Nick and Sara, tome 1 : Enfer

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 27 janv. 2017 | Archivage 15 mars 2017
Hachette Romans, Black Moon Romance

Résumé

L'amour peut-il naître au milieu de l'enfer ?

Sara-Jane, fille d’un sénateur américain, s’offre des vacances au Mexique avec sa cousine. Dès la première soirée, elle s’évanouit. Elle se réveille nue dans une chambre qu’elle ne connaît pas. Sonnée, Sara suit un mystérieux inconnu qui paraît vouloir l’aider. Mais alors qu’ils roulent à tombeau ouvert au milieu du désert, les effets des drogues s’atténuent et les souvenirs resurgissent. La jeune fille bascule dans l’horreur : kidnappée par un cartel, elle a été victime de sévices, et son sauveur, cet ange blond sexy, est l’un de ses agresseurs ! Comment pourrait-elle lui faire confiance ? Le long de la route qui les mène vers la liberté, les cadavres s’accumulent, et Sara-Jane comprend que survivre doit être sa priorité. Quitte à ne plus jamais être la même, aux risques d’y laisser son cœur.

L'amour peut-il naître au milieu de l'enfer ?

Sara-Jane, fille d’un sénateur américain, s’offre des vacances au Mexique avec sa cousine. Dès la première soirée, elle s’évanouit. Elle se réveille nue...


Formats disponibles

FORMAT Ebook
ISBN 9782017008019
PRIX 10,99 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)

Chroniques partagées sur la page du titre

En commençant ma lecture je ne m'attendais pas du tout à une telle histoire ! Je savais qu'il y avait un enlèvement et un ravisseur-sauveur (donc je savais que ce ne serais pas très joyeux)...mais je ne m'attendais pas à ce que ce sauveur tiennent une place aussi importante dans la captivité de la jeune femme...
En fait il y a un côté Dark Romance assez dérangeant dans ce roman et pourtant, comme si c'était indépendamment de ma volonté, je n'ai pas pu lâcher ce livre avant la dernière page !

Sara-Jane, fille de sénateur, souhaite s'émanciper de sa famille surprotectrice. Elle décide alors de partir avec sa cousine, Nell, pour le Spring Break. Mais la jeune femme prend un risque énorme et se retrouve entre les griffes d'un grand dealer et proxénète du Mexique... Un ange gardien, qui ne veut pas lui donner son nom, va pourtant l'aider à se sortir de ce traquenard. Quand ces souvenirs lui reviennent à l'esprit, elle se rend compte que son sauveur est aussi son bourreau !

Au début je n'adhérais pas du tout à la personnalité de Sara-Jane. Elle avait tout du comportement de fille à papa et de "gosse de riche". Mais avec tous les événements qu'elle subit tout au long de l'histoire, il faudrait être insensible pour ne pas ressentir de l'empathie pour elle.
Je l'ai beaucoup plus apprécié dans la seconde partie de ce tome quand on la retrouve 2 ans après son enlèvement ! Sara-Jane y apparaît beaucoup mâture et a beaucoup plus la tête sur les épaules (en même temps avec ce qu'elle a vécu c'est compréhensible !).
Quand à Nick...au début aussi j'ai eu du mal avec ce personnage. Cette fois-ci pas à cause de sa personnalité (qui reste un grand mystère pendant une partie du roman) mais à cause de ses actes ! J'ai donc été très mal à l'aise en sa présence... A chaque fois que je me disais que je l'appréciais, je me rappelais ce qu'il avait fait et je me calmais tout de suite ! En fait je me demande si ce n'est pas ce qu'a ressenti Sara face à lui... Parce que, tout comme elle, on apprend à le connaitre et à le voir sous un nouveau jour ! Et comme j'adore les personnages complexes...j'ai fini par me laisser aller à mes sentiments et donc à m'autoriser à apprécier Nick.

En fait en lisant ce roman j'ai eu l'impression de me trouver dans une revisite de conte de fée... D'un côté Raiponce (qui est d'ailleurs le surnom de Sara-Jane) parce qu'elle était en quelque sorte enfermée dans une tour que la mère de Sara-Jane voulait protectrice mais en fait l'étouffait... Et de l'autre la Belle et la Bête, parce que Sara se trouve captive, sous la coupe de Nick, un homme assez rustre mais qui, en grattant bien, a un bon fond.

D'ailleurs je me suis posée une question tout au long de ma lecture : Comment construire (ou plutôt tenter de construire) une relation avec de tels antécédents ? Parce qu'il est indéniable que Sara et Nick sont attirés l'un par l'autre...mais je ne voyais pas comment ils pouvaient s'aimer librement alors que c'était tout ce que j'attendais !
Et puis ce ne sont pas les seules questions que l'on se pose ! Il y en a tellement. Certaines demeurent d'ailleurs sans réponse à la fin de ce premier tome... et c'est vraiment très, très frustrant !
J'ai vraiment adoré ce roman et je pense me jeter sur le second sans aucune hésitation ! J'espère en apprendre plus sur le mystérieux Nick et continuer à suivre les aventures de Sara tout simplement.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voilà un roman qui a su me tenir en haleine du début à la fin. J’ai tout simplement adoré me plonger dans l’histoire de Nick et Sara, semée de rebondissements et d’actions !

Entre dark romance et romantic suspence, Pauline Libersart nous offre ici un récit captivant qui regroupe tout ce que j’aime lire. Une héroïne attachante et forte, un homme sexy et mystérieux, une relation sous tension et beaucoup de sentiments complexes.

Nous faisons connaissance de nos deux personnages, dont Sara qui va vivre une expérience douloureuse qui va la changer et lui faire prendre conscience de beaucoup de choses, notamment sur elle-même et la vie qu’elle mène. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé cette aspect du livre et tout son cheminement et sa prise de conscience. C’est un personnage qui va évoluer au fil de notre lecture et qui va se révéler bien plus forte qu’il n’y paraît.

Nick, quant à lui, se montre assez mystérieux et distant. Sexy, méthodique, soufflant le chaud et le froid, on apprend peu de choses sur son passé si ce n’est qu’il est persona non grata sur le sol américain. Pourquoi aider Sara à fuir alors même qu’il a été son bourreau ? Pourquoi prendre le risque de mettre sa tête à prix ? Beaucoup de questions qui nous viennent et dont les réponses ne nous sont données qu’au compte goute au fil de notre lecture.

C’est un premier tome qui se divise en deux saisons, mettant en évidence différents stades du traumatisme qu’a vécu Sara. Entre syndrome de Stockholm & perte de confiance, l’auteur nous fait naviguer dans la relation complexe et unique qui se développe entre Nick et Sara. On va les voir apprendre à travailler ensemble pour semer leurs poursuivants, tout en combattant leur propre sentiment et leur attirance qui se transforment peu à peu en syndrome de Stockholm, on les voit se retrouver et devenir partenaire, se pardonner et essayer de se reconstruire peu à peu.

Je n’ai pas tellement envie de vous parler de l’histoire en elle-même, elle mérite d’être découverte au fil de la lecture alors je vous dirais simplement que c’est un premier tome bourré de sentiments, d’actions et de rebondissements. Nous plongeons dans une atmosphère tendue, dans laquelle l’auteur nous entraine au cœur de l’enfer où la haine et l’attirance se côtoient et où le destin se joue de nos deux héros. A lire absolument !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

C'est avec une réticence que j'ai décidé de donner une nouvelle chance aux dark romances avec des syndromes de Stockholm en option, après ma grosse répulsion envers les deux dark romance que j'ai lu et je pensais que Nick & Sara entrait dans ce genre de livre. On repassera plus tard pour la dark romance mais j'ai été vraiment contente lorsque j'ai constaté que ce n'était pas du tout une dark romance !

Je me suis alors plongée à fond dans cette romance à fort suspens. On plonge aux côtés de Sara, fille à papa de dix-huit ans surprotégée par ses parents qui n'a quasiment jamais désobéi à ses parents. Elle décide de partir avec ses parents pour un spring break au Mexique. Malheureusement, les vacances tournent court et Sara se fait enlevée. Elle est par la suite sauvée par Nick, un homme plutôt mystérieux qui ne donne pas tout de suite son prénom à Sara. On embarque alors dans une course contre la montre pour semer ceux qui veulent récupérer Sara et dans un road-trip fort en adrénaline et en action alors que Sara tente de se souvenir tout ce qu'il lui est arrivé pendant son kidnapping. Ce qui lui est arrivé n'est pas tout rose mais comme ça ne tourne pas au malsain, que Nick n'est pas mais alors pas du tout un sadique violeur et qu'il y avait des circonstance atténuante, la pilule est mieux passée pour Sara mais aussi pour moi. Tout comme elle, j'ai pardonné à Nick son comportement.

Le récit à la première personne, dont je ne suis pas particulièrement fan, permet de suivre Sara-Jane, Nick et quelques autres personnages secondaires comme si on y était. J'aurais préféré que le roman se cantonne aux points de vue des deux personnages principaux mais les autres points vue apportent tout de même quelques détails intéressant.

Le roman, découpé en deux parties, est plutôt bien écrit et j'ai beaucoup aimé le développement dans la personnalité de Sara, une différence qui se voit très bien entre les parties puisqu'elle se reprend en main malgré son enlèvement et décide de se comporter comme une adulte et non pas comme une gamine capricieuse. J'ai bien aimé aussi Nick (sûrement le charme à la russe, haha), ses secrets et ce qu'il fait pour Sara.

En bref, de la romance, de l'action, du suspens, un très bon mélange pour un très bon premier tome. J'ai hâte de suivre les aventures de Sara et de Nick !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

(...)J’avais peur que cela ne parte dans une mauvaise Dark Romance et les prémices y ressemblaient, ce qui m’étonnait connaissant un peu l’auteure. Heureusement, il n’en n’ai rien et la seconde partie s’axe sur un très bon début de romantic suspense.

Dans l’ensemble, j’ai adoré cette lecture qui se lit bien trop vite à mon goût. Pauline Libersart a bien travaillé son sujet. C’est intelligemment mené et elle a su habilement poser les bases d’une romance qui est loin d’être vide, bien au contraire ! De plus, ces personnages sont attachants et pleins de surprises ! Elle a ce style et ce talent qui font qu’il est bien difficile de ne pas totalement immerger dans ses histoires.

Même si j’ai été très frustrée par la fin qui ne finit pas vraiment, pour vous dire, j’ai tourné la dernière page en me demandant, il y a un bug avec mon ebook car cela ne pouvait pas se terminer de cette manière ! Mais si.

Ce qui est chouette tout de même, c’est que l’attente ne sera pas trop longue vu que le second tome sort le 27 avril prochain.

Une bonne romance comme je les aime avec tout ce qu’il faut en actions et rebondissements pour vous faire passer un bon moment, bon, il faut s’accrocher avec la première partie quand même !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Une auteure que j'ai déjà eu l'occasion de lire et dont j'apprécie beaucoup l'univers. Mais cette fois-ci avec ce résumé alléchant, j'ai été très curieuse de savoir ce que Pauline Libersart aller me réserver. Résultat ? Je fus plus qu'impressionnée…

↠ Je découvre une nouvelle facette de l'univers de l'auteure qui me plait énormément ↞

Avec une plume précise, captivante et addictive, l'auteure nous offre un diptyque d'enfer ! Un mélange de Romantic Suspens et de Dark Romance Soft. L'auteure s'est surpassée. On ne peut que constater son immense travail. C'est extraordinaire.

Une intrigue menée avec brio, intense en sensations et riche en rebondissements. Un ton palpitant. Des sentiments bien présents qui sont retranscrits avec une grande adresse. Un rythme transcendant. Aucun temps mort. On ne s'ennuie pas un seul instant. Une fois ma lecture commencée, je me suis laissée embarquer dans cette course contre la montre et je n'ai pu lâcher l'histoire. Je l'ai lu en une traite. Et quand arrive la fin, j'étais dans un état de fébrilité intense.

↠ On retrouve bien évidement le style particulier de l'auteure ↞

Une narration à la troisième personne avec le point de ceux de nos protagonistes mais également de quelques personnages secondaires qui jouent un rôle important dans l'histoire. Si dans ses précédents romans j'ai eu un peu de mal à accrocher au début avec celui-là c'est totalement différent. Je m'y suis facilement adapter et ai accroché dès le début. Et je peux vous garantir que cela n'est nullement dérangeant. Bien au contraire, cela apporte un plus à la trame. Quelques indices supplémentaires sur la tournure des évènements…

↠ Des personnages qui sont parfaitement travaillés ↞

Une héroïne tout juste âgée de dix-huit ans capricieuse, hautaine et très agaçante aux premiers abords, pour une fille de sénateur. Mais très vite, elle est remontée dans mon estime. Car malgré le calvaire qu'elle va subir, elle nous démontrera qu'elle a beaucoup de cran, qu'elle est très intelligente et qu'elle n'est pas une petite fille à papa écervelée. Mais il aura fallut qu'elle agisse inconsciemment pour qu'elle se retrouve dans un enfer sans fin et rencontre celui va non seulement l'anéantir mais également bouleverser sa vie à tout jamais.

Un anti héros qui m'intrigue. Ne vous fiez pas à son allure angélique. Car en réalité c'est un ange sombre, redoutable et impitoyable. S'il est passé de l'autre côté, c'est parce qu'il a été blacklisté par les hautes intenses gouvernementales. Et s'il se trouve dans cet enfer c'est pour une raison bien précise. Et il est prêt à tout pour mener à bien sa mission. Mais ce qu'il n'avait pas prévu c'est ce petit contretemps. La fille de celui qui pourrait le réhabiliter. Celle qui va également éveiller en lui cette émotion qu’il ne pensait jamais ressentir.

Une première rencontre cauchemardesque qui va les hanter… Une course contre la montre… Un danger permanent… Un plan précis… Une tension palpable… Une indéniable attraction… Des sentiments qui entrent en jeu… Un dur retour à la réalité… Nos héros arriveront-ils à s'en sortir totalement indemnes ?

↠ En bref ↞

Un excellent début pour Nick & Sara avec de Vrais Méchants, de l'Action, du Danger, du Suspens, de l'Horreur, du Complot, de la Passion et de la Sensualité. Si vous aimez les séries du style les Frères McCould ou Forces d'élite vous allez vous régaler avec Nick & Sara. Et avec ce que l'on découvre à la fin, je n'ai qu'une hâte retrouver au plus vite notre duo. Je sens que cela va être explosif… Alors rendez-vous le 27 avril 2017.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les deux cousines, Sara-Jane et Nell vont passer le spring break à Cancùn, Mexique. Pour pouvoir partir, il a fallu détourner l'attention de la mère envahissante de Sara-Jane, mentir à son père sénateur et avoir deux gardes du corps à leur surveillance.
Après la première soirée, Sara-Jane se fait réveiller nue et droguée par un homme inconnu dans une chambre tout autant, puis emmenée en voiture dans un lieu ignoré.
Sara-Jane Delaney, étudiante en histoire de l'art de 18 ans est une jeune femme privilégiée par le statue de son père Sénateur. Jeune fille soi-disant gentille et malléable, elle peut être parfois hautaine et princesse. Face aux événements, elle va faire preuve de courage, de maturité et un peu d'humilité.
Nick, l'inconnu au physique d'ange blond est à la fois son bourreau et son sauveur. Il ressemble à un garde du corps, froid et distant. Il est buté, fier avec un fort caractère. Mais son côté froid fond face à la femme Sara-Jane, et sa conscience refait surface comme les sentiments.
La narration est à la troisième personne, toujours aussi troublant pour moi. Le point de vue varie entre Sara-Jane et Nick la plupart du temps, et aussi par certains autres personnages. Le tome est divisé en deux saisons. La première saison raconte le kidnapping de Sara-Jane et son sauvetage. La seconde saison est la continuité de l'histoire mais deux ans après. L'intrigue est menée avec talent, le suspense et l'action sont présents et très prenants. L'écriture est très facile à lire, tout s'enchaîne à merveille. Les premiers passages sont légèrement dans un langage cru et dur, mais cela est nécessaire pour la base de l'histoire. Malgré les situations incongrues et les événements difficiles, la petite touche d'humour est magnifique et attractive. La relation de nos personnages Nick et Sara devient ambigu, et évolue pour notre bonheur.
Ce premier tome fut une excellente romance suspense, une intrigue captivante et prenante, de l'action, du suspense et des rebondissements, des personnages intéressants et époustouflants, et pour couronner le tout une écriture attractive.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’ai beaucoup aimé la dualité des sentiments de Sara-Jane et le ton piquant de Nick. Une histoire que vous aurez du mal à lâcher tant le rythme est soutenu. On tourne les pages pour savoir ce qui va se passer, pour espérer que l'amour peut être plus fort que tout. On a envie de pardonner à Nick ce qu'il a fait, on a envie de croire que Sara-Jane pourrait s'en sortir.

Rhaa que j’ai aimé ce livre. Tout comme Sara, on s’attache à Nick. Oui, il tue, c’est un homme peu fréquentable qui dort avec un couteau sous son oreiller, mais il fait ça pour des bonnes raisons (je vous jure !). Est-ce qu’on pourra lui pardonner tout ce qu’il a fait subir à Sara ?

J’avoue que je suis impatiente de découvrir le second volet de cette série.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Sara-Jane pars en vacances au Mexique avec sa cousine pour le spring break - vacances de printemps où les étudiants coupent après leurs examens. Fille de sénateur américain, elle est très protégée contre les potentielles agressions. Un soir, elle décide de déjouer la vigilance de sa garde rapprochée. Plus tard, elle se retrouve sonnée dans une chambre inconnue avec un homme qui lui propose son aide et demande de le suivre.
Sara suit donc cet inconnu et commence alors une cavale pour regagner les Etats-Unis. Cet homme est-il son ange gardien ou l'un de ses agresseurs ?

Sara-Jane est une jeune fille qui peut être qualifiée égocentrique, trop sure d'elle, sur-protégée, peut avoir des comportements de petite princesse et pas très approprié. Elle veut prendre son envol mais elle va le payer et devra en assumer les conséquences. Eu début, j'avais envie de secouer cette héroïne, lui dire de changer son comportement car il n'est pas très correct. Avec ce qu'elle va vivre, elle va avoir peur, devoir faire confiance et donc grandir très vite. Malgré le drame qu'elle a vécu, elle va continuer à vivre, rebondir.
Sara-Jane va devoir donc faire confiance en un homme, il se dit son ange gardien, et ne donne pas beaucoup d'informations sur qui il est, comment il se retrouve à l'aider pour s'enfuir de cette hacienda. Il laisse les cadavres sur leur chemin et il est aussi très menaçant envers Sara-Jane pour qu'elle l'écoute sans rechigner. On se demande jusqu'où il peut aller et pourquoi il aide la jeune femme. Ce personnage évolue aussi tout au long de l'histoire, en apprenant un peu plus de son histoire, il devient attachant.
Les personnages secondaires ne sont pas très présents mais ils interviennent à des moments opportuns et font avancer l'histoire.

Le début du livre est dérangeant, j'ai eu du mal à adhérer, il faut dire que l'on ne commence pas avec un sujet léger, mais avec le viol de l'héroïne. Ensuite Sara-Jane tombe sous le charme d'un de ses agresseurs. Syndrome de Stockholm ?
La narration est à la troisième personne du singulier même si ce type narratif peut avoir des avantages car nous pouvons avoir plusieurs points de vue -les héros et aussi les personnages secondaires- ce n'est pas mon préféré car j'ai du mal à intégrer l'histoire, je reste spectatrice.

Le livre est divisée en 2 parties. La première est sur l'enlèvement et la cavale de Sara-Jane, après quelques longueurs, le rythme s'est installé et on vit la fuite avec les protagonistes à 100 à l'heure.
La deuxième partie est 2 ans plus tard, nous découvrons ce qu'il advient de Sara-Jane. J'ai beaucoup aimé cette partie, elle est plus dans l'intimité des héros.

Bref, après un début déroutant, j'ai été prise par la plume de l'auteure et embarquée dans l'histoire de Sara-Jane et Nick.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

J’appréhendais la lecture de ce tome. Je ne suis pas portée sur la Dark Romance. Mais lors de ma rencontre avec l’auteur, elle m’a donné envie de découvrir cette histoire.

Nous rencontrons Sara-Jane et sa cousine Nell lors de leur départ pour leurs premières « vraies » vacances pour le Mexique lors du spring break. Sara n’est autre que la fille unique d’un sénateur américain et a toujours été surprotégé par ses parents. Elle rêve de passer des formidables vacances, mais ces vacances vont terminer en cauchemars. Après une soirée en Club et après avoir échappée à sa garde rapprochée, elle se réveille groggy, nue et accompagnée d’un mystérieux homme blond dans une chambre inconnue. Son mystérieux ange gardien blond, la presse de la suivre et il se retrouve à fuir une hacienda au beau milieu du désert. Pendant leur fuite, des flashs de son kidnapping et de la nuit lui reviennent progressivement. Et notre pauvre Sara comprend que son ange est peut être un ange noir et qu’il est responsable de certains évènements.

S’engage alors une course afin d’échapper aux kidnappeurs et pourvoir reprendre contact avec son père pour rentrer aux Etats-Unis.

Il va s’agit pour Sara de ne pas succomber au charme de son ange à cause de ce maudit syndrome de Stockholm.



J’ai eu un peu de mal à me mettre dedans pendant toute la partie kidnapping mais une fois que Sara et son ange blond se sont enfuis, je n’ai pas réussi à décrocher. J’ai dévoré l’histoire.

J’ai découvert un autre style que celui que je connaissais déjà de Pauline. Elle s’est essayée à une partie Dark et c’est une réussite pour moi. La suite qui correspond plus à du romance suspens est tout aussi addictive.

J’attends le tome 2 avec une très grande impatience.

Read more at http://romancesisters.e-monsite.com/pages/autre/pauline-libersart-nick-and-sara-tome-1.html#U2dMoWXmUYsdmsY6.99

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Avant de commencer, je tiens particulièrement à remercier Pauline Libersart et BMR de m’avoir permis de lire ce service presse et de leur confiance.

Au début, j’ai eu un peu peur en lisant le résumé car l’auteur avait indiqué qu’il y avait une scène d’agression sexuelle, chose que j’ai dû mal à lire en général. Mais l’auteur m’a rassurée et j’ai pu me plonger dans son histoire même si une légère appréhension persistait. Mais après quelques chapitres, cette dernière s’est vite envolée.

Quand les vacances pour le Spring Break tournent au cauchemar pour Sara-Jane, la fille d’un sénateur, et Nell, sa cousine, nous assistons à la descente aux enfers de l’héroïne grâce à une narration à la troisième personne. Cette narration nous permet ainsi de suivre l’histoire de différents points de vue : Sara-Jane, Nick, et d’autres personnages secondaires. Rien n’est laissé de côté. Quand un personnage se retrouve dans une certaine situation (par exemple, en pleine nuit où il peut se permettre de récupérer un peu), le lecteur reste plongé dans l’intrigue par le style toujours présent de l’auteur.

C’est ainsi que nous apprenons à faire connaissance avec Sara-Jane et Nick, nos deux héros principaux. Fille de sénateur, Sara-Jane, dix-huit ans, a toujours vécu dans une petite cage dorée et surprotégée par sa mère. Elle sait qu’elle a un comportement hautain dû à son rang et qu’elle est la princesse de la famille, qu’elle est parfois trop gentille. Ce qui va lui arriver va la changer, mais ce que j’ai apprécié ici, c’est que ce changement ne sera pas brusque. Il va se faire petit à petit grâce à l’attitude de Nick. Quant à ce dernier, j’ai pris plaisir à essayer de le comprendre. Même quand on se retrouve dans sa tête, j’ai trouvé qu’il restait un mystère une bonne partie du temps. Et malgré son attitude brusque et un peu rustre, je dois avouer que j’ai craqué pour lui. Et voir ces deux-là interagir dans la deuxième partie de l’histoire m’a fait fondre (et a laissé perplexe certains personnages…)

Il n’y a point de répit. Quand on pense que les personnages et le lecteur vont pouvoir ainsi respirer un peu, l’auteur rajoute son grain de sel. On vit l’aventure à fond comme les personnages. Des rebondissements ajoutent du peps, la description des sentiments fait battre nos petits cœurs ; on s’inquiète, on a peur, on espère, on prie… Si je posais ma tablette, je la reprenais cinq minutes plus tard, tellement j’étais prise par l’intrigue !

J’ai tout simplement dévoré ces trois cent et quelques pages. Le style de l’auteur que je commence réellement à apprécier reste fluide et simple malgré une histoire qui ne l’est pas au début. Je me suis retrouvée captivée par l’intrigue, les personnages et les pages se sont mis à défiler sans que je m’en rende compte. Bravo Mme Libersart, c’est un quasi coup de cœur pour ce premier tome. J’ai vraiment hâte de lire la suite !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un grand merci à Hachette, Black Moon Romance et à NetGalley pour m’avoir offert l’opportunité de lire ce livre.

J’ai découvert Pauline LIBERSART en lisant « Pari entre amis », le premier tome d’une trilogie qui m’avait beaucoup plu.
J’étais donc plus que contente de redécouvrir son univers dans une autre de ses séries.

Dans « Nick and Sara, tome 1 : Enfer », Pauline LIBERSART va mettre en scène Sara-Jane, une jeune femme qui est la fille d’un gouverneur américain. Hyper protégée, elle décide de mentir à ses parents pour passer le spring-break à Cancun avec sa cousine, Nell, et être pendant simplement quelques jours une fille comme les autres.
Un soir, en semant ses gardes du corps, elles se retrouvent dans une boîte de nuit branchée.. Et c’est là que tout va déraper.
Droguée et kidnappée, Sara-Jane se retrouve dans la maison d’un des plus gros narcotrafiquants du Mexique : Montoya. Celui-ci veut en faire sa nouvelle ‘fille’, qu’elle rejoigne son harem personnel.
L’un de ses bourreaux va alors l’aider à s’échapper de là. Que veut-il ? Pourquoi fait-il cela ? Peut-elle lui faire confiance ? Perdue, Sara-Jane va comprendre bien vite que sa vie a changé de manière définitive.

Ce livre est le premier ‘dark romance’ que je lis. Il est construit en deux saisons, deux parties. La première nous racontant l’élément déclencheur, le kidnapping de Sara-Jane et sa fuite. La seconde se passant deux années après la première partie.

En commençant ce récit, en faisant défiler les pages et les chapitres, nous restons un peu sur les fesses en apprenant ce que subit Sara-Jane. Rien n’est passé sous silence car, même si la jeune fille est d’abord amnésique, elle retrouve bien vite la mémoire.
Pauline LIBERSART nous raconte alors cette fameuse soirée durant laquelle tout a basculé. Elle ne nous épargne aucun détail, nous révélant toute la noirceur de ce genre de situation.
Autant dire que c’est une entrée en matière un peu difficile à digérer, voir dérangeante. J’étais parfois presque gênée de lire ce que l’héroïne a subi.

Ce qui m’a par la suite dérangée est la relation étrange qui va naître entre Nick et Sara-Jane.
Nick, l’un des bourreaux de la jeune fille, va la sauver pour des raisons qui lui sont propres, ne mettant que tardivement Sara dans la confidence ( sans tout lui révéler ).
Alors qu’au début elle le craint et n’ose pas s’approcher de lui, petit-à-petit elle va commencer à s’attacher à lui. Même si les deux personnages savent qu’elle est en plein syndrome de Stockholm, j’ai eu du mal à encaisser certaines réactions de Sara-Jane. J’ai eu comme l’impression qu’elle était avec un ami et même si c’est la réaction logique des personnes qui sont touchées par ce syndrome, cela m’a fait bizarre.

La relation de Nick et Sara m’a par contre moins dérangée dans la saison 2.
L’action se passant deux années après les évènements du début du livre, nos personnages ont pu chacun continuer leurs vies tout en n’oubliant pas l’autre.
Cet éloignement fait que l’on accepte mieux certaines de leurs réactions.

Mis à part cela, j’ai été complètement plongée dans l’histoire.
L’auteur réussit à savamment mélanger les instants dramatiques et les scènes d’actions, si bien que l’on ne s’ennuie jamais. Elle ne nous laisse aucun répit !
De plus, tous les mystères entourant Nick font que l’on tourne les pages avec l’envie d’en savoir plus sur lui.
J’ai également beaucoup apprécié tout le travail de recherche de l’auteur sur les narcotrafiquants, les services secrets,.. Certes, ce sont pleins de petits détails, mais qui font vraiment la différence.

Dans cette chronique, je ne pouvais pas mentionner le bonheur de retrouver la plume de Pauline LIBERSART !
Encore une fois, elle a réussi à me charmer, à me plonger dans son univers avec une facilité déconcertante.
Dès les premières phrases, elle m’avait déjà prise dans ses filets. Si vous aimez les romances, quelles qu’elles soient, vous ne pouvez absolument pas passer à côté de cet auteur.

La fin m’a laissé en état de choc, nous laissant encore en plein mystère.
L’auteur sait nous tenir en haleine, nous donner envie de connaître la suite, d’imaginer tous les scénarios possibles, et c’est en cela que réside sa plus grande force.

En conclusion, « Nick and Sara, tome 1 : Enfer » est une belle surprise. Pauline LIBERSART nous fait frémir, nous fait sourire, nous fait espérer, mais nous fait aussi ressentir des émotions très noires comme le dégoût et la haine.
Certains vont adorer, d’autres moins, mais l’auteur arrive malgré tout à nous tenir en haleine du début à la fin de son livre. Cette histoire est un bon titre pour s’initier à la dark romance.

Un livre à lire si vous recherchez une romance sombre et particulièrement addictive.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Vous savez, cette sensation que vous éprouvez quand vous sentez que c'est une mauvaise idée mais que vous ne pouvez pas vous empêcher de le faire ? C'est exactement ce que ressent Sara Jane quand sa cousine Nell lui propose de partir avec elle au Mexique pour Spring Break et ainsi rejoindre Juan, le petit ami de Nell.

Sara Jane est une jeune fille privilégiée, elle ne manque de rien et elle passe facilement pour une petite princesse mais elle supporte de moins en moins la protection de sa mère et voudrait s'émanciper, c'est pourquoi, Nell et Sara Jane élaborent un plan pour échapper à la surveillance familiale et ainsi partir en vacances seules.
Mais rien ne les a préparés à ce qu'elles allaient vivre.

A peine sont elles arrivées que c'est la chaos, Sara Jane se réveille est c'est le "black out", elle est nue, a été droguée et un homme la presse pour qu'ils quittent une demeure qu'elle ne connait pas. Mais peut-elle lui faire confiance ?

Dans ce premier tome nous allons suivre la "course à la liberté" de Sara Jane aux bras de "son ange" qui va l'aider à rejoindre les Etats-Unis mais ils devront faire attention car les hommes de mains d'un puissant trafiquant sont à leur recherche. De plus Sara doit se débattre avec les brides de souvenirs qui lui reviennent et lutter contre l'attirance qu'elle éprouve envers "son ange" malgré ce qu'il s'est passé entre eux. Sara Jane doit également s'adapter à sa nouvelle condition et "son ange" ne lui épargne rien, Nick est méthodique, calculateur et sans état d'âme. Il a d'autres intérêts à protéger "Melle Sara Jane Delaney".

J'ai été conquise par ce premier opus. On sent qu'il y a eu un gros travail de recherche pour rendre l'histoire réaliste, il n'y a pas de fausses notes, ni de temps mort. Pauline Libersart nous plonge dans l'action et dans un univers oppressant et angoissant. Elle arrive à nous tenir en haleine jusqu'à la fin et quelle fin !
Je classerai "Nick & Sara" en Romantico-Suspense plutôt qu'en Dark car même si il y a certains passages "sombre" ce n'est pas dans la majorité du roman. En tout cas, je suis impatiente de lire la suite des aventures de Nick & Sara.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Ce livre m’a attiré autant pour sa couverture que pour son résumé très intriguant. Cependant, dès les premières pages, je n’imaginais pas une seule seconde être autant prise dans cette histoire qui m’a tenue en haleine tout au long de ma lecture.

Le début est assez sombre. Sara-Jane va se souvenir, petit à petit, de ce qu’il s’est passé lorsqu’elle a été enlevée… on découvre, en même temps qu’elle, des évènements durs et douloureux qui l’ont complètement secouée et détruite physiquement mais psychologiquement aussi.

Sara-Jane est surprotégée par sa famille. Elle se sent étouffée. Etant fille de sénateur, sa vie de tous les jours n’est pas évidente. Pour prendre du recul et surtout pour s’éclater, elle décide de partir avec sa cousine au Mexique pour le Spring Break. Mais Sara-Jane va prendre un énorme risque et va être kidnappée par un gang pas vraiment fréquentable…
C’est là qu’intervient son ange-gardien qui va tenter de la sortir de tous ces problèmes. Mais cet homme n’est autre que l’un de ses ravisseurs. Peut-elle lui faire confiance ? A-t-il participé lui aussi à sa destruction physique et psychologique ?

Petit à petit, on voit Sara et Nick évoluer, ils apprennent à se connaître et surtout à se supporter. Ayant des hommes dangereux à leur trousse, on va les suivre dans leur course à la liberté qui sera semée d’embuches.

Les personnages principaux sont top, je les ai beaucoup appréciés et on s’y attache très facilement. Déjà, j’ai ressenti énormément d’empathie envers Sara, surtout lorsque petit à petit sa mémoire revient sur les évènements survenus pendant son enlèvement… Nick est un personnage très mystérieux et on finit ce premier tome avec pas mal de questions sans réponse le concernant. Ça donne encore plus envie de découvrir la suite ;)

J’ai adoré ce premier tome. L’auteure maitrise à la perfection un sujet qui n’a pas dû être facile à traiter, autant par sa complexité que par son côté sombre. Il n’y a pas de temps mort, je suis restée accrochée à ce livre, à cette histoire, jusqu’à la fin. Mais ce n’est pas terminé et j’ai vraiment vraiment hâte de découvrir la suite.

En conclusion, magnifique histoire touchante qui va me trotter dans la tête encore plusieurs jours !
A lire sans hésitation !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Sara-Jeanne, vous et votre cousine Nell, dès le début, vous m'avez paru comme des jeunes filles qui avaient besoin de s'éloigner de l'atmosphère étouffante due à votre condition familiale. Votre aventure qui commence comme des vacances comme n'importe quelle jeune fille qui part en vacance avec ses amis, mais très vite, j'ai eu peur pour vous, j'ai été scotché par ce qui se passe pour vous et je me suis fait un sang d'encre pour vous, Sarah et votre cousine Nell. Je me suis demandé comme vous alliez vous en sortir et si oui dans quel état et puis votre rencontre avec Nick, m'a paru au début bien mystérieux et je me suis demandé de quel côté, il était. Puis au fil du temps, on apprend des choses même si, Nick ne se dévoile pas trop, sur qui il est vraiment, je dois bien avouer que Nick m'a paru dangereux avec un sens de l'honneur, ce qui nous met sur la piste de ce qu'il fait exactement comme métier et là, on ne peut qu'être stupéfaite.

Dans la seconde partie, Sara-Jeanne, on vous retrouve, bien que vous fassiez tous pour masquer votre état d'esprit, j'ai bien compris que vous aviez mis une carapace et vos capacités à aider les autres et ça s'est tout à votre honneur. Je me suis posé la question, comment vous alliez réagir, lorsque Nick, entre de nouveau dans votre vie. Je n'ai pas était déçu, bien au contraire, quant à Nick dans cette seconde partie, même si on comprend que sa carapace se fissure un peu plus reste égale à lui-même un homme qui met ses services à profit tout en protégeant ceux qu'il aime et ça nous rend encore plus accroc, à cet homme ombrageux, courageux et mystérieux.

Sara, votre histoire est une histoire qui ne s'oubliera pas de sitôt, elle m'a captivée, stupéfaite, j'ai retenu mon souffle à chaque page, j'ai aussi craqué pour le beau Nick, dont il me tarde de voir ce qu'il va ses passés pour vous deux. N'hésitez pas cher lectrice, lecteur à découvrir Sara et Nick qui ne vous laissera pas, j'en suis certaine indifférente, pour ma part vivement la suite.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Pauline Libersart est ma grande chouchou ! Je l'ai découverte il y a trois ans avec Dans la ligne de tir (un magnifique livre que je vous recommande) et Paris entre amis (assez sympa dans l'ensemble) et là, me voici avec ce livre que j'ai tout simplement adoré
Pauline Libersart revient avec une plume plus mature, plus efficace, plus dure, plus ténébreuse mais tellement addictive. J'ai pris plaisir à lire cette histoire malgré un début assez difficile quand l’héroïne se fait kidnapper au Mexique et qu'elle tombe entre les mains d'un cruel homme. Pour le coup, le titre est très révélateur et nous fait trembler au fil des pages. L'histoire est dure dans les premiers temps et les mots sont crus, dégoûtants. Le chef du cartel mexicain m'a donné la gerbe, car je sais que ça existe vraiment. Bref ! elle est sauvée par un homme qui se trouve sur place et tous les deux vont s'enfuir, en tout cas essayer de ne pas se faire attraper. Il est comme son ange gardien, mais qui n'est pas là pour rien. Oui, cet homme est aussi terrifiant que les autres et pourtant, il a décidé de la sauver pour la ramener aux Etats-unis. Qui est-il ? Pourquoi fait-il cela ??

Personnellement, Paulina m'a complètement bluffée. Oh oui, elle a réussi à me garder en haleine jusqu'à la dernière page. C'est palpitant, angoissant... J'ai adoré les suivre dans cette fuite où les morts vont tomber à coups de couteau, de flingues et j'en passe. On flippe réellement pour eux.
Tous les ingrédients sont là : suspense avec une intrigue redoutable. et une pointe de romance. Franchement, Paulina est une auteure à suivre. Elle le mérite tellement !

Hâte de découvrir le tome 2

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Un romantic-suspense plein de tension et de sensualité.

Sara-Jane part en vacances au Mexique avec ses gardes du corps mais elle échappe à leur surveillance. C'est le drame : l’enlèvement de la fille du sénateur.

J'ai été étonnée par ce roman surtout dans sa première partie (première saison).
Sara a tout de la jeune femme pourrie gâtée, un peu pimbêche parfois. Lors de son enlèvement, elle va nous démontrer qu'elle peut être une toute autre personne.
Sara est tout à l'opposé du personnage masculin Nick. Nick est un jeune homme posé, qui réfléchit, plein de sang froid. Il sait rester stoïque.

La première saison nous narre leur périple, leur fuite à travers le Mexique. Cette première partie a un côté aventure fort. Et il y a un début de romance. Pauline Libersart réussit le tour de force de nous décrire à mots couverts les prémices d'une relation particulièrement intense entre les deux personnages principaux alors que ...

Dans la deuxième saison, on retrouve Sara deux ans plus tard. La jeune femme a bien changé. Elle a su tirer partie de son expérience. Elle a pris sa vie en main et sait se montrer prudente et observatrice.
Dans cette deuxième partie, il y a encore beaucoup de suspense et la part de la romance augmente, elle aussi a sa part de suspense.

La fin me laisse sur ma faim : vite la suite .
Ici, nos deux héros ont vécu l'"Enfer". Quelque chose d'autre est-il possible, vite au 27/04 pour le savoir avec "Rédemption" .

Un suspense trépidante dans la première partie, moins prononcé dans la seconde tout en étant là , il lance la suite pour le tome 2, je pense.

La plume de l'auteur nous porte : les pages tournent toutes seules.

Un roman original par le côté suspense, la construction de la romance.
Je suis très curieuse de découvrir la suite.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Sara-Jane, fille de Sénateur, n’aspire qu’à un peu de liberté et d’indépendance. La fille à papa réussi à se soustraire à la surveillance de ses gardes du corps le temps d’une soirée. Au cours de celle-ci, elle est droguée, kidnappée et pire encore. Un séduisant blondinet parvient à la sortir de cet enfer, mais pourquoi l’aide-t-il alors qu’il a été son bourreau ? Peut-elle lui faire confiance ? Autant de questions auxquelles Sara va devoir répondre sans aucune aide.

Ce livre m’a tout de suite attiré par sa très belle couverture, mais surtout par son résumé intriguant et je n’ai pas été déçu ! Nous avons ici un road-trip mêlant romance, espionnage, course contre la montre et action. L’intrigue est prenante, originale, sombre et bien ficelée, j’ai été happé dans l’histoire dès le début, j’ai dû me résonner pour ne pas le lire d’une traite. Tous les ingrédients sont réunis pour faire de ce livre un best-seller : du suspens, de l’action, de la romance et de l’érotisme bien dosé.
Les personnages sont attachants et charismatiques ce qui les rends d’autan plus attirants. Le mystérieux Nick m’a tout de suite plu, malgré ses actes, sa discipline et sa froideur, il a un cœur énorme. Il est aussi dangereux que rassurant. Il a le sens de l’honneur et beaucoup d’humour.
Sara évolue rapidement, de fille à papa hautaine au début du livre, elle devient une jeune femme courageuse et déterminée.
La relation entre nos personnages est complexe, Sara est partagée entre haine et attirance alors que Nick est à la fois distant et extrêmement protecteur.
La lecture est très rapide grâce à la plume de l’auteur qui est douce, captivante et addictive. La fin est brutale, j’ai été surprise de l’avoir déjà atteint, que ce tome se termine comme cela, mais elle donne vraiment envie de se plonger immédiatement dans la suite.

Le deuxième tome, Rédemption, sera disponible le 27 avril, j’ai hâte !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Bon jeudi soir à tous !

Me revoici de retour avec une nouvelle chronique en cette belle soirée printanière. La température d'aujourd'hui me donne espoir que, bientôt, je vais pouvoir m'assoir à l'abri d'un arbre afin de lire jusqu'à tard le soir. En plus, voir la neige fondre met un gros baume à mon coeur. Je n'en pouvais littéralement plus. Si ma semaine se serait déroulée comme prévu, vous auriez lu cette chronique hier, mais les circonstances ont faites que vous l'avez plutôt ce soir. J'espère que vous ne m'en voudrez pas trop. Tout ça pour vous présenter cette chronique sur le livre Enfer, premier tome de la série Nick & Sara de Pauline Libersart qui a été un gros, mais là vraiment un gros coup de coeur. J'ai lu ce roman d'un bout à l'autre sans pouvoir m'arrêter et je dois dire que Nick a pris une place très haute dans ma liste de « book boyfriend ». Je suis vraiment tombée en amour avec lui, sa personnalité et l'histoire autour des deux personnages de cette histoire. La plume de cette auteure que je découvrais est littéralement addictive et très fluide. Les évènements s'enchainent les uns après les autres sans qu'on en ait réellement conscience. En fait, on pose nos yeux sur le roman et quand on les relève, on a l'impression que seulement dix minutes sont passées alors que ça fait plus d'une heure et demi que nous avons commencé à lire. Cette histoire m'a envoutée.

Laissez-moi donc vous parlez un peu plus de celle-ci. Le roman débute avec Sara-Jane, la fille du sénateur de Philadelphie, qui s'apprête à partir au Mexique pour son « Spring Break ». Sara, qui a maintenant dix-huit ans, commence à être écœurée de devoir toujours sortir avec des gardes du corps et de ne pas pouvoir faire ce qui lui plaît quand elle le veut. Elle fausse donc compagnie à ceux-ci, sort en boîte avec sa cousine Nell et le copain de celle-ci et ce qui devait arriver arriva. Elle se fait kidnapper et amener dans la planque d'un grand baron de la drogue. Violée, elle ne doit sa survie qu'à son agresseur qui la reconnaît et décide de la sortir de cet enfer. S'en suivra une course-poursuite qui nous tiendra en haleine tout au long du roman. Sara apprendra à connaître son agresseur, Nick, qu'elle surnommera son « ange » à défaut de connaître son prénom et devra rapidement faire face au fait que si elle reste la petite fille prétentieuse qu'elle a toujours été, elle ne survivra pas longtemps. Leurs têtes ayant été mises à prix, ils devront être doublement prudent s'ils veulent s'en sortir. Mais la question reste : s'en sortiront-ils vraiment ?

En ce qui a trait au personnage, cette fois-ci je vais commencer avec Nick. Qu'est-ce que j'ai aimé son personnage et encore là, le mot est faible. Alors qu'il fait tout pour se faire détester par Sara, on voit très bien qu'il cache un être très profond sous toutes les couches qui servent à le cacher, à le protéger. Il est excessivement intelligent, très beau et il le sait et c'est une véritable montre humaine. Il m'a un peu donné l'impression d'avoir une personnalité limite, mais même là, je n'ai pas pu m'empêcher de m'attacher à lui et de tomber en amour avec tout ce qui faisait de lui ce qu'il était. On a pu voir une belle évolution en lui dans le fait que, comme il savait que peu importe ce qui arriverait, il ne reverrait jamais Sara, il s'est ouvert à la jeune femme lui confiant des secrets qu'il n'avait jamais avoué à personne. J'ai trouvé ça très surprenant de sa part et ça a fait en sorte que je l'aime encore plus. Pour ce qui de Sara, alors là, wow... Les évènements durs qu'elle traversera tout au long de ce roman feront en sorte qu'elle deviendra une toute autre femme. Lorsque l'histoire commence, on a droit à la petite garce prétentieuse, qui a toujours eu ce qu'elle voulait et qui n'était jamais satisfaite de rien. Par contre, au fur et à mesure que le récit avance, on se rend compte que c'est la surprotection auquel elle a dû faire face qui l'a amené à être comme ça et à ce moment, autant pour elle-même que pour sa survie, elle commencera à montrer une autre facette d'elle-même beaucoup plus courageuse et mature. Elle m'en a coupé le sifflet parce que je ne pensais pas qu'elle pourrait changer à ce point. Je l'ai beaucoup aimé elle aussi.

En conclusion, ce roman a été un gros, mais alors là un gros coup de coeur et je le lirais de nouveau dès demain sans problème. Je l'ai adoré et je vous le conseille vivement. Vous ferez vraiment une grosse erreur si vous ne vous laissez pas tenter. L'auteure a su traiter avec brio des sujets qui ne sont pas toujours faciles à traiter et ce serait un gâchis de ne pas découvrir cette histoire merveilleuse !

Merci à NetGalley et Hachette Roman pour cette lecture !

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Chronique de Maud, pour le blog :

Sara-Jane et Nell, sa cousine, partent à Cancùn rejoindre Juan, l'amoureux de Nell, pour le spring break.
Sara, 18 ans, étudiante en histoire de l'art, fille du sénateur Delaney et de Mme Delaney, dépressive, est devenue hautaine, maniérée, se croit tout permit et Nell le lui reproche depuis quelque mois.
Nell, 18ans, cousine de Sara, tombe amoureuse facilement.
Sara ne se déplace jamais sans ses "Men In Black", gardes du corps imposés par ses parents.
Lors de ce séjour à Cancùn, elle veut semer ses "Men In Black" pour pouvoir profiter de ses vacances normalement. Pour leur première soirée, le trio décide d'aller au resto, de semer les gardes du corps de Sara et de finir en boite de nuit.
À partir de là, tout dérape. Nelle disparaît et Sara croit qu'elle fait un câlin avec Juan et décide de boire un dernier verre au bar et de rentrer. Sauf qu'elle n'arrivera jamais à son hôtel.
En effet, elle vient d’être droguée à son insu et d’être enlevée par Montoya, chef d'un cartel de la drogue au Mexique. Elle reçoit injection de drogue sur injection de drogue pour qu'elle reste dans les vapes. Malgré cela, elle a quand même quelques moments de lucidité.
Elle ne va devoir son salut qu'à un "ange gardien" blond et sexy mais aussi violent, sombre et mystérieux, ainsi que blacklisté des USA. Quant à Nell, elle doit son salut à une intoxication alimentaire...
Pourquoi cet ange blond, son tortionnaire, aide Sara à se sortir de ce mauvais pas ? Pourquoi met-il sa vie en danger pour elle ? Et pourquoi Sara, malgré la peur et l'angoisse, le suit-elle aveuglement ? Comment son ange connaît tous ces détails sur sa vie privée et comment se fait-il qu'il connaisse autant de choses pour se rendre invisible et échapper au clan Montoya ? Elle doit trouver un moyen de le fuir mais l'ange blond la garde sous étroite surveillance pendant leur cavale. Il l'a bouscule, se fait craindre, la menace, lui fait découvrir une vie beaucoup moins rose que celle qu'elle vit. Cette vie l'effraye ainsi que cet ange, mais elle ne doit pas le lui montrer. Cette vie est faite de meurtres, de drogues et de non confiance. Pourtant ils cherchent la confiance entre eux, c'est vital pour leur survie pendant cette cavale. Sara peut-elle vraiment lui confiersa vie ?

Je viens juste de finir ce premier tome, première surprise, il est séparé en deux saisons. Je pense que c'est parce qu'il se passe deux ans entre les deux saisons.
Deuxième surprise, la façon dont est fait le livre me fait penser aux séries policières qu'on voit à la télévision : toujours les mêmes protagonistes mais une histoire différente à chaque fois sauf que là il y a toujours ce fil rouge du cartel de la drogue en fond.
J'ai bien aimé lire cette histoire mais au final il me manque un petit truc que je n'arrive pas à préciser. Il me semble que l'histoire policière est traitée un peu rapidement, mais ce n'est qu'un avis personnel.
Une chose m'a quand même choquée : Sara finit par pardonner son agression. L'acceptation, je peux le comprendre, cela permet de continuer dans la vie mais le pardon, j'avoue que j'ai du mal.
Pour finir, je dirais que ce livre se lit facilement, malgré les moments un peu violents qui sont d’ailleurs plutôt bien abordés par l'auteure.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :