Story of a girl

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Envoyer des titres NetGalley directement à votre Kindle ou votre application Kindle.

1
Pour lire sur votre Kindle ou dans votre application Kindle, merci d'ajouter kindle@netgalley.com en tant qu'adresse e-mail approuvée pour recevoir des documents dans votre compte Amazon. Veuillez cliquer ici pour des instructions détaillées.
2
Ensuite, retrouvez votre adresse e-mail Kindle dans votre compte Amazon et ajoutez-la ici.
Publication 5 juil. 2017 | Archivage 16 août 2017

Résumé

J’avais treize ans quand mon père m’a surprise avec Tommy Webber. Tommy avait dix-sept ans. Je ne l’aimais pas. L’histoire remonte à presque trois ans. Depuis, mon père ne m’a plus jamais regardée dans les yeux. Deanna voudrait se débarrasser de cette réputation de fille facile qui lui colle à la peau. Elle l’a décidé : cet été sera celui de la seconde chance. En trouvant un petit boulot dans la pizzeria du coin, elle compte mettre de l’argent de côté. Suffisamment pour partir loin de cette ville, loin des préjugés, loin de cette image qui ne lui ressemble pas. Elle n’imaginait pas que le prix à payer pour se racheter une vie serait si élevé : devoir affronter chaque jour la présence de Tommy, qui travaille avec elle…

J’avais treize ans quand mon père m’a surprise avec Tommy Webber. Tommy avait dix-sept ans. Je ne l’aimais pas. L’histoire remonte à presque trois ans. Depuis, mon père ne m’a plus jamais regardée...


Ils recommandent !

« Story of a girl est un mélange très rare. C’est un livre impossible à lâcher. Il reste avec vous longtemps. » 
- John Green

« Story of a girl est un mélange très rare. C’est un livre impossible à lâcher. Il reste avec vous longtemps. » 
- John Green


Formats disponibles

FORMAT Ebook
ISBN 9782016254707
PRIX 9,99 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (EPUB)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

C’est rare que je « déteste » un roman, la dernière fois, ça devait être Maybe Someday, une lecture qui date de deux ans. Mais « Une fille comme ça » ne fut pas une bonne lecture et je me dois être honnête, SP ou pas.


Le gros point négatif de ce roman, c’est clairement Deanna, le personnage principal. A 13 ans, Deanna a été surprise dans un moment d’intimité assez explicite avec un adolescent de 17 an s par son père. Depuis ce jour, ce dernier semble avoir une piètre opinion d’elle et ne se comporte plus vraiment comme un père, mais plus comme un étranger. De plus, son « petit-ami » d’époque, Tommy, n’a pas hésité à dire au lycée toute l’histoire. Ainsi, Deanna est considérée comme la « salope » de la ville. Trois ans plus tard, Deanna a 16 ans et cette aventure lui colle toujours à la peau…


Le résumé me tentait beaucoup et j’étais très curieuse de lire ce roman. Malheureusement, je ne sais pas si c’était voulu par l’auteur ou pas ; mais Deanna est juste la personne la plus égoïste que j’ai pu rencontrer. Ses pensées, ses gestes, font d’elle une vraie peste. Même si elle a parfois bon cœur et pense à son frère qui se trouve dans une situation délicate (devenu papa très jeune sans ressource), elle peut se montrer une véritable garce envers sa propre meilleure amie ! En effet, sa meilleure amie fréquente un garçon, l’ami d’enfance de Deanna et celle-ci est clairement jalouse. Je ne vais m’éterniser, je pense que vous avez compris ce qu’il va se passer…Bref. Pour moi, c’était fini.

C’est dommage car ce roman avait du bon potentiel. Par exemple, j’ai beaucoup apprécié les sujets sur la deuxième chance et le regard des autres. En effet, pour certaines fois, il est difficile d’obtenir une seconde chance et le regard des autres nous le fait bien comprendre. Je pense qu’on regrette tous au moins quelque chose qu’on a fait ou dit dans notre vie, et il est vrai que parfois, on voudrait changer les choses. Mais malheureusement ce n’est pas possible. Pour certains cas, des événements bouleversent ta vie à jamais comme tomber enceinte adolescent…J’ai trouvé le roman très réaliste et plutôt bien approfondi. La vie est difficile et ce n’est pas toujours un happy end. Mais d’un autre côté, il y a de l’espoir et si on bat, on peut trouver du positif dans quelque chose de « négatif ». J’ai beaucoup aimé cet aspect-là du roman et rien que pour ça, je ne regrette pas (vraiment) ma lecture !

De plus, le roman se lit très vite. Moi-même qui n’ai pas apprécié, je l’ai lu d’une seule traite. L’écriture est agréable et très facile à lire. Encore un autre bon point !


En bref, malheureusement, à cause d’un personnage détestable, je n’ai pas aimé ma lecture. Néanmoins, ça reste un bon livre avec une intrigue réaliste et intéressante. Si un jour vous avez l’occasion de lire ce roman, alors pourquoi pas tenter, on est tous différent, et je serai d’ailleurs très curieuse de connaître votre avis !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Si j'ai eu l'occasion de lire ce roman grâce aux éditions Hachette (et au site NetGalley), je tiens à préciser qu'il a déjà connu une traduction française publiée aux éditions Thierry Magnier, en 2008 : Une fille comme ça. Depuis qu'elle a été surprise, par son père, il y a trois ans, dans un moment d'intimité avec son petit ami, Deanna traîne une sale réputation : celle d'une fille facile, d'une salope. Parce qu'être définie par un faux-pas lui est devenu insupportable, notre protagoniste ne désire que retrouver sa dignité. Pleine de bonne volonté pour se refaire une réputation de jeune fille respectable, Deanna apparaît comme le vrai point noir du roman. Qu'est-ce qu'elle peut être peste, par moment ! Dommage car, à côté le roman possède de nombreuses qualités. En plus d'évoquer avec justesse les difficultés des relations familiales et amicales, surtout à cet âge, Sara Zarr aborde la vie avec le regard des autres et la possibilité d'obtenir une seconde chance, parfois très difficilement. Qu'on le veuille ou non, certains événements et certaines paroles bouleversent une vie à jamais, même si on les regrette. Ce roman sur l'adolescence et ses bouleversements plaira aux lecteurs qui sont en plein dans cette période et ses difficultés.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Tout d’abord je remercie NetGalley et les éditions Hachette romans pour l’opportunité de découvrir ce roman.

Deanna a dix-sept ans. Il lui reste un an à passer dans son lycée, dans sa petite ville paumée où tout le monde semble connaître tout le monde, et où l’occupation principale est de répandre les potins. Malheureusement pour elle, son potin à elle reste le plus croustillant du patelin depuis quatre ans…

L’année scolaire se termine et Deanna pense pouvoir échapper ne serait-ce qu’un peu aux conséquences d’une histoire qui date de ses treize ans, au moins pour l’été. Mais pour cela il lui faut aussi fuir sa maison, puisque là-bas non plus sa réputation ne lui laisse pas de répit.

Au lycée, seuls ses deux meilleurs amis lui permettent de tenir le coup. Chez elle, c’est son frère et sa nièce qui lui donnent une raison de rentrer. Entre le jugement, les moqueries et les provocations de ses camarades la journée, et le regard déçu et plein de honte de son père le soir, Deanna n’a pas une chance de s’épanouir et de se sentir heureuse.

Alors pour l’été, elle décide de se trouver un petit boulot. Pour gagner de l’argent, mais aussi pour payer le projet qu’elle nourrit en secret et qui représente sa lueur d’espoir. Malheureusement, ça n’est pas aussi simple, et elle se retrouve à travailler avec celui avec qui tout a commencé.

Les années ont passé, mais Deanna est d’une certaine manière restée bloquée là-bas. Cet été il lui faudra affronter son passé, et mettre de l’ordre dans son présent, si elle veut enfin pouvoir espérer un avenir qui ne soit plus noir ou gris, mais contenant un peu de lumière.

Entre relations familiales, amitiés, premier boulot, responsabilités, aléas de la vie, on trouve dans ce livre, au cours de ces quelques semaines d’été, autant de sujets abordés, de nœuds que l’on tente de démêler.

Deanna peut faire preuve par moments de beaucoup de maturité. Mais principalement, ce n’est qu’une ado paumée, qui se raccroche aux branches d’une famille brisée depuis trop longtemps. Je ne me suis pas autant attachée à elle que je l’aurais cru. Elle serait presque banale en fait pour moi. J’ai trouvé que certaines de ses réactions manquaient d’intensité, quand d’autres étaient exagérée en regard de la situation.

Un autre fait m’a un peu gênée, bien que je comprenne qu’il ait en fait été fait le choix de ne pas traiter vraiment ce sujet-là. Mais ce qui arrive à Deanna quand elle a treize ans, qui est la cause de tous ses malheurs ultérieurs, est traité comme si elle était, au moins en partie, en cause. Mais pour moi, à treize ans, quelle que soit la soit disant maturité ou le consentement, elle était une victime. Et c’est ainsi que tout le monde aurait dû la voir et la traiter. Or, presque personne (même pas elle, mais là je comprends le point de vue) ne voit ça de cet œil-là. Et ça, ça me dérange.

J’attendais du coup plus de ce côté-là, que le sujet soit un peu plus abordé, plutôt que d’être juste la toile de fond de l’histoire familiale. Mon attachement aux personnages aussi a été un peu moyen. J’ai donc apprécié ma lecture, mais sans plus. Il m’a manqué ce petit quelque chose, cette manière de traiter le sujet, qui aurait pu faire passer cette lecture de moyenne à très bonne.

En bref : Une lecture moyenne dont j’attendais plus, en terme d’approfondissement des personnages et dans l’exploitation d’un sujet important et difficile.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Après ce qui s'est passé entre elle et Tommy, lorsqu'elle avait 13 ans et lui 17 ans, Deanna a gagné la réputation de fille facile. Aujourd'hui, elle est bien décidée à inversé la tendance, en travaillant dans la pizzeria du coin afin de gagner assez d'argent pour partir loin de cette ville, des préjugés et loin de cette image qui lui ressemble pas. Mais ce qu'elle n'avait pas prévu, c'est d'affronter chaque jour Tommy, qui travaille avec elle.

Deanna est une héroïne qui je n'ai pu que comprendre qui n'aurait pas eu envie de partir loin pour changer de vie surtout après les évènements survenus des années plutôt et qui lui colle à la peau ? J'ai trouvé que l'héroïne avait beaucoup de courage, car elle n'a pas une vie de famille facile, j'ai beaucoup aimé le lien qui la relie à son frère qui est là pour elle dans les bons et mauvais moments tous comme elle l'aide, de plus elle trouve la force d'affronter Tommy, l'objet de ses tourments.

Tommy, j'ai pesté contre lui, pour cet évènement survenu à cause de lui, je l'aurais presque détesté puis je n'ai pu qu'être d'accord avec lui dans sa démarche à se faire pardonner et repartir de zéro dans sa relation avec Deanna.

Cette histoire m'a ému, happé, tenue en haleine et criant de vérité, car ça peut nous être arrivé ou à un proche ou connaissance, l'auteur à travers son héroïne, nous donne une leçon de courage et nous transmet le message suivant quels que soient les obstacles de la vie, il y a toujours une solution pour sortir de l'impasse que dresse la vie sur notre chemin.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Deanna, depuis ses treize ans, est vue comme une «fille-facile» après que son père l’ai découverte en train d’avoir des rapports sexuelles à l’arrière de la voiture du meilleur ami de son frère aîné. Le lendemain, tout le monde est au courant et sa réputation est faite et lui colle à la peau. Lors de l’été de ses 16 ans, elle décide de reprendre sa vie en main et d’effacer son passé et sa réputation. Elle trouve du travail dans une pizzeria, et dès son premier jour elle apprends qu’elle devra travailler avec Tommy, celui qui lui pourrit la vie depuis trois ans, déjà.

J’ai été un peu déçue par ce roman. Je m’attendais à découvrir une histoire plus forte, plus poignante; à y découvrir plus de péripéties et un plus gros dénouement.
Finalement ça été une lecture très rapide, mais qui ne m'a pas plus touché que ça.. Je suis restée sur ma faim. Au moment où le roman s’est terminé, j’ai eu l’impression que c’était le moment où justement l’histoire allait réellement débuter. Je ne dis pas que c’était une mauvaise lecture, au contraire je pense que c’est un roman qui a beaucoup de potentiel, des personnages attachants, mais je pense qu’il y manque beaucoup d’actions, de dénouements/péripéties.

Cependant on comprends bien que l’auteure a pour but de montrer qu’il est possible, comme Deanna, d’avancer malgré notre passé. Car Deanna a un lourd passé, et subit beaucoup de harcèlement au quotidien à cause de sa réputation de «fille-facile» au lycée comme dans la vie de tous les jours. Elle a aussi beaucoup de mal dans sa relation avec ses parents, et surtout avec son père. Deanna tente tant bien que mal d’effacer cette réputation, c’est un personnage qui a un fort caractère qui apprends à pleurer et montrer ses émotions tout au long du roman.

En bref, ce n'est pas un mauvais roman mais je m’attendais vraiment à plus. Je vous recommande de le lire pour vous faire votre propre avis.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Mon avis : Je remercie tout d'abord les éditions Hachette et la plateforme NetGalley pour l'envoi de ce roman dans le cadre d'un partenariat. Lorsque j'ai vu qu'il était proposé sur NetGalley, je n'ai pas hésité à le demander car le résumé me tentait beaucoup, ce genre de lecture est tout à fait le genre que j'apprécie et qui me font passer en général est excellent moment livresque, ce roman n'a pas dérogé à la règle car j'ai vraiment adoré cette histoire et la plume de cette auteure est complètement addictive, il n'y a qu'un seul bémol à cette lecture c'est la fin qui arrive trop brutalement , j'aurais voulu un peu plus de contenu pour ce final.


Du coté de l'histoire : Nous faisons la connaissance de Deanna, une jeune fille de seize ans qui tente de se reconstruire comme elle peut depuis trois longues années déjà. En effet lorsqu'elle avait treize ans, son père la surprise dans une position pas très confortable avec un jeune homme appelé Tommy qui avait alors dix-sept ans. Depuis Deanna vit comme elle peut entouré de ce père qu'il ne la regarde plus et ne lui adresse que très peu la parole si ce n'est que pour lui faire des réflexions. Elle a mauvaise réputation et pourtant celle-ci est une jeune fille douce qui ne veut attirer l'attention. Elle a un rêve, partir de cette maison familiale pour vivre avec son frère , sa belle-sœur et sa petite nièce qu'elle adore et pour cela elle va se trouver un travail dans une pizzeria miteuse du coin où par malchance elle va devoir travailler avec Tommy, qu'elle n'avait pas revu depuis cette histoire. Pas facile pour la jeune fille d'oublier son premier amour et les dégâts que cela a engendré sur sa vie. Deanna va devoir etre forte pour avancer et se reconstruire comme elle peut...

Du coté de l'écriture: J'ai beaucoup aimé la plume de Sara Zarr, elle est fluide, agréable et cette histoire est vraiment addictive. Dès les premiers chapitres je me suis plongée dans l'univers de cette jeune fille un peu perdue et tellement attachante. Beaucoup de questions découlent de cette histoire, c'est incontestablement un roman qui nous fait réfléchir. Qui est réellement à blâmer dans cette histoire, cette jeune fille amoureuse très jeune d'un junkie qui en abuse? Ce père qui blessé dans son égo, ne peut passer à autre chose? La société et ses rumeurs qui peuvent en quelques mots détruire la vie des autres? Nous voyons également toute la détresse de cette jeune adolescente qui tente presque seule de se reconstruire et tente de faire oublier tous ces ragots qui l'accompagnent au quotidien encore trois années plus tard. J'ai vraiment beaucoup aimé la façon dont l'auteure aborde ce sujet, beaucoup de délicatesse et d'émotions sont mises dans ce roman.

En conclusion : J'ai vraiment beaucoup aimé cette histoire et le personnage de Deanna, les sujets abordés ne sont pas faciles du tout mais sont ici traités avec beaucoup de subtilité et d'émotion. Ce n'est pas un livre très drôle et il peut être parfois dérangeant mais je l'ai trouvé d'un réalisme exemplaire . Je n'ai qu'un seul regret qui est un final un peu trop direct à mon gout, il m'a laissé sur la faim, j'aurais voulu un peu plus de profondeur . La plume de l'auteure est vraiment agréable et je viens de refermer un très bon roman Young-Adult que je vous recommande vraiment.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Enfin un livre qui ne dégouline pas de bons sentiments ! Il raconte juste une petite partie de la vie de Deanna. Sans fioriture, sans retournement de situations rocambolesques, sans suspens à s'arracher les cheveux. C’est une histoire plutôt simple presque banale qui, malheureusement, pourrait arriver à n’importe quelle ado d'aujourd’hui. C’est ce que j’ai aimé : une histoire criante de vérité.
Elle raconte ce qui se passe tous les jours dans des milliers de famille à travers le monde dans sa banalité la plus simple. Elle nous prouve une fois de plus que la réputation d’une femme ne tient pas à grand chose et que la parole de l’homme vaut toujours plus que celle de la femme. Qu’on est encore hélas vite cataloguée, alors qu’à 13 ans, on en fait tous des erreurs ; et qu’à cet âge rien n’est irréparable.
Cette histoire met en avant la classe moyenne qui s’en sort tout juste, en faisant des tonnes de sacrifices tous les jours. Mais que ce n’est pas pour autant qu’elle est moins heureuse.
Non, l’argent ne fait pas le bonheur mais pour peu qu’on fasse quelques sacrifices on peut toujours y arriver.
Ca fait du bien parfois d’être juste confronté à la réalité.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :