L'homme de la grue

Ce titre a été archivé. Il est désormais indisponible sur NetGalley.

Commandez ou achetez ce livre dans votre point de vente préféré !

Connectez-vous pour accéder au titre.
Publication 26 janv. 2017 | Archivage 26 janv. 2017

Résumé

Inspiré d’un fait divers dont tout le monde se souvient, ce récit alterne le témoignage direct d’un père privé de sa fille et les sentiments de la jeune fille, qu’elle exprime dans son Journal tenu au fil des évéments.

Un homme s’enferme dans une grue, à plusieurs mètres de haut, avec le strict nécessaire pour tenir un « siège » dont il ignore la durée. Est-ce un fou, un homme suicidaire, un dangereux activiste ?
Non, cet homme est un papa désespéré, privé de la garde de sa fille, Camille, depuis un an. C’est pour marquer cet insupportable anniversaire que « l’homme de la grue » comme les médias vont le surnommer, a pris cette terrible décision et est prêt à aller jusqu’au bout de son combat. Camille de son côté, est tiraillée entre sa vie de collégienne, sa mère qui semble déterminée à éloigner à tout jamais l’adolescente de son père, et les infos qu’elle reçoit, comme la France entière, sur le geste de son père, au Journal de 20 heures.

Inspiré d’un fait divers dont tout le monde se souvient, ce récit alterne le témoignage direct d’un père privé de sa fille et les sentiments de la jeune fille, qu’elle exprime dans son Journal tenu...


Formats disponibles

FORMAT Grand Format
ISBN 9782375540459
PRIX 10,50 € (EUR)

Disponible sur NetGalley

Envoyer vers mon Kindle (MOBI)
Télécharger (EPUB)

Chroniques partagées sur la page du titre

Un joli petit moment de réflexion avec ce court mais poignant roman. Nous suivons tour à tour Christophe "l'homme de la grue" et Camille, sa fille. Les chapitres les plus marquant pour moi sont ceux racontés pas Camille, rarement j'ai pu lire un livre qui nous dévoile la souffrance d'un enfant pris entre le divorce de ses parents, la peur de Camille poser des questions à sa mère sur leur séparation, la blessure que font les mots de sa mère quand elle parle de son "géniteur". Le seul sentiment qui se dégage de cette lecture est la certitude que les enfants souffrent en même temps que leurs parents, que l'on s'en rende compte ou pas. Parfois et même souvent lorsque nous, les adultes nous nous déchirons, on a tendance à ne pas mettre notre fierté et notre rancune de coté, mais surtout à se comporter comme des enfants. Je ne juge pas les actes qu'a fait ce père pour lui ou pour sa fille mais il est évident que quand nous sommes privés de nos enfants on ne réfléchit plus correctement et posément. Une histoire courte et poignante qui fait réfléchir, seul bémol, je ne sais pas si toute l'histoire est vrai mais le happy end me parait trop beau, surtout sur la partie de "Valentine".

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Excellent !!! ce croisement de 2 destins ados ! accessible à tous les publics ados, même les lecteurs occasionnels. Il y a un vrai message.

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Privée de sa fille depuis de longs mois, un père décide de monter sur une grue et d'attirer l'attention sur son cas. Inspiré d’un fait divers, Eric Sanvoisin donne la parole au père mais aussi à la jeune fille. Un roman court, un sujet sensible, comment aborder le divorce et ses souffrances et surtout l'enfant qui devient malgré lui otage de ses parents...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Le thème général (plus profond que l'homme monté sur la grue), à savoir le droit des pères, leur prise en considération au même titre que la mère dans l'éducation de l'enfant, dans l'application du droit de garde, m'intéressait beaucoup... Il est des pères qui font de meilleures mères que les mères elles-mêmes... Il faut cependant garder à l'esprit qu'il s'agit d'un livre jeunesse, car cela se ressent beaucoup dans l'écriture, dans le style narratif... Il n'est pas "trop simple", mais assez simple pour que le public de 10/14 ans puisse le comprendre et l'appréhender. L'histoire est bien évidemment émouvante... Un père prêt à tout pour récupérer le droit de voir sa fille... On y voit tant le point de vue du père (à la troisième personne) que le point de vue de sa fille (à la première personne, au travers de son journal intime, qui nous montre comment elle perçoit la situation, comment elle la vit). Les deux points de vue offrent un contrast intéressant. L'amour de ce père pour sa fille, je le trouve formidable... les disputes et mésententes des parents ne devraient pas faire souffrir les enfants... Car oui, dans les mots de Camille, on ne sent que ça, la souffrance de cette gamine qui se retrouve déchirée entre ses deux parents. Entre les non-dits, les "trop dits", les absences, les conflits, ... Ses mots sont décidément les plus émouvants. A côté de l'histoire de Camille, on découvre également cette de "Valentine", sa meilleure amie... une histoire éprouvante et émouvante aussi, qui derrière un soutient pour Camille cache également un autre conflit de parents tout aussi catastrophique et qu'un enfant ne devrait pas connaître. C'est donc une lecture que j'ai appréciée, certes un peu trop jeunesse dans sa forme, mais après tout, il est destiné à ce public, donc je ne peux pas le considérer comme un défaut...

Cet avis vous a-t-il été utile ?

Les lecteurs qui ont aimé ce livre ont aussi aimé :