Yann

Le roman inspiré de l'adolescence du champion du monde de natation Yannick Agnel

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 19 juin 2019 | Archivage 19 août 2019

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #Yann #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Mêlant éléments réellement vécus et ingrédients de pure fiction, ce roman original s’inspire de l’adolescence du champion de natation Yannick Agnel. Inspirée et inspirante, l’histoire de Yann s’adresse à tous les lecteurs. Sur la terre ferme, Yann ne sait pas bien quoi faire de son corps. Mais heureusement, il y a l’eau. Plonger plus loin, nager devant, arrêter le chrono en premier : c’est sa vie. «Big Feet», comme le surnomment ses proches, n’a pas peur de vivre loin des siens : il débarque à Nice, et se sent vite comme un poisson dans l’eau au sein du centre aquatique de Nice. La mélancolie ? Très peu pour lui ! Ce qui compte, c’est nager contre chaque dixième de seconde. Battre tous les records. Ne jamais s’arrêter. Mais la vie vous réserve parfois de drôles de plongeons…

Mêlant éléments réellement vécus et ingrédients de pure fiction, ce roman original s’inspire de l’adolescence du champion de natation Yannick Agnel. Inspirée et inspirante, l’histoire de Yann...


Formats disponibles

ISBN 9782016212493
PRIX

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Un livre écrit avec beaucoup de sensibilité et d'intelligence qui nous raconte bien plus que l’ascension du nageur extraordinaire qu'est Yannick Agnel. On y parle d'adolescence, de séparation, de différences (culturelle, intergénérationnelle), de dépassement de soi, de découverte littéraire, et on y aborde même des thèmes difficiles comme la déportation. On y apprend beaucoup de chose, et le récit du jeune nageur, sans concession pour lui-même est très loin du journal intime naïf et drolesque ! Une pépite à découvrir et à faire découvrir !!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie NetGalley et les Éditions Hachette Romans de m’avoir confié ce service presse. Comment pouvais-je résister à découvrir l’adolescence du champion de natation Yannick Agnel ? Mission impossible ! Sportive et compétitrice dans l’âme, depuis mon plus jeune âge, le sujet était trop tentant. Bien sûr, l’histoire comporte une part d’autobiographie et de fiction, mais justement le mélange est savoureux. C’est une immersion totale dans le quotidien de notre champion en herbe. Suivre un tel parcours demande toujours de prendre des décisions mûrement réfléchies. L’intéressé quittera Nîmes où réside sa famille pour intégrer un centre d’études et d’entraînements à Nice. Nous assistons à ce changement de vie, à ce nouveau départ. Dès le début, nous mesurons l’ampleur du travail titanesque que ce jeune athlète de quinze ans s’apprête à accomplir. La citation « Le sport est l’école de la vie » prendra tout son sens dans cette lecture. La natation reste le sujet dominant dans ce récit, mais nous verrons comment Yannick a pu trouver du soutien ailleurs. Le jeune adolescent fait des rencontres étonnantes et marquantes. Des personnes qui l’aideront à grandir, à évoluer, à élargir son champ d’horizon. Il se liera d’amitié avec Monsieur Rubinstein, un homme en âge d’être son grand-père, et qui a connu de grands malheurs dans son existence. Il fera également la connaissance de Rachel, une fille qui a du cran et qui gagne à être connue. L’emploi du temps éprouvant de ce sportif qui souhaite devenir un champion et vivre de sa passion et parfaitement décrit. Nous percevons tous les ressentis de ces adolescents, car il s’agit également d’une équipe. Leur détermination, leur rage de vaincre, les sacrifices consentis, mais aussi leurs périodes de doutes, leurs baisses de formes, leurs découragements… Notre héros sera aussi le témoin impuissant des injustices de la vie. Évènements contre lesquels nous ne pouvons pas lutter, mais qui peuvent nous donner des ailes afin d’accomplir des exploits. Une excellente façon pour Yannick de rendre hommage à un ami. L’amitié entre l’adolescent et ce cher Monsieur Rubinstein deviendra de plus en plus forte. L’un et l’autre iront au-delà de leurs limites, grâce à la confiance qu’ils s’accorderont. Au diable le fossé des générations, seul ce lien puissant leur permettra de surmonter les difficultés. Leur complicité deviendra un moteur, une énergie, une bouffée d’oxygène. Chacun évoluera dans un domaine différent, mais leur but aura une importance capitale. Au fil des pages, nous assisterons aux différentes batailles livrées avec hargne et acharnement. Nous célébrerons chaque victoire durement gagnée. Les mois passent et les compétitions s’enchaînent. Ce qui unit Monsieur Rubinstein et notre héros force le respect et l’admiration. Le vieil homme se verra projeter sur le devant de la scène et sera en passe de réaliser son rêve. Le destin nous réserve parfois de sacrées surprises. Nous découvrirons également qui est Rachel. Cette dernière est investie d’une mission dans laquelle notre champion des bassins finira par s’impliquer. Ne dit-on pas que certaines rencontres marquent une vie ? Eh bien, croyez-moi, celles-ci en font partie. Ce roman retrace le combat d’un jeune garçon qui souhaite devenir champion de natation. Le récit est aussi porteur de beaux messages : sur l’adversité, la différence, la tolérance. Une belle leçon d’entraide, de soutien, d’amitiés profondes et sincères. Ce livre n’est pas uniquement destiné aux adolescents. Au contraire, il s’adresse à chacun d’entre nous. La collaboration des deux auteurs nous offre une œuvre riche en émotions et en enseignements. L’humour est également au rendez-vous. Un grand respect pour ce grand champion au palmarès impressionnant, aujourd’hui retraité et reconverti.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

On aurait pu penser que le récit serait artificiel puisqu'il est né de la rencontre entre un nageur, Yannick Agnel, et un écrivain jeunesse, Pascal Ruter. J'ai déjà lu avec bonheur des romans de cet auteur et j'avoue être admirative : il a réussi à écrire un roman qui ne se limite pas à un parcours de jeune sportif. On y découvre des thèmes sensibles, celui du divorce des parents, de la séparation du petit frère lors du départ à Nice, de la rencontre avec un vieux monsieur juif... je ne dévoile pas tout. Les amateurs de sport suivent aussi ce jeune champion dans son quotidien : la vie du club, les journées entre entraînement et collège, la coach québécoise et ses expressions savoureuses, la performance, la rivalité, le doute, la joie, le goût de l'effort... Un joli livre qui fait réfléchir à nos choix de société...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un roman extrêmement positif qui prône des valeurs importantes telles que l'entraide, l'esprit d'équipe, le dépassement de soi, le respect de l'Histoire... mais pas que car sont abordés aussi des thèmes comme l'amitié, les migrants, la cuisine, le divorce, 1ers émois amoureux... Au final, ce roman est plaisant à lire surtout grâce aux truculentes interactions entre Samuel et Yann. Relaxant.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Yann est inspiré de la vie de Yannick Agnel, champion olympique, qui a participé à l'écriture de ce livre. Avec un auteur que j'avais beaucoup aimé lors de son dernier livre, cut the line. Yann se fait à sa nouvelle vie. Nager lui fait du bien. Et il est bon. Et son équipe est soudée : de Nola, la coach canadienne qui nécessite une traduction, touchante et juste, qui sait motiver ses troupes comme personne ; à Grégory, un ennemi potentiel, bon nageur et agressif qui mord ; en passant par Camille, une grande sœur de substitution. Il n'y a pas que la piscine. Il y a Mado, la mère de Camille ; il y a Max, un enseignant en dehors du système qui lui fera aimer Rimbaud, Baudelaire, Verlaine… ; il y a Rachel, la petite fille de son propriétaire qui a la clé de sa chambre (elle qui vivait là) ; et surtout, il y a M. Rubinstein, le propriétaire. Un homme attachant, un virtuose des fourneaux. Yann et M. Rubinstein apprennent à se connaître et à s'apprivoiser. Un véritable lien intergénérationnel. Yann apprend son langage et lui enseigne celui de la nouvelle génération. Ils s'apportent beaucoup l'un l'autre. Leur relation est magnifique. M. Rubinstein pourrait être le personnage préféré de beaucoup. Il a du répondant et il est gorgé de vie. Un papy courage, rendu fort par son passé que Yann découvre au fur et à mesure de l'histoire. Pascal Ruter concentre ses histoires sur les personnages, les liens entre eux et l'impact qu'ont sur eux les événements. C'est le cas ici et c'était le cas dans "Cut the line". Yann se construit pendant cette année. Parfois, nous oublions qu'il est aussi jeune (15-16 ans). A d'autres moments, il fait son âge (notamment dans certaines décisions). La natation est importante puisque Yannick Agnel est un nageur renommé. Mais l'accent est vraiment mis sur les personnages. J'ai beaucoup aimé ces deux aspects. Surtout de découvrir l'univers de la natation, les efforts, les astuces, les habitudes, les règles… Parce que je pouvais (aussi) les partager avec mon chéri qui a pratiqué et a connu les compétitions (sans lui je n'aurais pas eu certaines références comme Ian Thorpe, Michael Phelps…) Mais j'ai surtout adoré la relation entre Yann et M. Rubinstein et son amour pour la cuisine. Nous assistons à la naissance d'un champion, et tout le contexte de son expérience. Comme dans son précédent livre nous avons le dépassement de soi, mais aussi comment notre entourage participe activement à ce que nous devenons. Yann se gorge des autres, apprend d'eux et leur rend. J'avais envie de le lire pour la thématique. Ce n'est pas courant de croiser un roman sur une discipline sportive comme la natation, de qualité et pour les adolescents. Une très belle découverte. Un auteur à suivre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :