Persona

Je sais qui tu es

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 12 févr. 2020 | Archivage 31 mai 2020
Mazarine, Fayard/Mazarine

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Persona #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Un homme est retrouvé horriblement mutilé dans un bâtiment désaffecté du centre hospitalier Sainte-Anne à Paris. Pour Franck Sommerset, commissaire à la Crim’, c’est le début d’une enquête étrange et singulière.
Étrange, car ce n’est pas une série d’homicides au sens propre du terme à laquelle il se trouve confronté  : toutes les victimes sont encore en vie, mais elles ont été torturées et «  enfermées  » en elles-mêmes.
Singulière, car pour comprendre, Franck Sommerset va devoir plonger dans l’univers des nouveaux maîtres du monde – les grands du numérique qui maîtrisent nos vies immatérielles.
C’est au cœur de Paris, dans ces tréfonds et au-delà, que Franck va suivre la piste de ce qui ressemble à une vengeance frénétique, folle et pourtant méthodique, où s’affrontent deux mondes, un nouveau qui se persuade de sa toute puissance et un ancien qui ne veut pas mourir …
 
Né en 1980, Maxime Girardeau a travaillé pendant douze ans dans le domaine du marketing digital, notamment au sein d'une des fameuses multinationales rassemblées sous l'acronyme GAFAM. Désormais, il se consacre à l'écriture. PERSONA est son premier roman.

Un homme est retrouvé horriblement mutilé dans un bâtiment désaffecté du centre hospitalier Sainte-Anne à Paris. Pour Franck Sommerset, commissaire à la Crim’, c’est le début d’une enquête étrange et...


Formats disponibles

FORMAT Ebook
ISBN 9782863747964
PRIX 8,49 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Un thriller glaçant et éprouvant... Je ne suis pas du tout fan de thriller, surtout lorsqu'il y a des tortures (heureusement, l'auteur ne s'appesantit pas plus que nécessaire à ce sujet), et si j'ai eu envie de lire celui-là, c'est avant tout parce qu'il plonge dans ce numérique qui gouverne tellement la vie de certains qu'ils ne font plus la différence entre le virtuel et la réalité. L'auteur pointe avec justesse les travers hélas nombreux observés sur la toile, en particulier ces personnes qui se croient si fortes derrière un écran et prennent plaisir à détruire la vie des autres, via ces "Persona" qu'elles se sont forgées. Frank Somerset, le commissaire chargé de l'enquête, va plonger au cœur d'une enquête, qui, dès le départ, s'annonce difficile, et surtout, sans mobile apparent, ce qui va le conduire à faire appel à des aides extérieures. Peu à peu, un schéma se dessine, grâce à des algorithmes. La narration aurait pu être rebutante, mais tout au contraire, l'auteur sait rendre ces parties techniques réellement passionnantes. Tout comme il sait rendre effrayante la descente dans les catacombes de Paris. Un livre qui donne à réfléchir sur le monde actuel, et l'impact intrusif des grands de la technologie sur nos vies. Quant à la conclusion de l'histoire, elle est proprement glaçante. Trop en dire serait dénaturer le roman, mais elle montre également un aspect peu reluisant de notre monde, et au final, on se demande qui est victime et qui est coupable...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Captivant, très bon thriller puissant ! Plus vous avancez, plus la tension monte. On ne s’ennuie pas, le rythme du livre est soutenu et nous tient en haleine jusqu’au dénouement de l’intrigue, très bien ficelé. Les scènes sont tellement bien écrites et décrites que ce thriller vous entraîne vers les profondeurs , à lire absolument !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Mais quel livre ! Âmes sensibles s'abstenir mais on tient là un très bon polar , thriller. L'histoire est menée de main de maître avec une écriture au cordeau très efficace. "Persona" est un polar intelligent', méthodique et surprenant à la fois. On se laisse embarquer, on se fait surprendre et ça nous tient en haleine jusqu'au bout. Une belle réussite pour un premier roman, vraiment. À lire !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Hé bien voilà un premier roman réussi. C’est original car la brigade criminelle est en charge d’une enquête pour des agressions, ce qui n’est pas courant. Mais quelles agressions, vous voulez du “gore”? bonne pioche ! l’entrée en matière est détonnante ! Les 100 premières pages m’ont parues un peu longues mais ça vaut le coup. On découvre plusieurs milieux : Google, Micro.soft (pas si soft que ça !) les réseaux sociaux, la légion étrangère et j’en passe. Tout ça est très bien mené, très bon suspens qui m’a bien mis la pression. J’ai bien envie de retrouver le commissaire Franck Somerset qui m’a bien séduit, son équipe et bien sûr Elga et peut être Ariane qui sait !? La fin est excellente. Bref une très belle découverte Je souhaite à PERSONA une belle vie Merci aux éditions Fayard/Mazarine et à NetGalley

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un grand merci à NetGalley et aux éditions Fayard pour l'envoi de ce service presse. Ce thriller est un énorme coup de coeur, ça fait toujours un peu bizarre de dire ça pour un thriller surtout que celui-ci nous plonge dans une horreur indicible avec des tortures abominables. J'ai été captivée par l'intrigue qui se déroule dans l'univers du marketing digital (les GAFAM), univers qui ne m'est pas inconnu. On fait donc la connaissance avec l'inspecteur Franck Sommerset quand un homme est retrouvé mutilé dans un bâtiment désaffecté de l'hôpital Saint Anne. J'ai beaucoup apprécié ce personnage de commissaire paternaliste avec ses failles et ses fragilités. Elga, jeune cadre dynamique chez Google, nous plonge dans les coulisses du géant américain (son travail, le mode de vie au sein de l'entreprise). Elle se retrouve à apporter son aide sur l'enquête. Elle forme un binôme inattendu avec Franck. J'ai beaucoup aimé la relation entre ces deux-là. J'aimerai beaucoup les retrouver sur une autre enquête. J'ai aimé détester Khal Doe, ce cadre qui a réussi, et qui profite de l'aura de son succès pour écraser les autres. Le livre est très bien construit entre les flash backs, le présent de l'enquête et des agressions (eh oui les victimes sont laissées vivantes donc pas de meurtres). Ces dernières sont très bien décrites et nous font frissonner. On a qu'une hâte : découvrir l'auteur de ces méfaits. Longtemps l'auteur nous pousse vers une fausse piste, et j'y ai cru! La dernière partie répond en partie aux questions que l'on se pose, mais me laisse tout de même avec plusieurs interrogations en suspens. J'ai vraiment beaucoup apprécié cette intrigue très bien construite et je le répète, j'espère vite retrouver le binôme Franck-Elsa sur d'autres enquêtes. Le livre sera publié le 12 Février 2020.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un homme nu est retrouvé dans un grand bâtiment vide depuis plusieurs années. Il a été torturé et un masque a été cloué sur son visage. Les victimes vont se succéder mais elles ont une particularité qui fait l’originalité du roman : elles ne sont pas mortes mais elles sont laissées dans un état où elles se retrouvent « enfermées » en elles-mêmes. On peut dire que son premier roman ne peut pas laisser indifférent. Au fil des pages, la tension augmente. La description des scènes de crime est horrible, j’ai eu des frissons. Ames sensibles s’abstenir. Heureusement Maxime Girardeau laisse le lecteur reprendre son souffle entre chaque crime. Les mots sont justes, précis et émouvants. La fin est parfaite, on ne la voit pas arriver. #Persona #NetGalleyFrance

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une nouvelle voix du polar est née et il s’appelle Maxime Girardeau ! « Persona » est un condensé de ce que j’aime dans un polar : addictif, intelligent et documenté et qui met en exergue les travers de notre société dont parfois nous n’avons pas suffisamment conscience, des personnages à la psychologie finement travaillée (que l'on espère retrouver dans un prochain roman). Un roman sombre, très sombre, à ne pas mettre dans les mains de lecteurs trop sensibles. Je n’aime pas faire de comparaisons, mais pour les amateurs de polar, je dirais que Maxime Girardeau, s’inscrit dans la lignée de Thilliez, Grangé et Chattam, rien de moins ! Je ne vous en dis pas plus, il faut absolument que vous découvriez ce premier roman, ce nouvel auteur, qui vous emmène là où ne vous l’attendiez pas des Catacombes de Paris à Bogota, qui vous propose une immersion dans les locaux de Google et du marketing digital, tout en vous glissant des théories de Jung. Un thriller à découvrir dès sa sortie en librairie le 12 février prochain !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Livre fascinant qu'on ne peut quitte avant la dernière page ;cette fin nous réserve bien des surprises. les personnages sont bien campés et attirent la sympathie voir l'empathie. Pour une première lecture de cet auteur , je suis agréablement surprise et j'ai hâte de lire d'autres titres. Le monde des stars up et des réseaux est extrêmement bien documenté . J'ai beaucoup appris. L’œuvre est magistrale .

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Première étape avant d’attaquer la lecture : vous rendre tout à la fin pour découvrir la playlist ayant accompagné l’auteur dans son écriture. Faites en sorte qu’elle fasse un bout de chemin avec vous pendant votre lecture, et l’imprégnation sera totale ! Ensuite, sachez que nous sommes là en présence d’un premier roman, qui laisse présager de bonnes augures pour la suite de la carrière de Maxime, parce que « Persona » c’est du lourd. Du très lourd, même. Et enfin, prévoyez du temps devant vous, car ce roman va vous obséder et s’instiller dans chacune de vos neurones, sans répit. Le prologue m’a glacé le sang, il annonce la couleur…rouge sang. Les délicats de l’estomac, méfiez-vous. Le début du roman nous permet de faire connaissance avec nos personnages : il y a Kahl Doe, vice président d’une multinationale de cosmétique, ancien légionnaire, collectionneur d’art et dont l’obsession du détail régit chaque seconde de sa vie. Kahl est le genre de requin qui peut vous détruire professionnellement en un claquement de doigt. Elga, quant à elle, travaille chez Google. Note à moi-même : poser candidature dès demain. Vu sous l’angle proposé par Maxime, cette entreprise est au top ! Savez-vous que les salariés ont de la nourriture gratuite à toute heure ? Le Saint Graal quoi😍 ! Bon, revenons à nos moutons, ou plutôt à nos victimes. Torturés, mutilés, leur bourreau sait faire preuve d’une brutalité extrême. Chaque acte prodigué est un message transmis aux enquêteurs mais aussi et surtout à la victime et à sa famille. Soyons clair, ce roman m’a appris une chose : il y a bien pire que la mort. Car toutes les victimes sont laissées vivantes, je vous laisse découvrir dans quel état par contre… Franck Sommerset et Laurence Milhau sont chargés de l’enquête. Ils vont tout donner pour trouver ce psychopathe. Cette affaire va les pousser dans leurs derniers retranchements et leur laissera des stigmates indélébiles. Le rythme imprimé est rapide, avec toutefois des pauses aménagées régulièrement permettant au lecteur de reprendre son souffle (merci !). L’écriture claque, sachant être tour à tour incisive, sans pitié, et l’instant d’après quasi bucolique et charmeuse. Le titre est éloquent, la couverture sublime. La construction de l’intrigue est implacable, le lecteur est embarqué dans ce monde de strass qu’est celui du big data, du digital et des réseaux sociaux, mais où les paillettes font place aux pires requins. Le parallèle entre la « vraie vie » et les réseaux sociaux fait froid dans le dos. A l’heure actuelle, il est facile de tout savoir de notre vie grâce à LinKedin ou Facebook. On le sait pourtant, et malgré tout, on publie ou on like à tour de clic. Cela nécessiterait de changer de stratégie et surtout de réfléchir à deux fois avant de publier nos photos ou nos posts… Un thriller qui dépote, qui apporte un nouveau souffle et de l’originalité dans cette catégorie, je vous le conseille chaudement ! Je remercie les Éditions Fayard et NetGalley pour cette lecture. #Persona #NetGalleyFrance #MaximeGirardeau

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :