un grand chapeau noir qui a pour seul bagage un sac à dos, et qui ne donne aucune explication sur sa présence.
Ainsi commence un voyage stupéfiant de beauté. À chaque détour de ce périple naissent, à travers la rencontre avec les autres et la découverte de soi, la joie, la peur, l’amitié, l’amour qui peu à peu percent la carapace de douleurs d’Émile.

Un livre aux dialogues impeccables et aux personnages touchants d’humanité. Psychologies magazine.

Bouleversant. Version femina.

Petitesannonces.fr : Jeune homme de 26 ans, condamné à une espérance de vie de deux ans par un Alzheimer précoce, souhaite prendre le large pour un ultime voyage. Recherche compagnon(ne) pour...


Formats disponibles

FORMAT Ebook
ISBN 9782253102472
PRIX 9,49 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Premier roman de Mélissa Da Costa, et c’est une réussite ! Elle aborde un sujet sensible, difficile à traiter sans tomber dans le mélo dramatique et le pathos. Mais l’auteur réussi cet exercice difficile avec brio. Nous partons à la rencontre d’Emile et Joanne, deux êtres abîmés par la vie, mais qui ensemble, découvrent une nouvelle manière de vivre et aimer. L’auteur nous emmène à bord de leur camping-car, en voyage dans les Pyrénées et en Occitanie. Nous y découvrons des paysages époustouflants. Tant j’ai été séduite par les descriptions,je suis allée visiter tous ces endroits virtuellement que je ne connaissais pas mais où j’irai volontier à l’avenir. Je suis heureuse d’être sortie de ma zone de confort, à savoir les thrillers et polars. J’ai été touchée par les personnages, j’étais en bonne compagnie et je n’avais nulle envie de les laisser. Je ne vais pas trop vous en dévoiler, je préfère que si ce n’est déjà fait, vous partiez en voyage avec eux… Merci à #netgalleyfrance et aux éditions #livredepoche pour cette lecture. #Toutlebleuduciel

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je m'étais promis de ne pas pleurer à la fin de ce roman. Le décès d'Emile, 26 ans, le personnage principal, était annoncé dès le début de l'histoire. Un Alzheimer précoce ne lui laissait qu'une espérance de vie de deux ans et le lecteur ne pouvait ignorer que son road-trip en camping-car dans les Pyrénées se terminerait de façon dramatique. Tout était déjà écrit, comme dans le prologue de la pièce "Antigone" de Jean Anouilh. Mais ce n'est pas parce que la fin du chemin est connue que celui-ci ne réserve pas de surprises. Quand le jeune homme homme rédige une petite annonce pour se trouver un compagnon de voyage, il ne se doute pas qu'il embarquera pour cette aventure une presque trentenaire, tout de noir vêtue, une femme comme absente à elle-même et au monde. Ainsi démarre leur histoire, celle de deux personnages en fuite, soucieux d'aller de l'avant pour laisser derrière eux des existences fracassées. Ils partent en coupant tous les liens avec leurs proches, dans une quête qui au départ n'en est pas une. Que vont-ils chercher tout au long de leur périple, tantôt à pied et sacs sur le dos, tantôt au volant du camping-car, tantôt à l'arrêt dans des endroits que le hasard semble mettre sur leur route. Je n'ai pas toujours été captivée par ce roman, parfois trop "didactique", les convictions de l'auteure sur la résilience au sein de la nature, la méditation en pleine conscience ou les pratiques agricoles alternatives sont parfois trop mises en avant au détriment de l'aspect romanesque. Mais j'ai aimé Emile et Joanne, la relation qui se tisse entre eux au fils des mois passés ensemble, où tour à tour, ils s'aident à accepter que tout ne peut pas être "réparé". Les personnages rencontrés en route ne manquent pas non plus de relief. La délicieuse Myrtille, très vieille dame avec laquelle ils partageront un mois d'été, m'a beaucoup émue par son humanité et cette fragilité des très anciens qui ressemble à celle des tout petits. Leur fuite devient quête porteuse de sens et rappel du cycle de la vie, une âme s'envole et une autre vient la remplacer.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une lecture qui m’a touchée en plein coeur, un indéniable coup de coeur. Nous faisons la connaissance d’Emile. Il se remet difficilement d’une séparation amoureuse, et voilà que le verdict tombe : Alzheimer précoce. Sa famille est effondrée. Lui, ne semble pas tout à fait réaliser. Il n’est certain que d’une chose : il ne fera pas cet essai clinique, il ne mourra pas dans un hôpital branché à des machines. Plus que tout, il refuse que ceux qui l’aiment le voit dépérir. C’est alors qu’il décide de mettre en ligne cette petite annonce, sans vraiment attendre de réponse. Une bonne partie du récit est centrée autour d’Emile, ses souvenirs, ses craintes, ses joies nouvelles. Cependant, au fur et à mesure qu’une certaine complicité naît avec Joanne, nous allons la découvrir, elle, son passé, cette blessure profonde et indélébile qui l’habite. Cette jeune femme m’a touchée. Sensible et forte, avec une résilience incroyable. Elle va veiller sur Emile jusqu’aux derniers instants. C’est un récit très sensible et émouvant. Nous voyageons avec eux et découvrons, à travers leurs regards, la beauté des lieux qu’ils visitent.J’ai vraiment eu un gros coup de coeur pour ce livre qui m’a émue et profondément touchée. Je ne peux que vous le conseiller, car si le sujet de fond est douloureux, c’est un roman résolument positif, une belle ode à la vie et au présent.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quel magnifique roman ! Un véritable coup de cœur que j'ai savouré doucement, petit à petit, retardant toujours la lecture pour ne pas gâcher tout le plaisir. J'ai tout adoré dans ce roman et cela faisait longtemps que je n'en avais pas lu de tel. Il mérite amplement les 5 étoiles. Il y a de tout : l'émotion, l'aventure, les rencontres, les voyages, des personnages touchants, une nature époustouflante, la vie,... Mélissa Da Costa sait dépeindre par petites touches, comme une toile, ses personnages. Elle distille leur histoire au fil du roman et là est toute la beauté. Nous découvrons ainsi, tout comme Etienne, le terrible secret de Joanne et l'on voit leur histoire évoluer tout au long du roman. A travers leur voyage, on découvre de magnifiques paysages mais aussi des personnes qui vont aider le couple. Une véritable solidarité est décrite. Un roman bouleversant que je vais m'empresser d'acheter pour garder dans ma bibliothèque. Merci Netgalley et Livre de Poche pour cette lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie infiniment la plate NetgalleyFrance et les éditions Livre de Poche de m'avoir permise de découvrir ce livre. Je me suis laissée emporter par cette histoire, l'auteure est arrivée à me toucher tout simplement. Nous suivons Emile et Joanne dans le sud de la France ( les Pyrénées plus précisément) traverser les beaux villages ( en passant j'ai relevé quelques noms pour un prochain séjour). C'est un voyage émouvant que nous allons vivre, fait de belles rencontres dans un climat de bienveillance. Nous faisons la connaissance d'Emile, on en apprends un peu plus sur lui, sur sa vie d'avant. Lui qui ne souhaite qu'une seule chose c'est profiter des petits bonheurs de la vie et vivre. Quant à Joanne, j'ai aimé son côté mystérieux qui donne envie de gratter sous la surface pour découvrir les cicatrices enfouies et ce que j'ai découvert m'a ébranlé. Ce voyage va être une révélation pour Joanne, rien ne sera plus comme avant. Nous assistons à la rencontre de deux personnes meurtries qui vont se trouver, apprendre à se connaître, se soutenir mutuellement et être heureux. C'est triste et beau en même temps. Ce livre est un torrent d'émotions, je me suis prise une claque ! La plume de l'auteure est douce et fluide. J'ai aimé cette lecture car elle est bouleversante et vrai avec des personnages justes et attachants. Le livre aborde des thèmes forts telles que la maladie, la mort, le deuil. C'est un livre que je n'ai pas pu lâcher et que j'ai dévoré en deux jours : c'était addictif. J'ai apprécié également les citations dans le livre qui apportent de l'intensité et de la quiétude au récit. J'ai terminé le livre en pleurs. C'est une lecture qui restera à graver dans ma mémoire telle une empreinte indélébile. Je remercie Mélissa Da Costa pour m'avoir fait passer un moment exceptionnel livresque. C'est un livre qui mérite d'être lu pour le message qu'il véhicule. C'est un coup de cœur pour ma part. En bref, ce livre est une belle leçon de vie, plein de sensibilité et je vous le recommande fortement.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

"Si nous pleurons parce qu le soleil n'est plus là, nos larmes nous empêcheront de voir les étoiles." "Vivre l'instant présent comme si c'était le dernier" : voici le credo de ce roman feel good, de Mélissa da Costa. Émile et Joanne, nos deux protagonistes sont des personnages blessés et très attachants. Mais ils forment un duo improbable. Pourtant... Ils ont bien plus de points 0communs qu'on le pense : des famille envahissante, des histoires d'amour qui ont mal fini, ce besoin de mettre des distances pour mieux se retrouver... Le roman aborde des sujets tabous de notre société : le droit de choisir la façon dont on veut mourir et la maladie d'Alzheimer (sous une forme particulièrement précoce ici). "Tout le bleu du ciel", ce pavé, pèse 832 pages, tout de même. C'est dommage car la narration connait quelques coups de mous et répétitions. Les descriptions des Pyrénées sont belles mais auraient mérité plus de poésie. Évidemment, le genre du roman fait que les bonnes rencontres s'enchaînent et qu'il devait finir bien. Dommage... Plusieurs drames jalonnent le roman et la fin trop belle semble vouloir les rattraper. Je ne tenais pas forcément à une histoire qui finit mal mais à quelque chose de plus nuancée.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

✔️Mon ressenti : Cette jolie couverture m’a tout de suite interpellée. Elle promet une histoire douce, mais en fait ce n’est pas tout à fait le cas… Émile, 26 ans souffre d’une maladie génétique rare qui lui promet des pertes de mémoires de plus en plus fréquentes et un décès à moyen terme. Plutôt que de se ranger à l’avis de son entourage qui souhaite un essai clinique, il choisi comment il veut terminer sa vie. Sans prévenir personne il passe une annonce pour chercher un compagnon de voyage et achète un camping car. Ne croyant pas avoir de réponse, Joanne se manifeste. Ce voyage sera pour l’un comme pour l’autre l’occasion de faire le point sur leurs vies et de vivre tout simplement. Le dépaysement offert par ce roman est un grand plus en ce confinement, on s’imagine chausser les chaussures de randonnées et voyager au coeur des montagnes. L’auteure nous offre des passages très poignants et nous fait passer par toutes les émotions. Le contexte est à la fois sombre et lumineux en grande partie parce que nous connaissons le dénouement. Les deux personnages aussi différents et attachants l’un que l’autre vont apprendre à s’apprivoiser et à se découvrir pour faire ce bout de chemin. L’amitié, l’accueil, le respect, la résilience sont une toute petite partie des thèmes abordés par ce roman tellement riche. Néanmoins, j’ai trouvé quelques longueurs et j’ai également regretté que les souvenirs ne soient pas plus "différenciés" du présent des personnages. Il m’a fallu parfois reprendre des phrases ayant compris un peu plus loin que c’était le passé. Ce livre est une belle découverte, une histoire touchante et il m’a donné envie de lire l’Alchimiste. 🎯Mots Clefs : Voyage / Maladie / Coéquipier / Passé / Fin de vie 🏆Ma note : 17/20

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai reçu une grande gifle en pleine figure. Je ne m’y attendais pas. Ca fait très mal ! Je pourrais vous dire que ce livre est le plus gros coup de coeur que j’ai eu dans ma vie de lectrice mais ce roman est tellement poignant et tellement douloureux que cet avis est insuffisant et tellement incomplet face à mon ressenti. Au vu du résumé de la quatrième de couverture, je sais que Emile est atteint d’un Alzheimer précoce. Je me prépare à sa condamnation. Elle est imminente. Au maximum, les docteurs lui ont donné un pronostic de deux ans. J’ai donc 804 pages pour faire sa connaissance, connaître sa problématique et apprécier sa rencontre avec Joanne. J’ai eu le temps… assez de temps… trop peu de temps… La chute est brutale même si je l’ai anticipée mentalement. Mes tripes se tordent… Ca fait vraiment très mal ! Le récit d’Emile et Joanne est magnifique. Poétique. Romantique dans le sens du courant littéraire du XVIIIème siècle. On découvre en premier ce jeune homme de 26 ans, ses amis, sa famille. Elle l’étouffe bien malgré elle. Emile a peur de perdre leur estime. Il fuit, sans se retourner. Pas un adieu… Il va vivre chaque instant du présent à sa juste valeur et parfois plus intensément avec l’épée Damoclès, dressée au-dessus de sa tête. Joanne se dévoile à son tour. C’est un petit bout de femme fragile, silencieuse. Son histoire n’est pas moins douloureuse. Elle aussi a quitté son passé et sa Bretagne natale. Elle a quelques mois pour se reconstruire… Tous deux voyagent. C’est la fin d’un périple mais aussi le début de ballades et de marches sans but réel (autre que le bonheur de vivre) dans les Pyrénées, en bord de mer, dans la nature et auprès de personnes comme jamais on n’en rencontre. Des figures humaines, profondes, loin des clichés, merveilleuses et pleines d’espoirs et de promesses. C’est magique… Les paysages et leurs expériences sont époustouflantes, remplis d’amitiés et de bienveillance. J’ai adoré. Mais la chute est plus cruelle lorsqu’on a pleinement vécu cette histoire. Jamais un roman ne m’a autant bouleversée. Un hoquet de douleur est sorti de mon coeur lorsque j’ai tourné la dernière page me renvoyant à mes propres incertitudes, mes pauvres angoisses, à ma réalité de mère et à ma vie d’être humain. Si j’ai attendu aujourd’hui, cette semaine, pour découvrir le monde de Mélissa Da Costa, ce livre est arrivé à un moment charnière de ma vie, un point clé de mon existence. Lui et moi, on se rencontre : Un hasard ? Un clin d’oeil ? Quelqu’un qui m’envoie un signe ? En échange, j’ai des promesses plein la tête, des envies de pleine conscience, des espoirs simples. Quel merveilleux roman ! En bref : un livre de toute beauté. Un très grand COUP de COEUR.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dans ce roman, on va donc suivre Emile, un jeune homme qui apprend très jeune avoir la maladie d’Alzheimer et son temps sur cette planète en est affecté. En effet, il lui reste deux ans et il compte bien profiter de ces quelques mois pour voyager et faire ce qu’il avait toujours rêvé. Seulement, il se rend bien compte que ce n’est pas possible de le réaliser seul. Il décide donc de déposer une annonce et Joanne répond à cette dernière. La jeune femme est en recherche de changement, d’éloignement de son quotidien. Cette quête est donc parfaite pour les deux adultes. Emile est un personnage touchant. Il ne s’apitoie pas sur son sort, il l’accepte d’une certaine manière. On sent qu’il fait le deuil de son ancienne vie pour aller de l’avant. Dès le début, Joanne est une jeune femme effacée et on sent que la vie ne l’a pas épargnée. Elle se cache derrière ces vêtements et son chapeau noirs. Elle est inspirante par sa manière de penser, d’envisager le monde. Ils vont se découvrir tranquillement au fil de leurs aventures mais surtout se redécouvrir soi-même. Joanne va initier son compagnon de route à la méditation en pleine conscience ce qui va lui permettre de profiter pleinement de ces derniers instants sur cette Terre. Les personnages secondaires de ce roman sont vraiment très riches et variés : Isadora, Joseph, Pok ou encore Tom Blue. Ils apportent de la vie à cette histoire. La trame de ce roman est assez prévisible. Pourtant, j’étais loin de m’imaginer de l’histoire de Joanne et j’ai été bouleversé en l’apprenant. Comment rebondir après une telle histoire ? Même si cette lecture a été très rapide (tant j’étais omnibulée par ma lecture), j’ai voyagé avec Emile et Joanne pendant les quelques mois de leur périple. J’ai vécu également la maladie d’Emile au travers des pages, ses angoisses, ses colères mais aussi ses douleurs. Alors que l’un meurt, l’autre revit. Autant vous le dire, je ne suis pas là d’oublier ses romans et toutes les émotions qui m’ont traversé durant cette lecture. Seul conseil : prenez les Kleenex !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le résumé de Tout le bleu du ciel m'a fortement emballé, je l'ai trouvé à la fois intéressant et original. Ce livre c'est l'histoire d'Emile, 26 ans, qui est atteint d'un Alzheimer précoce. Il ne souhaite ni intégrer un programme de recherche ni rester auprès de ses proches afin qu'il garde de lui l'image d'un jeune homme en bonne santé. C'est dans cette optique, et pour profiter pleinement du temps qui lui reste à vivre, qu'Émile va poster une annonce afin de trouver une personne prête à le suivre pour faire un road trip. Et cette personne ce sera Joanne, la seule réponse qu'il ait eu. Tout le bleu du ciel n'est donc pas un roman léger. O.n a tendance à associer maladie d'Alzheimer aux personnes âgées (moi la première travaillant en unité Alzheimer), toutefois cela touche aussi malheureusement des personnes assez jeune comme c'est le cas d'Emiles. C'est pour cette raison que j'ai trouvé le choix du personnage intéressant et original. Tout au fil du récit le lecteur peut voir l'évolution de la maladie et ses conséquences. J'ai trouvé cela extrêmement touchant et émouvant. Toutefois Mélissa Da Costa réussit à ne jamais tomber dans le pathos. Elle a le ton juste et les mots adéquats. A travers son roman, l'autrice aborde aussi le rôle indispensable de l'aidant qui est loin d'être de tout repos. En cela j'ai trouvé que le personnage de Joanne tenait son rôle à merveille. Au cours de l'histoire on peut suivre également sa propre évolution. Assez renfermée sur elle-même au début du road-trip, elle va peu à peu s'ouvrir et reprendre goût à la vie. Ce n'est qu'au fur à mesure de l'histoire que l'on connait son vécu et sa vie qui est loin d'avoir été un long fleuve tranquille. J'ai été subjugué par la plume de Mélissa Da Costa. Elle m'a rendu tous les personnages attachants, je n'avais d'ailleurs pas envie de les quitter. Et que dire de cette fin??? Honnêtement je l'ai trouvé parfaite. Je ne pouvais en souhaiter de meilleure. Tout le bleu du ciel est un roman à mettre dans les mains du plus grand nombre de gens possible.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Émile, 26 ans, atteint d'un Alzheimer précoce, se sait condamné à brève échéance. Il décide de prendre la route pour un ultime voyage. A ses côtés, une jeune femme inconnue Joanne, l'accompagne, elle aussi meurtrie et silencieuse. Road movie qui va se révéler imperceptiblement riche en surprises, en bonheurs simples mais aussi brutal quand la maladie ressurgit. Beaucoup plus qu'un roman feel good, une histoire pleine de tendresse et de bienveillance. Des sentiments qui prennent du sens en pleine période de confinement. Un beau voyage, une belle fin.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

On en parle de cette magnifique couverture aux couleurs acidulées absolument délicieuses et avec ce mini bus qui invite au voyage?! Coup de ❤️ pour ce roman, une pépite. Emile, 26 ans, condamné par un Alzheimer précoce, met en ligne une petite annonce pour partager un ultime voyage avec lui, en camping-car. On vient de lui annoncer qu’il souffre d’une maladie neurodégénérative... Laura, son ex, est partie... son espérance de vie est de 2 ans... pourtant Émile prend les choses avec philosophie : « tout va aller, vieux, je vais partir, je vais me tirer à l’aventure avec mon sac à dos, un camping-car. Je vais vivre soixante années en une seule. Je te promets. J’aurai zéro regret. » Contre toute attente, une jeune femme de 29 ans, Joanne, répond à son annonce. Ils vont tous deux nous embarquer dans leur camping-car. Nous allons apprendre à les découvrir... ils vont se livrer peu à peu sur leur personnalité, leurs états d’esprit. On va s’enrichir auprès de ces deux écorchés de la vie, de leurs rencontres, leurs échanges, leur voyage. Dès les premières lignes, le ton est posé... c’est drôle, c’est rythmé, c'est doux et c’est émouvant. C’est addictif et on n’a qu’une seule envie : tourner les pages !! J’ai été attendrie par la jolie relation qui se noue entre les deux protagonistes, la complicité, l’authenticité qui font de chaque instant quelque chose de précieux. Je termine ce livre tellement émue... les larmes aux yeux, tellement il résonne en moi. Je suis encore captivée par des mots, des émotions, véhiculés avec finesse par cette jeune auteur... c’est beau, c’est triste et paradoxalement plein de vie... un dernier mot pour Émile et son courage ainsi que pour Joanne pour sa force et sa dignité. Leur humanité me marquera longtemps... « Les gens sont comme des vitraux. Ils brillent tant qu’il fait soleil, mais, quand vient l’obscurité, leur beauté n’apparaît que s’ils sont illuminés de l’intérieur ». (Elisabeth Kübler-Ross) Merci à netgalleyfrance pour cette lecture magnifique

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Emile 26 ans est condamné, il lui reste au maximum deux ans à vivre et il souhaite les vivre hors des hôpitaux et de l'essai clinique qui lui est proposé. Il lance donc cette petite annonce : "Petitesannonces.fr : Jeune homme de 26 ans, condamné à une espérance de vie de deux ans par un Alzheimer précoce, souhaite prendre le large pour un ultime voyage. Recherche compagnon(ne) pour partager avec moi ce dernier périple." sans grand espoir d'avoir une réponse. Joanne lui répond, elle a l'air un peu spéciale mais Emile s'en accommode, il est déjà plus qu'heureux d'avoir trouvé quelqu'un pour son ultime voyage. Je crois que personne ne ressortira indemne de cette lecture... préparez vos mouchoirs, on passe par toutes les émotions. J'ai trouvé ce livre vraiment touchant, dans la première partie, Emile est accompagné d'une Joanne bien silencieuse, on découvre son passé au fil du livre et bon sang, elle a un passé particulier. Emile lui redonne le gout à la vie. Joanne lui apprend la méditation et elle connait une citation à toutes les situations.... les cinquante dernières pages sont trop fortes en émotions et je dois dire que j'ai encore un noeud à la gorge rien que d'y repenser. Je ne vais pas dévoiler de détails sur la fin, donc si vous voulez vivre un road trip avec Emile et Joanne, foncez mais preparez vous car cela n'est pas de tout repos. Pour ma part, je passe à une lecture bien plus legère pour la suite ;-) Pour info, il y a une erreur dans e code postal de Roanne dans la lettre d'Emile à Joanne (chap.31) ce n'est pas 43200 mais 42300 ;-)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Tout le bleu du ciel - Melissa Da Costa Quel joli livre que ce roman fraîchement terminé. Une histoire bouleversante au sein des espaces verts et des montagnes Pyrénéennes que je ne risque pas d'oublier de sitôt. Certes, 650 pages, mais quelles pages... Un roman qui ne peut laisser insensibles les lecteurs tellement il nous emmène vers une force intérieure faite de petits riens au fils des pages lues. Un énorme coups de cœur pour ce livre que je ne peux que vous conseiller. Il serait dommage de passer à côté de Émile et Joanne, les principaux protagonistes.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quelle découverte! Quel choc! Quelle belle écriture! Ce roman c'est une petite pépite. C'est une leçon de vie, un livre qui vous prend au coeur. La plume de l'auteure vous entraîne dans ce que la vie a de plus beau, de plus triste, de plus dramatique, avec une sensibilité et une douceur incomparables. Ce livre a la douceur d'une brise printanière et la fragilité d'une bulle de savon. C'est une véritable beauté. Merci pour cette fantastique découverte, une auteure à suivre, sans aucune hésitation.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Emile a 26 ans. Il souffre d’un Alzheimer précoce. Au mieux il lui reste deux ans à vivre. Plutôt que d’attendre son heure et de passer le temps qu’il lui reste à l’hôpital, il décide d’acheter un camping-car et de partir à l’aventure. Sachant que son état va vite se dégrader, il ne souhaite pas partir seul. Il passe une petite annonce pour trouver un compagnon de voyage. Une seule personne répond à l’annonce. Joanne, une femme réservée qui en dit peu sur son histoire. Ensemble, ils prennent la direction des Pyrénées. Un voyage qui va les envoyer à la découverte de magnifiques paysages et qui leur permettra aussi de faire des rencontres très enrichissantes. J’ai beaucoup vu ce livre circuler sur Instagram et j’étais moi-même curieuse de le découvrir. Avec le résumé, pas de doute. On sait qu’en commençant ce livre on se lance dans une histoire qui s’annonce éprouvante et on ne se fait guère d’illusion sur la fin. Pourtant la lecture est une belle leçon de vie et de courage. Elle nous prouve que malgré les blessures que chacun peut porter en soi, il y a toujours des petits moments offerts par la vie qui éloignent les blessures. Je ne vous le cache pas, c’est un petit pavé. Mais malgré quelques petites longueurs, il se lit très bien. Les personnages sont très attachants. J’ai bien sûre été touchée par la maladie d’Emile mais au final c’est le personnage de Joanne qui m’a le plus ému. J’ai fini ma lecture avec les larmes aux yeux.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce livre est une vraie claque et un très beau coup de cœur ! Emile, un jeune homme condamné par un Alzheimer précoce, s’offre un dernier voyage loin de ses proches à bord d’un camping-car afin de leur éviter de souffrir de le voir dépérir. Il embarque Joanne qu’il a rencontré grâce à un site de petites annonces. Que leur réserve ce voyage si particulier ? J’ai adoré l’écriture fluide et agréable remplie d’émotions. Je ne vais pas vous cacher que j’ai versé quelques larmes en lisant ce livre mais l’histoire est tellement touchante. On ne s’ennuie pas avec ce roman qui est ouvert à de nombreuses façons d’écrire (carnet de voyage, pensées, citations …). L’alternance du passé et du présent rend le récit tellement riche et permet de connaître complètement Joanne et Emile, qui sont hyper attachants. Le tourbillon d’émotions nous embarque dans des endroits auxquels on ne s’attend pas et sait nous tenir en haleine jusqu’à la fin de l’histoire qui, pourtant, semblait toute écrite dès le départ. J’ai adoré cela et je crois que le mot qui définit le mieux ce roman c’est l’humanité qui s’en dégage que ce soit avec nos personnages principaux mais aussi avec les personnes qu’ils rencontrent. C’est une véritable pépite que je vous invite à découvrir au plus vite. Ce roman est complètement addictif et d’une bienveillance à couper le souffle.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

"Tout le bleu du ciel" de Melissa Da Costa touche un sujet délicat et difficile avec une grande sensibilité. Il m'a beaucoup émue et je vais en conseiller vivement la lecture dans mon entourage!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Cela fait un moment que je louchais sur ce roman.
J’avoue que le combi VW sur la couverture y était pour beaucoup… mais au final, je ne regrette absolument pas de m’être laissé avoir par la couverture car ce roman est vraiment magnifique. On y rencontre, Emile 26 ans qui, après qu’on lui ai diagnostiqué un Alzheimer précoce qui le condamne, décide de partir pour un ultime voyage en camping-car afin de fuir le regard compatissant de ses proches, il poste une annonce pour trouver un compagnon de voyage et Johanne, une jeune fille énigmatique, y répond. 
Au fil des pages, ils se découvrent l’un l’autre mais ils se découvrent aussi eux-même. L’histoire est vraiment touchante, les personnages attachants comme tout et en prime, on voyage avec eux de par les descriptions des paysages à couper le souffle qu’ils traversent. Il y a parfois quelques longueurs, certes mais j’ai adoré ce roman émouvant … et cette fin!!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quand Émile apprend, à 26 ans, qu'il est atteint d'une sorte d'Alzheimer précoce, il refuse de finir sa vie à l'hôpital, il refuse que sa famille et ses proches le voient diminué. Il prend alors une décision un peu folle, partir en camping-car pour un dernier voyage. Mais ce voyage, il ne peut pas l'accomplir seul, il passe alors une petite annonce pour trouver un compagnon. Ce compagnon, ce sera Joanne, une jeune fille dissimulée sous un chapeau noir, mutique et encline à la méditation. Les deux jeunes gens vont s'apprivoiser et par petites touches, s'aider l'un l'autre. Car l'histoire à laquelle on s'attend n'est pas forcément celle que l'on va découvrir. Qui d'Émile ou Joanne a le plus besoin d'aide ? Qui apportera le plus à l'autre ? C'est les yeux gonflés et le cœur serré que je referme ce roman qui m'a immensément émue. Ce dernier voyage, je l'ai vécu avec Émile et surtout j'ai rencontré Joanne ; Joanne, dont on comprend immédiatement qu'elle cache une profonde blessure, Joanne et ses citations, son admiration pour L'alchimiste de Paulo Coelho. Le style, simple, n'a pas particulièrement emporté mon adhésion, les personnages manquent peut-être parfois de nuances, j'ai senti venir quelques rebondissements mais je ne peux pas nier l'émotion que ce road-trip a fait naître en moi. Je repartirais immédiatement si je pouvais, je retournerais voir les aigles, les montagnes, rencontrer ces belles personnes, redécouvrir ces magnifiques paysages, accompagner Émile dans son dernier voyage et aider Joanne à repartir de l'avant.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce livre raconte l’histoire d’Émile, à 26 ans, le diagnostic est tombé, il souffre d’une maladie génétique, un Alzheimer précoce qui le condamne, il lui reste maximum deux ans et encore, pas forcément avec toutes ses facultés. Sa famille est dévastée, ses parents l’ont inscrit dans un programme d’essai clinique, un programme qui ne changera rien à l’état d’Émile, il deviendra un rat de laboratoire. Mais il a décidé de déjouer les plans de ses parents, en secret il a rédigé une petite annonce. Il est bien décidé à acheter un camping-car et de partir à l’aventure pour le temps qui lui reste à vivre. Il cherche un compagnon de voyage, en étant sûre que personne ne répondrait à son annonce. Mais il va finir par avoir une réponse, une jeune fille Joanne, qui le rejoint sur une aire d’autoroute. Une jeune fille toujours vêtue de noir, qui ne quitte jamais son grand chapeau noir qui lui cache le visage. Une jeune très particulière, elle ne parle pas beaucoup, même pas du tout, elle acquiesce à tout ce que dit Emile, il va même se demander s’il a bien fait de l’embarquer pour ce dernier voyage. Mais plus il va apprendre à la connaitre, plus il va découvrir le drame qu’à vécu Joanne avant de partir, plus il va s’attacher à elle, et réciproquement. Finalement elle était la personne idéale pour ce dernier voyage, grâce à elle, il va pouvoir faire la paix avec lui-même… Cette histoire est vraiment magnifique, très touchante, un voyage au cœur des Pyrénées mais pas que. Un voyage qui ouvre les yeux sur les choses qui nous entoure sur la beauté de la vie et l’instant présent. J’ai aimé le personnage d’Émile, mais c’est Joanne qui m’a le plus touchée. Elle qui sait se concentrer sur les choses essentielles de la vie, qui essaie de se reconstruire après un drame. Au début elle n’est que l’ombre d’elle-même mais grâce à Émile, elle va peu à peu réapprendre à sourire, à être heureuse. Elle s’émerveille de tout, elle a un cœur énorme. Sincèrement ça fait longtemps que je n’ai pas admiré autant un personnage de livre. Pour continuer avec les personnages, dans cette histoire, il y en a 3 ou 4 qui m’ont vraiment donner envie de balancer le livre. Déjà Laura… Je ne comprends pas ce qui lui trouve franchement, pour moi c’est juste une peste, une fille chiante au possible, qui ne respecte rien ni personne… Je l’ai clairement détesté. Comme la famille Andre, Léon et ses parents… La lâcheté de Léon m’a vraiment agacé, il avait une fille merveilleuse, mais il n’a jamais voulu aller contre ses parents… Malgré la merveilleuse histoire de ce livre, je lui ai quand même trouvé quelques défauts. Pour moi il y avait beaucoup de détails, ce qui rendait plat certains passages, un peu de détails c’est bien, trop, je me désintéresse totalement. J’ai même lu certains passages en diagonale pour finir, pour moi ça à parasiter cette belle histoire. Même la fin avec tous ses flashbacks d’Émile qui n’avaient pas vraiment d’intérêt pour moi. Il y a aussi un peu trop de références à l’alchimiste de Paulo Coelho (livre que je n’ai pas du tout aimé en plus). J’ai failli décrocher avant les 30 %, mais on m’a dit de continuer que le livre en valait le coup, alors j’ai persévéré, et je ne regrette pas. Comme tout le monde (ou presque), j’ai pleuré, mais ce n’est même pas le décès d’Émile (annoncé depuis le début et donc prévisible) qui m’a touché. C’est l’épilogue, cette fin est tellement belle, tellement touchante… (même si j’avais compris un élément de cet épilogue depuis un moment, j’ai été ravie d’avoir cette confirmation). Cet épilogue m’a fait pleurer, il y a tant d’amour et d’attention dans cette fin… Le duo Émile / Joanne m’a beaucoup touché surtout dans la seconde partie, ils s’aident et se soutiennent quoi qu’il arrive. Ils se comprennent tellement, alors que quelques mois auparavant ils étaient des inconnus. Pour moi c’est juste beau, d’être prêt à tout pour un presque inconnu… C’est une lecture que je recommande, je pense qu’on peut tous apprendre de ce livre, je pourrais encore en parler très longtemps mais je vais m’arrêter là. Lisez-le, c’est un magnifique voyage au cœur des Pyrénées , remplie de rencontre, de sourire et d’amour.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai lu ce titre un peu par hasard et je remercie vraiment les éditions Le livre de poche et Netgalleyfrance pour avoir accepté de me transmettre ce roman. Je n'avais eu que quelques retours, très positifs cela dit, et cela m'avait rendu curieuse. Mais le thème de la maladie m'angoissait aussi. Ici, je peux vous assurer que si vous redoutez comme moi ce genre d'ouvrage par peur d'y laisser trop d'émotions, vous pouvez y aller franco. Mélissa Da Costa a écrit une magnifique histoire entre Emile, 26 ans, condamné par un Alzheimer précoce, et Joanne, 29 ans, qui répond à son annonce de voyage. Tous les deux vont vivre une belle aventure sur les routes de France et nous embarquons avec eux, d'abord avec un peu de réticence puis avec plaisir et envie. L'écriture de Mélissa Da Costa est très agréable, fluide, bourrée d'émotions (du rire au pincement au cœur) mais sans que ce soit triste et larmoyant. Elle réussit à faire un roman plutôt léger avec une maladie qui n'est jamais très loin. C'est une histoire magnifiquement écrite et très bien construite. J'ai adoré suivre Emile et Joanne dans leur voyage et apprendre à les connaître au fil des kilomètres parcourus. Tout est splendide et la fin arrive inexorablement alors que l'on aurait bien poursuivi ce voyage. Une fin belle, comme tout le reste, avec un choix fin par Joanne qui m'a émue aux larmes. C'est une jolie découverte. Une pépite à lire sans attendre. Pour un 1er roman, c'est une très belle réussite qui me donne envie de découvrir le prochain titre de l'autrice.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un livre surprenant et bien plus profond que semble le laisser penser la couverture et la quatrième de couverture. Le thème de base plutôt classique du personnage qui apprend qu'il va bientôt mourir est plutôt bien développé, on s'attache à ce jeune couple au fil de son voyage dans le Sud de la France.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

S’il existe actuellement un roman à lire durant cette période anxiogène de confinement et d’incertitude, c’est bien celui-ci. Une véritable claque, je m’attendais à un flot d’émotions mais, je dois dire que je suis bien plus chamboulée que je ne l’avais imaginé. Melissa Da costa nous ouvre un horizon d’une beauté inimaginable où les sentiments sont au premier plan, où la vie dans toute sa splendeur nous explose en pleine figure. Emile et Joanne ont grandi au fil des pages, ils sont devenus des êtres à la conscience pleine et entière. Leurs souffrances passées, présentes et futures, les ont amenés à se rencontrer et à grandir ensemble afin de se découvrir totalement afin de soigner leurs âmes et de découvrir ce que peu d’êtres humains ont pu toucher du doigt. Un roman incroyable, passionnant, qui bien entendu est parfois triste mais, est aussi et surtout bien plus que cela, une lecture pleine d’amour, d’amitié, de simplicité.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une petite claque ! Je découvre Mélissa Da Costa avec son premier roman, autant dire que j'ai très envie de découvrir le deuxième ! Un petit pavé de plus de 800 pages qui a défilé à une de ces vitesses... L'histoire, les personnages, les paysages... Tout est là, rien ne manque pour nous faire aimer ce livre. Cette lecture a été un réel un moment de bonheur !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Tout le bleu du ciel est une magnifique histoire d’amour, un roman plein de tendresse, de simplicité, d’amour, mais aussi de destins tragiques et de tristesse. Mais tellement belle ! Une pépite ! J’ai voyagé avec Joanne et Emile, j’ai partagé leurs peines et leurs moments de joie, j’ai été émue. L’écriture de Mélissa Da Costa est une merveilleuse surprise, un peu comme cela l’avait été pour « Changer l’eau des fleurs » de Valérie Perrin. C’est un roman dense (840 pages) mais qui se lit sans que l’on trouve le temps long tellement il se savoure. Les personnages sont tellement attachants ! J’ai vraiment adoré ce voyage et maintenant je rêve de partir marcher sur leurs pas ! Un grand merci à NetGalley pour m'avoir permis de découvrir cette pépite

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un livre tout en émotions, en poésie. Tellement magnifique. Dès les premières pages, j'ai été happée, emportée par les mots. L'auteur a réussi à me faire voyager. Je suis partie sur la route avec eux. Cette lecture a été une parenthèse dans les moments particuliers que je vis en ce moment. Tout m'a plu dans ce bouquin, le début, l'intrigue, la fin subtile et émouvante. Alors, oui, vous allez avoir la larme à l’œil mais pas seulement ! Vous allez rire car cette histoire, c'est comme la vie : on pleure mais on rit également. A travers le passé et le présent des deux héros, Mélissa Da Costa prend le lecteur par la main pour l'emmener avec elle, à la rencontre d'Emile et Joanne, deux âmes esseulées, qui n'auraient pas dû se rencontrer et pourtant... J'ai lu ce livre grâce aux différentes critiques que j'ai pu lire dessus. Au départ, je me suis dit : "500 pages de voyage, mouais,", j'avais surtout peur de me lasser et finalement pas du tout. Il y a un savant mélange entre récit de voyage et flash-back. Et puis, ses personnages, ils sont le support du livre. Emile cet adolescent attardé qui reçoit ce coup de massue et Joanne qu'on découvre au fil du roman. Qui a tellement à donner. Elle est mon personnage préféré. Ils vont me manquer. Comme il est difficile de parler d'un livre qu'on a adoré. J'ai envie de vous dire tellement plus sans pour autant tout vous dire, vous suivez ? J'ajouterai un dernier mot. Je place ce livre au même niveau que l'excellent "nous révions juste de liberté de Loevenbruck" et pour ceux qui me connaissent, cela veut dire beaucoup. Un roman qui remue les tripes mais qu'il est impossible à lâcher. Partez à l'aventure humaine dans ce camping-car !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une belle découverte. Je me suis laissée embarquer dans cette histoire surprenante. Émile apprend qu’il est atteint de la maladie d’Alzheimer. Il est pourtant très jeune et doit se préparer à subir un traitement lourd. Il décide de ne pas se soigner et achète un camping car. Il poste une annonce dans l’espoir de trouver un compagnon de voyage... c’est Joanne qui répond à l’annonce. Les voilà partis sur les routes en direction des Pyrénées. Ils vont apprendre à se connaître et à se découvrir. Peut être étaient ils destinés à ce rencontrer ? Des anges gardiens veilleraient-ils sur eux ? Une tâche compliquée attend Joanne ! Pendant ce périple, ils tiennent un journal pour qu’Emile se souvienne de ce qu’il a fait quand il est perdu et pour que sa famille sache ce qu’il a vécu. De belles rencontres se succèdent tout au long de leur voyage. Deux personnalités particulières mais tout à fait en phase. Leurs failles peuvent devenir des forces et les aident à se comprendre. Une écriture sans chichi mais efficace. Les descriptions sont très visuelles et nous permettent de vivre un beau voyage à la découverte de la montagne. Un chouette voyage dont on connaît l’issue... malheureusement ! Merci à Netgalley et le livre de poche pour cette découverte.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Emile, 26 ans, apprend qu’il est atteint d’un Alzheimer précoce et qu’il lui reste deux ans à vivre. Afin d‘en profiter au maximum, il passe une petite annonce afin de trouver quelqu’un pour l’accompagner lors de son dernier voyage. A sa grande surprise, Joanne y répond... Commence alors un véritable road trip à travers les magnifiques Pyrénées... On y découvre des paysages toujours plus époustouflants, des plaisirs toujours plus simple, un véritable retour aux sources... Ils vont partager ensemble des moments forts et difficiles, ponctués par des citations idéalement placées et toutes plus jolies les unes que les autres. Parallèlement au déclin d’Emile, on assiste à la difficile reconstruction de Joanne. Deux être meurtris qui se découvrent au cours d’une ultime aventure. Ces quelques mois partagés, vont permettre au jeune homme de découvrir un bonheur et une plénitude qu’il n’avait jusqu’alors jamais soupçonnés. J’ai fait cette lecture en pleine conscience, afin de profiter avec eux de chacun des moments de pur bonheur qui leur ont été offerts. Un roman plein d’émerveillement et de poésie que l’on n’a pas envie de terminer. Un vrai beau roman, qui m’a donné envie de relire Paulo Coelho et plus particulièrement L’Alchimiste.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce premier roman est une belle découverte, une rencontre avec des personnages qui resteront longtemps gravés dans ma mémoire de lecture. Le premier se sait condamné par un Alzheimer précoce et veut profiter des derniers moments de sa vie en montagne, la seconde fuit un passé douloureux et accompagne le premier jusqu'au bout. Ils sont discrets, fragiles en apparence et portent un récit tout en délicatesse. La petite flamme est là, vacillante mais brûlante de leur courage et de leur appétit de vivre. Alors on les suit, sur les chemins de randonnée, chez l'habitant, dans une brocante ou au bord d'un étang. Avec eux on s'émerveille de ces petits bonheurs, on sourit, on écrase une larme aussi, pendant qu’Émile et Joanne suivent leur chemin, reviennent sur des épisodes-clés de leur vie, et tissent leur lien envers et contre tout. Une lecture apaisante, émouvante et réconfortante.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une vraie pépite, un petit bijou de littérature ! Tout le bleu du ciel est un livre qui se dévore. Nous suivons ici les aventures d'Emile, malade condamné qui refuse de vivre aux crochets de ses proches et décide de partir avec une inconnu, Joanne. Au fil du livre, les deux personnages ont des flashbacks, on fait des aller-retour entre passé et présent (encore plus pour Emile). Ces flashbacks nous permettent de vraiment connaître ces deux personnes et comment elles en sont arrivées là. Ce sont deux personnages sont très attachants. Ce qui est formidable, c'est que malgré la gravité de la maladie d'Emile, l'auteure a su ne pas tomber dans le mélodramatique. Oui, on verse des larmes mais pas tant que ça car ce roman est avant tout un hymne à la vie, un message d'espoir !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'ai été attiré de suite par la merveilleuse couverture. Puis par le résumé... Un voyage ? Génial! J'avais un peu peur de ces 840 pages mais elles défilent très vite tellement nous sommes emportés dans ce voyage aux paysages grandioses... On y retrouve l'histoire d'Émile, celle de Joanne mais aussi celle qu'ils vont écrire ensemble. Ce livre nous fait passer par toutes les émotions, et on en ressort bouleversé. Magnifique livre !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

En refermant ce roman je ne peux m'empêcher d'éprouver une profonde gratitude tant il est magnifique. Il y a des livres comme ça qui nous font rire de manière subite, qui nous font pleurer sans retenue pendant des longues minutes, qui nous réchauffant le cœur et l'âme. Il y a des livres qui nous touchent, nous transportent, nous font voyager, nous rappellent des souvenirs et font du bien. Ça fait longtemps qu'un livre n'avait pas provoqué toutes ces émotions en même temps chez moi. La dernière fois c'était avec une certaine Violette qui changeait l'eau des fleurs. Ce livre nous fait ouvrir les yeux, nous fait chercher le bleu dans le ciel et dans nos âmes. Un livre qui devrait être prescrit tant il fait du bien.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce roman est très bien écrit. D'une douceur et d'une tendresse de la première à la dernière ligne. J'ai eu un peu de mal à rentrer dans le roman. Les 100 premières pages, les personnages sont loin d'être attachants, l'histoire se tisse doucement. Emile et Joanne prennent doucement vie, au fil de l'écriture fluide de Mélissa Da Costa. On découvre des personnages pleins de tendresse et de douceur, que l'on a beaucoup de mal à lâcher en fin de roman. Toute leur aventure n'est finalement formée que de bonheur et de belles rencontres. Il s'en sortiront tous les deux grandis, changés tout en ayant fait le plein de sérénité et de paix intérieure. Je me suis laissée bercée par cette douce écriture. Les 700 pages du roman passent à une allure folle. • Emilie réussira t-il à vivre cent vies avant de pousser son dernier souffle ? • Joanne tiendra t-elle ses promesses face à la maladie ? • Oserions-nous partir et tout quitter pour ne pas être une charge pour notre famille ? Un très beau roman à découvrir, et se laisser bercer par un bonheur finalement simple et banal. Un dernier long voyage qui ne vous laissera pas indifférent face aux émotions.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quel beau livre... C'est un livre qui se finit dans la douceur, la tendresse, l'amour... dans l'émotion... avec des larmes qui coulent sur les joues. C'est un livre qui nous montre la simplicité de ce qu'est la vie, qui nous exhorte à voir la beauté de la vie. C'est une leçon de vie.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je comprend que ce livre fasse tellement parler . Merci pour cette lecture. Ce roman est presque trop court on ce prend d'affection pour Emile & Johane . L'écriture est simple , fluide, légère et donne l'envie de continuer la lecture sans arrêt. L'histoire est bien tissée et nous avons l'impression de réapprendre en même temps qu'Emile les choses simples du quotidien par sa sagesse , son histoire... Les deux personnages principaux ne pouvaient pas trouver meilleur compagnon de voyage l'un pour l'autre, il y a de ces signes qui ne trompent pas !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

"Tout le bleu du ciel" est un véritable coup de coeur ! À lire absolument. Un roman aussi beau que triste, aussi sombre que lumineux... Mélissa Da Costa, nous offre 838 pages magnifiques, dont on ne veut pas voir la fin. Des personnages attachants, émouvants, qui nous entraîne à l'aventure et c'est avec plaisir et bonheur que nous partons avec eux, que nous les suivons dans leur périple à travers les Pyrénées. Nous parcourons tantôt des villages charmants, tantôt des montagnes offrant une vue sublime.... C'est un livre apaisant. Qui m'a rappelé à quel point il est important de vivre pleinement le moment présent, d'être en accord avec nous-même et nos choix. Le destin va réussir Émile et Joanne pour vivre quelque chose d'extraordinaire...💖 Si vous ne l'avez pas lu, FONCEZ !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci à Netgalley et aux éditions #le livre de poche# J’ai découvert Melissa Da Costa au travers de son deuxième roman # les lendemains# J’ai donc voulu lire son premier roman La couverture m’avait attiré lors de sa sortie mais le récit de la 4e page m’avait stoppé dans mon achat Ce livre est un rayon de soleil, une douceur bien que les sujets traités soient dramatiques Rencontre de 2 personnes très attachantes qui vous toucheront en plein cœur Acheter ce livre et je vous assure 650 pages de tendresse, de sensibilité Très belle lecture à toutes et tous #Toutlebleuduciel #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Tout le bleu du ciel est un récit qui fait voyager et qui touche par des thématiques très fortes. Débordant d'émotions, le roman nous émeut avec des personnages profonds, complexes, mais surtout attachants. Les pages se tournent toutes seules, c'est un récit que je conseille fortement !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un livre merveilleux sur une amitie spéciale entre eux personnages Émile victime d un Alzheimer précoce et Joanne au passé mystérieux. Ils parcourent la France en caravane et créent des liens indefectibles. Une belle lecon d humanité et de bons moments passés a lire ce livre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voilà un roman que j'avais complètement occulté lors de sa parution . Heureusement l'erreur est réparée. Entre le road trip le roman de développement personnel l'histoire d'amour ce roman rassemble vraiment tous les ingrédients pour etre réussi . A aucun moment je ne me suis ennuyée en le lisant . Chacun pourra aussi trouver des pistes de réflexions pour sa propre vie . Pour une fois les citations qui parcourent le récit sont à propos et pas vide de sens comme c'est souvent le cas. Joanne Émile mais aussi tous les personnages secondaires sont attachants. Une pépite qui j'espère vous plaira autant qu'à moi Disponible en livre de poche

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Lorsque mon regard s'est posé sur cette couverture la première fois, je me suis demandé de quoi le livre pouvait bien parler. Et puis, j'ai commencé à lire des avis ultra positifs sur ce bouquin. J'ai alors su que je devais faire la rencontre d'Emile et Joanne. Je remercie les Editions Livre de poche de m'avoir permis de le faire par le biais de la plateforme Netgalley. Petiteannonce.fr : Émile, 26 ans, condamné à une espérance de vie de deux ans par un Alzheimer précoce, souhaite prendre le large pour un ultime voyage. Recherche compagnon(ne) pour partager avec moi ce dernier périple. Émile a décidé de fuir l’hôpital, la compassion de sa famille et de ses amis. À son propre étonnement, il reçoit une réponse à cette annonce. Trois jours plus tard, avec le camping-car acheté secrètement, il retrouve Joanne, une jeune femme, qui a pour seul bagage un sac à dos, un grand chapeau noir, et aucune explication sur sa présence. Ainsi commence un voyage stupéfiant de beauté. À chaque détour de ce périple naît, à travers la rencontre avec les autres et la découverte de soi, la joie, la peur, l’amitié, l’amour qui peu à peu percent la carapace de douleurs d’Émile. Quel livre ! Quelle belle rencontre que celle de ces deux êtres que tout semble opposer au départ. Emile est un jeune homme qui se sait condamner à plus ou moins long terme (deux ans c'est du court terme pour moi ceci dit) et qui ne veut pas imposer sa déchéance à son entourage. Il souhaite que ses proches gardent de lui l'image d'un jeune homme solide et plein de vie. Ça a un côté un peu égoïste et je ne sais pas si j'aurai la force de le faire à sa place. Se dire qu'on va sans doute mourir sans revoir les gens qu'on aime, dur dur. Les personnages sont la richesse principale de ce récit. Joanne, la compagne de voyage d'Emile, m'a beaucoup touchée. Au début, j'avais du mal à la comprendre et même à l'apprécier. Petit à petit, on apprend à la connaitre, on découvre son passé et on ne peut pas rester indifférent face à cette jeune femme que la vie a, elle aussi, fracassée. Au final, tous les personnages de ce livre sont assez à fleur de peau, ils ont tous une fêlure, quelque chose qui fait qu'ils sont devenus ce qu'ils sont aujourd'hui. L'auteure les a tous très bien travaillés, ils sont riches et ils font partie intégrante du cheminement d'Emile et Joanne. Mention spéciale à Myrtille qui a ravi mon coeur. J'ai également adoré découvrir les Pyrénées en compagnie de notre improbable duo. Parfois, dans certains ouvrages, on a l'impression d'être dans un guide de voyage. Ce n'est pas le cas ici, Melissa Da Costa nous propose de découvrir cette région à travers les yeux de nos deux personnages principaux et je me suis régalée. Moi qui ne suis pas portée sur la randonnée, j'ai eu parfois envie de mettre mes pas dans ceux d'Emile et Joanne. Dingue ! En plus, c'est bien écrit. Le récit est fluide, rythmé parfois. Malgré la taille assez énorme du bouquin, je ne me suis pas aperçue que j’avançais aussi rapidement dans ma lecture. Et puis bien entendu, reste l'histoire personnelle d'Emile. Sa maladie qui ne le lâche pas. Lorsqu'on se lance, on se doute bien de l'issue du voyage et pourtant ... quand le moment arrive, on n'est pas prêt. On se dit que peut-être que ... erreur de diagnostic, happy end tirée par les cheveux ? Je ne pleure pas souvent en lisant mais là, je dois dire que l'auteure m'a déchiré le coeur par deux fois. Je suis ressortie de ma lecture ravie (quel merveilleux bouquin) mais le coeur en miettes. C'est un récit précieux, une découverte de la plénitude, on ressort de ce livre avec un sentiment d'apaisement. C'est un bonbon qui se déguste. J'ai maintenant hâte de découvrir le nouveau roman de cette auteure !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J'avais déjà vu passer cette couverture au moment de sa sortie papier, le combi Volkswagen qui figure dessus rappelle des bons souvenirs aux personnes de ma génération. Et bien sûr tout ce bleu qui rappelle le titre. C'est le premier roman de Mélissa Da Costa, et je trouve que c'est plutôt une réussite. Je ne vais pas trop revenir sur l'histoire, le résumé le fait déjà assez, ce serait dommage de trop vous en révéler et de ne pas découvrir le livre comme l'auteure a voulu que vous le fassiez. On fait donc la connaissance de Émile, c'est un jeune homme de 26 ans, atteint d'une maladie très grave et irréversible, un Alzheimer précoce, il n'a plus que deux ans à vivre au maximum. Il ne veut pas que sa famille le voit dépérir, il veut qu'elle garde de lui un souvenir de lui en bonne santé. Et surtout, il ne veut pas faire l'essai clinique que les docteurs lui proposent et que sa famille veut qu'il fasse. Il ne veut pas servir de cobaye, il veut finir sa vie tranquillement, et franchement on le comprend. Il décide donc de partir, de quitter Roanne et de voyager. Il achète pour cela un camping-car, et surtout il passe une petite annonce pour rechercher une personne qui puisse l'acompagner. Il ne veut pas partir seul, il sait qu'il va perdre la mémoire, et que petit à petit, il ne se souviendra plus de où il est et de qui il est. Une jeune femme répond à cette annonce, il part donc sans prévenir ses parents et son frère. Il retrouve donc sur un parking Joanne, une jeune femme discrète, qui parle peu, brune, habillée de noir et avec un chapeau noir. Elle est très mystérieuse. Elle va s'ouvrir petit à petit, se révéler et Émile va découvrir une jeune femme très réservée. Elle ne lui dit pas les raisons de son départ à elle, pourquoi elle a quitté son petit ami et sa Bretagne natale. Chacun va aller de découverte en découverte sur l'autre. Ils vont partir en voyage vers les Pyrénées, et là, franchement, je me suis régalée. Les descriptions sont telles qu'on s'y croirait. J'ai vu les montagnes, les ruisseaux, la nature, les champs. J'ai suivi leur cheminement sur la carte. J'ai eu la curiosité de regarder à quoi ressemblait les villages traversés, j'ai beaucoup aimé Eus et aussi Lescun. Le premier est perché sur une montagne, le second est entouré de montagnes qui forment un cirque. L'auteure a décrit tout avec un réalisme tel que je trouvais exactement le même paysage en regardant les images trouvées sur le net. C'est une particularité de ce roman qui fait que j'ai beaucoup aimé. C'est un roman visuel par ses beaux paysages, mais aussi olfactifs, avec la menthe ou le romarin. La nature est vraiment bien décrite, dans tout ce qu'elle peut avoir, un chant d'oiseau, une senteur, un toucher, tous les sens sont en éveil avec ce livre. On va suivre donc Émile et Joanne dans ce périple, avec les conséquences que la maladie du jeune homme peut entrainer. Il va perdre la mémoire petit à petit, se demandant où il se trouve, avec qui il se trouve. Joanne va se trouver être d'une grande aide pour lui, elle va l'assister, l'aider. Elle va lui éviter des séjours à l'hôpital, en usant de stratagème pour qu'il ne reparte pas faire son essai clinique à Roanne. Elle va d'ailleurs trouver la solution qui va permettre de respecter les volontés d'Émile, je ne peux rien dévoiler, mais c'était vraiment la meilleure chose à faire. Pendant leur périple, ils vont rencontrer plein d'autres personnes qui vont les accueillir, les héberger, j'ai beaucoup aimé Myrtille, très touchante. Je me suis très vite attachée à chacun d'entre eux. L'histoire particulière d'Émile fait qu'on ne peut que se prendre d'affection pour lui, sans pourtant le prendre en pitié. Je ne pouvais faire autrement que me mettre à sa place, cette maladie est vraiment la seule que je n'aimerais pas avoir, savoir qu'on va perdre la mémoire de notre vie, de nos proches, doit être particulièrement angoissant. Joanne, est elle aussi une personne très attachante. On sent dès le départ qu'elle cache quelque chose, que la vie n'a pas été facile pour elle et qu'elle est meurtrie par son passé. Elle ne se dévoilera que très tard, Émile apprenant son passé que fortuitement. Et là, évidemment, on ne peut qu'être touché par son histoire, difficile de ne rien ressentir. Bien sûr, avec un couple comme personnages principaux, on se dit qu'il va y avoir de la romance dans l'air. Franchement, ce que j'ai vraiment apprécié plus que tout ici, c'est que ce n'est vraiment pas le sujet principal. On se doute qu'il va y avoir un rapprochement entre les deux, à vivre ensemble dans un espace réduit comme un camping-car, ça devait bien arriver à un moment. Mais ça vient assez tard dans le livre, et j'ai beaucoup apprécié cela. J'avais justement peur que l'on parte vers une histoire un peu gnan-gnan, avec des bisounours et des paillettes, mais non, j'ai vraiment apprécié que l'auteure n'en fasse pas trop là-dessus, qu'elle reste très discrète et pudique. Comme je le disais plus haut, je me suis très vite attachée aux personnages, et pourtant, le choix narratif de l'auteure ne me porte pas d'un premier abord à cela. Elle a en effet utilisé la troisième personne du singulier pour raconter et faire parler ses héros. D'habitude je suis plus sensible au « je » qui me permet de me mettre vraiment dans la peau du personnage. Malgré tout, ici, j'ai vraiment bien réussi à être au plus près du couple. Au contraire, je trouve qu'elle a bien fait d'utiliser le « il » qui permet de garder une certaine distance avec les événements, et dans un contexte aussi dramatique que celui dans lequel on est là, c'est fort appréciable. Au début du roman, on suit de près Émile, ses questionnements sur Joanne, ses doutes, et au fur et à mesure que sa maladie prend le pas sur ses pensées, on va se retrouver du côté de Joanne avec ses propres souvenirs, ses inquiétudes. J'ai trouvé cette façon de faire très intelligente, elle suit bien l'évolution de la maladie. Le style de Mélissa Da Costa est très bon, il est fluide, ça se laisse lire, les chapitres ne sont pas trop longs et il y a du rythme dans la lecture. J'ai lu des avis qui trouvaient qu'il y avait parfois trop de longueurs. En fait, ces longueurs correspondent aux différents retours dans le passé de Émile et Joanne. Oui, c'est vrai, ça peut paraître un peu long, disons qu'on a tellement envie de savoir ce qui va se passer dans le présent, qu'on aimerait sauter ses passages. Mais il ne faut pas, ils sont vraiment très importants pour comprendre les personnalités des personnages et ils permettent de mieux les cerner, de voir que les agissements qu'ils ont dans le présent résultent de ce qu'ils ont vécu dans le passé. Les révélations sur Joanne sont vraiment très bouleversantes et émouvantes. Le roman est ponctué de nombreuses citations qui collent parfaitement au moment de l'histoire. J'aime toujours ces phrases qui résonnent en nous et nous renvoient à notre propre vécu. Dans cette atmosphère, je n'ai pas été étonnée non plus de voir Joanne pratiquer des séances de méditation en pleine conscience, de la voir les inculquer à Émile pour l'aider à s'ancrer dans le présent. Elle lui apprend à déguster les saveurs, à ne pensant qu'à maintenant. Quand j'ai lu la biographie de l'auteure, j'ai compris que c'était des choses importantes pour elle, vu ses propres compétences. J'ai lu d'autres avis qui disaient que certains faits étaient prévisibles. C'est vrai que je me suis doutée de certaines choses. Après, avec une personne atteinte d'Alzheimer, il n'est pas difficile de s'imaginer le final. Et ce n'est pas vous spoiler de dire cela. Et pourtant, l'auteure a réservé une certaine surprise dans l'épilogue qui donne une belle touche d'espoir et d'optimisme. Car malgré la noirceur apparente que l'on peut ressentir en sachant vers quoi on se dirige, les messages qui ressortent à la lecture sont extrêmement positifs. Je suis ressortie à la fois triste et contente, j'ai versé quelques larmes à la fin, de tristesse et en même temps de joie. J'ai vraiment ressenti tout un panel d'émotions. Et j'écris cette chronique quelques jours après la fin de ma lecture et je ressens encore ces sentiments rien qu'en me remémorant l'histoire. Certains penseront que ce sont de la niaiserie, mais franchement, il a été difficile pour moi de ne pas être émue par ce que je lisais. Je pense que vous l'aurez compris, j'ai beaucoup aimé cette lecture, je n'ai pas été déçue et je note Mélissa Da Costa comme auteure à suivre. Elle vient de sortir un nouveau roman en février de cette année, publié aux éditions Albin Michel, Les lendemains, et je pense que je vais me le procurer pour voir si l'auteure confirme son talent de raconteuse d'histoire touchante. Il faut lire ce livre pour se faire sa propre idée. Malgré le petit pavé qu'il représente en version poche (un peu plus de 800 pages), je l'ai lu rapidement et je ressentais l'envie et le besoin de me plonger dans la lecture malgré mes obligations. Lorsque je ressens cette envie, cela veut généralement dire que pour moi, le roman est une réussite.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voila un coup de cœur pour moi. J'avais pourtant hésité à en demander la lecture... et j'ai bien fait de sauter le pas. Les 800 pages se lisent rapidement, on n'arrive pas à lâcher le bouquin. Les personnages principaux, Emile et Joanne, sont hyperattachants, sans parler de tous ceux qu'on croise au cours de leurs périples... Une pépite!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

« Petitesannonces.fr : Jeune homme de 26 ans, condamné à une espérance de vie de deux ans par un Alzheimer précoce, souhaite prendre le large pour un ultime voyage. Recherche compagnon(ne) pour partager avec moi ce dernier périple. » Difficile d’imaginer que Emile puisse avoir des « candidatures » tellement l’idée est saugrenue et pourtant, cette annonce a été mûrement réfléchie. Emile a décidé de profiter de la vie, au moins des derniers mois qui lui sont accordés, pour réaliser ses rêves, voir du pays et surtout ne pas être un fardeau pour ses proches. Il ne veut pas que ses parents, sa sœur, son ami d’enfance se lamentent sur cette horrible maladie ni qu’ils le voient dépérir… C’est donc grâce à cette annonce que Joanne, petit bout de femme timide, silencieuse et toujours vêtue de noir, débarque dans sa vie. Une cohabitation improbable pour un road trip inédit ! J’ai eu un véritable coup de cœur pour ce roman de Melissa Da Costa. Une lecture captivante qui m’a emmenée sur les routes des Pyrénées, à la découverte de magnifiques petits villages (notamment Eus), de somptueux panorama mais surtout qui m’a permis de découvrir de magnifiques protagonistes : Emile et Joanne. Des personnages attachants qui, le temps d’un ultime voyage, ont décidé de ralentir, d’observer ce qui les entourent, savourer le présent sans trop penser au passé ni imaginer le futur, respirer…vivre tout simplement ! Une narration organisée autour des pensées de Emile et, au fil du temps et de ses black out, des pensées de Jeanne. On rit, on pleure en leur compagnie et on apprend surtout à les découvrir à travers leurs souvenirs partagés, dans leurs expériences quotidiennes. Chacun a à apprendre de l’autre et nous apprenons d’eux également. Une lecture apaisante, qui met en lumière la pleine conscience (forme de méditation qui nous centre sur le moment présent) et qui, après ce confinement venu bousculer nos habitudes, permet de prendre un peu de recul pour observer notre quotidien, accepter les changements et vivre sans anticiper un futur inconnu. Une lecture qui nous plonge dans une bulle de bienveillance, de douceur de part la beauté des paysages mais aussi grâce aux rencontres faites tout au long de ce road trip. On découvre que « L’extraordinaire se trouve sur le chemin des gens ordinaires » (Paulo Coelho), à nous d’ouvrir les yeux ! Merci à @livredepoche et @netgalley pour la découverte de ce sublime roman!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une merveilleuse histoire de résilience, d'amitié, de partage, de douceur et d'amour. J'ai suivi les aventures au coeur de la nature française et des beaux paysages à travers les émotions de Joanne et Emile, deux écorchés de la vie, que ce soit au niveau santé, moral, sentimental. Avec finesse et à petites touches, l'auteur nous fait évoluer dans la vie intérieure de Joanne et Emile, de leur découverte interne et émotionnelle, avec la recherche d'un sens à leur vie. On les suit, en savourant la lecture, en réfléchissant sur soi et sur la société. C'est une lecture évasion, douce, d'évasion, de sentiments, fluide, très bien écrite, qui nous emporte dans son sillage !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Émile a vingt-six ans et on vient de lui diagnostiquer une forme précoce de la maladie d’Alzheimer. On lui propose un protocole thérapeutique, mais cela ne débouchera pas sur un traitement, il s’agit seulement d’une étude clinique. Ses parents et sa sœur Marjorie veulent qu’il s’inscrive bien-sûr, mais Émile, lui ne tient pas à servir de cobaye, les médecins lui ayant dit qu’il allait perdre la mémoire et que l’issue serait fatale d’ici deux ans. Sa compagne Laura l’a largué purement et simplement quelques mois auparavant sous le prétexte qu’il avait tardé à vouloir un enfant avec elle. En fait, elle a une personnalité autoritaire et il lui faut tout, tout de suite, quand elle l’a décidé, après c’est trop tard et elle passe à autre chose. Ses parents le considèrent déjà comme un être handicapé, le couve et surtout veulent décider de tout à sa place. Son ami d’enfance, marié et père d’un bébé le comprend et devine de façon intuitive qu’il va se passer quelque chose. En effet, Émile décide d’acheter un camping-car et de partir sur les routes comme il en rêve depuis longtemps, mais ne veut pas partir seul alors il passe une annonce au libellé savoureux, pour trouver une compagne de route. Contre toute attente, Joanne répond à son annonce et accepte de l’accompagner et de s’occuper de lui. Et c’est parti pour l’aventure, le voyage initiatique plutôt. « Jeune homme de 26 ans, condamné à une espérance de vie de deux ans par un Alzheimer précoce, souhaite prendre le large pour un ultime voyage. Recherche compagnon(ne) pour partager avec moi ce dernier périple. » Pour être sûr que l’aventure se poursuive, ils éteignent leur portable et Émile décide qu’il enverra des cartes postales de temps en temps à ses parents, à sa sœur et à son ami. Comme les crises de confusion et les pertes de mémoire deviennent plus fréquente Joanne lui achète un carnet pour qu’il note ses impressions de voyage au jour le jour, comme elle le fait elle-même. On comprend très vite que Joanne a vécu un gros traumatisme et qu’elle fuit aussi les lieux qui lui rappellent sa souffrance. J’ai beaucoup aimé suivre ce duo, la manière dont ils se découvrent et s’apprivoisent au fur et à mesure du périple, les marches sur les sentiers des Pyrénées, les lacs, les nuits à la belle étoile, la beauté de sites, mais aussi les dangers avec les chutes, les malaises qui nécessitent parfois un avis médical. Le voyage sur des chemins parfois improbables, les périodes de confusions, la maladie qui progresse, tout est bien abordé dans ce roman. Joanne, qui pratique la méditation de la pleine conscience essaie d’apprendre à Émile pour que les crises de panique soient moins violentes, elle lui parle de son père, un être plein de sagesse qui écrivait des citations sur les murs de la maison. On rencontre aussi dans ce roman un petit garçon autiste, qui aime peindre, toujours la même couleur, le bleu, mais à vous de le découvrir ! Ce roman raconte aussi l’évolution d’Émile, obnubilé au départ par le départ de Laura, autocentré et qui au fur et à mesure que le voyage se déroule se transforme, tant au contact des autres que du fait de sa maladie. On rencontre des personnages intéressants au cours du voyage qui est aussi un hommage à la nature, à la terre. Parfois, on est un peu trop dans la romance et les citations de Paulo Coelho reviennent trop souvent mais ce roman est bien construit et aborde des thèmes importants : comment faire pour éviter à tout prix l’acharnement thérapeutique, ou choisir la manière dont on veut vivre les derniers mois de sa vie comme on l’entend réellement ou encore comment désigner un garant qui respectera les volontés du patient sans avoir des problèmes avec la famille… Des sujets très forts auxquels j’ai beaucoup réfléchi de mon côté, surtout dans un pays où les mots euthanasie, suicide assisté sont tabous, à tel point qu’on est obligé de partir en Belgique ou en Suisse pour faire respecter ses volontés… Mais, c’est difficile de trouver une personne qui pourrait accepter le contrat et les responsabilités qui en découlent, comme Joanne l’a fait avec Émile… La couverture est belle, le camping-car m’a rappelé ma jeunesse, quand on parcourait les routes dans une vieille estafette Renault ! Une très jolie histoire, dont la fin n’est pas un suspense puisqu’on connaît l’échéance mais qui réserve des surprises quand même. Je redoutais un peu de me retrouver devant un « feel good », genre littéraire qui ne me plaît pas beaucoup en général, mais ce pavé m’a emmenée très loin, de temps en temps la larme à l’œil, et j’ai passé un très bon moment de lecture. Un grand merci à NetGalley et aux éditions Le Livre de Poche qui m’ont permis de lire enfin ce roman et de découvrir son auteure. #Toutlebleuduciel #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

@melissa_da_costa_auteure merci d'avoir imaginé ce roman, tellement parfait. Ce livre restera très longtemps dans mon esprit ..! Il est magnifique, les personnages sont extraordinaires, touchants au possible .. C'est un nuancier d'émotions, j'ai ressentis de la tristesse, de la joie, de l'emerveillement ... La découverte des paysages a pu me faire voyager. (D'ailleurs, je vais avoir l'occasion de découvrir la cascade d'arrizes en juillet grâce à l'auteur, merci énormement) C'est un roman qui fait relativiser, qui nous apprend à vivre le moment présent pour pouvoir se ressourcer, se recentrer sur nous même. C'est tellement beau ... J'ai adoré les nombreuses citations présentes tout le long de l'histoire ❤❤❤ PS pour l'auteure (au cas où elle passerait par là🤞) : je vais peut être lire l'alchimiste

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Émile a 26 ans, il ne se remet pas d'une séparation douloureuse. Il est atteint d'un Alzheimer précoce, se sait condamné à brève échéance et refuse tout protocole médical. Il décide de prendre la route pour un ultime voyage. A ses côtés, une jeune femme inconnue Joanne, l'accompagne : elle a répondu à son étrange petite annonce où il cherche un compagnon de voyage qui veille sur lui. Elle est aussi meurtrie et silencieuse. Les voici donc sur la route, sans but, si ce n'est tromper leur douleur et leurs égarement, du moins au départ. Mais le road trip va se révéler doucement riche en surprises, en belles rencontres, en bonheurs simples. Pourtant, la maladie est bien là. Ce roman, c'est un retour à la simplicité, aux bonheurs que nous offre la vie malgré la maladie et la tristesse. Les deux personnages ne sont pas exubérants, s’apprivoisent, respectent les silences et les zones d'ombre de chacun. Il est difficile de ne pas être touché par cette histoire qui nous ramène à l'essentiel : de quoi est faite notre vie ? Que laisserons-nous à nos proches à notre mort ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce roman est un énorme coup de cœur, l’une de mes meilleurs lectures de l’année. J’ai beaucoup pleuré mais c’est un roman que je relirais avec plaisir, et que je vais acheter en papier afin de le faire découvrir à mes proches. C’est un roman que je ne peux que vous conseiller, d’abord pour les descriptions, mais aussi pour toute l’humanité que cette histoire apporte, pour toute sa joie et sa peine, pour tout l’amour aussi qui est présent. C’est une histoire qui parle aussi bien de la vie que de la mort, de manière très poétique. C’est un livre à découvrir avec une histoire hors norme, mais très belle.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie chaleureusement les éditions Le Livre de Poche pour l'envoi, via net galley, de l'excellent roman : Tout le bleu du ciel de Melissa Da Costa. Petitesannonces.fr : Jeune homme de 26 ans, condamné à une espérance de vie de deux ans par un Alzheimer précoce, souhaite prendre le large pour un ultime voyage. Recherche compagnon(ne) pour partager avec moi ce dernier périple. Émile a décidé de fuir l’hôpital, la compassion de sa famille et de ses amis. Il n'en peut plus de leur attitude, il ne veut pas faire l'essai clinique, il veut vivre ses derniers instants à fond... et tranquille !! À son propre étonnement, il reçoit une réponse à cette annonce. Trois jours plus tard, devant le camping-car acheté secrètement, il retrouve Joanne, une jeune femme coiffée d’un grand chapeau noir qui a pour seul bagage un sac à dos, et qui ne donne aucune explication sur sa présence. Ainsi commence un voyage stupéfiant de beauté. À chaque détour de ce périple naissent, à travers la rencontre avec les autres et la découverte de soi, la joie, la peur, l’amitié, l’amour qui peu à peu percent la carapace de douleurs d’Émile. Tout le bleu du ciel est un livre absolument magnifique. J'ai évidemment été fort touché par le personnage d’Émile. Il n'a que 26 ans et pourtant la maladie est là, elle guette, est sournoise et ne va pas tarder à lui exploser au visage. Malheureusement, nous connaissons quasiment tous une personne atteinte de cette maladie, et le fait qu'ici le malade soit si jeune ; cela fait mal au cœur. C'est impossible de rester indifférent face à ce qui lui arrive. Surtout que la maladie est très bien expliqué, c'est sacrément crédible et certains passages sont vraiment forts. Pour connaitre quelqu'un qui a cette maladie, j'ai eu les larmes aux yeux à plusieurs reprises car cela fait écho à ce que vivent les proches et le malade. Le jeune homme va croiser sur sa route une jeune femme qui a accepté de le suivre. Sans forcément se rendre compte de ce que cela implique. Le personnage de Joanna est plein de mystère et je l'ai beaucoup apprécié. Ils forment un couple atypique que j'ai aimé découvrir. Il perd la mémoire, elle se perd dans ses souvenirs et aimerait oublier certaines choses tout en n'en n'oubliant jamais certains autres.. Leur duo surprend, et pourtant je ne peux pas m'empêcher de me dire que leur rencontre était programmé.. Le bleu du ciel est un excellent roman que je vous invite à découvrir. Il est magnifique et mérite un énorme cinq étoiles.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une histoire d’amour et d’amitié,de tendresse,de la tristesse. Un road trip avec deux personnages attachant qui vous entraînent à la rencontre de belles âmes. Très bonne lecture. Coup de coeur pour moi

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Melissa Da Costa nous offre un joli pavé qui peut effrayer au vue de sa longueur. Mais son nombre de pages est indispensable à l'histoire.. Émile, un jeune homme, pas encore trentenaire souffre d'un Alzheimer précoce. Refusant l'accompagnement de sa famille fave a son inexorable déclin, il décide de prendre la route en camping car. Il cherche un compagnon de voyage. C'est une jeune femme étrange et sombre, Joanne, qui répond à son annonce. Commencé alors pour cet étrange couplé un périple dans les Pyrénées. Le lecteur suit ces 2 acolytes pendant une année, s'initiant avec eux à la langueur et à la beauté de la nature. C'est un très beau roman, empli d'émotions et de petits bonheurs. C'est un agréable livre, parfait pour une lecture de confinement mais aussi d'été.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quel régal ! Quelle histoire prenante, j'ai beaucoup aimé suivre les aventures de ces deux personnages, en découvrir plus sur cette maladie. j'espère que Melissa Da Costa écrira de nombreux ouvrages ! (J'avais peur que ce soit mièvre, mais on. Ce livre m'a donné des envies de randonnées en France ! Tellement, mais tellement ! et de balades sous un orage d'été...)

Cet avis vous a-t-il été utile ?

"Tout le bleu ciel" par Mélissa Da Costa est un livre que j'ai découvert grâce à une âme généreuse, une amie que j'ai rencontré par pur hasard dans un club de lecture. Un roman avec lequel j'ai ri aux éclats et j'ai pleuré à chaudes larmes. C'est le premier roman que j'ai lu de cette autrice et ça ne sera certainement pas le dernier. Je vous préviens que vous n'en sortirez pas indemnes, que vous allez beaucoup vous attacher aux personnages et que vous ne les oublierez pas de si-tôt. Vous allez voyager, rire, sourire, penser, rêver, savourer mais surtout sentir et ressentir à travers la belle plume de Mélissa. Je termine avec cette phrase relevée : « On ne sort pas intact de ce récit mené de main de maître par Mélissa Da Costa. » Un style lumineux tout de même – addictif pour ce road-trip si particulier : un coup de cœur un peu tardif mais il est bien présent. La leçon à retenir surtout : Oser encore, quand tout se finit, quand la vie s'enfuit. N.B: Souvenez-vous de la citation de Confucius: "Le plus grand voyageur est celui qui a su faire une fois le tour de lui-même". Aimons-nous. Vivons. #Toutlebleuduciel #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C'est une très belle lecture, riche en émotions et en réflexions sur la vie et la manière de l'aborder! J'ai beaucoup aimé la plume fluide de l'auteur qui traite un sujet difficile sans aucun pathos ni voyeurisme. L'évolution de la relation entre les personnages est très agréable : pour une fois, on a sous les yeux des individus qui prennent leur temps et font attention à l'autre. Les personnages secondaires sont bien intégrés au récit, le nourrissent et ne laissent pas indifférent!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce week-end, j'ai terminé 𝕿𝖔𝖚𝖙 𝖑𝖊 𝖇𝖑𝖊𝖚 𝖉𝖚 𝖈𝖎𝖊𝖑 de l'auteure, Mélissa Da Costa aux éditions Le Livre de Poche. Émotions intenses au rendez-vous. 𝕿𝖔𝖚𝖙 𝖑𝖊 𝖇𝖑𝖊𝖚 𝖉𝖚 𝖈𝖎𝖊𝖑 est le genre de roman qui tient votre cœur au creux de ses pages; le genre de roman qui vous étourdit par le flot de sensibilité et de poésie qui déferle chapitre après chapitre. Il vous chamboule au point de courir serrer les vôtres dans vos bras pour humer leur odeur, sentir leur chaleur, savourer le bonheur de leur simple présence. On ne ressort pas indemne d'un roman comme celui-là; on en est grandi. Emile a 26 ans. Il souffre d'un Alzheimer précoce. Une maladie rare, pour son âge. Petit à petit le brouillard s'est insinué dans l'esprit du jeune homme. Au boulot, il oublie le contenu des mails qu'il reçoit ou qu'il envoie, les tâches qu'il doit effectuer, il va jusqu'à zapper des moments de sa journée. Rien de bien grave, a priori, cela peut arriver à tout le monde. Mais la fréquence de ses absences deviennent de plus en plus régulières. Après plusieurs rendez-vous auprès des médecins, la sentence tombe. Emile va perdre sa mémoire inexorablement; la maladie va continuer à avancer jusqu'à embrouiller complètement son esprit. Les médecins lui donnent une espérance de vie de deux ans. Que va-t-il pouvoir faire en deux ans ? Faire des tests cliniques, des essais à ne plus en finir pour inéluctablement oublier qui il est ? NON ! Emile refuse cette idée. Il est en pleine fleur de l'âge, il ne veut pas se résoudre à attendre la mort enfermé dans un hôpital. Il ne veut pas que ses proches, ses parents, sa sœur, son meilleur ami, le voient dépérir de la sorte. Alors, une idée un peu folle se concrétise : il va partir en camping-car; il va voyager, découvrir du pays, comme il a toujours eu le souhait de le faire ! Il ne peut partir seul. Il a trop peur. Il sait que sa mémoire lui fera défaut lors de cette ultime expédition. Il dépose un mail sur un site et espère qu'il trouvera un destinataire, tout aussi dingue que l'est son idée, pour y répondre favorablement. A son plus grand étonnement, quelqu'un s'engage à effectuer ce voyage avec lui ! C'est une jeune dame toute frêle, cachée derrière un large chapeau, enfouie dans des vêtements noirs beaucoup trop amples qui se présente à bord du camping-car, Joanne. Que leur réserve cette expédition ? Où vont-ils aller ? Comment Emile va-t-il arriver à gérer le dernier périple de sa vie ? Qui est Joanne ? Quels mystères renferme la jeune femme ? Des personnages attachants avec leurs failles, leur sensibilité, leur beauté intérieure. Je ne peux que vous souffler d'ouvrir ce livre et de vous y plonger à corps perdu. Amitiés livresques, Mlle Choullyne 🌸

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Melissa Da Costa n’a pas fait les choses à moitié avec son premier roman : plus de 800 pages qui nous font voyager en compagnie de 2 personnages aussi atypiques qu’attachants. Émile, condamné par un Alzeimer précoce, n’a plus que 2 années à vivre. Il décide donc de se lancer dans un voyage en camping-car et publie une annonce pour trouver un « compagnon de voyage ». Joanne a besoin de temps pour se reconstruire après un événement douloureux. Elle décide donc de suivre Émile sans se préoccuper de la destination de leur voyage. Ensemble, ils vont découvrir de fabuleux paysages mais surtout se découvrir, l’un l’autre, et eux-même. Plus qu’un voyage touristique, il s’agit d’une véritable introspection. Ce qui devait être un ultime voyage vers la mort s’est transformé en un voyage vers la vie. Voilà ce que représente pour moi ce roman : un hymne à la vie. Il nous fait nous sentir vivants grâce aux émotions qu’il nous procure, grâce aux remises en question qu’il nous impose. Melissa Da Costa, en nous contant le voyage d’Emile et de Joanne, nous donne l’occasion de regarder notre vie avec « de nouveaux yeux ». Alors, si vous hésitez à vous le procurer, j’ai juste envie de vous dire : arrêtez de réfléchir et foncez ! Allez rejoindre Émile et Joanne pour ce beau voyage. Je vous laisse les clés du camping-car avec plaisir. J’attends vos cartes postales 😉

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman qui remue les émotions. Émile 26 ans, est atteint d'une forme précoce d'Alzheimer. Se sachant condamné il décide de partir à l'aventure sur les routes en camping-car. Pour se faire, il passe une annonce pour trouver un compagnon ou une compagne de route. Joanne 29 ans, jeune femme introvertie, autonome et mélancolique, y répond et le voyage débute. Durant cette lecture, on sourit, on danse, on souffre, on pleure, enfin toutes les émotions y passent. Un roman bien construit, un questionnement sur la fin de vie, sur la mémoire, la différence, toutes les petits et grands malheurs que la vie peut apporter. Une lecture difficile à lâcher et poétique, on a l'impression de voyager avec Émile et Joanne. Un vrai coup de cœur

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Émile a 26 ans quand il découvre qu'il souffre d'une forme précoce de la maladie d'Alzheimer. Les médecins lui proposent de participer à une étude clinique. Son entourage est pour cet essai, alors qu'Émile n'a pas envie de participer et de finir dans un lit d’hôpital. Son dernier souhait: voyager. Il décide de poster une annonce sur les Petiteannonce.fr afin de trouver une personne pour l'accompagner pendant les deux prochaines années. J'ai adoré ce livre. J'ai trouvé l'histoire bien construite et très bien écrite, avec une écriture fluide et addictive. Au niveau des personnages, je les ai tous trouvé super attachants. Le duo Emile-Joanne est insolite, mais tellement beau. J'ai beaucoup aimé les suivre, découvrir la manière dont ils font connaissance. Au fur et à mesure de l'histoire, on peut suivre l'évolution de la maladie d'Émile. J'ai été touché par le personnage d'Émile, qui a seulement 26 ans doit faire face à la maladie et à la mort qui le guète. C'est impossible de rester indifférent face à ce qui lui arrive. De plus, ce roman traite de sujet difficile: la maladie, le droit de mourir, l'autisme, ... Malgré les 650 pages, ce roman est rempli d'amour, de belles pensées, de bienveillance et surtout d'acceptation de la mort. Un roman qui ne peut laisser de marbre. À découvrir au plus vite ! Je remercie la maison d'édition et NetGalley pour le service-presse.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce livre aborde un sujet délicat qui est finalement assez peu abordé dans la littérature (en tout cas celle que je lis) : la fin de vie et la maladie. Dès le début du roman, les choses sont dites sans chichi : Émile, que nous allons suivre, est atteint d’une maladie orpheline et il lui reste moins de deux ans à vivre. Pas d’espoir de guérison ici, c’est un fait et il décide de prendre les choses en mains pour ne pas devenir un poids pour sa famille et fait ce qu’il souhaite pour ses derniers mois de vie. Il entraîne dans un périple en camping-car une inconnue qui a répondu à sa petite annonce, Joanne. Destination : les Pyrénées. Ensemble, ils vont apprendre à prendre le temps, à profiter des petits riens, à se connaitre et à pardonner les erreurs passées. Le début du livre est assez lent et j’ai eu du mal à entrer dedans. Mais passé la moitié environ, cela s’accélère et je l’ai ensuite lu d’une traite. C’est donc Emile qui raconte son histoire sur la grande partie du roman. Il raconte son aventure avec Joanne, mais également des brides de son histoire personne, de ses relations avec ses parents, sa sœur, son meilleure amie, mais aussi son amour perdu depuis un an, et de comment il tente encore de se remettre de cette rupture. Nous suivons également Joanne en apprenant les raisons de sa présence, son envie de fuir sa vie… Les deux personnages, perdus, partent donc sans plan vers l’aventure, et élabore leur voyage au fur et à mesure des rencontres qu’ils font, ce qui leurs permettent de découvrir des coins reculés mais magnifiques. Passé un moment dans le roman, le lecteur sent que la santé d’Emile commence à décliner, et c’est flagrant dans la narration car petit à petit c’est le point de vu de Joanne qui prend la place de celui d’Emile, et c’est ainsi que l’on prend conscience de la dureté de la situation. Un livre bouleversant, mais qu’il faut lire à un moment adapté. A travers la maladie et les souvenirs, la famille et le besoin de profiter et de faire le point, c’est un beau message que nous passe l’autrice, et qui fait réfléchir à nos situations personnelles. J’ai surtout apprécié que l’autrice n’aille pas dans le pathos ou le larmoyant…. Certes, l’histoire est de base assez stricte, car on sait ce qui va arriver à la fin, mais il y a aussi de l’espoir, avec Joanne qui tente de se remettre sur pieds …

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un livre sorti au format de poche en 2020 et que j'ai découvert grâce à NetGalley. Un roman à emmener en vacances sans aucun problème ! Un livre feel-good comme on dit mais pas que... Emile, atteint d'un alsheimer précoce poste une annonce pour trouver un compagnon de voyage pour les quelques mois qui lui restent à vivre. Une annonce étrange et une réponse contre toute attente. C'est Joanne qui accepte sans poser de questions, elle fuit elle aussi et va devenir son compagnon de route. Et les voilà partis en camping-car à la découverte des montagnes et de la mer, de randonnées en rencontres, de paysages magnifiques à la découverte de l'autre. Un magnifique roman où l'on voyage mais où la nature humaine est disséquée ainsi que la maladie. 660 pages tout en finesse qui se lisent d'une traite jusqu'à la fin, jusqu'au dénouement. Des relations qui se tissent, deux personnages complexes qui se dévoilent peu à peu et des choix à faire face à la maladie qui change petit à petit Emile. Une aventure humaine et un beau roman que je recommande vivement.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Mais quelle claque! Je ne pensais pas accroché autant à ce road trip et nos deux personnages. Une histoire bouleversante et attachante qui mérite qu’on lui accorde une minute ou deux d’attention. J’ai aimé partir en camping car avec les personnages et découvrir leur passé au fur et à mesure des pages. Un livre très bien écrit avec beaucoup de lignes sur la méditation et sur la perception du monde

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Avis : LUMINEUX Je remercie #NetGalleyFrance et Le livre de poche pour avoir répondu instantanément à mon envie de découvrir #Toutlebleuduciel qui est l’un des bestsellers de l’été. Je ne vais pas faire durer le suspens ; pour moi, ce roman le mérite. Lire ce livre, c’est s’offrir des larmes pour pouvoir pleurer sans souffrir. C’est découvrir la compassion sans se sentir coupable de ne rien faire, c’est communier avec tous ceux qui cherchent le bonheur de façon exaltée car compté. Je pense que vous vous dites que ce n’est pas pour vous, que c’est l’été et que vous voulez de la légèreté. Eh bien, figurez-vous qu’il y en a plein, comme des bulles irisées éclatant dans la lumière. La douleur profonde en filigrane, nous suivons Émile dont le cruel diagnostic de fin de vie n’a pas entamé la détermination à vivre au maximum. Pour cela, il doit prendre de grandes décisions, acheter un camping car et compter sur le sort qui lui fera rencontrer Joanne. Ils partiront ensemble pour renaître… avant de mourir ? C’est le premier roman de Mélissa Da Costa, et c’est un coup de maître pour captiver son lecteur et lui faire faire le grand huit. La sobriété de l’écriture, peut-être en lien avec une timidité naturelle, sert une histoire naïve et pleine de bons sentiments qui, loin d’être mièvre, enflamme notre imagination afin de regarder au plus près ces personnages qui se cherchent et courent après le meilleur de la vie. Découvrir les Pyrénées, Peyriac de Mer et les autres lieux traversés, avec les yeux de l’auteur nous les fait extraordinairement aimer. Publié chez CARNETS NORD en 2019, il est devenu le roman de l’été en livre de poche. Si vous ne devez en lire qu’un, c’est celui-là ; il fait quand même 840 pages et vous ne vous en rendrez même pas compte !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C'est un roman plein d'émotion. On rit. On pleure. On s'insurge. On médite. Les personnages sont attachants et profonds. Les paysages nous font voyager en plein coeur des Pyrénées. Un coup de coeur pour ce livre qui va devenir un classique du feel good book qui donne une lueur d’espoir très positive à l’heure actuelle.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Merci. Merci pour ce grand moment de vie et de délicatesse. Merci pour ce cadeau à la littérature. Les larmes aux yeux sur les dernières pages évidemment, je me rappelle que sur les nombreux livres déjà dévorés, le seul livre qui a eu cet effet sur moi est le grandiose "Les Misérables", ce n'est pas une comparaison mais déjà un constat mémorable. Attention ce livre est à mettre entre toutes les mains. Et, pour l'anecdote, finir ce livre en revenant d'Albi, ville connu pour son célèbre bleu, est une belle et juste coïncidence.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Emile, 26 ans est diagnostiqué d'un Alzheimer précoce. Les médecins lui donnent deux ans. Mais plutôt que de passer ses derniers mois dans le système hospitalier ou étouffé par sa famille et ses amis ultra protecteur et aimants, Emile achète un camping-car et passe une petite annonce pour trouver un compagnon de voyage pour le temps qu'il lui reste. Et il reçoit une réponse tout aussi loufoque que pouvait l'être son annonce. Un énorme coup de cœur pour ce roman que je n'ai pas lâché. Les personnages sont bouleversants et l'histoire, malgré une fin connue dès le départ, nous transporte aux côtés de ces deux écorchés par la vie. Ce dernier voyage se révèle finalement le voyage de leur renaissance. Bravo pour ce premier roman !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Alerte Coup de Coeur ! L'auteure nous entraîne ici dans un voyage merveilleux annoncé dès la couverture avec le combi qui nous invite à ouvrir ce livre. Et au fil des pages, il est impossible de quitter le voyage tellement on est transporté dans notre lecture. Malgré la maladie et un passé lourd en événements tragiques, la lecture est pleine de légèreté et d'émotions ! Un roman empli d'amour, de beauté, d'humour, d'émotions et d'espoir ! A découvrir !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

. « Petitesannonces.fr : Jeune homme de 26 ans, condamné à une espérance de vie de deux ans par un Alzheimer précoce, souhaite prendre le large pour un ultime voyage. Recherche compagnon(ne) pour partager avec moi ce dernier périple ». . . . On a tant écrit sur ce livre, on l’a beaucoup vu passer, à mon tour de vous partager mon ressenti. . . . Emile (atteint d’un Alzheimer précoce) et Joanne (cabossée par la vie) ont accompagné mon été, je n’ai pas voulu les quitter, j’ai lu tout doucement, en m’imprégnant des lieux, en savourant les dialogues et les rencontres. En prenant mon temps, je lui ai laissé le temps de s’installer. Le mot temps… revenir au présent, en pleine conscience, prendre conscience de nos actes quotidiens, regarder la vie sous un autre angle. « Le moment a un avantage sur les autres: il nous appartient ». . . . Un roman qui traite d’un sujet tabou: le droit de choisir comment on veut mourir. Comment respecter le choix et la décision d’un proche?L’alternance de la première et troisième personne nous permet de mieux partager ce que vivent Emile et Joanne. . . . C’est un roman profond, généreux, emphatique. La communion de la beauté de ces personnages avec la beauté de la nature, les Pyrénées sont vraiment le troisième personnage. Ce livre est un concentré émotions, on y rit, pleure, pardonne, on devient poète, on médite. Un road trip intérieur où l’amour, la résilience et la bienveillance se côtoient. . . . Un roman initiatique, un dernier voyage. Une ode à la vie! Magnifique!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Véritable invitation au voyage et à la contemplation, ce livre est une pure merveille. Alors oui, on connait la fin, et bien sûr que c'est triste... Mais c'est tellement beau ! On visite avec eux ces petits villages, on y fait de belles rencontres, on rit, on pleure, on est emporté. En ces temps d'immobilisme forcé, ce livre nous fait voyager et plus important encore, nous propose de prendre le temps, de faire une pause et de profiter, enfin, de l'instant présent. Ne passez pas à coté.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Pour un premier roman,l'autrice nous projette dans les meandres des émotions les plus intenses de la vie.Le rythme est secoué constamment par les sentiments les plus profonds,on y ressent les plus beaux; l,'amitié, l'amour,la violence contenue dans la maladie et la dignité qui s'amalgament à la volonté du bien et du mal,tout cela sous fond de paysages magnifique des montagnes pyrénéennes à travers ces deux partenaires,au départ si étrangers l'un de l'autre et si complémentaires et indispensables ensuite.C'est un bel exemple de vie,de sacrifice,une histoire d'amour intense et riche d'humilité. La plume de l'autrice est si légère que le roman se dévore d'un trait .

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman lumineux et triste à la fois, de ceux qui savent nous conter la dure réalité de la maladie et la joliesse de l'espoir. On est embarqué dès les premières pages dans ce périple, on suit les deux protagonistes dans leur voyage, on est impatient de lever le voile sur certains mystères et on s'attache à eux tout simplement. Une jolie lecture où j'ai ri et pleuré, mais surtout une lecture qui met à l'honneur l'entraide et l'écoute, tout simplement.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une lecture très sympa, des personnages attachants, un voyage au cœur des Pyrénées et une belle écriture !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :