Une autre histoire

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 8 mars 2018 | Archivage 29 mars 2018

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #UneAutreHistoire #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

La vérité n’est jamais là où on l’attend.

Élevée par un père violent et une mère soumise, Mags a fui l’Angleterre dès qu’elle a pu pour devenir une brillante avocate à Las Vegas. Lorsqu’elle apprend que son jeune frère, Abe, a été victime d’un accident et se trouve dans le coma, elle revient pour la première fois depuis longtemps à Londres. Là, elle a la surprise de rencontrer sa petite amie, Jody, dont il ne lui avait jamais parlé. Elle est plus surprise encore quand Jody, inconsolable, lui révèle qu’il ne s’agit pas d’un accident mais d’un suicide. Dépressif, Abe s’est jeté par la fenêtre. Peu à peu, la version officielle semble néanmoins présenter d’étranges incohérences. Jody dit-elle toute la vérité ? Était-elle vraiment la petite amie d’Abe ou une experte en manipulation ?
À ce stade du résumé, votre opinion est sans doute déjà faite. Jody est coupable, elle a d’une façon ou d’une autre participé à la chute d’Abe, Mags va découvrir la vérité. C’est du tout cuit : un thriller de plus parmi tant d’autres. Eh bien, détrompez-vous. Si les apparences sont en effet trompeuses, vous n’imaginez pas à quel point. Vous êtes surtout loin de vous douter avec quelle maestria Sarah J. Naughton vous manipule.
 
Vous croyez lire une histoire et c’en est une autre, bien plus captivante, qui va se dévoiler.

La vérité n’est jamais là où on l’attend.

Élevée par un père violent et une mère soumise, Mags a fui l’Angleterre dès qu’elle a pu pour devenir une brillante avocate à...


Formats disponibles

FORMAT GF cartonné
ISBN 9782355846106
PRIX 21,00 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)

Chroniques partagées sur la page du titre

Mags est de retour à Londres! 12 ans qu'elle a quitté le Royaume-Uni pour le Nevada. Elle s'y est reconstruite, est devenue une très brillante avocate d'affaires. Elle a appris que son petit frère Abe a fait une chute dans la cage d'escalier de son immeuble , il est plongé dans un coma profond . En sortira t'il vivant ? Rien n'est moins sur... Mags emménage donc chez son frère. La police a conclu au suicide mais Abe était il si dépressif que cela ? Jody sa voisine de palier est ,aux yeux de tous, sa fiancée, mais le doute s'installe dans l'esprit de Mags. Est-ce vraiment un suicide, pas de témoins, personne n'a rien entendu or dans cette église Saint-Jérôme réhabilitée en logements sociaux tout s'entend , tout résonne... le mystère s'épaissit . Qui ment, qui se tait ? Jody est une jeune femme fragile au passé douloureux, Mira une autre voisine semble aussi cacher quelque chose.
Sarah Naughton nous entraîne dans une "autre histoire"mais n'est-ce pas cette autre histoire ou ces autres histoires qui sont les plus importantes ? Quand toutes les pièces du puzzle se seront mises en place rira bien qui rira le dernier ! croyez-moi
Les grands thèmes de notre société contemporaines sont abordés sans fausse pudeur , sans excès , les choses sont dites et bien dites. Un grand merci aux Editions Sonatine via NetGalley pour ce partenariat.Un bon thriller psychologique mené de main de maitre par Sarah Naughton , à priori son premier roman , une auteure à suivre .

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dans le Flair (hebdomadaire belge)
Le roman qui nous renvoie à l'église
Vous adorez être baladée dans une intrigue? Vous raffolez apprécier un héros avant de le détester… et vice versa? Pendant les 400 pages de ce thriller, vous allez évoluer d'une émotion à l'autre, version montagnes russes: agacement, pitié, colère, affection, dégoût, gratitude, angoisse… Les deux piliers sont Mags, féroce avocate à Las Vegas. Et Jody, amoureuse paumée de son frère. Ce dernier a chuté du 4e étage de son habitation… Laquelle est une église convertie en appartements qui joue un rôle essentiel: lumière sanglante due aux vitraux, sonorités indiscrètes, ambiance lugubre… C'est si bien décrit qu'on a l'impression d'être au milieu d'un film. Et au jeu du "qui est qui", on a perdu, tant les apparences sont toujours trompeuses…
Sarah Naughton, Une autre histoire, éd. Sonatine.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Abe et Mags sont frère et sœur mais les liens familiaux sont plus que distendus : quasi inexistants, malgré cette année un échange de carte de vœux sans chaleur et sans tendresse…. Leur passé commun, près de leur père violent et de leur mère soumise, a été lourd et douloureux et cela explique, en partie, pourquoi chacun suit sa route. Ils ne se connaissent pas vraiment et ont organisé leur quotidien, sans se préoccuper l’un de l’autre. Elle est devenue une brillante avocate, il est aide-soignant. Ainsi, tout va bien et « ça roule ». Et puis, un jour, un appel. Abe est dans le coma suite à une chute de plusieurs étages. Il est plus que probable qu’il s’agisse d’un suicide. Pas très enthousiaste à l’idée de laisser son travail, Mags se rend malgré tout sur place au chevet du blessé. Elle y fait connaissance avec sa fiancée éplorée et s’installe pour quelques jours dans le logement de son frangin. Elle va aller de surprises en surprises, découvrant au fil du temps les relations de ce dernier avec différentes personnes et bien des aspects cachés de sa vie. Abe était-il vraiment dépressif, usé par un métier prenant et difficile ? Est-ce que quelqu’un, dans l’ombre, a tiré les ficelles l’obligeant à se jeter dans le vide ? Sa petite amie dit-elle toute la vérité ? De zones d’ombre en secrets plus ou moins avouables, Mags va explorer les moindres recoins du quotidien d’Abe. Mais que tout cela est difficile à gérer. Elle-même ne sait plus très bien où elle en est. Elle découvre le côté tourmenté de son frère et cela la renvoie à ses propres errances, ses questionnements, ses difficultés ….

Dans ce roman, les chapitres, tour à tour, donnent la parole aux différents protagonistes : Jody : l’amoureuse, Mags, Mira : une voisine… Il y a également, non numérotés, des passages en italiques apportant un éclairage sur des événements douloureux qui sont loin d’être oubliés.

Le style est addictif, l’écriture agréable et vivante (bravo au traducteur) avec des dialogues vifs offrant une autre vision des faits parfois. Le dénouement est assez spectaculaire et presque glaçant. Mags m’a beaucoup intéressée par sa façon d’approcher ce qui s’est passé et par son opiniâtreté malgré le désintérêt de la police. Elle est fragile mais veut se montrer malgré tout indépendante et forte. Elle n’a pas toujours le doigté nécessaire et elle s’emballe vite, trop vite ce qui peut la mettre dans des situations délicates, voire en danger … Elle est humaine tout simplement …. J’ai également apprécié sa façon de renouer un lien avec « la normalité » que ce soit en essayant de comprendre ce qu’étaient les décisions de son frère mais aussi en faisant l’effort de mieux se comprendre elle-même. Elle fait le chemin nécessaire vers la résilience et c’est bien retranscrit.

Cet opus nous présente plusieurs histoires en une seule. Des individus blessés et secoués par la vie, des gens qui veulent s’en sortir, d’autres qui ne savent plus que croire, qu’espérer. Le lecteur peut s’attendre à des rebondissements, à être bouleversé parfois, se demandant, comment, lui, il aurait réagi en vivant la même chose.

Ce recueil est un premier roman prometteur et donc un auteur à suivre….

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Écrire un thriller psychologique est une chose. En proposer un qui offre une intrigue suffisamment originale, c’est Une autre histoire.

Sarah J. Naughton réussit plutôt bien son affaire, dans ce premier roman, avec une ambiance assez singulière, tout en étant assez typique des thrillers anglais : le calme avant la tempête. Histoire suffisamment surprenante pour ne pas avoir l’impression de relire toujours la même chose. Personnages très caractérisés (et caractériels) pour mettre du piment au tout.

Impossible de dire un traître mot de l’histoire, sauf qu’elle ne ménage pas le lecteur. Certaines scènes sont particulièrement éprouvantes, certains passages durs et crus.

L’intrigue est une chose essentielle dans ce genre de roman, mais elle n’est pas tout. Elle est terriblement tortueuse et trompeuse, de quoi marquer la lecture. Mais un récit n’est rien sans de solides personnages. Le roman expose, à la fois crûment et avec subtilité, de sacrés personnages de femmes. Toutes profondément marquées par les horreurs de leurs passés, et qui ont évolué plus ou moins bien par la suite. Femme forte ou au contraire rongée par sa faiblesse ; deux portraits poignants, deux destins faits de souffrances extrêmes.

Le roman frappe dès son entrée. Les livres du genre proposent toujours un démarrage interpellant, Sarah J. Naughton, elle, débute avec une triple introduction. Voilà qui est assez inédit. Trois scènes sans lien apparent, trois morceaux durs à avaler ; mordants.

Personnellement, j’aurais plutôt vu la couverture dans les tons rouges (même si le roman n’a rien de gore et fait dans la psychologie), à l’image de la première et étrange phrase du livre : « Quand il fait beau, le matin, le soleil brille si fort à travers les vitraux qu’on pourrait croire que le sol en béton est inondé de sang ».

C’est aussi ce qui donne un coté assez atypique au roman, cet environnement. L’action se déroule principalement dans une ancienne église réhabilitée en logements sociaux, en plein quartier populaire.

Plusieurs personnages donc, plusieurs voix. Dont celle d’une avocate américaine revenue au chevet de son frère. Le genre arriviste, grande gueule, pas le genre à s’en laisser compter. Son ton cynique est une des forces du roman.

L’accroche de la version anglaise est, je trouve, parlante : « Personne ne croit un menteur, même quand il dit la vérité ». Qui croire ? Que croire ? N’y a t’il qu’une seule vérité ?

Avec Une autre histoire, Sarah J. Naughton prend aux tripes. Son thriller psychologique est éprouvant, il bouscule et est suffisamment singulier pour le faire sortir du lot. Quand on a, comme elle, une telle capacité à caractériser des personnages mémorables, la lecture n’en devient que plus poignante.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :