Before I Fall

Le dernier jour de ma vie

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 29 mars 2017 | Archivage 20 mai 2017

Résumé

Que feriez-vous si, le jour de votre mort, vous obteniez une seconde chance ? Que feriez-vous si vous en obteniez sept ?

Samantha Kingstone a tout pour elle : le petit copain le plus craquant du monde, trois meilleures amies géniales, et une cote de popularité illimitée. Ce vendredi de février aurait donc dû être un jour parfait dans une vie parfaite. Pourtant ce vendredi de février est le dernier pour Sam. Ou le premier ?

Que feriez-vous si, le jour de votre mort, vous obteniez une seconde chance ? Que feriez-vous si vous en obteniez sept ?

Samantha Kingstone a tout pour elle : le petit copain le plus craquant du...


Formats disponibles

FORMAT Ebook
ISBN 9782016259276
PRIX 12,99 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)

Chroniques partagées sur la page du titre

Aucune

Livre superbe et très bien écrit, cette suite est très réussie

Aucune
Cet avis vous a-t-il été utile ?

Que feriez-vous si, le jour de votre mort, vous obteniez une seconde chance ? Que feriez-vous si vous en obteniez sept ?
Samantha Kingstone a tout pour elle : le petit copain le plus craquant du monde, trois meilleures amies géniales, et une cote de popularité illimitée. Ce vendredi de février aurait donc dû être un jour parfait dans une vie parfaite. Pourtant ce vendredi de février est le dernier pour Sam. Ou le premier ?

Bada boum, tout ce que j'aime dans un résumé, une promesse de surprises, de seconde chance, de remise en question et un soupçon de science fiction voire même un pêle-mêle psychologique!!!

Jour 1: le récit est intégralement raconté par Samantha qui après avoir passé une journée ordinaire, voit une partie de sa vie défiler au moment de sa mort.

Jour 2: le récit recommence, Samantha revit sa journée sachant que celle-ci est la dernière.

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Pas d'explications farfelues pas de prises de têtes, on se questionne juste en même temps que notre héroïne pour savoir ce qu'il s'est passé ou ce que nous nous ferions,ou pas, dans son cas.

D'un simple récit Young adulte entre lycéens presque ordinaires, on espère basculer dans une toute autre dimension. Malheureusement cette dimension est selon moi peu exploitée au vu de la richesse des possibilités. Mais comme les notes de l'auteur le précisent souvent pendant le livre ´ne jugez pas'.

La répétition de la même journée de Sam monte en intensité et en risques. Elle varie les perspectives, revoit son jugement et ouvre les yeux. Le récit reste néanmoins un peu trop léger que pour se laisser embarquer à 100 % et attiser la curiosité à son maximum.

Conclusion : on reste dans du YA, la partie fiction est peu exploitée et on parle plus de quelques journées finalement ordinaires dans la vie d'une adolescente. On passe néanmoins un excellent moment et inconsciemment on se pose la question de ce qu'on ferait dans les mêmes circonstances. C'est léger frais et plein de bons sentiments de mon côté il a manqué la partie psychologique plus développée pour que je vibre.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je tiens tous d’abord à remercier NetGalley et Hachette Romans pour ce Service Presse. Je ne savais pas qu’ils avaient fait un film qui va sortir bientôt de ce roman et je dois dire que ma curiosité a été piqué encore plus. Je dois dire que j’ai littéralement dévoré ce roman et je l’ai réellement adoré. Je le trouve très bien construit. Même si la répétition des jours est déjà quelque chose que l’on connait dans d’autres romans ou encore dans des films, il est assez différent puisque l’on reste dans la vie d’une adolescente. Ce n’est pas un roman facile puisque l’histoire reste assez dure, une adolescente qui comprend le jour de sa mort à force de revivre sept fois cette journée ce qu’est sa vie et surtout celle des personnes autour d’elle. Elle revivra à chaque fois cette journée différemment et elle essayera de changer les choses car elle se rend compte que les actes que l’on fait ont des conséquences sur d’autres personnes.

Elle découvre finalement beaucoup de choses sur ses amies, son petit ami et surtout sur elle-même. Les secrets, les défauts, tout sera mis en avant au fur et à mesure des jours et elle fait son choix. Elle décide d’arranger les choses à sa manière pour que la boucle infernale s’arrête. J’avoue que je pensais la fin différente, je ne m’attendais pas forcément à cela mais ce n’est pas plus mal, ça change un peu des histoires auxquelles ont a le droit. L’avantage c’est qu’on a réellement pas l’impression de relire toujours la même chose vu que les jours passent mais Samantha n’agit pas de la même façon au fur et à mesure des jours. Au début, on accroche vraiment pas avec son personnage, on ne peut pas dire que ce soit la fille que l’on aimerait connaître avec sa bande d’amies qui n’agissent pas forcément de très bonne façon avec les autres personnes de leur école. Et puis au fur et à mesure qu’elle prend conscience des choses mais qu’en plus elle a la volonté de les faire changer je dois dire que notre point de vue sur elle change.

En résumé, Before I Fall est un excellent roman Young Adult avec une touche de science fiction pour le côté répétition de la journée et surtout de psychologie. Lauren Olivier nous montre que tous nos actes peuvent avoir des conséquences et qu’il vaut mieux réfléchir à deux fois avant de faire certaines choses. C’est un livre assez dur par moment et très bien écrit. Je ne peux que vous conseiller cette lecture qui n’est pas si répétitive que cela puisque les jours se répètent mais ne se ressemblent pas !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Samantha est une élève populaire comme celle qu'on imagine. Superficielle, première à propager des rumeurs ou a critiquer les gens impopulaires. Elle est assez insupportable dans son genre, du moins au début. Le problème de Samantha c'est qu'elle va mourir, et qu'elle va revivre encore et encore le dernier jour de sa vie, cette St-Valentin maudite.

Le sujet de ce livre n'est pas sans rappeler le film "Un jour sans fin" où le personnage principal va revivre encore et encore le jour de la marmotte jusqu'à ce que...
J'y ait donc d'abord vu une espèce de plagiat (même si cela n'était pas pour me déranger car j'adore le concept), mais au final pas du tout... Même si l'auteure s'est clairement inspirée de ce film (elle y fait d'ailleurs allusion dans son roman), le tout reste très différent.

Samantha (et Samantha seule forcément), va évoluer au cours de ces journées identiques, elle se rend compte, en revivant les événements, de certaines choses, et tente de les corriger, de les améliorer, etc...

Contrairement à ce qu'on pourrait imaginer vu l'idée du livre, les journées vécues par Samantha se ressemblent, forcément, mais sans pour autant être trop répétitive. Chaque matin, je me demandais comment elle allait vivre cette journée-ci, je tentais d'imaginer ce qu'elle allait faire, mais le livre n'était absolument pas prévisible (enfin si certains éléments le sont n'exagérons rien, mais juste la petite dose qu'il faut).

Tous les personnages ont leur personnalité propre, et j'ai aimé en apprendre plus sur chacun d'eux. Au final pendant l'évolution de Samantha on en apprend à peu près autant sur les personnages secondaires que sur elle, et j'ai beaucoup apprécié. J'avoue que je n'aime que moyennement lorsqu'un seul personnage est mis en avant en laissant pour compte les autres, et clairement ce n'est pas ce qu'on découvre ici.

Un film est sorti il y a peu, malheureusement dans les cinéma de Wallonie (Sud de la Belgique) il ne semble pas prévu qu'il soit diffusé. Je devrai donc me contenter de regarder le dvd lorsqu'il sortira! Parce que j'ai tellement adoré cette histoire, que j'ai vraiment hâte de pouvoir voir ce que la réalisatrice en a fait! En plus je suis à 100% convaincue par le casting de ce film, ce qui m'arrive plutôt rarement pour les adaptations cinématographiques des livres que j'ai lus.

C'est un coup de cœur énorme que j'ai pour ce livre. Alors que s'il n'avait pas été proposé sur NetGalley je ne l'aurais sans doute jamais acheté ni lu, je ressors de ma lecture complètement conquise par cette histoire, par les personnages et par toutes les journées vécues par Sam! Pour vous dire, je n'avais même pas envie de démarrer un autre livre en finissant celui-ci, et il faut dire que c'est plutôt rare, même pour mes coups de cœur que je sois dans un tel état d'esprit.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Before I Fall est très agréable à lire malgré le côté inévitablement répétitif au début du roman. Je l’ai trouvé plutôt bien écrit simple mais efficace, les personnages sont nombreux, j’ai d’ailleurs trouvé que ses copines se ressemblaient toutes. Mais on fini par les dissocier au fil des pages.

Au départ difficile d’avoir de l’empathie pour Sam. Elle est désagréable, égoïste, le stéréotype même de la blonde américaine pas ou peu intéressante. Son caractère s’épaissie et on fini par l’apprécier. Cette dernière va revivre la même journée jusqu’à ce qu’elle arrive à régler le problème qui bloque sa journée en mode repeat.
J’ai dévoré Before I fall en moins de temps qu’il ne faut pour dire ouf. Je me suis prise au jeu et comme elle je cherche une solution à son épineux problème que corriger dans le passé pour sauver son présent ? Lauren Oliver a se talent de donner une envie irrésistible de connaître la suite. Impossible de lâcher le bouquin avant la révélation finale.

Au final un roman young adult est agréable à lire, il vous laissera, je l’espère, un bon souvenir. J’espère que son adaptation sortira en France. En attendant, il ne faut pas hésiter à se lancer dans l’aventure.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Lauren Oliver signe un roman à la fois surprenant et touchant. Alors que le début du roman démarre sur de gros clichés, la fin nous trouble et atteint en profondeur.

En ce premier jour, Samantha se lève et se prépare pour la Saint-Valentin. Elle qui s'attendait à vivre une journée simple, remplie de roses et de bêtises, elle n'aurait jamais pu croire que celle-ci serait la dernière de sa vie. Surtout, qu'elle avait prévu qu'en ce jour de la fête de l'amour, ce serait également le grand jour pour elle et Rob, son petit copain!

Au premier abord, il était facile de croire qu'elle avait tout pour être heureuse. Des parents qui l'aiment, des copines avec qui faire les quatre cents coups, un petit copain qui à l'origine n'existait que dans ses rêves, mais voilà, qu'en cette fin de soirée, elle mourra d'un accident de la route.

Pour ce premier jour, je dois dire que, personnellement, j'ai eu peur que l'auteure reste en superficie. Samantha est détestable et tellement superficielle que j'aurais eu le goût de lui replacer les idées!!!

Mais au fil des jours, Samantha revient au même point de départ et se rend compte qu'elle doit corriger le tir. Elle commence à voir la vie et les gens qui l'entourent. Elle laisse la place à l'empathie et cherche un moyen de se sauver elle-même. Non pas de la mort, mais plutôt sauver le souvenir que les gens auront d'elle suite à son départ. Mais également d'aider toutes ces personnes qu'elle ne voyait pas auparavant et qui, du coup devienne important pour elle. Que l'on pense à Anna, Kent et surtout, Juliet.

Un roman qui parle de l'adolescence, de cette jeunesse d'aujourd'hui où la popularité semble dominer et qui malheureusement, fait trop de place à l'intimidation. Un récit qui ne peut vous laisser insensible. Une certaine réalité décrite avec profondeur avec un côté humaniste!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Quel livre surprenant !

L'histoire est vraiment intrigante et captivante, car Sam doit revivre le dernier jour de sa vie.Ce que j'ai aimé c'est que Sam change, évolue et apprends de ses erreurs. J'aurais aimé cependant qu'elle réussisse à faire changer ses amies sur certains côtés. Il faut avouer qu'elles sont très superficielles. Dans cette intrigue Sam se rappelle une chose essentielle et importante: l'amour de ses proches . C'est très beau et parfois très touchant.

A un moment du livre, je commençais à me lasser de revivre dans cesse la même chose. Sam n'arrive pas à trouver une sortie à cette boucle temporelle. L'auteur choisi ce moment précis pour mettre un moment très émouvant et les larmes me sont montés aux yeux. J'ai trouvé ça vraiment bien cette façon de me raccrocher à cette histoire. J'ai repris ma lecture avec plus d'envie.

Sam est une personne très attachante et elle a très bon cœur. Elle fait souvent des erreurs pour faire comme les copines, mais elle a su les réparer et elle en est sortie encore plus grande. J'ai beaucoup aimer passer cette aventure avec elle. Il y a aussi le personnage de Kent que j'ai beaucoup aimé. Un garçon sensible et très gentil. J'aurai aimé qu'il soit plus exploité.

Une fin qui m'a un peu déçue, car elle laisse une grande place à l'imagination, même si pour moi elle est évidente.

En bref: Un roman extra avec un univers réel et avec des personnages très attachants.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie Hachette Romans et NetGalley pour m’avoir permis de lire ce livre en Service Presse.

C’est la curiosité qui m’a poussée à lire ce roman de Lauren Oliver. En effet, après avoir entendu parler de son adaptation cinématographique, j’avais envie d’en savoir plus sur l’histoire de ce livre paru en 2010 et qui a propulsé l’auteur sur le devant de la scène littéraire. Et c’est d’ailleurs à l’occasion de la sortie du film que Hachette Romans a décidé de rééditer le titre avec une nouvelle couverture.

Samantha est populaire, a la vie facile, des amies géniales et un petit ami canon.
Victime d’un accident de la route dans la nuit du vendredi de la Saint-Valentin, elle nous raconte le dernier jour de sa vie. L’histoire pourrait s’arrêtait là mais le paranormal s’y installe et un peu comme dans le film « Un jour sans fin », Sam revit ce dernier jour fatidique à plusieurs reprises.

Au départ, elle pense devenir folle avec cette impression de déjà-vu qu’elle est la seule à ressentir. C’est ensuite qu’elle comprend qu’elle doit peut-être changer sa façon d’être parce qu’il faut bien se l’avouer, Sam est une fille superficielle.
La mort change tout et lui fait voir les choses sous un jour différent et moins égoïste.
Sam revoit alors ses priorités, redécouvre son attachement pour sa famille, ses amies. Elle s’aperçoit que l’amour n’a peut-être pas les traits de Rob, son petit ami, mais plutôt ceux de Kent qu’elle dédaigne depuis des années alors qu’ils étaient inséparables enfants.
Après avoir été aveugle si longtemps, elle apprend à faire attention aux autres. Et c’est au bout du septième jour qu’elle comprend comment sortir de cette boucle temporelle qui la retient prisonnière.

Même si le jour fatidique se répète sept fois, à aucun moment, je n’ai eu l’impression que l’histoire était répétitive car les actes de Sam diffèrent à chaque fois.
J’ai apprécié de voir son évolution – d’assez détestable au début, elle devient quelqu’un de vraiment épatant à la fin.
Pourtant après avoir terminé le livre, mon ressenti est mitigé. Cela à cause du dénouement que j’ai trouvé injuste vis à vis de tous les protagonistes. Un dénouement qui ne résout rien non plus. L’auteur ne nous dit pas comment certains réagissent ensuite, mais j’imagine que ça doit être destructeur. A mon avis, cela ne peut en être autrement pour ceux qui restent. Je pense à la culpabilité que va ressentir Janet par exemple, et peut-être aussi à la rancoeur des amies de Sam à l’égard de Janet, le désarroi de sa famille, sans oublier le cœur brisé de Kent. Tout cela remet en cause, à mes yeux, la fin choisie par l’auteur qui n’est plus aussi salvatrice que ce qu’elle voudrait nous le faire croire.
Sam aura eu sept jours pour apprendre à se connaître, mais les autres n’auront pas eu cette chance. Eux n’auront vécu qu’une seule journée avec la Sam altruiste du 7e jour. Auront-ils pu comprendre à quel point elle était vraie avec eux, ce jour-là ? Et n’était-ce pas cruel d’avoir donner une deuxième chance à Sam si c’était pour en arriver là ?
N’aurait-il pas mieux valu qu’elle meure le 1er jour sans savoir ce qu’elle perdait ? Quel était le but recherché ? Plus de souffrance au moment du départ ? Plus de regrets ?

Beaucoup de questions et pas assez de réponses appropriées, à mon avis. Je n’ai pas du tout adhéré à la vision qu’a eue l’auteur du « sauvetage » de Sam.
J’avais pourtant beaucoup apprécié le livre jusqu’alors mais le scénario de ce septième jour aura fait basculer la balance en sa défaveur. Par contre, je serais assez curieuse de voir le film éponyme pour voir si le sujet est traité de la même manière ou s’il a subi d’importants changements. Et puis j’ai envie de mettre un visage sur Kent !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je remercie tout d’abord les éditions Hachette pour l’envoi de ce livre. C’est suite à son adaptation cinématographique que j’ai entendu parler de ce roman et j’ai donc voulu le lire avant de voir le film pour ne pas être influencée dans mon jugement. Certes, le concept n’est pas des plus innovants mais le résumé m’à suffisamment intriguée pour que je m’y intéresse de plus près. Ainsi, et bien que ça n’a pas été un coup de cœur, Before I fall de Lauren Oliver a été une très bonne découverte dans l’ensemble.

Nous suivons donc Samantha, une jeune adolescente qui partage son temps entre le lycée où elle jour d’une popularité sans limites, son petit ami Rob, l’archétype du beau sportif et sa bande de meilleures amies avec qui elle partage tout. Sam mène une vie insouciante jusqu’à ce fameux vendredi de Saint-Valentin où tout bascule. Sam va perdre la vie suite à un accident de voiture mais au lieu de mourir tout simplement, la jeune fille va revivre sept fois ses dernières 24h. Comment Sam va-t-elle réagir ? S’agit-il là d’une chance pour tout arranger ?

L’intrigue en soi est plutôt bien construite car bien que l’idée d’une boucle temporelle ait déjà été abordée dans d’autres ouvrages, l’auteur a su maîtriser son sujet de telle sorte que l’on ne se rend pas compte de l’aspect répétitif de l’histoire. En effet, le fait de revivre la même journée aux côtés de la protagoniste ne m’a pas semblé linéaire et prévisible malgré le sentiment de déjà-vu. Les modifications les plus anodines dans cette journée sans fin apportent leur lot de surprises et offre un aperçu des différentes conséquences résultant des actions de Sam. Ainsi, les journées se répètent mais ne se ressemblent pas.

Par ailleurs, Lauren Oliver aborde avec justesse des sujets assez délicats comme la mort, le suicide ou encore le rapport aux autres. On ne se rend pas toujours compte de l’impact que peuvent avoir nos paroles ou nos actes sur la vie d’une autre personne. L’auteur décrit ainsi le gouffre qui peut se créer entre les adolescents selon qu’ils soient populaires ou rejetés par leurs camarades. Cet âge ingrat où seules les apparences et le fait de faire partie de la majorité comptent. La différence n’a pas sa place et on a vite fait de devenir le vilain petit canard. Sam va apprendre apprendre ses dépens que son attitude jusque là a entraîné bien plus que sa propre mort mais va-t-elle se remettre en question pour autant ?

La plume de l’auteur est simple mais agréable et nous transporte du début à la fin à travers une flopée d’émotions. Seul petit bémol, la longueur des chapitres qui a quelque peu alourdi ma lecture au début. J’ai tendance à préférer les chapitres courts qui donnent plus de dynamisme à l’ensemble mais, dans le cas présent, ça n’a pas constitué un inconvénient majeur une fois que j’ai été immergée dans le récit.

J’avoue que je n’ai pas de suite accroché au personnage de Sam, d’autant plus que l’attitude de la jeune fille au départ m’a été totalement antipathique. En effet, Sam est ce qu’on pourrait qualifier de peste. Superficielle, égoïste et injustement méchante, elle avait tout pour me déplaire. Et pourtant, j’ai changé mon point de vue la concernant car, au fil des journées qu’elle revit, Sam aura une vraie prise de conscience qui la poussera à se remettre en question et revoir ses priorités dans la vie. Son évolution, bien que pas toujours très réfléchie, la fera mûrir et reconsidérer certains de ses choix. J’ai ainsi fini par m’y attacher et rien que pour cela, je salue l’auteur et sa capacité à modifier mon ressentiment de départ.

Pour ce qui est des autres personnages, ils ont chacun un rôle à jouer dans le récit. J’ai particulièrement été intriguée par deux personnages qui tirent leur épingle du jeu à mesure que les chapitres défilent mais je ne vous en dis pas plus. Par contre, je regrette que l’évolution de Sam n’ait pas déteint sur sa petite bande d’amies qui demeurent toujours les mêmes.

En bref, j’ai passé un bon moment de lecture malgré quelques longueurs au départ et le manque de sympathie que m’inspirait Sam. Lauren Oliver nous offre au final un roman qui fait réfléchir sans être ouvertement moralisateur. Je ne peux donc que vous conseiller de vous laisser tomber entre les pages de Before I fall.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

https://leslecturesdelsa.wordpress.com/2017/04/29/before-i-fall/

Cet avis vous a-t-il été utile ?
Aucune

Je tiens à remercier les éditions Hachette Romans et NetGalley.fr qui m'ont donné la chance de pouvoir découvrir ce bouquin et d'en faire une critique. Before I Fall (Le dernier jour de ma vie) est le premier roman de Lauren Oliver, romancière américaine née dans le Queens, et évoluant dans le genre young adult, science-fiction et dystopique. Depuis toute petite, Lauren a été bercée par l’écriture grâce à ses parents tous deux professeurs de littérature. Ces derniers l’encouragèrent à écrire ses propres histoires, dessiner, peindre, mais aussi à mettre en avant son imagination. Après ses études à l’université de Chicago, elle entra dans un programme d’écriture de New York. Before I fall est son premier roman paru en 2010 suivi de la trilogie Delirium (2011 – 2013).

Dans Before I fall on suit Samantha Kingston alias Sam qui a grandi dans une petite ville des États-Unis où pratiquement tout le monde se connaît. Lycéenne et populaire, Sam va revivre le dernier jour de sa vie sept fois, apprenant à chaque fois de nouvelles valeurs et des mystères entourant sa mort. Elle va devoir trouver les causes, les explications, les contourner et les accepter pour avoir une chance de débloquer ce nœud temporel.

Pour être honnête, il ne m’a fallu que quelques jours (moins d'une semaine) pour lire ce bouquin en entier tant j’ai trouvé la plume de Lauren Oliver entraînante et inspirée. Au début, j’étais un peu sceptique sur le personnage de Sam, car il faut l’avouer, elle est assez détestable par son attitude avec sa famille et les autres lycéens. À ses yeux, seul son petit monde, ses amies – Ally, Lindsay et Elody – et son petit copain Rob ont de l'importance. Si elle est désagréable et cruelle avec les autres, tant pis. Comme je l’ai dit, Sam ne va cesser de revivre sa dernière journée sans comprendre pourquoi. À chaque nouveau réveil, la journée du 14 février – jour de la Saint Valentin- recommence sous la frustration et l’incompréhension de Sam. Chaque journée sera différente suivant les actions, même les plus infimes, de Sam et son entourage sur le court du temps.

Il est intéressant de voir qu’au fil des pages, Sam change passant d’un extrême à l’autre, d’une émotion à l’autre, comme quelqu’un sombrant peu à peu dans la folie. Et souvent, elle va se demander si ce n’est pas ce qui est en train de se passer. Est-elle folle ? Est-elle réellement morte ? Ce sont les deux questions que l'on se pose et dont on veut absolument avoir les réponses.

Alors qu’au début je n’appréciais pas le personnage, je me suis surprise à apprendre à la connaître, entrer sans ses pensées à travers les mots de l’auteure, et à m'attacher à elle. On découvre alors que tout n’est pas blanc ou noir dans la vie, qu’il existe des zones de gris et d’ombres que l’on doit apprendre à accepter. Est-ce que l'on peut changer ? Samantha le pense, et va tenter de changer pour empêcher que la journée ne répète inlassablement. Les palettes d'émotions qui jaillissent de Sam lui permettent d'ouvrir les yeux sur le monde, et sur l'importance des petites choses. Comment un battement d'aile de papillon en Colombie peut provoquer une tornade au Japon.

Les personnages secondaires sont décrits à travers les souvenirs de Sam, allant de révélation en révélation au fur et à mesure des pages. Il y a le personnage de Kent, décalé, attachant, serviable mais faisant partie des non populaires, ainsi que Juliet qui aura toute son importance dans le récit. Même si l'on ne s'attache pas au trio d'amies de Sam, il est génial de découvrir que personne n'est parfait, et que même elles possèdent leurs secrets et leurs peurs.

"Peut-être que vous pouvez vous permettre d'attendre. Peut-être que pour vous il y a un lendemain. Peut-être que pour vous il y en a mille, trois mille ou dix mille, tant que vous avez le luxe de vous y prélasser, de vous rouler dedans, de les laisser filer telles des pièces de monnaie entre vos doigts. Tellement de temps que vous pouvez le gâcher. Mais pour certains d'entre nous, il n'y a qu'aujourd'hui."

Lauren Oliver arrive à distiller des éléments intéressants qui malgré le fait que la même journée se répète sans cesse, on découvre à chaque fois des choses en plus. Before I Fall est un récit young adult mêlant sexe, mode, garçons, alcool et la typique hiérarchie scolaire des lycées américains. Dans le récit on découvre une grande part de psychologie, nous faisant nous aussi réfléchir sur le temps qui passe, l'envie de devenir adulte et devenir autonome. J'ai trouvé les réflexions de Sam presque philosophique comme si nous aussi nous apprenions à voir les choses sous une lumière différente.

En conclusion, Before I fall est un très bon roman young adult que même quelqu'un
étant hors de l'adolescence (ou ayant dépassé les 20 ans) peut facilement lire. L’écriture est riche et attrayante, notre curiosité est piqué à vif et on se laisse emporter dans un monde qui n'est pas le notre mais qui le pourrait. C'est avec plaisir que je lirais les autres bouquins de Lauren Oliver, en commençant par la trilogie Delirium se déroulant dans un univers dystopique. Ses autres romans sont également disponibles aux éditions Hachette, dont son tout dernier roman Replica inclut, en librairie depuis le 22 mars.

À noter qu'une adaptation cinématographique est sortie au début du mois de mars avec Zoey Deutch (Sam), Halston Sage (Lindsay), Logan Miller (Kent), Cynthy Wu (Ally), Kian Lawley (Rob) et Elena Kampouris (Juliet). Il est réalisé par Ry Russo-Young adepte des films indépendants.

Aucune
Cet avis vous a-t-il été utile ?

Je voulais absolument lire ce roman de Lauren Oliver dont j'entendais parler depuis un certain temps. Tout d'abord, parce que j'ai adoré la trilogie Delirium, qui fait partie de mes trilogies préférées. Mais aussi, parce que le livre a été adapté au cinéma, et j'aime toujours lire d'abord le roman avant d'aller voir son adaptation.

J'ai donc été super contente lorsque netgalley et les éditions Hachette ont accepté de m'envoyer ce roman en format ebook.

Je découvre alors Lauren Oliver dans un genre totalement différent que Délirium, et ce que je peux tout d'abord dire c'est que j'aime toujours autant sa plume ! J'ai eu un peu de mal à commencer ma lecture car, je n'arrivais pas à accrocher avec le personnage de Samantha. Mais au final lorsque l'on a passé les cinquante premières pages le récit devient rapidement addictif. Je n'ai pas pu lâcher ce livre, et je l'ai terminé le soir même.

Sam évolue tellement dans ce roman, elle prend conscience qu'un geste, qu'un sourire, qu'une phrase peut tout changer, et on la voit alors progressivement prendre du recul et de la maturité au fur et à mesure qu'elle se met à revivre ce fameux jour. C'est un personnage que l'on déteste au premier abord mais qu'au final on finit par apprécier. On est tellement touché par ses décisions, par ses déceptions qu'on ne peut que la comprendre et essayer de se mettre à sa place.

L'intrigue se répète du coup six fois, ce qui peut paraître répétitif pour certains ne l'a pas du tout été pour ma part. Car chaque jour est différent du précédent, on apprend à connaître de nouveaux personnages, on en apprend plus sur certains. Et on se rend compte que tous les personnages même ceux détestables ont tous des faiblesses et de bons côtés.

L'intrigue de ce roman est bien construite, on a toujours envie de savoir ce qui va changer d'un jour à l'autre. L'environnement et l'ambiance du lycée est bien retranscrite.. Le 6e jour pour ma part a été le jour le plus émouvant, et je n'arrive toujours pas à me remettre de cette fin. L'auteur nous tient en haleine, nous met face aux préjugés et nous fait nous poser de nombreuses questions sur nous même et les personnes qui nous entourent.

La force de ce récit c'est que l'histoire peut toucher n'importe lequel d'entre nous. Ce n'est pas parce que l'histoire parle d'adolescents de 17 ans que l'on ne se sent pas concerner, que cela ne nous fait pas réfléchir.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Tout d’abord je remercie NetGalley et Hachette Romans pour m’avoir permis de lire ce livre.

Sam meurt un vendredi soir, en rentrant d’une soirée, le jour de la Saint-Valentin. Puis elle se réveille le lendemain matin dans son lit. Sauf que ce n’est pas le lendemain. Elle revit le dernier jour de sa vie. Encore. Et encore. Elle va se réveiller six fois et revivre ce vendredi.

Six réveils, six jours, autant de chances de changer le cours de ces dernières heures.

Le premier jour se passe dans l’incompréhension totale, l’appréhension et le refus d’accepter ce qui va suivre. Mais plus la journée passe, et plus Sam est obligée d’admettre qu’elle n’est pas en train de rêver. Et si elle ne rêve pas, elle se doit de commencer à essayer de comprendre ce qui lui arrive. Peut-être même changer le cours de son destin. Peut-être a-t-elle une deuxième chance et ne va-t-elle pas mourir ce soir?

On revit avec elle les événements qui ont précédé sa mort. Toutes ces choses anodines que l’on voit, que l’on fait sans s’en rendre compte. Toutes ces petites actions, ces mots qui ont des conséquences. On prend le temps de voir comment les choses sont liées, et comment le moindre petit changement peut apporter un grand bouleversement.

Au fil des jours, Sam se réveille tour à tour révoltée, désespérée, rebelle, pleine d’espoir, pleine d’amour… Chaque jour, bien qu’il se répète, est différent du précédent. Et chaque jour, Sam apprend. Elle réalise petit à petit tout ce qu’elle a refusé de voir de son vivant, ces choses pour lesquelles elle pensait avoir le temps. elle évolue, elle change.

Elle se remet en question. Sam faisait partie du groupe des filles populaires du lycée. Elle appartient à cette classe privilégiée à qui l’on passe tout, que tout le monde admire et craint. Ces filles qui ont tous les droits, et qui décident de qui a le droit à leur attention ou pas. Ces filles qui, mine de rien, ont toutes les cartes en main dans la jungle du lycée, et ne font que s’amuser, inconscientes des conséquences de leur attitude… Jusqu’à ce que ces conséquences les rattrapent.

Encore faut-il qu’elles en prennent conscience. C’est ce que Sam va faire au fil des jours. Au fil du jour. Entre le premier et le dernier jour, elle gagne énormément en maturité. Partant de l’adolescente égoïste et égocentrique, intéressée uniquement par ses meilleures amies, les garçons et ses petits tracas. A la fin, elle a gagné en profondeur, elle ouvre les yeux sur ce qui l’entoure.

Ce livre n’est pas une histoire sur la mort, bien que celle-ci soit omniprésente. C’est une ode à la vie. Une invitation à savourer le simple fait d’être vivant, à apprécier chaque petit détail du quotidien. Un appel à s’arrêter un instant et prendre le temps de regarder, vraiment regarder et voir la beauté dans les choses familières qui nous entourent.

C’est une interrogation : si aujourd’hui était le dernier jour de votre vie, de quoi vous souviendriez-vous? Et si vous le saviez en vous réveillant ce matin, que feriez-vous?

En bref : Une histoire touchante, un rappel de l’opportunité que l’on a d’être en vie, et une invitation à en profiter pleinement.

Cet avis vous a-t-il été utile ?
Aucune

Un livre surprenant.

C’est le jour de la St Valentin. Sam est une adolescente très populaire qui peut tout se permettre : elle a les meilleures amies du monde, un petit ami que tout le monde lui envie, une chouette famille et ce soir, elle se rend à une fête. Sauf qu’au retour, elle a un accident de voiture dans lequel elle meurt… Et le lendemain elle se réveille et c’est toujours le 14 février, jour de la St Valentin.

Je remercie NetGalley ainsi que les Éditions Hachette Romans pour l’envoi de ce Service Presse. Au début, j’ai trouvé que Sam était antipathique au possible et qu’elle ne brillait pas par ses qualités de cœur. C’est une adolescente très populaire et qui le sait, n’hésitant pas à se moquer, à rabaisser ou à profiter de ceux qui ne peuvent pas se défendre. Avec sa bande d’amies, elle harcèle sans pitié une autre ado, Juliet Sykes. Bien évidemment je ne lui souhaitais pas de mourir pour autant mais de là à revivre avec elle sa journée de St Valentin…

Arrivée à la fin de sa deuxième journée, j’en avais déjà assez, et puis arrivée au Jour trois, j’ai commencé à être captivée car même si Sam revit sans fin (sept fois pour être exacte) cette même journée du 14 février, elle va le faire de façon différente. Elle comprend que chaque acte aussi petit soit-il a une conséquence, elle découvre l’effet papillon qui veut “que le simple battement d’ailes d’un papillon en Thaïlande [puisse] provoquer un ouragan à New-York.” Et à chaque jour qui passe, elle va évoluer, se révéler, sa perception des autres va changer et elle va tout faire pour tenter d’arranger les choses. Avec elle, nous allons voir ses trois meilleures amies différemment, découvrir les secrets des uns et des autres. Lauren Oliver nous rappelle l’importance de vivre à fond l’instant présent, de dire à ceux que nous aimons combien ils comptent pour nous car on ne sait jamais quand la mort nous séparera d’eux. Elle nous dit également à quel point la vie est précieuse et que “Tant de choses deviennent belles quand on sait les regarder.” Par contre la fin m’a laissé un goût amer et je n’ai pas trop compris le message de l’auteure. Je ne veux pas trop en dire pour ne pas dévoiler l’intrigue mais je doute qu’elle apporte quoi que ce soit de bon à ceux qui restent. J’ai plutôt l’impression qu’elle sera cause d’une culpabilité terrible et de ressentiment.

Un roman Young Adults d’une grande richesse qui aborde des sujets durs et pousse à réfléchir.

Aucune
Cet avis vous a-t-il été utile ?

Lorsque ce livre est sorti il y a quelques années (sous le titre Le dernier jour de ma vie), il me faisait déjà de l'oeil. Mais pour je ne sais quelle raison, je ne l'avais jamais lu, même si, je l'avoue, je l'avais gardé en tête ! Alors quand j'ai vu qu'il allait être adapté en film, je me suis dis que ce serait le moment de me jeter à l'eau et de lire cette histoire !

On découvre l'histoire de Sam, une jeune lycéenne du clan des "populaires". Elle est fière d'en faire partie et ne changerait sa place pour rien au monde ! Eh oui ! C'est quand même très sympa de pouvoir faire ce que l'on veut sans que personne ne dise rien.
Mais tout bascule quand Sam, et sa bande d'amies, rentrent d'une soirée... car c'est le début d'un cercle infernal ! Sam semble condamnée à recommencer indéfiniment ce jour infernal.

On a du mal à ressentir de l'empathie pour Sam au début. En fait au début elle m'a inspirée TOUT sauf de la sympathie ! Sam fait partie de la team des populaires à son lycée. Et, bien sûr, prendre les gens de haut et les harceler... bref être une parfaite peste, va de pair avec la popularité. Donc forcément on n'a pas forcément envie d'en apprendre d'avantage sur Sam.
Pourtant en avançant dans ma lecture, j'ai commencé à changer d'avis sur elle (on a tous droit à une 2nde chance, non ?). En effet en recommençant encore et encore ce vendredi elle se redécouvre, elle apprend à connaître son entourage et elle commence à comprendre que la popularité ne fait pas forcément le bonheur !

Bien que l'histoire prenne beaucoup de temps à démarrer et que je n'ai pas tout de suite apprécier Sam, j'ai été transportée dans ce même cercle infernal que la jeune fille ! Je voulais connaitre la suite et savoir comment Sam allait s'en sortir.
J'ai trouvé la fin très surprenante ! Ce n'est pas que je ne l'ai pas apprécié mais simplement que je ne m'y attendais pas (peut-être qu'encore une fois j'ai été trop "naïve"...). En fait cette fin laisse à réfléchir... il ne vaut mieux pas que j'en dise plus sinon ce serait du spoil...
Ce n'est pas une histoire très haletante ! Elle pousse beaucoup plus à la réflexion... Mais Before I fall reste un livre vraiment sympa à lire.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Tout le livre est centré sur Sam, et il faut dire qu’au début elle n’est pas exactement super attachante. Elle fait partie des filles populaires et si elle ne l’a pas toujours été elle a décidé qu’il valait mieux écraser les autres que de risquer de redescendre de l’échelle de popularité de son lycée. Mais heureusement, très rapidement elle se voit confrontée aux conséquences de ses actes et n’étant pas une personne réellement horrible elle réfléchit et évolue beaucoup. Cette évolution est super bien maîtrisé et nous fait de plus en plus apprécier Sam! En plus la petite ribambelle de personnages secondaires nous offre une vision assez large et riche et recrée le microcosme d’un lycée américain de manière réaliste et nuancée.

Ce que j’ai beaucoup aimé dans ce roman c’est la manière dont il aborde avec intelligence de nombreux thèmes liés à l’adolescence en partant d’une fille cliché qui ne l’est finalement pas tant que ça, ce qui est bien plus malin que de partir d’une fille apparemment normale qui se révélerait être un cliché ambulant. L’auteure part des clichés pour les déconstruire et c’est ça qui est génial avec Before I Fall! Bon après tout n’est pas parfait non plus mais ça à le mérite d’être original et bien traité. Bien sûr au début j’avais envie de claquer Sam car elle fait des choix parfois très cons mais l’essentiel c’est qu’elle évolue vers le meilleur. J’ai aussi aimé la structure du jour répété en boucle, contrairement à ce que je craignais je ne me suis pas ennuyée puisque l’auteure se focalise chaque jour sur des scènes et des détails différents, seule la trame globale de la journée reste la même.

J’ai donc beaucoup aimé ma lecture de ce roman qui fait réfléchir sur l’identité adolescente, la perception de la mort et d’autres sujets importants. J’avoue que j’ai été surprise car je ne m’attendais pas à ça, je m’étais dit qu’avec cet histoire de jour qui se répète il pourrait y avoir une teinture fantastique ou autre et en fait non c’est bien un roman Young Adult contemporain! Je vous recommande ce livre que j’ai adoré de mon côté et qui ne manquera pas non plus de plaire aux adolescents. En plus la fin est vraiment géniale, j’ai du la relire trois fois car j’étais un peu perturbée au début, je ne m’y attendais pas, ou du moins pas comme ça, mais c’est une fin parfaite pour ce texte. D’ailleurs je n’ai pas pu m’empêcher de voir quelques liens avec 13 Reasons Why, il faut croire que c’est dans l’aire du temps!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Évidemment, le gros risque de ce genre d'histoire est de devenir lassante. Ici, ce n'est pas le cas, parce que l'auteur ne se contente pas de réécrire les mêmes moments. Si le premier jour est évidemment détaillé, le second par exemple, va passer certains moments rapidement et va s'attarder sur d'autres. Et ainsi de suite. Et vous vous doutez bien que Sam, ne va pas faire les mêmes choses à chaque fois. Sinon, autant lire le premier jour et lire le dernier, histoire de gagner du temps.

L'histoire est intelligente, travaillée, rythmée et bien menée. Mais, ce qui m'a beaucoup dérangé par contre, c'est le personnage de Sam. Il faut bien le dire, elle est insupportable, et ses amies ne sont pas mieux. Si vous voulez une comparaison, ce groupe d'amies m'a fait penser aux héroïnes de la série Pretty Little Liars avec Lindsay dans le rôle de l'imbuvable Alison. Parce que si j'ai trouvé Sam méchante et égoïste, ce n'est rien comparé à sa meilleure amie, Lindsay. J'ai vraiment eu du mal, finalement, a m’intéresser au devenir de Sam. Elle pouvait bien y passer la journée suivante, ça m'importait peu.

Mais c'est là que l'auteure nos délivre son talent, parce qu'au fil des pages et des chapitres, Sam nous devient de moins en moins antipathique et de plus en plus sympathique. On la découvre et elle se redécouvre elle-même. Cette expérience d'Un jour sans fin va lui être favorable, parce qu'elle va réfléchir au pourquoi. Pas seulement le pourquoi ça arrive, mais surtout le pourquoi ça lui arrive à elle. Et une fois ce cap passé, on est plongé dans l'intrigue, et on se prend au jeu. Les pages se tournent à une vitesse folle et on veut connaître la fin.

Et en parlant de fin, je n'en parlerai justement pas, pour éviter les spoilers. Je vous donnerai juste mon sentiment général. Je suis ressorti du livre mitigée. Je suis à la fois contente de cette fin et à la fois mécontente. Et c'est toute la beauté de ce roman.

En bref, c'est une histoire intéressante, très bien écrite avec un personnage principal plus profond qu'il n'y paraît. Si le début peut sembler un peu laborieux, la suite est une vraie surprise. Une belle découverte et je suis curieuse de voir ce que va donner le film.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

am va vivre et revivre Le dernier jour de sa vie. Elle va tout faire pour en changer le cours, est ce bien là le but de cette journée qui revient ?

Sam fait partie des filles populaires du lycée. Elle n'a rien de l'héroïne classique, elle est plutôt le contraire : hautaine, égoïste.

Derrière la quête de Sam pour changer les choses, l'auteur nous montre que les gens peuvent changer, s'intéresser aux autres , être moins égoïste.
Ce récit est l'évolution de Sam. C'est aussi une révélation en quelque sorte : révélation de qui elle est, révélation du pourquoi, de ce qu'elle doit faire.

Le début du roman est difficile car on n'a que peu de sympathie pour Sam. Au fil des pages, on apprend à l'apprécier, on a envie de l'aider. C'est tout le talent de l'auteur qui nous fait changer peu à peu d'opinion sur son personnage et sur qu'elle lui fait vivre.

Un roman étonnant par sa quête et ce que l'on découvre !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Attention, Coup de coeur ! ♥
Je remercie infiniment les éditions Hachette pour l'envoi de ce livre au format numérique. J'avais essayé au maximum d'éviter de lire tout avis concernant cette histoire, et je m'y suis lancée les yeux fermés, ignorant totalement la trame et l'intrigue de l'histoire !

Dans cette histoire, nous allons donc suivre Samantha et ses amis, de jeunes lycéennes absolument imbuvables. Vous voyez le cliché de cette bande de poufs au lycée, canons et populaires, qui ont tous les mecs à leurs pieds et se permettent de faire la misères à n'importe qui ? Et bien les voici, ce sont nos "héroïnes". Sam est l'une de ces garces superficielles, mais qui va progressivement acquérir de la profondeur et de la maturité au fil des pages.
En toute honnêteté j'ai eu beaucoup de mal à accrocher au début, je me suis même posée des questions quand à la suite de ma lecture, car je détestais tout chez ces protagonistes. Et puis on m'a dit de poursuivre ma lecture, alors j'ai lu encore un peu, et puis finalement, j'ai dévoré ce livre jusqu'à la dernière page sans pouvoir m’arrêter, j'ai réellement adoré et je n'étais pas prête à le finir ! Même aujourd'hui, une semaine après avoir terminée ma lecture, je me rend compte à quel point ce livre m'a touchée et bouleversée.

Samantha va donc perdre la vie au début de cette histoire (pas de panique, ce n'est pas un spoil, c'est annoncé dans le résumé et dès les premières pages). Elle va progressivement réaliser à son réveil que la journée s'est rembobinée, qu'elle revit la journée de sa mort. Une fois, deux fois, trois fois... Jusqu'à ce qu'elle comprenne qu'elle peut changer les choses. Jusqu'à ce qu'elle décide qu'elle va changer les choses.
Malgré un début assez chaotique donc, cette intrigue m'a captivée rapidement ! J'adore ce principe de pouvoir recommencer une journée et d'en modifier ce que l'on souhaite, tout en observant les effets que la moindre petite modification peut entraîner, l'effet boule de neige !

L'auteur a vraiment su me retourner le cerveau pendant ma lecture, car je suis passé de la haine envers ces personnages, à l'amour, la compréhension et la compassion, ce qui n'était vraiment pas gagné au début de ma lecture. Pourtant, l'auteur ne nous dresse pas un profil parfait de Sam au fur et à mesure du livre en passant du tout noir au tout blanc. L'héroïne a ses qualités mais également ses défauts. Elle peut être égoïste et égocentrique mais également altruiste et courageuse, je l'ai beaucoup aimé !

Je trouve que malgré le fait que la journée se répète inlassablement, l'histoire reste prenante et passionnante jusqu'à la dernière ligne ! Je me suis inquiétée du sort de nos personnages et la redondance n'est pas présente à la différence des rebondissements !

Comme je l'ai dis plus haut, ce livre est donc un beau coup de cœur, que je n'ai pourtant pas vu venir ! Il traite de l'amitié, de l'amour, mais également des regrets, du pardon, du harcèlement scolaire, et de la mort (forcément). Malgré le fait que j'avais deviné la fin, l'émotion n'en a pas été moindre. Je vous le conseille vivement !

↠ Coup de Cœur ↞

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Bon lundi à tous !

Alors que je commence à vous écrire cette chronique, j'ai pleinement conscience que nous sommes encore dimanche, mais le temps que je prendrai à vous présenter ma dernière lecture, lundi sera déjà à nos portes. Vous ai-je dit que j'étais vraiment heureuse de voir la belle température que nous avions depuis quelques jours ? Je sais que demain on nous annonce une journée de pluie, mais je préfère ne pas y penser. En plus, je ne peux pas me plaindre non ? Pour en revenir à ma lecture, je dois vous dire que je l'ai commencé hier soir en lisant environ 50 pages, mais sans plus étant concentrée sur le tirage du premier prix du concours. Aujourd'hui, sous le beau soleil, j'en ai profité pour continuer ma lecture et j'ai été incapable de lâcher le roman de toute la journée. Pour tout vous dire, je viens tout juste de le terminer à l'instant et ce fut un gros coup de coeur. Je sais que Lauren Oliver est une auteure particulièrement appréciée, mais personnellement, je ne la connaissais pas vraiment avant de faire la lecture de ce roman. Après coup, je regrette de l'avoir laissé pendant deux mois dans ma PAL puisque ce fut une vraie découverte. En même temps, je prends conscience que je n'aurais peut-être pas été dans l'état d'esprit de lire ce roman à ce moment-là donc ça met un léger baume à tout ça. La plume de Lauren Oliver est littéralement addictive et je n'ai pas pu m'empêcher de dévorer chaque page une après l'autre avec fébrilité. J'avais toujours envie d'en savoir plus sur les péripéties de la vie de Sam et jamais je n'aurais imaginé avoir eu la prise de conscience que j'ai fait maintenant que j'en ai fini la lecture. L'auteure joue avec nos émotions autant du côté de la joie que de la tristesse et je dois vous avouer qu'elle a su me tirer quelques larmes à certains moments clés du récit, particulièrement lors des prises de conscience que Sam faisait dans le roman. Je lui lève mon chapeau d'avoir su écrire un roman aussi touchant.

Sans trop vous en dire pour que vous ayez la même surprise que moi lorsque vous le lirez, Before I Fall raconte le dernier jour de la vie de Samantha Kingston. Très rapidement, on prend conscience que Sam n'est pas la meneuse de son groupe, loin de là et qu'elle suit les actions des autres même si elle n'est pas toujours d'accord avec ceux-ci. La peur de perdre sa popularité et son petit copain la pousse toujours à faire comme les autres sauf que cette manière d'être l'amènera doucement vers sa mort même si, au final, ce n'est qu'un accident. Alors qu'elle pense rejoindre le paradis, qu'elle n'est pas sa surprise de se réveiller dans son lit et d'être la même journée qu'hier. Sam revivra les même évènements en boucle pendant sept jours et à chaque jour, elle réalisera quelque chose de nouveau. Chaque réalisation l'amènera à son tour à changer. Pour le bien ou pour le mal ? Surprise ! Je ne peux quand même pas tout vous raconter...

En ce qui a trait aux personnages, nous avons bien entendu Sam dont je vous ai déjà légèrement parlé au début de cette chronique. J'ai été surprise de voir ce que la popularité pouvait pousser à faire, mais en même temps, je m'y attendais un peu. Quand on a passé une partie de sa vie à être intimidée et que d'un coup, on se retrouve de l'autre côté de la barrière, on ne veut pas retourner au point de départ sous aucun prétexte. Malgré tout, les sept jours où la vie de Sam tournera en boucle l'amèneront à évoluer et beaucoup en plus. Quand on dit qu'une personne ne peux pas changer, ce n'est pas vrai. Tout est à la portée de la personne qui décide de saisir sa chance. Outre Sam, nous avons bien entendu ses trois amies qui sont toujours là pour elle et on se rend vite compte qu'elles ont une relation vraiment fusionnelle. Chacune a ses problèmes, mais elle n'hésite pas à se tourner vers les autres pour y remédier, du moins c'est comme ça que je l'ai perçu. De plus, nous avons Kent, un ancien ami de Sam qui fait une réapparition dans sa vie et pour qui, j'ai eu un gros coup de coeur. Il ne pause pas de question et s'assure d'être là pour la jeune fille même si on ne comprend pas toujours pourquoi.

En conclusion, cette lecture fut un gros coup de coeur pour moi et un roman qui m'a fait prendre conscience de faire attention aux personnes qui sont dans notre vie, elles ne sont pas éternelles... Sérieusement, si je n'aurais qu'une chose à vous dire, c'est de plonger dans ce roman parce que c'est une grande œuvre surtout qu'on retrouve rarement des romans traitant des thèmes abordés dans celui-ci dans les romans pour jeunes adultes. Que vous soyez jeunes ou vieux, vous serez touchés par l'histoire de Sam, je vous le garantie.

Bonne lecture à tous !

Merci à Hachette Canada pour cette lecture ainsi qu'à NetGalley France !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce roman n’est pas découpé en chapitre mais en jours, il y’a au total sept jours de relatés. Chaque jours sont à la fois identiques et différents. Les trois choses qui ne changent pas sont- la date: le 14 février, les personnages présents, la soirée qui est prévu pour la Saint-Valentin. Lors du premier jour du roman, après la soirée à laquelle elles se sont rendues; Samantha et ses amies, ont un accident de voiture. La jeune femme ne sort pas vivante de cet accident. Cependant le lendemain, son réveil sonne.. on est le 14 février et rien n’a changé. Le surlendemain et tous les jours d’après rien ne change, à part peut-être Samantha et sa façon de voir les choses et la vie.

C’est un roman que j’ai vraiment apprécié à partir du «Jour quatre», car c’est à partir de ce jour là, que beaucoup de choses changent, que le personnage de Samantha évolue et que l’on commence à avoir des réponses sur la raison et le but pour lesquels Samantha revit cette journée encore et encore.
Bien évidemment, c’est un roman très répétitif, seulement certaines actions changent à certains moments de la journée. Cependant les petits changements ont beaucoup de répercutions sur la suite des événements. Il y a un réel développement de chacun des personnages et des différents événements. Ce roman nous fait prendre conscience que les décisions que nous prenons chaque jours ont des réels répercutions sur notre avenir.
Samantha et ses amies sont de vraies pestes, mais elles évoluent au cours du roman ce qui donne un plus à cette histoire.
Le dénouement, les révélations et la fin du roman sont absolument parfaits. Je n’ai rien à redire là-dessus, je ne suis absolument pas déçue.

C’est en écrivant ma chronique, que je me rends compte à quel point j’ai aimé et apprécié ce roman car jusqu’à maintenant je n’arrivais pas à réellement comprendre et mettre des mots sur mon ressenti par rapport à ce roman. Je recommande vivement ce roman.
J’ai hâte de découvrir le film, pour voir si l’adaptation est à la hauteur du roman.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Vivre le dernier jour de sa vie ? Oui Sam va revivre en boucle le 14 février, le dernier jour de sa vie , revoir sa façon de vivre et de voir les gens. Mais aussi de lui permettre de changer !
J'ai beaucoup aime l’évolution de notre héroïne, elle deviens une autre jeune fille, celle qu'on rêve toute d’être
Bref, ce roman est très bien construit et il ne faut pas avoir peur de la monotonie de la boucle, car aucune journée n'est semblable.

Une très bonne découverte!

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :