Qui je suis

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 21 mars 2018 | Archivage 21 juin 2018
Fayard, Fayard/Mazarine

Vous parlez de ce livre ? N'oubliez pas d'utiliser #QuiJeSuis #NetGalleyFrance ! Cliquez ici pour plus de conseils


Résumé

Hattie Hoffman a passé sa vie à jouer de nombreux rôles  : la bonne élève, la bonne fille, la bonne petite amie. Mais Hattie rêve d’autre chose, quelque chose de plus intense… et qui se révèle extrêmement périlleux. Lorsqu’on découvre son corps sauvagement poignardé, une redoutable onde de choc traverse la ville de Pine Valley.
Très vite, il apparaît que Hattie entretenait une relation secrète, hautement compromettante et potentiellement explosive. Quelqu’un d’autre était-il au courant  ? Et dans ce cas, jusqu’où cette personne était-elle prête à aller pour mettre fin à cette relation ?
Riche en rebondissements, Qui je suis  retrace une année de la vie d’une jeune femme dangereusement fascinante, au cours de laquelle surgissent les secrets les plus sombres d’une petite ville, tandis que Hattie se rapproche peu à peu de sa mort.
Suggestif et tranchant, ce roman examine la frontière entre l’innocence et la culpabilité, l’identité et la duperie. L’amour conduit-il à la découverte de soi… ou à la destruction  ?
 
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Jean Esch
 
«  Un thriller haletant.  »
The Guardian
«  Mindy Mejia est une étoile montante du roman à suspense.  »
Daily Mail

Hattie Hoffman a passé sa vie à jouer de nombreux rôles : la bonne élève, la bonne fille, la bonne petite amie. Mais Hattie rêve d’autre chose, quelque chose de plus intense… et qui se révèle...


Formats disponibles

FORMAT Ebook
ISBN 9782863744024
PRIX 8,49 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Une lecture cinq étoiles. Comment Henrietta Hoffman, dit Hattie, lycéenne de dix-huit ans, s’est-elle retrouvée sur les bords du lac Crosby, au fond d’une grange, morte, assassinée ? n’avait-elle pas simplement fuguée ? Une nouvelle qui avait déjà sa part de mystère, alors qui a bien pu faire ça à la jeune Hattie ? À Pine Valley, une petite ville avec de vieilles fermes et où les hommes vont à la pêche le dimanche… Pourquoi ? Hattie était une élève brillante, elle avait des amis, un petit copain, un petit boulot, une passion et un rôle de choix dans la pièce du lycée. Le profil de la parfaite lycéenne et, pour ses parents, celui de la fille idéale. Seulement, il ne s’agissait que de la face visible de l’iceberg. « Ça ne ressemble pas à Hattie. Il ne lui reste plus que deux mois d’école avant la remise des diplômes et elle joue Lady Macbeth dans la pièce du lycée, bon sang ! Elle était tout excitée. » Ils croyaient la connaître. Sa mort l’a révélée. Porter un masque a des conséquences… Sa famille, ses amis, personne ne semblait réellement connaître Hattie. Au fil des pages les chapitres où l’enquête progresse à la suite du meurtre se mêlent à ceux qui retracent les derniers mois d’une vie brutalement écourtée. L’existence que menait Hattie juste avant sa mort se dévoile, et sa vie n’était pas aussi transparente et rangée qu’elle le laissait croire. Mais dans une petite ville comme Pine Valley, cela a-t-il conduit la lycéenne à sa perte ? QUI JE SUIS est un thriller rebondissant autour de la vie d’une toute jeune femme à l’existence pas si lisse, l’histoire tient le lecteur en haleine jusqu’à la fin. Une très bonne lecture, passionnante. Saddie D.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce livre j'ai eu au départ un peu de mal à accrocher. Au bout de deux chapitres, je me suis demandée si j’allais continuer. Je ne ressentais aucune empathie pour les personnages et surtout celui de Del. La mise en page des dialogues m’a perturbée tout au long du roman et ne m’a pas aidé à la lecture non plus. Mais, j’ai persévéré et finalement, il m’aura fallu attendre le 5ème chapitre pour me faire happer par l’histoire d’Hattie et faire abstraction de la mise en page. Et ensuite je n'ai plus réussi à le lâcher. Enfin je l’ai refermé à 1h37 du matin. Le livre est l’histoire sur la vie et la mort d’Hattie vue par 3 personnages Del, Peter et Hattie elle même et où chaque chapitre oscille entre présent et passé. L’auteur a parfaitement manié le jeu présent/ passé pour nous raconter de manière fluide et logique l’histoire d’Hattie. Mais on y découvre également Del et Petter qui nous montre les différentes perspectives de la vie d'Hattie mais aussi cette face cachée de leur vie. Tout au long de ce roman, j’ai repensé à « 13 reasons why » pour ce côté reconstitution de l’histoire tragique d’une adolescente et par son mode de construction. Mais également à « Before i fall » pour le côté réflexion sur soi même et d'être soi-même. Car en pensant faire au mieux, on finit par mentir ou pire et, qu'à force de vouloir plaire aux autres, on finit par ne plus être soi-même. L’histoire nous rappelle donc au combien on ne connaît jamais vraiment les gens et casse l’image simpliste du bien et du mal. Une lecture que je recommande donc malgré un début difficile.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

CHRONIQUE Hattie est une jeune adolescente qui adore jouer la comédie. Elle a tellement ça dans la peau qu’elle s’y perd dans ces rôles, elle est celle que les gens veulent qu’elle soit. Mais elle n’interprète jamais celle qu’elle est vraiment, qui elle veut être au plus profond d’elle-même. Il n’y a que sur internet qu’elle s’assume, à cet endroit seulement elle est la jeune femme ambitieuse rêvant de devenir actrice dans la magnifique ville de New-York. L’histoire débute en mars 2008, Hattie fugue de chez ses parents. Un mois plus tard, en avril 2008, Hattie est retrouvée morte, poignardée dans une cabane au bord de l’eau. Dès lors, on suit deux histoires. Celle au présent, qui suit le shérif Del dans son enquête pour connaître la vérité sur la mort de la jeune fille. Dans le passé, on suit Hattie pour connaître son parcours et Peter, son prof qui est marié à Mary. Ils viennent d’emménager à Pine Valley pour aider la belle-maman qui est très agée. Grâce à ses trois points de vue, on reconstitue petit à petit les différentes pièces de l’énigme et au fil du roman les dates se rapprochent et on va savoir exactement ce qu’il s’est passé la nuit du meutre. Qui a tué Hattie ? Pourquoi ? Est-ce une malédiction ? Est-ce qu’elle se trouvait juste au mauvais endroit au mauvais moment ? "Elle avait plusieurs personnalités, c’était la seule explication. Elle était dangereuse, calculatrice, diabolique et …brillante. Putain, ce qu’elle était brillante. " Concernant les personnages, j’ai beaucoup aimé Hattie, ce petit bout de femme avec beaucoup d’ambition et de rêves. Cette passion pour le théâtre, la comédie et le cinéma est vraiment très bien retranscrit avec beaucoup de références et on ressent qu’elle habite les rôles qu’elle interprète au fur et à mesure du roman. Hattie se transforme selon la situation, toute sa vie était un rôle qu’elle jouait sans connaître les conséquences et comment allait se finir l’acte final sur scène. Pour Peter, je n’ai pas tout de suite compris pourquoi on avait son point de vue, il n’avait rien à voir dans cette histoire, a part qu’il était le prof d’anglais de Hattie. On va le connaître petit à petit et on va savoir qu’il est mêlé à toute cette histoire. Je vous en dis pas plus, à vous de savoir de quel façon il entre dans cette histoire. "La première leçon, la plus importante, quand on joue la comédie, c’est de savoir déchiffrer son public. Savoir ce que les gens attendent de vous et de le leur donner. […] Mon père voulais des bosseurs qui prenaient soin d’aller jusqu’au bout de leurs tâches, sans se plaindre. Et même si je n’aimais pas mes corvées, j’étais devenue Cendrillon et je les accomplissais avec patience et grâce. Il faut savoir adapter le personnage à la pièce. " Le dernier personnage que l’on suit est Del, le shérif de la ville qui a déjà de l’âge et qui résous toutes ces enquêtes avec de « vielles méthodes » comme il aime le dire. Ce dernier fait équipe avec Jack, un jeune de la police qui est à l’aise avec les nouvelles technologies, heureusement au moins l’un des deux, ils se complètent bien comme ça. Le shérif Del, j’ai trouvé ce nom vraiment particulier tout au long du livre, et je n’ai pas accroché plus que ça au personnage jusqu’à la fin du livre ou l’on comprend que c’est vraiment un bon type. La plume de l’auteur est vraiment additive, au départ j’ai eu de la peine à me mettre dans l’histoire, à remettre tout dans l’ordre. Je devais regarder plusieurs fois les chapitres et les dates pour bien m’imprégner de l’histoire chronologiquement parlant. Mais au bout de trois chapitres, quand tout est en place, je n’ai pas pu m’arrêter, j’ai adoré ma lecture. Ce livre est un superbe page turner, tout au long du livre on essaie de savoir ce qui s’est réellement passé suite au différents indices que l’auteure nous laisse, on tente de rassembler le puzzle petit à petit en oscillant entre le présent et le passé jusqu’au dénouement final. CONCLUSION Un livre que je recommande fortement. La reconstitution de l’histoire de Hattie nous apprend que cela ne sert à rien de paraître quelqu’un d’autre car en pensant faire au mieux, on se perd dans un rôle qui ne nous correspond pas. Ce rôle peut nous conduire à une fin tragique. Ce roman nous rappelle donc que nous ne connaissons jamais vraiment notre entourage et que chacun est prêt à mentir ou pire pour pouvoir arriver à ses fins.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Nous voilà plongés dans le monde du théâtre et de la littérature anglophone : un vrai bonheur ! On vit cette histoire sous trois angles différents : Hattie, la victime, Del, chargé de l'enquête, et Peter, professeur d'anglais. On se prend d'affection pour Hattie, puisqu'on partage sa vie, ses doutes, ses craintes, ses envies. On espère que Del trouvera le coupable, celui qui a enlevé la vie à cette jeune fille si fraîche et si mystérieuse. Hattie vit sa vie comme une pièce de théâtre, elle est un peu manipulatrice sur les bords, mais elle reste tellement attachante. Dans le fond, c'est une ado normale, qui demande de l'attention et qui cherche le grand amour. La situation de Peter n'est pas facile, tiraillé entre son amour pour sa femme et son aversion pour sa belle mère. Obligé de quitter Minneapolis pour cette petite ville des Etats Unis, perdue dans la campagne, au milieu des ruines de son couple. Del, qui a le délicat rôle d'enquêter sur le meurtre de celle qu'il connaissait depuis toujours. Il va suivre le moindre indice, la plus petite piste pour tenter de résoudre l'affaire de sa vie. Tous ces personnages sont émouvants, chacun dans des domaines différents. Et tous on un point commun : ils agissent comme les autres voudraient qu'ils agissent. L'écriture est fluide, agréable, sans temps mort, le rythme est bon, du fait de l'enchainement des chapitres à chaque fois vus d'une personne différente, et de la temporalité, alternant passé et présent. L'action monte crescendo. On doute de la culpabilité de tous les personnages. C'est l'histoire d'une enquête sur un meurtre sordide, certes, mais pas que. C'est aussi la formidable histoire d'un amour impossible. Le final est top, grandiose comme je les aime. Un super livre, qui m'a fait vibrer. Je remercie les éditions Fayard Mazarine et NetGalley pour cette lecture !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le corps d'Henrietta Hoffman, plus connue sous le surnom d'Hattie, étudiante de dix-huit ans est retrouvé sans vie dans une grange près d'un lac. Une question anime aussitôt la ville de Pine Valley, qui est l'auteur de ce crime ? Ecrit comme un roman à trois voix, l'ouvrage s'articule en chapitre autour de trois personnages à savoir Hattie elle-même, Del un policier qui est chargé de l'enquête et Peter l'un des professeurs d'Hattie. Il faut bien faire attention lors de la lecture aux dates, ainsi qu'aux personnages qui s'expriment dans les chapitres, car il y a beaucoup d'analepses dans le roman. Lycéenne assidue, passionnée de théâtre, ayant des amis, des parents… rien ne laissait présagé qu'il arriverait un tel drame à Hattie, mais la jeune fille est-elle vraiment celle que l'on croit ? Sa passion pour le théâtre, la mise en scène et les rôles, n'inspirerait-elle pas également sa propre vie ? Ce roman aborde le meurtre d'Hattie, mais aussi celui de l'amour, des mensonges qu'on peut se faire à soi-même mais aussi aux autres. Aucun des personnages n'a une situation facile, que cela soit Hattie, jeune fille, qui ne rêve que de partir à New-York et quitter sa ville natale, ses parents, à mi-chemin entre fin de l'adolescence et début de l'âge adulte. Del, policier qui a aussi comme ami le père de Hattie, rendant encore plus sensible l'enquête. Et Peter, le professeur d'anglais d'Hattie, n'étant plus certain d'aimer sa femme Mary, et devant concilier son couple et sa belle-mère, malade qui prend de plus en plus de place dans sa vie de e par sa femme qui s'en occupe. Comment trouver son équilibre dans ce semblant de « ménage  à trois » ? Un équilibre que chaque personnage tentera de retrouver au fur et à mesure des chapitres. Du début jusqu'à la fin, impossible de savoir qui a pu tuer Hattie, tour à tour, j'ai porté mes soupçons sur tous les personnages, et ce, jusqu'à la dernière page. Une tension psychologique et un suspens palpitant que je n'avais pas connu dans un roman depuis bien longtemps, je l'ai d'ailleurs dévoré en trois jours.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Qui je suis est un excellent thriller, très bien construit, qui alpague le lecteur et le garde accroché pendant plus de 300 pages pleines de suspense et de tension. En tous cas moi j’ai dévoré ce thriller en 3 jours. Hattie Hoffman est une jeune fille mystérieuse, férue de comédie, elle rêve de quitter sa campagne pour découvrir New York. Mais qui est-elle vraiment? C’est la question qui va se poser quand son corps sans vie va être retrouvé dans une grange. « J’avais passé a vie à jouer des rôles, à être ce qu’ils voulaient que je sois ». Pendant que le shérif Del Goodman mène l’enquête pour découvrir qui a pu commettre ce crime horrible, l’autrice nous fait remonter en arrière et nous raconte ce qui s’est passé dans la vie de Hattie pendant l’année écoulée pour en arriver à ce moment fatal pour la jeune fille. L’alternance de chapitres sur l’enquête policière à travers les yeux du Shérif « Del », par ailleurs très ami avec le père de la victime, et de chapitres sur la vie de Hattie à travers ses propres yeux mais aussi ceux d’un troisième personnage, donnent un rythme soutenu à cette lecture qui devient très vite addictive. L’intrigue est très bien construite, les chapitres sur Hattie se terminant bien souvent sur un indice aussitôt exploité dans le chapitre suivant consacré à l’enquête policière. Cette construction qui balade le lecteur entre passé et présent est hautement passionnante et tient bien en haleine. Il y a plusieurs suspects possibles, plusieurs hypothèses qui se forment dans l’esprit du lecteur, d’autant plus s’il est un « pro » des thrillers et le tout est de savoir laquelle va se révéler être la bonne. C’est ce que j’apprécie dans les romans de ce genre, quand je me dis « ouais ben c’est lui/elle » et que plus tard tard, je me dis « ah ben non c’est ça qui s’est passé » et que plus loin encore je change encore d’option. C’est ce que l’autrice nous fait dans ce thriller, elle nous fait tourner en bourrique, forçant notre esprit à imaginer la résolution finale mais une résolution finale qui change au fil des pages qui se tournent. Et l’histoire en elle même est aussi passionnante. Sur fond de littérature théâtrale, on apprend à mieux connaître Hattie. Elle met mal à l’aise, elle questionne, elle émeut, on a beaucoup de mal à la cerner et à savoir qui elle est vraiment. C’est frustrant mais c’est ce qui nous fait tourner les pages de ce roman pour en découvrir toujours plus sur cette jeune fille déterminée. L’autrice nous offre également une belle réflexion sur les sentiments amoureux, sur les choix de vie et leurs conséquences. Ce thriller m’a fait passer un excellent moment de lecture et si vous voulez savoir qui est Hattie Hoffman et ce qui lui est arrivé, rendez-vous en librairie le 21 mars prochain .

Cet avis vous a-t-il été utile ?

OMG!!!!!!!! Quelle claque!!!!!! Un thriller exceptionnel !!!!! Et je pèse mes mots! Je le fini à l'instant il faut que je trouve les mots pour vous le décrire.....mais j avais besoin de partager ça avec vous tt de suite! Mais punaise QU EST CE QUE C'EST BON!!! Waouhhhhhhhh!!!!! Je n'ai pas d autres mots ce soir😛 Dommage qu'il n'y ai que 5 etoiles!!!!!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Prenant place dans une petite ville, on suit dans ce récit trois narrateurs, dont Hattie Hoffman, une jeune femme qui rêve d’ailleurs, d’une vie riche, éclatante. À travers les différents points de vue, le décor est planté, les personnages sont mis en scène, avec ce qu’ils peuvent avoir de part d’ombres. Et souvent, les gens que l’on croie connaître nous sont totalement étrangers. C’est ainsi que le lecteur va découvrir quelle personne était Henrietta Hoffman, ce à quoi elle aspirait. Quelque part, ce roman nous rappelle de ne jamais se fier aux apparences, que certains sont comme des icebergs: il se cache bien des choses, sous la surface. Avec une construction intéressante sans être originale, Mindi Mejia parvient à tenir son lectorat en haleine jusqu’à la fin de son récit grâce à de nombreux rebondissements, bien qu’il soit possible de deviner assez vite qui est le meurtrier de Hattie, la jeune femme aux multiples facettes. On oscille sans cesse entre vérité et mensonge, entre authenticité et manipulation, entre passé et présent, le tout avec une grande facilité, et peu à peu, le puzzle prend forme, nous livrant un roman prenant, vraiment difficile à lâcher. Un éveil à l’amour si intense qu’il en sera dévastateur. Un très bon thriller, malgré l’identité évidente (pour moi) du coupable.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie NetGalley et les éditions Mazarine pour m'avoir fait découvrir ce petit polar bien élaboré et original dans sa construction jusqu'à son dénouement plutôt classique je dois dire. J'ai vu venir la fin malheureusement. J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman notamment dans sa construction, son intrigues, l'auteur a choisit d'écrire ce polar à trois voix ce qu'il l'a rendu très intéressant. J'adore ce genre de style car on voit l'histoire avec des points de vue différents: avec les yeux de la victime Hattie, avec les yeux de Peter le nouveau professeur d'anglais et biensur avec ceux de Del le shérif de la ville. Les protagonistes de ce livre sont remarquablement bien amenés. Ils sont vrais. L'auteur a choisit un thème récurrent, très actuel et très réaliste , je pense que d'avoir écrit cette intrigue comme si on se trouvait dans une sorte de huit clos à trois voix, lui a donné de la crédibilité, du suspense et surtout du rythme. Il se lit facilement, l'écriture est fluide et assez addictive je dois dire. Nous sommes dans la petite ville de Pine Valley dans le sud du Minnesota avec Hattie, une jeune fille étudiante presque majeure qui veut quitter cette ville après son diplôme pour New York. Elle pense que là bas, elle pourra être elle-même. Hattie est une jeune femme brillante, enjouée, naïve qui vit sa vie comme dans les pièces de théâtre de son lycée en faisant semblant et en interprétant plusieurs "rôles" pour se faire accepter par tout le monde, elle ne veut décevoir personne. Mais le problème c'est quand jouant la comédie comme elle le fait , elle manipule les gens comme elle veut sans qu'ils s'en aperçoivent… Un nouveau professeur de littérature anglaise, Peter, débarque au lycée de Pine Valley, il est jeune, séduisant, marié et mal dans sa peau. Il décide de monter une pièce de théâtre avec ses élèves: MacBeth …. La malédiction va-t-elle frappée de nouveau? Hattie est retrouvée morte dans la vieille grange abandonnée des Erickson et c'est le shérif Del qui connaît tous les habitants de la ville , qui est un ami du père de Hattie , qui va devoir enquêter avec ses adjoints. Ce qui ne va pas être une partie de plaisir pour lui: difficile de dire à son ami comment sa fille a été assassinée, difficile d'accuser un habitant de cette petite ville, difficile de fouiller dans la vie des gens qu'il connaît et côtoie tous les jours…. Je recommande ce polar écrit d'une façon originale. J'ai vraiment aimé ces trois points de vue qui se croisent et se relient parfaitement jusqu'au dénouement très conventionnelle, j'ai vu venir la fin vitesse grand V mais cela ne m'a pas gênée plus que ça car je suis rentrée dans cette histoire réaliste et addictive que je n'ai pas pu lâcher avant la fin. Un polar théâtral à lire avec délectation!!!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Mais quelle p****n de tragédie !!! Mon coeur a bien été malmené tout au long de cette terrible histoire... Il s'est emballé, il s'est serré, il a été transporté, il a pleuré, il a saigné... Il est encore meurtri aujourd'hui. Tout est minutieusement orchestré dans ce roman. Chaque détail compte. J'ai beau chercher, je ne lui trouve aucun défaut. Il a su m'atteindre là où ça fait autant de mal que de bien. Il m'a bouleversée tout simplement. Il y a des passages qui m'ont plongé comme dans un état de grâce, où tout se joue au ralenti. Où chaque parole, chaque mot, chaque soupir, chaque battement de coeur, prennent des dimensions énormes... Qui je suis, c'est Hattie. Presque 18 ans. Une grande passionnée. Brillante, intelligente. Sa vie, elle la mène comme au théâtre. Selon le rôle qu'elle doit jouer. Elle compose. Puis, lui, est arrivé. Et depuis... Je vous laisse le découvrir ou plutôt le savourer... Qui je suis, c'est l'histoire d'une passion maudite, d'une tragédie à la Shakespeare. C'est beau, c'est bon, c'est intense, c'est grand... Mais c'est surtout terrible et affreusement dramatique. Je remercie Netgalley et les éditions Mazarine, pour leur confiance.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C’est le genre de livre que je vois passé partout, dont je ne sais rien, mais j’ai super envie de le lire. Un thriller, pourquoi pas ! Allons y ! Ca fait assez longtemps que je n’ai pas lu de thriller, donc j’avais un peu peur que ce soit vraiment dur à lire. Au final pas du tout, en réalité, je dirai que c’est assez psychologique comme histoire… J’avais le sentiment que tout le monde me menait en bateau… Que ce soit clair : j’ai lu ce livre en moins de 24h. Je ne pouvais pas le lâcher avant de connaître le fin mot de cette histoire ! Au final, je me suis couchée en laissant 100 pages, je me suis dit « si je continue, je vais devoir le finir, impossible de laisser à peine 50 pages ». Vite, vite, je me lève et je dois absolument le finir ! Je veux connaitre le coupable ! J’ai été subjuguée par Hattie. J’ai adoré ce personnage, cette actrice hors pair. Vraiment, un personnage fabuleux! Tellement bien construit ! Elle m’a étonnée, émue, séduite, énervée.. et d’autres émotions encore, au fil des pages. J’ai eu le sentiment qu’elle me menait par le bout du nez, comme elle fait avec son entourage. J’avais en tête une fin qui me semblait tenir la route. Et au moment où j’étais sûre de moi, tout se bouscule et tout change ! C’était GÉANT! Je n’ai rien vu venir, ce fut une vraie surprise pour moi ! Je ne vous parle pas de l’histoire car je préfère ne pas trop vous en dire. Le mystère doit rester entier ! En tout cas, c’était hyper intense, angoissant, intriguant… mais aussi touchant et révoltant.. D’ailleurs, le synopsis est super bien écrit, il en dit beaucoup sans en dire trop, les éléments principaux de l’intrigue reste secret ! En bref, J’ai ADORÉ cette lecture qui m’a surprise du début à la fin !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Qui je suis ? Comment répondre à cette question face à une Hattie aux mille visages ? Alors que la jeune femme ne le sait pas elle-même. Qui est-t-elle vraiment au point d'avoir mis son existence en péril et finir sauvagement assassinée et mutilée ? Victime ou responsable d'un enchaînement d 'événements qui pousseront, un individu, un proche, un inconnu dont elle a croisé la route à l'assassiner ? Hattie est-elle victime d'un crime lié au hasard ou d'une vengeance personnelle ? C'est ce que le lecteur découvrira au fil des chapitres dans ce récit à plusieurs voix, et tout au long de l'année qui précédera sa mort. Del, le shériff et ami de la famille connait Hattie depuis toujours, tout le monde connait Hattie dans ce petit village de Pine Valley au fin fond du Minnesota. Pourtant il doit mener cette enquête avec toute l'objectivité possible , en ignorant ses sentiments envers Bud et Mona les parents et Hattie elle même. Hattie la jeune fille sage de 18 ans, que le sherrif a vu grandir, Hattie la jeune fille qui rêve de New-York et de gloire, Hattie la brillante étudiante particulièrement douée pour la comédie, Hattie la comédienne qui endosse des rôles mais pas que sur scène. Hattie c'est la jeune fille aimante que voit ses parents, l'amie fidèle de Portia, la petite amie parfaite de Tommy et l'amante passionnée qui sait ce qu'elle veut, capable de tout pour celui qu'elle aime et qui l'aime en retour malgré les risques d'une relation compromettante qui le détruirait. "-Je t'observe, Hattie. Tu cancanes avec Portia avant les cours, tu encourages toutes ses idées ridicules, tu lui racontes des bobards. tu laisses Tommy te tripoter à la cafétéria (...) Tu joues à l'élève parfaite avec tous les profs avec qui j'ai parlé " Ce récit psychologique est narré à plusieurs voix, celle des personnages principaux engagés dans cette aventure, c'est entre présent et passé que le lecteur découvrira la vérité. Ainsi il fera la connaissance de la vraie Hattie, mais en existe-t-il une seule et unique ? N'est-elle pas une somme de plusieurs facettes ? Hattie déroute son public et plus particulièrement celui a qui elle en montre le plus. "je ne sais toujours pas comment t'appeler. Avec tous tes noms . Toutes tes identités. C'est à travers les révélations de la jeune fille que nous appréhenderons la personnalité complexe d'une adolescente a plusieurs visages, qui s'adapte et joue le rôle que l'on attend d'elle , la fifille à ses parents, l'amie complaisante, la petite amie ... en fonction de critères sociaux, de codes et de règles auxquels nous devons tous nous plier pour ne pas être marginalisés, ce qui rend cette histoire crédible. Cependant à trop jouer ne risque-t-on pas de perdre son identité et que pourront être les conséquences quand certains découvrirons qu'ils ont été dupés, comme c'est le cas ici ? C'est pour moi un des messages forts de l'auteure. de nos comportements et nos interactions avec d'autres peuvent naître des conflits ou tout au contraire, nos actions pourront les éviter. de ce fait la question que se pose le lecteur tout au long de cette intrigue c'est celle-ci : Hattie est-elle victime ou coupable ? de part ses actes n'est-elle pas responsable de sa propre mort et de l'effet boule de neige qui en découle ? Certains vont s'en convaincre mais l'avouer est difficile. "- Je pense que Hattie est responsable (...) J'aimais cette fille, j'en aimais chaque parcelle d'effronterie et d'impertinence" Pour d'autres le coupable n'est pas forcement celui qui a tenu le couteau, mais celui qui l'a séduite compromettant son avenir, le sien et celui de sa propre famille. Cette vision des choses que nous propose Mindy Mejia est déroutante et effrayante. Comment peut-on incriminer une jeune fille assassinée, la juger responsable de sa propre mort ? Tout ceci nous prouve que rien n'est simple, ni tout blanc ni tout noir, mais Hattie est-elle la seule coupable, qu'en est-il de la responsabilité de son amant, adulte sensé et responsable qui aurait pu mettre un terme a cette relation destructrice et éviter ce drame ? Mais peut-on lutter contre l'amour qui fait perdre toute raison ? Efface-t-il les sacrifices, les mensonge et les trahisons ? A chaque lecteur de trouver en lui les réponses à ses questions. Le style de l'auteur est fluide, plaisant et addictif. Mindy Mejia instille le doute en nous et le lecteur se persuade de connaitre le meurtrier et ses motivations, cependant l'auteure va nous scotcher avec un dernier rebondissement inattendu alors que le coupable ayant avoué son crime est condamné. Je remercie Net Galley et les Editions Mazarine pour m'avoir permis de découvrir la plume et l'imagination de Mindy Mejia avec ses personnages bien campés qui suscitent chez le lecteur de multiples émotions. Presque un coup de coeur pour ce premier roman de cette auteure que je conseille de découvrir et que je vais suivre. Une belle couverture et un titre intriguant avec un résumé qui tient ses promesses.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une très belle découverte ! lu en quelques jours, j'ai été totalement embarquée dans ce roman. Une jeune fille apparemment sans histoire est retrouvée assassinée, que s'est-il passé, qui l'a tuée ? Le récit alterne entre 3 points de vue, ce qui en fait sa force : tout d'abord la jeune fille, qui rêve d'une vie intense, trop à l'étroit dans sa petite ville de campagne, que nous apprenons à connaître à travers les mois qui ont précédé sa mort ; mais aussi l'un de ses professeurs, exilé contre son gré dans cette contrée reculée, et enfin, le shérif responsable de l'enquête. La psychologie de chaque personnage est particulièrement travaillée, et chacun est touchant et humain. L'alternance des points de vue, et du passé/présent est habilement menée et instille petit à petit les éléments qui amènent à la découverte de la vérité. Bref, un roman noir très prenant et particulièrement poignant et émouvant. Un coup de coeur pour moi ! Je recommande ! Merci à NetGalley et aux éditions Fayard/Mazarine.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

On peut dire de Hattie Hoffman qu’elle est une lycéenne exemplaire : bonne étudiante, enfant facile, bonne amie, actrice talentueuse, … Alors quand elle est retrouvée assassinée après la pièce de théâtre du lycée, MacBeth dans laquelle elle avait le rôle principal, personne ne peut y croire. La question que tout le monde se pose évidemment est … Qui a tué Hattie Hoffman ? L’histoire est racontée de trois points de vue différents, en alternance chapitre après chapitre. Ceux de Hattie elle-même et de Peter Lund, professeur d’anglais au lycée, nous en apprennent énormément sur la genèse de ce drame durant les mois qui l’ont précédé. Celui du shérif Del Goodman évoque l’évolution de son enquête au cours des journées qui ont suivi la découverte du corps. Ce dernier est un grand ami de la famille Hoffman, en particulier de Bud, le père de Hattie. Aussi met-il un point d’honneur à élucider cette affaire d’une façon irréprochable et le plus rapidement possible. Sous ses airs de jeune fille méritante et intelligente, Hattie passe sa vie à jouer des rôles. Dans la vie comme au théâtre, elle se transforme et joue le personnage que tout le monde veut qu’elle soit. Que ce soit par exemple en faisant semblant d’avoir peur afin de repousser son frère aîné la taquinant quand elle était petite, ou en prétendant s’intéresser au football ou divers autres sujets afin de se faire des amis ou d’entrer en contact avec des personnes qui l’intéressent. Mais jouer tous ces rôles devient épuisant. Au fond d’elle-même, elle veut juste que quelqu’un l’aime pour ce qu’elle est vraiment, et garde l’espoir que sa vraie vie commence un jour. Il est difficile d’en dire plus au sujet de ce livre au risque d’en dévoiler un peu trop, et le mieux pour l’apprécier vraiment est de ne pas en savoir plus avant d’en commencer la lecture. Rapidement on apprend ce qui s’est passé, mais cela n’empêche pas de suivre avec un grand intérêt les dernières semaines de la vie d’Hattie, parallèlement à l’enquête qui a suivi le drame. La complexité des personnages, qu’ils soient attachants ou non, fait ressortir beaucoup de sentiments différents au cours de la lecture. Qui je suis est un thriller psychologique convaincant, surprenant et plein de suspense, avec une intrigue particulièrement intéressante. J’ai beaucoup apprécié.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai totalement dévoré ce roman. Dès le début, où l’on découvre le corps de Hattie, jusqu’à la résolution, je n’ai presque pas pu reposer le livre. J’ai beaucoup apprécié la chronologie de ce thriller. L’auteur revient dans le passé, pour que Hattie puisse narrer son histoire, et qu’on puisse comprendre ce qui a mené à son meurtre. On alterne également son point de vue avec celui de Del, le shérif chargé de l’enquête et proche de la famille, et celui de Peter, le professeur d’anglais de Hattie, dans le passé et dans le présent. Ces deux derniers personnages m’ont attiré plus de sympathie que celui de Hattie. En effet, celle-ci, qui rêve de devenir comédienne, joue un rôle auprès de tous ses proches, et n’hésite pas à manipuler pour arriver à ses fins. Malgré cela, elle reste un personnage assez intéressant. Peter est complètement largué et affligé par le dilemme, et Del tente de mener son enquête, tentant de concilier l’affection qu’il porte à la famille de Hattie et sa conscience professionnelle. J’ai trouvé que les personnages secondaires manquaient un peu de consistance, on ne les découvre que par le point de vue du protagoniste qui est le narrateur. Mais cela ne m’a pas empêchée de m’immerger entièrement dans l’histoire. L’écriture de l’auteur, que je ne connaissais pas, est très agréable, le découpage de ses chapitres également, et l'ensemble donne un rythme assez soutenu et incite à tourner les pages assez rapidement. J’ai, de plus, été absolument ravie par la fin, parce que j’étais partie sur une fausse piste concernant l’assassin. La conclusion était parfaite selon moi, surprenante et avec un soupçon d’optimisme, comme je les aime. Ce livre donne également une certaine leçon, à force de jouer un rôle, il peut arriver de blesser les autres et d’en arriver à des conséquences dramatiques. Je remercie beaucoup NetGalley et les éditions Fayard-Mazarine pour la découverte de ce thriller très sympathique.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :