Les indomptables

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 26 avr. 2017 | Archivage 2 juin 2017

Résumé

Quatre beautés à perdre la tête. Quatre déesses qui partagent tout, les amants, les fous rires, les coupes de champagne.
Si Lana Turner, Ava Gardner, Grace Kelly et Lena Horne ont des vies de légende, l’histoire de leur bande tient du conte de fées, qui commence dans l’Amérique oubliée des années 1940-1950. Lana, fille d’ouvriers, rencontre Ava, échappée du Sud profond. Perdues dans les studios de la MGM, elles deviennent inséparables. Mêmes soirées, mêmes robes, même réveil à 5 heures pour avoir, à midi, l’éclat que l’on attend d’une star. Bientôt Lena Horne, première égérie noire du cinéma américain, les rejoint. Avec Ava, Grace Kelly, bon chic bon genre qui n’est pas encore princesse, s’autorise elle aussi bien des audaces.
Suivez ces indomptables dans un Hollywood vénéneux qui se joue des interdits. Au gré de leurs chemins de traverse, elles vous feront goûter le vent de la liberté.

Journaliste et critique de cinéma, Florence Colombani collabore à France Culture et à Vanity Fair. Elle est l’auteur de plusieurs essais sur le cinéma et d’un récit, Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps, Léopoldine Hugo et son père (Grasset, 2009).

Quatre beautés à perdre la tête. Quatre déesses qui partagent tout, les amants, les fous rires, les coupes de champagne.
Si Lana Turner, Ava Gardner, Grace Kelly et Lena Horne ont des vies de légende...


Formats disponibles

FORMAT Ebook
ISBN 9782213688282
PRIX 12,99 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)

Chroniques partagées sur la page du titre

Florence Colombani nous plonge en plein âge d’or hollywoodien, dans les studios de la MGM. De sa plume fluide, experte, elle nous raconte les destins croisés de quatre icônes. Les indomptables se lit comme un roman plus que comme une biographie. Le livre est très court (213 pages) et se dévore littéralement en quelques heures.

Je connaissais ces quatre femmes de nom, la vie de Grace Kelly dans les grandes lignes. J’avais vu quelques photographies mais je ne connaissais quasiment rien de leurs vies. Ce livre nous permet de découvrir en même temps qu’elles tout ce que proposait Hollywood à l’époque : une vie fastueuse, glamour, sous les feux des projecteurs mais aussi pleine de désillusions, de violence, de tristesse. Les actrices (et les acteurs) étaient la propriété de la MGM. Leurs corps, leurs âmes, tout était régenté par Louis B. Mayer. Ce dernier contrôlait leur manière de s’habiller, de se maquiller mais aussi leurs sorties, leurs relations intimes, etc. Les quatre femmes vivaient dans une prison dorée. Cela dit, elles ne se laissaient pas faire facilement, se sont bien souvent émancipées des règles des studios et ont tenté de mener leurs vies comme elles l’entendaient (avec l’équipe pour ramasser les morceaux en cas de problème). Les mariages et les divorces furent nombreux, les amants, les relations passionnelles, les accouchements, les avortements clandestins… Florence Colombani nous révèle tout.

Au-delà de leurs vies sentimentales mouvementées, l’auteure nous montre surtout comment elles sont devenues des icônes. Elle évoque majoritairement Lana Turner et Ava Gardner, leurs enfances respectives, leur découverte et la construction de leur personnage, celui dont l’Amérique tombera amoureuse. Adieu paillettes, Florence Colombani nous dévoile l’envers du décor, les relations houleuses, l’addiction au sexe, les problèmes d’alcool, les combats menés par Lena Horne contre la ségrégation et tout ce qu’elle a subi en tant qu’actrice noire. Chaque actrice a une personnalité différente, elles se complètent.

Le livre est vraiment plaisant à lire, bien que je m’attendais à ce qu’on développe un peu plus les relations qu’entretenaient les quatre femmes. Cela dit, le contenu reste très intéressant, j’ai appris énormément de choses à la fois sur ces actrices remarquables et sur le cinéma dans les années 30-50. C’est un ouvrage que je vous recommande, surtout si c’est une période qui vous intéresse !

Cet avis vous a-t-il été utile ?