Butterfly Dreams

Le livre phénomène de la romance sicklit

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 10 mai 2017 | Archivage 11 juil. 2017

Résumé

Corin a vingt-cinq ans, une boutique qui marche bien et… une peur panique de mourir jeune. Chaque semaine lui apporte son nouveau lot de symptômes plus inquiétants les uns que les autres, jusqu’au jour où, persuadée d’avoir un problème cardiaque, elle intègre un groupe de soutien. C’est là qu’elle rencontre Beckett. 
Beckett dont le cœur s’est arrêté un beau matin. Trois minutes. Trois minuscules minutes qui ont changé sa vie à jamais. Finis le saut à l’élastique, les matchs de foot endiablés et les voyages au bout du monde. Désormais, il est malade.
Mais, quand le destin projette ces deux âmes blessées l’une contre l’autre, c’est peut-être leur chance de réapprendre à vivre… et à aimer ? 
Une bouleversante histoire d’amour et d’espoir.

"Cette romance a tout pour faire vibrer et émouvoir : un humour mordant, des personnages complexes et touchants, et un message fort et positif à délivrer. Vivez pleinement !" Espace Culturel Gouesnou

“Meredith Walters est l’auteure vers laquelle je me tourne quand je veux un livre qui m’aspire dans une histoire magnifique avec un coup de poing émotionnel,”—Sawyer Bennett, auteur
 

Corin a vingt-cinq ans, une boutique qui marche bien et… une peur panique de mourir jeune. Chaque semaine lui apporte son nouveau lot de symptômes plus inquiétants les uns que les autres, jusqu’au...


Formats disponibles

FORMAT Ebook
ISBN 9782280376679
PRIX 7,99 € (EUR)

Vos liens

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)

Chroniques partagées sur la page du titre

Mon avis:

​Que ca fait du bien de lire un roman tout doux, poétique et sensible.
​Nous faisons la connaissance de Corin, une héroïne un peu hors normes, que nous avons peu l'occasion de rencontrer dans nos romances.
​Elle a 25 ans, elle est propriétaire d'une petite boutique, elle n'a pas d'amis, plus de famille à part une sœur qu' elle déteste, mais surtout elle a un soucis et de taille, elle est hypocondriaque.
​Le thème est posé dès le début du roman, et malgré le poids, malgré la gravité de la maladie, l'auteur nous montre une héroïne pleine d'humour, d'autodérision, de réparties et franchement c'est très habile.
​De ce fait nous ressentons encore plus d'admiration, et de compassion pour Corin et plus les pages passent, plus nous découvrons les raisons de ce mal-être et plus nous l'adorons.
​Elle est un vent de fraîcheur et de légèreté et vraiment chapeau.
Persuadée d'être malade , persuadée de voir la mort arriver, elle enchaîne médecins, et groupe de soutien , tentant de comprendre et surtout cherchant enfin quelqu'un qui accepte de la croire.
Sur sa route elle va rencontrer Beckett, un miraculé de la mort.
​Il avait tout pour être heureux, un job, un corps sportif, une fiancée, tout mais son cœur lui a fait une farce et depuis il doit revoir tous ses plans d'avenir.

​Comment deux êtres aussi malades du cœur, malades de l'esprit vont-ils pouvoir trouver le courage de se donner leurs cœurs respectifs ?
​Peut-on aimer quelqu'un qui peut mourir demain alors que l'on a déjà connu ca auparavant ?
​Peut-on tolérer de vivre aux côtés de quelqu'un qui s'invente bon nombre de maladies alors que notre propre temps est compté ?

​C'est une très jolie romance, pleine de sensualité, et de sensibilité.
​Poésie, promesses, rêves , tout est fait pour offrir une jolie pièce de cinéma et laisser votre cœur s'envoler dans les airs.
​UNe histoire qui force à se poser et à se recentrer sur ses idéaux, sur ce qu'on offre à notre entourage, sur ce qu'on souhaite vraiment du lendemain ?

UN conte des temps modernes, à savourer par tous les amoureux de la vie et des romances enchanteresses

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ça commence fort puis ça tire un peu en longueur.
Trop d'introspections, trop de réflexions, peut-être. Je me suis dit que j'allais peut-être m'ennuyer... Et bien, pas du tout !
J'ai été captivée par ce récit, empli de sentiments divers et bourré de fortes émotions...
La maladie et la mort sont omniprésentes. Toute l'histoire tourne autour de ces sujets.
Ca peut paraître lourd, voire cafardeux mais, pas du tout.
L'auteure aborde très bien ces thèmes sans tomber dans le pathos. Du coup, on embarque avec elle.
De plus, outre les quelques point communs que j'ai avec Corin ( Mon Dieu ! ), l'auteure nous gratifie, tout au long du récit, de bons mots bien placés, de réflexions humoristiques qui nous font sourire au moment où on en a le plus besoin.
On suit nos héros lors de leurs parcours de reconstruction et, bien qu'ils soient très différents, ils se rapprochent et se complètent.
Une jolie histoire, pleine d'émotions, qui m'a fait verser ma petite larme (voire plus).
Très beau moment !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une Hypocondriaque, et un sportif blessé apprennent à vivre, à sourire, et surtout à reprendre espoir ensemble ...

"Depuis toujours, mes rêves étaient faits de papillons. De papillons sauvages. Libres. Aux couleurs vives".

Corin est une jeune femme bouleversée par la mort successif de sa mère et son père, tout les deux atteint de cancer. Elle les a vu mourir petit à petit, ce qui a causé chez elle un traumatisme insurmontable, Corin est hypocondriaque. Pour elle son corps, lui fait passer un message que comme ses parents elle est malade et va bientôt mourir pourtant les médecins ne trouve absolument rien, son corps est en parfaite santé, mais sa tête ....
Respirer. Inspirer, expirer. Inspirer par le nez. Expirer par la bouche. Je ne pouvais plus respirer. Ma poitrine était comme comprimée et l'air s'escrimait à se frayer un chemin dans ma gorge beaucoup trop serrée... J'étais à deux doigts de m'évanouir".
Corin a t-elle vraiment fait son deuil ?
Beckett, a tout pour lui, il est beau, sportif et sort avec une jeune femme magnifique, dans un appartement de rêve jusqu'au jour où à cause d'une malformation cardiaque pendant son jogging matinal, il fait une crise cardiaque, déclaré mort pendant 3 minutes. Beckett ne sera plus jamais le même, il ne pourra plus jamais jouer au foot ou forcer sur son coeur, au risque de faire une autre attaque et cette fois ne pas s'en sortir... Mais comment réussir à vivre, quand on ne peut pas supporter ne plus être celui qu'on été avant, entre Sierra et lui rien ne va plus, sa petite amie aventureuse ne supporte plus le nouveau Beckett faible qui ne peut plus partir à l'aventure, sauter en parachute dès que l'envie lui en dit.. Mais heureusement le groupe de soutient "Coeur rapiécés" est là pour l'aider à surmonter sa nouvelle vie.
C'est alors qu'un jour il croise une jeune femme entrain de faire une crise d'angoisse sur le trottoir, quand il veut l'aider elle lui hurle "Fichez-moi la paix" et part en courant. A la surprise générale c'est la nouvelle participante au groupe de soutient "Coeur rapiécés", il la reconnait des la seconde où il l'aperçoit... Mais Corin, en plus d'être hypocondriaque, a beaucoup de mal à se laisser approcher et surtout à se faire des amis, elle en a qu'un seul Adam et il est aussi son associé à l'Atelier de poterie Agile Argile qu'ils ont ouvert dès la fin du lycée à 18 ans.
Mais Beckett ne se laissera pas démonter par le rejet de Corin, et essayera petit à petit d'approcher se papillon aux ailes cassées. Au fil du temps il vont apprendre à se connaitre, à s'apprécier et à voir la vie d'une couleur totalement différente, finalement la vie n'est peut être pas fait seulement de gris...
"çà suffit, Corin. Ne bousille pas ta seule chance de t'en sortir. Tu devrais plutôt être reconnaissante qu'il ait accepté de te recevoir si vite".
L'épilogue est intense, on est triste, on a peur, on veut absolument savoir la fin de cette histoire ...
Pour conclure : c'est un roman poignant, triste, beau et inspirant, qui nous fait prendre conscience qu'il ne faut pas vivre "en pensant que notre heure est proche" mais vivre jour après jour comme ci c'était le dernier.
Si vous avez aimé "Nos étoiles contraires" Alors lisez Butterfly dream vous allez adoré !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Corin et Beckett ont tous deux des problèmes de coeurs, deux coeurs abîmés qui doivent réapprendre à vivre. Beckett est une boule d'énergie, il respire la joie de vivre, le bonheur et optimiste à tous moments. J'ai beaucoup aimé son personnage, il ne se laisse pas abattre, il avance. A contrario, je ne me suis pas attachée à Corin que j'ai trouvé trop égoïste. Dommage, parce qu'elle est rigolote et a de la réparti.

A. Meredith Walters amène là une histoire avec du potentiel. J'ai trouvé très intéressant le sujet abordé ici et la manière dont celui-ci est abordé m'a plu.

Une jolie romance qui sera vous réchauffer le coeur !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Il s’agit ici d’un roman d’amour, mais pas uniquement, c’est surtout l’histoire d’une rencontre de deux personnes qui aurait pu se connaître depuis longtemps puisqu’ils ont grandi en fréquentant les mêmes endroits.

L’un était très actif et n’avait peur de rien jusqu’à sa crise cardiaque à 28 ans, mais un jour, tout a basculé et il doit apprendre à s’imposer des limites, pour son bien.

L’autre est une jeune femme qui a peur de tout et qui s’empêche de vivre une vie tout à fait normale. Oui, elle est hypocondriaque, mais son passé lui a donné des raisons de l’être. Sa mère est morte très vite d’un cancer de la peau alors qu’elle n’était qu’une adolescente. Ce décès a été suivi très rapidement par celui de son père, à qui l’on avait diagnostiqué qu’une simple grippe alors que la situation était bien plus grave. Depuis, cette jeune femme va de médecin en médecin, voulant identifier la cause de ses douleurs et de ses malaises, elle fait des crises de panique et ne supporte pas qu’on la regarde comme une folle.

C’est touchant, émouvant et pourtant au début dans les premiers chapitres, on ne la comprend pas, on lit ce qu’elle éprouve et l’on aurait envie de la secouer pour l’envoyer en thérapie. Peu à peu, on appréhende une infinie partie de son mal-être, on voit qu’elle souffre physiquement, que ce n’est pas que psychologique. En effet, si elle est en réalité en parfaite santé, son cerveau, convaincu qu’il y a un problème, et ce de manière totalement indépendante de sa volonté, envoie des informations contraires au reste de son corps ce qui déclenche des symptômes physiques. Ses crises de panique l’empêchent de respirer jusqu’à lui faire perdre conscience. Et honnêtement, je l’applaudis de chercher à comprendre ses douleurs et de ne pas tout simplement s’enfermer chez elle et devenir agoraphobe en plus de tout le reste.

En parallèle de cette rencontre, il y a les familles de nos héros, leurs amis aussi et la manière dont il gère leur névrose ou le changement radical de train de vie que la santé impose à Beckett. L’auteur ne les épargne pas et j’aime cela.

Meredith Walters nous explique très bien ce qui l’a conduite à en arriver là, et comment, peu à peu, l’héroïne peut aller au-delà de son hypocondrie en ne se focalisant plus sur sa santé. Le fait de ne plus penser uniquement à ce qui finira un jour par la tuer l’apaise légèrement.

L’auteur a su me toucher et me faire apprécier ces personnages. Je les ai vus évoluer, s’ouvrir aux autres et prendre conscience de leurs erreurs.

C’est un beau roman que je vous conseille de découvrir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Corin a une attaque de panique en pleine rue quand un inconnu lui vient en aide. Mais après ça, elle s’enfuit. Leurs chemins se recroisent quelques mois plus tard quand Corin rejoint Cœurs rapiécés, un groupe où se réunissent des personnes ayant eu des crises cardiaques. C’est un groupe de soutien qu’intègre Corin quand elle pense souffrir d’une maladie cardiaque. Elle est certaine que son corps va lâcher, comme pour ses parents. Son médecin lui affirme qu’elle va bien, mais pour elle, ce n’est pas possible. Elle sent et elle sait qu’elle ne va pas bien.

L’histoire est touchante et captivante. Les thèmes de la maladie, de la mort, de la combativité sont abordés avec justesse, mais j’ai trouvé qu’il y avait parfois quelques longueurs, sûrement dues à certains raisonnements de Corin. J’ai survolé ces moments de réflexions où le tourbillon de ses pensées négatives m’agaçait parfois. Même si je sais que c’est à cause de son hypocondrie, j’ai vraiment eu du mal avec quelques passages.

J’ai trouvé Corin égoïste et très défaitiste. Elle a peur de mourir et refuse de vivre. Elle ne profite pas du présent et a peur du futur. Les personnes qui l’entourent essayent de l’aider et j’ai même été surprise par certains personnages à la fin. Mais elle ne veut rien savoir et se braque automatiquement quand les gens lui disent qu’elle va bien. Mais le traumatisme du passé est tellement profond que pour elle, c’est faux. C’est vraiment dommage, car elle a le sens de la répartie et quelques piques m’ont fait rire.

Est-ce surprenant que j’ai littéralement craqué pour Beckett ? Cet homme sportif et mignon fait une crise cardiaque pendant son footing et après quelques semaines difficiles, il se fait à sa nouvelle vie sans football et toutes les choses nuisibles pour son cœur. Après tous ces moments durs, il reprend goût à la vie, même s’il doit s’adapter. Il fait preuve d’un optimisme nouveau et cette nouvelle façon de voir l’avenir va le pousser à ne pas baisser les bras face au pessimisme de Corin.

J’ai eu peur en m’approchant de la fin, car nous avons des éléments qui nous font penser à une certaine fin. J’ai stressé en lisant les dernières pages, j’ai prié, espéré. Je n’avais pas envie de connaître la fin, mais d’un autre côté si. Le final est dur pour nos petits cœurs, mais il tellement beau. Malgré les petits défauts, j’ai passé un très bon moment de lecture.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ça faisait un moment que je n’avais pas lu de sick-lit, une tendance nouvelle avec un ou deux personnages principaux qui est malade ou handicapé, ce qui entraine un certain type de drama et une intensité dans les réactions des protagonistes.

Il y a donc un peu de rebondissements et de mélo prévisibles dus au genre, mais aussi un humour surprenant grâce à l’héroïne. Corin est hypocondriaque, causée par des traumatismes passés, mais elle est aussi complètement barrée dans sa tête, et cela donne lieu à des pensées, répliques et actions hilarantes qui m’ fait souvent sourire, et même déclenché un mini fou rire. Ca faisait longtemps et ça fait du bien.

Il s’agit donc d’une romance avec beaucoup d’émotions, narrée en alternance entre les deux héros, Corin qui est donc dingue et Beckett qui est chou et pas aussi sûr de lui qu’il ne le montre. C’est attendrissant de voir un héros qui doute également de la manière dont il peut se rapprocher et séduire la fille de ses rêves.

J’ai bien aimé cette histoire en un seul roman, un bon choix de la part d’Harlequin !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce fut une lecture intéressante et sympathique. Ce que j’ai adoré chez Corin c’est que malgré son pessimisme, elle est dotée d’une bonne dose d’humour, de sarcasme parfois piquant et d’autodérision. J’ai plusieurs fois souri et pouffé à ses blagues et je me suis beaucoup reconnue dans ses interrogations et ses peurs. Cependant, j’ai eu du mal à m’attacher à elle dans la première partie du roman, car je l’ai trouvé très nombriliste et égoïste. Elle s’améliore grâce au contact de Beckett, un personnage que j’ai beaucoup aimé pour son positivisme permanent, sa joie de vivre à toute épreuve.
Le gros point fort de ce livre est son thème et son ambiance. Même si cette histoire évoque des sujets tristes, elle n’est pas déprimante pour autant. Arriveront-ils à guérir ensemble ? Comment aimer quelqu’un que l’on pourrait perdre à tout instant alors que l’on a déjà tout perdu ? Ce livre raconte comment deux personnes vont tenter d’avancer et de panser ensemble leurs blessures. Quelques longueurs vers la fin ont ralenti ma lecture, je pense notamment aux réflexions des personnages qui parfois mettent du temps à aboutir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?
Aucune

Ce livre, qui pourrait mettre à mal notre moral, est une leçon de vie que tout le monde devrait prendre. Je suis assez mitigée par mon ressenti. Il vous fera ressentir tout un tas d'émotions vis-à-vis du sujet, mais également grâce (à cause ?) de son personnage féminin. Surtout ne vous arrêtez pas à son comportement parfois plus que déroutant.

Il ne m'a fallu qu'un week-end férié pour le dévorer. Car, on s'attache à ces personnages que la vie a décidé de maltraiter. Corin est une jeune femme qu'on aime et déteste à la fois, parce que c'est une hypocondriaque qui se fait tout un foin de pas grand-chose. Elle nous donne l'impression d'être une parfaite égoïste qui ne pense qu'à sa mort imminente ... Mais à travers ses points de vue, on s’aperçoit qu'elle est surtout enfermée dans son passé à cause de ce qu'elle a traversé lors de son adolescente. Elle est tellement enfermée dans son mal-être qu'elle ne voit pas que les autres ont continué d'avancer sans elle.

Beckett, à tout perdu en quelques secondes, lui qui était un sportif dans l’âme, fonceur, doit tout arrêter (même le café) pour préserver son cœur malade ! Et puis, il s'est vraiment réveillé, a compris qu'il était encore vivant et que si son cœur battait encore, il serait peut-être temps d'en profiter... Un groupe de soutien et quelques étourderies plus tard, son chemin croise celui de Corin, Il est prêt à se battre pour elle, à lui montrer que la vie vaut la peine d'être vécue.

Avec ce livre, on se rend compte que la vie n'est pas toujours rose, elle met beaucoup d'obstacles sur notre chemin, mais nous amène toujours vers les personnes qui peuvent compter. Une romance sympathique qui nous emmène dans une vie où vous vivez avec une épée Damoclès au-dessus de votre tête. Même si les sujets abordés ne sont pas joyeux, la lecture l'est par les gaffes des uns, les réflexions des autres. Une émouvante histoire qui pourrait vous faire verser une petite larme

Aucune
Cet avis vous a-t-il été utile ?

En bref, si j'ai souvent eu du mal avec Corin et son caractère, j'ai aimé Beckett dès les premiers instants et je me suis laissée porter par leurs aventures. Les hauts et les bas sont savamment distillés pour maintenir le lecteur scotché à l'intrigue et on ne peut que vouloir savoir de quelle manière leur histoire d'amour va évoluer. La plume de l'auteur nous permet de ressentir d'une façon intense tous leurs sentiments et m'a laissée une nouvelle fois en pleurs....

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Dés les premiers pages, le rythme et le ton sont donnés, on va dévorer le récit, c'est dynamique drôle et émouvant.

Commençons par le phénomène Corin, hypocondriaque, un rien excessive mais qui se ´soigne'.

L'auteure nous traduit ses angoisses de manière délicieuse, avec un soupçon de sarcasme, la juste dose entre émoi et humour.

Beckett est un malade du coeur - un vrai malade... Il a du mal à accepter son état diminué et tente de trouver une nouvelle raison à sa vie .... Il est cependant courageux car les sacrifices sont énormes mais reste assez imbuvables pour ses proches . Par contre avec Corin il se révèle doux et protecteur. 

Le récit est raconté en alternance avec leurs deux voix et ressentis. Le style est énergique, habile et cela rajoute une réelle dimension a l'histoire.

La romance est ultra attendue mais n'en perd pas en saveur ni intérêt pour autant.

C'est bien écrit et on se laisse bercer par la tranquillité de cette romance.

En bref : Une romance mignonne toute en douceur malgré un thème délicat celui de la maladie. Corin est une héroïne attachante mais également parfois extrêmement agaçante , même si on la comprend au fil des pages . Beckett est le héros tendre comme on les aime même si on a parfois du mal à croire qu'il pourrait exister .... Une histoire un peu trop facile à mon goût mais agréable à découvrir et qui donne le sourire par sa simplicité .

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Chronique de Diana

Un grand merci à Netgalley France ainsi qu'aux Editions Harlequin pour ce roman.



Cette romance est tout simplement une merveille. Elle possède tout pour vous faire vibrer et vous émouvoir. En effet l'espoir et l'amour en sont les piliers.



Corin est une héroïne atypique, clairement hypocondriaque elle est toujours en quête de nouveaux symptômes qui annonceraient sa fin toute proche. Elle n'est pas la reine du positivisme et tente d'avancer malgré tout entre les rdv médicaux et ses crises de panique. C'est d'ailleurs pendant une crise qu'elle croise une première fois notre héros, Beckett.



Celui-ci est d'un positivisme parfois énervant mais son vécu l'explique pleinement. Il doit apprendre à vivre en étant différent de celui qu'il a toujours été auparavant.



Ces deux là ne devraient pas s'entendre et pourtant ils se complètent, se soutiennent et se soignent tout à la fois. Entre remise en question et ode à la vie l'auteure nous embarque pleinement.



J'ai souffert pour nos deux héros tout en étant attendri. J'ai eu envie de leur apporter du réconfort et j'ai souhaité sincèrement que tout devienne plus simple. Mais la vie n'est jamais un long fleuve tranquille.



J'ai adoré tant l'histoire que le message. La construction des personnages est soignée. Ils sont complexes et on pourrait tout à fait les avoir dans notre entourage.



A. Meredith Walters a su sublimer les sentiments et elle a apporté un vrai message positif dans son œuvre. Vivre pleinement est toujours profiter des gens et des moments. Je ne connaissais pas du tout son style et il est d'une fluidité et d'une justesse qui font de son livre une fantastique romance.

Cet avis vous a-t-il été utile ?
Aucune

Romance originale de part la personnalité de l'héroine qui est névrosée et hypocondriaque ; la maladie physique et mentale est abordée mais l'humour permet de ne pas tomber dans le mélodrame. Bon roman

Aucune
Cet avis vous a-t-il été utile ?

De la sick-lit : ça faisait longtemps que je n’en avais pas lu !

Pour qui : Pour celles et ceux qui ont aimé par exemple Nos étoiles contraires.

Mon avis : Nous sommes ici dans de la sick-lit, c’est-à-dire de la littérature dont l’un au moins des héros a une maladie grave. Ici, Corin est hypocondriaque. Après avoir vu mourir ses deux parents, de maladies qui n’avaient pas forcément été détectées, on peut comprendre qu’elle soit méfiante. Quant à Beckett, c’était un jeune homme sportif, au train de vie très sain, mais son coeur a lâché. Depuis quelques mois, il porte donc un pacemaker.

Tous les deux vont se rencontrer véritablement dans un groupe de paroles (ils se sont déjà vus auparavant, mais dans des circonstances très particulières). D’abord complètement réfractaire à l’idée de se confier à lui, Corin va peu à peu finir par apprécier leurs discussions, et même plus…

Je ne suis pas une grande amatrice de sick-lit, mais Butterfly Dreams est plutôt bien fait. J’ai trouvé la fin un peu trop convenue, mais on est dans une romance, donc on l’accepte. Le personnage de Corin est particulièrement touchant. Elle est complètement submergée par ses problèmes, et met du temps à ouvrir les yeux et à voir ceux des autres. Beckett est un peu moins original à mon goût.

En bref : Une romance qui change.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai tout de suite été séduite par la couverture de l’ouvrage qui ne manque pas d’attirer l’oeil. Une fois plongé dedans, j’ai lu Butterfly Dreams d’un trait, sans m’arrêter, appréciant l'alchimie entre les deux protagonistes qui prennent le temps de se connaître, de se découvrir et de s’apprécier. Loin d'être effrayé par les différentes phobies de Corin, Beckett est prêt à l’aider à affronter ses démons. Il ne la fuit pas comme d’autres avant lui et lui montre qu’elle aussi mérite d’être aimé, que la vie vaut d’être vécue. Ensemble, ils se soutiennent et affrontent les moments difficiles. L’auteure aborde dans son roman des sujets sensibles comme la maladie, le deuil et la mort avec une plume empreinte de douceur et d’espoir. Elle y intègre des scènes plus légères qui viennent équilibrer l’atmosphère générale du récit. Même si l’intrigue peut paraître prévisible, j’ai trouvé l’histoire bien amenée. Elle se laisse parcourir et nous montre parfaitement que chaque moment de vie est précieux. Les sentiments ressentis tout au long de la lecture sont authentiques et j’ai passé un bon moment de lecture. Une romance que je vous recommande : elle nous touche, mais nous fait également sourire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

L’avis d’Ysra

Corin, jeune femme de 25 ans a apparemment tout pour être heureuse. Elle possède avec son meilleur ami Adam une petite boutique de poterie et en apparence semble parfaitement épanouie. En apparence seulement… Depuis le décès de ses parents, elle est en proie à de violents cauchemars et développe une hypocondrie, envahissante au quotidien. Elle se rend à des réunions de groupe de parole et fait la connaissance de Beckett. Beckett lui aussi revient de loin. Il se sent malheureux depuis son accident cardiaque, depuis qu’il ne peut plus pratiquer les activités qu’il aimait tant. Et là où ça match plutôt bien c’est la différence de nos deux protagonistes, qui au final vont être parfaitement en harmonie, ensemble. (Il faut dire que Corin est tout de même très excentrique ^^)

J’avoue avoir eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire au début, car c’est assez long à démarrer. Avec un peu de persévérance j’ai continué ma lecture et j’ai bien fait car au final, c’est une belle histoire touchante et émouvante. Au travers de Corin, on apprend un peu plus sur cette maladie qui peut nous faire dire que c’est souvent du « cinéma » mais qui cache une réelle souffrance pour la personne qui en est atteinte. Beckett est absolument génial ! Il est doux, prévenant, et très patient envers elle. Après un gros passage à vide, il va réapprendre à vivre et Corin est le petit déclencheur qui lui fallait. J’ai adoré le voir être parfois un grand enfant qui vit ses rêves à fond.

L’écriture de Mérédith est fluide et addictive, et c’est en partie grâce à elle que j’ai persévéré au début ; elle a opté comme choix de narration un chapitre à deux voix, et j’aime beaucoup ce genre… C’est super intéressant d’avoir les avis des deux personnages principaux.

En bref, ce roman pour moi a été une belle surprise et un très bon moment de lecture. L’auteure a misé sur les sentiments sans tomber dans le côté mélodramatique, et a fait de son œuvre un roman plein de pep’s et de joie de vivre. Si vous avez envie de passer un bon moment de détente, n’hésitez pas je vous le conseille.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

On se retrouve pour mon avis sur Butterfly Dreams, une petite romance sympathique qui nous plonge dans le quotidien de Corin, quelque peu hypocondriaque (quelque peu j'ai dis? que dis-je!! c'est plutôt très-beaucoup-énormément).

En effet, certains éléments de sa vie font qu'aujourd'hui Corin réagis à tout ce qu'elle ressent et en fait des symptômes, si tant est qu'un jour, elle rencontre Becket dans un groupe de soutien pour cœur malade .. et qu'à partir de ce jour, plus rien ne sera comme avant..

Alors non, tout ne change pas du jour au lendemain, mais au travers leur récit, leur rencontre, leur histoire, chacun va apprendre..
C'est surtout de Corin dont il est question mais on a quelques chapitres avec le point de vu de Becket (tous les 2 ou 3 chapitres à peu près) et c'est sympa d'avoir sa façon de penser.

Alors j'ai beaucoup aimé l'histoire, et le thème qui est vraiment intéressant! On en parle pas assez de l'hypocondrie..

Mais quelques points noirs ont fait que je n'ai pas apprécié ma lecture comme je l'aurai voulu. C'est peut être le style de l'auteur qui m'a un peu ennuyé? mais je ne suis pas sûre car quelques fois, sa plume était vraiment fluide et la narration s'enchaînait plutôt facilement.. Ce sont alors les dialogues peut être qui ne m'ont pas convaincue?...

Corin et Becket sont du genre taquins et ils s'envoient dès le début, des petites répliques piquantes ..mais comme on dit : qui aime bien, châtie bien .. leurs petites bourrades au début j'aimais bien, mais je m'en suis vite lassée!

Et il y a aussi le fait que parfois on avait de superbes passages intenses et forts en émotions et on passait d'un coup à un moment "vulgaire"... ça me gâchait ce moment où j'entrais dans l'histoire. .. bref ce sont plusieurs petites choses qui m'ont un peu déconcertées et fait un peu soupirer pendant ma lecture..

Les personnages sont cependant très attachants mais encore une fois je suis déçue du personnage d'Adam, qui est complètement survolé! Alors je sais que j'ai un peu une passion inexpliquée pour les personnages secondaires, et qu'Adam est un personnage secondaire .. Mais là j'ai trouvé qu'il ne servait vraiment à rien?! Et ça m'a un peu agacé d'avoir des infos inutiles, alors que je me suis aussi attachée à ce personnage .. j'aurai aimé qu'il soit plus travaillé! .. mais peut être qu'il y aura un autre tome avec son histoire à lui? qui sait?!

Voilà c'est un bilan plutôt mitigé, mais qui tire quand même vers le positif parce que l'histoire, le sujet, et la façon dont il est traité sont très intéressants et que les personnages sont tout de même attachants.

Merci à NetGalley et Harlequin pour cette lecture

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Corin, c'est une héroïne entière qui ne peut laisser aucun de nous indifférent. C'est le type d'héroïne qui entraîne deux types de réaction complètement opposées : soit tu tombes sous son charme, soit elle t'agace au plus haut point. Pour ma part, je me suis attachée à elle très rapidement.

J'ai d'ailleurs pris conscience avec elle, que j'aime beaucoup les personnages qui se retrouvent dans un marasme sans nom du jour au lendemain, à balader un désespoir incommensurable dans leur bandoulière. Des personnages broyés par la vie, pleins de fêlures, de fragilités et de vulnérabilités. Ah, quand ils sont bien construit, quand le travail sur leur psychologie est profond et sincère, ils sont magiques et je les adore.

Corin est magique et je l'ai adoré.

Elle est pleine de névroses, hypocondriaques pour des raisons plus que légitime, elle doute de tout, de rien, d'elle-même et surtout de l'avenir. Toutefois, elle est loin de se satisfaire de sa situation. Bien au contraire, elle bataille contre elle-même et tente de sortir du cercle vicieux de l'apitoiement. Plutôt que de la secouer, elle m'a donné envie d'entrer dans le roman pour lui dire It Gets Better (un peu comme une star du projet !) et lui faire un câlin.

Heureusement, pour elle, elle rencontre Beckett et c'est lui qui se charge de cette partie-là. Il va littéralement lui faire un câlin, la rassurer et la sortir d'une mauvaise passe.

Beckett, c'est le mec solaire, celui qui entraîne la bonne humeur autour de lui, celui qui entraîne les autres vers le haut, celui qui est toujours à l'initiative de supers projets, de nouvelles aventures, de nouveaux sports, de nouveau tout. Et puis, la vie à décidé de le remettre à sa place. Pendant son jogging quotidien, sa poitrine se sert, il ne sent plus son bras, quelques minutes et sa vie basculent.
Ses capacités ne seront plus jamais les mêmes, il va devoir revoir sa vie à la baisse, enfin, c'est ça façon de voir les choses dans un premier temps. Il lui faut surtout trouver un nouvel équilibre, pour lui, ses proches et sa petite copine.

Il devient malgré lui, un optimiste forcé, le mec qui rassure tout le monde pour qu'on arrête de le traiter comme un infirme. Il se balade avec un sourire plaqué au visage à chaque instant de la journée et encore plus quand il se sait observé, typiquement, c'est la bougie qui éclaire, mais se consume en même temps.

Il a besoin d'être sauvé, elle a besoin d'être sauvée.
Elle est hypocondriaque, il est malade.
Ils vont se rencontrer à un groupe de soutien, la grande question est de savoir sont-ils compatibles ?

J'ai passé un excellent moment de lecture avec ces deux bras cassés. Ils m'ont fait beaucoup de peine tour à tour, mention spéciale pour Corin, qui est juste bouleversante. Elle est sincère et ça la rend tristement attachante. Ils sont tous les deux dans un triste état et pourtant, ils sont pleins de courage, d'ambition et d'espoir pour l'avenir. Ils y croient, pas toujours à la même intensités, pas toujours synchronisés, mais ils y croient et c'est beau. Il faut dire qu'ils sont beaux ensemble, notamment parce que leur humour s'accorde à merveille. D'ailleurs, plus d'une fois, j'ai pouffé de rire de leurs réparties hautes en couleur, surtout celle de Corin (#FanGirl)

Verdict : Ce roman, au-delà de la romance, tout à fait suffisante cela dit, c'est une histoire de deuil, de résilience, de guérison, d'équilibre et de réalisation de soi. C'est aussi l'histoire de ces vies qui changent de direction, parce que le hasard à décidé de s'y inviter. C'est aussi une histoire de confiance, d'acceptation du soutien des autres. Ce sont des petites et des grandes leçons sur la vie, amenées avec sincérité, sans pathos, sans fioriture par l'auteur.

Ce roman, c'est la rencontre entre deux personnages et c'est aussi ma rencontre avec ces personnages. Quand je l'ai fermé, j'étais satisfaite de leurs choix, un peu comme avec des amis que je quitte l'esprit tranquille pour de nouvelles aventures. Ils vont me manquer et je leur souhaite le meilleur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le résumé et le thème spécial du livre m'ont donné très envie de le découvrir, j'étais assez intriguée de savoir si je pouvais aimer ce genre d'histoire. Il s'est avérée que oui.

J'ai eu un énorme coup de coeur pour le personnage de Beckett que j'ai trouvé très courageux et authentique par contre j'ai eu plus de mal avec celui de Corin. Dès le départ on se rend compte qu'elle fait des crises pour rien mais on n'arrive pas vraiment à comprendre leur sens. Au fur et à mesure de l'avancement de l'histoire nous en apprenons un peu plus sur le sujet ce qui est une bonne chose. Mais même avec les explications j'ai continué à avoir du mal avec ce personnage.

Par contre pour ce qui est de Beckett, je dois dire que là ça a fonctionné avec moi, même si certains petits points sont peut-être un peu trop gros pour moi mais globalement mon impression sur lui est vraiment favorable et je dois dire que c'est son personnage qui apporte le plus à l'histoire.

Pour ce qui est du thème j'ai apprécié que nous abordons un univers pas vraiment développé dans la romance. J'ai aussi trouvé que cela avait été fait très facilement à aucun moment j'ai eu l'impression que la maladie prenait le pas sur l'histoire qui se met en place.

La chose que j'ai particulièrement aimé dans ce livre c'est que l'auteur nous rappelle, avec certains événements, que nous face à des personnes malades et que tout peut arriver...

Je trouve que ce livre est très fort émotionnellement surtout sur la dernière partie mais que c'est aussi cela qui fait toute sa force.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai craqué sur la couverture, vous avez vu toutes ces couleurs ? Ces beaux papillons ? Je vous promet que l’histoire est aussi jolie que cette couverture.

Corin est hypocondriaque. Elle est en cesse persuadée d’être malade, d’avoir une malade grave, bien que tout ces tests médicaux la déclare en parfaite santé. Corin est sûre et certaine, que son corps est malade, et qu’elle va mourir. Elle se rend régulièrement à divers groupes de paroles, afin de trouver du soutien, et des personnes ayant les mêmes symptômes qu’elle. Autant vous dire, que nous sommes loin des clichés de la Romance. Elle n’est pas spécialement jolie, pas spécialemenent naîve non plus. C’est une jeune femme tout à fait normale, comme vous et moi.

Corin est un personnage que j’ai trouvé très très attachant. Au fil des pages, je ressentais ses angoisses, ses peurs. Elle m’a émue plus d’un fois, avec son parcours de vie et ses blessures. C’est vraiment une personne qui a besoin de rencontrer quelqu’un de bienvaillant qui va l’aider à avancer, à sortir de ses peurs. Et voici venir, Beckett.

Je vous avoue que Beckett ne m’a pas spécialement émue, ni séduite. Ce n’est pas le but de cette histoire. Nous ne sommes pas là pour tomber en amour pour un nouveau Book Boyfriend. C’est un homme qui a été malmené par la vie, et qui est condamné à mettre ses habitudes de vie au placard. Plus de sport, plus de sorties folles. Une vie calme et posée, rien de folichon en soi. J’ai aimé son côté optimiste, toujours prêt à aller de l’avant malgré les obstacles.

Leur rencontre est loin d’être banale. Puis, ils se retrouve comme si le destin en avait decidé ainsi, ils ne cherchaient pas à se revoir. Enfin, lui si. Ils sont mis sur la route, l’un de l’autre, comme pour leur offrir une personne pour les épauler. Leur tenir la main pour surmonter les embûches semées par la vie. Leur histoire qui se crée est très jolie et spontanée. On s’attend à une romance, oui, mais elle est d’une douceur incroyable. Tout ce fait délicatement, comme un papillon en plein vol.

J’ai aimé les descriptions des sentiments des personnes et le fait d’avoir une double narration. Même si je n’ai pas été séduite par Beckett, j’ai beaucoup apprécié avoir son point de vue, en plus il est plein d’humour. Prêt à tout pour faire sourir Corin.

En bref, c’est une très jolie histoire, avec des sujets difficiles mais un happy end très réussi. Je recommande !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un magnifique roman , une belle leçon de vie, de bonheur.

Corin est hypocondriaque. Elle croit être malade et condamnée. Elle se rend à un groupe de paroles et rencontre Beckett, opéré du coeur.

Un roman poignant. Corin nous touche, nous fait de la peine par son déni, sa peur de vivre. Beckett va lui montrer le chemin, le redonner le goût de la vie, lui sur qui l'ombre de la maladie plane.

Un roman qui nous prend les tripes, on souffre pour Corin, on admire le courage de Beckett, sa positivé.
La fin est bouleversante. Les larmes affleurent.

Une magnifique lecture sur la vie, la maladie, le deuil, la manière de les affronter.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Lorsque j'ai vu la couverture de ce roman j'ai tout de suite craqué. Il fallait que je le lise! J'ai donc commencé ma lecture sans même avoir lu le résumé avec l'espoir que l'intrigue soit aussi belle que la couverture.
Dans Butterfly Dreams, nous faisons la connaissance de Corin une jeune femme qui a très peur de la mort. La perte de ses parents pendant son adolescence l'a traumatisé. Hypocondriaque, sa vie est rythmée par les rendez-vous chez le médecin. Chaque semaine, elle a une nouvelle maladie et à chaque nouvelle maladie, elle intègre un groupe de soutien. C'est dans un groupe de soutien qu'elle va rencontrer Beckett. Entre les deux jeunes gens le courant va rapidement passer mais Corin, esclave de ses névrose a du mal à aller se laisser aller et à ouvrir son cœur à Beckett. Le jeune homme est néanmoins tenace et va tout faire pour briser sa carapace. Je ne vais pas y aller par quatre chemins mais je ressors très mitigée de ma lecture. J'ai eu beaucoup de mal à m'attacher à Corin. Je l'ai trouvé assez égoïste et froide. Je peux comprendre que la perte de ces parents est un traumatisme mais elle refuse l'aide de tout le monde et se coupe des personnes qui lui veulent du bien. Elle ne s'intéresse pas aux autres mais se plaint fréquemment que les autres ne s'intéresse pas à elle. Seul Becket arrive petit à petit à faire sa place à ses côtés mais là encore la jeune femme le repousse régulièrement. J'ai trouvé sa manie de se rendre dans les groupes de soutiens alors qu'elle n'est pas malade assez culottée et immature. J'ai eu plusieurs fois envie de la secouer voire même de lui botter les fesses pour qu'enfin elle se rendre compte qu'elle a la chance d'être en bonne santé et qu'elle se décide à vivre sa vie. Corin m'a laissé insensible mais ce n'est pas le cas de Beckett! J'ai eu un gros coup de cœur pour lui. Il est à l'opposé de Corin. Malgré ses graves problèmes cardiaques qui sont comme une épée de Damoclès au dessus de sa tête, il croque la vie à pleines dents et essaye de se construire un avenir radieux.
En conclusion, je suis assez partagée sur cette lecture. J'ai eu beaucoup de mal à me faire au personnage de Corin et je l'ai rapidement prise en grippe. Heureusement Beckett était là pour m'aider à terminer ma lecture! Je remercie les éditions Harlequin et Net Galley pour cette lecture!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Butterfly Dreams me tente depuis sa sortie, le résumé est plus qu'attirant et cette couverture est tout simplement magnifique ! J'avais déjà entendu parler de l'auteure mais je ne l'avais jamais lu. C'est maintenant chose faite.

Nous rencontrons Corin, une jeune femme de 25 ans à qui la vie sourit, seulement l'auteure nous a créer une héroïne comme on en voit peu dans la new romance, elle est hypocondriaque. Chaque douleur, si petite soit elle, la convainc qu'elle va mourir dans un avenir très proche. Seule et persuadée que personne ne peut la comprendre, elle s'inscrit à un groupe de soutien.
On y rencontrera, Beckett, jeune homme dont la vie a été bouleversé par un arrêt cardiaque de 3 minutes. Toutes les folies qu'ils faisaient avant, saut à l'élastique, grand voyages, sports lui ont été retiré. Ils doivent vivre avec un appareil qui lui permet de faire battre son coeur normalement. Il vit chaque jour comme si c'était le dernier.

Leur alchimie est immédiate, on la ressent bien à travers la plume de l'auteure. J'ai vraiment beaucoup apprécié ces deux personnages que tout oppose mais qui vont apprendre à se connaitre et à se soutenir. Beckett ne fuit pas du tout Corin, et l'aide à affronter ses peurs.
Je trouve très bien qu'on aborde le sujet de la maladie, on en voit de plus en plus dans les romances et c'est bien de montrer certains aspects que l'on ne voit pas toujours forcément.
Nous ressentons beaucoup d'émotions au fils des pages du roman, et même s'il est quelques prévisibles, ça n'enlève rien au charme du livre.

C'est pour moi une bonne découverte, je tenterai surement les autres livres de l'auteur.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Corin tient un atelier qui marche bien, cependant elle a une peur panique de mourir jeune. Elle rejoint une groupe de soutien persuadé d'avoir un problème cardiaque, c'est là qu'elle fait la connaissance de Beckett.

Corin est une jeune femme de 25 ans dont le monde à basculer lorsque ses parents sont morts, depuis elle est devenu hypocondriaque. C'est une héroïne à laquelle je me suis attaché dès le début, je n'ai pu que la comprendre, car la vie n'a pas été facile pour elle, j'ai eu envie de la prendre par la main, d'être à ses côtés et de lui dire que tout allait bien pour elle.

Beckett, c'est un jeune homme qui était un sportif accompli, suite à un problème
cardiaque doit mettre son côté sportif entre parenthèses. Lors du groupe de soutiens auquel il participe, il fait la rencontre de Corin, qui le bouleverse et le chamboule, c'est un héros pas comme les autres, on devine tout de suite que Beckett est franc, gentil, aimant, 'on pourrait croire que sa maladie l'aurait rendu infernale.

Ce roman m'a pris aux tripes, m'a ému, j'ai angoissé pour ses deux héros, surtout pour Beckett. C'est un roman où toutes les émotions montent à la surface au fils de notre lecture, je n'ai pu qu'être prise, captivé, bouleversé par la plume de l'auteur. J'ai un énorme coup de cœur pour l'histoire de Corin et Beckett.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie Netgalley et Harlequin France pour ce service de presse.

J’ai tout suite été attirée par la couverture de ce livre qui est sorti il y a 1 semaine. Je trouve cette couverture à la fois magnifique et mystérieuse. Le résumé m’a ensuite intriguée et je me suis lancée corps et âme dans cette lecture, le week-end dernier.

Corin est une jeune femme de 25 ans qui suite à un événement traumatisant est devenue hypocondriaque. Elle a peur de mourir jeune et s’imagine être atteinte de diverses maladies. Étant persuadée d’avoir un problème cardiaque, elle rejoint un groupe de soutien pour les personnes souffrant de ce mal.

C’est là qu’elle rencontre Beckett.

Beckett, sportif accompli, grand voyageur et amateur de sensations fortes souffre d’un grave problème cardiaque suite à une crise cardiaque foudroyante. Depuis, il doit reffrener ses pulsions, faire plus attention… fini le sport, les sensations fortes qui pourraient lui coûter la vie. Depuis ce jour où 3 minutes ont bouleversés sa vie, il n’est plus que l’ombre de lui même.



Cette histoire est une pure merveille, un mélange d’originalité et de tendresse, un concentré d’émotions à l’état brut.

J’ai adoré Beckett qui, il faut se l’avouer, fait littéralement rêver. C’est l’homme parfait: tendre, aimant, simple, drôle, doux, fiable. Sa rencontre inopinée avec la troublante Corin va changer la donne et lui redonner espoir. Avec elle il s’autorise à reprendre goût à la vie.
J’ai aimé découvrir la vraie Corin et sa boulversante histoire. Au delà de sa névrose qui prend beaucoup de place dans sa vie, Corin est une jeune femme adorable, touchante et pétillante. Elle est d’une grande sensibilité. Une sensibilité qui m’a beaucouo émue. La fragile Corin, la jeune femme abîmée par la tragédie s’ouvre progressivement à l’amour, à la vie. J’ai aussi beaucoup ris à ces côtés. Corin n’a pas de filtres. Un peu comme moi, elle ose dire ce que les autres pensent tout bas, tout ce qui lui passe par la tête rendant quelques situations cocasses.
Se pourrait-il que le destin les ai fait se rencontrer pour atténuer leurs maux ?



Voilà, j’ai beaucoup entendu parlé de ce roman avec cette magnifique couverture alors j’ai tenté une lecture et cette lecture à fini par me boulverser, me prendre au tripes.

L’auteur a écrit une romance atypique et surprenante à la fois dramatique et rafraîchissante, à la fois romantique et captivante. La trame est bien construite et développée avec un humour mordant, beaucoup de sensibilité. J’ai pensé me perdre avec le côté psychologique qui domine le scénario mais au final pas le moins du monde car l’écriture est fluide, précise et tout bonnement envoûtante. La narration à 2 voix, ma préférée, apporte du vivant, de l’émotion.
L’écriture de A. Meredith Walters m’a captivée dès les premières lignes anéantissant une à une les barrières autour de mon coeur. Ce fût une lecture intense d’un point de vue émotionnel. Mon coeur s’est serré pour ces personnages plus vrais que nature dans leur complexité et leurs travers mais des personnages très touchants. L’auteur a su transmettre une effluve de sensations à travers ses mots. Elle délivre, à travers son histoire, des émotions boulversantes et un message d’espoir.
L’auteur m’a aspirée dans son univers et m’a carrément faite vibrée.
Bravo pour l’originalité de cette romance, pour les fortes émotions qu’elle dégage, pour ce moment de lecture boulversant et magique, pour ce message d’espoir ❤

#Audrey

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une couverture vraiment magnifique, qui m'a fait de l'oeil et lorsque j'ai vu le nom de l'auteur j'étais agréablement surprise de la revoir par ici. J'avais beaucoup aimé ma lecture de "Sous influence" alors me lancer dans cette lecture à l'aveuglette m'a fait du bien.

Corin a 25 ans et alors qu'elle croit avoir tout ce qu'elle voulait, elle cache en elle une peur qu'elle ne peut surmonter, celle de mourir un jour. Je pense qu'elle ne doit pas être la seule à se poser des questions sur ce qui se passe après. Sur ce que devient notre esprit dans l'haut delà ? Mais Corin se pose beaucoup de questions et en est devenue maladive au moindre soucis médical. Elle va rejoindre un groupe de soutien pour l'aider à canaliser sa peur et va faire la rencontre de Beckett qui lui est vraiment malade. Même si Corin est toujours à l'affût d'un petit soucis, on sent qu'elle n'a pas confiance en elle, qu'elle a besoin de soutien pour aller de l'avant. Leur rencontre est un signe du destin et fait sourire à certains moments que j'ai trouvé l'écriture de Meredith Walters très douce et passionnante. J'ai lu ce livre sans me soucier de ce qui allait arriver aux personnages et j'ai adoré cela. D'ailleurs l'auteur a abordés plusieurs sujets assez durs, mais elle l'a fait de manière à ce que le lecteur comprenne qu'il ne faut pas penser au pire tous les jours en se levant le matin. Qu'il faut continuer de vivre, malgré les aléas de la vie, que ce qui doit arriver devra arriver et que l'avenir n'appartient qu'au hasard, qu'au destin. Un beau message pour se dire qu'il ne faut pas vivre dans la peur l'inconnu car pour beaucoup de gens, mourir c'est une peur, mais aussi la peur de l'inconnu, alors qu'au final on pourrait le prendre pour une nouvelle aventure non ? Qu'en penses-tu ?

Je tiens à remercier NetGalley et les éditions Harlequin pour cette lecture ;).

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le début est intense, on plonge dans le noir tunnel où se débat Corin, on sent sa peur, son angoisse, sa panique et on coule avec elle. Puis une rencontre, un hasard, une personne qui va s’imposer au fil des jours, au fil de rencontres hasardeuses.

Des personnages atypiques, un milieu assez sombre que celui de la panique, de l’angoisse sans aucune explication, de la mort omniprésente … Un avenir qui s’annonce compliqué et pourtant un lien va se créer.

Une histoire particulière, une vision de la vie du côté de Corin qui nous plonge dans l’angoisse, la panique, la peur de mourir et de toutes les maladies qu’elles s’inventent. Un passé particulièrement difficile, une sœur avec qui elle ne s’entend pas, un meilleur ami aussi particulier qu’elle. La vie de Corin n’est pas de tout repos.

Et Beckett va s’immiscer dans sa vie, ce jeune homme que la maladie a changé, semble être la personne la plus optimiste au monde. Façade derrière laquelle il se cache pour montrer aux siens qu’il est le même. Pourtant tout a changé, ses envies, sa façon de voir la vie, ses inquiétudes, …

Tout deux, vont se lier et se découvrir et voir derrière le masque de l’autre tout ce qui leur manque, tout ce qui se cache.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un jour, Carin fait un malaise. Deux semaines après, elle intègre un groupe de soutien aux personnes ayant des problèmes cardiaques. Elle retrouvera Beckett, le bel homme qui l'a aidée lors de son malaise.
Le personnage de Carin est surprenant, surtout en qui concerne sa maladie. J'ai trouvé que ce roman exploitait des éléments graves tels que le deuil, la maladie physique et psychologique, la mort, les problèmes avec autrui et avec la famille... Bien évidemment, pour égayer le tout, une belle histoire d'amour apparaît même si elle emmène également son lot de doutes, de tristesse, de peur. Il y a également des histoires d'amitié, des rencontres surprenantes, des retrouvailles, … Le style de l'auteure est fluide, agréable à lire. Cette histoire est magnifique et addictive.
Une histoire mêlant parfaitement tristesse et bonheur, à découvrir rapidement.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

En ouvrant ce livre, je ne m'attendais pas du tout à ça. Bon, encore une fois, il faut dire aussi que je n'avais pas lu le résumé avant de l'ouvrir sur ma liseuse... Résultat la bonne surprise de lire une romance assez différente de ce à quoi je m'attendais. En cause, une Corin hypocondriaque et donc une rencontre amoureuse dans un lieu inattendu : un groupe de parole.
J'apprécie l'univers de la santé, des soins - après tout c'est également une partie de mon travail dans la vraie vie - mais je ne cours pas après les romances médicales, au contraire ! Mais là, c'est différent : il y a tout une part psychologique très intéressante chez Corin et Beckett. Le second doit radicalement changer de vie après la détection d'une maladie cardio-vasculaire tandis que la première n'a jamais vraiment osé vivre alors qu'elle a tout pour le faire. De manière assez étonnante, chacun envie la vie de l'autre : Beckett envie les possibilités qu'à Corin et Corin aimerait tellement qu'on colle une maladie sur ce qui lui empoisonne la vie.
Concrètement, sans un coup pareil du destin, rien ne les aurait mené l'un à l'autre. Tout les oppose à la base mais ils ont les mêmes valeurs et les mêmes frayeurs, alors ça marche. En lisant Butterfly Dreams, on les découvre vraiment tous les deux contre le monde entier. Ça a un côté fascinant mais également un peu triste.
Certains passages du roman sont très émouvants, notamment les retrouvailles entre Corin et sa soeur et le décès de personnages croisés le temps d'un instant. Et pourtant, avec la détresse quasi-constante de Corin, j'avais assez peur que les émotions ne soient pas au rendez-vous si ce n'est un certain agacement. La fin est également intéressante et nous fait nous poser des questions et, une fois de plus, l'émotion est au rendez-vous.

Corin ne fait pas partie des héroïnes attachantes au premier coup d’œil. Le fait qu'elle soit hypocondriaque demande beaucoup de patience en tant que lecteur : on pourrait avoir envie de la secouer, de claquer le livre pour le refermer tellement on se sent impuissant devant les pensées qui lui pourrissent la vie. Mais c'est impossible et ce n'est pas comme ça que ça marche dans la vraie vie. Et puis, au fur et à mesure des rencontres avec Beckett, on la voit évoluer et découvrir différemment le monde... La découvrir avec d'autres yeux renforce également son côté sympathique.
Autant la rencontre avec Corin est difficile, autant c'est vraiment simple avec Beckett qui est très ouvert et dynamique. C'est plus facile avec lui d'autant plus que l'on met facilement des mots sur sa tristesse du fait de sa maladie. C'est facile de le plaindre lui, puisque ce qui le touche est palpable. C'est ce côté injuste des émotions qui nous font nous identifier à ce que l'on connait ou que l'on peut imaginer et rejeter le reste...
J'ai beaucoup apprécié la soeur de Corin aussi. On l'imagine en tant que dragon et finalement c'est une petite fille que l'on découvre sous cette carapace. Chacun surmonte ses traumatismes comme il le peut et clairement, elle a décidé d'attaquer la vie à pleines dents.

C'était la première fois que je découvrais l'univers de A. Meredith WALTERS et je suis plutôt satisfaite de cette nouvelle rencontre. J'ai apprécié la force des émotions et des sentiments que l'on lis dans ce livre. Clairement, une Corin comme héroïne n'est pas une chose facile et bon nombre de lecteurs n'arrivent pas à passer au-dessus de l'agacement qu'elle procure... Il n'empêche que des Corin, il y en a plein dans la vraie vie : c'est vraiment ce réalisme que j'ai apprécié dans Butterfly Dreams.
Une romance différente des autres.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :